Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 12:45
Bonjour,

Cette semaine de nombreuses animations pour toute la famille sont au programme de la commune de Neuvy!

 

Jeudi 15 Février, 20h30, Bibliothèque Municipale Associée 

affiche-jeudijelis

Vendredi 16 février, 20h30, Salle Armand Moisant

 

Normandie Nue

Sortie le 10janvier 2018

Durée : 1h45 min
De Philippe Le Guay 
Avec François Cluzet, Toby Jones, François Xavier Demaison
 
normandie nue
Au Mêle sur Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Georges Balbuzard, le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village…

Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Balbuzard y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun normand n’est d’accord pour se mettre à nu…

Samedi 17 févier, 10h30, Bibliothèque Municipale Associée

 bb signeurs

Programme du festival Femmes en campagne

Le programme du festival Femmes en campagne est disponible sur le territoire de la CC Gâtine Choisilles- Pays de Racan, et sur les grandes villes environnantes. Vous pouvez également le télécharger en cliquant sur le lien suivant : Programme Femmes en campagne

Affiche 2018 Fec

Vous pouvez aussi nous suivre sur ...


Commune de Neuvy-le-roi : www.neuvyleroi.fr 

Bibliothèque municipale :  http://bmaneuvy.wordpress.com/ 

Salle de spectacles Armand Moisant : http://spectacleneuvy.wordpress.com/

Partager cet article
Repost0
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 14:49

Le panneau de la commune où aura lieu le rassemblement de 2018

“La saint-Aubinoise, association de Saint-Aubin-sur-Loire (71140), par l’intermédiaire de M. Daniel Pichon, demeurant à Saint-Aubin-sur-Loire (71 140), m’a contactée dans le but de faire connaître aux Saint-Aubinois tourangeaux son projet pour les 12 et 13 mai 2 018. Ces jours-là, à Saint-Aubin-sur-Loire, seront organisées des manifestations et une assemblée générale ouverte à tous les Saint-Aubin d’Europe.

« Il s’agit d’une nouvelle forme de rencontre ouverte à toutes et à tous, élu(e)s ou non que nous essayons de faire connaitre aux communes qui ne participaient pas ou plus depuis plusieurs années comme c’est le cas de Saint-Aubin-le-Dépeint depuis le départ d’Armonie Barguès qui était alors la secrétaire de mairie et également la secrétaire de l’amicale» précisa mon interlocuteur qui m’a dit avoir contacté la mairie pour faire part aux élus de ce projet.

L’association des Saint-Aubin d’Europe

Elle a été fondée en octobre 1990 et le siège se trouve à la mairie de Saint-Aubin-de-Cadelech en Dordogne où a eu lieu au mois d’août de cette même année le premier rassemblement.

On compte en France 64 communes qui portent ce nom, auxquelles s’ajoutent 3 communes associées et 6 communes déléguées (ces 9 dernières étant donc rattachées à une commune centrale) ce qui fait 73 Saint-Aubin. Il faut aussi noter qu’en plus, deux hameaux : Saint-Aubin à Plumelec dans le Morbihan et Saint-Aubin-du-Pavoil à Segré-en-Anjou-Bleu, dans le Maine-et-Loire sont non seulement représentés à nos manifestations mais ont même organisé un rassemblement ou/et une assemblée générale.

Des Saint-Aubin sont également présents à l’étranger : 1 à Jersey (U.K.), 1 en Belgique, 2 en Suisse et 1 sur l’île Maurice. Il faut savoir que deux rassemblements se sont déjà tenus en Belgique et 2 assemblées générales en Suisse à Saint-Aubin-Sauges.

Le logo des Saint-Aubin d'Europe

Le logo des Saint-Aubin d'Europe

Ces rassemblements, vu leur importance, posent-ils des problèmes ?

Laissons M. Daniel Pichon, nous en parler. « En principe il n’y a pas de problème avec les élus pour l’organisation des rassemblements, ceux-ci bénéficient d’une grande popularité à cette occasion car accueillir plus de 1000 personnes pendant 2 jours ne passe pas inaperçu !  De même pour les assemblées générales pour lesquelles 200 à 300 personnes se déplacent et où les maires et conseillers municipaux sont la plupart du temps en soutien de l’association organisatrice, que ce soit par des prêts de matériel, de consommables et fournitures diverses ainsi que par l’attribution de subventions. »

Mais cette manifestation du mois de mai prochain, comment s’organisera-t-elle ?

Au départ, les habitants et les élus des Saint-Aubin d’Europe avaient pris habitude de se rassembler deux week-ends par an. Un rassemblement en été d’abord, avec un millier de personnes, représentant une quarantaine de communes. Une assemblée générale, ensuite, avec trois cents personnes, environ. Chaque commune se relayant pour l’accueil. Après vingt-six éditions et au vu de l’organisation colossale des rassemblements, il a été décidé de fusionner ces deux évènements en un seul grand rendez-vous annuel dont l’assemblée générale (sur 2 jours néanmoins), mais que les organisateurs désirent étoffer, d’abord parce que nombreux sont ceux qui souhaitent revoir des amis qu’ils rencontraient surtout lors des rassemblements, et ensuite parce qu’ils trouvent normal d’informer toutes les communes ne participant pas (ou plus) en essayant de les convaincre de les rejoindre, d’où cet appel à Saint-Aubin-le-Dépeint.

« Ce que nous organiserons les 12 et 13 mai 2018 n’est plus un rassemblement car avec les contraintes de sécurité qui sont dorénavant imposées, plus aucune commune ne veut se lancer dans une telle organisation dont le coût devient exorbitant, car recevoir, héberger, restaurer, divertir plus de 1000 personnes avec des impératifs de plus en plus contraignants n’est pas une mince affaire. »

Il est très important de noter que ces assemblées ne sont pas réservées aux seuls élus mais concernent bien tous les habitants d’une commune. Alors, Saint-Aubinois(es) d’Indre-et-Loire, retenez bien les dates des 12 et 13 mai prochains pour aller faire un petit tour à Saint-Aubin-sur-Loire, petite commune de 310 habitants, en Bourgogne du sud, où vous serez les bienvenus.

Statue de Saint-Aubin sculptée à la tronçonneuse par un artisan lors du rassemblement de Saint-Aubin (Jura) en 1994.

Quel sera votre programme ?

Les organisateurs espèrent avoir le plaisir de vous accueillir, de vous faire déguster de la viande bovine charolaise lors des repas et découvrir ou redécouvrir la belle région charolaise, en particulier, le château de Saint-Aubin, monument historique classé et l’église du XIIe siècle avec ses fresques du XVe siècle.

Vous qui n’avez encore jamais eu l’occasion de participer, ou vous qui ne participiez plus, si vous voulez passer deux journées festives, marquées par la convivialité et l’amitié entre Aubinois, Saint-Aubinois ou Saint-Aubinais, ne manquez pas ce rendez-vous et venez partager l’ambiance chaleureuse qui préside à ces rencontres.

Les coordonnées d’hébergements à proximité et le programme de ces deux journées ainsi que le bulletin d’inscription avec le coût des repas sont d’ores et déjà disponibles dans votre mairie, où vous pourrez vous les procurer. Vous pouvez aussi recevoir tous ces documents ou obtenir des renseignements complémentaires sur simple demande par email à saint-aubin4@orange.fr.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter M. Daniel Pichon au 03 85 85 45 72.

Remise de la clé d’ouverture du rassemblement de 1999 à Saint-Aubin-en-Charollais (71) par Armonie BARGUES, secrétaire de l’amicale, à Daniel PICHON, organisateur de ce rassemblement.

Partager cet article
Repost0
6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 15:11

Mercredi dernier, Jacky Orgeur, président des « Amis de la Vallée de l’Escotais », association organisatrice des Journées de Racan, avait convié toutes les personnes souhaitant s’impliquer ou participer à l’édition 2018 des « Journées de Racan » qui auront pour cadre le château et le village de Beaumont-la-Ronce et se dérouleront les 29 et 30 septembre. Le thème retenu cette année est : « Juin 44 ».

Jacky, pouvez-vous nous dire quel sera le but de cette 11ème édition ?

Nous allons essayer de faire revivre cette période de l’histoire, le temps d’un week-end en faisant participer au maximum l’ensemble du village en invitant les habitants à revêtir des tenues d’époque et en y associant toutes les associations de Beaumont-Louestault, les commerçants, les écoles et tous les acteurs locaux. Nous avons aussi en projet d’animer le château, l’église, les rues du village et tous les lieux présentant un intérêt.

Avez-vous déjà prévu les principales animations du week-end ?

Bien sûr, il ne faut pas attendre le dernier moment pour retenir les groupes. Au programme, vous trouverez tout d’abord la présentation de l’association « juin 44 » par Nicolas Maringue et tout ce qui gravite autour de l’association : les figurants, le matériel, l’hôpital de campagne, un campement militaire. Le collectionneur José Peltier présentera un char avec quelques animations. Dans un autre domaine, La Mesnie de la Licorne animera la chapelle, l’orangerie du château accueillera une exposition d’art et des chansons de Renaud seront au menu.

Mais, vous parliez d’animer les rues et différents sites ?

Pour cela, comme les années passées, nous organiserons un marché gourmand avec des producteurs locaux et des stands tenus par divers exposants et associations. Nous devrions avoir un souffleur de verre, un potier, un vannier, un atelier cuir sans oublier les stands de restauration et buvette ainsi que des jeux pour les enfants et les adultes. Et, un club de voitures anciennes devrait également être présent. Voyez, il y aura de quoi animer le village !

Cette manifestation commence à avoir une certaine renommée mais malgré cela, il faut penser à la communication, qu’en est-il sur ce point ?

Nous sommes bien rodés et nos supports ne manqueront pas : 10 000 sets de table, 7000 livrets, 5000 flyers, 500 affiches et des annonces à la radio, sur les journaux locaux et sur notre site internet.

Tout çà, c’est très bien, mais il me reste une question. L’ampleur de votre manifestation a un coût important, comment pensez-vous arriver à le financer ?

Vous avez raison, c’est effectivement un point important. Comme les années précédentes, nous allons faire appel aux collectivités locales telles que la CCGCPR, le conseil départemental, le fonds d’aide locale, la commune de Beaumont-Louestault et nos sponsors habituels. Sans eux, cette manifestation, vitrine incontestable et incontournable de notre territoire ne pourrait pas exister.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance et une bonne réussite dans votre entreprise.

Une réunion de travail constructive en présence de Catherine Côme, maire de Beaumont-Louestault

Une réunion de travail constructive en présence de Catherine Côme, maire de Beaumont-Louestault

Partager cet article
Repost0
5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 09:34

Dimanche après-midi, Jean et Thierry avaient convié une vingtaine d’amis dans leur demeure pour qu’ils puissent assister à cette manifestation annuelle mise en place par Ciclic et la Région Centre-Val de Loire depuis 2005, « Mille lectures d’hiver » dont c’est cette année la 12ème édition.

« Cet événement permet à des habitants de la région de devenir les artisans de rendez-vous littéraires placés sous le signe de la curiosité et du partage. Chacune de ces rencontres offre l’occasion rare de l’écoute commune d’un même texte par des publics venus de tous les horizons. »

Jean, comment avez-vous eu l’idée d’organiser un tel événement chez vous ?

« J’aime beaucoup le théâtre et j’ai dans l’idée de pouvoir un jour présenter des petites pièces de théâtre, ici, devant un public réduit. J’en ai parlé à Tiphaine Guitton, créatrice de spectacles, et elle m’a suggéré de commencer par l’organisation de lectures avec Ciclic. J’ai pris contact, rempli les formulaires, et notre demande a été retenue. Nous n’avons pas le choix du lecteur ni de l’œuvre. »

La lectrice, Ingrid Tegyey, participe aux « Mille lectures d’hiver » depuis 2 années. Étant d’origine hongroise, elle privilégie de faire connaître au public venu l’écouter, la littérature hongroise. Son choix du jour, « Sombre dimanche » d’Alice Zeniter parle beaucoup de la Hongrie alors que son auteure, bien que tombée amoureuse de ce pays, et contrairement à ce que croyait Ingrid Tegyey, est d’origine algérienne.

Avant que la lecture commence, Jean se plia au protocole comme le demande Ciclic. Il remercia tout d’abord toutes les personnes qui avaient répondu à son invitation et rappela les règles liées à l’événement : « assurer l’organisation, prévoir l’après-lecture en y associant les invités qui doivent apporter grignotages et boissons, de façon à ce que chacun participe à la convivialité de cette rencontre. »

Jean et Ingrid

Jean et Ingrid

Puis, durant une heure, la lectrice emmena son public à la rencontre d’une famille hongroise attachée à sa maison en bois entourée de rails, à travers trois générations et des moments marquants de l’histoire de la Hongrie : la seconde guerre mondiale, le soulèvement de Budapest en 1956 et l’après 1989.

À l’issue de la lecture et après quelques secondes laissées à tous pour s’évader de l’ambiance très forte créée par Ingrid Tegyey, un temps d’échange avec le public a permis à ceux qui le souhaitaient d’extérioriser leur ressenti.

Communion parfaite entre la lectrice et son public

Communion parfaite entre la lectrice et son public

« Merci pour la qualité de la lecture et votre concentration de bout en bout.

– Ce qui est difficile, c’est que la lecture demande à être présente sans cesse. J’ai peur qu’à un moment donné, ça bafouille, que mes feuilles se mélangent. Cet exercice demande une concentration aussi dense que lorsqu’on est sur scène.

– Avez-vous beaucoup répété avant ?

– Pas vraiment. Vendredi, c’était ma première intervention.

– Quel est votre métier ?

–Je suis comédienne, metteur en scène et pédagogue mais depuis 2 ans, j’ai ajouté un autre métier qui me rend parfaitement heureuse : je suis enduiseuse d’intérieur. Ça me permet d’allier deux éléments que j’aime, la culture et la nature. »

Thierry remet le bouquet à Ingrid

Thierry remet le bouquet à Ingrid

Thierry arriva alors avec un superbe bouquet qu’il remit à Ingrid et l’on entendit parmi les auditeurs : « Ces quelques fleurs sont largement méritées ! » et tous applaudirent à la fois la lectrice pour sa prestation et la remise du bouquet.

Puis, chacun se retrouva autour des différents grignotages pour terminer dans la convivialité ce bel après-midi d’un dimanche qui, tout compte fait, ne fut pas si sombre que ça dans l’ambiance chaleureuse du Clos Saint-Gilles.

Après les nourritures intellectuelles, moment de partage des nourritures terrestres
Après les nourritures intellectuelles, moment de partage des nourritures terrestres

Après les nourritures intellectuelles, moment de partage des nourritures terrestres

À savoir

Une autre prestation dans le cadre des « Mille lectures d’hiver » aura lieu le mercredi 21 février, à 10 h 30, à la bibliothèque de Saint-Christophe-sur-le-Nais. Vous pourrez assister à la lecture de « Cox ou la course du temps" de  Christoph Ransmayr lu par Gaëlle Vanoudenhoven. La lecture dure une heure et se terminera par un petit buffet.

Confirmation souhaitée au 06.95.67.09.67 ou bibli-st.christophe@wanadoo.fr ou mairie 

Partager cet article
Repost0
4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 16:22

Samedi matin, l’association saint-paternoise « Les Amis de l’orgue » tenait son assemblée générale dans l’ancienne mairie de Saint-Paterne, récemment repeinte. La fraîcheur matinale, les nombreux virus avaient empêché la présence de certains adhérents et, c’est devant un public assez restreint, que Philippe Dorise, président de l’association, ouvrit la réunion.

Il remercia Mme Brigitte Lamandé, adjointe au maire, de sa présence et donna lecture du procès verbal de l’assemblée générale de 2017 avant de présenter le bilan des activités de l’année écoulée, bilan qui s’est limité à l’accompagnement d’un concert caritatif organisé pour les sinistrés du Pérou, par l’association Yachachi, le 1er  juillet.

Il passa ensuite la parole à la trésorière, Rose Morin, qui dressa le bilan financier de 2017. Du fait de l’absence de concerts, les dépenses s’avèrent assez faibles par rapport aux recettes gonflées par des subventions.

Les deux bilans furent approuvés à l’unanimité.

En accord avec les statuts, deux membres du conseil d’administration étant sortants, Danielle Le Guillou et Michel Becquet, il fallut procéder au vote. Volontaires pour se représenter, ils furent tous les deux réélus pour 4 ans. Le conseil d’administration compte 8 membres plus 3 membres de droit : le maire de Saint-Paterne, le prêtre de la paroisse et un représentant de l’évêché.

Le montant de la cotisation fixé à 10 € par personne reste inchangé.

Au 1er plan : Rose Morin, Philippe Dorise, Marie-Hélène Blangonnet et Brigitte Lamandé. Derrière : Wilna Zamarlik, Danielle Le Guillou et Pieter Duiker

Au 1er plan : Rose Morin, Philippe Dorise, Marie-Hélène Blangonnet et Brigitte Lamandé. Derrière : Wilna Zamarlik, Danielle Le Guillou et Pieter Duiker

Les projets pour 2018

Philippe Dorise annonça la programmation de 3 concerts au cours de l’année 2018. Comme le fit alors remarquer Pieter Duiker, un des adhérents de l’association, « Heureusement que nous avons de l’argent dans la caisse, cela nous permet de pouvoir organiser sereinement ces trois concerts. »

Dates des concerts qui auront tous lieu dans l’église :

  • Dimanche 6 mai, à 17 h, concert avec le Trio Mezzo-Soprano, Dorothée Thivet, Frédéric Schwab et Anaïs Lozac’h, 2 voix et orgue, musique baroque française sacrée.
  • Dimanche 17 juin, à 17 h, Vincent Grappy, récital orgue seul.
  • Dimanche 7 octobre, à 17 h, orgue et trompette avec Thomas Pellerin et David Gardette.

Le prix d’entrée pour chaque concert a été fixé à 10 € et la gratuité est accordée aux enfants de moins de 12 ans.

Philippe Dorise interrogea l’assemblée « Faut-il demander une subvention à la commune vu que nous n’avons pas utilisé celle de l’an dernier ? » Brigitte Lamandé lui répondit : « Vous pouvez toujours demander une subvention en fournissant votre bilan financier et vos projets. C’est la commission qui juge du bien-fondé de la subvention et de son montant. » Wilna Zamarlik ajouta : « Il faut penser à remercier la municipalité pour sa subvention et bien présenter nos projets en les chiffrant. » Pieter Duiker compléta : « Il ne faut pas oublier tous les à côtés d’un concert qui se greffent en plus des cachets demandés. Quand nous aurons réglé les dépenses liées aux 3 concerts de 2018, on aura fait un gros trou dans la caisse de l’association. Aussi, il faut montrer qu’une subvention permettrait de prévoir les concerts de 2019. »

Convaincu par ces arguments, le président envisagea alors de contacter la conseillère départementale, Brigitte Dupuis, pour obtenir une aide sur le Fonds d’Action Locale (FAL).

Ensuite, vinrent les questions diverses et les propositions pour essayer d’augmenter le nombre d’adhérents. En voici quelques-unes : « profiter d’un concert pour inviter les personnes à nous rejoindre », « contacter les écoles communales pour associer les enfants à un concert avec un musicien », « envisager un week-end orgue en lien avec Rouziers-de-Touraine »…

C’est sur ces belles propositions que le président mit fin à l’assemblée générale et proposa à chacun de se réunir autour du verre de l’amitié.

Composition du bureau

Président : Philippe Dorise

Secrétaire : Marie-Hélène Blangonnet

Trésorière : Rose Morin

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 17:00

Découvrez les films dans le fichier ci-dessous

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 16:19
Bonjour,

Maussade à cause de la météo ? Venez participer à ces différents événements qui vous redonneront le sourire!  

 

Vendredi 02 février, 20h30, Salle Armand Moisant

L'échange des princesses

Sortie le 27 décembre 2017

Durée : 1h40 min
De Lucien Marc Dugain
Avec Lambert Wilson, Olivier Gourmet, Anamaria Vartolomei

echange princesses

1721. Une idée audacieuse germe dans la tête de Philippe d’Orléans, Régent de France… Louis XV, 11 ans, va bientôt devenir Roi et un échange de princesses permettrait de consolider la paix avec l’Espagne, après des années de guerre qui ont laissé les deux royaumes exsangues.

Il marie donc sa fille, Mlle de Montpensier, 12 ans, à l’héritier du trône d’Espagne, et Louis XV doit épouser l’Infante d’Espagne, Anna Maria Victoria, âgée de 4 ans.
Mais l’entrée précipitée dans la cour des Grands de ces jeunes princesses, sacrifiées sur l’autel des jeux de pouvoirs, aura raison de leur insouciance…

Samedi 03 février, 16h00, Bibliothèque Municipale Associée

affiche-casse-noisette-page001

 

Dimanche 04 février, 14h- 18h, Bibliothèque Municipale Associée

affiche jeu dimanche2018

 

Samedi 10 Février, 19h30, Salle Armand Moisant.

Festival Jazz so Nord/ Formule Cabaret Jazz 
Concert Jazz Swing Society
Pensez à réserver vos places !

L'élégance du swing, le caractère du blues, pour une musique d'aujourd'hui

Quintet swing

Charles Mingus a dit un jour que le jazz n’aurait jamais dû quitter les salles de danse. Duke Ellington trouvait sa musique plus excitante à jouer devant un public de danseurs. C’est dans l’héritage de ses illustres ainés que s’écrit l’histoire de « Le Swing Society ».

Crée en 2006 à l’initiative du batteur Patrick Jouannic, Le Swing Society rappelle que le jazz, le swing et le blues sont musiques d’une même et grande famille. Programmé dans de nombreux festivals, le groupe s’adresse autant à un public « festif » de danseurs qu’à un public sensible à l’expression imprégnée de blues du chanteur, guitariste et harmoniciste : Kevin Doublé.

Possibilité de restauration sur place, assurée par l'association Les Amis du Livre.

Tarif: 12€/ 6€. Information et réservations: 06.30.42.72.07

En partenariat avec la CC Gâtine Choisilles Pays de Racan.

Vous pouvez aussi nous suivre sur ...


Commune de Neuvy-le-roi : www.neuvyleroi.fr 

Bibliothèque municipale :  http://bmaneuvy.wordpress.com/ 

Salle de spectacles Armand Moisant : http://spectacleneuvy.wordpress.com/

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2018 4 25 /01 /janvier /2018 08:50

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2018 2 16 /01 /janvier /2018 09:07

Chaque année, la troupe saint-paternoise « Les Joyeux de l’Escotais » offre la recette de sa première séance de janvier à une association œuvrant dans le domaine de la recherche médicale. Cette année, c’est pour l’association liée au syndrome Prader-Willi France (SPW) que tous les acteurs locaux ont, avec toujours autant de professionnalisme, joué devant un nombreux public puisque 260 personnes étaient présentes ce soir-là, public  venu se divertir et participer à une bonne action.

Avant que le spectacle commence, le président des « Joyeux de l’Escotais », Alexis Petithomme, invita Valéry Fonteny, le papa du petit Jules, 3 ans, à monter sur scène avec lui pour présenter au public son association « Syndrome Prader Willi France » et expliquer la caractéristique du syndrome dont est atteint son plus jeune fils.

Léo, 7 ans, et Jules, 3 ans

Tout d’abord, qu’est-ce que le SPW ?

Le nom de ce syndrome vient de deux professeurs, le professeur Prader et le professeur Willi, médecins pédiatres suisses qui avaient remarqué dans les années 1950 certains signes cliniques et symptômes caractéristiques observés rarement chez quelques enfants.

Ces signes cliniques et ces symptômes, rassemblés sous le terme de syndrome, étaient : une très grande faiblesse musculaire à la naissance, un retard des acquisitions et des apprentissages élémentaires, un certain retard mental, une morphologie particulière et surtout un trouble du comportement alimentaire qui s’installait très tôt et qui finissait par  développer une obésité infantile avec toutes les complications gravissimes que nous pouvons imaginer…. Leur espoir de vie ne dépassait guère 20 ans, dans les années 50.

Depuis les années 80, l’origine génétique est connue. Il s’agit d’un accident génétique que rien ne peut laisser prévoir … Les gênes concernés ne s’expriment plus et vont  provoquer un trouble du neuro développement dès la vie intra-utérine. Il s’agit d’une maladie rare, environ une naissance sur 15 à 20 000, c’est-à-dire environ 40 bébés par an. On estime à ce jour que 1500 personnes environ sont touchées en France.

L’association SPW a été créée en 1996 et fait partie des membres fondateurs de l’Alliance Maladies Rares.

Pour tout découvrir sur le syndrome de Prader Wili

Le cas du petit Jules

Valéry, son papa, et Katia, sa maman ont rapidement su que leur bébé avait un problème. Son manque de tonicité, le fait qu’il dorme tout le temps, qu’il ne pleure pas, avait rapidement alerté les pédiatres à la maternité. Dès la sortie de la maternité, il a passé 5 semaines à l’hôpital pour enfants, Clocheville, à Tours.

Depuis la rentrée de septembre, il est scolarisé le matin en maternelle à Beaumont-Louestault. Il s’est bien intégré mais sa maîtresse pense qu’il aura besoin assez vite d’une auxiliaire de vie scolaire. Sa maman, qui travaille désormais à la maison, trouve qu’il se fatigue vite. Les parents doivent veiller à son alimentation car, avec cette maladie, l’obésité infantile se met rapidement en place. Jules n’a pas droit aux bonbons ! Actuellement, il continue à recevoir des piqûres d’hormones de croissance.

Valéry et Katia sont, bien sûr, conscients du handicap de leur petit garçon et ils essaient de gérer ses problèmes  et de l’aider du mieux qu’ils peuvent.

Chaque année, un mouvement «  A petits pas » qui agit en parallèle de l’association SPW organise des marches au profit de l’association, des entreprises soutiennent cette recherche.

Aussi, quand les parents de Jules ont été contactés par Alexis Petithomme, président des "Joyeux de l’Escotais", pour bénéficier de la recette de leur séance caritative, ils ont adhéré sans hésiter.

Lorsque la soirée théâtrale se termina, Valéry Fonteny fut à nouveau sollicité pour monter sur scène afin de  connaître le montant du chèque qui sera remis à l’association SPW : 2300 €.

En entendant la somme annoncée, il exprima sa joie et sa reconnaissance en ces termes : « C’est par votre solidarité, comme celle de ce soir, que les projets vont pouvoir être menés à terme, les fonds publics, je le répète, étant limités. Nous vous en sommes très reconnaissants, votre soutien nous est cher, tant sur le plan matériel que sur le plan moral ! Car c’est par votre générosité que nous pouvons mener nos missions. Grâce à des moments comme celui de ce soir, nous pouvons dire que notre enfant, est porteur d’un handicap, oui, mais c’est une personne reconnue  à part entière. Merci encore ! »

Alexis avec la famille Fonteny devant les panneaux expliquant le handicap de Jules

Alexis avec la famille Fonteny devant les panneaux expliquant le handicap de Jules

Pour ceux qui n’auraient pas encore trouvé le temps d’aller applaudir « Les Joyeux de l’Escotais » dans leur programmation 2017, il reste une dernière séance, le samedi 27 janvier, à 20 h 30, salle Armand Moisant, à Neuvy-le-Roi. La séance est organisée par le Secours catholique.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 13:40

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

SALLE ARMAND MOISANT

NEUVY LE ROI (37370)

 

VENDREDI 12 JANVIER 2018, 18h00

Salle Armand Moisant, rue des prés- Neuvy le Roi

 

La municipalité de Neuvy le Roi vous invite pour

Vœux du Maire & Concert des Swing Gospel Singers

Rendez-vous ce vendredi 12 janvier dès 18h pour les vœux du Maire suivis du concert des Swing Gospel Singers et d'un pot.

Les Swing Gospel emmènent le public sur des rythmes soul R & B, jazz, au son du gospel traditionnel et contemporain.

 

 

Entrée libre. Renseignements et réservation 06.30.42.72.07

 

 

DIMANCHE 21 JANVIER 2018, 17h00

Salle Armand Moisant, rue des prés- Neuvy le Roi

 

Sortie de résidence, Concert de l’Ensemble OzioRegio « La Sorella mi fa fallare »

 

Travail scénique sur de brillants répertoires italiens, La sorella mi fa fallare met en scène les quatre interprètes et la virtuosité italienne (célèbre en cette fin du 17ème siècle dans toute l'Europe !) pour mieux partager ces répertoires avec tous, connaisseurs ou seulement curieux et autres drôles d'oiseaux !Ce projet de création, adaptée au jeune public, est également soutenu par le programme mécénat Société Générale.

Sarah DUBUS, flûtes et cornet à bouquin

Anaëlle BLANC-VERDIN, violon

Jean-Baptiste VALFRE, violoncelle

Mathieu VALFRE, clavecin et orgue

 

Salle Armand Moisant. Tarifs : 12€/ 6€. Renseignements et réservation : 0689873947 anaelle.bv@gmail.comwww.ensembleozioregio.com

Ensemble Ozio Regio

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages