Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2022 1 02 /05 /mai /2022 16:48

C’est avec un beau dimanche ensoleillé que les badauds ont renoué avec la foire du 1er mai de Saint-Paterne, une institution qui a pris place au cours de l’année 1949, à côté du syndicat d’élevage créé en 1922.

L’interruption de cette importante manifestation locale due à la pandémie durant les deux années précédentes a, malgré le soleil, été quelque peu ressentie, surtout le matin. Une foule moins dense qu’habituellement circulait le long de la rue de la gare où se tenaient les stands des différents camelots et producteurs venus présenter les dernières nouveautés ou quelques produits de saison tels que radis, melons et asperges. Quelques paillotes proposaient un peu de restauration exotique : döner kebab, rougail et autres mets aux senteurs d’outremer.

Badauds et camelots renouent avec cette manifestation
Badauds et camelots renouent avec cette manifestation
Badauds et camelots renouent avec cette manifestation
Badauds et camelots renouent avec cette manifestation
Badauds et camelots renouent avec cette manifestation

Badauds et camelots renouent avec cette manifestation

Sur la place du village se tenait le marché des producteurs locaux comme chaque premier dimanche du mois. Mais, à leurs côtés, les marchands de plants (tomates, courgettes, concombres, et autres…) étaient venus en nombre perpétuant en cela la tradition de la foire. En effet, pour beaucoup de jardiniers, c’est à la foire de Saint-Paterne que l’on vient acheter ses plants !

Beaucoup de plants pour les jardiniers
Beaucoup de plants pour les jardiniers

Beaucoup de plants pour les jardiniers

Sur le terrain de sport, tracteurs et matériel agricole, de taille impressionnante, étaient exposés comme d’habitude et faisaient rêver les agriculteurs !

Choisir entre l'ancien et le nouveau....

Choisir entre l'ancien et le nouveau....

En quittant cet espace par la passerelle enjambant la rivière, le chaland se retrouvait parmi les animations de la fête foraine avec ses stands de tir, ses manèges, sa pêche aux canards (en plastique) et autres distractions.

Les forains en nombre moindre mais qui ont conquis les enfants

Les forains en nombre moindre mais qui ont conquis les enfants

En poursuivant la promenade, c’est sur le parvis de l’ancienne gare que se tenaient les animaux et les différents stands d’animation autour de l’environnement.

Quelques jolies poules de collection, bien protégées dans leur cage, attiraient le regard. Côté bovins, de belles limousines, salers et charolaises, parfois accompagnées par leurs veaux se laissaient contempler. Les vaches laitières n’étaient pas en reste et attiraient également les promeneurs qui ne manquaient pas de marquer un temps d’arrêt devant les deux percherons enfermés dans leur enclos.

Des bêtes magnifiques
Des bêtes magnifiques
Des bêtes magnifiques
Des bêtes magnifiques
Des bêtes magnifiques
Des bêtes magnifiques

Des bêtes magnifiques

Pour finir notre tour de foire, direction le parking de la salle des fêtes où les vieux tracteurs dont les moteurs tournaient en pétaradant attiraient une nombreuse foule de curieux également intrigués par des machines d’un autre temps qui servaient à fendre du bois, tronçonner un tronc, pomper de l’eau…

Une exposition attractive pour les anciens mais aussi pour les plus jeunes
Une exposition attractive pour les anciens mais aussi pour les plus jeunes
Une exposition attractive pour les anciens mais aussi pour les plus jeunes
Une exposition attractive pour les anciens mais aussi pour les plus jeunes

Une exposition attractive pour les anciens mais aussi pour les plus jeunes

Ensuite, un petit tour à l’intérieur de la salle du multimédia permettait, grâce à une exposition de photos de Jean-Gérard et Monique Potier, exposition réalisée par « Histoire et Patrimoine » de Saint-Christophe-sur-le-Nais, de revivre quelques foires des années 1970 à 1990.

Histoire et Patrimoine fait la promotion de son nouveau livre
Histoire et Patrimoine fait la promotion de son nouveau livre

Histoire et Patrimoine fait la promotion de son nouveau livre

Pour ne pas faillir à la tradition, quelques élus du territoire avaient répondu présents à l’invitation qui leur avait été adressée par les présidents Michel Poupée, pour le syndicat d’élevage, et Benjamin Lamandé pour les Bénévoles.

Élus et personnalités ne manquent pas ce rendez-vous (surtout en période électorale !)
Élus et personnalités ne manquent pas ce rendez-vous (surtout en période électorale !)
Élus et personnalités ne manquent pas ce rendez-vous (surtout en période électorale !)
Élus et personnalités ne manquent pas ce rendez-vous (surtout en période électorale !)

Élus et personnalités ne manquent pas ce rendez-vous (surtout en période électorale !)

Une fois cette balade achevée, une restauration était proposée par les Bénévoles et, ce sont près de 700 convives qui se sont laissés tenter, histoire de prolonger de façon sympathique ce moment de retrouvailles et de retour à une vie normale.

 

Une importante file d'attente pour participer au repas

Une importante file d'attente pour participer au repas

Partager cet article
Repost0
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 08:07

Rencontre avec deux présidents, l’ancien et le nouveau

En cette année 2022, le syndicat d’élevage va fêter ses 100 ans. Pour en savoir un peu plus, il était donc indispensable de rencontrer l’ancien et le nouveau président, à savoir : André Morin et Michel Poupée. En 100 ans, le syndicat a connu seulement 11 présidents !

De nombreux documents, les archives du syndicat, étaient posés devant eux. Les cahiers étaient parfaitement bien tenus et documentés ce qui facilita les échanges.

André Morin a été président de 1989 à 2018, soit plus du quart de l’existence du syndicat. Michel Poupée précise : « La famille Morin est présente dans le syndicat depuis les années 1955. Son fils Christophe s’y est engagé à son tour. André est devenu "Président d’honneur" titre qu’il mérite bien. »

Mais vous, Michel Poupée, qu’est-ce qui vous a poussé à briguer cette place de président ?

« Je m’étais déjà engagé comme bénévole dès 1980. En 1993, le poste de Vice-président étant vacant et les volontaires peu nombreux, je me suis porté candidat et j’ai été élu sans problème ! Cette foire me tient à cœur comme à beaucoup de Saint-Paternois. C’est une belle manifestation, la dernière foire à caractère agricole avec exposition d’animaux et de matériel, de tout le département d’Indre-et-Loire. Elle a pu et peut encore perdurer car c’est le syndicat qui prend à sa charge les frais de prise de sang et le transport des animaux. »

 

Michel Poupée, à gauche et André Morin, à droite, avec les documents retraçant l'histoire du syndicat.

Michel Poupée, à gauche et André Morin, à droite, avec les documents retraçant l'histoire du syndicat.

Venons-en maintenant à l’historique de ce syndicat

C’est le 4 septembre 1919 que M. Beunet Félix, maire de Saint-Paterne-Racan, créa le syndicat d’élevage et, il confia la charge de secrétaire de l’association à son secrétaire de mairie, Alfred Cocu.

Mais, c’est seulement à partir de 1922, le 21 juin, à 10 h, qu’eut lieu la première exposition de bovins et le premier concours s’adressant aux génisses de plus de 6 mois. L’exposition était réservée aux éleveurs de Saint-Paterne ayant des bovins de race normande exclusivement. La date retenue pour cette exposition a été, et ce jusqu’en 1958, le premier mardi du mois de mai. Durant les premières années, l’exposition des bovins se tenait sur la place du village

Il faut savoir que cette année-là, le 1er mai tombant un mardi, jour férié, cela incita les organisateurs à conserver non plus le mardi mais le jour du 1er mai !

À ce propos, petite anecdote mentionnée par André Morin : « Le premier mardi de mai, il y avait souvent de la pluie ! »

Dès 1949, pour agrémenter un peu cette manifestation, forains et manèges firent leur apparition. Ils occupèrent la place et les génisses furent expatriées sur la place devant la gare, lieu réservé depuis aux animaux.

Pour financer les prix attribués lors des concours, les organisateurs faisaient appel aux commerçants qui répondaient favorablement à cette requête.

À partir de 1982, l’exposition fut ouverte aux éleveurs de vaches frisonnes, toujours habitant Saint-Paterne. Mais, avec l’instauration des quotas laitiers, l’élevage de vaches laitières diminua. Pour participer, les éleveurs devaient obligatoirement être inscrits au contrôle laitier.

Puis, en 1991, l’exposition fut ouverte aux éleveurs du canton de Neuvy-le-Roi et aux communes limitrophes de Saint-Paterne.

En 1995, l’exposition s’agrandit avec les bovins à viande et en 1999, arrivèrent les chevaux et les petits animaux : moutons, porcs, volailles,…

Comment recrutez-vous les membres du jury pour vos concours ?

Nous sommes aidés essentiellement par des techniciens agricoles, des éleveurs qui ont participé autrefois à des concours sur Tours,…

Souvenirs de la foire de 2019
Souvenirs de la foire de 2019
Souvenirs de la foire de 2019
Souvenirs de la foire de 2019

Souvenirs de la foire de 2019

Quel est votre programme pour cette édition centenaire ?

L’exposition des animaux comprend à ce jour : 30 bovins, 10 chevaux. Les règles sanitaires sont évidemment respectées ce qui fait qu’il n’y aura pas de « petits animaux » : moutons, volailles, porcs…

Sur la place de la gare, il y aura plusieurs animations autour des animaux :

  • Des démonstrations d’appréciation morphologique d’un bovin  (vache laitière ou à viande) 3 fois dans la journée.
  • Stand sur le grand bœuf de Touraine
  • Stand pédagogique pour expliquer le bilan carbone d’une exploitation agricole
  • Stand de dégustation-vente de gouda de Touraine
  • Stand d’information sur la spiruline

Exposition de matériel agricole sur le terrain de sport

Fête foraine au parking des sports

Sur la place de la République, marché de producteurs.

Vers la salle de fêtes, exposition de vieux tracteurs.

Salle du multimédia, exposition de photos avec la participation d’Histoire et Patrimoine de Saint-Christophe.

Restauration sur place assurée par Les Bénévoles.

Et, pour l’animation générale, la banda « La Vaginale » formée par des étudiants en médecine de Tours saura mettre de l’ambiance.

Saint-Paterne-Racan : Le syndicat d'élevage fête ses 100 ans !

Comment s’annonce cette année 2022 après les deux années d’interruption?

« Nous constatons une diminution du nombre de forains. Certains parmi les plus fidèles nous ont annoncé avoir pris leur retraite, d’autres avoir changé de profession. Plusieurs hésitent à se déplacer loin à cause du prix des carburants ! Malgré plusieurs coups de fil, peu de réponses favorables. Actuellement nous en sommes à 50 exposants soit moitié moins que d’habitude. Espérons qu’il y en aura qui se décideront avant le 1er mai ! Il est encore temps de s'inscrire.

Heureusement, dans le syndicat, tous les membres font preuve d’une bonne assiduité tant parmi les éleveurs que les bénévoles. Il faut bien noter que depuis sa création, il n’y a eu aucune interruption. Par contre, ce que je crains, c’est que le léger déclin qui s’amorce après cette pandémie n’entraîne pour les années suivantes une désaffection pour cette manifestation qui fut incontournable sur tout le territoire et au-delà pendant de nombreuses années. Ce serait vraiment dommage ! » constate Michel Poupée.

Les deux "présidents" aimeraient bien avoir une belle journée comme celle-ci !

Les deux "présidents" aimeraient bien avoir une belle journée comme celle-ci !

Espérons que le soleil soit de la partie pour inciter les badauds d’ici et d’ailleurs à venir faire un petit tour pour encourager tous ces bénévoles qui travaillent afin d’animer leur village en faisant oublier pour quelques heures la morosité ambiante.

Contact :

Michel Poupée : 02 47 29 32 27

Partager cet article
Repost0
9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 09:45

La foire du 1er mai est de retour !

Saint-Paterne-Racan : Foire du 1er mai

 

Les marchands qui souhaitent y participer peuvent contacter le SYNDICAT d’ELEVAGE au

02 47 29 32 27.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2022 2 22 /03 /mars /2022 17:23
Saint-Paterne-Racan : Randonnée pédestre avec l'UCTSPC
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2021 3 22 /12 /décembre /2021 19:45
Saint-Paterne-Racan : Prochain marché mensuel
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2021 2 26 /10 /octobre /2021 11:52
Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie

Calendrier des manifestations à venir

 

Vendredi 05 Novembre : Permanence Pôle Emploi (sur rendez-vous) // ESPACE MULTIMEDIA

Dimanche 07 Novembre : Concert Voix et Orgue – Amis de l’Orgue // EGLISE

Dimanche 14 Novembre : Fête du Livre // SALLE DES FETES J. GABRIEL

Lundi 22 Novembre : Réunion d’information (ouverte à tous) organisée par l’association Familles Rurales pour son Dispositif Mobilité Solidaire // ESPACE MULTIMEDIA

 

Et nouveauté, CHAQUE PREMIER DIMANCHE DU MOIS, UN MARCHE DE PRODUCTEURS AURA LIEU PLACE DE LA REPUBLIQUE

Le premier se déroulera le Dimanche 07 NOVEMBRE de 09h00 à 12h30.

Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie
Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie
Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie
Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2021 7 26 /09 /septembre /2021 18:41

Réactions des habitants du territoire à l’arrivée des feuilles d’automne !

 

Vendredi soir, les responsables du Collectif Citoyen ont convié les adhérents à une réunion à Rouziers-de-Touraine. À 19 h 30, Philippe Gautier ouvre la séance en souhaitant la bienvenue à la cinquantaine de personnes présentes composée de propriétaires, locataires et élus et et les remercie pour la confiance accordée aux créateurs. Il précisa aussi que la réunion se passera dans le respect des consignes sanitaires (pass présenté à l’entrée) et que chacun devra garder son masque dans la salle.

Les 4 personnes à l’origine de ce Collectif se présentent, chacune ayant eu ou ayant encore une fonction d’élu.

L’ordre du jour est ensuite annoncé, certaines personnes, pas encore inscrites, n’en ayant pas eu connaissance.

Jean-Marc Chahignan, aborde le premier point à l’ordre du jour, point important pour le devenir du collectif actuel qui a atteint ce soir la centaine d’adhérents.

Ordures ménagères : Succès pour la première réunion en présenciel du « Collectif Citoyen »

1-Proposer des référents par communes

En ce début de réunion, pas de véritable accroche au sein du public, mais au fur et à mesure du déroulement de la soirée, plusieurs personnes comprennent le rôle qu’elles pourront jouer dans leur commune et auprès de leurs amis pour les inviter à rejoindre le collectif et à participer aux actions menées.

2-Transformer le collectif en association

Philippe fait remarquer : « Au début, le nombre d’adhérents stagnait mais à la tombée des feuilles d’automne dans les boîtes à lettres, les habitants du territoire se sont réveillés et le nombre d’adhérents est en hausse chaque jour. »

Jean-Marc explique qu’un collectif a des pouvoirs limités et que si l’on souhaite mener des actions il faudra de l’argent. D’où l’importance de cette transformation. Un vote est organisé pour acter cette transformation et les 51 personnes présentes donnent leur accord. La cotisation est fixée à 5 € par adhérent. Une assemblée générale sera organisée pour valider les statuts, élire les membres du bureau (les candidats sont invités à se faire connaître par mail) et déclarer l’association en préfecture en précisant son siège social.

3-Discussion sur la mise en place de la TEOM

Plusieurs personnes prennent la parole pour exposer leur cas personnel. Pour l’ensemble des présents propriétaires de leur habitation (moins une personne) leur feuille de taxes foncières les a désagréablement surpris en voyant apparaître dans une nouvelle colonne réservée aux OM, le montant de la taxe appliqué et la somme qui en découle et se rajoute ainsi au montant du foncier bâti. Des augmentations disproportionnées par rapport au volume d’ordures ménagères déposé. De plus, certaine feuilles d’impôts comportent de grosses « erreurs » comme l’ont reconnu les élus responsables de cette nouvelle facturation. La seule personne ayant eu une légère diminution est une locataire qui a tenu à exprimer son mécontentement sur la façon dont on impose aux personnes un choix de ramassage préétabli : « Où j’habitais avant, la facturation était faite au nombre de levées. Ici, on m’a dit que ce n’était pas possible. » Il est vrai que de nombreux utilisateurs ne mettent pas leur poubelle chaque semaine.

Jean-Marc a, feuille d’impôt en mains, fait une lecture expliquée des différentes colonnes et des résultats qui en découlent. Les frais de gestion font « bondir » les usagers !

De cette discussion est ressortie l’injustice flagrante de ce mode de taxation. L’ensemble des présents opte pour un retour à la REOM incitative, c’est-à-dire basée sur le volume de déchets produits ou TEOM incitative avec une part fixe et une part calculée sur la production : levées ou pesées. Les poubelles des habitants de l’ex CC de Gâtine-Choisilles sont déjà équipées de poubelles « pucées » mais pas celles de l’ex CC Pays de Racan. La solution est simple et peu coûteuse : on équipe toutes les poubelles de puces et chacun paiera un juste prix et sera incité à trier du mieux possible ses déchets et à les réduire. Actuellement, beaucoup se demande « pourquoi trier ? »

Plusieurs actions ont été avancées pour marquer le mécontentement des usagers par rapport à l’injustice de la TEOM.

4- Rencontre avec Éric Lapleau

Lors de la mobilisation du collectif devant le siège de la Com Com, le 15 septembre, Éric Lapleau, vice-président en charge de ce dossier, avait accepté une rencontre avec des membres du collectif. Des personnes sont prêtes à discuter avec lui : Mme et MM. B. L, G. R., P. H. (candidats de la salle) et les 4 créateurs

5-Les actions à mener pour se faire connaître

  • Des cafés citoyens

Cela permettrait d’aller vers les habitants du territoire. En effet, on a constaté que de nombreuses communes ne sont pas représentées au niveau des adhérents. Ce sont souvent de petites communes où le bâti est moins cher et l’augmentation moins sensible même si, quelques cas concrets prouvent le contraire.

  • Lancer une pétition

Action qui est validée à 100%. Dès qu’elle sera rédigée, elle sera mise en ligne sur différents supports et sera tirée sur papier pour recueillir des signatures auprès des habitants (d’où le rôle des référents par communes).

Éditer des flyers (Jean-Marc se charge de leur création) qui seront envoyés par mail chacun utilisant son carnet d’adresses pour multiplier les envois. Un peu de boîtage peut aussi être envisagé sur certains secteurs.

Un ancien élu aimerait connaître le bilan de sortie de la REOM. Jean-Marc rappelle qu’avant il y avait deux communautés de communes avec un système de facturation différent. Sur Racan, c’était le SMIOM basé à Couesmes qui facturait les OM. Ce syndicat regroupait les communes du canton de Neuvy-le-Roi et certaines du canton de Château-la-Vallière. Quand il a été dissous, il y avait un trou de 300 000 € qu’il a fallu combler. Cette dette a été partagée entre notre Com Com et celle de Touraine Nord-Ouest, ce qui, pour les élus justifie le passage à la TEOM et aux augmentations que cela induit.

Une première demande de documents adressés à la Com Com étant restée sans réponse, elle sera réitérée concernant le budget 2020, les prévisions 2021 et les marchés publics. Philippe va s’en charger.

Il a été décidé qu’avant la prochaine assemblée, ceux qui le désirent peuvent envoyer leurs idées par mail pour de futures actions.

Beaucoup de projets à mener à terme. Cette première réunion s’est déroulée dans une bonne ambiance dans le respect des autres, chacun ayant pu s’exprimer comme il le souhaitait.

Pour rejoindre le collectif :

 https://collectifgatineracan.org/abonnement-au-collectif-gatine-racan/

Pétition en ligne : https://chng.it/FQnHHqsgqy

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 07:37

Pour la seconde fois depuis sa création avant l’été, un groupe d’une vingtaine de personnes ayant rejoint le collectif comptabilisant à ce jour près de 90 adhérents, s’est retrouvé mercredi soir devant le siège de la Communauté de Communes pour attendre les élus qui devaient y siéger pour un conseil communautaire.

Le but de ce rassemblement était une nouvelle fois d’obtenir plus de précisions sur l’instauration de la TEOM qui, décrétée sans discussion préalable, a fait réagir de nombreux citoyens du territoire qui voient leur facture d’enlèvement des ordures ménagères augmenter fortement.

Éric Lapleau face aux membres du collectif citoyen

Éric Lapleau face aux membres du collectif citoyen

Éric Lapleau, vice-président en charge de l’environnement et donc des ordures ménagères, s’est arrêté au niveau des membres du collectif citoyen pour un échange au cours duquel chacun a essayé de faire entendre soit, pour les citoyens, leurs revendications (hausse dépassant pour certains les 100%) soit, pour l’élu, son point de vue sur le choix de la TEOM (taxe) par rapport à la REOM (redevance). « Pour moi, la TEOM est une mesure de gauche, qui permet aux personnes les plus précaires de payer moins cher. Pour preuve, je peux vous affirmer que dans ma commune, beaucoup de personnes me remercient en constatant la baisse de leur facture. » Effectivement, les personnes se trouvant dans des logements sociaux ou petites maisons, seront dans ce cas. Mais, malgré un écrêtement, il faut reconnaître que beaucoup paieront nettement plus cher. Voici ce que Monsieur Lapleau a pu entendre de la bouche des présents : « Pour moi, c’est 300% de plus ! – Moi, avec les aléas de la vie, je me retrouve seul dans une grande maison, ma facture augmente considérablement alors que mes déchets sont moindres ! – Je suis agricultrice avec une petite retraite et en plus de mon habitation, je possède un grand hangar. Pensez-vous que cela génère plus d’ordures ménagères ? – Au vu de cette augmentation qui me touche, je suis dégoûtée. J’ai toujours effectué du mieux possible le tri de mes déchets mais maintenant, j’en arrive à me demander «Pourquoi trier ? »

À l’issue de ces échanges, Éric Lapleau s’est dit prêt à discuter avec le collectif autour d’une table à condition que ses interlocuteurs soient bien documentés sur le sujet. Les membres du collectif acceptent le challenge et sont prêts à se mettre au travail pour avancer des arguments irréfutables lors de cette future rencontre.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 18:47
La population a répondu "présente" à cette sympathique manifestation

La population a répondu "présente" à cette sympathique manifestation

Ce samedi 28 août la Commune de Saint-Paterne-Racan avait convié les habitants à fêter sur la Place de la République, dans une ambiance de guinguette, la fin de la période estivale.

Tout au long de la soirée, avec la participation du bar « Le Centre » et le traiteur «  Aux p'tits plats mijotés », plus de 200 personnes ont pu se restaurer en écoutant la musique et en dansant avec le groupe « Balluche Sound System » du collectif La Saugrenue.

Tout cela est possible grâce au soutien de la Région Centre dans le cadre du programme Projets Artistiques et Culturels de Territoires (PACT).

Cette animation, la première possible depuis la rénovation de la Place en 2019, est la premiére étape pour une convivialité retrouvée au cœur de notre village.

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2021 4 02 /09 /septembre /2021 18:52
Neuvy-le-Roi : Week-end "Pêche pour tous" au plan d'eau

Samedi 11 et Dimanche 12 septembre

Pêche libre de 8h à 18h30, paiement à la truite prise

Bassin réservé aux enfants en plus du plan d'eau

Pour tous ceux qui n'ont pas de carte de pêche en cours de validité, la fédération de pêche 37 et le GIH Pays de Racan offrent les Pass pêche.

Buvette et petite restauration sur place

Tous les mineurs participants au week-end se verront offrir leur carte de pêche 2022 !

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages