Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 10:05

Pour cette deuxième édition 2017, c’est Villebourg qui accueillit de nombreux visiteurs. Il faut dire que le programme concocté par Maxime Guinard, chargé de la communication et du tourisme à la CCGCPR, était très alléchant.

Tout d’abord, une découverte du village et de ses alentours avec une petite randonnée de 6,5 km qui a fait passer les marcheurs dans « une petite ruelle que je ne connaissais même pas » aux dires d’un randonneur, et parmi les champs où les tournesols arboraient fièrement leurs belles têtes jaunes et ceux où la moisson venait de s’achever.

Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.

Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.

Quelques arrêts bien calculés permirent aux marcheurs de s’abreuver et d’écouter quelques explications données par les gens du cru. Cette randonnée préparée par Philippe Petithomme, de l’UCTSPC, était de l’avis unanime des 52 participants « vraiment très agréable avec de belles vues tout au long du parcours ».

Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.

Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.

Le parcours de la randonnée
Le parcours de la randonnée

Le parcours de la randonnée

Vers 19 h, pour le pique-nique, de nombreuses personnes se joignirent aux 85 qui avaient réservé un panier repas fourni, pour la modique somme de 7 €, par le bar-restaurant d’Épeigné-sur-Dême, « La bonne franquette ». Parmi les nombreux pique-niqueurs, on notait la présence des maires de Villebourg, Laurent Gauvrit, d’Épeigné-sur-Dême, Patrice Terpreau, et du village voisin de Bueil-en-Touraine, Rémi Tondereau.

Le comité des fêtes de Villebourg tenait la buvette et proposait aux consommateurs des boissons fraîches, toujours bienvenues en période estivale.

Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.

Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.

Une belle équipe de l'UCTSPC.
Une belle équipe de l'UCTSPC.

Une belle équipe de l'UCTSPC.

Et, pour terminer la soirée, à partir de 21 h 30, dans un théâtre de verdure installé pour la circonstance, le théâtre de l’Ante, joua devant 150 personnes, la pièce préparée dans le cadre d’un missionnement du Conseil Départemental pour sa tournée estivale 2017 : Fracasse, d’après l’œuvre de Théophile Gautier avec une adaptation de Gilbert Gilet.

La pièce faisait partager au public la vie d’une troupe de comédiens, autour de laquelle tournaient quelques nobles et spadassins. À cette époque, les comédiens – surtout les comédiennes ! – étaient très courus par une noblesse qui cherchait avant tout à améliorer l’ordinaire conjugal.

Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !
Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !

Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !

Grâce à des décors judicieusement pensés et préparés, le public passera des scènes de vie de la troupe des comédiens ambulants par un froid glacial, à une scène de théâtre, l’intérieur d’une chambre, une scène de rue avec des combats d’épée, ainsi qu’à une carriole bringuebalante sur des chemins peu sûrs.

Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.

Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.

Ces comédiens, qui venaient de perdre l’un des leurs, Matamore, firent connaissance lors d’un arrêt, du baron de Sigognac, jeune noble gascon désargenté, qui acceptera de partager sa misère avec eux et se proposera pour remplacer Matamore. Il jouera le rôle du capitaine Fracasse. Rapidement, Isabelle, la jeune ingénue, s’éprendra du baron et son amour sera partagé.

Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.

Sigognac remplacera Matamore.

Mais, un autre noble, le duc de Vallombreuse, habitué à ce qu’aucune femme ne lui résiste, tentera de faire assassiner Sigognac et fera enlever Isabelle. Cela vaut quelques belles scènes entre bretteurs.

Et, grâce au coup de théâtre final, tout s’arrangera ! Le père de Vallombreuse retrouve en Isabelle, la fille qu’il avait eue avec une comédienne, Cornélia. Il la dote d’un titre de noblesse et de quelques terres et donne un avis favorable à son mariage avec Sigognac. Le duc de Vallombreuse, passé du rôle d’amoureux éconduit à celui de frère, approuve aussi cette alliance et « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes » !

Cette pièce rondement menée par des acteurs heureux de se produire ainsi, sans fioritures, devant toute sorte de public et en tous lieux, fut très chaleureusement applaudie malgré, comme le souligna l’un des acteurs : « La fraîcheur due à la proximité de la rivière. »

Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.
Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.

Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.

Le théâtre de l’Ante doit encore se produire dans de nombreux villages et villes du département jusqu’au 19 août. Le calendrier des représentations est visible sur le site : www.theatredelante.fr

 La troisième et dernière journée découverte aura lieu à Saint-Aubin-le-Dépeint, le dimanche 6 août, à partir de 17 h avec randonnée, pique-nique ( à réserver), et nuit des étoiles, animée par l’association Terre du ciel.

Contact : 02 47 24 84 24 ou 07 84 42 03 63 ou mguinard.ccracan@orange.fr

 

Repost 0
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 09:29

Décidément, à Bueil-en-Touraine, il se passe toujours quelque chose pour mettre ce magnifique village sur le devant de la scène. Après une opération Cœur de village qui a valorisé le centre du bourg autour de l’imposante collégiale, la rénovation de la « Maison du Charron » à l’entrée du bourg, l’association « Autour de la collégiale » très soutenue par les élus de la commune, a souhaité cette année amener un petit changement dans ses animations estivales.

La Maison du Charron

Lors du conseil d’administration du mois de mai, il a été évoqué l’idée de voir avec la commune de Pussigny, dans le sud du département, s’il serait possible d’emprunter quelques-uns de leurs « Grands Formats » pour les afficher sur quelques murs et égayer ainsi les rues du village. Un contact fut donc établi avec le village de Pussigny qui a mentionné posséder «une centaine de Grands Formats en réserve ». Christian Bourdin, l’artiste peintre de l’association « Autour de la Collégiale », organisateur et responsable des salons estivaux, fut donc chargé du choix des 10 œuvres appelées à être exposées sur certains murs ou façades, grâce au catalogue fourni.

Les œuvres visibles dans le bourg sont signées de plusieurs artistes spécialisés dans ce type de peinture. On trouve plusieurs fois Patrice Baffou, mais également les signatures de Mary Layne, Sarra Majal, LLoma, Alain Péan, Jean-Michel Roger et Mathieu Avolio.

Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats

Un aperçu de quelques Grands Formats

Toutes ces œuvres, conservées par Pussigny, sont le résultat de concours organisés lors des « Pussifolies », festival durant lequel 30 artistes réalisent sous les yeux du public, en une journée, 30 œuvres géantes de 4m x 2m dans les rues du village.

Une bonne initiative à mettre au compte de l’association « Autour de la Collégiale » et de la Municipalité, car, même si, comme le dit Didier Descloux, président de l’association : « Ce n’était pas inscrit dans notre budget prévisionnel mais, je pense que l’association peut supporter cet imprévu d’un montant de 200 €. » Son avis a été validé par l’ensemble des membres du CA.

Prochaines manifestations de l’association :

Semaine du Patrimoine :

Du 9 au 7 septembre : salon de peinture, dessin et sculpture, dans la collégiale, de 15 h à 18 h, en semaine, de 10 h à 19 h, le week-end. (gratuit) Vernissage le 10 septembre, à 11 h 30.

Samedi 9 septembre, 20 h 30, Chansons françaises : hommage aux grands auteurs !

Samedi 16 septembre, 20 h 30, concert de chants polyphoniques corses

Dimanche 17 septembre, de 10 h à 18 h, Marché de l’Art, dans le bourg

Vendredi 20 octobre, 20 h 30, Caves du Gué Luneau, soirée contes au coin du feu avec Fabienne Avisseau qui contera « Marie Gaillard ».

Durant l’été, la collégiale est ouverte et des visites guidées sont proposées par les membres de l’association.

Renseignements et réservations : 02 47 24 49 60 ou 06 73 07 99 98 ou bueil.collegiale@laposte.net

Repost 0
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 16:49

Spectacle de cirque aérien par la compagnie les Sélènes. Déplacement aérien sur un filin, fragile lien entre deux mondes, où la chorégraphie, portée par la force de l’air et la grâce des acrobates donne le beau spectacle « Les heures séculaires, 2e mouvement ». Durée 50 minutes. Samedi 29 juillet, 21h, Parc de l’ancien hôpital, Le Lude. Gratuit. Contact : 02 43 38 16 62, 06 84 53 18 35, festiloir@pays-valleeduloir.fr, www.pays-valleeduloir.fr   

 
 
   
 
   
 
   

 

Repost 0
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 16:43

Ce vendredi 21 juillet se tient la deuxième journée de découverte touristique du territoire à Villebourg, avec un programme riche en animations et convivial. De 17h à 19h : randonnée autour de Villebourg encadrée par l’UCTSPC, de 19h30 à 21h : pique-nique champêtre sur réservation indispensable (7€/pers).  A 21h30 : le Théâtre de L’Ante investit l’aire de loisirs (derrière la Mairie) pour nous proposer une interprétation de la pièce « Capitaine…Fracasse ! », une adaptation du roman de cape et d’épée de Théophile Gautier. Ce spectacle, familial, est gratuit (offert par la CCCGC-PR, dans le cadre de sa politique d’animation et de développement touristique).

Informations et réservations des repas : 02 47 24 84 24 / 02 47 29 81 00 / 07 84 42 03 64 / tourisme@gatine-racan.fr.

Offert par la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles - Pays de Racan

Repost 0
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 06:34

 

Spectacle
Théatre clownesque avec la compagnie La Robe rouge intitulé "Les exclus de la galette". Personne n'est à l'abri d'un coup du sort. Partant du principe qu'il vaut mieux savoir nager avant que l'on vous jette à l'eau, Madame Lili organise un stage de mendicité. Durée : 45 minutes. Vendredi 28 juillet, 20h, Parc de la mairie, Vaas.
Gratuit.
Contact : 02 43 38 16 62, 06 84 53 18 35, festiloir@pays-valleeduloir.fr, www.pays-valleeduloir.fr
Repost 0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 14:40

Après le succès incontestable des 3 journées découvertes de l’été 2016, Maxime Guinard, chargé de mission « Tourisme et communication » à la communauté de Communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, et avec l’aval des élus de cette CCGC-PR, de renouveler ces manifestations.

Pour cette première édition 2017, c’est à Chemillé-sur-Dême que Maxime, aidée de Daphné, la nouvelle recrue au point info tourisme de Neuvy-le-Roi situé à la chapelle Saint André, avait convié les habitants du territoire et d’ailleurs à se retrouver pour profiter des trois animations au programme : une randonnée, un pique-nique et un spectacle.

À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême

À la découverte de Chemillé-sur-Dême

La randonnée pédestre

Un parcours de près de 8 km autour de Chemillé, préparé par l’association de l’Union cyclotouriste de Saint-Paterne – Saint-Christophe, et mené par Philippe Petithomme accompagné de Noël Saussereau, natif de Chemillé, a permis à la trentaine de marcheurs présente malgré la chaleur, de parcourir la campagne chemilloise où les moissons battaient leur plein. Philippe Petithomme confiait : « Quand je prépare une marche, j’essaie toujours d’avoir une personne du village ce qui apporte toujours un plus à la randonnée. »

Après deux heures de marche assez tranquille, tout le monde s’est retrouvé à l’espace de Vienne où le pique-nique était prévu.

Buvette et paniers-repas
Buvette et paniers-repas

Buvette et paniers-repas

Le pique-nique

Une petite différence avec l’année dernière concernant les paniers repas : une participation de 7 € était demandée aux différentes personnes ayant choisi de manger sur place alors qu’en 2016, c’était gratuit d’où certains abus constatés. Les 50 paniers repas de la soirée étaient fournis par le restaurant d’Épeigné-sur-Dême, « La bonne franquette », le but étant de faire travailler au maximum les gens du territoire. Aussi, dans cette optique, c’est l’association locale du comité des fêtes, qui assurait la buvette sur le terrain.

Le repas achevé, le nombre de personnes augmentait sensiblement sur le terrain pour assister au spectacle offert par la communauté de communes.

Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses

Le groupe des chanteuses

Le spectacle « Poudre », un spectacle où tout va bien

C’est en plein air, avec une scène sans limites, que les 3 acteurs, Pauline Blais, la Marquise, Pascal Laurent et William Petipas, les valets, et les 3 chanteuses d’Yprésis, ont captivé la centaine de spectateurs et déclenché de nombreux éclats de rires.

Les spectateurs sont accueillis en grande pompe ; musique, huissiers à la porte qui énumèrent les titres de chacun : vicomte, duchesse ou roturier et voici les spectateurs chez la Marquise.

Cette dernière attend Madame de la Bataille, invitée pour boire un breuvage très nouveau, un chocolat. Mais Madame de la bataille n’arrive pas. Il va donc falloir s’occuper : récitation des règles de savoir-vivre, commentaires cyniques sur ses valets par la marquise, empêtrée dans sa robe à paniers et affublée d’un chignon d’une hauteur démesurée et garnie d’une composition florale assez surprenante, jeux de devinettes et coups d’œil fréquents vers la fenêtre pour guetter l’arrivée de l’invitée qui n’arrive toujours pas.

Les différentes scènes étaient coupées d’intermèdes musicaux ou chantés par le groupe Yprésis qui marquait ainsi l’évolution de la vie en cette période prérévolutionnaire.

La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets

La Marquise et ses valets

Les valets servent et desservent le chocolat, observent leur maîtresse et parlent à demi-mots. Ils s’étonnent ou se rassurent sur leur condition révélant presque malgré eux les vérités de leur époque. C’est la Révolution qui arrive. Et, vers la fin, la panique n’est due qu’à une souris chatouillant les jambes de la Marquise, sa résonnance est celle de l’exil, de la fuite, le refus de voir son monde changer.

Cette pièce, écrite et mise en scène par Hélène Godet, est son œuvre de fin de formation. Elle avait connu les chanteuses au lycée et elle les a décidées à se regrouper pour venir s’intégrer à sa pièce. Pour la mise en scène et les costumes, elle était aidée par Amély Colas. « Pour préparer la comédienne, les chanteuses et les comédiens, 4 heures sont nécessaires » confiait l’un des acteurs. Vu la complexité des chignons, c’est facile à comprendre !

La Marquise en position délicate !

Les acteurs reconnaissaient « prendre beaucoup de plaisir » à jouer cette comédie burlesque mais où le message politique transparait aisément. Une belle soirée offerte aux spectateurs par la CCGCPR à l’initiative de Maxime Guinard à qui revient le choix du spectacle.

 

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Repost 0
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 08:03

Souvenir de la nuit des étoiles 2016

Gâtine et Choisilles - Pays de Racan vous invite à 3 journées de découverte touristique cet été !

 

Dans le cadre de sa compétence Tourisme, la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles- Pays de Racan vous invite à une découverte festive de son territoire lors de 3 journées cet été : Samedi 8 juillet à Chemillé-sur-Dême, vendredi 21 juillet à Villebourg et dimanche 6 août  à Saint-Aubin-le-Dépeint.

 

Le programme :

Samedi 8 juillet :Découverte Nature à Semblançay / Puis la Cour de Versailles s’invite à l’Espace de Vienne de Chemillé-sur-Dême !

De 14h à 18h : Fête de l’environnement à l’Espace Naturel Sensible des Rouchoux à Semblançay (rallye Nature, balade en calèche, théâtre/forum environnement, stands et ateliers (infos au 02 47 29 81 06).

Deuxième partie de soirée à Chemillé-sur-Dême. A partir de 17h : randonnée autour de Chemillé-sur-Dême, 19h : pique-nique champêtre, 21h : spectacle « Poudre » en version « Versailles » par la Cie La Flambée. Un spectacle qui vous transportera en plein XVIIIème siècle, pour le meilleur et pour le pire !

 

Vendredi 21 juillet : le « Capitaine…Fracasse ! » à Villebourg !

17h : randonnée autour de Villebourg, 19h : pique-nique champêtre, 21h30 : spectacle théâtral « Capitaine…Fracasse ! », par le Théâtre de L’Ante.

 

Dimanche 6 août : la tête dans les étoiles à Saint-Aubin-le-Dépeint !

17h : randonnée autour de Saint-Aubin-le-Dépeint, 19h : pique-nique champêtre, à partir de 19h30 jusque tard dans la nuit :soirée d’observation astronomique animée par l’association Terre du Ciel : animations d’astronomie (animations en planétarium et observation sur terrain à 22h).

 

Animations, randonnées et spectacles GRATUITS. Buvette et possibilité de restauration sur place.

Paniers pique-nique sur réservation indispensable (7€ / pers.) au Point Info Tourisme communautaire (Chapelle Saint-André, 34, rue de la Fontaine, 37370 Neuvy-le-Roi) aux horaires d’ouverture : mercredi et vendredi de 14h à 18h,  samedi et dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h. Ou directement auprès du Pôle CCGC-PR de Neuvy-le-Roi (5, rue du 8 Mai 1945 37370 Neuvy-le-Roi).

 

Comment s’inscrire ?02 47 24 84 24 / 02 47 29 81 00 / 07 84 42 03 64 / tourisme@gatine-racan.fr / mguinard.ccracan@orange.fr.

Retrouvez le programme complet des journées sur www.gatine-racan.fr.

Repost 0
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 17:27
En attendant le départ, il faut écouter les paroles du président et du meneur
En attendant le départ, il faut écouter les paroles du président et du meneur
En attendant le départ, il faut écouter les paroles du président et du meneur
En attendant le départ, il faut écouter les paroles du président et du meneur
En attendant le départ, il faut écouter les paroles du président et du meneur

En attendant le départ, il faut écouter les paroles du président et du meneur

Après un cycle de quatre promenades crépusculaires sur le thème « Si Saint-Christophe m’était conté… » qui s’est achevé par un « remake » des principaux moments lors de la soirée du 1er avril, l’association devait trouver un nouveau thème pour présenter Saint-Christophe d’une autre manière.

Lionel Royer proposa, lors d’une réunion de conseil d’administration : « Pourquoi ne pas recommencer nos promenades crépusculaires avec de petites randonnées au cours desquelles nous pourrions faire connaître quand cela est possible, l’histoire des lieux-dits de notre commune. » L’idée fut aussitôt validée et la façon de mener à bien ce projet  alliant petite marche et histoire du patrimoine se fit jour assez rapidement dans l’esprit du concepteur. Ce dernier expliqua lors d’une nouvelle réunion : « J’ai réfléchi sur notre prochaine promenade crépusculaire que je vois se dérouler en deux temps. Tout d’abord, j’envisage une petite randonnée de 4 km, sur l’ouest de la commune. Sur le parcours, nous verrons une dizaine de lieux-dits. Pour chacun, au cours d’une petite halte, je raconterai quelques anecdotes ou faits marquants qui y sont attachés. Ensuite, avec une projection au foyer rural, je montrerai avec des extraits de différents supports, les évolutions de ces différents lieux et j’en présenterai d’autres un peu plus éloignés de notre parcours situés eux aussi sur l’ouest de la commune. »

Lionel au cours de ses recherches à la mairie

Lionel au cours de ses recherches à la mairie

Pour en arriver à la promenade de samedi soir où assistèrent un peu plus de trente personnes, Lionel Royer s’est déplacé plusieurs fois en mairie pour consulter et photographier le vieux cadastre de 1834, les matrices cadastrales pour retrouver les anciens propriétaires, les démolitions ou les constructions nouvelles. Il fit aussi plusieurs fois référence aux travaux de Monsieur Pierre Robert, ancien instituteur de Saint-Paterne-Racan, qui a beaucoup travaillé sur l’histoire de ce territoire.

En s’appuyant sur la carte Cassini, le carré de Busseroles et le cadastre actuel, à l’aide d’un diaporama, chacun des participants put revoir le parcours réalisé auparavant en apprenant un peu plus de détails sur les lieux-dits rencontrés et sur les autres.

Déambulation sur les chemins communaux et arrêts pour écouter les explications relatives aux lieux-dits rencontrés
Déambulation sur les chemins communaux et arrêts pour écouter les explications relatives aux lieux-dits rencontrés
Déambulation sur les chemins communaux et arrêts pour écouter les explications relatives aux lieux-dits rencontrés
Déambulation sur les chemins communaux et arrêts pour écouter les explications relatives aux lieux-dits rencontrés
Déambulation sur les chemins communaux et arrêts pour écouter les explications relatives aux lieux-dits rencontrés
Déambulation sur les chemins communaux et arrêts pour écouter les explications relatives aux lieux-dits rencontrés
Déambulation sur les chemins communaux et arrêts pour écouter les explications relatives aux lieux-dits rencontrés

Déambulation sur les chemins communaux et arrêts pour écouter les explications relatives aux lieux-dits rencontrés

C’est ainsi que chacun put découvrir que Les Rabines, premier lieu-dit rencontré et situé face au foyer rural, point de départ de la randonnée, existaient bien avant la bâtisse actuelle, car elle abrite une grande cave voûtée, décorée de peintures datées du 15e siècle. Le lieu-dit suivant, Le Broutier, fut l’occasion d’apprendre que : « Raphaël Blanchard, en se promenant avec son grand-père, dans un jardin du Broutier, entendait parler de Fulgence Raymond, quand son aïeul rencontrait le père de ce dernier qui lui parlait des brillantes études de son fils, ce qui l’incita à se lancer lui aussi dans des études de médecine. »

Et, chemin faisant, les anecdotes se succédèrent. Dernier arrêt, peu avant de « boucler la boucle », devant La croix Papillon qui donna son nom à tout un quartier de la commune ainsi qu’à l’EHPAD. Cette croix a une histoire très ancienne et remonterait vraisemblablement au 16e siècle. Tout près de l’endroit où elle fut érigée, se trouvait le cimetière des huguenots ou parpaillots comme on les surnommait à l’époque. De « parpaillot » à « papillon », le pas est facile à franchir.

Dernier arrêt avant le retour au foyer : la croix Papillon.

Dernier arrêt avant le retour au foyer : la croix Papillon.

Lors de la projection qui suivit, les participants purent aussi découvrir des lieux-dits habités au 19e et début du 20e siècle qui ont aujourd’hui complètement disparus et d’autres où il ne reste que très peu de vestiges de l’époque où des ménages y vivaient comme : La Folletterie, La Peuleverie, La Glaudière, La Gachetière.

Cette nouvelle formule semble avoir reçu l’assentiment des personnes présentes parmi lesquelles Jean-Pierre Poupée et son épouse, Jocelyne, qui ont tenu à participer à cette soirée en plus des nombreuses obligations auxquelles ils ont fait face dans la journée. Le président, Philippe Larus, et les membres de l’association, les en remercient.

Chacun s'installe pour la projection

Chacun s'installe pour la projection

À l’issue de l’exposé, le verre de l’amitié fut servi à tous et chacun put remarquer la disposition des gobelets sur la table : les jaunes en forme de H et les bleus en forme de P.

Moment convivial incontournable : le verre de l'amitié
Moment convivial incontournable : le verre de l'amitié
Moment convivial incontournable : le verre de l'amitié

Moment convivial incontournable : le verre de l'amitié

La soirée se termina dans une bonne ambiance avec une vingtaine de personnes par un repas en commun tiré du sac.

Et, pour finir la soirée, repas tiré du sac !
Et, pour finir la soirée, repas tiré du sac !

Et, pour finir la soirée, repas tiré du sac !

Prochaines manifestations de l’association Histoire et Patrimoine :

Samedi 16 et Dimanche 17 septembre (journées du patrimoine), de 14 h à 18 h, à la chapelle Saint-Gilles avec une exposition de documents « Autour du livre » avec remise aux souscripteurs du livre « Si Saint-Christophe m’était conté… ». La souscription s’achèvera le 17 septembre inclus.

Vendredi 10 novembre, 20 h 30, au foyer rural, conférence sur « Jules Égal » par Fabrice Mauclair.

Contact : Philippe Larus 02 47 29 33 18 ou histoire.patrimoine37@laposte.net

https://histoire-patrimoine.jimdo.com/

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 07:30

Après l’immense succès rencontré l’an dernier pour fêter ses 10 ans, l’association Bouge ton bled, initiatrice de ce festival, avait misé sur sa notoriété certaine pour offrir une affiche alléchante à ses fidèles festivaliers.

Tout a commencé dans l’après-midi avec différentes animations en direction des enfants : sculptures sur ballons, maquillages, jeux divers, le tout sur le thème choisi cette année : la mer. Le bleu était donc la couleur dominante sur le terrain avec de multiples décors rappelant le farniente sur la plage, les bateaux, le sable et même quelques palmiers. On pouvait croiser des pirates heureusement assez pacifiques.

Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !

Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !

Pour l’occasion, le vieux bus qui abrite la banque, recouvert d’une peinture bleue, était transformé en sous-marin et les « banquiers » distribuaient la monnaie locale, « les paterns » contre des euros, à travers les hublots. Et, pour être reconnus, tous les bénévoles avaient revêtu un tee-shirt bleu.

Une banque originale pour s'équiper en monnaie locale "les paterns"

Une banque originale pour s'équiper en monnaie locale "les paterns"

À partir de 19 heures, le groupe, les Sunvizors, entra sur la scène côté piscine pour un premier concert empruntant à la soul et au trip hop. Ce reggae était porté par une chanteuse dotée d’une authentique personnalité, à la voix à la fois rocailleuse et douce.

Sunvizors a ouvert la soirée avec le premier concert sur la scène côté piscine.

Sunvizors a ouvert la soirée avec le premier concert sur la scène côté piscine.

Puis, La Yegros, prit possession de la scène côté rivière et les festivaliers se déplacèrent pour écouter cette « Reine de la Nu Cumbia », à la musique fougueuse et éclectique.

La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière
La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière

La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière

Pendant que les premiers concerts débutaient, la file d’attente à l’extérieur du site s’allongeait. Vers 20 h 30, elle atteignait la caserne des pompiers. La plupart des festivaliers étaient déjà munis de leurs billets d’entrée mais il était encore possible de s’en procurer à l’entrée.

Pour éviter tout incident, l’entrée sur le site avait été fortement sécurisée. Après accord de la préfecture, tous les accès routiers étaient bouclés à proximité et des déviations avaient été mises en place. Un contrôle des sacs était effectué par des agents de sécurité. En pénétrant sur le site, c’est l’ambiance festive et bon enfant qui pouvait frapper le public. Comme les années passées, même si les festivaliers les plus nombreux sont plutôt jeunes, toutes les tranches d’âge étaient présentes sur le terrain. La météo très clémente permettait de s’asseoir sur l’herbe pour discuter tout en écoutant la musique, se désaltérant avec les produits de la buvette ou se restaurant avec les différentes préparations effectuées par les bénévoles.

La météo clémente permettait de profiter au maximum de la soirée entre amis.

La météo clémente permettait de profiter au maximum de la soirée entre amis.

Au fur et à mesure que la nuit avançait, le public devenait de plus en plus nombreux, les meilleurs groupes se produisant en fin de soirée. Les groupes se succédèrent ainsi jusque vers 2 h du matin avec Deluxe, Puppetmastaz, Scratchophone orchestra, Tambour Battant et Mystery Chord.

Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.

Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.

Un jeune couple, avec deux enfants en bas âge, confiait : « Comme nous sommes nouveaux sur le secteur, c’est la première fois que nous assistons à ce festival. Nous sommes arrivés dans l’après-midi avec nos deux enfants. Ils ont été très heureux. Quant à nous, nous sommes vraiment surpris de l’ampleur et de la qualité de cette manifestation. Nous avons été impressionnés par la quantité de personnes présentes quand nous sommes partis vers 22 h 30. Un grand bravo aux organisateurs. Tout était parfait ! »

Ce jugement suffit pour résumer cette 11ème édition. Une nouvelle fois, le pari d’amener la culture à la campagne a été atteint. Rendez-vous en juin 2018 pour la 12ème édition.

5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.
5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.
5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.

5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.

Le festival en chiffres :

De 20 à 30 bénévoles chaque jour pour préparer le site et créer les décors durant la semaine précédant le festival.

Le jour du festival : 180 bénévoles revêtus de leur tee-shirt bleu et 5700 festivaliers sur la soirée !

Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 08:20
Deux des acteurs durant leur prestation

Deux des acteurs durant leur prestation

Samedi dernier, les 11 acteurs de l’atelier théâtre de la Compagnie Oculus se sont produits sur la scène de la salle Moisant dans le cadre de leur représentation de fin d’année. Au programme, une dizaine de saynètes en rapport avec la télé, le vécu du quotidien ont été appréciées par les spectateurs venus encourager ces amateurs de 11 à 7o ans et plus, venus de Neuvy-le-Roi et des communes voisines. Julien Pillot, comédien à la compagnie Oculus, est fier de la prestation de ses élèves : « C’est la 1ère année que je mène cet atelier. Le choix des scènes s’est fait avec les acteurs ». À l’issue du spectacle, les commentaires sur la prestation des acteurs étaient unanimes : « C’était très bien, les acteurs vivaient leur rôle, c’est un bon début ». Pendant l’été, l’atelier théâtre de Neuvy-le-Roi va s’arrêter mais le comédien, Julien Pillot, va continuer d’encadrer la troupe de Chemillé-sur-Dême qui est prête à accueillir les jeunes amateurs qui ont fait leurs preuves au cours de cette soirée !

L'ensemble de la troupe pour le salut final

L'ensemble de la troupe pour le salut final

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages