Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 12:54

L’association Histoire et Patrimoine de Saint-Christophe-sur-le-Nais a le plaisir de vous convier à sa traditionnelle randonnée de printemps qui aura lieu cette année le dimanche 26 mai.

Poursuivant nos visites des villages et petites villes se trouvant à la périphérie du Pays de Racan, nous découvrirons cette année le bourg de Marçon.

Le rendez-vous est fixé à 9 heures, à Marçon, au petit parking de l'Aumônerie situé derrière l'église. Covoiturage possible au départ de Saint-Christophe, place d'Alluye à 8h30, en appelant le 02 47 29 33 18.

 

La cantine Le Corbusier, l'église et le lac des Varennes sont au programme de la matinée
La cantine Le Corbusier, l'église et le lac des Varennes sont au programme de la matinée
La cantine Le Corbusier, l'église et le lac des Varennes sont au programme de la matinée

La cantine Le Corbusier, l'église et le lac des Varennes sont au programme de la matinée

Au programme de la matinée :

Visites de la cantine Le Corbusier-Wogensky et de l'église Notre Dame.

Circuit pédestre dans le bourg de Marçon, en empruntant « les Rottes ».

Tour extérieur du parc du château et visite-dégustation à la cave de la Roche bleue (Coteaux du Loir et Jasnières).

Ces visites, gratuites, ouvertes à tous, sont organisées en partenariat avec l’association Marçon Hier et Aujourd'hui. Une participation de trois euros par personne sera demandée pour la visite-dégustation de la cave. Si la météo est favorable, la matinée s'achèvera par un pique-nique tiré du sac à l'aire de loisirs du lac des Varennes.

Pour tout renseignement : 02 47 29 33 18

Partager cet article
Repost0
23 avril 2019 2 23 /04 /avril /2019 09:48

Le Clos Saint Gilles et la chapelle vous proposent diverses animations pour les beaux jours.

 

 

 

Jean et Thierry seront ravis de vous accueillir dans le cadre magnifique de leur jardin !

Saint-Christophe-sur-le-Nais : À vos agendas "Animations autour de Saint-Gilles"
Saint-Christophe-sur-le-Nais : À vos agendas "Animations autour de Saint-Gilles"
Saint-Christophe-sur-le-Nais : À vos agendas "Animations autour de Saint-Gilles"
Saint-Christophe-sur-le-Nais : À vos agendas "Animations autour de Saint-Gilles"
Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 08:51

Profitant de ces journées, nous avons décidé, samedi après-midi, d’aller voir l’atelier de Ianek Kocher, sculpteur sur pierre, à Chemillé-sur-Dême, atelier ouvert exceptionnellement dans le cadre des Journées européennes des métiers d’art. Le thème retenu cette année est « Signatures de territoires». Il faut reconnaître que côté patrimoine, notre région est bien pourvue. Aussi, notre sculpteur local, reconnu comme véritable artiste au vu de ses nombreuses récompenses, ne manque pas de travail.

Il est installé sur le territoire du Pays de Racan depuis 2011, date à laquelle il a repris l’atelier de Gabriel Réau, à Biéné, sur la zone du Vigneau. Dans la continuité de son prédécesseur, il est animé de la même volonté, celle de « produire un travail de qualité dans le respect du style et des aspirations des commanditaires » comme il le dit lui-même.

La maquette et le 3ème fronton du château de Rigny-Ussé
La maquette et le 3ème fronton du château de Rigny-Ussé
La maquette et le 3ème fronton du château de Rigny-Ussé

La maquette et le 3ème fronton du château de Rigny-Ussé

En ce moment, il est en train de réaliser après les deux premiers, le 3ème fronton des lucarnes du château de Rigny-Ussé. Cet ensemble monumental, en pierre calcaire semi-dure venant de Charente, pèse environ 3 tonnes.  Avant de se lancer dans la construction, il réalise toujours une maquette en plâtre qu’il présente à ses commanditaires et aux architectes. Et, l’avantage, nous dit-il, « c’est que lorsque nous travaillons à plusieurs sur le chantier, cela permet à chacun de bien appréhender l’ensemble de l’œuvre. »

Comme on peut le constater en comparant la maquette et le fronton monté contre un des murs de l’atelier, il reste encore quelques sculptures à faire. Cela fait déjà 3 mois que le travail est commencé. Il est prévu que ce fronton soit installé à sa place définitive sur le château de Rigny-Ussé fin mai.

Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme
Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme
Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme
Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme
Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme

Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme

En parallèle, une autre œuvre est en cours de création : une statue de Léonard de Vinci, en marbre de Carrare, marbre qu’il est allé chercher lui-même en Italie. Pour cette statue, il a d’abord fait une ébauche dans un bloc de marbre et, avec un copieur à 3 points, il reporte point par point, le modèle en plâtre qui lui a été fourni.

Ianek Kocher explique l'utilisation et le rôle des différents outils qu'il utilise
Ianek Kocher explique l'utilisation et le rôle des différents outils qu'il utilise

Ianek Kocher explique l'utilisation et le rôle des différents outils qu'il utilise

Cette visite a été très intéressante grâce aux explications et commentaires fournis par le sculpteur qui prenait le temps de répondre aux questions de ses nombreux visiteurs.

À l’extérieur, on a pu remarquer quelques commandes en attente : des chimères à reproduire, un petit fronton à restaurer ou à refaire,…

Des travaux en attente...
Des travaux en attente...

Des travaux en attente...

Il aime bien travailler la pierre de tuffeau qui est assez facile à sculpter. Il a déjà de très nombreuses œuvres à son actif et le livre photo de ses réalisations, livre que nous avons pu feuilleter librement, laisse voir l’immense talent de ce jeune sculpteur qui est très apprécié et demandé.

N’oublions pas que c’est lui qui a réparé le fusil et le doigt de notre soldat sur le monument aux morts de Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Un extrait du blog de Ianek Kocher

Fort de son expérience sur des monuments prestigieux, l'atelier est reconnu pour ses travaux auprès des architectes et des professionnels avec qui il collabore tant au niveau de la qualité des ouvrages exécutés que pour le respect des délais imposés.

Par ailleurs, il propose pour les particuliers des prestations en décoration d’intérieur et d’extérieur : cheminées de style, fontaines, statues, tables ouvragées, ornementations, gravures.

La maquette qui lui a permis d'obtenir le trophée de Saint-Malo

La maquette qui lui a permis d'obtenir le trophée de Saint-Malo

L'atelier a obtenu en février 2018, le prix départemental et régional des métiers d'art 2017 pour la réalisation du trophée du fort de la Conchée en baie de Saint-Malo.

Il s'agit d'un fort construit par Vauban au large de Saint-Malo pour défendre la cité des Anglais ou des Hollandais. Il a été ravagé par les intempéries et les bombardements de la 2nde guerre mondiale. Une association s'est créée pour le reconstruire.

Les récompenses obtenues par Ianek Kocher

Prix Touraine Métiers d’art 2013, 2017

Prix régional des Métiers d’art 2013, 2017

 

Pour contacter l’atelier

Tél : 06 24 21 86 90 ; mail : ianek_kocher@yahoo.fr

Les horaires d'atelier :

7h30 à 17h00 du lundi au jeudi

7h30 à 16h00 le vendredi

Il est préférable de prendre rendez-vous.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2019 4 14 /03 /mars /2019 09:19

Suite à leur assemblée générale, les Danseux du Nais ont élu leur bureau. Ce groupe folklorique christophorien s’est fixé pour but de faire revivre les danses traditionnelles comme la polka, le tape-cul, et autres ritournelles qui faisaient danser la France autrefois.

Actuellement, le groupe compte une douzaine de personnes dont une accordéoniste. Après la pause hivernale et en vue des prochaines sorties, les Danseux du Nais ont repris leurs répétitions depuis le mardi 13 mars, à l’espace Beau-Soulage. Les répétitions ont lieu tous les mercredis soirs à 20 h 30. Si vous êtes intéressé(s), vous pouvez aller les voir, vous essayer à quelques pas de danse et, pourquoi pas, décider de rejoindre le groupe des Danseux du Nais.

Voici la composition du bureau pour l’année 2019 :

Présidente : Monique Mauclair

Vice-présidentes : Nadège Huguet et Huguette Candat

Secrétaires : Marie-Christine Huguet et Manuel Mendès

Trésoriers : Michel Mauclair et Serge Huguet

Membres : Marie-Rose Poisson et Jean-Claude Candat

Contact pour les personnes intéressées par la danse ou la musique : Monique Mauclair au 02 47 29 25 95

De g à d : assises Nadège Huguet, Monique Mauclair, Huguette Candat ; debout Serge Huguet, Manuel Mendès, Marie-Christine Huguet, Michel Mauclair, Marie-Rose Poisson et Jean-Claude Candat

De g à d : assises Nadège Huguet, Monique Mauclair, Huguette Candat ; debout Serge Huguet, Manuel Mendès, Marie-Christine Huguet, Michel Mauclair, Marie-Rose Poisson et Jean-Claude Candat

Partager cet article
Repost0
2 mars 2019 6 02 /03 /mars /2019 15:04

Jeudi soir, une réunion publique se tenait dans la salle de l’espace socioculturel « Le foyer » pour présenter aux Christophoriennes et Christophoriens le projet de PLU retenu par les élus. Ce projet est maintenant en cours de rédaction, les personnes publiques associées ayant déjà été rencontrées et les différents schémas d’aménagement du territoire  mis à disposition de la commune et du cabinet Urban’ism en charge du PLU.

Ce cabinet, qui s’occupe aussi de la révision du PLU de Saint-Paterne-Racan, est celui qui avait déjà été retenu en 2006, lors de la réalisation du PLU qui n’a pu aboutir car, en 2008, avec le changement de municipalité, bien qu’arrivé en phase finale avec le commissaire enquêteur nommé, tout a été arrêté.

Certaines des études précédentes ont pu servir de base de travail mais avec les nouvelles lois et normes mises en place depuis, il a donc fallu remanier et modifier une partie de la trame précédente.

Présentation du PLU par Mme Nioche, à droite, et Catherine Lemaire

Présentation du PLU par Mme Nioche, à droite, et Catherine Lemaire

Cette nouvelle présentation fut faite par Mme Nioche du cabinet Urban’ism avec l’appui d’un diaporama. Le PLU est un document établi pour 10 ans. Celui-ci sera donc établi pour 2019 à 2030. C’est la commune qui le met en place, qui l’approuve et qui doit ensuite le soumettre à la CCGC-PR qui en a la compétence depuis le 18 octobre 2017 car la relance effective de l’élaboration du PLU de Saint-Christophe est effective depuis septembre 2018.

Le PLU est un document à la fois stratégique et juridique. Il contient :

  • Un rapport de présentation et un rapport de justification
  • Un projet d’aménagement et de développement durable
  • Une orientation d’aménagement et de programmation
  • Un règlement écrit et un règlement graphique
  • Des annexes (zonages d’assainissement, servitudes d’utilité publique, …)

La réalisation d’un PLU se fait en 4 étapes. L’étape 1 permet de mettre en place un diagnostic du territoire avec l’objectif de définir les grands enjeux de la commune. L’étape 2 est celle de la construction du PADD (plan d’aménagement et de développement durable) dont la CCGC-PR a la compétence ce qui fait qu’elle doit aussi émettre un avis après celui du Conseil municipal. L’avant-dernière étape est celle de la mise en place du règlement et des zonages. Et la dernière verra la formalisation et l’arrêt du projet du PLU après l’avis des personnes publiques associées, projet qui sera suivi de l’enquête publique et de la phase finale : l’approbation du dit PLU.

Illustrations de l'axe 1
Illustrations de l'axe 1

Illustrations de l'axe 1

Au niveau du travail en cours, le bouclage est prévu pour la fin du mois de juillet. Les personnes publiques associées seront rencontrées fin mai pour travailler sur le zonage avec les élus. Deux axes de travail sont prévus :

  • Axe 1 : Inscrire la préservation du cadre de vie comme socle de développement durable.
  • Axe 2 : Conserver un développement durable équilibré du territoire communal.

Voyons maintenant quels sont les objectifs retenus pour l’axe 1 :

  • Objectif 1 : Continuation des aménagements légers aux abords de l’Escotais, reprise des logements vacants dans le bourg. Amélioration des déplacements doux.
  • Objectif 2 : Préserver les composants urbains et architecturaux constitutifs de la qualité patrimoniale.
  • Objectif 3 : Organiser qualitativement l’espace rural et le grand paysage.
  • Objectif 4 : Assurer le maintien de la trame verte (haies, arbres isolés, allées arborées ou boisements) et bleue en protégeant la vallée de l’Escotais.

L’axe 2, objectif 1 : Proposer un développement démographique en adéquation avec les besoins communaux (actuellement +0,7%) ce qui donne environ 5 constructions nouvelles par an  soient 55 sur la durée du PLU.

  • Objectif 2 : Réduire l’impact du développement résidentiel sur l’activité agricole et les espaces naturels en proposant des opérations organisées plus denses et plus qualitatives.
  • Objectif 3 : Assurer les conditions favorables au maintien et développer l’activité agricole.
  • Objectif 4 : Maintenir le niveau d’équipement communal et permettre le confortement des activités économiques et des services.
  • Objectif 5 : Limiter l’exposition aux risques et aux nuisances pour les Christophoriens.

Une fois tous ces axes et objectifs commentés, deux diapositives résumèrent l’ensemble des propos en présentant pour l’une les zones classées en AOC « Côteaux du Loir » donc inconstructibles et pour l’autre les zones à urbaniser en premier et les principaux édifices de qualité à préserver.

Les diapositives qui résument (un peu) les objectifs de ce PLU
Les diapositives qui résument (un peu) les objectifs de ce PLU

Les diapositives qui résument (un peu) les objectifs de ce PLU

Une réunion très intéressante qui a permis aux trop rares personnes extérieures au Conseil municipal venues assister à cette réunion publique de prendre connaissance du travail réalisé par les élus quant au développement de la commune choisi pour les 10 années à venir. Personnellement, je trouve dommage de constater le manque d’intérêt notoire de nombreux habitants pour ce qui touche leur commune. Une réunion publique est une occasion pour être au courant de certaines actions initiées par les élus et de pouvoir de ce fait, en discuter avec eux avant, comme c’est le cas pour le PLU, de se manifester un peu tardivement, quand le dossier arrive à son terme.

Un public intéressé mais malheureusement trop peu nombreux !

Un public intéressé mais malheureusement trop peu nombreux !

Partager cet article
Repost0
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 10:26

 

Madame Madeleine Fargues, présidente, remercie les adhérents de leur présence, ainsi que les élus M. Cintrat et Mme Haslé et ouvre la séance.

Rapport moral de l’année 2018: présentation par Mme Fargues- présidente.

L'association a poursuivi son but initial : faire vivre l'ancienne église romane dite

"Chapelle Saint André »( Xe et XVe) comme un espace culturel du territoire en y organisant ou en y accueillant des manifestations artistiques.

Les activités 2018

16 mars 2018 : participation au "festival Femmes en campagne" : Conférence-débat d’Anne Fages, présidente du Secours Catholique-Caritas d’Indre-et-Loire. Mise à l'honneur d'une femme engagée au service des autres. Public nombreux venu de plusieurs communes.(Bibliothèque de Neuvy-le-Roi)

1er juin 2018 : Conférence : « Mémoires d’un Grognard de Napoléon » de Pascal Dubrisay,

historien d'art et Patrick Binet, éditeur à Loches. Conférence passionnante et public nombreux.(Salle Moisant)

23 juin 2018 : Ouverture de la saison à la Chapelle Saint-André. Fête de la musique et concert de Carine Achard et Dominique Chanteloup (variétés françaises, piano-voix et percussions).8 au 16 septembre 2018 : Résidence d'artiste à la Chapelle de Sarra Monjal, plasticienne, qui a été accueillie (gîte et couvert) entièrement par les membres de l'association.

Du 8 au 13 septembre : création originale dans l'édifice sur le thème de la mer (inspiration charpente à chevrons-portant-fermes) : Kakémonos, mobiles, éclairage,….Aide d'artisan, artistes, bénévoles

Visite d'adultes et scolaires (5 classes de l'école primaire des Tilleuls) tous les scolaires de la commune furent invités.

14-15-16 septembre : Exposition Sarra Monjal: journées du patrimoine.

Vernissage le 14 septembre : introduction théâtralisée par la compagnie" Coucou la Fourmi" : thème de la mer : poèmes, texte d'Abel Pirès.

Utilisation de la chapelle par d'autres associations culturelles.

9 et 10 juin : L'association TEE (Touraine Espoir d'Enfant) pour 2 représentations

24 juin : La maison des écritures : cabaret poétique : Kusduo

02 septembre : La maison des écritures : Jazz Dialogue = Swing Together Trio

29 au 30 septembre et 6 octobre : Association : les mots voyageurs : Exposition-Rétrospective Sylvie Vannier " Une artiste en pays de Racan ". Organisée par les filles de Sylvie Savignard et son compagnon Christian Zimmermann. Nombreuses visites.

Pour utiliser la chapelle, obligation de s'adresser à notre association afin de définir une date, et signer le contrat de mise à disposition, ensuite faire une demande à la CCGCPR accompagnée de l'attestation d'assurance.

Entretien et fleurissement des abords : aide de la commune de Neuvy-le-Roi. Remerciements à Madame Marchaisseau, adjointe et aux employés communaux, aide du CRP Fontenailles et des bénévoles de notre association.

Toiture : constatation de désordres sur la toiture.

Quelques améliorations sécuritaires et esthétiques sont à apporter à l'intérieur du bâtiment. Nous aimerions nous en entretenir avec les élus responsables des bâtiments à la CCGCPR

Le rapport moral est approuvé à l'unanimité tout comme le rapport financier.

 

ANIMATIONS 2019: présentation par M.Houtart, président adjoint.

Vendredi 3 mai, à 20h30 à la salle Moisant : Conférence animée par Jacques Verrière sur le thème : LE VITRAIL ET SAINT MARTIN. Madame Dominique Verrière, sa fille nous présente l'œuvre de son père.

Du 14 au 29 juin, 20h30 à la Chapelle Saint André : Exposition Benoit DECHELLE plus

- exposition à la Grange-atelier qui se tiendra en parallèle de celle de la Chapelle.

- Exposition sur les Fables de La Fontaine à la bibliothèque, elle débutera certainement en mai afin de permettre aux scolaires d’y venir.

-Installation des grands formats dans les rues du village se fera en principe également dès le mois de mai.

Samedi 22 juin, 20h30 à la Chapelle Saint André : Théâtre : MONSIEUR LOVESTAR ET SON VOISIN DE PALIER D'Eduardo MANET,par la compagnie : Coucou la fourmi.

Les 20.21.22 septembre : Journées du patrimoine.

COTISATIONS 2020 : présentation par Mme Fargues- présidente.

Adhérent 12€ ; Couple 20€ ; Bienfaiteur 30€

ELECTIONS 2019 : présentation par Mme Fargues, présidente.

Membres rééligibles :

Mesdames : M.FARGUES ; W.ZAMARLIK

Monsieur : M.HOUTART

Appel de candidatures :

2 candidatures : Madame NARBONNE Claudine ; Madame NICOLAS Anne Marie

Il est procédé au vote. Les 5 candidatures sont élues et réélues à l'unanimité.

 Après les questions diverses, Mme Fargues remercie les adhérents, les membres du conseil d'administration de leur présence et invite tout le monde au pot de l'amitié.

À l'issue de cette AG les membres du CA ont procédé au vote du bureau :

Madeleine FARGUES souhaitant démissionner de son poste de Présidente, Marc HOUTART est élu Président à l'unanimité avec Madeleine FARGUES à ses côtés comme vice-présidente.

Neuvy-le-Roi : Assemblée générales des "Amis de la chapelle saint André"

Voici la composition du nouveau bureau :

Président : Marc HOUTART

Vice-Présidente : Madeleine FARGUES

Trésorière : Bernadette BEAUMOND

Trésorier adjoint : Philippe LARUS

Secrétaire : Michèle ROLO

Secrétaire adjoint : François FORTIN

Le nouveau Président remercie vivement les administrateurs de leur confiance, et tient à féliciter Madame Fargues pour son investissement au sein de cette association qu'elle préside depuis 2006 et la qualité des manifestations programmées durant toutes ces années. Il se réjouit d'avoir Madame Fargues à ses côtés, son expérience lui est indispensable.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2018 7 28 /10 /octobre /2018 10:12

Pour la dernière manifestation de l’année organisée par l’association « Autour de la Collégiale de Bueil », la météo avait pris des couleurs automnales et les marrons grillés et la bernache offerts dès l’arrivée étaient très appréciés. Dans la cave où avaient lieu les contes malgaches, un très agréable feu de cheminée réchauffait l’atmosphère. Tout était donc pensé pour que la soirée se déroule sous les meilleurs auspices.

Bernache et châtaignes grillées sont très appréciées
Bernache et châtaignes grillées sont très appréciées
Bernache et châtaignes grillées sont très appréciées
Bernache et châtaignes grillées sont très appréciées

Bernache et châtaignes grillées sont très appréciées

Pendant que le nombreux public prenait place, la conteuse, Mary des Ailes, de son vrai nom Sophie Bazin, était assise sur la scène, revêtue d’une longue robe verte et les épaules recouvertes d’un grand lamba aux couleurs vives qui mettaient une touche lumineuse dans la pénombre de la cave. Sa fille, Zoé, jouait en sourdine du valiha, variété de cithare tubulaire en bambou, instrument incontournable de Madagascar.

Le public s'installe et Zoé joue du valiha
Le public s'installe et Zoé joue du valiha
Le public s'installe et Zoé joue du valiha

Le public s'installe et Zoé joue du valiha

Dès que les spectateurs furent installés, Didier Descloux, le président, présenta la soirée et signala qu’exceptionnellement, « elle se déroulera en deux parties avec un entracte d’une dizaine de minutes car le programme est assez copieux. Je vous signale aussi, que le compagnon de notre conteuse, Johari Ravaloson, est parmi nous car, en ce moment, il est en résidence à la Maison des Écritures de Neuvy-le-Roi. »

 

Didier présente la soirée
Didier présente la soirée

Didier présente la soirée

Avant le premier conte à son répertoire, Mary des Ailes présenta le valiha et demanda au public : «  Quand à la fin du conte (angano) je dirai : Angano, angano, vous répondrez : arira, arira (foutaises, foutaises). »

La conteuse présente le valiha

La conteuse présente le valiha

Et, à partir de là, les contes s’enchaînèrent, magnifiques, captivants, drôles avec toujours une morale pour terminer. De temps en temps, un petit interlude musical avec le valiha de Zoé ou des chants malgaches interprétés par Sophie, Johari et leurs deux enfants, Zoé et Arthur, transportait les spectateurs dans les paysages si bien contés par Mary des Ailes.

 

La conteuse au cours du spectacle, tantôt seule, tantôt avec ses enfants.
La conteuse au cours du spectacle, tantôt seule, tantôt avec ses enfants.
La conteuse au cours du spectacle, tantôt seule, tantôt avec ses enfants.
La conteuse au cours du spectacle, tantôt seule, tantôt avec ses enfants.

La conteuse au cours du spectacle, tantôt seule, tantôt avec ses enfants.

Le petit entracte permit de discuter avec Sophie et Johari et de connaître leur action en faveur des enfants malgaches.

Sophie Bazin, alias Mary des Ailes et Johari Ravaloson

Artiste plasticienne, Sophie Bazin signe ses œuvres de son pseudonyme. Quand, en 2008, elle s’installa à Madagascar, elle remarqua que « les livres, là-bas, ne sont pas très beaux. Normal, car cela ne fait pas partie des préoccupations principales des familles sur place. L'idée m'est venue de publier des livres plus jolis à destination des bibliothèques locales et de les rendre ainsi accessibles à tous. Plusieurs albums pour les enfants ont été déjà réalisés par des élèves. En Mayenne, j'ai trouvé un excellent soutien auprès de l'association Ambohimad qui est devenue partenaire du projet.»

Johari qui a fait des études de droit, est auteur de nouvelles, de romans et de livres pour la jeunesse. Il  explique : « Nous intervenons dans des classes de CM1-CM2, en France et à Madagascar et travaillons avec les enseignants. Avant notre venue, les enfants, Français et Malgaches, doivent, avec l’aide de leurs parents, rapporter un conte lié à leur région. Ensemble nous étudions le conte et les enfants l’illustrent. Les écoles correspondent entre elles et font des échanges. Moi, je m’occupe de traduire les contes français en malgache et vice-versa. Les écoles reçoivent les livres contenant les contes entièrement illustrés par les enfants. »

Et, Mary des Ailes ajoute : « C’est grâce à ce travail de mémoire qui fait resurgir des contes parfois oubliés que je peux alimenter mon répertoire. À Madagascar, les histoires et chansons sont issues de contes et légendes souvent féroces, comme Takalo, histoire d'un bébé ogre qui veut manger ses parents. »

Comment faites-vous pour l’impression et l’édition des livres ?

Avec une association d’artistes, nous avons créé la maison d’édition « Dodo vole » qui s’est donnée pour ambition de défendre les cultures en voie de disparition et les minorités discrètes du sud-ouest de l’océan Indien. Afin d’outiller les langues régionales, nous avons dès le départ publié en français et en créole réunionnais, puis rapidement en malgache et en malgache régional. Le nom Dodo, vient de l’oiseau de la Réunion qui ne volait pas et qui s’est ainsi fait massacrer par les marins qui arrivaient à terre. L’espèce a totalement disparu. D’avoir accolé à Dodo le verbe vole veut montrer que nous souhaitons un envol de ces cultures et non leur disparition. C’est aussi ce symbole que l’on retrouve dans Mary des Ailes. 

Comme nous vivons depuis 2 ans à Caen, nous sommes aussi un peu aidés par la Maison de Normandie.

Avant la reprise du spectacle, nous avons pu feuilleter quelques ouvrages. Il faut reconnaître qu’ils sont magnifiques et les dessins des enfants sont assez enchanteurs !

Les livres pour enfants illustrés par les enfants : Katra (prononcer Katcha) et le crocodile rouge ont été contés au cours de la soirée
Les livres pour enfants illustrés par les enfants : Katra (prononcer Katcha) et le crocodile rouge ont été contés au cours de la soirée

Les livres pour enfants illustrés par les enfants : Katra (prononcer Katcha) et le crocodile rouge ont été contés au cours de la soirée

L’entracte achevé, chacun reprit sa place et la conteuse laissa la place à Johari pour conter l’histoire de Ietsé, géant vénéré par les Malgaches, qui vivait il y a fort longtemps, à l’époque où la lune avait une sœur jumelle.

C’est lui qui, pour abreuver les zébus eut l’idée de faire un barrage sur la rivière et créa ainsi un lac, le lac Ietsé, qui existe toujours. Avec son épouse, le soir, ils s’asseyaient au bord du lac et contemplaient les deux lunes qui se miraient dedans. Son jeune fils, à qui il ne refusait rien, lui demanda d’aller lui chercher la lune. Le géant sauta, sauta, finit par saisir une lune mais eut beaucoup de mal à la tirer vers le sol. Finalement, il s’écrasa au sol et la lune disparut au fond du lac. Voilà pourquoi il n’y a plus qu’une seule lune !

La dernière histoire fut celle du tamarinier, arbre magique, qui peut illustrer ce proverbe : « Bien mal acquis ne profite jamais ! »

C'est à Johari qu'incomba de raconter le conte sur le géant Ietsé
C'est à Johari qu'incomba de raconter le conte sur le géant Ietsé

C'est à Johari qu'incomba de raconter le conte sur le géant Ietsé

Avant que le public ne se disperse, la conteuse invita tout le monde à reprendre avec elle la chanson de Takalo et c’est sous un tonnerre d’applaudissements que cette belle soirée se termina.

C'est par un chant en famille que se termina cette magnifique soirée.
C'est par un chant en famille que se termina cette magnifique soirée.

C'est par un chant en famille que se termina cette magnifique soirée.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 08:58

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 21:35

Pour ce week-end du Patrimoine consacré à l’exposition « L’art de l’enluminure » à la chapelle Saint-Gilles, ce sont 200 personnes venues des alentours mais aussi de la ville de Tours et du département voisin de la Sarthe, parmi lesquelles Catherine Lemaire, maire de la commune, André Lascaud, 1er adjoint, Emmanuelle Hocdé, adjointe en charge des associations, qui ont pu apprécier la qualité de l’exposition et la minutie du travail réalisé par l’enlumineuse.

L’intérieur de la chapelle, habillé de branchages couverts de papillons multicolores créait un écrin douillet pour accueillir les enluminures de tailles différentes et représentant des sujets variés, tous des copies sorties de livres d’heures.

Un beau décor pour une superbe exposition

Un beau décor pour une superbe exposition

La trentaine d’œuvres exposées a soulevé l’admiration de tous, connaisseurs et non initiés. L’artiste s’est prêtée de bonne grâce au jeu des questions-réponses concernant son travail. Les questions les plus fréquentes concernaient le temps passé pour réaliser une œuvre et la réponse était invariablement : « Je ne peux pas estimer le nombre d’heures. Ce sont des jours, des semaines voire des années, mais je ne travaille pas en continu dessus. Il y a du temps de préparation du matériel, des pigments, du temps de séchage entre les différents éléments ou couches. Mais, quand je me lance dans une enluminure, je suis à fond dedans et je ne vois pas le temps passer. C’est très prenant et demande une concentration telle que je fais abstraction de tout ce qui m’entoure. Pour moi, c’est une sorte d’addiction. » La loupe mise à disposition des visiteurs leur permettait d’apprécier la finesse du travail et tous s’extasiaient sur la qualité de l’exposition.

Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés
Des visiteurs très intéressés

Des visiteurs très intéressés

Certains visiteurs attirés par l’annonce du thème de l’année souhaitèrent aussi connaître l’histoire de cette jolie petite chapelle créée au XIe siècle mais reconstruite au XVe siècle et, les membres de l’association « Histoire et Patrimoine », organisateurs de cette manifestation, se firent un plaisir d’en rappeler les principales dates et de conter la légende de Saint Gilles et de sa biche.

Devant la chapelle, l’association présentait ses différents ouvrages et, notamment, sa toute nouvelle production, en lien avec l’exposition, des marque-pages reproduisant quelques enluminures. Ils connurent un véritable succès.

Le stand de l'association et les marque-pages
Le stand de l'association et les marque-pages

Le stand de l'association et les marque-pages

Les jardins du Clos Saint-Gilles jouxtant la chapelle étaient également ouverts et les visiteurs ne manquèrent pas de s’extasier devant le beau spectacle qui leur était offert par les propriétaires du lieu.

L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses
L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses

L'allée du Clos Saint-Gilles et quelques roses

Un beau week-end ensoleillé qui a mis en valeur une petite partie du riche patrimoine christophorien pour le plus grand plaisir des visiteurs que l’association remercie.

 

Explications sur le travail de l'enlumineuse
Explications sur le travail de l'enlumineuse

Explications sur le travail de l'enlumineuse

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 11:11

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages