Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 14:45

Pour la 6e année, les artistes de Neuvy-le-Roi ouvrent leurs ateliers au public du jeudi 4 au dimanche 7 octobre 2018 de 14h à 20h.

1) LA GRANGE-ATELIER : 
2d, rue Saint-André (juste à côté de la Chapelle St-André)

Jean-Michel Jouhanneau : Dessins, illustrations
Benoît Déchelle : Peintures
Dinhut : Illustrations, cadres débordants

2) L’ATELIER DE MICHELE T. PERBET :
1, rue de l’Hôtel de Ville – 1er étage (en face de la mairie)
Michèle T. Perbet : Plasticienne, auteure

3) L’ATELIER DE MARTIAL GADIN
Atelier-studio au 24, Grande rue
Martial Gadin : Plasticien-sculpteur, facteur de guitares
Christophe Sanglier : Aquarelliste (présent vendredi et dimanche)

Manifestation “Atelier, Mode d’emploi” coordonnée par l’association Mode d’emploi sur le département d’Indre-et-Loire.

Prochaines expositions de Benoît Déchelle :

7e Biennale  Art’Thilouze (37) du 15 au 18 novembre. Une douzaine d’artistes exposent à la salle des Tilleuls sous le parrainage de Nicole Avezard.

21e salon du Petit Format à Truyes (37) du 17 novembre au 2 décembre . une sélection d’une cinquantaine d’artistes présentant des œuvres de petit format.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 10:56

Vendredi soir, la chapelle Saint-André de Neuvy-le-Roi s’est avéré tout juste assez grande pour accueillir les nombreuses personnes venues rendre hommage à l’artiste Sylvie Vannier, disparue il y a 2 ans. Ses filles, Marie-Léonor et Anne-Aelia, aidées de Christian, le compagnon de Sylvie, avaient regroupé de nombreuses œuvres de l’artiste. Ces différentes œuvres, exposées dans la chapelle, permettaient et, c’était le but recherché par les organisateurs, de faire vivre le travail réalisé par Sylvie.

Christian et les filles de Sylvie

Christian et les filles de Sylvie

Les différentes techniques qu’elle utilisait, les collages ou les aquarelles, se côtoyaient pour une exposition qui retraçait le parcours de l’artiste. Comme le souligne Christian, « ces deux techniques étaient utilisées d’une manière très personnelle, non conventionnelle, tant au plan purement technique qu’esthétique. Dans ses collages, l’artiste apporte la preuve éclatante de l’affirmation au fil des années d’un esprit libre où se conjuguent humour, jubilation, sensualité et plaisir du jeu dans l’agencement minutieux des motifs. Toutefois, une gravité se devine dans certaines toiles par des fonds marouflés dans des tons de vieux cuirs. Pour ses aquarelles, elle laisse une part de hasard à l’action de l’eau sur les pigments, ce qui fait la part belle à l’expression de la couleur originelle du pigment.»

Une belle exposition retraçant le talent de l'artiste
Une belle exposition retraçant le talent de l'artiste
Une belle exposition retraçant le talent de l'artiste
Une belle exposition retraçant le talent de l'artiste

Une belle exposition retraçant le talent de l'artiste

Sylvie a passé son enfance dans les Deux-Sèvres. À 16 ans, elle intègre l’école des arts décoratifs de Limoges. Deux ans plus tard, suite au déménagement de ses parents, elle entre à l’école des Beaux-Arts de Tours. C’est là qu’elle fera la connaissance de celui qui deviendra son mari, Dominique Savignard, peintre lui-même, et présent à cette soirée. Il réalisa durant cette période un magnifique portrait de la jeune femme. Ils eurent 3 enfants, deux filles et un garçon. Son mari, à l’amorce de sa carrière d’artiste, fit sentir son désir d’indépendance. Tout en s’occupant de ses enfants, Sylvie s’engagea dans des activités professionnelles. Avec une de ses amies plasticienne, elle créera l’association Fil & Forme. Elles proposeront alors à des compagnies de spectacles vivants et à des organisateurs de manifestations événementielles, des prestations allant de la réalisation d’accessoires à la décoration en passant par la création et réalisation de costumes.

Le portrait de Sylvie peint par Dominique Savignard

Se plaisant en Touraine, elle s’établit dans le Pays de Racan, très exactement à Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Très bonne pédagogue, elle proposa aux personnes désirant apprendre à « croquer » des paysages sur le vif,

 des rando-croquis dans la campagne environnante. Elle organisa des stages et des croquis d’hiver en salle. Ces activités l’ont amenée à développer des partenariats avec des associations locales à vocation culturelle : Histoire et Patrimoine de Saint-Christophe, le moulin Pousset de Vouvray-sur-Loir.

En parallèle à ces activités, Sylvie avait développé sous son nom d’artiste, Sylvie Vannier (nom de sa grand-mère maternelle), ses propres projets de création dans le domaine du collage et de l’aquarelle dont on pouvait avoir un bel aperçu lors de cette exposition. Reconnue en tant qu’artiste, ses œuvres ont été exposées dans de nombreux lieux institutionnels : l’Artothèque de Tours, la biennale de Savonnière, le siège de la Caisse d’Épargne d’Orléans, le château de la Possonnière,…

 Artiste aux talents divers, elle s’était prise de passion pour le Kamishibaï, théâtre d’images japonais qu’elle présentait en tant que conteuse dans sa maison christophorienne et jusque sur son lit d’hôpital. Elle participait aussi à des lectures publiques dans le cadre du festival « Femmes en campagne ».

Lorsque l’aînée de ses filles prit la parole, ce fut pour tout d’abord remercier toutes les personnes qui avaient fait le déplacement. « De vous voir tous réunis là en souvenir de maman me fait chaud au cœur. C’est la première fois que ses aquarelles et ses collages sont réunis dans la même exposition. Personnellement, je trouve ses ouvrages très complémentaires. » Christian ajouta : « Ses deux filles ont été exemplaires dans cette exposition qui retrace bien les différentes facettes de Sylvie. »

Patrick Cintrat, maire de Neuvy-le-Roi, s’exprima en quelques mots : « On sent une présence forte de l’artiste par cette exposition où l’on peut apprécier son talent. Merci d’avoir choisi ce lieu et Neuvy-le-Roi pour cette exposition. »

Les nombreux amis de Sylvie étaient présents pour ce vernissage
Les nombreux amis de Sylvie étaient présents pour ce vernissage

Les nombreux amis de Sylvie étaient présents pour ce vernissage

De très nombreux applaudissements ponctuaient chaque prise de parole et une émotion perceptible était présente dans la chapelle. Ce grand moment d’hommage fut suivi par le partage du verre de l’amitié et de petits groupes se formèrent pour continuer à évoquer et à se remémorer les merveilleux moments passés avec Sylvie.

L’exposition sera encore visible les 6 et 7 octobre, à la chapelle Saint-André de Neuvy-le-Roi, de 14 h 30 à 18 h. Entrée gratuite

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 08:58

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2018 4 20 /09 /septembre /2018 08:23

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2018 2 18 /09 /septembre /2018 11:00

Dimanche, en fin d’après-midi, les 45 peintres, sculpteurs, dessinateurs ayant déposé leurs œuvres, la semaine précédente, pour l’annuel salon qui se tient depuis 2003 dans l’église Saint Pierre attenante à la collégiale de Bueil, à l’occasion de la semaine du patrimoine, étaient pour la plupart présents dans l’attente de la remise des différents prix couronnant cette exposition de très grande qualité.

Quelques-unes des oeuvres exposées
Quelques-unes des oeuvres exposées
Quelques-unes des oeuvres exposées
Quelques-unes des oeuvres exposées
Quelques-unes des oeuvres exposées

Quelques-unes des oeuvres exposées

En attendant l’heure, nombreux étaient encore les visiteurs à déambuler parmi les 150 œuvres exposées. Christian Bourdin, membre de l’association « Les Amis de la Collégiale », organisateur du salon et peintre lui-même, répondit de bonne grâce aux questions posées.

D’où viennent les artistes qui exposent à Bueil ?

Beaucoup de la Sarthe et de l’Indre-et-Loire et quelques-uns du Maine-et-Loire.

Comment les recrutez-vous ?

Dans les salons où j’expose, lorsque je vois des œuvres qui me semblent intéressantes, je propose aux artistes de venir exposer à Bueil.

Y en a-t-il qui reviennent plusieurs fois ?

Oui bien sûr car ils sont contents de l’accueil qu’on leur réserve, du cadre magnifique dans lequel ils mettent leurs œuvres en valeur. Il faut dire aussi que c’est assez rare d’avoir un site où l’on peut exposer des grandes œuvres comme c’est le cas ici.

Pour tous les prix que vous distribuez, vous avez des aides ?

La commune nous soutient ainsi que quelques sponsors. D’ailleurs, certains seront présents ce soir pour remettre eux-mêmes les prix qu’ils ont offerts.

Autres oeuvres, autres formats
Autres oeuvres, autres formats

Autres oeuvres, autres formats

L’heure approchant, le président de l’association demanda aux personnes présentes de se rassembler pour la remise des prix. Auparavant, il adressa les chaleureuses félicitations du public pour la qualité de ce 16e salon et répercuta la sensation d’enthousiasme général qui émanait de cette nouvelle édition. Il précisa que sur l’ensemble de la semaine du patrimoine, ce sont 550 visiteurs qui sont passés pour visiter la collégiale et/ou admirer les œuvres exposées.

Le président, Didier Descloux avec à ses côtés Christian Bourdin

Le président, Didier Descloux avec à ses côtés Christian Bourdin

Il passa ensuite le micro à Christian Bourdin qui appela les lauréats pour leur remettre les différents prix attribués.

Quelques lauréats lors de la remise des prix
Quelques lauréats lors de la remise des prix
Quelques lauréats lors de la remise des prix
Quelques lauréats lors de la remise des prix

Quelques lauréats lors de la remise des prix

Liste des lauréats 2018

Prix de la commune : Fourmy Anthony

Prix du Crédit Agricole : LUCAS Francis

Prix du magasin Couleurs : LASPOUJAS Christian

Prix Lefranc Bourgeois : GUITTON Pierre

Prix techniques diverses : BLANCHET Patrice

1er prix techniques mixtes : HIERET Agathe

2e prix techniques diverses : BOUHIER Hélène

1er prix de sculpture : ARNAUD Jacques

2e prix de sculpture : BARITEAU Christiane

Prix du public : HESLOIN Régis

L'ensemble des lauréats 2018

L'ensemble des lauréats 2018

Avant de clore cette belle semaine, Didier Descloux rappela que l’association, créée en 1998, fêtait donc ses 20 ans cette année avec la plupart des membres encore présents dans le conseil d’administration.

Les membres du CA de l'association présents sur le site

Les membres du CA de l'association présents sur le site

Un petit grignotage sous la halle réunit tous les participants heureux de la belle réussite de cette semaine consacrée au patrimoine.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 21:35

Pour ce week-end du Patrimoine consacré à l’exposition « L’art de l’enluminure » à la chapelle Saint-Gilles, ce sont 200 personnes venues des alentours mais aussi de la ville de Tours et du département voisin de la Sarthe, parmi lesquelles Catherine Lemaire, maire de la commune, André Lascaud, 1er adjoint, Emmanuelle Hocdé, adjointe en charge des associations, qui ont pu apprécier la qualité de l’exposition et la minutie du travail réalisé par l’enlumineuse.

L’intérieur de la chapelle, habillé de branchages couverts de papillons multicolores créait un écrin douillet pour accueillir les enluminures de tailles différentes et représentant des sujets variés, tous des copies sorties de livres d’heures.

Un beau décor pour une superbe exposition

Un beau décor pour une superbe exposition

La trentaine d’œuvres exposées a soulevé l’admiration de tous, connaisseurs et non initiés. L’artiste s’est prêtée de bonne grâce au jeu des questions-réponses concernant son travail. Les questions les plus fréquentes concernaient le temps passé pour réaliser une œuvre et la réponse était invariablement : « Je ne peux pas estimer le nombre d’heures. Ce sont des jours, des semaines voire des années, mais je ne travaille pas en continu dessus. Il y a du temps de préparation du matériel, des pigments, du temps de séchage entre les différents éléments ou couches. Mais, quand je me lance dans une enluminure, je suis à fond dedans et je ne vois pas le temps passer. C’est très prenant et demande une concentration telle que je fais abstraction de tout ce qui m’entoure. Pour moi, c’est une sorte d’addiction. » La loupe mise à disposition des visiteurs leur permettait d’apprécier la finesse du travail et tous s’extasiaient sur la qualité de l’exposition.

Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés

Des visiteurs très intéressés

Certains visiteurs attirés par l’annonce du thème de l’année souhaitèrent aussi connaître l’histoire de cette jolie petite chapelle créée au XIe siècle mais reconstruite au XVe siècle et, les membres de l’association « Histoire et Patrimoine », organisateurs de cette manifestation, se firent un plaisir d’en rappeler les principales dates et de conter la légende de Saint Gilles et de sa biche.

Devant la chapelle, l’association présentait ses différents ouvrages et, notamment, sa toute nouvelle production, en lien avec l’exposition, des marque-pages reproduisant quelques enluminures. Ils connurent un véritable succès.

Le stand de l'association et les marque-pages
Le stand de l'association et les marque-pages

Le stand de l'association et les marque-pages

Les jardins du Clos Saint-Gilles jouxtant la chapelle étaient également ouverts et les visiteurs ne manquèrent pas de s’extasier devant le beau spectacle qui leur était offert par les propriétaires du lieu.

L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses

L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses

Un beau week-end ensoleillé qui a mis en valeur une petite partie du riche patrimoine christophorien pour le plus grand plaisir des visiteurs que l’association remercie.

 

Explications sur le travail de l'enlumineuse
Explications sur le travail de l'enlumineuse

Explications sur le travail de l'enlumineuse

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2018 4 13 /09 /septembre /2018 11:40

 

Samedi 15 septembre, 16h, Bibliothèque Municipale Associée

Visite commentée de l'exposition "Architecture rurale, patrimoine paysan. Images d'un territoire en Centre Val de Loire." par Sophie Vivier

À travers une sélection de 44 clichés, l’exposition de photographies « Architecture rurale, patrimoine paysan. Images d’un territoire en Centre-Val de Loire » témoigne de la diversité du patrimoine rural de la région Centre-Val de Loire. Exposition gracieusement prêtée par l'Inventaire du patrimoine du Centre val de Loire.

Samedi 15 septembre, 16h visite commentée de l'exposition par Sophie Vivier, chargée de la documentation et des expositions du Service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire.

Gratuit, entrée libre. 

Animations à Neuvy-le-Roi, le samedi 15 septembre

Soirée concert filmé

L'association Le Lien des Sons organise une soirée concert filmé afin d'aider les groupes à les promouvoir. 

Entrée : prix libre. Renseignement et réservation : 06 08 51 73 16

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2018 4 06 /09 /septembre /2018 09:01

Beaumont-la-Ronce

Visites guidées du château, samedi 15 et dimanche 16 septembre. Renseignements au 02 47 24 84 04

Bueil-en-Touraine

Salon d’art à la Collégiale du 8 au 16 septembre, gratuit

Spectacles exceptionnels par « Sons du monde » : Tempo Flamenco, le samedi 8, place Jean de Bueil, 20 h 30 ; Hommage aux castrats, par Mathieu Salama, le samedi 15 septembre, dans la collégiale, à 20 h 30.

Visites guidées de la collégiale, le samedi 15 à 15 h, le dimanche 16 à 11h, 14 h 30 et 16 h.

Cérelles

Visites guidées des jardins à la Française du château de Baudry, le samedi 15 et le dimanche 16 septembre, à 15 h et 17 h.  4 €, gratuit – 12 ans.

(accès par la RD 28, entre Langennerie et Monnaie (02 47 55 11 08)

Charentilly

Église Saint-Laurent, visite libre, samedi 15 de 10 h à 18 h

Manoir des Ligneries, visite libre, le samedi 15 de 13 h 30 à 18 h 30 et le dimanche 16 septembre de 10 h à 18 h 30 (02 47 56 70 14)

Neuvy-le-Roi

Résidence d’artiste à la chapelle Saint-André, du 8 au 14 septembre. Sara Monjal, artiste peintre professionnelle investira la chapelle pendant une semaine. Découverte libre pour le public, vernissage le vendredi 14 à 18 h.

Exposition des œuvres de Sara Monjal les samedi 15 et dimanche 16 septembre, à la chapelle.

Château du Rouvre, visite commentée, conférence. Samedi 15 et dimanche 16 septembre de 14 h à 18 h (02 47 24 40 59)

Rouziers-de-Touraine

Prieuré de l’Encloître-en-Chaufournais. Visite commentée, conférence,

samedi 15 septembre de 17 h à 19 h 30

Tarif : 2,50 € gratuit – 18 ans. (07 81 08 93 77)

Saint-Antoine-du-Rocher

À la découverte du patrimoine communal : église, chapelle, source, jardins partagés, lavoir, moulin et sa roue, plan d’eau, dolmen…les samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 10 h à 18 h. Gratuit (mairie : 02 47 56 65 04)

Saint-Christophe-sur-le-Nais

Ouverture de la chapelle Saint-Gilles et exposition « L’art de l’enluminure ». Gratuit. Samedi 15 et dimanche 16 septembre de 15 h à 18 h

Visite libre des jardins du Clos Saint-Gilles. Gratuit. Samedi 15 et dimanche 16 septembre de 14 h à 18 h.

Entrée du château du Rouvre

Entrée du château du Rouvre

Rouziers-de-Touraine

Prieuré de l’Encloître-en-Chaufournais. Visite commentée, conférence,

samedi 15 septembre de 17 h à 19 h 30

Tarif : 2,50 € gratuit – 18 ans. (07 81 08 93 77)

Saint-Antoine-du-Rocher

À la découverte du patrimoine communal : église, chapelle, source, jardins partagés, lavoir, moulin et sa roue, plan d’eau, dolmen…les samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 10 h à 18 h. Gratuit (mairie : 02 47 56 65 04)

Saint-Christophe-sur-le-Nais

Ouverture de la chapelle Saint-Gilles et exposition « L’art de l’enluminure ». Gratuit. Samedi 15 et dimanche 16 septembre de 15 h à 18 h

Visite libre des jardins du Clos Saint-Gilles. Gratuit. Samedi 15 et dimanche 16 septembre de 14 h à 18 h.

La chapelle et le clos Saint-Gilles à Saint-Christophe-sur-le-Nais
La chapelle et le clos Saint-Gilles à Saint-Christophe-sur-le-Nais

La chapelle et le clos Saint-Gilles à Saint-Christophe-sur-le-Nais

Partager cet article
Repost0
30 août 2018 4 30 /08 /août /2018 17:19

 

 

Artiste passionnée, Sarra Monjal a élaboré tout un univers abstrait. Elle fabrique ses propres couleurs à base de pigments naturels (en particulier, un rouge méditerranéen qu'elle a mis des années à élaborer). Elle sculpte et travaille le verre également.

Originaire de Beaumont- Louestault, l’artiste expose dans de nombreuses localités tourangelles où ses œuvres  sont toujours très appréciées. Et, bien que reconnue pour sa peinture, elle est en perpétuelle recherche de nouveaux défis.

Au cours de sa résidence à la chapelle Saint-André, elle fera une exposition axée sur les éléments et le monde aquatique. « La charpente de la chapelle ressemblant à une coque de bateau renversée m’a immédiatement fait penser au monde de la mer, » confie-t-elle. Ce sera l’occasion pour elle de réaliser une création originale qui pourra être suivie par tout public (adultes, scolaires, groupes).

 

Pratique

Résidence de Sarra Monjal du 9 au 16 septembre prochain

Exposition de ses œuvres (peintures et sculptures) les 14, 15, et 16 septembre de 11 h à 18 h)

Contact : 06 87 78 28 23

Partager cet article
Repost0
26 août 2018 7 26 /08 /août /2018 08:27

L’an dernier, à la veille des Journées du Patrimoine, nous avions présenté un collectionneur d’autographes. Pour cette nouvelle édition, c’est une artiste, membre de l’association « Histoire et Patrimoine » qui nous dévoile son talent et sa magnifique collection d’enluminures. Modeste, elle ne souhaite pas que son nom apparaisse.

Vu sa formation et sa profession dans le paramédical, rien à première vue ne la destinait à se lancer dans cette activité artistique qui devint vite une passion.

Son enfance

Très jeune, avec une mère qui avait fait l’école du Louvre et s’adonnait à la peinture et une tante, artiste peintre,  ayant vécu à la fin du XIXe siècle, à l’époque des impressionnistes, elle eut l’occasion à de nombreuses reprises de visiter des musées consacrés à l’exposition d’œuvres de grands maîtres de la peinture.

« À 82 ans, lors de ma naissance, ma tante a peint un tableau pour moi. Ce tableau est bien sûr toujours en ma possession et j’en suis très fière. Malgré cet environnement, je n’avais pas un don particulier pour la peinture. Je dois aussi vous dire que mon arrière-arrière grand-père possédait un magnifique livre qui date de 1840, relié et calligraphié par lui. Pendant toute mon enfance, j’ai été fascinée par ce livre qui avait été récupéré dans sa chambre. J’ai toujours été attirée par les livres d’Heures et leurs magnifiques illustrations.»

Quel fut le déclencheur qui vous amena à cette activité ?

Vers la quarantaine, après une psychanalyse, j’ai ressenti le besoin de peindre. Ce fut vraiment une période addictive. Mais, avec un pinceau, je ne pouvais rien faire d’autre que des points ou des traits très fins. Impossible pour moi de peindre une aquarelle. Ma peinture débouchait sur des œuvres microscopiques proches des enluminures.  Par contre, j’adore la peinture sur bois. J’ai déjà décoré plusieurs meubles.

Mais alors, de quand date votre passion ?

En 2001, j’ai décidé de me lancer dans l’apprentissage d’écritures calligraphiées des XVe et XVIe siècles. J’en ai appris 5 ou 6 et j’ai réalisé quelques lettrines mais très vite j’ai souhaité me lancer dans la réalisation d’enluminures. En 2004, avec un maître enlumineur, meilleur ouvrier de France, j’ai obtenu mon diplôme de calligraphie latine, à l’Institut Alcuin de Saint-Cyr-sur-Loire. Régulièrement, chaque année, pendant plus de 10 ans,  j’ai suivi des stages pour me former, me perfectionner, apprendre à préparer moi-même mes parchemins, mes pigments… Pour réaliser ces tableaux, cela nécessite beaucoup de matériel qu’il faut parfois faire venir de l’étranger et qui sont assez onéreux.

Pour la réalisation de cet ange, 3 sortes d'ors furent utilsées. Le relief demande un gros et minutieux travail.

Pour la réalisation de cet ange, 3 sortes d'ors furent utilsées. Le relief demande un gros et minutieux travail.

Avez-vous beaucoup d’œuvres à votre actif ? Copies, créations ?

Je pense en avoir réalisé une trentaine. Ce sont toutes des copies d’œuvres émanant des livres d’Heures. Je ne me suis pas lancée dans des créations.

Pouvez-vous préciser ce qu’est un livre d’Heures ?

C’est un livre liturgique qui s’adresse aux catholiques laïcs. Les premiers livres liturgiques destinés aux laïcs sous la forme de livres d'Heures apparaissent pour la première fois dans le courant du XIIIe siècle en France et au sud des  Pays-Bas. Ils succèdent ainsi aux psautiers plus répandus au Haut Moyen Âge et dont ils assurent à peu près la même fonction. Ils atteignent le sommet de leur popularité au cours du XVe siècle un peu partout en Europe, se standardisant peu à peu et se répandant dans de larges couches de la société. J’ai reproduit plusieurs enluminures venant du recueil « Les Très Riches Heures du Duc de Berry ». Ce qui me plaît dans ces ouvrages, c’est leur côté à la fois historique et pictural. Je possède quelques-uns de ces merveilleux ouvrages.

Combien de temps vous faut-il pour une œuvre ?

Selon les sujets, cela peut aller d’un peu plus de 10 h à une centaine d’heures. Comme vous pouvez le voir, pour protéger mes réalisations, je les encadre toutes moi-même.

Admirez la précision des détails

Avez-vous de nouveaux projets ?

J’aimerais bien me lancer dans l’étude et la copie d’enluminures persanes.

Vous devez exposer vos œuvres à Saint-Christophe-sur-le-Nais pour les Journées du Patrimoine. Avez-vous déjà participé à des expositions ?

Oui, à la mairie de Tours et à l’Institut Alcuin et une chapelle de Saint-Cyr-sur-Loire. C’étaient des calligraphies et des enluminures.

Copie d'une enluminure de Jean Fouquet provenant d'une version manuscrite du Jouvencel de Jean V de Bueil

Conclusion

Pour celles et ceux qui aimeraient découvrir et admirer le travail de cette artiste, une vingtaine de ses œuvres seront exposées à la chapelle Saint Gilles lors des prochaines Journées du Patrimoine, les 15 et 16 septembre.

L’association « Histoire et Patrimoine » envisage de créer des marque-pages illustrés par des enluminures  de cette artiste.

La chapelle et le Clos Saint Gilles serviront de décor aux Journées du Patrimoine
La chapelle et le Clos Saint Gilles serviront de décor aux Journées du Patrimoine

La chapelle et le Clos Saint Gilles serviront de décor aux Journées du Patrimoine

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages