Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 14:10

 

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2018 6 24 /11 /novembre /2018 13:02

Mercredi matin, Jean-Pierre Poupée, maire de la commune, assisté de Brigitte Lamandé, sa 1ère adjointe, et en compagnie de deux autres élus, Paulette Audouin et Philippe Dorise, et de la secrétaire générale de la mairie, Françoise Vivien-Doyen, recevait M. Teissier Alain, ex-secrétaire du GNRM et son épouse, Monique, ex-trésorière de cette même association, et M. Claude Genest, représentant les anciens combattants.

Le but de cette rencontre était la signature d’une convention entre le GRNM et la commune de Saint-Paterne-Racan.

Les personnes concernées par la convention

Les personnes concernées par la convention

Petit historique sur l’association du GRNM (Groupement National des Réfractaires et Maquisards).

Pendant la seconde guerre mondiale, alors que notre pays est occupé par l’ennemi, Les Allemands ayant du mal à trouver de la main d’œuvre pour faire tourner leurs usines décrètent, avec l’assentiment du gouvernement français, d’enrôler des hommes et des femmes français pour les envoyer travailler en Allemagne, le fameux STO (service du travail obligatoire). Déjà, depuis la signature en 1940 de l’armistice signé par Pétain avec l’Allemagne, beaucoup de Français décidèrent de désobéir aux ordres et prirent le maquis. Cette injonction faite par l’ennemi d’aller travailler en Allemagne, fut rejetée par nombre de nos compatriotes qui refusèrent de partir et devinrent réfractaires à ce travail. De lourdes peines menaçaient aussi bien les Maquisards que les Réfractaires tant par les gouvernants français totalement inféodés à l’ennemi que par les Allemands eux-mêmes. Pour ces gens-là, ce furent des années très dures car, obligés de rester cachés car hors-la-loi, ils ne bénéficièrent pas des cartes d’alimentation ni d’aucun salaire pour aider leurs familles alors durement éprouvées.

Quand, le 6 juin 1944, les alliés débarquèrent sur le territoire français, une lueur d’espoir commença à naître mais le cauchemar ne prit réellement fin que le 8 mai 1945 avec la signature de l’armistice et la capitulation sans condition de l’Allemagne qui  permit enfin aux réfractaires de réapparaître au grand jour.

Alors, petit à petit, pour que des droits spécifiques leur soient reconnus, tous ces combattants de l’ombre jugèrent nécessaire de se grouper. C’est ainsi que le GRNM vit le jour en regroupant tous les petits mouvements qui se créèrent dans le pays. Ce groupement national s’était fixé comme objectif la reconnaissance du statut de réfractaire. Ce fut chose faite le 22 août 1950 (loi n°50-1027).

Le GNRM, fidèle au culte du souvenir, avait décidé de fixer la date du souvenir au 6 juin et les manifestations se tenaient le dimanche le plus proche de cette date.

Le mémorial des Réfractaires et Maquisards de Biéné

Le Mémorial National des Réfractaires de Saint-Paterne-Racan

Il a été érigé à l’initiative du GRNM, comme beaucoup, suite à une souscription publique, sur un terrain offert par une personne de Saint-Paterne-Racan, près du carrefour de Biéné. Il fut inauguré le 15 mai 1978. Dix ans après son érection, le 6 juin 1988, une plaque fut apposée rappelant le but de ce mémorial : but qui était et est toujours, de  « rappeler aux générations futures ce que fut, pendant l’occupation de la France, le combat des Réfractaires pour la Liberté, et leur refus d’accepter la loi de l’occupant nazi. À savoir que, courageusement, bien que pourchassés et traqués, répondant à l’appel du Général de Gaulle du 18 juin 1940, les réfractaires et maquisards ont tenu à prouver que la flamme de la résistance ne devait pas s’éteindre et qu’ils se sont battus au nom de la France pour la liberté dans la paix justifiant leur devise : « J’ai livré un bon combat. »

Lecture de la convention par Jean-Pierre Poupée
Lecture de la convention par Jean-Pierre Poupée
Lecture de la convention par Jean-Pierre Poupée

Lecture de la convention par Jean-Pierre Poupée

La convention passée entre le GNRM et la commune de Saint-Paterne-Racan

Le GNRM ayant été dissous, le mémorial de Saint-Paterne ne pouvant être laissé à l’abandon, il a été convenu que la commune continuerait d’entretenir le monument et d’y célébrer chaque année une cérémonie commémorative. C’est lors du conseil municipal du 25 octobre dernier que la délibération a été prise à l’unanimité. Pour que la commune assure cet entretien, une participation financière fut décidée par le GNRM comme cela est indiqué dans les statuts. Après la signature de ladite convention par les deux parties, Mme Teissier remit un chèque à Jean-Pierre Poupée. Puis, M. Teissier lut une lettre émanant du président du GNRM, M. Besnier, qui remerciait la commune pour cette décision qui, mentionna-t-il, fait partie du devoir de mémoire. Il rappela le plaisir qu’il avait à venir à Saint-Paterne où l’accueil a toujours été chaleureux.

Moment de la signature par les deux parties
Moment de la signature par les deux parties

Moment de la signature par les deux parties

Une nouvelle association

M. et Mme Teissier, très attachés à cette association, et ne souhaitant pas voir cesser les liens qui s’étaient créés lors des rencontres annuelles, ont décidé de créer une nouvelle association nationale « Les Amis des Réfractaires et Maquisards » pour continuer et maintenir le lien entre ces personnes avec une réunion annuelle. Ils en sont lui, le président, et elle, la trésorière.

Après ce moment d’émotion, le verre de l’amitié fut servi et les bavardages plus détendus s’échangèrent entre les différentes personnes présentes.

Lecture de la lettre du président du GNRM, signature et remise du chèque
Lecture de la lettre du président du GNRM, signature et remise du chèque
Lecture de la lettre du président du GNRM, signature et remise du chèque
Lecture de la lettre du président du GNRM, signature et remise du chèque

Lecture de la lettre du président du GNRM, signature et remise du chèque

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2018 6 17 /11 /novembre /2018 10:10

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2018 3 14 /11 /novembre /2018 14:04

C’est sous une pluie battante mais avec le sourire que les habitants de la Commune ont commémoré l’Armistice 1918 en ce jour du 11 Novembre 2018. Deux barnums avaient été prêtés par l’association Les Bénévoles afin de mettre l’ensemble du public à l’abri.

On pouvait également noter la présence de bon nombre d’enfants, de l’EMEDC, de militaires ainsi que des Pompiers et des Jeunes Sapeurs-Pompiers du Racan.

 

Un barnum très apprécié

Cette année, après le traditionnel discours de M. Poupée, Maire de la Commune, l’annonce de l’identité des combattants « Morts pour la France », le dépôt de gerbes, la présence musicale et harmonieuse de l’EMEDC, ce sont deux nouveaux événements qui sont venus ponctuer cette Commémoration. En effet, les enfants de l’école P. Robert, après des semaines de répétition, nous ont fait le plaisir de chanter la Marseillaise. Une plaque a également été inaugurée, cette plaque porte les 6 noms des Morts pour la France oubliés et mis en lumière par des recherches approfondies des documents municipaux.

M. Poupée a ensuite convié l’ensemble du public à l’Espace Multimédia pour découvrir l’exposition d’objets prêtés par les particuliers.

Cette cérémonie s’est terminée, au son des cloches dans le village et avec le partage du verre de l’amitié.

 

Un des objets exposés

Vous pouvez encore admirer l’Exposition jusqu’au samedi 17 novembre 2018 à 17 h 00.

Toutes ces actions s’inscrivent dans la volonté de la Municipalité de fêter, cette année, le Centenaire de l’Armistice.

La Municipalité remercie toutes, les personnes qui ont participé à cette commémoration.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter la Mairie au 02 47 29 30 87.

Une belle exposition riche de nombreux documents à voir avant la clôture
Une belle exposition riche de nombreux documents à voir avant la clôture
Une belle exposition riche de nombreux documents à voir avant la clôture

Une belle exposition riche de nombreux documents à voir avant la clôture

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 16:30

Comme dans la plupart des communes de France, à Saint-Christophe-sur-le-Nais, cette commémoration revêtit un  caractère particulier. Suite à un gros travail réalisé en amont par des membres de l’association Histoire et Patrimoine , la coopération entre la mairie, l’association précitée et celles de l’association des UNC présidée par Claude Boulesteix, le monument aux morts affichait ce jour-là, 18 noms supplémentaires de soldats nés à Saint-Christophe et morts pour la France durant la Grande Guerre.

Après le défilé au monument aux morts, tous les participants ont apprécié la chaleur de l’espace socioculturel où se tenait une exposition réalisée en partie par les élèves des cours de CM1-CM2 et l’association Histoire et Patrimoine qui avait ressorti la carte de France situant les lieux de combat que connurent les soldats christophoriens au cours de ces années noires.

Le moment des discours à l'espace socioculturel
Le moment des discours à l'espace socioculturel
Le moment des discours à l'espace socioculturel
Le moment des discours à l'espace socioculturel
Le moment des discours à l'espace socioculturel

Le moment des discours à l'espace socioculturel

Madame le Maire, ceinte de son écharpe tricolore, remercia pour leur participation, les musiciens, les pompiers, les enfants et leurs enseignantes, les élus et toute la population présente dans la salle. Durant son discours, elle fit part « du beau travail réalisé en commun pour cette commémoration et de l’aboutissement de ce magnifique projet. » Ensuite, ce fut Claude Boulesteix qui prit la parole pour, à son tour, se féliciter de ce travail de mémoire qui permet désormais « de citer à leur tour ces soldats valeureux, trop longtemps oubliés, et de les associer aux 27 figurant déjà sur le monument aux morts. » Maéva Pirmé, directrice de l’école et enseignante en CM1-CM2, expliqua le travail réalisé par ses élèves depuis la rentrée de septembre, sur le thème de l’aviation pendant cette guerre. « Les avions réalisés par les élèves sont le résultat de tout un travail mené en classe. Je remercie Madame le Maire de nous avoir autorisés à exposer notre travail pour cette occasion, et Monsieur Larus pour la présentation du travail réalisé par les membres de son association sur la Grande Guerre. » Puis, pour terminer les discours, ce fut Philippe Larus qui enchaîna en rappelant tout le travail effectué en amont par l'association pour en arriver à ce résultat, 100 ans après la signature de l'armistice. Il mentionna "la bienveillance rencontrée au niveau des élus et des anciens combattants pour mener à bien ce projet et qui valorise ainsi le travail de l'association qu'il préside."

Un aperçu de l'exposition
Un aperçu de l'exposition
Un aperçu de l'exposition

Un aperçu de l'exposition

Le moment des discours achevés, chacun fut invité à partager le verre de l'amitié et à regarder de près l'exposition où Maéva Pirmé était prête à expliquer le travail des enfants.

Une assistance nombreuse pour cette commémoration
Une assistance nombreuse pour cette commémoration
Une assistance nombreuse pour cette commémoration
Une assistance nombreuse pour cette commémoration
Une assistance nombreuse pour cette commémoration

Une assistance nombreuse pour cette commémoration

Quelques renseignements concernant le monument aux morts

Le choix du projet de monument aux morts de M. Bruno, sculpteur, fut retenu par le conseil municipal le 20 novembre 1921. Sur ce monument furent gravés 27 noms, dont un avec une faute d'orthographe (il manquait le D final). Le conseil municipal vota alors une somme de 9 500 F pour l'érection de ce monument qui s'ajouta aux 3 742 F de la souscription publique et à la subvention de l'état. Le montant attribué à ce monument était donc de 13 342 F qui permirent l'érection et l'inauguration du monument.

Pour la gravure des 18 noms complémentaires, une somme de 1 500 € était demandée par l'entreprise contactée par l'intermédiaire de Logistic Marbrerie 72. Plusieurs projets ont été proposés à la commune et, quelque temps avant le mois de novembre, deux graveurs sont venus travailler sur une journée. Tout avait été préparé auparavant en atelier, les relevés métriques ayant été réalisés sur place. Pour cet ajout de 18 noms et la correction de celui mal orthographié, une subvention de 400 € a été accordée à la commune. Ce fut également l'occasion de repeindre tous les noms pour que ce centenaire soit dignement fêté et que les 45 enfants de Saint-Christophe morts pour la France soient ainsi mis à l'honneur.

Les 45 noms des poilus visibles sur le monument aux morts
Les 45 noms des poilus visibles sur le monument aux morts

Les 45 noms des poilus visibles sur le monument aux morts

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 15:08

Le premier weekend de novembre est redevenu depuis quelques années un moment festif sur la commune de Saint-Christophe. L’arboriculteur, Patrice Cartreau, ayant cessé les ventes de produits régionaux qu’il organisait dans son hangar, c’est le Comité des fêtes qui, avec son aide, a repris à son compte cette manifestation qui met à l’honneur les producteurs locaux et régionaux.

Cette année, ils étaient donc une trentaine, installés dans la grande salle de Beau-Soulage, pour proposer de nombreuses productions alimentaires mais aussi des créations artisanales propices à l’achat de petits cadeaux pour ceux qui pensaient déjà aux achats pour Noël.

Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires
Un aperçu des stands avec des produits alimentaires

Un aperçu des stands avec des produits alimentaires

Parmi les différents producteurs, on pouvait trouver venant de Saint-Paterne, des charcuteries venant de la ferme JJ, des pommes de terre, des pains et viennoiseries. Des producteurs de Saint-Christophe proposaient du miel, des pommes, et la petite épicerie affichait ses produits tous étiquetés équitables. Venus d’un peu plus loin, mais en restant dans la région, les chalands ont pu faire provision de bons légumes de Beaumont-Pied-de-Bœuf, des vins de Touraine ou du Val de Loir , des volailles de Saint-pierre-de-Chevillé et, plus original, se procurer de la viande de bison ou des produits à base d’autruche et, venus d’encore plus loin, déguster quelques cafés sélectionnés par des connaisseurs déjà présents l’an passé !

Quelques créations artisanales
Quelques créations artisanales
Quelques créations artisanales
Quelques créations artisanales

Quelques créations artisanales

En dehors de l’alimentaire, les promeneurs purent admirer quelques créations en couture, tricot, cuir, cartonnages, bougies ainsi que tester des crèmes et autres cosmétiques de soin issus des produits de la ruche.

Les tricots des Anciens et les plaquettes d'H&P
Les tricots des Anciens et les plaquettes d'H&P

Les tricots des Anciens et les plaquettes d'H&P

Deux associations christophoriennes étaient présentes sur le site : le Cercle des Amis qui présentait quelques réalisations à son actif et notamment, avec le froid qui approche, de nombreux vêtements pour enfants réalisés au tricot. L’autre association, Histoire et Patrimoine, exposait ses nombreuses plaquettes retraçant les différentes conférences présentées depuis sa création en 2001.

Les élues s'arrêtent longuement au stand d'Histoire & Patrimoine
Les élues s'arrêtent longuement au stand d'Histoire & Patrimoine

Les élues s'arrêtent longuement au stand d'Histoire & Patrimoine

Dans la matinée du dimanche, Catherine Lemaire, accompagnée par la conseillère départementale, Brigitte Dupuis, fit le tour des différents stands.

Jean-pierre Poupée rejoint Catherine Lemaire et Brigitte Dupuis devant le stand du producteur de pommes de terre de Saint-Paterne-Racan

Jean-pierre Poupée rejoint Catherine Lemaire et Brigitte Dupuis devant le stand du producteur de pommes de terre de Saint-Paterne-Racan

Elles furent ensuite rejointes par le maire de Saint-Paterne, Jean-Pierre Poupée, venu en voisin participer à cette manifestation.

200 repas servis à midi
200 repas servis à midi
200 repas servis à midi

200 repas servis à midi

Pendant ce temps, en cuisine beaucoup de petites mains s’affairaient pour préparer le repas qui sera très prisé par les 200 convives qui s’attablèrent pour le déjeuner de midi.

Ce marché de produits locaux fut bien apprécié et nombreux furent ceux qui repartirent soit le cabas bien plein soit avec seulement quelques achats mais tous satisfaits de ce beau weekend de fête.

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 09:19
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Petit rappel, le comité des fêtes communique

Le Comité des Fêtes et du pélerinage automobile de Saint-Christophe-sur-le-Nais organise

L'AUTOMNE EN FÊTE 2018 qui se déroulera :

 - Samedi  03/11 : 15h-18h

 - Dimanche 04/11: 10h-17h

à l'espace Beau-Soulage de Saint-Christophe-sur-le-Nais

 

A voir : 30 exposants vendant leurs produits régionaux en circuit court

Animation et buvette assurées

 

Repas complet le dimanche midi (15€ Adulte/8€ enfants),

au menu :
 

 - Salade méli-mélo

 - Cassoulet tourangeaux

 - Salade et fromage

 - Tarte aux pommes à l'ancienne

 - Kir (Jus de fruit) Offert

 

Réservation auprès de Laetitia : 06 85 68 12 34

 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 16:29
Le monument aux morts de Saint-Paterne-Racan

Le monument aux morts de Saint-Paterne-Racan

Après plus de quatre années de combats, la France est devenue, le 11 Novembre 1918, le théâtre d’une explosion de joie !
Dans chaque village, chaque ville, les cloches retentissent, les drapeaux sont brandis haut dans les rues…. L’Armistice vient d’être signé !
Depuis, chaque année, nous célébrons le 11 Novembre pour rendre hommage aux combattants morts pour la France.
Cette année, pour fêter le Centenaire de l’Armistice, la Commune de Saint-Paterne-Racan a pris la décision de proposer des manifestations durant tout le mois de novembre. 


Samedi 03 Novembre : Une Conférence sera animée par M. Eric LABAYLE sur « l’Année 1918 »
           20h30 – Espace Multimédia – Entrée Libre


Mercredi 07 Novembre : Projection du film « Cheval de Guerre »
  20h30 – Salle des Fêtes – Entrée Libre

 

 

Cérémonie du 11 Novembre 
Rassemblement à 10h15 devant le Monument aux Morts et inauguration d’une plaque
Harmonie Municipale
Présence des Anciens Combattants, des Pompiers et de Militaires
Chant « La Marseillaise » par les enfants des écoles
Inauguration de l’exposition, à l’Espace Multimédia, d’objets et de documents prêtés par les habitants


Cette exposition sera visible du 11 au 17 Novembre à l’Espace Multimédia

Vous pourrez également découvrir, durant tout le mois de Novembre, deux expositions :

L’Exposition « La première Guerre Mondiale en Touraine », prêtée par les Archives Départementales, sera présentée à l’Espace Multimédia.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 15:52
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Bourse aux jouets, vêtements et matériel de puériculture

L’an dernier, grâce en partie aux actions menées par l’APE, les enseignantes ont pu réaliser leur projet sur « l’école du cirque » pour la plus grande joie des enfants. D’autres projets sont envisagés pour les années futures et pour cela, l’APE va mettre en place plusieurs actions pour récolter des fonds qui aideront à la réalisation de ces projets ambitieux : organiser des classes découvertes pour les élèves scolarisés en primaire.

En ce dimanche hivernal, c’est donc une bourse aux jouets, vêtements d’enfants et matériel de puériculture qui était organisée dans l’espace Beau-Soulage, mis gracieusement à disposition de l’association par la municipalité.

Vue générale de la salle Beau-Soulage
Vue générale de la salle Beau-Soulage

Vue générale de la salle Beau-Soulage

La présidente, Audrey Lecan, se montrait assez satisfaite de la bonne participation tant côté vendeurs avec une vingtaine d’exposants et 84 mètres linéaires de marchandises que côté acheteurs qui se relayaient régulièrement et repartaient rarement les mains libres. Elle précisa : « Pour la caisse de l’association, il y a la réservation des tables, la restauration pour ce midi et la buvette. C’est vrai que nous trouvons les nouveaux projets de l’école très intéressants et que nous souhaitons aider à leur réussite. La première classe découverte pourrait avoir lieu peut-être dans deux ans. »

Un aperçu de ce qui était proposé à la vente
Un aperçu de ce qui était proposé à la vente
Un aperçu de ce qui était proposé à la vente
Un aperçu de ce qui était proposé à la vente
Un aperçu de ce qui était proposé à la vente
Un aperçu de ce qui était proposé à la vente

Un aperçu de ce qui était proposé à la vente

En ce moment, l’APE a lancé une vente de chocolats dont les réservations vont s’achever le 5 novembre. Et, dans le courant de l’année, pour aider l’association et en même temps soutenir les projets concernant les enfants, il y aura une vente de brioches, de galettes,…

La prochaine manifestation organisée par l’APE, sera la soirée de Noël, le vendredi 14 décembre, avec un spectacle suivi d’un repas. Pensez déjà à réserver votre soirée !

Pour que ces manifestations puissent réussir, il faut des bénévoles. Aussi, la présidente lance un appel pour que d’autres parents rejoignent l’équipe déjà en place en se disant que ce sont les enfants qui bénéficieront de la réussite des actions engagées par l’association.

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 11:49

Pensez à réserver vos repas

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages