Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 16:32

 

Ce samedi après-midi festif, sur le thème de Noël, se présentait cette année à Saint-Christophe sous une toute nouvelle formule. Au lieu de décliner comme les années précédentes les festivités en deux épisodes l’un étant la partie préparée par les enseignantes et les parents d’élèves en soirée et l’autre le Noël de la municipalité, un autre jour, en matinée, cette année tout a été regroupé sur un même après-midi, formule qui apparemment faisait l’unanimité auprès du corps enseignant et des élus mais, comme le confia, Maeva Piermé, directrice de l’école, « Attendons de voir le retour des parents ! ».

Un public conquis par la prestation du lutin du Père Noël
Un public conquis par la prestation du lutin du Père Noël

Un public conquis par la prestation du lutin du Père Noël

Comment se déroula donc cette manifestation qui se passait dans la salle Beau-Soulage et qui avait attiré, outre les enfants, de très nombreux adultes ? Tout d’abord, à 15 heures, ce fut le spectacle offert par la mairie. Sur la scène, dans son atelier, le responsable en chef des lutins du père Noël, un peu perturbé par l’arrivée de tout ce monde invité par le Père Noël qui avait oublié de le prévenir, fit contre mauvaise fortune, bon cœur et l’accueillit à bras ouvert. 

L'atelier où travaille le lutin
L'atelier où travaille le lutin

L'atelier où travaille le lutin

Et, avec l’aide de tout ce petit monde, il va tenter de réaliser au mieux tout le travail de préparation qu’il doit accomplir avant l’arrivée du Père Noël. Il doit s’occuper de la décoration du sapin en tentant de rajouter des boules, pas forcément adaptées à l’arbre, vérifier les guirlandes électriques, achever la décoration de son atelier, tout cela dans des circonstances toujours assez burlesques qui déclenchèrent de grands rires chez les bambins de tous âges !

Des enfants attentifs et hilares face aux acrobaties du lutin
Des enfants attentifs et hilares face aux acrobaties du lutin

Des enfants attentifs et hilares face aux acrobaties du lutin

Après ce spectacle proposé par la compagnie Cirk’Onstance atténuante, intitulé « Les lumières de Noël », un goûter attendait les 150 enfants bénéficiaires de ce Noël offert par la municipalité. Puis, après une pause, vint la partie préparée par les enseignantes et leurs 103 élèves de la maternelle au CM2.

Cinq chants furent interprétés par les enfants, deux par les maternelles, deux par les plus grands et un, commun à toute l’école. 

C’est alors que se présenta un grand bonhomme, tout vêtu de rouge et avec une superbe barbe blanche, qui venait vérifier si son lutin en chef avait bien travaillé et, qui profita de son passage pour distribuer à chaque enfant un cadeau offert par la mairie.

Quelques-unes des péripéties du lutin du Père Noël
Quelques-unes des péripéties du lutin du Père Noël
Quelques-unes des péripéties du lutin du Père Noël

Quelques-unes des péripéties du lutin du Père Noël

Puis, la soirée se termina par un repas de fête proposé par l’APE, toujours dans l’optique de recueillir des fonds pour aider au financement des activités pédagogiques menées par les enseignantes dont la classe découverte de mars prochain.

Une très belle manifestation qui, c’est à souhaiter, pourra se renouveler sous cette formule.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 12:31

Jeudi soir, au siège de la Communauté de Communes Gâtine-Choisilles – Pays de Racan, se tenait la remise des trophées Éco-Défis, aux commerçants du territoire engagés dans la démarche. Ce sont 19 commerces de la CCGC-PR qui ont ainsi été récompensés. Pour Graine de Rêve, suite à la visite de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, ce sont 20 défis qui sont déjà reconnus à l’actif de ce commerce christophorien. Après le premier trophée obtenu en 2017, c’est donc la seconde récompense qui lui est remise. Sandrine et Arnaud, responsables de l’épicerie « Graine de Rêve », ont apprécié cette manifestation qui s’est déroulée dans une ambiance très conviviale avec beaucoup d’échanges entre les différentes personnes présentes.

Quels sont donc les défis validés par Graine de Rêve lors de la visite du 11 octobre dernier ?

À titre personnel, 8 défis ont été retenus. Mais voyons les défis relevés au titre du commerce :

-Points de collectes pour les piles, les ampoules, les cartouches d’encre, les bouchons (pour une association en lien avec le handicap), les lunettes de vue et autres (pour le Lion’s Club). Utilisation d’un produit écolabellisé pour le nettoyage du local.

- Récupération de textiles pour des travaux de couture. Les chutes de tissu deviennent des sacs, des doudous, des carrés de démaquillage réutilisables,…

- Utilisation de sacs en papier ou en matière recyclable pour emballer les produits vendus en vrac (fruits, légumes frais et secs, …). Les sacs en papier sont souvent conservés et réutilisés par les clients. Dans la mesure du possible, les emballages resservent. Pour les produits avec une DLC proche ou les légumes et fruits un peu abîmés, ils sont vendus à part, en promotion, dans le cadre de l’anti-gaspi.

- Quant aux cageots qui ne sont pas repris par les grossistes, ils sont mis à disposition des personnes intéressées dans la rue du Cheval Blanc.

Suite aux suggestions qui leur avaient été faites, Sandrine Debarre et Arnaud Deroubaix ont vu leur commerce obtenir le certificat de  labellisation ÉcoDéfis2019.

Sandrine et Arnaud sont fiers de ce nouveau trophée

Sandrine et Arnaud sont fiers de ce nouveau trophée

Cette labellisation récompense les efforts qu’ils font depuis l’ouverture du magasin pour proposer à leur clientèle des produits de qualité, bios pour certains, éco responsables pour la plupart des autres, locaux chaque fois que c’est possible, et toujours à des prix très raisonnables.

Alors, habitants de la commune et des alentours, quand vous avez des piles, ampoules, cartouches d’encre et autres déchets recyclables, pensez que vous avez, sur place, un point de collecte, au centre du village, sur la place Jehan d’Alluye.

Noël approchant, Sandrine m’a signalé que, comme l’an passé, les trois commerçants de la commune se groupent pour l’organisation d’une tombola. Le premier prix sera une cafetière Tassimo. Ils n’hésitent pas à s’investir pour animer la commune alors n’hésitez pas à les soutenir !

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 10:03

Après une visite de ferme bio, la Fédération Familles Rurales d’Indre et Loire propose un atelier cuisine diététique.

 

Voici les 2 prochaines dates animées par la Fédération Familles Rurales d’Indre-et-Loire :

Communauté de Communes Loches Sud Touraine (Descartes) – Samedi 21 décembre 2019 dès 10h - https://www.facebook.com/events/710773522744318/

 

Quel que soit l’état de ses connaissances sur l’agriculture biologique et locale, les circuits courts, la nutrition, tout le monde peut y participer.

Ces temps collectifs de pratique culinaire abordent pédagogiquement :

-              les repères nutritionnels,

-              les savoir-faire culinaires de base,

-              l’organisation culinaire et le gain de temps,

-              les ingrédients de base et recettes du quotidien,

-              l’équilibre budgétaire,

-              la créativité autour des restes ou d’un aliment de saison …

 

Des supports pédagogiques seront remis sur les recettes et astuces qui rendent l’acte culinaire plus simple, adaptable et familial. De nombreuses recettes iront en faveur des alternatives végétales, locales, bio et de saison.

 

L’efficacité de ce type d’atelier est renforcée par les participants qui partagent leurs propres astuces et questions que la diététicienne prend toujours en compte.

La dégustation de tous nos mets sera l’ultime étape de ce rendez-vous gourmand, convivial et enrichissant.

 

Le lien vers la page Facebook du défi : https://www.facebook.com/D%C3%A9fi-Famille-%C3%A0-Alimentation-Positive-Centre-Val-de-Loire-1660475964261218/

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2019 3 04 /12 /décembre /2019 14:27

Si vous vous intéressez à l'histoire de la commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais et des communes environnantes, vous pourrez venir découvrir, si vous ne les connaissez pas déjà, les multiples activités de cette association qui seront présentées au cours de l'assemblée générale.

À l'ordre du jour :

Les bilans moral, d'activités et financier présentés respectivement par le président, le secrétaire et le trésorier.

Élection des membres du CA

Présentation des projets pour l'année 2020

Renouvellement des adhésions (tarifs inchangés - personne seule : 8 € ; couple : 12 €). Chaque adhésion donne droit à une plaquette gratuite dans l'année.

Le verre de l'amitié clôturera la séance.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 16:33

Il y a quelques temps, nous avions eu la chance de voir l’exposition réalisée au caveau, à Château-du-Loir, sur le travail réalisé par le Pays d’Art et d’Histoire de la Vallée du Loir, sur les prieurés jalonnant cette riche vallée. Nous avions alors regretté que ce travail se soit cantonné sur la seule rive droite du Loir car, sur Saint-Christophe-sur-le-Nais, il existe également un prieuré dont nous aurions aimé connaître un peu mieux l’histoire.

Il y a quelques années, la Communauté de Communes du Pays de Racan avait adhéré à l’OTVL (Office de Tourisme de la Vallée du Loir) et, apparemment, si j’en crois ce que j’ai pu lire « La Communauté de Communes de Gâtine et Choisilles - Pays de Racan est partenaire de l'Office de Tourisme de la Vallée du Loir (OTVL) pour le développement et la promotion touristique de la partie Nord de son territoire, dénommée le "Pays de Racan" c’est toujours le cas. Au vu de notre implantation géographique « Entre Loir et Loire », ne serait-il pas possible d’être intégrés à un tel travail de recherches historiques car notre patrimoine présente de nombreuses similitudes.

 

L'appellation AOC Coteaux du Loir en orange

Le rendez-vous de samedi, à Vouvray-sur-Loir, nous a permis de découvrir le patrimoine lié à la vigne et au vin sur 9 communes inventoriées autour de La Chartre-sur-le-Loir et notamment sur Vouvray-sur-Loir en lien avec l’association locale « Notre Patrimoine et Vous ».

L’après-midi commença par une petite conférence avec Stéphanie Barioz Aquilon, chargée d’inventaire du patrimoine PETR (Pôle d’Équilibre Territorial et Rural) Vallée du Loir. Avec de nombreuses photos de vignes, de caves et de petit patrimoine (pressoirs multiples, maisons de vigne) en lien avec cette activité, et de cartes ou cadastres anciens, elle a montré le rôle important et la place très ancienne de la vigne sur les coteaux du Loir qui ont bénéficié d’une AOC en 1948. Ici aussi, un lien se fait avec notre territoire. Sur Saint-Christophe et d’autres communes de Racan (Bueil-en-Touraine, Saint-Aubin-le-Dépeint, Saint-Paterne-Racan, Villebourg) où les vignes ont malheureusement disparu au fil des ans, plusieurs hectares sont également classés en AOC. Quelques parcelles et leurs maisons de vigne témoignent encore de cette période.

Le vignoble en automne (Chahaignes)
Le vignoble en automne (Chahaignes)

Le vignoble en automne (Chahaignes)

Après la conférence, les très nombreux participants à cette manifestation se sont rendus dans le bourg où les attendaient deux visites de caves et une exposition de photos dans la mairie.

À Vouvray-sur-Loir, pour une population d’un peu moins de 800 personnes, 500 caves ont été répertoriées. La plupart se trouve à flanc de coteau, à environ 50 m au-dessus du niveau du Loir et présente la particularité de posséder des sources à l’intérieur !

Visite des caves proches de la mairie
Visite des caves proches de la mairie
Visite des caves proches de la mairie
Visite des caves proches de la mairie
Visite des caves proches de la mairie
Visite des caves proches de la mairie
Visite des caves proches de la mairie

Visite des caves proches de la mairie

Pour terminer, après un échange avec des viticulteurs, un verre de vin de l’appellation Coteaux du Loir fut offert par la commune de Vouvray et cette dégustation clôtura de manière très cordiale un après-midi riche en découvertes.

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 15:50

En ce dimanche automnal, l’APE de Saint-Christophe avait convié les chineurs à sa 5ème édition de vide-poussette. Cette manifestation organisée bien à l’abri dans la vaste salle Beau-Soulage avait réuni 35 exposants qui proposaient un peu plus de 10 mètres linéaires de tout ce qui peut encombrer une chambre ou une armoire d’enfant, sans compter quelques plus gros objets devenus inutiles lorsque les enfants grandissent.

Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs

Beaucoup de choix pour les acheteurs

Sur les différents stands, les acheteurs potentiels pouvaient faire des acquisitions en jeux de société, jouets, puzzles, jeux d’extérieur, livres,… à moindre coût et renouveler ainsi  les centres d’intérêts ludiques de leur enfant. Mais, d’autres bonnes affaires s’offraient aux parents qui souhaitaient renouveler la garde-robe de leur progéniture. En effet, de nombreux vêtements allant du nourrisson aux enfants plus âgés étaient également exposés et proposés à la vente. Et, pour de jeunes parents désireux de s’équiper en puériculture à moindre coût, il y avait possibilité de trouver quelques éléments indispensables.

Le stand de l'APE

Le stand de l'APE

Le stand de l’APE exposait à coût réduit, des objets qui lui avaient été donnés. Quelques parents bénévoles s’affairaient auprès d’Audrey Tabourier pour faire fonctionner la buvette.

 

La présidente de l'APE, Audrey Tabourier

Audrey, dans quel but organisez-vous une telle manifestation ?

Cette année scolaire, une classe découverte à Piriac-sur-Mer, va être organisée au mois de mars pour les enfants de la petite section de maternelle jusqu’au CP. Ce sont près de 50 enfants qui vont en bénéficier. Le but de l’APE est donc de collecter suffisamment de fonds pour aider au financement de cette classe de mer et réduire ainsi le coût par enfant pour les familles. De plus, nous aidons aussi à financer les sorties des autres classes au cours de l’année (théâtre par exemple).

Quelles seront les autres manifestations organisées par l’APE au cours de cette année scolaire ?

Il y aura le spectacle de Noël en lien avec la mairie, le 14 décembre. Après ce spectacle, ce sera la prestation des enfants et la soirée se terminera par un repas.

En février, nous organiserons une soirée sur le thème des « Années 80 ».

Du 26 mars au 2 avril, la benne à papier sera présente sur le parking de l’école.

En avril, ce sera le carnaval et pour finir, fin juin, ce sera la kermesse.

Vues d'ensemble de la salle Beau-Soulage
Vues d'ensemble de la salle Beau-Soulage

Vues d'ensemble de la salle Beau-Soulage

Comme nous pouvons le constater, l’APE fait preuve de beaucoup de dynamisme pour offrir aux enseignantes et aux enfants un soutien financier conséquent qui leur permet de mettre en œuvre une pédagogie basée sur du vécu et du concret  dont les enfants tireront un grand bénéfice et en conserveront longtemps de beaux souvenirs. Tout cela est basé sur du bénévolat et il faut que tout le monde en soit bien conscient !

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2019 5 15 /11 /novembre /2019 09:52

Pour prendre connaissance du programme de l'après-midi, ouvrir le fichier ci-dessous.

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 16:33

Dimanche, malgré une météo plutôt capricieuse, la salle Beau-Soulage a connu une belle affluence pour ce premier "Marché d’Automne" organisé par les Jeunes Agriculteurs de Neuvy-Neuillé.

Qu’est-ce qui a motivé les JA Neuvy-Neuillé à organiser cette manifestation ?

Commençons par un petit historique. La première foire de Saint-Christophe eut lieu après la seconde guerre mondiale en 1946, à l’initiative du maire de l’époque, M. Girard. À cette époque, les coteaux étaient plantés de vigne et la foire était avant tout viticole. Puis, les années passant, les pommiers remplacèrent les vignobles et la pomme devint la reine de la foire qui se tenait à l’époque au Foyer Rural. Les produits locaux régnaient en maître sur les différents étals. Puis, la foire se transporta à l’espace Beau-Soulage mais, les arboriculteurs se raréfiant à leur tour, cette manifestation perdit de son ampleur au début des années 2000.

Elle essaya de revenir avec une nouvelle appellation « L’automne en fête » mais elle eut du mal à s’implanter. Entre temps, des arboriculteurs lancèrent une vente de produits locaux chez eux. L’un d’eux, Patrice Cartreau,  victime de son succès, se rendit compte que son local devenait trop exigu. Aussi, quand un nouveau comité des fêtes se créa sur la commune, il proposa à ses membres de prendre la relève. Il leur amena la liste de ses exposants et son expérience pour qu’une « Foire d’Automne » se tienne à Beau-Soulage.

Mais, le comité des fêtes s’étant mis en veilleuse en ce début d’année 2019, la « Foire d’Automne » n’était plus au programme des manifestations christophoriennes. C’est alors que, pour que les producteurs locaux, les habitués de cette foire et toute la population locale puissent se retrouver en ce début novembre, les Jeunes Agriculteurs du territoire, avec l’aide de Patrice Cartreau, décidèrent de reprendre le flambeau. Et, dès le printemps dernier, ils s’attelèrent à la tâche pour que leur « Marché d’Automne » soit une réussite.

Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés

Des stands de produits alimentaires nombreux et variés

L'épicerie fine de Saint-Christophe proposait ses excellents produits et les créations de Graine de rêves
L'épicerie fine de Saint-Christophe proposait ses excellents produits et les créations de Graine de rêves

L'épicerie fine de Saint-Christophe proposait ses excellents produits et les créations de Graine de rêves

En quelques mois, ils contactèrent les exposants qui furent une trentaine à répondre favorablement. Tout autour de la salle, on trouvait des producteurs locaux de vins de Touraine, fromages de chèvre, charcuterie, tapenades, viande d’autruche, de bison, escargots, miel, foie gras et confits, champagne, épicerie fine, pains et pâtisseries, sirops divers, légumes frais, pommes de terre en gros et bien sûr différentes variétés de pommes.

Quelques stands présentaient des créations originales
Quelques stands présentaient des créations originales
Quelques stands présentaient des créations originales
Quelques stands présentaient des créations originales
Quelques stands présentaient des créations originales

Quelques stands présentaient des créations originales

Et, pour le plaisir des yeux, et en vue de l’époque prochaine des fêtes de fin d’année, plusieurs stands proposaient des idées de cadeaux, avec des créations originales : fleurs, colifichets, bijoux, cartonnages, cuirs, cartes en 3D, produits de beauté et d’étonnants et originaux puzzles en 3D.

Les stands des associations locales
Les stands des associations locales
Les stands des associations locales

Les stands des associations locales

Deux associations locales étaient invitées et présentaient leurs réalisations : Le Cercle des Amis et ses nombreux tricots, et Histoire et Patrimoine et ses différentes publications.

Les élus et les Jeunes Agriculteurs organisateurs de la manifestation

Les élus et les Jeunes Agriculteurs organisateurs de la manifestation

Le dimanche matin vers 10 h 30, avait lieu l’inauguration de la manifestation. Le président des Jeunes Agriculteurs, Pascal Baron, accompagné des élus, Catherine Lemaire, maire de la commune, Jean-Pierre Poupée, maire de Saint-Paterne, Brigitte Dupuis, conseillère départementale et Sabine Thillaye, députée de la circonscription, fit le tour de chaque stand et demanda aux exposants de se présenter. Puis, ils montèrent sur l’estrade pour quelques prises de paroles.

Le moment des prises de paroles

Le moment des prises de paroles

Pascal Baron prit la parole en premier avec une certaine véhémence : « Nous, Jeunes Agriculteurs, sommes fiers de nos exposants. Je tiens à vous alerter sur la peine que rencontre le monde agricole. Nous n’avons pas le choix des produits que nous utilisons. On nous impose des règles drastiques et qualitatives. Les paysans en ont assez de se faire agresser ! Je lance un appel aux élus. C’est à eux d’agir, pas aux journalistes de faire notre procès. »

Sabine Thillaye prit le micro pour répondre en ces termes : « Je comprends bien votre désarroi. Mais croyez-vous que tout le monde est prêt à payer le juste prix ? À tous les niveaux, il faut faire la promotion de notre agriculture. En tant que députée je peux vous dire que nous sommes en train de rédiger un texte commun avec des élus de tous bords pour la défense de la PAC. Nous ne sommes pas d’accord sur la position actuelle. »

 260 convives ont réussi à trouver une place pour le repas
 260 convives ont réussi à trouver une place pour le repas
 260 convives ont réussi à trouver une place pour le repas

260 convives ont réussi à trouver une place pour le repas

Après ces quelques prises de paroles, vint le moment du déjeuner. Le repas, préparé par le traiteur de Montabon, réunit 260 convives. La salle s’avérant trop petite, des tables furent dressées sur l’estrade.

Tout au long de la journée, des animations étaient prévues avec différents tirages.

Les nombreux visiteurs semblaient satisfaits de leur passage et plusieurs repartaient avec un ou plusieurs achats.

Avant la clôture de ce premier « Marché d’Automne », Pascal Baron confia : « Je suis assez satisfait du déroulement de ces deux journées. » et, la question « Y aura-t-il  un deuxième « Marché d’Automne » ? », il répondit : « Pourquoi pas ? Tout dépendra des Jeunes Agriculteurs ! »

On ne peut qu’adresser nos félicitations à toute l’équipe qui a œuvré au côté de Pascal Baron : Bastien Cartreau, Jérémy Charbonneau, Jennifer Charbonneau, Alice Courçon, leurs conjoints et tous les bénévoles.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2019 3 23 /10 /octobre /2019 14:17

Mardi matin, Natacha Griffaut, chireptologue de la LPO et son équipier, étaient présents au centre aéré de Saint-Paterne-Racan, pour inviter les enfants à faire connaissance avec les chauves-souris et, surtout, à leur faire comprendre que ces petits mammifères sont inoffensifs.

Saint-Paterne-Racan : Les chauves-souris bien protégées

Pour quelle raison venir parler des chauves-souris au centre aéré ?

Tout simplement parce que le grenier du bâtiment abrite une colonie de sérotines communes et que M. le Maire, Jean-Pierre Poupée, et les animatrices du centre aéré ont trouvé judicieux d’associer les enfants à la protection de ces petits animaux. Cela fait suite à  d’autres actions initiées en amont dont la signature d’une convention avec la LPO et la municipalité.

Quels sont les termes de cette convention et quel en est l’objet ?

 C’est une convention de protection d’un gîte de reproduction de chauves-souris, accueillant une colonie mixte de sérotines communes (Eptesicus serotinus) et de Noctules communes (Nyctalus Nocturna) dans le grenier du centre de loisirs. Cette convention, signée en 2017, permet, chaque année, au début du mois de juin, de comptabiliser les animaux. Après une petite diminution, cette année, ce sont 130 sérotines qui avaient trouvé refuge dans le grenier.

Lors des premiers contacts avec la LPO, plusieurs bâtiments avaient été inspectés et il en était résulté que d’autres lieux avaient accueilli des chiroptères : les combles de l’église avant les travaux, mais aussi, des greniers de particuliers.

Suite à ces visites, une conclusion en est ressortie : « Saint-Paterne est une commune présentant une grande  diversité en chiroptères. »

On aperçoit le passage entre le mur et la charpente et les fientes sur le sol !
On aperçoit le passage entre le mur et la charpente et les fientes sur le sol !
On aperçoit le passage entre le mur et la charpente et les fientes sur le sol !

On aperçoit le passage entre le mur et la charpente et les fientes sur le sol !

La réaction des enfants par rapport aux chauves-souris

Par petits groupes, les enfants montèrent au grenier où, sous la partie abritant les chauves-souris, le représentant de la LPO leur présenta une photo d’une sérotine commune. Les deux premiers groupes étaient composés d’enfants de la maternelle.  Voici quelques réflexions entendues : « On dirait un petit chien. -  Moi, j’ai peur des chauves-souris ! - Moi, j’ai pas peur, c’est pas méchant ! »

Est-ce que c’est un oiseau ? « Non, parce qu’elle n’a pas de bec. – SI parce qu’elle a des ailes. –Non, parce qu’elle ne fait pas des œufs ! » Et, pendant que les enfants discutaient, surprise ! Des chauves-souris se sont mises à faire entendre des petits sons stridents. Alors, s’adressant aux enfants, l’animateur leur dit : « Vous avez entendu ? Il reste encore quelques chauves-souris. Comme elles vous ont entendu, elles se sont mises à discuter ensemble. C’est rare de les entendre comme ça ! »

Les enfants ont pu observer les fientes récupérées sur une toile plastique étalée sous leur habitat, l’endroit étant régulièrement nettoyé. Ce fut l’occasion de parler de leur nourriture composée essentiellement d’insectes. Après avoir appris que leur corps est recouvert de poils et que ce sont des mammifères comme nous, le groupe d’enfants est redescendu pour laisser la place au suivant.

Natacha Griffaut et Jean-Pierre Poupée présentent la nouvelle plaque

Natacha Griffaut et Jean-Pierre Poupée présentent la nouvelle plaque

Suite à cette familiarisation des enfants avec ces petits mammifères, des plaques seront apposées l’une dans le centre de loisirs et l’autre à l’école. Ainsi, les enfants pourront se remémorer ce moment fort de leur séjour au centre de loisirs.

 

 

La future plaque qui a été présentée aux enfants
La future plaque qui a été présentée aux enfants

La future plaque qui a été présentée aux enfants

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 09:51
La fanfare Saugrenue ouvre les festivités
La fanfare Saugrenue ouvre les festivités

La fanfare Saugrenue ouvre les festivités

Samedi, en fin de matinée, par un soleil radieux, les Saint-Paternois(es) se pressaient nombreux, à l’invitation de la Municipalité, sur la place de la République où les élus les attendaient afin d’inaugurer en fanfare ce bel espace qu’est devenue ce centre bourg.

Peu de temps avant les discours, surgie du parc du presbytère proche, la fanfare Saugrenue, qui avait eu l’occasion de se produire sur la commune lors d’un festival des Kampagn’arts, est arrivée en musique pour mettre un peu d’ambiance avant le moment solennel de l’inauguration proprement dite.

Une nombreuse foule parmi laquelle on peut apercevoir des élus du territoire
Une nombreuse foule parmi laquelle on peut apercevoir des élus du territoire
Une nombreuse foule parmi laquelle on peut apercevoir des élus du territoire
Une nombreuse foule parmi laquelle on peut apercevoir des élus du territoire
Une nombreuse foule parmi laquelle on peut apercevoir des élus du territoire
Une nombreuse foule parmi laquelle on peut apercevoir des élus du territoire

Une nombreuse foule parmi laquelle on peut apercevoir des élus du territoire

Cet intermède achevé, Jean-Pierre Poupée, accompagné de Pierre-Alain Roiron, vice-président de la Région et de Jean-Pierre Gascher, conseiller départemental, tous trois face à la foule, prit la parole en premier.

Après avoir salué ses administrés, les élus des communes voisines et les entrepreneurs présents, il manifesta son plaisir de les accueillir, au nom de la Municipalité, sur cette place réaménagée « afin qu’elle soit plus accueillante et puisse redonner vie au centre bourg en privilégiant les espaces piétons. »

Il rappela que cet aménagement avait été évoqué par le passé sans jamais aboutir. Puis, il dressa un petit historique des différents travaux qu’il a fallu réaliser avant d’arriver à la phase finale.

En voici l’historique

2006 : enfouissement des réseaux EDF et France Télécom

2010 : éclairage public

2015 : décision est prise par le Conseil Municipal de réaliser l’aménagement. L’ADAC (Agence Départementale d’Aide aux Collectivités locales) est consultée pour mener à bien une esquisse en tenant compte des contraintes existantes : église classée, arrêts de bus, passage de deux voies départementales très fréquentées.

Décembre 2015 : première réunion entre les commerçants et la mairie.

Avril 2016 : lancement d’une consultation de maîtrise d’œuvre.

Juillet 2016 : désignation du bureau d’architecture et d’études DCI Environnement pour travailler sur le projet.

5 septembre : première réunion publique présentant les différentes esquisses.

Avril 2017 : grande réunion avec DCI Environnement, l’architecte des bâtiments de France et le Conseil Municipal. Des propositions et des suggestions différentes sont mises sur la table, en concertation avec les services départementaux pour les routes RD 54 et RD 6 et avec la Région pour les transports scolaires. Suite à la réunion, le projet est quasi arrêté.

En parallèle à ces études, avec le concours du SIVM de l’Escotais et du bureau d’études SAFEGE, il a été décidé de refaire le réseau d’eau potable. Ces travaux étaient prévus avant l’intervention de l’entreprise Colas mais, un souci administratif a modifié le calendrier et retardé les travaux.

Mais, comme le précise Monsieur le Maire : « Beaucoup de contraintes techniques et administratives ont retardé la finalisation du projet de mise en valeur de l’église classée Monument Historique. Il fallait obtenir une perspective sur toute la longueur de la place. Enfin, le permis d’aménager a été accepté le 30 mars 2018 et il faut savoir que, au début de 2018, la compétence avait alors été transférée à la Communauté de Communes dans le cadre des aménagements de centre bourg ! »

3 juillet 2018 : nouvelle réunion publique pour présenter le projet définitif et le déroulé des travaux.

25 juillet 2018 : dernière réunion avec les différents services, le bureau d’études et les entreprises avant le premier coup de pelle !

Septembre 2018 : début des travaux de voirie par la  réfection à neuf du réseau des eaux pluviales  « Grâce à un hiver particulièrement clément, les travaux ont duré 8 mois sans interruption » annonce avec une certaine joie Jean-Pierre Poupée.

Discours de Jean-Pierre Poupée devant une foule attentive
Discours de Jean-Pierre Poupée devant une foule attentive

Discours de Jean-Pierre Poupée devant une foule attentive

Quoi de neuf alors sur cette place ?

L’éclairage public a été revu avec des spots implantés dans les parterres et des leds ont remplacé les ampoules énergivores dans les lanternes.

Un aménagement paysager avec des massifs et des plantations ont été intégrés ainsi que du mobilier urbain dont seulement une partie a été posée.

Monsieur le Maire a remercié les commerçants et les riverains de la Place pour la patience et la compréhension dont ils ont fait preuve pendant le dérangement subi lors des 8 mois de travaux. Ses remerciements sont aussi allés à tous les acteurs de cet aménagement : entreprises, bureaux d’études, élus de la commune, de la CCGC-PR, du département, de la Région pour toutes les aides apportées.

Quelques vues de la nouvelle place de la République
Quelques vues de la nouvelle place de la République
Quelques vues de la nouvelle place de la République
Quelques vues de la nouvelle place de la République

Quelques vues de la nouvelle place de la République

À l’issue de sa prise de parole, Jean-Pierre Poupée passa le micro au Conseiller Départemental, Jean-Pierre Gascher qui souligna que, par rapport à la durée des travaux, « la population a parfois du mal à en évaluer le temps nécessaire pour leur réalisation. » Il rappela le montant de la subvention allouée par le Conseil Départemental en signalant que désormais, l’enveloppe se réduisait de plus en plus chaque année. Il fit remarquer que la place de la République n’avait pas encore de plaque à son nom et il ajouta : « Le mot République est un mot important car porteur de sens pour la population, pour les élus et permet de donner un sens à la France et aux actions des élus. »

Discours du conseiller départemental

Discours du conseiller départemental

Puis, ce fut au tour de Pierre-Alain Roiron, Vice-Président de la Région, de dire quelques mots et de préciser le plaisir qu’il a chaque fois qu’il vient à Saint-Paterne-Racan et à sa foire du 1er mai. Il rappela la présence de la Région auprès de la commune de Saint-Paterne pour la restauration de l’orgue, les travaux à la boulangerie, la création du centre de loisirs car « la Région souhaite que les équipements en milieu rural soient identiques à ceux de la Métropole. Cette place de la République où se tient le marché hebdomadaire n’a pratiquement pas changé depuis 100 ans. Aujourd’hui, nous avons devant nous un bel ensemble qui a demandé et fourni beaucoup de travail pour les entreprises de nos territoires. Mon cher Jean-Pierre, je peux vous annoncer le montant de la subvention de la Région qui a été voté hier : 126 900 € qui viennent compléter les autres subventions. Comme Jean-Pierre Gascher, j’insiste sur l’importance du mot République et de la devise qui y est attachée : Liberté, Égalité, Fraternité.»

Discours du conseiller régional

Discours du conseiller régional

Ces discours achevés, Monsieur le Maire demanda à tous les acteurs de cette belle réalisation de le rejoindre derrière le ruban tricolore et, solennellement, il procéda à l’ouverture de la place. 

Moment solennel : on coupe le ruban
Moment solennel : on coupe le ruban
Moment solennel : on coupe le ruban

Moment solennel : on coupe le ruban

Puis, les petits morceaux du ruban tricolore furent distribués aux personnes présentes et chacun fut invité à se diriger vers le parc du presbytère où avait lieu le vin d’honneur. Un diaporama permettait aux acteurs de l’aménagement et aux habitants de revivre, en accéléré les différentes phases des travaux avant de déguster les petits fours qui accompagnaient la boisson offerte.

Moment convivial pour clôturer la cérémonie
Moment convivial pour clôturer la cérémonie
Moment convivial pour clôturer la cérémonie
Moment convivial pour clôturer la cérémonie
Moment convivial pour clôturer la cérémonie

Moment convivial pour clôturer la cérémonie

Moment d'échanges entre les différentes personnes présentes
Moment d'échanges entre les différentes personnes présentes
Moment d'échanges entre les différentes personnes présentes

Moment d'échanges entre les différentes personnes présentes

Quelques chiffres

Coût des travaux : 750 000 €

Montant des subventions : 364 200 € (Région comprise)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages