Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 19:09

Samedi soir, la salle Gabriel accueillait près d’une centaine de personnes venues écouter tout d’abord l’ensemble musical Escotais, Dême, Choisille (EMEDC) puis le groupe musical de la Brenne.

Christophe Morin, président de la musique municipale de Saint-Paterne-Racan dont les musiciens ont intégré l’EMEDC, ouvrit la soirée en souhaitant la bienvenue au nombreux public présent dans la salle, et il annonça : « Comme pour les communes de Chemillé-sur-Dême et Saint-Christophe-sur-le-Nais, l’année 2018 verra la dissolution de notre musique municipale. Bonne soirée à vous tous. » Il passa la parole à Jean-Pierre Poupée, maire de la commune, qui prononça ces quelques mots : « Bienvenue à Saint-Paterne-Racan pour cette belle soirée qui s’annonce et bon concert. »

Une salle quasiment comble pour ce concert
Une salle quasiment comble pour ce concert

Une salle quasiment comble pour ce concert

La première partie put alors commencer avec l’EMEDC et son chef d’orchestre, Corinne Galtaud, qui, en plus de diriger ses musiciens, avait la charge de présenter chacun des morceaux interprétés au cours de cette première partie avec souvent quelques anecdotes. Ainsi, le public apprit que « Highland Cathedral » fut créé pour fêter les Highlands games, jeux écossais où les participants doivent faire preuve d’une grande force physique. Certains morceaux aux airs connus étaient accompagnés par le public, notamment pour le célèbre « Les lacs du Connemara ». Au programme de l’EMEDC, des musiques de films, de séries télévisées et, un morceau de Jules Égal, le compositeur, instituteur, secrétaire de mairie et éditeur de cartes postales qui vécut à Saint-Christophe à la fin du XIXe siècle et au tout début du XXe. Les musiciens avaient beaucoup travaillé sur quelques-unes de ses œuvres pour le concert du 11 novembre dernier, concert qui faisait suite à une conférence donnée la veille par l’association Histoire et Patrimoine pour mieux faire connaître ce personnage aux multiples facettes. En présentant ce morceau, Corinne Galtaud précisa : « Nous avons dû travailler dur pour adapter les partitions  qui sont essentiellement des musiques de fanfares. Le morceau que nous allons interpréter « Fashionable » a été écrit en 1906 et comprend plusieurs petites pièces. Vu le travail que nous avons eu en amont, nous avons décidé de mettre toujours un des morceaux de Jules Égal dans nos concerts. »

L'EMEDC a assuré la 1ère partie du concert
L'EMEDC a assuré la 1ère partie du concert
L'EMEDC a assuré la 1ère partie du concert
L'EMEDC a assuré la 1ère partie du concert
L'EMEDC a assuré la 1ère partie du concert

L'EMEDC a assuré la 1ère partie du concert

La fin de cette première partie fut saluée par une véritable ovation de la part du public.

Les applaudissements récompensent les musiciens
Les applaudissements récompensent les musiciens

Les applaudissements récompensent les musiciens

Un petit entracte permit au groupe musical de la Brenne de s’installer. Ce groupe a été créé il y a presque 40 ans, en octobre 1978. Sa présidente, Mme Odette Forgard confia : « Notre problème, c’est de faire venir des jeunes. Il y a une bonne ambiance dans le groupe. Nous nous déplaçons quelquefois mais toujours dans la région. Les musiciens se retrouvent tous les lundis soirs pour répéter. Leur répertoire est surtout composé de musiques de jazz », ce que confirma Christophe Morin en présentant le groupe et le thème de la seconde partie du concert et en faisant remarquer que certains musiciens de l’EMEDC jouent également dans le groupe musical de la Brenne. Ce groupe, dirigé par Michel Cocard, entraîna le public tout au long de cette seconde partie dans les années d’après guerre, grande période du jazz américain. Le dernier morceau « Tequila » connut un tel succès que les musiciens le jouèrent une seconde fois pour le plus grand plaisir du public.

Le groupe musical de la Brenne
Le groupe musical de la Brenne
Le groupe musical de la Brenne

Le groupe musical de la Brenne

Et, pour terminer ce concert, les deux musiques se réunirent pour un dernier morceau en commun, « I will follow him » tout d’abord sous la direction de Corinne Galtaud, puis, le public en redemandant, de Michel Cocard. Ce morceau très connu, chœur des nonnes à la fin du film « Sister act », fut très apprécié et c’est avec un public debout et sous un tonnerre d’applaudissements que se termina cette soirée musicale.

Les deux musiques ont ravi le public
Les deux musiques ont ravi le public
Les deux musiques ont ravi le public
Les deux musiques ont ravi le public
Les deux musiques ont ravi le public
Les deux musiques ont ravi le public

Les deux musiques ont ravi le public

Un tonnerre d'applaudissements retentit à la fin du concert.
Un tonnerre d'applaudissements retentit à la fin du concert.

Un tonnerre d'applaudissements retentit à la fin du concert.

Partager cet article
Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 07:28

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2018 4 29 /03 /mars /2018 15:34

Investie depuis plusieurs années dans la promotion et la valorisation de la culture en milieu rural, l’association Bouge ton bled souhaite offrir une place importante aux jeunes artistes amateurs. Permettre aux jeunes talents d’accéder à la scène, de se produire en public dans des conditions de qualité est rendu possible grâce à l’association Bouge ton bled et au Tremplin des Kampagn’arts. Le samedi 7 avril 2018, à partir de 20 h, à la salle Armand Moisant de Neuvy le Roi, cinq groupes viendront vous faire découvrir leurs compositions, leur musique et leur univers. Ces groupes ont été sélectionnés par le public depuis le site http://tremplin.kampagnarts.fr/ à raison d’un concert par mois d’octobre 2017 à février 2018 dans les bars du territoire.

Les groupes retenus sont : Neimad (Pop/Folk/Chanson), New Blow (Rock alternatif), So Lune (Hip Hop), Léo Mayer (Pop Rock), Mieux Seuls (Rap Electro).

Venez choisir le groupe qui participera à la 12ème édition du festival des kampagn’arts qui aura lieu le vendredi 29 et samedi 30 juin 2018 à Saint-Paterne-Racan.

 Un jury composé de professionnels de la musique récompensera le groupe vainqueur : une prestation au Festival des Kampagn’arts pour le gagnant. Venez nombreux, le public pourra lui aussi voter pour son groupe préféré avec comme l’an dernier la mise en place d’un système de vote interactif sur tablettes!

20h Samedi 7 avril, Salle de spectacle Armand Moisant à Neuvy-le-Roi

Entrée gratuite. Buvette et restauration sur place.

 

Infos et contact

www.kampagnarts.fr

assobougetonbled@gmail.com

 

Mistery Chord, gagnant 2017 photo © Jean-Gérard

Mistery Chord, gagnant 2017 photo © Jean-Gérard

Partager cet article
Repost0
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 08:47

 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2018 6 17 /03 /mars /2018 15:24

 

Le Petit chaperon rouge est une histoire qui fait grandir. Mais… grandir fait peur. Grandir c’est découvrir l’inconnu, prendre des risques, apprendre à apprivoiser la peur et le désir… et le désir de peur. Le conte nous invite à affronter nos peurs, à leur donner visages et sens ; accepter qu’elles nous dévorent et nous engloutissent, pour renaître du ventre du loup, essentiellement transformés. Dans une écriture très pure, où chaque mot fait sens, l’espace et le temps ouvrent une autre dimension : le danger n’est pas toujours là où on le croit être… à chacun son histoire, son loup, et ses luttes intérieures.

Guidée par la musicalité de l’écriture, la mise en scène se construit sur une partition très précise ; deux comédiennes jouent, d’un personnage à l’autre, un duo en perpétuelle évolution. Le décor sonore et la viole de Gambe accompagnent cette troublante ballade entre rire et frayeur, à la rencontre du loup… inquiétant, charmant, cruel et si tendre… Promenons-nous !

Texte de Joël Pommerat, mise en scène Tiphaine Guitton

Pratique

 Samedi 24 mars –  à 15h00

Espace culturel « Les Quatre Vents »

ROUZIERS-DE-TOURAINE (37) à 10 minutes de Tours

Tarif unique : 5 €

Jeune public à partir de 6 ans

Informations : 06.17.41.81.27

http://sallequatrevents.com/evenement/la-petite-compagnie/

Le Petit Chaperon rouge avec la Petite Compagnie à Rouziers-de-Touraine
Partager cet article
Repost0
10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 17:59

C’est dans le cadre du festival de Femmes en Campagne que David Bradesi a décidé d’ouvrir son atelier à Rouziers-de-Touraine où il est installé depuis 8 ans. Il a commencé à exercer son métier en 1998. Quand on lui demande : « Comment vous est venue l’idée de participer à ce festival ? », il répond très simplement : « C’est tout à fait par hasard. Mon fils fréquente l’école de musique de Neuillé-Pont-Pierre et c’est la directrice qui m’a demandé si j’accepterais d’y participer et j’ai répondu favorablement. »

David Bradesi devant l'orgue en réparation

Dans l’atelier, nous remarquons le long d’un mur un orgue en réparation. « Cet orgue vient d’Allemagne. Pour les restaurer quand je ne peux pas le faire sur place, je les démonte entièrement pour pouvoir les transporter. Cet orgue-là ne retournera pas en Allemagne car la ville d’où il vient en a acheté un autre. Une fois restauré, il partira dans le Bordelais. Il y a déjà un peu plus d’un an que j’y travaille.»

Est-ce que vous restaurez également le buffet ?

Oui, bien sûr. Je restaure l’orgue entièrement. Autrefois, le facteur d’orgue s’occupait de la partie produisant les sons et un menuisier travaillait le buffet.

Quelle formation avez-vous ?

J’ai suivi une formation d’ébéniste pendant 4 ans avec obtention d’un bac pro, puis une formation de facteur d’orgue de 3 ans et pour finir une formation de 2 ans pour les tuyaux. Je peux vous dire aussi que je jouais de l’orgue au conservatoire de Tours.

Quels métaux utilisez-vous pour les tuyaux ?

Du plomb et de l’étain. Pour ceux qui sont visibles en façade, on met un peu plus d’étain pour qu’ils soient plus clairs. Pour obtenir les bonnes sonorités il faut être à la fois très bon en mathématique car il y a énormément de calculs à faire, connaître la musique et avoir aussi une bonne oreille. Vous savez, seul le facteur d’orgue peut définir le rendu sonore.

À l'aide d'un compas de proportion, David Bradesi explique comment il calcule l'ouverture de la bouche sur le tuyau

À l'aide d'un compas de proportion, David Bradesi explique comment il calcule l'ouverture de la bouche sur le tuyau

Êtes-vous nombreux sur le territoire français ?

Une cinquantaine. Je suis souvent en déplacement parfois même à l’étranger (Allemagne, Belgique). Prochainement, je dois aller en Bretagne.

Y a-t-il beaucoup d’orgues en Touraine ?

Avant la Révolution, notre département était relativement riche. On trouvait des orgues dans de nombreux édifices. Beaucoup ont malheureusement été détruits pour récupérer le plomb. De nos jours, il en reste très peu et les associations ou les collectivités qui les ont en charge n’ont pas les moyens de les faire restaurer. Je vais vous raconter une petite anecdote. Quand j’étais jeune, je jouais de l’orgue électronique dans l’église de mon village, à Vernou  tout en regardant l’orgue de l’église qui malheureusement ne servait plus. J’ai demandé l’autorisation d’aller le regarder de près, autorisation qui m’a été accordée mais avec quelques réticences. J’ai bien étudié l’instrument, repéré les différentes pièces défectueuses et petit à petit, le gamin que j’étais a réussi à rendre possible l’utilisation de l’orgue. J’étais très fier. À cette époque, j’avais déjà dans l’idée le métier que je voulais faire.

Une rencontre très intéressante avec un artisan passionné par son métier que le Festival de Femmes en Campagne permet de mettre à l’honneur.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 17:12
Une salle comble pour l'ouverture du festival
Une salle comble pour l'ouverture du festival
Une salle comble pour l'ouverture du festival

Une salle comble pour l'ouverture du festival

Samedi soir, devant une salle comble, Paule Haslé, adjointe en charge de la culture à Neuvy-le-Roi, mais également à l’initiative de ce festival, prit la parole et expliqua pour quelle raison chaque personne s’est vu remettre un petit ruban blanc à l’entrée. « Ne croyez pas que c’est pour imiter la cérémonie des Césars ! Son histoire nous vient du Canada où, suite à la tuerie de l'école Polytechnique de 1989, à Toronto, des hommes fondèrent, à l’automne 1991, The White Ribbon Campaign, la « Campagne du Ruban Blanc». Institué en 1991 par le Parlement du Canada, en mémoire des 14 jeunes filles assassinées ce jour-là, le 6 décembre devint la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Le Ruban Blanc que vous portez tous ce soir est devenu un symbole international, porté par les hommes et les femmes qui désirent signifier leur désapprobation de la violence à l’égard des femmes. » Cette précision apportée, Paule continua : « Je tiens à remercier tous les agents et techniciens qui aident à la réussite de ce festival ainsi que le graphiste qui réalise chaque année le beau dessin qui orne la dépliant. Je tiens à remercier aussi les collectivités qui nous soutiennent, la municipalité de Neuvy-le-Roi, la Région Centre Val de Loire, la CCGC-PR, et toutes les communes qui mettent les salles à notre disposition gratuitement.» Elle passa ensuite la parole à différents intervenants qui présentèrent les spectacles et animations à découvrir durant les 15 jours du festival.

 Brigitte Dupuis, conseillère départementale se dit « Heureuse de participer à ce festival de Femmes » et elle ajouta : « Il faut signaler que deux hommes y participent ! C’est fabuleux de les rencontrer. Merci à Paule pour la création de ce festival.»

Organisatrices, intervenantes, toutes ces femmes participent au festival

Organisatrices, intervenantes, toutes ces femmes participent au festival

Tous ces préliminaires achevés, il était temps d’ouvrir enfin ce festival. Paule demanda à Antoine Trystram, président de la CCGC-PR de venir à ses côtés et ensemble, ils prononcèrent la formule magique : « Nous déclarons ouvert le 7ème Festival de Femmes en Campagne ! » et les festivités purent alors commencer.

C’est un duo de chanteuses, « Les Deux Moiselles de B. », qui, avec leur spectacle Cabarette, durant une bonne heure, divertit le nombreux public en interprétant à leur manière des chansons françaises du siècle dernier. Leur répertoire, très varié, fait ressortir différentes facettes de ces deux chanteuses, Amandine de Doncker et Juliette Rillard, qui savent être émouvantes, drôles, caustiques, parfois surannées tout en restant des femmes modernes, plutôt effrontées et au franc-parler. Elles ont su plaire à leur public qui en redemanda.

Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne

À la fin de leur spectacle, un tonnerre d’applaudissement retentit et chacun fut invité à se diriger vers le buffet qui clôtura, dans une grande convivialité, cette séance d’ouverture du festival.

Partager cet article
Repost0
17 février 2018 6 17 /02 /février /2018 11:05
Un public nombreux et attentif

Un public nombreux et attentif

C’est devant une quarantaine de personnes que Didier Descloux, président de l’association « Autour de la collégiale de Bueil-en-Touraine » ouvrit la réunion en remerciant tous ceux qui, par leur présence, montraient leur soutien à l’association, puis il excusa quelques personnalités et adhérents qui n’avaient pu faire le déplacement. Ensuite, il présenta l’ordre du jour et déroula le bilan des activités de l’année écoulée, « une année très positive tant pour les animations que pour la fréquentation. »

L’exposition « Grands formats » dans les rues du village a été très appréciée et sera donc reconduite en 2018.

Les 4 spectacles proposés, Vadios do Fado, Yan Trio, l’ensemble corse Sarocchi et la soirée conte avec Fabienne Avisseau,  ont connu un franc succès et une très bonne fréquentation.

« À l’instar d’autres concerts proposés cette saison par les acteurs associatifs du territoire de Racan, ces quatre spectacles très variés ont attiré un nombreux public (plus de 500 spectateurs au total) qui a apprécié la qualité des prestations et qui encourage nos initiatives et nos actions » précisa le président avant de poursuivre le bilan des activités en parlant des expositions réalisées dans le cadre de la semaine du patrimoine avec le traditionnel salon de peinture, sculpture, dont s’occupe chaque année Christian Bourdin. En 2017, 140 œuvres très variées émanant de 46 artistes ont été admirées par plus de 600 visiteurs. Certains ont profité de leur passage pour participer aux visites guidées de la collégiale proposées par des membres de l’association.

La mise en vente libre à 1 €, de cartes postales éditées il y a plusieurs années, a bien fonctionné.

En parallèle à ces animations, il faut mentionner l’atelier reliure organisé par Pierre Poupinet et l’atelier paléographie avec Nicole Poupinet.

Et, pour terminer cette année riche, le voyage d’études a conduit les membres du CA, toujours dans les pas de la famille de Bueil, à l’abbaye de Fontevreau où une peinture murale représente un certain Frère Jean-Baptiste qui n’est autre qu’Antoine de Bueil-Bourbon, fils de Jacqueline de Bueil et d’Henri IV.

« La réputation de notre programmation et de notre Salon est désormais reconnue bien au-delà du Pays de Racan. Les artistes, spectateurs et visiteurs du sud Sarthe et de l’agglomération tourangelle sont toujours plus nombreux » conclut le président avant de laisser la parole à Jean-Marie Fournier, trésorier, qui dressa le bilan financier de l’année écoulée, bilan qui se solde avec un léger excédent qui permettra à l’association d’acheter du matériel (projecteurs en autre) et fit dire au trésorier : « Une belle année avec beaucoup d’entrées aux spectacles proposés et une augmentation du nombre d’adhérents. »

Ces deux bilans furent adoptés à l’unanimité ainsi que le règlement intérieur qui fut présenté à l’assemblée.

Une partie du bureau : Jean-Marie Fournier, trésorier, Didier Descloux, président, Christian Bourdin, responsable du Salon

Une partie du bureau : Jean-Marie Fournier, trésorier, Didier Descloux, président, Christian Bourdin, responsable du Salon

Projets pour 2018, année qui marquera le 20ème anniversaire de l’association

Dimanche 10 juin, à 17 h, concert chants de l’Europe de l’Est par le chœur LUME

Du 8 au 16 septembre : semaine du patrimoine avec le Salon de peinture, sculpture dessin et exposition de photos dans la collégiale.

Samedi 8 septembre, à 20 h 30, place Jean de Bueil : spectacle de Flamenco par l’ensemble Tempo Flamenco.

Samedi 15 septembre, à 20 h 30, dans la collégiale, concert hommage aux castrats avec Mathieu Salama, concert très rare.

Samedi 15 et dimanche 16 septembre, Journées européennes du patrimoine

Vendredi 26 octobre, 20 h 30 : cave du Gué-Luneau, soirée conte.

Les autres activités habituelles seront poursuivies : reliure, paléographie, grands formats, visites guidées, sortie automnale…

En partenariat avec la municipalité, une transcription des textes des 3 plaques de consécration de la Collégiale sera réalisée et les textes seront ensuite exposés dans l’édifice.

Projet de conception d’un dépliant, de cartes de visite, de marque-pages sont à l’étude ainsi qu’un fond d’affiches pour annoncer les manifestations de la semaine du patrimoine.

Le bilan financier de cette programmation reçut l’approbation de tous. Le président remercia tous ceux qui soutiennent l’association : collectivités, entreprises, particuliers, associations… et vint le moment du renouvellement du conseil d’administration. Les nombreux sortants ont souhaité se représenter et 4 nouveaux membres ont rejoint l’équipe : Brigitte Frasquet, Wilna Zamarlik, Marie-Thérèse et Christian Derré.

Assis, les membres du bureau avec la secrétaire, Claudine Tondereau, et debout, les nouveaux membres du CA : Christian, Brigitte, Wilna et Marie-Thérèse

Assis, les membres du bureau avec la secrétaire, Claudine Tondereau, et debout, les nouveaux membres du CA : Christian, Brigitte, Wilna et Marie-Thérèse

Avant de partager le verre de l’amitié offert par l’association, les personnes présentes furent invitées à renouveler leur adhésion qui reste inchangée, 10 € par personne.

Un repas tiré du sac prolongea agréablement cette soirée dans une ambiance des plus chaleureuses où chacun put apprécier les nombreuses spécialités culinaires et découvrir une carte des desserts assez impressionnante !

 

Découvrez le nouveau site de l’association :

https://bueil-en-touraine-collegiale.jimdo.com

Renouvellement des adhésions

Renouvellement des adhésions

Partager cet article
Repost0
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 09:22
Le public ravi du succulent repas et de son animation

Le public ravi du succulent repas et de son animation

C’est dans la salle Piégu de Bueil-en-Touraine que plus de 70 convives de Bueil et de Villebourg se sont retrouvés suite à l’invitation lancée par les élus des deux communes, pour partager ensemble un moment convivial et festif. Le repas, préparé par un traiteur de Cérelles et servi par des conseillers des deux villages,  s’est avéré délicieux. Tout au long de ce déjeuner, deux professionnels du Mans « La petite Ninie en chansons » interprétèrent des chansons de Piaf, Bourvil, Montand, Trenet avec une grande justesse en s’accompagnant à l’orgue de barbarie et à l’accordéon. Certaines de ces chansons rappelant des souvenirs aux Anciens furent reprises par les convives et l’on vit même quelques couples se mettre à virevolter sur des airs entraînants !

Tous les participants, comblés par ce moment agréable, ne purent qu’exprimer leur satisfaction. « Le repas était très bon, raffiné, il y avait de la quantité et de la qualité ». Cela fait déjà 10 ans que ce rassemblement se renouvelle chaque année avec toujours autant de bonheur pour les participants qui sont heureux de s’y retrouver pour partager ce moment empreint de chaleur et de joie. Moment tellement chaleureux et festif que des personnes viennent de l’extérieur pour se mêler aux convives des deux villages. L’une d’entre elles, habituée à partager ce moment, confiait : « J’ai toujours plaisir à venir ici car j’apprécie la bonne ambiance entre les élus  et les invités ». De quoi mettre du baume au cœur des organisateurs !

La chanteuse avec son orgue de barbarie

La chanteuse avec son orgue de barbarie

Partager cet article
Repost0
14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 12:45
Bonjour,

Cette semaine de nombreuses animations pour toute la famille sont au programme de la commune de Neuvy!

 

Jeudi 15 Février, 20h30, Bibliothèque Municipale Associée 

affiche-jeudijelis

Vendredi 16 février, 20h30, Salle Armand Moisant

 

Normandie Nue

Sortie le 10janvier 2018

Durée : 1h45 min
De Philippe Le Guay 
Avec François Cluzet, Toby Jones, François Xavier Demaison
 
normandie nue
Au Mêle sur Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Georges Balbuzard, le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village…

Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Balbuzard y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun normand n’est d’accord pour se mettre à nu…

Samedi 17 févier, 10h30, Bibliothèque Municipale Associée

 bb signeurs

Programme du festival Femmes en campagne

Le programme du festival Femmes en campagne est disponible sur le territoire de la CC Gâtine Choisilles- Pays de Racan, et sur les grandes villes environnantes. Vous pouvez également le télécharger en cliquant sur le lien suivant : Programme Femmes en campagne

Affiche 2018 Fec

Vous pouvez aussi nous suivre sur ...


Commune de Neuvy-le-roi : www.neuvyleroi.fr 

Bibliothèque municipale :  http://bmaneuvy.wordpress.com/ 

Salle de spectacles Armand Moisant : http://spectacleneuvy.wordpress.com/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages