Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 15:21

Le salon de peinture, sculpture et dessin organisé par l’association Autour de la Collégiale, à l’initiative d’un de ses membres, Christian Bourdin, peintre lui-même, a connu son succès habituel : 46 exposants dont un tiers venu de départements extérieurs à l’Indre-et-Loire. Ce salon, sans thème précis, présentait 140 œuvres très variées et mises en valeur par le lieu, l’église Saint Pierre récemment restaurée.

En complément, pour la deuxième année consécutive, une exposition photos retraçant l’état de l’église avant et après les travaux, était visible dans la sacristie.

Les nombreux visiteurs qui ont visité ce salon ont été séduits par sa qualité.

Le soir de la clôture du salon, avant de remettre les différents prix, Didier Descloux, président de l’association, remercia les différents partenaires pour leur soutien et  Christian Bourdin pour la qualité du salon et la variété des œuvres exposées.

Les lauréats 2017 avec Christian Bourdin devant à gauche et Didier Descloux derrière à droite

Les lauréats 2017 avec Christian Bourdin devant à gauche et Didier Descloux derrière à droite

èCe fut ensuite, devant de nombreux visiteurs, la lecture du palmarès de la 16ème édition du salon :

Prix de la Commune: Mme BOULAY Cécile

Prix Couleurs: M. BIDRON Jackie

Prix crédit agricole: M. LODWITZ Patrick

1er Prix de Sculpture: M. CORDIER Jean-Paul

2ème Prix de Sculpture: Mme PLESSIS Catherine

Prix d'aquarelle: Mme PARFAIT Odile

1er Prix acrylique: Mme COULON Véronique

2ème Prix acrylique: M. BERTHELOT Alain

Prix technique divers: Mme CHASTENET Christine

Prix peinture Huile: M. PERCHAIS Jean-Claude

Prix du Public: Mme LAUNAY Thérèse

 

Repost 0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 10:04

Pour la deuxième année consécutive, l’association Histoire et Patrimoine avait décidé d’ouvrir à la visite la petite chapelle Saint Gilles dans le cadre des Journées du Patrimoine. Le public est venu nombreux le samedi après-midi, à commencer par le soleil qui a réjoui tous les présents. Cent cinquante personnes ont franchi les portes de la chapelle. Il faut dire qu’il y avait beaucoup à voir : la visite de l’édifice tout d’abord, encadrée par Fabrice Mauclair et Philippe Larus, mais également la présentation de la très belle exposition de lettres autographes (George Sand, Alphonse Daudet, Anatole France, Pierre Loti…) de Thierry Albert et Jean De Rycke.

À l’extérieur, sous un barnum, on pouvait acheter les publications de l’association et tout particulièrement la dernière d’entre elles : un beau livre de 200 pages, Si Saint-Christophe m’était conté…, dont ce 16 septembre marquait la sortie officielle. Joël Tanter, historien de Château-la-Vallière, était également présent avec ses ouvrages. Hermensia, venue en voisine, proposait ses chapeaux et articles artisanaux au bénéfice de son association colombienne.

La chapelle Saint-Gilles sous le soleil

À 17 heures, l’inauguration de l’exposition et le lancement du livre ont donné matière à quelques prises de paroles en présence de Catherine Lemaire, maire de Saint-Christophe-sur-le-Nais, et de Jean-Pierre Poupée, maire de Saint-Paterne-Racan. Plusieurs élus et responsables associatifs étaient également présents. Philippe Larus, président de l’association, a remercié la municipalité pour son intérêt et son soutien aux actions menées par Histoire et Patrimoine.

L'exposition des autographes et le nouveau livre de l'association.
L'exposition des autographes et le nouveau livre de l'association.

L'exposition des autographes et le nouveau livre de l'association.

 Il a présenté Camille Belloc, la maquettiste du nouveau livre avant de lui offrir un exemplaire bien mérité accompagné d’un petit cadeau.

Fabrice remet à Camille, la maquettiste, un exemplaire du nouveau livre.

Puis ce fut le moment des échanges et des discussions, un verre de jus de pomme ou de pétillant à la main, devant la façade ensoleillée de la chapelle Saint Gilles.

Les élus et les membres de l'association réunis pour les discours suivis d'un moment de convivialité.
Les élus et les membres de l'association réunis pour les discours suivis d'un moment de convivialité.

Les élus et les membres de l'association réunis pour les discours suivis d'un moment de convivialité.

Le lendemain, une cinquantaine de visiteurs a également fait le déplacement pour admirer la chapelle et le magnifique jardin du clos Saint-Gilles et pour la plupart, récupérer le nouveau livre de l’association, nouveau livre qui a permis à l’association de participer au Trophée des Initiatives locales du Crédit Agricole, dans la catégorie culture, et de voir son projet retenu. Nous aurons l’occasion d’en reparler prochainement.

 

Pour se procurer le livre, vendu 20 € (hors frais de port), contacter l'association par mail : histoire.patrimoine37@laposte.net

 

sur son site Internet : https://histoire-patrimoine.jimdo.com/

 

ou auprès du président, par téléphone : 02 47 29 33 18

Repost 0
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 17:49

La chapelle Saint-Gilles accueillera l'exposition "Autour du livre"

À l’occasion de la sortie de son deuxième ouvrage, l’association Histoire et Patrimoine vous invite à assister les Samedi 16 et Dimanche 17 septembre, à la chapelle Saint Gilles, à une série d’animations « Autour du livre ».

Une exposition de lettres originales de nombreux auteurs, collectionnées par deux membres de l’association, sera présentée dans la chapelle. On pourra ainsi découvrir des écrits de George Sand, Théophile Gautier, Anatole France, Guy de Maupassant, Daphné du Maurier…

La chapelle, ainsi que les jardins voisins du clos Saint Gilles, seront en accès libre pendant les deux jours de 14h à 18h. Une visite guidée de la chapelle et de l’exposition sera proposée chaque jour à 15h et 16h (également à 17h le dimanche).

Le vernissage de l’exposition aura lieu le samedi à 17h. Il sera suivi de la présentation du livre « Si Saint-Christophe m’était conté… ». Les souscripteurs pourront alors retirer les ouvrages commandés (À noter que le livre sera encore vendu au prix de souscription, 16 euros, tout au long du week-end). L’après-midi se terminera par un verre de l’amitié.

La Chapelle Saint Gilles se trouve sur la petite route (D438) qui monte de Saint-Christophe en direction de la route du Mans à Tours (D938). Du bourg, elle est indiquée au départ du carrefour de la voie de chemin de fer.

Entrées libres et gratuites

Renseignements complémentaires au 02 47 29 33 18

https://histoire-patrimoine.jimdo.com/

Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 10:16

L’association « Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine » a invité cette année le groupe Yan Trio pour le  concert d’ouverture de la semaine du Patrimoine, le samedi 9 septembre. Grâce à  ces chanteurs musiciens, vous pourrez, l’espace de quelques instants retrouver les mélodies de grands chanteurs français tels que Jacques Brel, Boris Vian, Georges Brassens, Claude Nougaro, Léo Ferré et beaucoup d’autres… De quoi réveiller en vous un peu de nostalgie mais aussi de communier avec le groupe.

Le lendemain, les portes de l’église Saint-Pierre seront ouvertes sur le traditionnel salon de peinture, dessin et sculpture dont le vernissage aura lieu à 11 h 30. Ce salon sera ouvert tous les jours de la semaine jusqu’au dimanche suivant. Des visites guidées de la collégiale seront également possibles.

Pratique

Concert Yan trio « chansons françaises, hommage aux grands auteurs »: Samedi 9 septembre, à 20 h 30, salle des fêtes (tarifs : 12 €, 10 € et 6 €)

Salon de peinture : ouverture tous les jours de  10 h à 18 h.

Contact : renseignements et réservations : 02 47 24 49 60,    06 73 07 99 98,    02 47 24 45 38,    02 36 43 63 43    ou    bueil.collegiale@laposte.net

 

Repost 0
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 15:43

 

Repost 0
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 11:04

Le clos Saint-Gilles, sis à Saint-Christophe-sur-le-Nais, avait ouvert l’an dernier les portes de son superbe jardin aux visiteurs lors des journées du Patrimoine. Cette année, ses habitants souhaitent renouveler cette ouverture des portes, mais aussi faire profiter les visiteurs de quelques-uns des trésors qu’ils ont amassés au fil des ans et qui constituent la plus importante partie de leurs collections.

En entrant dans la salle à manger, ce sont de multiples lettres émanant de personnes célèbres, auteurs littéraires notamment, mais aussi acteurs et artistes. Plusieurs de ces missives portent la signature de quelques écrivains régionaux tels que Courteline, George Sand, Jouhandeau,...et Daphné du Maurier qui avait tissé des liens avec Saint-Christophe-sur-le-Nais, berceau d’une de ses aïeules.

Cette superbe collection, amassée par Thierry, compte une soixantaine de lettres, documents et envois (livres, autographes, dédicaces, éditions originales numérotées).

Thierry présente une partie de sa collection avec une mise en scène dans la perspective de sa future exposition.

Thierry présente une partie de sa collection avec une mise en scène dans la perspective de sa future exposition.

Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans une telle collection ?

Je dois avouer que ce fut vraiment l’effet du hasard. En 1996, nous nous trouvions à Toulouse, et j’ai assisté à une vente aux enchères à l’hôtel Dieu. Une lettre autographe de George Sand et une de Théophile Gautier, nos auteurs préférés, étaient proposées à la vente. Je me suis laissé tenter et j’ai remporté l’enchère. La possession de ces deux lettres me donnait l’impression d’avoir ramené un talisman à la maison. Du coup, l’idée de continuer à chercher a pris corps et, jusqu’en 2008, au moment de la crise financière, j’ai pu acquérir, de façon assez régulière, la plupart des documents que vous voyez pour un prix assez raisonnable. Mais, depuis cette date, les prix ont augmenté.

Où trouvez-vous ces documents ?

Je consacre environ 2 heures par jour à mes recherches sur Internet et auprès d’un expert de chez Drouot. Récemment, sur un vide-grenier, j’ai trouvé un acte très ancien. Il m’arrive aussi de trouver quelques beaux livres anciens avec parfois quelques surprises à l’intérieur.

Avez-vous quelques anecdotes relatives à votre collection ?

Oui, bien sûr. Pour vous donner un exemple : il y a eu un différend entre Jouhandeau et Montherlant. Il se trouve que nous avons un billet contenant la conclusion de ce différend avec un brouillon signé de Jouhandeau et la lettre de Montherlant !

De même, pour Sarah Bernhardt. Nous avons la lettre qu’elle a envoyée à Monsieur Isola, l’acheteur, lors de la vente de son théâtre.

Thierry présente un dessin original de Jean Cocteau.
Thierry présente un dessin original de Jean Cocteau.

Thierry présente un dessin original de Jean Cocteau.

Comment être sûr que ces documents sont bien des originaux ?

La plupart des lettres de ces auteurs sont éditées et répertoriées dans des ouvrages qui reproduisent l’intégralité de leur correspondance. Ces lettres présentent beaucoup d’intérêt. Certaines, bien que connues, sont parfois perdues de vue. Aussi, quand le hasard fait que l’on en retrouve une, imaginez l’immense joie que l’on ressent !

Vous avez d’autres collections je crois ?

C’est exact. Je recherche des livres anciens, de vieux menus et tout ce qui a un rapport avec l’art religieux. C’est essentiellement dans les vide-greniers que je chine ces objets.

Exposez-vous parfois vos collections ?

L’an dernier, pour les journées du Patrimoine, j’avais placé plusieurs objets en lien avec l’art religieux pour orner la jolie chapelle Saint-Gilles. Cette année, ce sont mes lettres et autographes qui seront exposés dans la chapelle car, le thème retenu pour les journées du patrimoine 2017, c’est « Autour du livre ».

Une partie de la collection sur l'art religieux
Une partie de la collection sur l'art religieux
Une partie de la collection sur l'art religieux

Une partie de la collection sur l'art religieux

Parmi toutes les dédicaces, en avez-vous qui vous sont spécialement dédiées ?

Oui, une de Bernard Pivot. En 1992, nous habitions alors à Rome et nous l’avions rencontré et ce fut ma première dédicace ainsi rédigée : «à Thierry, Français exilé avec bonheur à Rome. (Et si les meilleurs nous quittent, qu’allons-nous devenir ? Cordialement. » Récemment, au mois d’avril dernier, il est venu à Château-du-Loir, je suis allé le voir et il m’a dédicacé son nouveau livre en ces termes : « à Thierry. Ma mémoire n’en fait qu’à sa tête et grâce à vous se rappelle quelques jolis moments passés à Rome, à la villa Médicis. Bien sympathiquement.»

Dédicaces de Bernard Pivot

Dédicaces de Bernard Pivot

Notre rencontre se termina par cette phrase qui résume bien le ressenti que l’on a pu avoir au cours de nos échanges : « Vous savez, pour moi, cette collection, c’est ma passion. J’y passe beaucoup de temps mais c’est toujours avec énormément de plaisir ! »

Voici un aperçu des auteurs, en plus de ceux déjà cités, dont Thierry possède au moins un document orné de la signature de l’auteur : Lamartine, Loti, Gide, Giono, Sainte-Beuve, Cocteau, Jean Marais, Maupassant, Rodin, Aragon, Elsa Triolet, Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Jean d’Ormesson et de nombreux autres…

 

Exposition visible les 16 et 17 septembre, à la chapelle Saint-Gilles, à Saint-Christophe-sur-le-Nais.

 

La chapelle Saint Gilles

Repost 0
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 13:49

Le 30 août c'est la rentrée de la bibliothèque, et nous avons de nombreuses choses à vous annoncer pour la fin 2017. Cela commencera par :

- Les nouveaux horaires d'ouverture : mercredi : 10h30-12h30/14h-18h ; vendredi : 10h30-12h30/17h-19h ; samedi : 10h30-12h30/14h-16h ;

- Le vernissage de l'exposition de Denis Drouault "Image de Touraine", le samedi 9 septembre à 17h à la bibliothèque ;

- Le premier dimanche "Et si l'on jouait" où la bibliothèque sera ouverte de 14h à 18h, le dimanche 10 septembre donc ;

- et la reprise des Ateliers des petites mains, le mercredi 13 septembre de 14h30 à 16h30.

Repost 0
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 09:56

Cela fait un peu plus d’un an que l’idée d’organiser une telle fête avait germé dans la tête d’un membre actif de l’UCTSPC (union cyclotouriste Saint-Paterne-Saint-Christophe), grand amateur de vélos de toutes sortes, Didier Orgeur. Ce dernier nous confie : « J’ai assisté à un rassemblement de vélos « vintage » à Saumur et j’ai été conquis. Cela fait plusieurs années que cette manifestation existe et elle draine plusieurs milliers de personnes. Comme il n’y avait rien de comparable dans notre territoire, je me suis dit qu’il fallait essayer. J’ai exposé mon idée au président de l’association, Jacky Orgeur, et aux membres de l’UCTSPC, qui tous ont adhéré au projet. Pour donner un nom à cette nouvelle manifestation, la contraction de Saint-Paterne et Saint-Christophe m’a paru évidente et voilà comment est née la Sainpatophe ! »

Il faut dire que pour que cette première Sainpatophe soit réussie, tout le monde y a mis du sien. En premier lieu, la météo qui faisait grise mine depuis plusieurs jours, et qui a choisi d’offrir un beau ciel bleu pour ce dimanche festif, une centaine de personnes costumées avec leurs vélos vintage qu’ils soient de ville, de sport ou tandems pour effectuer au choix, l’un des trois circuits proposés de 25, 37 ou 65 km, avec ravitaillement en cours de route. Le départ leur fut donné à 9 h, par Jean-Pierre Poupée, maire de la commune, André Lascaud, 1er adjoint de Saint-Christophe, venu à solex pour l’occasion, et Brigitte Dupuis, conseillère départementale. Ces engagés dont le plus jeune avait 13 ans et la plus âgée, 84 ans, étaient pour certains originaires du secteur mais beaucoup n’avaient pas hésité à se déplacer depuis Saumur, Angers, Poitiers, Châteaudun et plus près d’ici, Château-du-Loir, pour participer à cette première édition. Parmi ces participants, il fallait noter la présence d’un ancien champion de Bretagne et du monde, Jacques Botherel.

La Sainpatophe, une manifestation bien sympa...tique !
La Sainpatophe, une manifestation bien sympa...tique !
La Sainpatophe, une manifestation bien sympa...tique !
La Sainpatophe, une manifestation bien sympa...tique !
La Sainpatophe, une manifestation bien sympa...tique !
La Sainpatophe, une manifestation bien sympa...tique !
La Sainpatophe, une manifestation bien sympa...tique !

Pour occuper les visiteurs sur le site, quelques animations étaient prévues : stands de vente d’objets ayant rapport avec le vélo, exposition de cycles exceptionnels à l’intérieur du gymnase, démonstration de déplacement avec un vélo bi-place côte-à-côte où l’un dirige le cycle et l’autre passe les vitesses…et même quelques producteurs locaux de pommes, jus de pommes et miel.

Exposition dans le gymnase
Exposition dans le gymnase
Exposition dans le gymnase
Exposition dans le gymnase
Exposition dans le gymnase
Exposition dans le gymnase

Exposition dans le gymnase

Pour le midi, la restauration était assurée par, d’une part, le comité des fêtes de Saint-Christophe et d’autre part, l’APE de Saint-Paterne. L’UCTSPC, quant à elle, avait en charge la buvette.

Restauration et associations chargées du ravitaillement
Restauration et associations chargées du ravitaillement
Restauration et associations chargées du ravitaillement
Restauration et associations chargées du ravitaillement
Restauration et associations chargées du ravitaillement
Restauration et associations chargées du ravitaillement
Restauration et associations chargées du ravitaillement
Restauration et associations chargées du ravitaillement

Restauration et associations chargées du ravitaillement

Dès 14 h 30, tout le monde se prépara pour un petit défilé d’environ 5 km aller-retour jusqu’à Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé
Prêts pour le défilé

Prêts pour le défilé

À 15 h, les engagés du matin auxquels s’étaient joints de nouveaux participants et quatre voitures anciennes, défilèrent jusqu’au cœur du village voisin, la place Jehan d’Alluye, où les attendait Lionel Royer qui, au nom de l’association Histoire et Patrimoine, leur fit un rapide exposé sur l’histoire de cette commune en insistant sur quelques anecdotes comme par exemple « Si vous regardez une carte, vous ne trouverez pas Le Nais mais l’Escotais alors pourquoi ? Saint-Christophe s’est appelé sur-le-Nais au XIXe siècle. La rivière qui passe au pied du château de Racan, acheté par la famille des Escotais, devint rapidement dans la bouche des gens la rivière des Escotais et c’est ce nom qui lui est resté. Mais, malgré les remarques de la préfecture, en 1937, la commune devint officiellement Saint-Christophe-sur-le-Nais. » Cette petite histoire fut l’occasion d’évoquer, à l’heure où le rapprochement de communes est dans l’air du temps, un rapprochement entre Saint-Christophe et Saint-Paterne. Cette idée déclencha quelques applaudissements parmi les personnes présentes. Pour l’appellation de la commune nouvelle Sainpatophe ne semble pas faire l’unanimité. Mais, quelqu’un lança : « Pourquoi pas Racan-sur-le-Nais ? » Effectivement, l’idée n’est pas si mauvaise.

Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye
Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye

Défilé et arrêt place Jehan d'Alluye

De retour à Saint-Paterne, les trois membres du jury, Jean-Pierre Poupée, André Lascaud et Jean-Paul Fontenay, virent défiler devant eux les différents équipages pour déterminer les plus beaux dans chaque catégorie : ville homme ou femme, sport, tandem et enfants.

Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.
Le jury évalue les équipages.

Le jury évalue les équipages.

Le choix ne fut pas facile car tous avaient fait de gros efforts dans la décoration de leur cycle et dans leur tenue. Mais, au bout d’une petite demi-heure de délibération, le verdict est tombé et les lauréats reçurent leurs récompenses.

Remises des prix aux différents équipages par catégories
Remises des prix aux différents équipages par catégories
Remises des prix aux différents équipages par catégories
Remises des prix aux différents équipages par catégories
Remises des prix aux différents équipages par catégories
Remises des prix aux différents équipages par catégories

Remises des prix aux différents équipages par catégories

Ensuite ce fut le tour du résultat de la tombola. Il fallait deviner le poids du vélo offert par Élisabeth Naverre. Le pesage indiqua : 8,820 kg. Le gagnant, un jeune garçon qui avait joué avec son grand-père, avait indiqué 8,800 kg. Un autre joueur qui était à 30 g, avec 8, 850 Kg, fut également récompensé.

Les gagnants de la tombola
Les gagnants de la tombola

Les gagnants de la tombola

Jacky Orgeur passa le micro à Didier Orgeur, l’organisateur de la journée : « Je tiens à remercier les deux municipalités de Saint-Paterne et Saint-Christophe, les associations locales : le comité des fêtes de Saint-Christophe, l’APE de Saint-Paterne, les Bénévoles, les pompiers pour leur soutien logistique et les Joyeux de l’Escotais pour leur participation bien costumés. Je remercie aussi tous les membres de l’UCTSPC qui ont soutenu mon projet et m’ont aidé à le mener à bien. »

Jacky Orgeur passa ensuite la parole à Maxime Guinard, chargé du tourisme et de la communication au sein de la CCGC-PR. « Je remercie l’UCTSPC d’avoir associé la communauté de communes à cette belle manifestation. Ces rassemblements permettent de faire connaître les actions entreprises sur le territoire au niveau des diverses manifestations, du tourisme, de tout ce qui peut attirer des personnes sur notre secteur.»

Et, pour terminer, le président prononça quelques mots : « J’espère que vous avez tous passé un bon moment avec nous. Je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour la seconde édition. La date n’est pas encore fixée mais nous vous tiendrons au courant. Le lieu sera soit ici soit à Saint-Christophe. Ce qui est sûr, c’est que nous recommencerons. »

Participants, organisateurs, élus, visiteurs, tous heureux de la réussite de la sainpatophe !

Participants, organisateurs, élus, visiteurs, tous heureux de la réussite de la sainpatophe !

De nombreux applaudissements accompagnèrent ces dernières paroles. Quelques bribes de phrases entendues dans l’assistance témoignent de la satisfaction des participants et des visiteurs : « C’était vraiment très bien ! Une belle manifestation ! C’était une fête originale ! Pour une première, on doit dire que c’est réussi ! Il faudrait un peu plus de voitures anciennes ! Avec tous ces vélos et les gens costumés, c’était un beau défilé !... »

Alors, rendez-vous l’année prochaine avec encore plus de participants et de visiteurs. Parlez-en à vos amis et pensez-y dès maintenant !

 

Pour revivre une partie de la manifestation sur Saint-Christophe :

https://youtu.be/Y0aY_BlMxks

Repost 0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 21:12

Samedi matin, les enseignantes de l’école maternelle étaient présentes dans leur classe pour leur manifestation annuelle : Exp’Osons.

Que se cache-t-il derrière ce terme ? Eh bien tout simplement faire découvrir aux parents d’élèves, aux grands-parents, aux amis et aux futurs parents d’élèves tout ce que l’on réalise en maternelle avec les enfants. Cette année, Sylvie Thémines, directrice de l’école en charge des tout-petits, petits et une partie des moyens, et Annette Tharaud Fontenay, maîtresse des moyens et des grands, avaient choisi de faire travailler les enfants autour des 5 sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. La découverte de ces 5 sens s’est faite avec beaucoup d’expériences vécues, de recherches dans des livres, de travaux pratiques…

Faisons un petit tour dans les différentes classes.

Dans la classe de Sylvie
Dans la classe de Sylvie
Dans la classe de Sylvie

Dans la classe de Sylvie

Sylvie a beaucoup travaillé sur le toucher. De grandes fresques réalisées par les enfants avec différents matériaux permettent en passant les doigts dessus de déterminer si c’est doux ou rugueux, si c’est mou ou dur, par exemple. Des créations en argile ont amené les enfants à bien maîtriser la matière avec leurs doigts. Côté goût, de nombreux exercices sur les différences salé-sucré ont été menées. Cela a abouti à des ateliers cuisine.

Dans la classe d’Annette, tout le travail sur les 5 sens, les a conduits à des réalisations artistiques avec des glaçons : peintures et sculptures.

Avec des glaçons
Avec des glaçons

Avec des glaçons

Mais aussi, et c’est un gros projet, la réalisation d’un petit film d’animation intitulé Papi salé et Mamie sucrée.

Comme dit Annette, « ce qui a été le déclencheur, c’est la rencontre que nous avons faite, au château d’Hodebert, avec des acteurs qui étaient en train de tourner un film. Cela a donné aux enfants l’idée de faire aussi un film. Nous avons transformé la classe vacante en studio d’enregistrement et, en nous inspirant d’un conte grec que nous avions étudié, l’histoire a été inventée et les enfants ont créé les personnages, les maisons,… le tout avec beaucoup d’humour.»

Dans le studio d'enregistrement
Dans le studio d'enregistrement

Dans le studio d'enregistrement

Tous les dessins sont terminés et l’animation est achevée. Il manque encore la bande-son qu’ils sont en train de travailler avec une stagiaire en musique du CFMI.

Il faut que tout soit bouclé avant le 8 juin car Annette et sa classe se sont inscrits au festival « Courts d’école » qui aura lieu ce jour-là au cinéma Studios de Tours.

Les personnages du film
Les personnages du film

Les personnages du film

Pour marquer la fin de ce thème sur les 5 sens, les enseignantes ont emmené leurs élèves à Terra Botanica, où ils ont pu mettre en pratique ce qu’ils avaient appris en participant à des ateliers.

Et, Sylvie confia : « Nous venons de faire des plantations d’herbes aromatiques pour faire travailler l’odorat ! »

Tout près de l’école, la garderie périscolaire était également ouverte et montrait aux parents et futurs parents les travaux réalisés par les enfants de la maternelle lors des TAP.

La garderie expose les travaux des TAP

La garderie expose les travaux des TAP

Et, présente dans la cour de l’école, l’APE soutenait l’action des enseignantes et proposait boissons et gâteaux aux visiteurs et souhaitait pouvoir prendre contact avec les futurs parents d’élèves pour se faire connaître et expliquer son rôle au niveau des écoles.

L'APE soutient les projets des enseignantes

L'APE soutient les projets des enseignantes

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 07:53

Lionel Royer a choisi de participer à la saison des expositions, organisée chaque année par La Castélorienne, pour présenter une grande partie de sa collection de compas. Cette collection commencée il y a environ un quart de siècle, compte 1500 pièces. Dans la salle du caveau, vous pouvez en admirer pas loin d'un millier et vous rendre compte de la diversité qui existe dans ce monde du compas.

Si vous êtes intéressé, il se fera un plaisir de vous expliquer les différentes utilisations de cet outil qui se présente sous des formes, des matériaux, des tailles très diverses et même vous faire des démonstrations. Pour beaucoup, le compas reste l'outil que l'écolier avait parfois du mal à dompter pour réaliser un beau cercle mais il vous montrera qu'avec un compas, on peut faire beaucoup d'autres choses et même tracer des ellipses.

Alors, si vous êtes un petit peu curieux, n'hésitez pas à passer au caveau. L'exposition est ouverte tous les après-midi de 14 h 30 à 19 h jusqu'au dimanche 14 mai inclus et la visite est gratuite.

Hier soir, avait lieu le vernissage. Il a réuni une vingtaine de personnes dont quelques élus Castéloriens. Depuis l'ouverture mercredi après-midi, environ 50 visiteurs sont venus enthousiastes admirer l'exposition et faire part de leur étonnement devant cette multitude et la beauté qui s'en dégage !

 

Vernissage de l'exposition "Le monde du compas" au caveau des Récollets à Château-du-Loir
Vernissage de l'exposition "Le monde du compas" au caveau des Récollets à Château-du-Loir
Vernissage de l'exposition "Le monde du compas" au caveau des Récollets à Château-du-Loir
Vernissage de l'exposition "Le monde du compas" au caveau des Récollets à Château-du-Loir
Vernissage de l'exposition "Le monde du compas" au caveau des Récollets à Château-du-Loir

Si vous souhaitez avoir un aperçu de la richesse de l'exposition proposée, cliquez sur le lien ci-dessous.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages