Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 17:31

 

Partager cet article

Repost0
17 mai 2018 4 17 /05 /mai /2018 09:50

L’an dernier, à l’école, pendant les TAP, il y avait une activité jardinage dont s’occupait Laëtitia Rousseau. Avec les enfants, elle avait fait tout un travail sur les graines, la germination et la reproduction des plantes. Elle avait déjà en tête ce projet de récolter les graines pour relancer, en fonction des saisons, une nouvelle germination. Mais, cette année scolaire, les TAP n’ont pas été reconduits ; les graines récoltées avec enthousiasme par les enfants allaient-elles être abandonnées ?

Heureusement que Laëtitia qui avait connaissance de l’existence de grainothèques s’était renseignée. Ayant désormais en charge l’animation de la bibliothèque municipale, elle avait en sa possession de nombreux documents pour en réaliser une et de nouveau, elle associa les enfants à ce projet. Les graines furent triées, les enfants réalisèrent des enveloppes de couleur pour y insérer quelques grammes de graines et inscrire sur le sachet, de leur plus belle écriture, le nom de la plante qui naîtra de ces graines.

La grainothèque

La grainothèque

Bien rangés dans des cases, ces sachets sont à la disposition des jardiniers amateurs qui, en échange d’un sachet de la grainothèque, doivent en déposer un contenant des graines venues de leur propre récolte. Toute une littérature consacrée aux plantes, aux saisons, au jardinage, est associée à la grainothèque et à la disposition des amateurs.

Laêtitia présente un ouvrage sur le potager

Laêtitia présente un ouvrage sur le potager

« Les enfants, petits et grands, ont été emballés par le projet. Je n’ai pas eu de mal à les y associer » nous confie Laëtitia.

Encore une belle initiative qui montre que la bibliothèque bouge et peut fédérer de nouveaux utilisateurs.

Partager cet article

Repost0
6 avril 2018 5 06 /04 /avril /2018 08:07

Sur les communes de Bueil-en-Touraine et Villebourg, un collectif de citoyens s’est réuni en association soutenue par les maires des deux villages, dans le but de créer une épicerie coopérative.

Pour en savoir un peu plus, des articles sont parus dans la presse :

Petit Courrier du 30-03-2018

Nouvelle république du 6-04-2018

Contact : vivemonepicerie@gmail.com

Bulletin d'adhésion à télécharger

Partager cet article

Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 15:48

Ce printemps 2018 marque les dix ans d’organisation de treks pour adultes de l’association GRBueil. Le Maroc, destination sillonnée à maintes reprises, a été associé, cette année, à une toute nouvelle randonnée vers les Cinque Terre en Italie.

Pour répondre à la demande croissante de candidats au départ, l’association s’est vue proposer trois itinéraires. Ainsi dans quelques semaines, deux groupes s’envoleront pour l’Atlas, l’un vers la Vallée des Roses qui porte si justement son nom, le second vers le Djebel Saghro dans un décor qui n’a rien à envier à celui des plus grands westerns. Puis début mai, viendra le tour du dernier groupe qui rejoindra l’Italie entre Cinque Terre et péninsule de Portofino.

C’est ainsi plus d’une trentaine d’adultes qui inaugurera cette dixième saison de treks mais les bénévoles des GRBueil ont déjà le regard tourné vers l’été.

Quatre séjours seront proposés cette fois aux jeunes adeptes de la randonnée et des activités de pleine nature. La Planèze, entre Saint-Flour et les Monts du Cantal, plateau perché à 1000 m, accueillera les petits tourangeaux qui planteront leurs toiles de tente pour les trois dernières semaines de juillet. Trois des quatre séjours s’y dérouleront en grande partie en y associant pour tous la découverte du char à voile, une activité peu banale et insolite sur ce territoire de moyenne montagne. L’initiative du séjour « découverte » d’une semaine y sera reconduite. 

Les plus âgés, quant à eux, affronteront une nouvelle fois les reliefs de la Corse, destination qui recueille toujours un vif succès malgré la difficulté. Les adolescents se plaisent aussi à éprouver leur endurance et ne ménagent pas leurs efforts pour savourer la splendeur des paysages.           

La programmation estivale pour les enfants et les adolescents se décline donc par :

            - un séjour 8/12 ans à Coltines du 9 au 22 juillet (400 €)

            - un séjour semi-itinérant 12/15 ans du 9 au 22 juillet autour des Monts du Cantal (480 €)

            - un séjour « découverte » 6/11 ans à Coltines du 24 au 31 juillet (250 €)

- un séjour itinérant 15/18 ans 23 juillet au 5 août en Corse (600 €) 

Les effectifs raisonnables de chaque séjour encadrés par des équipes aussi responsables que motivées favorisent une dynamique familiale et l’expression de chacun.

Une équipe dynamique et responsable

Une équipe dynamique et responsable

Tous les séjours agréés par les services de la Jeunesse et des Sports, la CAF et la MSA permettent de faire valoir les bons de vacances le cas échéant.

Chèques-vacances et aides des comités d’entreprise sont également acceptés.

 

Renseignements et inscriptions au 02-47-24-49-60 ou 07-67-90-01-31

grbueil@laposte.net ou  GR Bueil « La Haie » 37370 Bueil en Touraine

grbueil.e-monsite.com

 

Partager cet article

Repost0
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 12:39

Cette réunion est organisée conjointement par la gendarmerie et la municipalité. Elle fait suite à celle du 23 janvier qui s'est tenue à Neuillé-Pont-Pierre.

Elle se déroulera le jeudi 5 avril, à 19 h 30, au Foyer Rural.

Partager cet article

Repost0
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 10:25

La bibliothèque municipale associée de Neuvy-le-Roi a récemment initié un projet Grainothèque qui gagne à être connu de tous les jardiniers. Cette grainothèque est un petit espace qui permet l’échange de graines de fleurs, de fruits et de légumes. Basée sur le mode du troc, une grainothèque est une bibliothèque à graines, elle invite les visiteurs à déposer des graines (non issues du commerce) et à prendre, en échange, un sachet de semences proposé par un autre jardinier amateur. Concrètement, elle se présente sous la forme d’une boîte remplie de sachets de graines mis à disposition des visiteurs, qu’ils soient adhérents ou pas de la bibliothèque pour qu’ils puissent les cultiver et ensuite alimenter la grainothèque à leur tour, après leurs récoltes. Les animatrices de la BMA, Élise et Marie-Aline, y ont adjoint une petite bibliothèque du jardinier avec des ouvrages spécialisés. Ce projet, initié par Elaura Auzolle, jeune en service civique à la bibliothèque, est tourné vers les loisirs et la médiation scientifique puisqu'il s'agit de proposer des graines reproductibles uniquement et d'offrir à tous les jardiniers qui le souhaitent, amateurs ou confirmés,  la possibilité de se réapproprier par ses cultures, la question alimentaire. L'idéal était donc de lancer ce projet au printemps, moment clé des plantations. Elles espèrent que la grainothèque fonctionnera avec succès.

Renseignements au 02.47.24.89.95.

Un espace dédié aux jardiniers
Un espace dédié aux jardiniers
Un espace dédié aux jardiniers

Un espace dédié aux jardiniers

Partager cet article

Repost0
24 mars 2018 6 24 /03 /mars /2018 11:07
Guide touristique de l'été "Sous le sceau du secret"

Dans le cadre de sa compétence d’animation et de développement touristique, la CCGC-PR édite son guide touristique 2018.

Véritable « poumon vert » entre la vallée de la Loire et la vallée du Loir, le territoire de Gâtine et Pays de Racan souhaite affirmer sa position sur le plan touristique, et se positionne comme une destination à part entière, un territoire de tourisme vert et familial aux portes de Tours.

Au fil des pages du guide distribué à 8 000 exemplaires sur la métropole tourangelle, le Nord Touraine, la Vallée du Loir et lors du salon mondial du tourisme à Paris, vous pourrez découvrir les brocantes, saveurs, senteurs,  marchés du terroir, spectacles historiques, fêtes et foires de village, circuits de randonnées, boucles à vélo, marchés de Noël, restaurateurs, hébergeurs et loueurs d’espaces.

Les concepteurs souhaitent à tous une bonne lecture et une belle découverte « Sous le sceau du secret » en Gâtine et Pays de Racan.

Contact :

Maxime Guinard, tourisme CCGC-PR, 07 84 42 03 64 ou tourisme@gatine-racan.fr

Lien pour télécharger le guide en version web :

http://fr.calameo.com/read/00549763746fb29a04476

 Nouveautés 2018 du guide!: référencement des sites de visite entre Loire et Loir et limitrophes, restaurateurs, hébergeurs, loueurs d'espaces de réception.

 

Partager cet article

Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 18:00

Mardi 8 mars, l’équipe « A LED ! » a organisé une réunion « Tu perds watts » dans les locaux de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles-Pays de Racan. Ce temps d’échange intervient dans le cadre du défi Familles à énergie positive qui est organisé au niveau national du 1er décembre 2017 au 30 avril 2018. Cinq familles du territoire sont engagées dans la démarche. L’équipe « A LED ! » est composée d’Agents de la Communauté de Communes et des propriétaires de chambres d’hôtes sur le territoire.

Cette réunion avait  pour but de conseiller sur les éco gestes à mettre en œuvre dans son habitation pour réaliser des économies d’énergies. Émilie Trégouet de l’ALEC37 (Agence Locale de l’Énergie et du Climat d’Indre-et-Loire) a co-animé cette réunion. Chaque participant a apporté sa liste de questions : comment bien régler son chauffage électrique ? Comment savoir si une bûche de bois est bien sèche ? Quelles sont les aides disponibles pour la rénovation ? Comment inciter les touristes à réaliser des économies d’énergies et d’eau durant leur séjour dans les chambres d’hôtes ?

Le défi prendra fin avec l’événement régional de clôture qui aura lieu le dimanche 17 juin dans un lieu de patrimoine de la Région

Les participants à ce nouveau défi

Les participants à ce nouveau défi

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2018 4 25 /01 /janvier /2018 16:03

Mardi soir, la salle des fêtes de Neuillé-Pont-Pierre accueillait une centaine de citoyens intéressés par la réunion initiée par la gendarmerie, réunion dont le but était d’informer la population sur le dispositif de participation citoyenne.

Pour cela, aux côtés de Michel Jolivet, maire de la commune, et du policier municipal, les trois intervenants étaient : le capitaine Pélardy, de la compagnie de Tours, le lieutenant Trentin, commandant du groupement de brigades de La Membrolle et l’adjudant-chef Larrieu, commandant de la brigade de Neuillé-Pont-Pierre.

Ce dispositif de participation citoyenne a été créé en France en 2006. Il est gratuit pour les habitants et étendu à tout le territoire.  En Indre-et-Loire, 50 communes ont adhéré au dispositif. Il ne faut pas le confondre avec « Voisins vigilants » qui est mis en place par une société privée et qui est payant !

Michel Jolivet ouvrit la séance en se disant : « satisfait de voir que vous avez répondu très nombreux à l’invitation. Sur Neuillé-Pont-Pierre, depuis quelque temps, il y a eu beaucoup d’actes d’incivilités. Certaines affaires ont été résolues, mais pas toutes. Nous sommes ici pour faire un point et trouver des solutions. »

Le capitaine Pélardy prit ensuite la parole : « Suite à plusieurs cambriolages qui ont eu lieu sur votre commune, nous avons proposé ce dispositif à M. le Maire afin d’impliquer les citoyens que vous êtes dans vos quartiers et vous amener ainsi à signaler tout ce qui peut vous sembler anormal. C’est un dispositif qui permet de recréer du lien entre les habitants et de sensibiliser à la prévention. Il ne faut pas hésiter à composer le 17 quand on a un doute sur un comportement ou un fait inhabituel. En ce moment nous voyons émerger une société de vigilance en impliquant la population dans la sécurité.»

Ce fut ensuite au tour du lieutenant Trentin de prendre le micro et de conduire la réunion avec l’appui d’un diaporama que déroula l’adjudant-chef Larrieu.

La communauté de brigades de la Membrolle compte 32 000 habitants et couvre 21 communes. Ses gendarmes portent leur attention sur les atteintes aux biens, les incivilités, les voies de faits et les cambriolages. Ils n’hésitent pas à prodiguer des conseils pour une meilleure protection des citoyens.

Parlons cambriolage : Il y en a un toutes les 30 mn en France soit environ 985 par jour. Sur Neuillé-Pont-Pierre une augmentation  de la délinquance a été enregistrée en 2017 dans l’ensemble des domaines cités ci-dessus.

Les principaux modes d’action des cambrioleurs : le repérage, le démarchage à domicile…

« J’insiste bien sur le but de la réunion de ce soir sur la participation citoyenne qui est d’associer les habitants à la protection de leur environnement de manière à augmenter le sentiment de sécurité et raccourcir les délais d’intervention contre la délinquance. Et accroître ainsi l’efficacité de la prévention de proximité avec les patrouilles. »

De g à dte : le policier municipal, le capitaine Pélardy, Michel Jolivet, le lieutenant Trentin et l'adjudant-chef Larrieu

De g à dte : le policier municipal, le capitaine Pélardy, Michel Jolivet, le lieutenant Trentin et l'adjudant-chef Larrieu

La communauté de brigades de la Membrolle compte 32 000 habitants et couvre 21 communes. Ses gendarmes portent leur attention sur les atteintes aux biens, les incivilités, les voies de faits et les cambriolages. Ils n’hésitent pas à prodiguer des conseils pour une meilleure protection des citoyens.

Parlons cambriolage : Il y en a un toutes les 30 mn en France soit environ 985 par jour. Sur Neuillé-Pont-Pierre une augmentation  de la délinquance a été enregistrée en 2017 dans l’ensemble des domaines cités ci-dessus.

Les principaux modes d’action des cambrioleurs : le repérage, le démarchage à domicile…

« J’insiste bien sur le but de la réunion de ce soir sur la participation citoyenne qui est d’associer les habitants à la protection de leur environnement de manière à augmenter le sentiment de sécurité et raccourcir les délais d’intervention contre la délinquance. Et accroître ainsi l’efficacité de la prévention de proximité avec les patrouilles. »

Pour que ce dispositif puisse se mettre en place, il faut obligatoirement : l’adhésion des élus, l’engagement de la population, la signature d’un protocole entre le préfet, le maire et le commandant du groupement de  brigades de gendarmerie.

Les personnes intéressées pour devenir « référent » doivent se faire connaître en mairie. Leur liste est fournie à la gendarmerie qui décidera du choix des personnes. Pour Neuillé-Pont-Pierre, il en faudrait au moins une quinzaine.

Quel sera leur rôle ? Informer la gendarmerie de ce qui leur semble anormal et relayer auprès de la population l’action de la gendarmerie et les conseils préventifs. Leur action est limitée à leur zone d’habitation mais peu parfois être étendue. Le nombre d’habitants et/ou le nombre d’habitations sur le secteur influent sur le nombre de référents d’un secteur.

Quand on quitte son domicile pour peu de jours ou pour plus longtemps, il faut penser à l’Opération tranquillité vacances en signalant son absence à la gendarmerie. C’est une opération ancienne qui a commencé fin des années 1970.

Thème de la réunion

Thème de la réunion

À l’issue de la présentation, la parole fut donnée au public pour un échange qui permit d’affiner certains points. L’adjudant-chef Larrieu, connaissant bien son territoire,  intervint sur les sujets portant sur Neuillé-Pont-Pierre.

Concernant l’efficacité du dispositif, le lieutenant Trentin affirma que les résultats sont probants dans les communes adhérentes du dispositif. Un affichage bien visible de la voie publique est installé dans ces communes.

En 2017, sur le secteur, ont adhéré les communes de Chanceaux-sur-Choisille, Saint-Antoine-du-Rocher, Épeigné-sur-Dême et Sonzay.

Beaumont-Louestault est en cours d’élargissement et pour 2018, sont donc à l’étude Neuillé-Pont-Pierre, Saint-Christophe-sur-le-Nais et Semblançay.

Une fois les questions épuisées, Michel Jolivet invita tous les participants à partager un verre de l’amitié « sans alcool » précisa-t-il en regardant les gendarmes !

Un public intéressé venu nombreux

Un public intéressé venu nombreux

Quelques chiffres sur la délinquance concernant Neuillé-Pont-Pierre pour 2017

41 atteintes aux biens (+ 14)

17 cambriolages (+9)

12 vols liés à l'automobile 

 

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2018 1 22 /01 /janvier /2018 19:56

Samedi après-midi, l’AAPPMA du GIH Pays de Racan regroupant Les pêcheurs de l’Escotais, du Long et de la Dême, tenait son assemblée générale dans la salle du multimédia, à Saint-Paterne-Racan, mise gracieusement à disposition par la commune.

Le président de l’association, Christian Madieu, ouvrit la réunion en remerciant toutes les personnes de leur présence que ce soit des élus du territoire comme Brigitte Dupuis, conseillère départementale, Catherine Lemaire et Patrick Cintrat, maires respectivement de Saint-Christophe-sur-le-Nais pour la première et maire de Neuvy-le-Roi, pour le second, ou la quarantaine de pêcheurs ayant fait le déplacement, sans oublier l’animateur rivière, Alex Tabouriech, pour le travail réalisé sur les rivières.

Il laissa la parole à Jean-Paul Fontenay, adjoint de Saint-Paterne, qui remplaçait le maire, Jean-Pierre Poupée. « Je suis content de vous accueillir pour ce moment important qu’est une assemblée générale pour une association. Je dois vous remercier pour l’article qui nous est parvenu pour notre bulletin municipal. Votre association tient une bonne place sur notre commune grâce à ses activités. »

Le bureau de l'association. de g à dte, Thomas Gisselbrecht, Christian Madieu, Patrick Layreau, Michel Georget et Bernard Blanchard

Le bureau de l'association. de g à dte, Thomas Gisselbrecht, Christian Madieu, Patrick Layreau, Michel Georget et Bernard Blanchard

Vint ensuite le bilan des activités par le secrétaire, Thomas Gisselbrecht, qui donna lecture du compte-rendu de l’AG du 21-01-2017, compte-rendu qui fut approuvé à l’unanimité.

Le trésorier, Patrick Layreau, fit le point sur les ventes de cartes en 2017. Le nombre d’adhérents est actuellement de 365  soit une baisse de 47 adhérents par rapport à l’an dernier.

Ont été vendues : 137 cartes interfédérales, 43 cartes majeurs (+ de 18 ans), 49 cartes mineurs, 61 cartes de découverte, 10 cartes femmes et 63 cartes journalières.

Il dressa ensuite le bilan de la fête de la pêche, fit un point sur les baux des propriétaires dont bénéficie l’association.

Le président remercia les collectivités pour les subventions attribuées : conseil départemental, CCGCPR, communes de Saint-Paterne et Neuvy-le-Roi et le Fédération 37 pour les alevinages.

Cette année, l’association a dû intervenir sur l’Escotais, au niveau de Luenne. 80 tonnes de pierres payées en partie par la fédération ont été disposées sur 450 m. L’association doit faire face à de nouvelles dépenses chaque année avec l’ajout des rivières, Le Long et la Dême.

Christian Madieu poursuivit en ces termes : « Un grand merci aux municipalités qui nous aident au bon fonctionnement de l’association. Je pense en particulier à Saint-Paterne qui a fait nettoyer les bords de la rivière le long de la voie ferrée ce qui permet aux pêcheurs de relier pratiquement Saint-Paterne et Saint-Christophe. Mes remerciements vont aussi aux particuliers, aux entreprises qui nous aident pour l’entretien et à la municipalité de Saint-Christophe pour la mise en place du parcours pêche pour les enfants et l’activité pêche qui a fonctionné pendant les TAP. Malheureusement beaucoup d’adultes ne respectent pas ce lieu et y pêchent alors qu’ils n’en ont pas le droit. Nous allons poursuivre notre essai encore un an en espérant que les quelques adultes indisciplinés rentreront dans les rangs ! Je n’oublie pas dans mes remerciements notre secrétaire et notre trésorier qui font un travail remarquable. »

Une partie des adhérents et quelques invités
Une partie des adhérents et quelques invités
Une partie des adhérents et quelques invités

Une partie des adhérents et quelques invités

Les projets pour 2018

Deux alevinages sont programmés : le 24 février prochain, 300 kg dans l’Escotais et 150 kg sur le Long, puis un second le 29 mars.

Cette année, deux secteurs de 400 à 500 m vont être créés comme réserve sur Saint-Paterne et à Saint-Christophe, un tronçon de 300 à 400 m au Moulin Basset. Il y sera versé de petites truites et des vairons et des pancartes seront posées pour signifier que la pêche y est interdite. Des travaux vont débuter en avril au niveau du Moulin Basset.

Le plan d’eau de Neuvy-le-Roi

Le nombre de cartes vendues est en baisse (- 17). Il faudrait trouver des animations sur le plan d’eau pour essayer d’y faire venir des pêcheurs.

Les dépositaires de cartes de pêche

Saint-Paterne-Racan : Auberge de l’Escotais, bar Le Centre et bar Le Racan

Neuillé-Pont-Pierre : Bar Le P’tit Novillacien

Neuvy-le-Roi : Le Viveco et le bar Le Bon Accueil

Les Hermites

L’entretien des rivières

Christian Madieu rappela : « Autrefois, lors de la signature des baux avec les propriétaires, il était spécifié que l’association nettoierait la rivière. Mais, la loi a évolué et de nos jours, c’est au riverain d’effectuer le nettoyage. Il faudrait donc reprendre tous les baux et ne plus parler de l’entretien. Ce serait bien que dans les bulletins municipaux de Neuvy et de Saint-Christophe il soit bien spécifié que le nettoyage est à la charge des riverains. À ce propos, vous connaissez beaucoup de présidents qui n’hésitent pas à se mouiller ? Ce matin, avec quelques membres du CA, j’ai passé 4 heures sous la pluie pour nettoyer la rivière vers la Duye. Vu le temps, il était urgent d’intervenir aussi, nous n’avons pas hésité ! »

Vint le moment des élections : deux retraits dont celui de Michel Georget, ancien président de Neuvy-le-Roi et actuellement vice-président de la nouvelle association, pour raisons de santé. Christian Madieu le remercia et reconnut : « Je suis très content de la fusion de nos deux associations. Nous avons fait du beau travail, une belle entente s’est installée. Il faudrait que l’on trouve un garde sur Neuvy-le-Roi.» Michel Georget ajouta quelques mots : « Je ne regrette pas notre fusion. Ce fut un plaisir de travailler ensemble. J’ai rarement vu une équipe comme celle-là ! »

Les deux nouveaux membres élus sont Dominique Lerat et Bernard Cahier.

Le président remit alors la médaille de la pêche au trésorier, Patrick Layreau, pour son travail au sein de l’association. : 20 ans de présence et 20 ans de trésorier !

Remise de la médaille de la pêche à Patrick Layreau par le président Christian Madieu
Remise de la médaille de la pêche à Patrick Layreau par le président Christian Madieu

Remise de la médaille de la pêche à Patrick Layreau par le président Christian Madieu

La parole fut ensuite donnée aux invités.

Catherine Lemaire : « Tout d’abord je vous présente mes vœux pour 2018. C’est un plaisir pour moi d’assister à votre assemblée générale. Revenus à la semaine de 4 jours, les TAP n’existent plus mais je pense pouvoir mettre en place quelque chose dans le cadre du dispositif jeunesse. Bravo au dynamisme de votre équipe et pour les travaux réalisés sur l’Escotais. Il faudrait intervenir pour stopper les dégâts des ragondins. La fête de la pêche est un moment festif et agréable qui fait du bien sur le territoire. »

Patrick Cintrat : « Quand on a engagé ces actions d’aménagement des rivières, il fallait agir vite. Je salue le travail qui a été fait avec l’association de la pêche du début à la réalisation des travaux très importants. Les coûts étaient aussi très importants mais nous avons eu l’opportunité de bénéficier de nombreuses subventions. Nous avons pu concilier les contraintes réglementaires et l’aménagement des rivières. Nos moulins font partie du patrimoine local et on a bien réussi le travail engagé dans leur préservation. Pour le plan d’eau de Neuvy, il faut trouver des solutions pour assouplir un peu les règles en attente (loi ou déclassement de l’étang) pour qu’il puisse être utilisé à l’année. »

À gauche, Catherine Lemaire

À gauche, Catherine Lemaire

Brigitte Dupuis : « Félicitations au président et à son équipe. Je vais voir avec le Conseil Départemental pour résoudre le problème des ragondins. Je vais m’occuper aussi de voir quelle animation on pourrait mettre en place en été au niveau du plan d’eau. Je serai toujours à vos côtés et sachez que vous pouvez compter sur le CD pour vos activités. Remplissez un dossier auprès e la CCGCPR pour les activités que vous menez auprès des enfants. »

Jean-Paul Fontenay : « La commune de Saint-Paterne reste très vigilante par rapport à l’entretien des rives de l’Escotais. Il y a eu des précédents avec les arbres. » Puis s’adressant à Patrick Cintrat : « Tu as su choisir de bons techniciens de rivière, d’abord Charlène, puis Alex qui l’a remplacée. Bravo à toi ! » Il poursuivit ainsi : « Pour la fête de la pêche, espérons que le soleil saura se montrer généreux pour que tous puissent passer une bonne journée d’abord de préparation puis de fête ! »

À droite, des membres du bureau, puis, Jean-Paul Fontenay, Brigitte Dupuis et Henri Zamarlik

À droite, des membres du bureau, puis, Jean-Paul Fontenay, Brigitte Dupuis et Henri Zamarlik

Composition du conseil d’administration

Président : Christian Madieu

Vice-présidents : Jean-François Cognard et Bernard Blanchard

Trésorier : Patrick Layreau, adjoints : Didier Bennevault et Jean-Pierre Froger

Secrétaire : Thomas Gisselbrecht, adjoints : Geoffray Goutard et Fabrice Hervé

Membres : Christian Tiburce, Serge Cochet, Christophe Cholière, Dominique Lerat et Bernard Cahier.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages