Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 15:00

C’est devant une salle bien remplie que Catherine Lemaire, procéda à ce dernier exercice du mandat, la cérémonie des « Vœux du maire ». Outre les Christophoriennes et Christophoriens attachés à cette tradition, quelques élus du territoire avaient fait le déplacement en soutien à Madame le Maire dont ils ont pu apprécier le travail dans les différentes instances auxquelles elle a participé lors de ces 6 années.

Un public assez nombreux pour cette cérémonie des vœux.
Un public assez nombreux pour cette cérémonie des vœux.

Un public assez nombreux pour cette cérémonie des vœux.

Son discours, que vu la période actuelle elle a souhaité assez concis, débuta par la présentation des vœux prononcés au nom de tout le conseil municipal  et fut accompagné d’un diaporama qui débuta de manière très humoristique en faisant un parallèle entre la vie citadine et la vie rurale. Cette comparaison sembla plaire énormément à l’assistance. Puis il se déroula en montrant la vie du village durant les 6 années écoulées : bâtiments, animations, réalisations, vie associative…, tout ce qui prouve que malgré les difficultés qui peuvent survenir, Saint-Christophe reste un village attractif comme Madame le Maire va l’expliquer face à l’assistance avec le discours proprement dit qui débuta en ces termes : « En cette période préélectorale, je me dois de respecter l’obligation de réserve, je ne peux pas vous présenter les actions à venir…pour ces vœux qui clôturent ce mandat, je n’ai pas résisté à écrire une courte histoire…Le titre que j’ai choisi « Ah, Si Saint-Christophe nous était conté ! » en référence à « Si Paris nous était conté «  de Sacha Guitry. »

Le moment du discours

Et ainsi débuta l’histoire : « Il était une fois en l’an mille dans une vallée que l’on nommait « La vallée de l’Escotais », un joli village dénommé Saint-Christophe, du nom du saint patron des voyageurs…. » L’histoire du village se déroula au fil des siècles et montra les phases de sa prospérité lors de l’industrialisation, l’arrivée du chemin de fer et des voitures. La douceur de vivre y était toujours palpable. Mais…, écoutons Madame le Maire : « Au cours des dernières décennies, tout s’est accéléré, le numérique nous a fait basculer dans le virtuel, dans la dématérialisation. On a parlé de délocalisation, de décentralisation, de fusion…tout s’est enchaîné à la vitesse grand « V ». Que reste-t-il, face à ces mutations, de cette vie champêtre parfois insouciante au rythme des saisons  »

Et ainsi, au fil de l’histoire et des changements apportés tant à la vie du village qu’à celle de ses habitants et de ses élus, des interrogations se dévoilèrent. Tout d’abord face à la réorganisation des territoires et la diminution des transports en commun : « Avons-nous gagné en qualité de vie ? C’est une question à laquelle je n’ai pas de réponse. »

Vint ensuite le questionnement sur l’éloignement par rapport à la métropole et aux difficultés qui en découlent suivi d’une sorte d’appel au secours. « Nous, communes du Nord Touraine, nous ne voulons pas être les oubliés. »

En conclusion de cette petite histoire à la manière de…, Catherine Lemaire poursuivit en ces termes : « Je ne suis pas une farouche opposante à la ville mais tout ne peut pas se concentrer autour de la ville. L’intercommunalité est omniprésente. Pour être et rester attractif, il faut être inventif, réactif et chercher à s’adapter en permanence. L’équipe municipale s’est battue pendant 6 ans pour réaliser des projets afin que chacun puisse s’épanouir, apprécier son lieu de vie et accéder aux services. »

Remerciements aux élus

Remerciements aux élus

Remerciements aux agents communaux

Remerciements aux agents communaux

Remerciements aux bénévoles

Remerciements aux bénévoles

Cette partie achevée, vint le moment des remerciements tout d’abord aux élus qui l’ont épaulée durant le mandat, puis aux agents communaux qui aident au bon fonctionnement des différentes activités de la commune (entretien, école, activités périscolaires,…), aux bénévoles qui œuvrent à la bibliothèque et aux particuliers qui, par leur action, participent à l’embellissement de la commune. Des compositions florales ou des paniers garnis furent remis en récompense.

Remerciements à M. Mégret pour son jardin thérapeutique et à Thierry Albert De Rycke pour le jardin du Clos Saint Gilles
Remerciements à M. Mégret pour son jardin thérapeutique et à Thierry Albert De Rycke pour le jardin du Clos Saint Gilles

Remerciements à M. Mégret pour son jardin thérapeutique et à Thierry Albert De Rycke pour le jardin du Clos Saint Gilles

Palmarès du concours des maisons fleuries : 

M. et Mme Rimbault et M Thierry Albert De Rycke aux côtés de Catherine Lemaire
M. et Mme Rimbault et M Thierry Albert De Rycke aux côtés de Catherine Lemaire

M. et Mme Rimbault et M Thierry Albert De Rycke aux côtés de Catherine Lemaire

Pour terminer, C’est Alexandre Courtois, un jeune apprenti Christophorien, qui fut mis à l’honneur en recevant la médaille de la commune pour sa réussite au concours des Meilleurs Apprentis de France, dans la catégorie couverture, où il obtint une médaille de bronze.

Alexandre fut honoré par Mme Le Maire

Alexandre fut honoré par Mme Le Maire

Après avoir remercié ses administrés pour la confiance qu’ils lui ont accordée durant ces 6 années, Catherine Lemaire termina son discours par ces quelques mots : « Chaque année est ponctuée de petits bonheurs, de souffrance. Je vous souhaite beaucoup de force pour réaliser vos projets. »

La soirée se termina par un buffet qui proposait divers grignotages avant l’arrivée des galettes et du verre de l’amitié, signes d’une convivialité bien présente au cours de cette cérémonie.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 10:10

 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2019 1 16 /12 /décembre /2019 10:21

Quand arrive la mi-décembre, une manifestation devenue incontournable sur le secteur, se renouvelle chaque année. 2019 a donc vu la 25ème édition du marché de Noël qui se tient invariablement à l’espace Gabriel. Jean-Michel Malherbe, le président du comité des fêtes, était heureux de voir encore une fois, la belle réussite de ce marché. « Cette année, nous avons 36 exposants. C’est un bon nombre ! » Le gymnase, transformé pour l’occasion en grand marché couvert, accueillait toutes sortes de marchandises : de l’alimentaire venu de producteurs locaux tels que volailles, pâtés et foie gras, fromage de chèvre, miel du pays, pâtisserie, viennoiserie et pains spéciaux du boulanger local, des huîtres venues directement du producteur, et pour faire passer tout ça quelques vignerons avaient amené un aperçu de leur production.

Un peu d'alimentaire
Un peu d'alimentaire

Un peu d'alimentaire

Mais, comme l’époque des cadeaux accompagne celle des bons repas, les chalands avaient le choix entre les plantes, les objets décoratifs, les bijoux, les objets en cuir et autres babioles pour trouver la petite fantaisie à mettre au pied du sapin.

Des idées de cadeaux possibles
Des idées de cadeaux possibles
Des idées de cadeaux possibles
Des idées de cadeaux possibles
Des idées de cadeaux possibles
Des idées de cadeaux possibles

Des idées de cadeaux possibles

Comme chaque année, les enfants des écoles maternelle et élémentaire accompagnés de leurs institutrices, tenaient un stand dans lequel se trouvaient les sablés et rochers préparés en classe en vue du marché de Noël mais également les nombreux objets qu’ils avaient fabriqués et qu’ils étaient fiers de montrer à leurs parents qui, bien évidemment, se laissaient tenter par les réalisations de leurs chérubins !

Le stand des écoles
Le stand des écoles

Le stand des écoles

À l’extérieur, l’épicerie de Saint-Christophe exposait ses fruits et légumes frais, ses nombreux produits d’épicerie fine et les créations de Sandrine, dignes d’un artisanat d’art.

L'épicerie Graine de rêve
L'épicerie Graine de rêve

L'épicerie Graine de rêve

Vers 11 h 30, les élus du secteur se rassemblèrent pour faire le tour des différents stands sous la conduite de Jean-Michel Malherbe et sous le regard du Père Noël qui avait fait un détour par Saint-Paterne pour pouvoir  discuter un peu avec les enfants du secteur avant d’entreprendre sa grande tournée.

Le Père Noël n'avait pas oublié ce rendez-vous !

Le Père Noël n'avait pas oublié ce rendez-vous !

La météo aidant, beaucoup de personnes sont venues, parfois d’assez loin, pour faire un tour à ce marché de Noël dont la renommée n’est plus à faire. Bravo à ses organisateurs !

Un aperçu de la salle

Un aperçu de la salle

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2019 7 08 /12 /décembre /2019 10:42

Après sa participation au Téléthon en 2018, la municipalité de Saint-Christophe a souhaité reconduire son implication dans la lutte contre les maladies rares en invitant ses administrés à se lancer des défis samedi matin, entre 10 h et 11 h 30, au cœur du village, sur la place Jehan d’Alluye.

L’animation avait été proposée à Emmanuelle Hocdé le jour du forum des associations, le 7 septembre, par Yves Rémy, président du CIC 37 : « Si vous souhaitez participer au prochain Téléthon, je peux vous amener deux rameurs et vous pourrez ainsi animer votre village. » L’idée était bonne et l’affaire fut conclue aussitôt.

Le barnum installé pour abriter matériel et participants

Le barnum installé pour abriter matériel et participants

Associée aux différentes animations organisées sur le territoire de la CCGC-PR, Saint-Christophe, tout comme l’an dernier, se trouvait sur le passage des coureurs qui, partis de Saint-Aubin dès 6 h du matin, faisaient un premier passage sur la place à 6 h 30, en direction de Bueil-en-Touraine et d’autres villages du Pays de Racan avant de revenir sur la commune aux environs de 11 h 15 pour un premier groupe et 11 h 30 pour un autre. Sur le parcours, les coureurs étaient suivis par des véhicules (dont un du vélo club de Neuillé-Pont-Pierre) arborant des banderoles du Téléthon.

Un groupe de coureurs arrivant dans la rue Chaude

Un groupe de coureurs arrivant dans la rue Chaude

Des coureurs posant devant le véhicule du club cycliste de Neuillé-Pont-Pierre

Des coureurs posant devant le véhicule du club cycliste de Neuillé-Pont-Pierre

Pendant que les coureurs traversaient plusieurs villages, les volontaires se relayaient sous le barnum abritant les rameurs. Des habitants ont bien joué le jeu et plusieurs élus ont aussi ramé consciencieusement pour abonder la cagnotte qui allait être remise aux coureurs lors de leur second passage. En additionnant les différents exploits, on arrive à un total de 10 km parcourus par l’ensemble des participants. Ils étaient assez fiers de leur exploit !

À l’arrivée,après avoir parcouru pour certains une cinquantaine de kilomètres et pour les autres un marathon par relais de 3, les coureurs pouvaient se restaurer et s’abreuver, des petits remontants étaient à leur disposition sous le barnum. On peut signaler que le conseil municipal était bien représenté.

Pas question de tricher ! Le réglage doit être parfait !

Pas question de tricher ! Le réglage doit être parfait !

Les rameurs en plein effort
Les rameurs en plein effort
Les rameurs en plein effort
Les rameurs en plein effort

Les rameurs en plein effort

Une fois le flambeau allumé et remis à Catherine Lemaire, premier magistrat de la commune, le moment était venu de remplir le chèque qui rejoindra la cagnotte avec un montant de 97,20 €, participation en hausse par rapport à 2018. Puis,  les coureurs repartirent en direction de Saint-Paterne avant de regagner Neuillé-Pont-Pierre dont le Comité des Fêtes était le centralisateur de cette animation et les communes participantes des antennes. Arrivés au terme de leur course, ils purent ajouter ce chèque à la cagnotte principale.

Passage du relais, Catherine Lemaire est en possession du flambeau.

Passage du relais, Catherine Lemaire est en possession du flambeau.

Bravo à tous les participants qui, dans la mesure de leurs moyens, ont soutenu cette grande institution qu’est devenu le Téléthon et à toutes les communes du territoire qui ont accueilli les coureurs !

 

Participants et organisateurs réunis pour soutenir le Téléthon

Participants et organisateurs réunis pour soutenir le Téléthon

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 10:05

Comme l’an passé, Hermensia et Alban proposent un marché de Noël à la ferme. Ils sont de retour d’un séjour dans la famille d'Hermensia et le village colombien où les femmes confectionnent de nombreux objets artisanaux.

Chaque année, Hermensia, qui a créé une association, Arte Nativo, pour venir en aide aux femmes colombiennes de son village, ramène de l’artisanat de son pays natal et le propose à la vente lors d’expositions dans la région. Avec les produits de la vente, elle a pu doter les femmes d’un local leur permettant de pouvoir travailler à l’abri. C’est dans cette optique, qu’ils organisent ce second marché de Noël où les amateurs d’artisanat trouveront des objets en paille venus de Colombie (chapeaux,  sacs,  bijoux,  sets de table,  boites à bijoux,  corbeilles etc...)

L'artisanat colombien

L'artisanat colombien

 À côté de cet artisanat colombien, de nouveaux exposants seront présents. Monsieur Lèze exposera ses objets fabriqués dans différents bois et Madame Moreno ses  jolies décorations peintes à la main. Il y aura aussi  Monsieur  Decouard qui proposera différents paniers et autres objets en osier et son épouse qui fera découvrir les saveurs des différentes confitures qu'elle confectionne.

Un programme assez alléchant qui pourra satisfaire de nombreux curieux en quête d’un petit cadeau original pour cette fin d’année.

Un programme assez alléchant qui pourra satisfaire de nombreux curieux en quête d’un petit cadeau original pour cette fin d’année.

Un aperçu des expositions présentes au marché
Un aperçu des expositions présentes au marché
Un aperçu des expositions présentes au marché
Un aperçu des expositions présentes au marché

Un aperçu des expositions présentes au marché

Hermensia sera présente lors du festival du Voyageur amateur qui se tiendra du 31 janvier au 3 février 2020 à Laigné-en-Belin et elle y présentera le travail réalisé par les femmes colombiennes de son association Arte Nativo.

Pratique

Le marché se tiendra le dimanche 15 décembre 2019 de 10 h à 18 h à La Chartrie, à Saint-Christophe-sur-le-Nais.

 

 

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2019 3 04 /12 /décembre /2019 16:29

La commune avait déjà participé au Téléthon en 2018 et elle est prête à s’investir de nouveau cette année. C’est le comité des fêtes de Neuillé-Pont-Pierre qui coordonne cette manifestation à laquelle sont associées toutes les communes de l’ancien canton de Neuvy-le-Roi.

L’an dernier, la commune de Saint-Christophe était présente pour le passage des coureurs vers 11 h 30. Après un petit casse-croûte et l’allumage de la flamme, ils étaient repartis avec une petite cagnotte vers Saint-Paterne-Racan.

Pour cette année, la municipalité s’est associée au CIC37, association qui était présente au forum des associations début septembre et qui, par la voix de son président, Yves Rémy, avait proposé d’amener des rameurs et d’inviter la population à participer activement à l’édition 2019 du Téléthon.

 

Emmanuelle Hocdé et Luc Portenseigne ont créé une affiche et un slogan « Ramons pour le Téléthon » et espèrent que la population répondra à cet appel à la mobilisation pour cette grande manifestation. Des défis seront lancés avec les habitants, les associations et toutes les personnes désirant s’y associer et qui abonderont ainsi la cagnotte. Cette dernière sera remise aux coureurs lors de leur passage au ravitaillement vers 11 h 40.

Les rameurs seront installés sous des barnums sur la place Jehan d’Alluye, le samedi 7 décembre de 10 h à 11 h 30.

Alors, Christophoriens, petits et grands, mobilisez-vous !

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2019 6 30 /11 /novembre /2019 10:02

 

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2019 4 21 /11 /novembre /2019 10:35

 

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 15:50

En ce dimanche automnal, l’APE de Saint-Christophe avait convié les chineurs à sa 5ème édition de vide-poussette. Cette manifestation organisée bien à l’abri dans la vaste salle Beau-Soulage avait réuni 35 exposants qui proposaient un peu plus de 10 mètres linéaires de tout ce qui peut encombrer une chambre ou une armoire d’enfant, sans compter quelques plus gros objets devenus inutiles lorsque les enfants grandissent.

Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs
Beaucoup de choix pour les acheteurs

Beaucoup de choix pour les acheteurs

Sur les différents stands, les acheteurs potentiels pouvaient faire des acquisitions en jeux de société, jouets, puzzles, jeux d’extérieur, livres,… à moindre coût et renouveler ainsi  les centres d’intérêts ludiques de leur enfant. Mais, d’autres bonnes affaires s’offraient aux parents qui souhaitaient renouveler la garde-robe de leur progéniture. En effet, de nombreux vêtements allant du nourrisson aux enfants plus âgés étaient également exposés et proposés à la vente. Et, pour de jeunes parents désireux de s’équiper en puériculture à moindre coût, il y avait possibilité de trouver quelques éléments indispensables.

Le stand de l'APE

Le stand de l'APE

Le stand de l’APE exposait à coût réduit, des objets qui lui avaient été donnés. Quelques parents bénévoles s’affairaient auprès d’Audrey Tabourier pour faire fonctionner la buvette.

 

La présidente de l'APE, Audrey Tabourier

Audrey, dans quel but organisez-vous une telle manifestation ?

Cette année scolaire, une classe découverte à Piriac-sur-Mer, va être organisée au mois de mars pour les enfants de la petite section de maternelle jusqu’au CP. Ce sont près de 50 enfants qui vont en bénéficier. Le but de l’APE est donc de collecter suffisamment de fonds pour aider au financement de cette classe de mer et réduire ainsi le coût par enfant pour les familles. De plus, nous aidons aussi à financer les sorties des autres classes au cours de l’année (théâtre par exemple).

Quelles seront les autres manifestations organisées par l’APE au cours de cette année scolaire ?

Il y aura le spectacle de Noël en lien avec la mairie, le 14 décembre. Après ce spectacle, ce sera la prestation des enfants et la soirée se terminera par un repas.

En février, nous organiserons une soirée sur le thème des « Années 80 ».

Du 26 mars au 2 avril, la benne à papier sera présente sur le parking de l’école.

En avril, ce sera le carnaval et pour finir, fin juin, ce sera la kermesse.

Vues d'ensemble de la salle Beau-Soulage
Vues d'ensemble de la salle Beau-Soulage

Vues d'ensemble de la salle Beau-Soulage

Comme nous pouvons le constater, l’APE fait preuve de beaucoup de dynamisme pour offrir aux enseignantes et aux enfants un soutien financier conséquent qui leur permet de mettre en œuvre une pédagogie basée sur du vécu et du concret  dont les enfants tireront un grand bénéfice et en conserveront longtemps de beaux souvenirs. Tout cela est basé sur du bénévolat et il faut que tout le monde en soit bien conscient !

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 16:33

Dimanche, malgré une météo plutôt capricieuse, la salle Beau-Soulage a connu une belle affluence pour ce premier "Marché d’Automne" organisé par les Jeunes Agriculteurs de Neuvy-Neuillé.

Qu’est-ce qui a motivé les JA Neuvy-Neuillé à organiser cette manifestation ?

Commençons par un petit historique. La première foire de Saint-Christophe eut lieu après la seconde guerre mondiale en 1946, à l’initiative du maire de l’époque, M. Girard. À cette époque, les coteaux étaient plantés de vigne et la foire était avant tout viticole. Puis, les années passant, les pommiers remplacèrent les vignobles et la pomme devint la reine de la foire qui se tenait à l’époque au Foyer Rural. Les produits locaux régnaient en maître sur les différents étals. Puis, la foire se transporta à l’espace Beau-Soulage mais, les arboriculteurs se raréfiant à leur tour, cette manifestation perdit de son ampleur au début des années 2000.

Elle essaya de revenir avec une nouvelle appellation « L’automne en fête » mais elle eut du mal à s’implanter. Entre temps, des arboriculteurs lancèrent une vente de produits locaux chez eux. L’un d’eux, Patrice Cartreau,  victime de son succès, se rendit compte que son local devenait trop exigu. Aussi, quand un nouveau comité des fêtes se créa sur la commune, il proposa à ses membres de prendre la relève. Il leur amena la liste de ses exposants et son expérience pour qu’une « Foire d’Automne » se tienne à Beau-Soulage.

Mais, le comité des fêtes s’étant mis en veilleuse en ce début d’année 2019, la « Foire d’Automne » n’était plus au programme des manifestations christophoriennes. C’est alors que, pour que les producteurs locaux, les habitués de cette foire et toute la population locale puissent se retrouver en ce début novembre, les Jeunes Agriculteurs du territoire, avec l’aide de Patrice Cartreau, décidèrent de reprendre le flambeau. Et, dès le printemps dernier, ils s’attelèrent à la tâche pour que leur « Marché d’Automne » soit une réussite.

Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés
Des stands de produits alimentaires nombreux et variés

Des stands de produits alimentaires nombreux et variés

L'épicerie fine de Saint-Christophe proposait ses excellents produits et les créations de Graine de rêves
L'épicerie fine de Saint-Christophe proposait ses excellents produits et les créations de Graine de rêves

L'épicerie fine de Saint-Christophe proposait ses excellents produits et les créations de Graine de rêves

En quelques mois, ils contactèrent les exposants qui furent une trentaine à répondre favorablement. Tout autour de la salle, on trouvait des producteurs locaux de vins de Touraine, fromages de chèvre, charcuterie, tapenades, viande d’autruche, de bison, escargots, miel, foie gras et confits, champagne, épicerie fine, pains et pâtisseries, sirops divers, légumes frais, pommes de terre en gros et bien sûr différentes variétés de pommes.

Quelques stands présentaient des créations originales
Quelques stands présentaient des créations originales
Quelques stands présentaient des créations originales
Quelques stands présentaient des créations originales
Quelques stands présentaient des créations originales

Quelques stands présentaient des créations originales

Et, pour le plaisir des yeux, et en vue de l’époque prochaine des fêtes de fin d’année, plusieurs stands proposaient des idées de cadeaux, avec des créations originales : fleurs, colifichets, bijoux, cartonnages, cuirs, cartes en 3D, produits de beauté et d’étonnants et originaux puzzles en 3D.

Les stands des associations locales
Les stands des associations locales
Les stands des associations locales

Les stands des associations locales

Deux associations locales étaient invitées et présentaient leurs réalisations : Le Cercle des Amis et ses nombreux tricots, et Histoire et Patrimoine et ses différentes publications.

Les élus et les Jeunes Agriculteurs organisateurs de la manifestation

Les élus et les Jeunes Agriculteurs organisateurs de la manifestation

Le dimanche matin vers 10 h 30, avait lieu l’inauguration de la manifestation. Le président des Jeunes Agriculteurs, Pascal Baron, accompagné des élus, Catherine Lemaire, maire de la commune, Jean-Pierre Poupée, maire de Saint-Paterne, Brigitte Dupuis, conseillère départementale et Sabine Thillaye, députée de la circonscription, fit le tour de chaque stand et demanda aux exposants de se présenter. Puis, ils montèrent sur l’estrade pour quelques prises de paroles.

Le moment des prises de paroles

Le moment des prises de paroles

Pascal Baron prit la parole en premier avec une certaine véhémence : « Nous, Jeunes Agriculteurs, sommes fiers de nos exposants. Je tiens à vous alerter sur la peine que rencontre le monde agricole. Nous n’avons pas le choix des produits que nous utilisons. On nous impose des règles drastiques et qualitatives. Les paysans en ont assez de se faire agresser ! Je lance un appel aux élus. C’est à eux d’agir, pas aux journalistes de faire notre procès. »

Sabine Thillaye prit le micro pour répondre en ces termes : « Je comprends bien votre désarroi. Mais croyez-vous que tout le monde est prêt à payer le juste prix ? À tous les niveaux, il faut faire la promotion de notre agriculture. En tant que députée je peux vous dire que nous sommes en train de rédiger un texte commun avec des élus de tous bords pour la défense de la PAC. Nous ne sommes pas d’accord sur la position actuelle. »

 260 convives ont réussi à trouver une place pour le repas
 260 convives ont réussi à trouver une place pour le repas
 260 convives ont réussi à trouver une place pour le repas

260 convives ont réussi à trouver une place pour le repas

Après ces quelques prises de paroles, vint le moment du déjeuner. Le repas, préparé par le traiteur de Montabon, réunit 260 convives. La salle s’avérant trop petite, des tables furent dressées sur l’estrade.

Tout au long de la journée, des animations étaient prévues avec différents tirages.

Les nombreux visiteurs semblaient satisfaits de leur passage et plusieurs repartaient avec un ou plusieurs achats.

Avant la clôture de ce premier « Marché d’Automne », Pascal Baron confia : « Je suis assez satisfait du déroulement de ces deux journées. » et, la question « Y aura-t-il  un deuxième « Marché d’Automne » ? », il répondit : « Pourquoi pas ? Tout dépendra des Jeunes Agriculteurs ! »

On ne peut qu’adresser nos félicitations à toute l’équipe qui a œuvré au côté de Pascal Baron : Bastien Cartreau, Jérémy Charbonneau, Jennifer Charbonneau, Alice Courçon, leurs conjoints et tous les bénévoles.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages