Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 12:53

L’église de Saint-Paterne-Racan résonnait des sonorités de l’orgue restauré ces dernières années pour le concert organisé par l’association de Saint-Paterne-Racan « Les amis de l’orgue » samedi soir avec la structure Yachachi de Semblançay, le but de ce concert étant de récupérer des fonds pour aider les sinistrés des inondations du printemps dernier au Pérou. Parmi le nombreux public venu assister à ce concert, on notait la présence du maire de la commune, Jean-Pierre Poupée, et celles des conseillers départementaux, Brigitte Dupuis et Jean-Pierre Gaschet. L’association Yachachi s’est donnée comme objectif de favoriser les échanges avec les Andes centrales de ce pays dans les domaines culturel, économique et humain ainsi que de promouvoir des activités d’aide au développement et de solidarité. Les deux présidents d’association, Philippe Dorise et Élisabeth Aliaga accueillirent le public et présentèrent le programme composé de pièces de Bach, Schütz, Couperin, Clerambault, Frescobaldi, Cazzati, Monteverdi, Correa de Arrauxo, Cabezon pour terminer par un anonyme Péruvien du XVIIe siècle. La présidente de Yachachi souligna : « Nous avons connu l’orgue de Saint-Paterne au moment du festival Femmes en Campagne où un membre de cette association avait assisté à un de nos ateliers à Semblançay, c’est une belle preuve de communication dans notre nouvelle intercommunalité. C’est aussi grâce à Michèle Guillot ici présente de l’association Les Amis de l’orgue de Courtenay que nous avons découvert ces talentueux musiciens ». La soprano, Anne-Sophie Roblin-Venturelli et le baryton Ronan Nedelec interprétèrent de façon magistrale le répertoire aux côtés de l’organiste Jean-Louis Roblin. Leurs voix puissantes et harmonieuses s’élancèrent puissamment sur la délicate mélodie de l’orgue. Tous les mélomanes furent ravis par la prestation offerte gracieusement par les trois talentueux musiciens. La recette sera intégralement versée au profit des sinistrés de la catastrophe péruvienne. De l’avis général, « c’était superbe, un grand moment d’émotion, de belles harmonies saisissantes, des finales qui ont fait frissonner et une très bonne acoustique ».

Michèle Guillot des Amis de l'orgue de Courtenay et Elisabeth Aliaga de l'association Yachachi aux côtés des musiciens

Michèle Guillot des Amis de l'orgue de Courtenay et Elisabeth Aliaga de l'association Yachachi aux côtés des musiciens

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 07:30

Après l’immense succès rencontré l’an dernier pour fêter ses 10 ans, l’association Bouge ton bled, initiatrice de ce festival, avait misé sur sa notoriété certaine pour offrir une affiche alléchante à ses fidèles festivaliers.

Tout a commencé dans l’après-midi avec différentes animations en direction des enfants : sculptures sur ballons, maquillages, jeux divers, le tout sur le thème choisi cette année : la mer. Le bleu était donc la couleur dominante sur le terrain avec de multiples décors rappelant le farniente sur la plage, les bateaux, le sable et même quelques palmiers. On pouvait croiser des pirates heureusement assez pacifiques.

Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !

Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !

Pour l’occasion, le vieux bus qui abrite la banque, recouvert d’une peinture bleue, était transformé en sous-marin et les « banquiers » distribuaient la monnaie locale, « les paterns » contre des euros, à travers les hublots. Et, pour être reconnus, tous les bénévoles avaient revêtu un tee-shirt bleu.

Une banque originale pour s'équiper en monnaie locale "les paterns"

Une banque originale pour s'équiper en monnaie locale "les paterns"

À partir de 19 heures, le groupe, les Sunvizors, entra sur la scène côté piscine pour un premier concert empruntant à la soul et au trip hop. Ce reggae était porté par une chanteuse dotée d’une authentique personnalité, à la voix à la fois rocailleuse et douce.

Sunvizors a ouvert la soirée avec le premier concert sur la scène côté piscine.

Sunvizors a ouvert la soirée avec le premier concert sur la scène côté piscine.

Puis, La Yegros, prit possession de la scène côté rivière et les festivaliers se déplacèrent pour écouter cette « Reine de la Nu Cumbia », à la musique fougueuse et éclectique.

La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière
La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière

La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière

Pendant que les premiers concerts débutaient, la file d’attente à l’extérieur du site s’allongeait. Vers 20 h 30, elle atteignait la caserne des pompiers. La plupart des festivaliers étaient déjà munis de leurs billets d’entrée mais il était encore possible de s’en procurer à l’entrée.

Pour éviter tout incident, l’entrée sur le site avait été fortement sécurisée. Après accord de la préfecture, tous les accès routiers étaient bouclés à proximité et des déviations avaient été mises en place. Un contrôle des sacs était effectué par des agents de sécurité. En pénétrant sur le site, c’est l’ambiance festive et bon enfant qui pouvait frapper le public. Comme les années passées, même si les festivaliers les plus nombreux sont plutôt jeunes, toutes les tranches d’âge étaient présentes sur le terrain. La météo très clémente permettait de s’asseoir sur l’herbe pour discuter tout en écoutant la musique, se désaltérant avec les produits de la buvette ou se restaurant avec les différentes préparations effectuées par les bénévoles.

La météo clémente permettait de profiter au maximum de la soirée entre amis.

La météo clémente permettait de profiter au maximum de la soirée entre amis.

Au fur et à mesure que la nuit avançait, le public devenait de plus en plus nombreux, les meilleurs groupes se produisant en fin de soirée. Les groupes se succédèrent ainsi jusque vers 2 h du matin avec Deluxe, Puppetmastaz, Scratchophone orchestra, Tambour Battant et Mystery Chord.

Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.

Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.

Un jeune couple, avec deux enfants en bas âge, confiait : « Comme nous sommes nouveaux sur le secteur, c’est la première fois que nous assistons à ce festival. Nous sommes arrivés dans l’après-midi avec nos deux enfants. Ils ont été très heureux. Quant à nous, nous sommes vraiment surpris de l’ampleur et de la qualité de cette manifestation. Nous avons été impressionnés par la quantité de personnes présentes quand nous sommes partis vers 22 h 30. Un grand bravo aux organisateurs. Tout était parfait ! »

Ce jugement suffit pour résumer cette 11ème édition. Une nouvelle fois, le pari d’amener la culture à la campagne a été atteint. Rendez-vous en juin 2018 pour la 12ème édition.

5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.
5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.
5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.

5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.

Le festival en chiffres :

De 20 à 30 bénévoles chaque jour pour préparer le site et créer les décors durant la semaine précédant le festival.

Le jour du festival : 180 bénévoles revêtus de leur tee-shirt bleu et 5700 festivaliers sur la soirée !

Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 17:07

Le Festival des Kampagn’Arts fêtera sa onzième édition le 24 juin 2017, à Saint Paterne Racan (37). Pour cette occasion, l’association Bouge ton bled, organisatrice de l’événement, a invité la ville à la campagne. Concerts de musiques actuelles, initiation et démonstration de graff, arts de rue, univers atypique et thématique, le festival Kampagn’Arts mélange les genres, associe les arts, fédère les cultures.

Ce festival familial destiné à promouvoir la culture, a été créé dans le but d’amener la ville à la campagne et de faire découvrir notre territoire, le Pays de Racan, à un public de tous horizons. La programmation a été élaborée dans le but de rassembler un public intergénérationnel et de tous genres. Que vous ayez 7 ou 77 ans, venez passer une soirée festive, joviale, étonnante, bon enfant et surtout éclectique à moindre frais.

Notre prix de vente reflète notre volonté de rassembler. La gratuité pour les moins de 12 ans et l’entrée à 10 euros pour les adultes nous permet d’avancer que le prix n’est pas un facteur limitant pour venir au Kampagn’arts. Nous souhaitons pouvoir rassembler une population au plus large et pour se faire, l’aspect financier ne doit pas être discriminant. 10 euros pour 7 concerts de qualité et 9 heures de spectacle, c’est assez rare en Festival de nos jours !

Deux nouveautés présentes cette année

Soucieux de l’environnement, les organisateurs du festival des Kampagn’Arts ont décidé de mener une démarche éco-responsable. Pour concrétiser les actions menées depuis plusieurs années, les organisateurs ont souhaité soumettre leur événement au label éco-responsable de la région Centre Val de Loire, label qu’ils sont fiers d’avoir validé cette année. C’est ainsi que plusieurs actions sont menées telles que :

La gestion des déchets : mise en place de gobelets consignés, recyclage du carton, papier, plastique et verre,

La préservation des ressources : mise en place de toilettes sèches, utilisation de lumières à LED,

Le développement de transports en communs : partenariat avec le réseau Fil Vert et propositions de navettes gratuites, présence de la ligne TER Le Mans Tours desservant le festival, renvoi vers les sites de covoiturage

La prévention des risques : prévention à l’alcool et aux drogues avec le PIJ, la sécurité routière et le planning familial,

Favoriser le développement d’une économie locale : choix de nos prestataires en favorisant au maximum les entreprises locales, la restauration locale : choix d’une alimentation de qualité et locale, élaboration de la restauration par nos soins,

L’amélioration de l’accessibilité au festival : Les Kampagn’arts étant soucieux d’offrir le meilleur accueil à tout le monde, les organisateurs ont souhaité mettre l’accent cette année et pour les années à venir sur l’accueil de personnes atteintes de handicap. Pour ce faire, ils ont demandé l’aide de l’association Quest’Handi, basée à Laval, afin de se faire épauler et de mettre en place un dispositif de qualité, pour que chacun puisse profiter au maximum du festival.

Le 24 juin prochain, Saint-Paterne-Racan se fera le reflet de notre société : la curiosité, la rencontre, la fête, l’art, le partage, la culture, l’environnement.

9 000 festivaliers en 2016 !

9 000 festivaliers en 2016 !

Vous souhaitez devenir bénévole au festival des Kampagn’Arts ?

Depuis la création du festival, les bénévoles des Kampagn’Arts mettent tout leur cœur dans cette aventure. Sans eux le festival ne pourrait pas exister…Être bénévole aux Kampagn’Arts, c’est rejoindre une équipe de 300 personnes pour participer à l’organisation du festival et vivre une expérience unique, remplie de souvenirs… Fiche à remplir sur le site www.kampagnarts.fr

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Festival musique chansons
commenter cet article
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 12:32

Pour son premier spectacle de l’année 2017, l’association Autour de la collégiale, avait bien fait les choses. Elle avait invité le groupe Vadios do fado, pour animer la soirée qui s’est déroulée en 3 parties. Le concert proprement dit avait réuni près de 120 personnes dans l’église Saint-Pierre. Le public fut rapidement conquis par la musique et la chanteuse dont la voix puissante et l’expression du visage trahissaient les sentiments exprimés par ces fados.

Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine
Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine
Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine

Mais, qu’est-ce qu’un fado ?

C’est un chant urbain et populaire portugais, né dans les bas-fonds et le port de Lisbonne au début du 19e siècle. C’est un chant qui sort du plus profond de l’âme, porté par la musicalité des guitares et celle de la poésie. Cette litanie, souvent mélancolique ou nostalgique, laisse libre cours à tous les sentiments de la vie.

Vadios do fado est né il y a plus de 10 ans avec une française qui est tombée amoureuse du chant et de la musicalité de la langue portugaise.

Karine, la chanteuse, Yannick à la guitare folk, Pierrot à la guitare portugaise et Étienne à la contrebasse
Karine, la chanteuse, Yannick à la guitare folk, Pierrot à la guitare portugaise et Étienne à la contrebasse
Karine, la chanteuse, Yannick à la guitare folk, Pierrot à la guitare portugaise et Étienne à la contrebasse

Karine, la chanteuse, Yannick à la guitare folk, Pierrot à la guitare portugaise et Étienne à la contrebasse

Elle entraîna avec elle 3 Français : Pierrot, Étienne et Yannick, amoureux de musique et de métissage. Le nom du groupe Vadios (vagabonds) rappelle la manière dont ce chant se vit encore aujourd’hui, au gré des rues de Lisbonne et d’ailleurs.

Le groupe interpréta une vingtaine de titres coupés par une pause d’un quart d’heure pour que Karine Bucher, la chanteuse, puisse reposer un peu sa voix.

Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine
Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine
Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine
Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine
Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine

C’est sous un tonnerre d’applaudissement que s’achevèrent ces deux premières parties mais la soirée n’était pas finie pour autant.

Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine
Soirée fado avec Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine

Le président de l’association, Didier Descloux, invita ceux qui souhaitaient prolonger ce spectacle, à se retrouver de l’autre côté de la rue où petites tables et sièges étaient installés. Le préau et les jardins accueillirent quasiment tous le participants et la 3e partie put commencer. Un apéritif accompagné de tapas permit de profiter d’une météo très agréable et d’écouter de nouveaux chants ou airs musicaux offerts par Vadios do fado.

L'après concert
L'après concert
L'après concert
L'après concert
L'après concert
L'après concert
L'après concert
L'après concert

L'après concert

Une belle réussite qui, espérons-le en appellera d’autres. L’association mise toujours sur des spectacles de qualité. Voici le programme des prochaines manifestations :

Samedi 9 septembre : Hommage aux grands auteurs français par Yan Trio

Samedi 16 septembre : Chants polyphoniques corses par l’ensemble Sarrochi

Vendredi 20 octobre : soirée contes avec Fabienne Avisseau

Fin de la prestation dans l'église
Fin de la prestation dans l'église
Fin de la prestation dans l'église

Fin de la prestation dans l'église

Repost 0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:28

 

Deluxe

Avec plus de 200 dates en France et à l’étranger, Deluxe a déjà conquis le public des grandes scènes et des festivals les plus prestigieux comme les Francofolies, le Printemps de Bourges, Dour, Garorock, les Solidays, ou encore le Montreux Jazz, le Sziget, le Paléo….

Les six amis Kaya, Kilo, Pépé, Pietre, Soubri et Liliboy, étaient de retour en Janvier 2016 avec leur second album « Stachelight ». Sur scène, on retrouve leur énergie débordante dans un spectacle pensé et travaillé.

Puppetmastaz

Les Puppetmastaz sont un groupe de Rap composé de marionnettes. Ils se définissent eux-mêmes comme le premier “Toyband” au monde. Imaginez un mélange entre le Muppet Show et le Wu-Tang Clan et vous saurez de quoi on parle.

C’est le deuxième album du groupe, intitulé Creature Shock Radio, paru en 2005, qui a permis aux Puppetmastaz de passer un vrai pallier en terme de notoriété.

La Yegros

La Yegros « Reine de la Nu Cumbia » est de retour avec Magnetismo, un deuxième album très attendu, à paraître chez Soundway Records. Son intention musicale reste toujours fougueuse et éclectique.

Produit par le légendaire producteur argentin Gaby Kerpel, alias King Coya,(compositeur de Fuerza Bruta et De La Guarda), on retrouve le côté frais et spontané de son chant qui traverse la cumbia contemporaine dominée par les hommes, avec la tradition folklorique profonde d’un côté et des beats ravageurs de l’autre.

The Sunvizors

Un reggae moderne et sincère empruntant à la soul et au trip hop. Porté par une chanteuse dotée d’une authentique personnalité et à la voix à la fois rocailleuse et douce, The Sunvizors s’est construit une réelle identité et a su convaincre les programmateurs en très peu de temps. Des influences urbaines et actuelles alliées à des rythmiques résolument reggae, le combo dévoile un savant mélange avec des titres phares tel “Colors“, “Music Box“, ou encore “Beautiful Trap“.

Scratchophone Orchestra

Le Scratchophone Orchestra est une formation originale, fruit de la rencontre et de l’expérience de quatre musiciens confirmés. C’est avec la maturité gagnée au fil du temps, qu’ils ont décidé de concevoir le Scratchophone Orchestra, en fusionnant swing et musiques actuelles. Ils composent un électro-swing raffiné où la voix d’Aurélien teintée d’une couleur pop se mélange habilement aux samples vocaux de chanteurs Jazz de légende. Dans la même recherche d’équilibre, la clarinette et le violon se mêlent aux vieilles sonorités des orchestres News Orléans des années trente. C’est en live que le groupe prend toute son ampleur avec un set saupoudré de scratchs et rythmé par des beats à la production soignée. Le dance floor est mis à l’épreuve tout au long du spectacle!

Tambour Battant

Ben Stoker & Chiko font partie de cette génération de musiciens qui fait tomber les cloisons entre les styles. Combinant expérimentation et efficacité, les deux producteurs n'ont de cesse de scruter l'horizon musical et d'y prendre le meilleur. HipHop, Electro, Bass Music, House …

De ces influences multiples, ils tirent un son personnel, inimitable, synthèse explosive des musiques électroniques des années 2000. Un mélange des genres qui fait des merveilles en live. Ce sont leurs performances scéniques qui rendent ce groupe unique.

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique Festival
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 07:48

 

Repost 0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 15:20

 

Le fado, chant urbain et populaire portugais né dans les bas-fonds de Lisbonne au début du 19ème siècle laisse libre cours à tous les sentiments de la vie… la joie, la tristesse, la rage, la surprise, l'attente, l'espoir d'un monde différent... C’est surtout un chant qui sort des tripes, porté par la musicalité des guitares, mais aussi celle de la poésie et de la langue portugaise.

Chanter le Fado bien qu’étant français, c’est le défi que s’est lancé « Vadios do Fado »: Yannick à la guitare folk, Pierrot à la guitare portugaise et classique, Etienne à la contrebasse, et Karine au chant.

Le spectacle aura lieu dans la 1ère église. Un après-concert vous sera proposé sous un préau à quelques pas de la Collégiale, il sera agrémenté par quelques "spécialités" portugaises.

Dans un souci d'organisation, il est vivement conseillé de réserver par mél ou par téléphone

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 14:23

 

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 11:18

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 14:37
The Keystones en concert

Dans le cadre du festival « Femmes en campagne », un concert avec Les Keystones était programmé à Saint-Paterne-Racan pour la plus grande joie des personnes qui s’étaient déplacées en nombre à l’espace Gabriel pour les écouter.

The KeyStones est le nouveau groupe vocal Pop-Rock de Montlouis-Sur-Loire, formation rare en région Centre. Il regroupe 25 choristes, dirigés par Clémentine Saïs et Gaël Sérandour, animés par un répertoire moderne pop-rock-jazz aux arrangements originaux et habités par le groove ! Ces choristes amateurs ont tous une expérience vocale ou musicale. Leur répertoire se compose de grands noms du rock ou de la pop avec des arrangements originaux, de Whitney Houston à Mickael Jackson, des Beattles à Bruno Mars et Stromae… Le rythme, le groove et la bonne humeur font partie de leurs fondamentaux et ont éveillé dans l'assistance une irrésistible envie de frapper des mains. Une des spectatrices enthousiaste confie : « C'était super bien, plein de punch, de danses, de très belles voix. Trop court, on n'a pas vu le temps passer ! »

Lorsque leur prestation s’est achevée, The Keystones ont reçu une véritable ovation d’un public qu’ils ont su conquérir haut la main par leur prestation hors du commun.

 

The Keystones en concert
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages