Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 16:50

L’an dernier, début septembre, s’est tenu le 1er forum des associations organisé par Emmanuelle Hocdé, maire-adjoint, en charge des associations. Satisfaite du résultat et après concertation avec les associations du territoire, elle a donc décidé, en accord avec la municipalité, de renouveler cette manifestation en modifiant quelque peu l’organisation.

Rencontre avec l’organisatrice : Emmanuelle Hocdé

Emmanuelle, commence s’annonce cette seconde édition ?

Plutôt bien. L’an dernier, 13 associations étaient présentes à notre forum et cette année, j’ai 21 inscriptions.

Une telle organisation a dû vous demander pas mal de temps.

Oui, je ne sais pas bien évaluer le temps passé. Il a fallu tout d’abord contacter par mail les associations du territoire. Pour cela, j’ai utilisé le petit guide édité par la CCGC-PR qui répertorie toutes les associations de sports, de loisirs, de culture,… du territoire par commune. Cela m’a permis de toucher des associations peu connues. Une fois leurs réponses données, je les ai réunies par deux fois pour établir d’un commun accord le déroulement de ce forum. Il a fallu ensuite réaliser les affiches et les flyers. Je les ai pensés et, notre informaticien, Luc Portenseigne les a créés. Je me suis ensuite occupée de l’impression, des découpages, des distributions…

Je vois un plan devant vous. C’est pour la répartition des associations ?

Oui, bien sûr. Il faut penser à la disposition en fonction des activités proposées par les associations. Cette année, il y en aura même en extérieur car elles prévoient des animations et des démonstrations qui auraient du mal à se dérouler dans la salle. Il y aura le stand des Jeunes Sapeurs Pompiers qui présenteront plusieurs exercices, les poneys de l’Étrier 37 de Bueil-en-Touraine dont l’activité va se poursuivre avec une ancienne monitrice qui reprend l’activité, les Archers de Neuvy-le-Roi pour s’initier au tir à l’arc. À l’intérieur, il y aura aussi des animations avec la gymnastique volontaire, l’expression corporelle, le basket… et une nouvelle association de Beaumont-Louestault qui propose de l’aviron en salle !

Emmanuelle Hocdé en pleins préparatifs pour le forum des associations

 Apparemment, cela devrait bouger au cours de l’après-midi

Oui, c’est ce que je souhaite. Je voudrais que cette manifestation soit sous le signe du dynamisme et qu’elle soit attractive. Pour cela, nous avons pensé avec l’APE de Saint-Christophe à mettre en place un « Vide ta chambre » qui pourrait être intéressant en cette période de rentrée. De toute façon, l’APE sera présente avec une vente de bonbons et de barbapapa. Comme la bibliothèque va bientôt déménager, Laëtitia, la responsable, tiendra un stand de vente de livres à tout petit prix pour débarrasser un peu les rayons. Il y aura aussi Alexandra pour présenter les ateliers informatiques qu’elle anime.

En prévision d’un petit creux en cours d’après-midi, le comité des fêtes de Saint-Christophe, installé à la buvette, proposera des parts de gâteaux fabriqués par les bénévoles d’Épisode. Le montant de leur vente sera reversé à Épisode à la fin de la manifestation. C’est un bon partenariat entre les associations.

Pour la réussite d’une manifestation que l’on souhaite importante, le côté communication n’est pas à négliger.

Oui, j’en suis bien consciente. Outre nos affiches et flyers, comme la commune a signé un partenariat avec la radio Contact FM, la semaine précédant le forum, l’annonce sera diffusée plusieurs fois. D’ailleurs, Contact FM sera présente à notre forum. Malgré tout cela, je suis bien consciente qu’il est parfois difficile de déplacer les gens. C’est donc dans l’optique de leur donner envie de venir que je mise comme je vous l’ai déjà dit sur un forum dynamique et attractif.

Souhaitons à Emmanuelle Hocdé une belle réussite pour cette seconde édition du forum des associations.

Associations présentes

Sportives : GV, Expression corporelle, UCTSPC, GSPCBasket, Tennis club SPR, Archers Neuvy-le-Roi, Étrier 37, CIC37(aviron)

Loisirs : Danseux du Nais, Ateliers créatifs de Neuvy-le-Roi, Bibliothèque, Informatique, Cercle des Amis

Entraide et Solidarité : Jardins partagés, Épisode, Secours catholique

Patrimoine et Culture : Histoire et Patrimoine

Musique : École de musique Neuvy-Neuillé

Sans oublier le Comité des fêtes, l’APE, les JSPRacan et Contact FM

Pratique

Forum des associations, Espace Beau-Soulage

Samedi 8 septembre de 14 h à 17 h.

Contact mairie : 02 47 29 24 19

Partager cet article
Repost0
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 14:48

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2018 1 20 /08 /août /2018 10:43

Un soleil radieux, une belle organisation, beaucoup d’amoureux de la petite reine, tous ces ingrédients réunis ont permis que cette seconde édition de la Sainpatophe soit une réussite.

La « Sainpatophe », quel drôle de nom, direz-vous ? C’est une idée de Didier Orgeur, membre de l’UCTSPC (union cyclotouriste Saint-Paterne-Saint-Christophe). Vous commencez à comprendre. Eh oui ! en associant à cette manifestation les deux villages voisins, la Sainpatophe a vu le jour ! Si la première édition, l’an passé, se déroulait à Saint-Paterne, cette année, c’est l’espace Beau-Soulage de Saint-Christophe qui en était le théâtre.

En quoi consiste la manifestation

C’est la fête du vélo vintage. Pour remettre à l’honneur ces vélos, il est demandé aux participants de se présenter avec des vélos authentiques et être vêtus avec une tenue en harmonie avec le cycle.

À l’intérieur de la salle des fêtes, une exposition de vélos très anciens, des grands-bis et autres triporteurs assez curieux attiraient le regard des visiteurs alors qu’à l’extérieur, une bourse de pièces détachées intéressait vivement les amoureux des vélos vintages.

À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur
À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur
À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur
À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur
À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur
À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur
À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur
À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur
À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur

À l'intérieur de la salle comme à l'extérieur, le vélo vintage est à l'honneur

Et, le petit plus de cette édition, une exposition de voitures anciennes, toutes plus rutilantes les unes que les autres, venues sur le site grâce à Alain Triboté, de Marray, organisateur de collections.

Les belles voitures exposées devant la salle Beau-Soulage
Les belles voitures exposées devant la salle Beau-Soulage
Les belles voitures exposées devant la salle Beau-Soulage
Les belles voitures exposées devant la salle Beau-Soulage
Les belles voitures exposées devant la salle Beau-Soulage

Les belles voitures exposées devant la salle Beau-Soulage

Le déroulement de la manifestation

Pour les cyclistes nostalgiques du temps passé, dès 8 h du matin, les inscriptions étaient prises pour se lancer, dès 9 h, sur l’un des 3 parcours proposés par les organisateurs : Emma Nivelle, 25 km, abordable pour tous, Amédée Railleurs, 38 km, certes un peu plus long mais sans grandes difficultés et la JeanThalus, 65 km, plutôt réservé aux anciens coureurs qui veulent encore en découdre même avec les manettes au cadre et les cales pieds à courroie. Ils furent 110 à parcourir, à leur rythme, ces parcours bucoliques traversant les beaux paysages du nord tourangeau.

À 11h, en présence de quelques élus, dont bien sûr les maires des deux villages, Catherine Lemaire, pour Saint-Christophe et Jean-Pierre Poupée, pour Saint-Paterne, quelques discours furent prononcés et la suite des animations annoncée.

Pour rassasier les appétits des coureurs du matin et des visiteurs venus profiter d’une animation très agréable, des plateaux repas et des grillades étaient servis et, ils furent environ 300 à en profiter.

Tout au long de la journée, des producteurs locaux vantaient leurs produits (miel, pommes et jus de pommes, volailles, autruches) mais, celui qui eut le plus de succès, fut le marchand de glaces venu de Sonzay avec ses glaces artisanales.

Inscription pour la randonnée de l'après-midi

Inscription pour la randonnée de l'après-midi

Vers 15 h, tous les cyclistes engagés, ceux du matin plus une quarantaine de nouveaux, se regroupèrent pour une balade d’environ 5 km, une boucle les menant à Saint-Paterne avec retour à Saint-Christophe. Ce beau défilé permit d’admirer les beaux équipages et les recherches vestimentaires de chacun. Derrière les vélos, les belles voitures fermèrent le défilé.

Prêts pour le départ de l'après-midi
Prêts pour le départ de l'après-midi
Prêts pour le départ de l'après-midi
Prêts pour le départ de l'après-midi
Prêts pour le départ de l'après-midi
Prêts pour le départ de l'après-midi
Prêts pour le départ de l'après-midi

Prêts pour le départ de l'après-midi

Un départ comme si vous y étiez

Le classement du concours de présentation

Vers 16 h 30, Jacky Orgeur, président de l’UCTSPC, demanda aux 5 membres du jury de prendre place sur le podium pour juger les 28 équipages inscrits au concours de présentation. Les règles étaient très strictes et portaient sur la personne, le vélo et la cohérence de l’ensemble. Les concurrents étaient classés en 5 catégories : enfants, loisirs, corpo, tandem et sport. Ils passèrent à tour de rôle devant le jury en donnant quelques explications sur leur vélo et leur tenue vestimentaire.

Le jury

Le jury

Présentation des équipages
Présentation des équipages
Présentation des équipages
Présentation des équipages
Présentation des équipages

Présentation des équipages

Le jury prit son rôle très au sérieux et, après comptage des points obtenus et délibération, le classement s’établit comme suit :

Catégorie enfants : 1er prix le numéro 241 qui se vit remettre une coupe comme chaque premier et le 2e, le n°150.

Prix enfants
Prix enfants

Prix enfants

Catégorie loisirs : 1er le n°172, 2e ex les n°128 et 138

Catégorie corpo : 1er le n° 114, 2e le n°143, 3e ex les n°142 et 124

Catégorie tandem : 1er le n° 140, 2e le n°202

Prix loisirs, corpo, tandem
Prix loisirs, corpo, tandem
Prix loisirs, corpo, tandem
Prix loisirs, corpo, tandem

Prix loisirs, corpo, tandem

Catégorie sport : 1er le n° 163, 2e le n°1320 et 3e le n°115

prix sports
prix sports
prix sports

prix sports

Des récompenses furent aussi attribuées à deux personnes ayant prêté des vélos et au groupe des Joyeux de l’Escotais pour leur prestation d’ensemble simulant une noce avec son curé et le vélo balai pour fermer le défilé !

Des récompenses en plus
Des récompenses en plus
Des récompenses en plus

Des récompenses en plus

Fin de la manifestation

Avant que les différents participants ne quittent le lieu, le poids du vélo vintage et de son panier garni fut annoncé : 15,310 Kg. Le gagnant avait estimé le poids à 15,325 kg.

Pesée du vélo mis en lot

Puis, Catherine Lemaire prit la parole. « Je remercie Jacky et Didier Orgeur pour l’organisation de cette belle manifestation et toutes les personnes qui, en venant y participer ou simplement s’y distraire, ont permis son immense succès. C’est une belle alternance entre nos deux villages si proches. Je vous donne rendez-vous ici dans 2 ans mais, en attendant, nous nous retrouverons l’année prochaine à Saint-Paterne-Racan pour la 3ème édition. Merci encore à vous tous. »

Pour revivre la Sainpatophe de manière rétro

Partager cet article
Repost0
5 août 2018 7 05 /08 /août /2018 14:25

L'UCTSPC, club cyclo local, invite tous les amoureux de la petite reine à se retrouver le 19 août à Saint-Christophe-sur-le-Nais où aura lieu la deuxième fête du vélo ancien en nord Touraine, la Sainpatophe.

Trois parcours sont proposés pour la randonnée du matin. Emma Nivelle, 25 km, abordable pour tous, Amédée Railleurs, 38 km, certes un peu plus long mais sans grandes difficultés et la JeanThalus, 65 km, plutôt réservé aux anciens coureurs qui veulent encore en découdre même avec les manettes au cadre et les cales pieds à courroie.

L’UCTSPC qui n’est pas un groupe politique se permet de vous promettre la lune. Point de Galibier ni d’Alpes d’Huez, mais tout le monde aura la possibilité, avec plus ou moins de mal, de faire la prestigieuse montée sur la lune où aura lieu une pause musicale. Neil Armstrong en aurait rêvé. À l‘espace Beau-Soulage, buvette, restauration, exposition de cycles anciens, maillots et accessoires  dont une roue très particulière fabriquée par un mécanicien de Saint-Christophe.

Beaux souvenirs de l'édition 2 017
Beaux souvenirs de l'édition 2 017

Beaux souvenirs de l'édition 2 017

Animation musicale, défilé Sainpatophe encadré par des véhicules anciens, élection des plus beaux représentants dotée de nombreux lots et tombola avec un vélo à gagner. Marché de producteurs ; bourse vélo.

Possibilité de louer un vélo sur place.

Ouverture à partir de 8 h, départ randonnées à 9 h.

Pour en savoir plus, consulter le site : UCTSPC.fr , rubrique : sainpatophe ,
tel: 06 98 88 16 03 ; 06 87 59 08 42.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 10:28

Pour la troisième année consécutive, Maxime Guinard, chargé de mission à la CCGC-PR, a concocté pour les habitants du territoire, de belles animations. Chaque journée découverte propose une randonnée dans le village choisi, un pique-nique préparé par un prestataire du territoire et dont environ un tiers du coût est pris en charge par la CCGC-PR et pour terminer la soirée, un spectacle gratuit, spectacle en général de grande qualité.

Après Pernay et Marray, c’était donc sur Saint-Christophe-sur-le-Nais, que se déroulait, samedi après-midi, cette journée découverte.

35 randonneurs prêts à découvrir les environs de la commune

35 randonneurs prêts à découvrir les environs de la commune

La randonnée

À 17 h, 35 marcheurs étaient arrivés à Beau-Soulage pour participer à une « randonnée promenade » comme l’a mentionné Philippe Petithomme, de l’UCTSPC, organisateur du parcours. « C’est plus une promenade de 7 km qu’une randonnée que nous allons faire tranquillement. Il faudra bien respecter les consignes de sécurité. Nous serons de retour à 19 h pour le pique-nique. Tout le monde est bien chaussé, on peut y aller. »

Le but de cette promenade est de faire découvrir des chemins, sites, personnages faisant partie du patrimoine de la commune. Le chemin et la maison des Marmoux furent l’occasion de parler d’Eugène Hilarion, le bienfaiteur de la commune. La descente par les Ruettes vers l’hôtel de ville a permis d’apprécier ce passage peu commun et d’admirer le campanile récemment restauré qui coiffe le toit de la mairie. De là, le guide a conduit les marcheurs vers la rivière Escotais et qui a, ici, la particularité de s’appeler le Nais : nouvelle occasion de faire un peu d’histoire avec Lionel Royer : « Il existait à saint-Christophe une poste dès le milieu du XIXe siècle et le nom de Saint-Christophe-sur-le-Nais était déjà utilisé. C’est d’ailleurs grâce à cette antériorité que, lorsqu’il a fallu trouver un complément au nom de Saint-Christophe pour différencier les différents villages portant ce nom que Saint-Christophe-sur-le-Nais a été retenu. » Une personne alors interrogea : « Mais alors pourquoi la rivière s’appelle-t-elle l’Escotais à Saint-Paterne ? »- «  La réponse est très simple. Lorsque le château de La Roche Racan, où vécut le poète Racan fut vendu, les nouveaux propriétaires s’appelaient les seigneurs des Escotais. Aussi, lorsque les gens du pays parlaient de la rivière qui passe au pied du château, ils disaient c’est la rivière des Escotais. Et, petit à petit, c’est devenu tout simplement l’Escotais. »

Les randonneurs vont traverser la rivière
Les randonneurs vont traverser la rivière
Les randonneurs vont traverser la rivière
Les randonneurs vont traverser la rivière
Les randonneurs vont traverser la rivière

Les randonneurs vont traverser la rivière

Une fois la passerelle sur le Nais-Escotais franchie, c’est par les prés de la commune que les randonneurs regagnèrent le quartier de Vienne et se dirigèrent vers la chapelle saint Gilles, joli petit édifice datant du XIe siècle mais reconstruit au XVe- XVIe siècles. Ce fut l’occasion de parler du culte de Saint-Gilles, des pèlerinages qui avaient lieu début septembre et qui, de l’église à la chapelle, rassemblait un millier de pèlerins et ce, jusque vers la fin du siècle dernier mais aussi de rappeler qu’au Moyen Âge, de très importantes foires internationales se tenaient sur ce site.

Arrêt à la chapelle Saint Gilles
Arrêt à la chapelle Saint Gilles

Arrêt à la chapelle Saint Gilles

De là, retour vers le bourg avec une belle descente et passage devant le moulin Basset avant de rejoindre une voie bien pentue qui monte le long du cimetière et, c’est par des chemins toujours bien pentus que les marcheurs, à 19 h très précises, atteignirent le terminus de la randonnée, le parking de Beau-Soulage, quitté 2 h auparavant. Mais là, une déconvenue les attendait….Les pique-niques n’étaient pas là !

Le pique-nique

Entre temps, quelques personnes, inscrites pour les repas, étaient arrivées dont Catherine Lemaire, premier magistrat de la commune et les acteurs, Jacqueline et Marcel.

Maxime, interrogé, répond : « C’est « La mijot de Sonzay » qui doit apporter les paniers repas. Je lui ai commandé quelques repas supplémentaires mais elle ne devrait pas tarder à arriver… » Les minutes passent…19 h 30, toujours rien….20 h…20 h 15. Enfin, la restauratrice arrive, s’excuse pour son retard. Le spectacle devait démarrer à 20 h 30. Des spectateurs arrivaient et le repas commençait tout juste !

Pendant que les convives dégustaient avec plaisir les différents aliments fournis, les acteurs passaient parmi eux et plaisantaient ce qui laissait déjà présager de l’ambiance qui allait suivre. Heureusement, un pique-nique, c’est vite mangé. Une demi-heure après l’arrivée des repas, tout le monde était installé pour assister au spectacle.

Tout le monde est installé pour le spectacle
Tout le monde est installé pour le spectacle

Tout le monde est installé pour le spectacle

Le spectacle : Le Médecin volant de Molière par Jacqueline et Marcel

De leur vrai nom, Christelle Lefèvre et Pierre-Jean Ferrain, ils sont les créateurs de la compagnie « L’Art osé » en 2005. Ils ont à leur actif 10 spectacles en 10 ans. Le Médecin volant date de 2013. Leur compagnie a choisi la rue pour s’exprimer, pour vivre l’instant présent aux côtés des gens, s’adresser à eux directement et sans artifices, pousser toujours plus loin les codes du théâtre et de l’improvisation. Ils reconnaissent eux-mêmes : « L’adresse directe au public et la bonne humeur sont les moteurs qui portent toutes nos créations. »

Pour la pièce choisie, l’acte I  du Médecin volant de Molière, Jacqueline, avant le début du spectacle, met en garde : « Y a-t-il parmi vous des puristes de Molière ? Des professeurs de français ?...Car je vous préviens, puristes de Molière, s’abstenir. Le Médecin volant est le prétexte que nous avons trouvé pour venir devant vous. Nous jouerons la pièce jusqu’au bout. Mais, nous profiterons de chaque instant pour divaguer au gré de nos envies. Nous ne savons pas ce qui va se passer. Cela appartient à l’imprévu et à notre état de forme. »

Pour commencer, Marcel désigne une personne dans le public pour frapper les 3 coups. Malheureusement, il sera obligé de le faire lui-même. Jacqueline désigne une jeune fille qui, avec son portable, servira de chronomètre. La pièce doit durer 45 minutes. La « cloche » ainsi désignée sera consultée régulièrement.

Le décor est prêt sur la pelouse : une valise rouge.

Les acteurs au cours de la soirée
Les acteurs au cours de la soirée
Les acteurs au cours de la soirée
Les acteurs au cours de la soirée
Les acteurs au cours de la soirée

Les acteurs au cours de la soirée

Tout au long du spectacle, les deux acteurs interpréteront les différents personnages de la pièce de Molière, restitueront les textes à vive allure et surtout, joueront avec le public. Tout est prétexte à faire diversion, à improviser. Ainsi, le téléphone portable d’une spectatrice sonne. Jacqueline se précipite vers elle, lui dit de répondre et ensuite lui prend le téléphone et continue la discussion avec l’interlocuteur et lui propose de la rejoindre à l’hôtel. Le téléphone passe ensuite dans les mains de Marcel qui demande à parler à l’épouse et lui fait également des propositions. Au bout de près de 5 mn, le téléphone est rendu à sa propriétaire et tout le monde replonge dans le Médecin volant. Toute interruption de la pièce suscite l’amusement. Tous les deux ont l’art de l’à-propos, du gag inattendu. Au cours de la soirée, Jacqueline, bien gainée, n’a pas hésité à montrer sa culotte à plusieurs reprises, à passer dans le public s’asseoir sur les genoux de quelqu’un, l’embrasser.

Gag avec le portable d'une spectatrice
Gag avec le portable d'une spectatrice

Gag avec le portable d'une spectatrice

Pendant les gags de Jacqueline, Marcel vide petit à petit la bouteille de champagne, offre sa coupe à la spectatrice qui n’avait pas frappé les 3 coups. Dans la bouteille, il en restera à peine assez pour que, Jacqueline en tant que médecin, ne réclame un verre de l’urine de Lucile pour déterminer, au goût, la maladie dont elle souffre.

Marcel tend sa coupe à une spectatrice
Marcel tend sa coupe à une spectatrice

Marcel tend sa coupe à une spectatrice

Quand, la représentation s’achève, au terme de la scène 16 et de toutes les digressions des acteurs, le chronomètre indique précisément 45 mn. Peut-être qu’un petit quart d’heure fut réservé à Molière, mais les 30 minutes  supplémentaires furent meublées grâce à l’immense talent des deux acteurs. Les spectateurs ont vécu un intense moment de drôlerie intelligente, de communication avec les acteurs qui ont su, tout au long de la soirée, partager avec eux leur sensibilité, leur générosité, leur humanité et prouver combien ils savent rester maîtres de leurs improvisations.

Une très belle soirée, un très bon choix, on ne peut que féliciter Maxime Guinard pour le travail effectué, et remercier Catherine Lemaire, pour avoir permis que cette troisième journée se déroule sur sa commune.

Mais, une fois de plus, on ne peut que constater que, sur les 80 spectateurs présents, peu de Christophoriens avaient profité de la chance qu’on leur offrait. C’est bien dommage !

 

La soirée se termine dans une joyeuse ambiance
La soirée se termine dans une joyeuse ambiance

La soirée se termine dans une joyeuse ambiance

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2018 1 16 /07 /juillet /2018 09:31

Chaque année, depuis plus de 40 ans, le jour du 14 juillet, le village de Villebourg est en fête  grâce au comité des fêtes. Dès le matin très tôt, le centre bourg s’anime avec l’arrivée des exposants venus proposer divers objets aux chalands en quête de l’élément qui pourra compléter une collection, d’un jeu pour occuper les enfants pendant les vacances, d’un outil de jardinage, d’un livre pour soit se distraire ou se documenter… La trentaine d’exposants présentait en effet une multitude d’objets assez divers.

Un bel emplacement pour ce vide-grenier
Un bel emplacement pour ce vide-grenier
Un bel emplacement pour ce vide-grenier
Un bel emplacement pour ce vide-grenier

Un bel emplacement pour ce vide-grenier

Pour terminer cette journée festive, un repas champêtre, sous barnum,  réunit de nombreux habitués du village et des villages alentour. Une fois restaurés, les convives purent se mêler à la population venue participer à la retraite aux flambeaux avant de pouvoir assister au feu d’artifice suivi, pour ceux qui avaient des fourmis dans les jambes, par une soirée dansante.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 16:05

Comme tous les ans depuis 2002, les festivités liées à la célébration de la fête nationale se déroulent à Saint-Christophe-sur-le Nais, les années paires, et à Saint-Paterne-Racan les années impaires, en présence des maires des deux communes.

Pour commencer la soirée, le comité des fêtes de la commune organisatrice avait prévu un repas « moules-frites » pour les adultes et « rôti de porc froid et frites » pour les enfants, le tout suivi d’une tartelette aux fruits de l’été. Le repas, accompagné d’un fond musical, a réuni une centaine de convives.

Quelques convives pendant le repas
Quelques convives pendant le repas
Quelques convives pendant le repas

Quelques convives pendant le repas

Puis, Catherine Lemaire, premier magistrat de la commune, invita les enfants à aller retirer un bâton lumineux auprès d’Anna Courtois, pour le défilé.

Distribution des bâtons lumineux

Distribution des bâtons lumineux

Avant le début des animations, vers 21 h, les deux musiciens de Fath.fr, vinrent jouer quelques morceaux sous le regard attentif des enfants.

L'orchestre Fath.fr et les mélomanes en herbe
L'orchestre Fath.fr et les mélomanes en herbe

L'orchestre Fath.fr et les mélomanes en herbe

Avant que les nombreuses personnes présentes ne se mettent en route, les jeunes sapeurs pompiers firent quelques démonstrations : secours aux blessés, lutte contre l’incendie,… sous l’œil vigilant de leur formateur, le tout avec toute la rigueur nécessaire.

Manoeuvres des JSP
Manoeuvres des JSP
Manoeuvres des JSP

Manoeuvres des JSP

Puis, le défilé prit le chemin de la maison de retraite où les résidents purent, l’espace de quelques longues minutes, assister à la sérénade donnée par l’EMEDC, se rappeler leur jeunesse en regardant les Danseux du Nais présenter quelques danses de leur répertoire et apprécier la souplesse et les mouvements d’ensemble des membres de l’association intercommunale d’expression corporelle.

L'EMEDC offre une sérénade aux résidents

L'EMEDC offre une sérénade aux résidents

Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes
Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes
Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes
Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes
Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes

Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes

L'expression corporelle offre toujours de beaux mouvements d'ensemble
L'expression corporelle offre toujours de beaux mouvements d'ensemble

L'expression corporelle offre toujours de beaux mouvements d'ensemble

La foule grossissant au fil de la soirée, le défilé marqua une pause au niveau du lotissement du Calvaire, puis sur la place Jehan d’Alluye, où les différents intervenants proposèrent de nouveau musique, danses et mouvements auxquels certains spectateurs n’hésitèrent pas à participer.

La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux
La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux
La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux
La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux
La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux

La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux

Et enfin, la dernière montée par l’avenue Hilarion, ramena tout le monde vers l’espace Beau Soulage pour assister au superbe spectacle pyrotechnique offert par les deux communes et financé au prorata du nombre d’habitants de chacune.

Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice

Quelques photos du feu d'artifice

Pour terminer la soirée, un bal gratuit, animé par l’orchestre Fath.fr, permit à tous les amateurs de danses d’achever dans la joie cette sympathique manifestation qui réunit chaque année Christophoriens et Saint-Paternois.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 07:35

L’association GSPC Basket qui regroupe les deux villages de Saint-Christophe-sur-le-Nais et Saint-Paterne-Racan organisait dimanche son vide –grenier. Les années se suivent mais ne se ressemblent pas toujours. Pour cette seconde édition, les organisateurs se montraient confiants. En réservation pour les exposants, une cinquantaine de mètres linéaires de plus et une météo au beau fixe laissaient présager un beau vide-grenier. Mais, la forte chaleur a un peu découragé les chineurs qui ne se sont pas déplacés en grand nombre pour venir découvrir, parmi les objets exposés, la trouvaille qui aurait pu faire leur bonheur. Il y avait pourtant un choix assez varié. Outre les vêtements et jouets pour enfants, livres et bibelots, objets hétéroclites, vieilles revues, auraient pu tenter certains chalands.

Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver
Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver
Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver
Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver
Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver

Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver

Pour occuper les jeunes, les organisateurs avaient emprunté à la fédération départementale de basket une structure gonflable représentant un terrain de basket. Toute la matinée, des initiations étaient proposées dans le but de faire découvrir ce sport aux enfants et recruter de nouveaux joueurs.

Des enfants s'initiant au basket

Des enfants s'initiant au basket

Les repas de midi qui fleuraient bon les îles, ont rencontré un peu moins de succès que l’an passé. N’oublions pas que le club est jumelé avec un club martiniquais !

C’est donc sur un succès mitigé mais qui ne découragera pas les organisateurs que s’est terminé ce second vide-grenier.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 09:49

Samedi après-midi, malgré le match de football opposant la France à l’Argentine, une vingtaine de personnes avait répondu présentes à l’invitation de Laëtitia Renaud, présidente du comité des fêtes. Tout d’abord elle remercia ceux qui étaient venus puis elle précisa le but de cette réunion : « Notre objectif, c’est de renouveler le pèlerinage de la saint Christophe. La date du 21 juillet 2019 a été retenue par les membres du comité des fêtes. Nous envisageons de relancer cette manifestation une année sur 2, en alternance avec les festivités du 13 juillet. Si vous le voulez bien, nous allons faire un tour de table et ceux qui ont des  souvenirs des anciens pèlerinages pourront en faire part aux autres. »

Mais, très vite, est ressortie l’idée qu’il ne fallait pas copier ce qui se faisait mais certaines des habitudes d’alors pourraient bien être reprises : décoration des maisons en bleu et jaune, vente de médailles ou porte-clés à l’effigie de Saint-Christophe.

Une première suggestion fut évoquée : inviter d’autres villages portant le nom de Saint-Christophe et organiser le samedi après-midi un marché gourmand où les spécialités de ces villages seraient proposées. Mais quelques problèmes apparurent rapidement : beaucoup de travail pour une première fois, difficulté pour trouver des hébergements. L’idée du marché est conservée mais il aurait lieu le dimanche toute la journée.

Thierry Hervet-Garcia évoqua le déroulement de la journée pour les véhicules. Un trajet d’environ 50 km, à petite vitesse, traversant les villages voisins, et permettant de faire découvrir les sites intéressants. Le départ se ferait place Jehan d’Alluye, et chaque équipage recevrait un croissant et un café. Pour le côté religieux, deux possibilités sont envisagées en fonction de la disponibilité du prêtre : bénédiction des occupants des véhicules avant le parcours ou, en fonction de l’heure de l’office, bénédiction à la fin du parcours.

Rassemblement ensuite de tout le monde à Beau-Soulage où des repas seront proposés et diverses animations devraient occuper les visiteurs petits et grands.

Quelques récompenses pourraient être attribuées comme par exemple la maison la mieux décorée, un concours de vélos ou de brouettes décorés, l’élection d’un Mister Saint-Christophe. Le nécessaire pour décorer les maisons serait fourni par le comité des fêtes pour conserver une homogénéité du décor.

Laëtitia précise  qu’elle souhaite que d’autres associations s’implique dans cette manifestation : Histoire et Patrimoine, APE, Cercle des Amis, les Danseux du Nais (la présidente a précisé que leur prestation est payante), l’EMEDC, la Sainpatophe ainsi que la maison de retraite.

Pour les personnes intéressées, la prochaine réunion aura lieu le samedi 24 novembre, à 16 h (Beau-Soulage ou Foyer socioculturel). Pour cette manifestation, il y aura des réunions spécifiques.

Une réunion constructive
Une réunion constructive

Une réunion constructive

Partager cet article
Repost0
17 juin 2018 7 17 /06 /juin /2018 19:20

 

Samedi matin, les Christophoriens avaient été invités par la municipalité pour une manifestation importante. Deux des édifices communaux s’affichaient en bleu blanc rouge et, pour ce premier match de l’équipe de France, on aurait pu penser que ces couleurs étaient un clin d’œil sympathique aux Bleus. Mais, tout compte fait, il n’en était rien ! Ces rubans tricolores, placés l’un devant l’hôtel de ville et l’autre devant l’entrée du foyer rural, étaient le signe que deux des réalisations achevées récemment allaient être inaugurées : le superbe campanile qui coiffe la mairie et le foyer rural devenu désormais espace socio-éducatif.

Élus et population avant la cérémonie
Élus et population avant la cérémonie

Élus et population avant la cérémonie

Pour cette manifestation, outre les élus communaux, on pouvait noter la présence de MM. Samuel Gesret, sous-préfet de Chinon, Pierre-Alain Roiron, vice-président de Conseil Régional et maire de Langeais, Jean-Pierre Gascher, Conseiller Départemental, ainsi que quelques élus des communes du territoire dont M. Patrick Cintrat, qui fut président de la Communauté de Communes du Pays de Racan. Catherine Lemaire, premier magistrat de Saint-Christophe, excusa quelques personnes prises par d’autres obligations ainsi que plusieurs des artisans ayant participé aux travaux. Pour commencer cette cérémonie et procéder à la première inauguration, madame le Maire, salua les personnes présentes et prononça ces quelques mots en ouverture du discours qui aura lieu un peu plus tard : « Permettez-moi de vous dire que c’est un grand honneur et un grand plaisir d’inaugurer en votre présence à tous, le campanile et la salle polyvalente qui s’inscriront dans le temps au cours de ce siècle.» Elle présenta ensuite l’histoire de ce campanile placé sur le bâtiment en 1902 grâce à Eugène Hilarion, nommé le Bienfaiteur de la commune. Ce superbe ornement a malheureusement subi les outrages du temps et, suite à des pluies torrentielles, en septembre 2015, la municipalité a dû faire appel à un artisan pour le bâcher et a fait réaliser des estimations du montant des travaux puis a demandé une aide financière à l’état et au département. « Le montant des travaux s’élevant à plus de 40 000 €, nous avons obtenu une DETR de 15 000 € et une subvention du département de 14 115 €. Un grand merci à l’état et au département. » L’état catastrophique du campanile avait, en novembre 2015, inspiré l’un des conseillers municipaux, artiste à ses heures, qui écrivit une complainte intitulée « Le campanile ». (ouvrir le fichier ci-dessous pour le découvrir)

Les officiels rassemblés devant la mairie.

Les officiels rassemblés devant la mairie.

Ces quelques mots terminés, Laëtitia, une charmante jeune hôtesse, chargée de présenter les ciseaux posés sur un coussin, pour que les officiels puissent couper le ruban destiné à l’inauguration du campanile, s’acquitta avec le plus grand sérieux de sa tâche et c’est sous les applaudissements que ce premier ruban fut donc coupé et distribué par petits morceaux aux amateurs de souvenirs.

Le ruban est coupé et découpé en petits morceaux
Le ruban est coupé et découpé en petits morceaux
Le ruban est coupé et découpé en petits morceaux
Le ruban est coupé et découpé en petits morceaux
Le ruban est coupé et découpé en petits morceaux

Le ruban est coupé et découpé en petits morceaux

Ensuite, Catherine Lemaire invita les personnes présentes à aller vers le foyer rural. Comme pour le campanile, avant de pouvoir entrer dans le foyer, les officiels coupèrent le ruban et chacun fut invité à entrer dans cet « espace socio-éducatif » comme il convient de le nommer désormais.

MM. Gesret, Roiron et Gascher se prêtent au même cérémonial aux côtés de Catherine Lemaire
MM. Gesret, Roiron et Gascher se prêtent au même cérémonial aux côtés de Catherine Lemaire
MM. Gesret, Roiron et Gascher se prêtent au même cérémonial aux côtés de Catherine Lemaire

MM. Gesret, Roiron et Gascher se prêtent au même cérémonial aux côtés de Catherine Lemaire

Pour plusieurs personnes, ce fut une découverte de voir cet espace réellement transformé. Madame le Maire se plaça derrière le pupitre pour expliquer et présenter à ses administrés et aux représentants des collectivités, les différentes étapes et péripéties qui s’égrenèrent tout au long des travaux.

Les Christophoriens découvrent cet espace rénové
Les Christophoriens découvrent cet espace rénové
Les Christophoriens découvrent cet espace rénové

Les Christophoriens découvrent cet espace rénové

 « Pourquoi avoir rénové le Foyer ? »

C’est par ces quelques mots que débuta le discours de madame le Maire. Elle commença par un petit historique du Foyer rural. En voici l’essentiel : « Après la seconde guerre mondiale, il existait à Saint-Christophe deux troupes théâtrales. L’une à caractère plutôt catholique, les J3, et l’autre, plutôt laïque, « le foyer rural ». Ces deux associations étaient au cœur de vives polémiques. Le maire et le curé se livraient à une lutte acharnée, un peu comme dans le film « Don Camillo ». Le maire, M. Girard, fit fermer la salle de spectacle des J3. Le projet de construire un foyer rural apparut pour la première fois lors de la séance du conseil municipal présidée par M. Girard, le 5 mars 1951. »

 Un an après, le 22 mai 1952, les plans et les devis furent présentés au conseil municipal et acceptés et, le 10 octobre 1954, le bâtiment fut inauguré par M. le Préfet, Lecornu, et M. Girard, maire et conseiller général, comme en témoignait une plaque gravée située à droite de l’entrée.

La plaque qui fut posée lors de l'inauguration du foyer rural

La plaque qui fut posée lors de l'inauguration du foyer rural

L’association « Foyer rural », présidée par M. Lucien Ménard, bénéficia d’un bail de 18 ans qui fut renouvelé une fois. Au cours des années qui suivirent, quelques aménagements eurent lieu mais il n’y eut pas de gros travaux d’entretien d’effectués.

En 2006, la municipalité en place a souhaité engager des travaux estimés à 150 000 €. Faute de crédits au Pays, il fut prévu de faire inscrire ce projet dans le plan de programmation pluriannuel du Conseil général.

En 2014, la nouvelle municipalité retint une liste de travaux prioritaires parmi lesquels, la rénovation du foyer rural. Le presbytère et l’ancienne poste ayant été vendus en 2015 et 2016, cela a permis de dégager une somme pour autofinancer partiellement les travaux du foyer. « Il nous a semblé important de continuer à restaurer le foyer qui n’était plus aux normes d’accessibilité, plus aux normes d’économie d’énergie et d’isolation. Des normes, j’en ai certainement oublié… »

 Le chantier des gros travaux a commencé en novembre 2016, dès que l’obtention de subventions a été connue. C’est Soliha qui a été retenue en maître d’œuvre et Mme Deruelle a suivi le chantier. Les entreprises retenues étaient pour la plupart des entreprises du département.

Catherine Lemaire pronoçant son discours

Catherine Lemaire pronoçant son discours

Les péripéties inattendues et burlesques du chantier

« En mai 2016, aucune observation n’est faite après analyse du cahier des charges par le bureau de contrôle Qualiconsult. Novembre 2016, doute sur la solidité de la charpente. Avril 2017, Qualiconsult demande un renfort de charpente suite à l’étude du cabinet Leptotech réalisée en mars 2017. Juillet 2017, Qualiconsult confirme la non ouverture au public. À l’automne 2017, il y a une analyse technique par Leptotech pour renfort de la charpente puis une recherche d’entreprise en mesure de réaliser les travaux selon la prescription technique. En janvier 2018, c’est l’entreprise Szymanski, notre sauveur, qui est en mesure de réaliser les travaux pour 11 797,98 € TTC. »

La parole est alors donnée à André Lascaud, premier adjoint, en charge des suivis de travaux. À l’aide d’un diaporama, il explique, photos à l’appui, les différentes phases des deux chantiers dont l’inauguration fait l’objet du rassemblement de ce jour.

André Lascaud commente les travaux
André Lascaud commente les travaux

André Lascaud commente les travaux

Avant de passer le micro aux représentants des collectivités locales ayant apporté leur soutien financier à ces deux réalisations, Catherine Lemaire remercia les différentes instances pour les subventions reçues, à Mme Deruelle qui a suivi la fin du chantier de la salle socio-éducative avec beaucoup de rigueur, aux entreprises qui ont réalisé un sérieux travail de professionnels, ainsi qu’aux membres du conseil municipal qui l’ont épaulée dans cette aventure et aux employés communaux.

« Cette salle qui a déjà été mise à disposition et louée, est beaucoup appréciée. Nous sommes en voie de réaliser l’objectif souhaité, créer une dynamique d’animation socio-culturelle. »

Intervention des personnalités

Jean-Pierre Gascher, Conseiller départemental : « C’est avec plaisir que je constate que l’argent que nous avons donné a été bien utilisé dans ces belles restaurations. Je remercie M. Pascal Martineau, pour son remarquable travail sur le campanile. Le fonds FDSR du Conseil Départemental est réservé au soutien des communes rurales pour un montant de 11 000 000 €. Mais, en ce moment, nous avons de grosses dépenses pour le social, avec l’aide que nous devons apportée aux mineurs non accompagnés qui arrivent dans notre département. Ces deux projets étaient je pense, le programme de votre mandat. Je vous félicite de les avoir accompagnés avec votre équipe. C’est une très belle salle pour tous. »

Pierre-Alain Roiron, Vice-président du Conseil Régional : « J’ai toujours un immense plaisir à venir à Saint-Christophe. Je travaille souvent avec Catherine Lemaire et Patrick Cintrat. Le Conseil Régional se doit de marquer sa solidarité avec les communes rurales. Refaire le campanile a été une très bonne chose dans ce village qui possède un très beau bâti. Le Conseil Régional est aux côtés des élus ruraux. Un peu plus de 10% de son budget est consacré aux communes rurales. »

Samuel Gesret, Sous-préfet de Chinon : « C’est la deuxième fois que je viens à Saint-Christophe. J'aime beaucoup sa belle place. Mes services m’ont annoncé }Vous devez aller à Saint-Christophe-sur-le-Nais pour inaugurer un hôtel Campanile.~ Imaginez ma surprise… J’adresse mes félicitations à l’entreprise Martineau pour son beau travail sur le campanile qui orne l’hôtel de ville. Je trouve très bien de vouloir que ce foyer rural, salle socio-éducative, puisse servir à toutes les générations. »

M; le Sous-Préfet durant son discours

M; le Sous-Préfet durant son discours

Madame le Maire clôtura cette cérémonie par une citation de Jean Jaurès : « Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l’avenir. »

Chacune des personnalités s'est vu alors remettre deux livres sur Saint-Christophe réalisés par l'association «Histoire et Patrimoine».

Chacune des personnalités a reçu les livres sur Saint-Christophe
Chacune des personnalités a reçu les livres sur Saint-Christophe

Chacune des personnalités a reçu les livres sur Saint-Christophe

Puis, ces prises de paroles achevées, alors que des photos de la commune se mirent à défiler sur l’écran, Catherine Lemaire annonça la partie festive de la matinée, avec le vin d’honneur, les petits fours et deux musiciens pour un fond musical très agréable.

Un grand bravo à la municipalité pour ces travaux et l’organisation de cette matinée festive bien appréciée par ses administrés.

La matinée se termina sur une note festive
La matinée se termina sur une note festive
La matinée se termina sur une note festive
La matinée se termina sur une note festive

La matinée se termina sur une note festive

Quelques chiffres sur l’espace socio-éducatif

Montant total du gros œuvre : 300 488, 77 € HT

Montant total des honoraires : 17 282,28 € HT

Dépenses annexes (matériel cuisine, chaises, armoire, stores) : 11 865,35 € HT

Soit un montant total de 329 636,46 € HT (395 563,75 € TTC)

Les subventions

DETR : 38 568 € ; subvention parlementaire : 5 000 € ; Région : 62 000 € ; Département : 60 000 € ; CCPR : 20 000 €

Soit un montant total de 185 568 € ce qui représente environ 60% du montant des travaux.      

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages