Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2019 6 11 /05 /mai /2019 11:08

La radio associative Contact FM s’est associée à l’association de la Rotonde Ferroviaire de Montabon, pour une animation sur deux jours, les vendredi 10 et samedi 11 mai, avec pour thème, le patrimoine de la vallée du Loir : patrimoine bâti, savoir-faire, personnages qui ont marqué ce territoire.

Le moment de l'inauguration de la manifestation
Le moment de l'inauguration de la manifestation
Le moment de l'inauguration de la manifestation

Le moment de l'inauguration de la manifestation

Plusieurs associations gravitant à proximité de « cette belle vallée, au patrimoine très riche, et dont la proximité avec Paris qui n’est qu’à 2 h de route est un atout formidable» comme l’a souligné Régis Valienne, conseiller départemental de la Sarthe, dans son discours lors de l’inauguration de cette animation.

Catherine Maleval, présidente de Contact FM, a précisé que cette manifestation est l’aboutissement d’un travail mené depuis plusieurs mois avec des écoles sur des événements passés qui ont marqué ce territoire. Plusieurs expositions témoignent de ce travail de recherche effectué par les élèves et leurs enseignants.

Un aperçu des associations présentes
Un aperçu des associations présentes
Un aperçu des associations présentes
Un aperçu des associations présentes
Un aperçu des associations présentes
Un aperçu des associations présentes
Un aperçu des associations présentes
Un aperçu des associations présentes

Un aperçu des associations présentes

Mathilde Linte, service civique à Contact FM, a organisé le programme de ces deux journées et a mené avec brio leur déroulement : contact avec les associations ayant un lien avec le « Patrimoine » sous toutes ses formes pour que par leur présence, elles montrent leur attachement à l’Histoire des hommes et des objets.

Quelques participants à la table ronde
Quelques participants à la table ronde
Quelques participants à la table ronde
Quelques participants à la table ronde
Quelques participants à la table ronde
Quelques participants à la table ronde

Quelques participants à la table ronde

Vers 18 h, le vendredi, une table ronde était organisée et des représentants de plusieurs associations ont pu, durant une dizaine de minutes, parler d’un personnage qui a marqué son époque. C’est ainsi que Lionel Royer, pour Histoire et patrimoine, a présenté le docteur Raphaël Blanchard dont le parcours a surpris plus d’un auditeur. Pour l’Histoire locale de Château-du-Loir, Daniel Cholière a parlé d’un autre médecin, le docteur Esprit Gendron, dont l’histoire est peu connue par les Castéloriens même si une rue porte son nom. Pour l’association Vedacensis, Christian Poussin et un autre membre présentèrent de manière un peu théâtralisée, l’histoire de Pierrot le Fou. Michel Papin mit à l’honneur le poète Honorat de Bueil, plus connu sous le nom de Racan. D’autres personnes intervinrent pour faire connaître des hommes et femmes dont le nom n’est malheureusement pas passé à la postérité malgré les actions qu’ils menèrent durant leur vie. C’est le cas du marquis de Turbilly, originaire d’Écommoy et qui fut un précurseur dans de nombreux domaines en agriculture comme l’a précisé Yves de Saint Jean.

Lectures par des comédiens amateurs
Lectures par des comédiens amateurs
Lectures par des comédiens amateurs
Lectures par des comédiens amateurs
Lectures par des comédiens amateurs
Lectures par des comédiens amateurs

Lectures par des comédiens amateurs

Ensuite, ce fut le moment des souvenirs par les textes tirés du petit livre « Château-du-Loir, je me souviens… » lus par l’atelier théâtre de la Castélorienne et accompagnés par moments de chansons anciennes au son d’un orgue de Barbarie.

 

Et, pour terminer cette première journée, dans ce magnifique espace qu’est la rotonde ferroviaire, à 21, les personnes encore présentes ou venues spécialement pour cela, ont pu assister à la projection du film « La bataille du rail » de René Clément, primé en 1947 au festival de cinéma de Cannes, et qui rend hommage aux cheminots et à leurs actes de bravoure pendant la seconde guerre mondiale.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 16:51
L'hommage à Élisabeth Le Port

L'hommage à Élisabeth Le Port

Comme chaque année, la municipalité invite la population et les enfants de l’école pour commémorer l’armistice du 8 mai 1945.

C’est, tout d’abord dans la nouvelle salle du conseil que chacun des participants s’est retrouvé pour honorer la mémoire de la jeune institutrice, Élisabeth Le Port, arrêtée par la gestapo puis déportée pour fait de résistance à Auschwitz où elle décédera à l’âge de 24 ans.

Les enfants lors de la lecture de textes écrits pendant la guerre de 39-45

Les enfants lors de la lecture de textes écrits pendant la guerre de 39-45

Après un défilé à travers le village jusqu’au monument aux morts où furent déposées les gerbes de la mairie et des Anciens Combattants et les bougies par les enfants de l’école, Mme le Maire donna lecture du discours fourni par la secrétaire d’état auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq. Puis, 3 fillettes lurent des extraits de textes en lien avec la seconde guerre mondiale avant que chaque participant respecte une minute de silence. Puis, la musique joua la sonnerie aux morts avant d’enchaîner avec une Marseillaise triomphale.

Le panneau commémoratif

Le panneau commémoratif

Ce fut ensuite le retour devant la mairie pour inaugurer un panneau récapitulatif des 45 poilus de Saint-Christophe, morts pour la France, au cours de la Grande Guerre.

L’historique de ce panneau

Certains membres du Conseil d’administration de l’association « Histoire et Patrimoine », Brigitte et David Bonnaud-Doyen et Claudie et Michel Mirault, ont fait un gros travail de recherche pour commémorer le centenaire de 1914-1918. Suite à ce travail, 18 noms de soldats de Saint-Christophe, morts pour la France, ont été rajoutés sur le monument aux morts de la commune et honorés ainsi lors de la commémoration du 11 novembre dernier.

Il faut savoir que, dans la commune, il existait 3 supports où l’on trouvait, avec des différences, les noms de soldats morts au cours de la guerre de 14-18 : le monument aux morts, une plaque dans la mairie et une dans l’église.

Lors d’un voyage en Bretagne, Lionel et Monique Royer avaient remarqué, dans un village, une plaque regroupant les noms des Poilus, accompagnés de quelques mots et de photos. Cela leur avait donné l’idée d’imaginer une semblable réalisation pour regrouper sur un même support, tous les soldats de Saint-Christophe, morts au cours de la Grande Guerre. Ce projet, validé par l’ensemble des membres du CA, fut présenté à la municipalité et à l’association des Anciens Combattants. Il fut approuvé et l’association se mit au travail pour sa réalisation et la recherche d’une entreprise pour la finalisation du projet.

Regroupement devant la mairie et discours du président, Philippe Larus
Regroupement devant la mairie et discours du président, Philippe Larus
Regroupement devant la mairie et discours du président, Philippe Larus

Regroupement devant la mairie et discours du président, Philippe Larus

Après le discours du président de l’association, le trésorier, David Bonnaud-Doyen, remit à Madame le Maire, à la directrice de l’école, aux Anciens Combattants et à la bibliothèque, une plaquette contenant les fiches détaillées des 45 soldats de la commune ayant perdu la vie suite aux combats lors de ce terrible conflit.

David tient les plaquettes qu'il remet ensuite à différentes personnes
David tient les plaquettes qu'il remet ensuite à différentes personnes

David tient les plaquettes qu'il remet ensuite à différentes personnes

L’originalité de ce panneau commémoratif, c’est qu’il est évolutif. En effet, comme le souligne Philippe Larus : « On peut, sur le site de l'association, actualiser la notice du soldat si une nouveauté se fait jour. Depuis le 11 novembre, où nous déclarions ne pas avoir trouvé en France de monument portant le nom de Raoul Grandenschwiller, nous avons par exemple appris que son nom figure sur le Monument aux Morts de la ville de Paris, apposé sur le mur d'enceinte du cimetière du Père Lachaise. »

Et, le président, après avoir remercié les membres du CA pour le travail accompli par chacun, conclut son discours en ces termes : « Je remercie chaleureusement Madame le Maire et son conseil de nous avoir proposé une place privilégiée pour l'implantation de ce panneau. À proximité immédiate de la mairie, de la bibliothèque et de l'école, il est vraiment au cœur du village…L'inauguration de ce panneau, entièrement financé par l’association (2016 €), la diffusion de notre ouvrage marquent cependant le terme des commémorations de la Première Guerre mondiale. Notre association pense que le parcours patrimonial mis en place en 2004 a grand besoin d’une remise à neuf ce qui pourrait être l’occasion d’y intégrer ce panneau, afin que ces soldats ne tombent pas dans l’oubli. »

Petit regroupement devant le panneau commémoratif

Petit regroupement devant le panneau commémoratif

Après quelques applaudissements, tous les participants se retrouvèrent dans la salle du foyer, pour écouter quelques morceaux de musique proposés par l’EMEDC, et partager le vin d’honneur agrémenté de quelques petits fours.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2019 6 13 /04 /avril /2019 11:35

La CCGCPR acquiert quelques spectacles qui sont diffusés pour la plupart dans la salle des Quatre Vents, à Rouziers-de-Touraine. Madame le Maire de Saint-Christophe s’est un peu démenée pour obtenir que l’un des spectacles puisse être décentralisé sur sa commune et ce fut donc le cas, vendredi soir, avec un spectacle entre « théâtre et chansons » comme le définissent les deux acteurs, Pascal Marcault et Philippe Piau, avec une mise en scène de Pierre Sarzacq.

Au cours de la soirée, les comédiens ont amené les spectateurs, malheureusement pas très nombreux, dans l’univers drôle et touchant de Bourvil. Comme décor, un bistrot, le buffet de la gare. Le cafetier musicien est en pleine composition musicale lorsqu’arrive son client, Fredo, le porteur de la gare, un peu déprimé. Et c’est là que Bourvil intervient grâce aux nombreux textes qu’il a écrits et interprétés. Les acteurs, en utilisant ces textes, nous font vivre une histoire simple, pleine d’humanité, par leurs regards, leurs sourires et leurs émotions. La musique joue un rôle important dans le spectacle.

Ce spectacle se vit comme une soirée de retrouvailles entre deux copains, les « vieux frères » qui ont monté ce projet fruit d’une longue amitié et aussi d’une longue collaboration.

Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée

Quelques clichés pris au cours de la soirée

Pendant plus d’une heure, soit en paroles, soit en chansons, les spectateurs ont pu revivre quelques-unes des chansons écrites par André Bourvil, né André Robert Raimbourg, le 25 juillet 1917, et disparu le 23 septembre 1970 à 53 ans.

Voici un aperçu des chansons évoquées durant le spectacle :

La rumba du pinceau, la tendresse, ballade irlandaise, l’eau ferrugineuse, Vieux frères, le p’tit bal perdu, c’est le piston, salade de fruits, un clair de lune à Maubeuge, …

Et, pour terminer la soirée, certains spectateurs eurent droit à un petit verre de vin pour trinquer à l’Amitié, le nom donné au voilier des « Vieux frères ». Une salve d’applaudissements salua les deux artistes et un petit échange verbal eut lieu avec eux avant que chacun ne regagne ses pénates. Une belle initiative à renouveler !

Partager cet article
Repost0
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 17:31

Samedi, à l’occasion de la Journée Internationale des forêts (JIF), de nombreuses animations étaient proposées dans la forêt de Bercé, forêt dite d’exception depuis l’année 2017. Après le succès rencontré l’an passé lors de JIF, les organisateurs ont décidé de reconduire des manifestations sur le site de la forêt.

Nous avions décidé de participer à l’une de ces animations le samedi après-midi au départ du rond de la croix Marconnay. C’est Yves Gouchet, ancien forestier ONF, écrivain et passionné d’archéologie et de forêts, qui animait l’atelier que, comme une vingtaine de personnes, nous avions choisi, « À la recherche d’indices archéologiques ».

Après avoir commenté les panneaux installés à cet endroit il présenta des cartes de la forêt pour expliquer un peu son histoire.

Ainsi, une carte de 1706 nous apprend que la forêt n’était alors pas percée, ce qui signifie qu’il n’y avait pas de routes à l’intérieur. Sur la carte Cassini, c’était sensiblement pareil, mais la route St Vincent-du-Lorouer – Château-du-Loir et la route de Lavernat apparaissent. En 1780, on voit apparaître de nouveaux chemins…

Au néolithique, on constate un très fort boisement mais, avec l’augmentation de la population, les plateaux vont être de plus en plus défrichés. Recouverts de limon, ils offrent de bonnes terres pour les cultures, les pâturages. La présence de nombreuses mares est aussi un atout. D’après Yves Gouchet, on en dénombre 365 dans la forêt.

Sur un ferrier, à la recherche du mâchefer
Sur un ferrier, à la recherche du mâchefer

Sur un ferrier, à la recherche du mâchefer

Entre 400 av JC et 50 ap JC, le fer fut exploité dans la forêt de Bercé. Sur de nombreux sites, on retrouve des ferriers, endroits où restent de nombreux déchets de mâchefer datant de cette époque ainsi que des trous d’eau. Pourquoi du fer en forêt de Bercé ? Sur les plateaux, un grès ferrugineux s’est formé dans le limon au niveau de l’argile ce qui a créé une couche très dure, la tourte, infranchissable pour les racines des arbres.

L'ancien emplacement de la Croix Marconnay que l'on délimite mieux avec la photo prise par Yves Gouchet
L'ancien emplacement de la Croix Marconnay que l'on délimite mieux avec la photo prise par Yves Gouchet

L'ancien emplacement de la Croix Marconnay que l'on délimite mieux avec la photo prise par Yves Gouchet

Toutes ces informations données, nous allons « lire » le paysage de la forêt en commençant par l’emplacement antérieur du rond de la croix Marconnay, un peu plus à l’intérieur de la forêt. L’endroit est bien délimité par des fossés. Il fut déplacé à son emplacement actuel en 1843, pour faciliter les déplacements lors des chasses à courre.

À l’époque où de nombreuses fermes étaient présentes dans la forêt, le fermier devait entretenir le fossé qui bordait son terrain. Il récupérait la terre et pouvait garder le bois des arbres abattus situés à une « sabotée » du fossé.

Grâce à de nombreuses prises de vues faites grâce au LIDAR, sorte de scanner aérien, on peut retrouver les traces des fossés, des chemins, des anciens camps, de toute l’archéologie ancienne de la forêt. C’est assez spectaculaire !

On aperçoit les traces de fossés
On aperçoit les traces de fossés

On aperçoit les traces de fossés

Lors de notre balade autour du point de départ, nous avons pu mieux comprendre les différents marquages sur les arbres. Ainsi, un triangle jaune orangé nous indique que tel ou tel arbre est à conserver pour la biodiversité car il sert de refuge à certains animaux.

Exemples d'arbres à conserver pour la biodiversité
Exemples d'arbres à conserver pour la biodiversité

Exemples d'arbres à conserver pour la biodiversité

Yves Gouchet nous a conduits vers une mare, bien ronde, qui aurait été formée dans la nuit du 13 au 14 avril 1943, lorsque 2 Lancaster auraient lâché 2 bombes sur Bercé.

Mare formée suite au bombardement de 1943

Mare formée suite au bombardement de 1943

Nous avons vu d’autres mares de grande taille qui étaient pour l’une un trou d’exploitation et pour l’autre, une mare artificielle ayant servi au départ pour l’extraction du minerai de fer et qui a été agrandie par les chasseurs.

Des mares creusées par l'homme
Des mares creusées par l'homme

Des mares creusées par l'homme

Dans ce secteur, se trouve le remplaçant du chêne Boppe, le chêne Lorne, chêne d’avenir, âgé de 220 ans. 

Le chêne Lorne

En retournant vers le rond de la croix Marconnay, Yves Gouchet nous a fait remarquer une sorte de fossé un peu large qui était autrefois un chemin emprunté par les charrettes chargées. Il y avait deux passages en parallèle, un pour la descente des charrettes et l’autre pour la montée.

Un ancien chemin utilisé par les charrettes, l'autre se devine au-dessus

Un ancien chemin utilisé par les charrettes, l'autre se devine au-dessus

C’est grâce à toutes ces précisions et observations sur le terrain que nous pourrons désormais mieux comprendre cette belle forêt de Bercé !

On s'exerce à trouver l'âge approximatif de la parcelle par la mesure de la circonférence d'un arbre à 1,30 m du sol
On s'exerce à trouver l'âge approximatif de la parcelle par la mesure de la circonférence d'un arbre à 1,30 m du sol

On s'exerce à trouver l'âge approximatif de la parcelle par la mesure de la circonférence d'un arbre à 1,30 m du sol

Partager cet article
Repost0
20 février 2019 3 20 /02 /février /2019 09:13

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2019 3 06 /02 /février /2019 18:01
Moment important : la découpe du ruban tricolore
Moment important : la découpe du ruban tricolore
Moment important : la découpe du ruban tricolore

Moment important : la découpe du ruban tricolore

Comme cela avait été annoncé il y a quelque temps, la bibliothèque municipale fonctionne depuis le mois d’octobre dans les anciennes classes jouxtant la mairie, pour le plus grand bonheur des usagers. Mais, côté informatique, l’installation a mis un peu plus de temps et, tout est enfin opérationnel. Ce fut donc l’occasion pour, le samedi 26 janvier dernier, à 10 h, inaugurer officiellement cet espace culturel regroupant sur un seul site la bibliothèque et l’espace informatique.

Un public nombreux est venu assister à l'événement.
Un public nombreux est venu assister à l'événement.
Un public nombreux est venu assister à l'événement.
Un public nombreux est venu assister à l'événement.

Un public nombreux est venu assister à l'événement.

Pour ce moment festif, le public est venu nombreux s’approprier ce bel espace. Outre les nombreux élus, les responsables et bénévoles, on notait la présence de Paule Haslé, vice-présidente de la CCGC-PR.

Lors de son discours, Catherine Lemaire, remercia les deux employées officiant dans cet espace, Lætitia Rousseau  pour la bibliothèque, et Alexandra Hugon pour l’informatique, les employés communaux qui ont aidé au déménagement et au transfert de la bibliothèque, et les bénévoles qui avaient assuré son fonctionnement auparavant.

Elle précisa qu’une convention avait été signée avec le département en septembre dernier et qu’une subvention de 6000 € en provenance de la Drac avait été attribuée par rapport au montant des travaux qui s’élevaient à 18 786 €.

Le moment du discours
Le moment du discours
Le moment du discours

Le moment du discours

Elle donna ensuite la parole à Lætitia qui présenta les animations envisagées pour faire vivre cet espace.

La prochaine étape sera la mise en réseau prévue pour le mois de mars ce qui permettra aux adhérents d’accéder au site Nom@de* pour emprunter gratuitement livres, CD, vidéos. 

Lætitia présente le fonctionnement de la bibliothèque
Lætitia présente le fonctionnement de la bibliothèque
Lætitia présente le fonctionnement de la bibliothèque

Lætitia présente le fonctionnement de la bibliothèque

Pratique

Ouverture de la bibliothèque au public : mardi de 16 h à 18 h ; mercredi de 10 h à 12 h ; vendredi de 14 h à 15 h 45.

Adhésions : gratuit pour les enfants, 6 €/an et par personne pour les habitants de la commune et 8 € pour les hors commune adultes et 2 € pour les enfants.

Ateliers informatique : mercredi de 14 h à 16 h pour les enfants et de 16 h à 18 h pour les adultes. Gratuit pour tous.

Merci à Hélène pour les photos de l’inauguration.

L'espace informatique où se déroulent les ateliers avec Alexandra
L'espace informatique où se déroulent les ateliers avec Alexandra

L'espace informatique où se déroulent les ateliers avec Alexandra

L'espace adultes avec son petit coin "convivialité" !
L'espace adultes avec son petit coin "convivialité" !

L'espace adultes avec son petit coin "convivialité" !

*(Le portail Nom@de a été présenté sur le blog le 18 mai et le 13 juin 2018)

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 10:26

 

Madame Madeleine Fargues, présidente, remercie les adhérents de leur présence, ainsi que les élus M. Cintrat et Mme Haslé et ouvre la séance.

Rapport moral de l’année 2018: présentation par Mme Fargues- présidente.

L'association a poursuivi son but initial : faire vivre l'ancienne église romane dite

"Chapelle Saint André »( Xe et XVe) comme un espace culturel du territoire en y organisant ou en y accueillant des manifestations artistiques.

Les activités 2018

16 mars 2018 : participation au "festival Femmes en campagne" : Conférence-débat d’Anne Fages, présidente du Secours Catholique-Caritas d’Indre-et-Loire. Mise à l'honneur d'une femme engagée au service des autres. Public nombreux venu de plusieurs communes.(Bibliothèque de Neuvy-le-Roi)

1er juin 2018 : Conférence : « Mémoires d’un Grognard de Napoléon » de Pascal Dubrisay,

historien d'art et Patrick Binet, éditeur à Loches. Conférence passionnante et public nombreux.(Salle Moisant)

23 juin 2018 : Ouverture de la saison à la Chapelle Saint-André. Fête de la musique et concert de Carine Achard et Dominique Chanteloup (variétés françaises, piano-voix et percussions).8 au 16 septembre 2018 : Résidence d'artiste à la Chapelle de Sarra Monjal, plasticienne, qui a été accueillie (gîte et couvert) entièrement par les membres de l'association.

Du 8 au 13 septembre : création originale dans l'édifice sur le thème de la mer (inspiration charpente à chevrons-portant-fermes) : Kakémonos, mobiles, éclairage,….Aide d'artisan, artistes, bénévoles

Visite d'adultes et scolaires (5 classes de l'école primaire des Tilleuls) tous les scolaires de la commune furent invités.

14-15-16 septembre : Exposition Sarra Monjal: journées du patrimoine.

Vernissage le 14 septembre : introduction théâtralisée par la compagnie" Coucou la Fourmi" : thème de la mer : poèmes, texte d'Abel Pirès.

Utilisation de la chapelle par d'autres associations culturelles.

9 et 10 juin : L'association TEE (Touraine Espoir d'Enfant) pour 2 représentations

24 juin : La maison des écritures : cabaret poétique : Kusduo

02 septembre : La maison des écritures : Jazz Dialogue = Swing Together Trio

29 au 30 septembre et 6 octobre : Association : les mots voyageurs : Exposition-Rétrospective Sylvie Vannier " Une artiste en pays de Racan ". Organisée par les filles de Sylvie Savignard et son compagnon Christian Zimmermann. Nombreuses visites.

Pour utiliser la chapelle, obligation de s'adresser à notre association afin de définir une date, et signer le contrat de mise à disposition, ensuite faire une demande à la CCGCPR accompagnée de l'attestation d'assurance.

Entretien et fleurissement des abords : aide de la commune de Neuvy-le-Roi. Remerciements à Madame Marchaisseau, adjointe et aux employés communaux, aide du CRP Fontenailles et des bénévoles de notre association.

Toiture : constatation de désordres sur la toiture.

Quelques améliorations sécuritaires et esthétiques sont à apporter à l'intérieur du bâtiment. Nous aimerions nous en entretenir avec les élus responsables des bâtiments à la CCGCPR

Le rapport moral est approuvé à l'unanimité tout comme le rapport financier.

 

ANIMATIONS 2019: présentation par M.Houtart, président adjoint.

Vendredi 3 mai, à 20h30 à la salle Moisant : Conférence animée par Jacques Verrière sur le thème : LE VITRAIL ET SAINT MARTIN. Madame Dominique Verrière, sa fille nous présente l'œuvre de son père.

Du 14 au 29 juin, 20h30 à la Chapelle Saint André : Exposition Benoit DECHELLE plus

- exposition à la Grange-atelier qui se tiendra en parallèle de celle de la Chapelle.

- Exposition sur les Fables de La Fontaine à la bibliothèque, elle débutera certainement en mai afin de permettre aux scolaires d’y venir.

-Installation des grands formats dans les rues du village se fera en principe également dès le mois de mai.

Samedi 22 juin, 20h30 à la Chapelle Saint André : Théâtre : MONSIEUR LOVESTAR ET SON VOISIN DE PALIER D'Eduardo MANET,par la compagnie : Coucou la fourmi.

Les 20.21.22 septembre : Journées du patrimoine.

COTISATIONS 2020 : présentation par Mme Fargues- présidente.

Adhérent 12€ ; Couple 20€ ; Bienfaiteur 30€

ELECTIONS 2019 : présentation par Mme Fargues, présidente.

Membres rééligibles :

Mesdames : M.FARGUES ; W.ZAMARLIK

Monsieur : M.HOUTART

Appel de candidatures :

2 candidatures : Madame NARBONNE Claudine ; Madame NICOLAS Anne Marie

Il est procédé au vote. Les 5 candidatures sont élues et réélues à l'unanimité.

 Après les questions diverses, Mme Fargues remercie les adhérents, les membres du conseil d'administration de leur présence et invite tout le monde au pot de l'amitié.

À l'issue de cette AG les membres du CA ont procédé au vote du bureau :

Madeleine FARGUES souhaitant démissionner de son poste de Présidente, Marc HOUTART est élu Président à l'unanimité avec Madeleine FARGUES à ses côtés comme vice-présidente.

Neuvy-le-Roi : Assemblée générales des "Amis de la chapelle saint André"

Voici la composition du nouveau bureau :

Président : Marc HOUTART

Vice-Présidente : Madeleine FARGUES

Trésorière : Bernadette BEAUMOND

Trésorier adjoint : Philippe LARUS

Secrétaire : Michèle ROLO

Secrétaire adjoint : François FORTIN

Le nouveau Président remercie vivement les administrateurs de leur confiance, et tient à féliciter Madame Fargues pour son investissement au sein de cette association qu'elle préside depuis 2006 et la qualité des manifestations programmées durant toutes ces années. Il se réjouit d'avoir Madame Fargues à ses côtés, son expérience lui est indispensable.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2019 3 09 /01 /janvier /2019 12:53
Les 3 commerces qui font preuve de dynamisme sur la place : de g à d : St Chris'coiff, Graine de rêve et la boucherie-charcuterie

Les 3 commerces qui font preuve de dynamisme sur la place : de g à d : St Chris'coiff, Graine de rêve et la boucherie-charcuterie

Nos trois commerçants, Sandrine, l'épicière de Graine de Rêve, Pascaline, la coiffeuse, et Franck, le boucher, n'étant jamais à court d'idées pour apporter un peu de dynamisme dans le centre du village, avaient concocté une tombola gratuite au cours du mois de décembre.

Le dernier jour de 2018, pour finir l'année en beauté si l'on peut dire, après le passage de la dernière cliente chez Pascaline, ils étaient tous réunis pour effectuer le tirage de cette tombola.

Et les heureux gagnants furent....
Et les heureux gagnants furent....
Et les heureux gagnants furent....

Et les heureux gagnants furent....

En voici le palmarès :

1er prix : Philippe Larus, gagnant de la plancha mise en jeu par Franck

2ème prix : Cendrine Boigard, l'ourson mis en jeu par Graine de Rêve

3ème prix :Michèle Pasquier, le panier gourmand mis en jeu par Graine de Rêve

4ème prix : Patrice Cartreau, le shampoing mis en jeu par Pascaline

5ème prix : François Chesnier, un soin au bac chez Pascaline

6ème prix : Christiane Kneip, un soin au bac chez Pascaline

7ème prix : Jérôme poupée, un soin au bac chez Pascaline

Félicitations à ces heureux gagnants et aussi aux commerçants pour cette belle initiative et cette animation festive dans le coeur de notre village !

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2019 1 07 /01 /janvier /2019 11:53

 

Le samedi soir, Mathieu Sempéré, chanteur des Stentors, fera une séance dédicace avec vente de CD après le spectacle. Il y aura un entracte pendant son concert.

 

Le dimanche, c'est une comédie musicale "délirante" qui reprend Carmen...

Nous avons les tickets que nous remettrons avec les chèques.

 

Les places sont à prendre avant la date des spectacles.

 

Signé : Carole Moisy

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 12:50

Le spectacle offert cette année :

L'école des agents secrets - Mission Noël

par La Compagnie Tournebidule.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages