Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2024 7 07 /07 /juillet /2024 10:54

Pour cette 19ème promenade crépusculaire, Histoire et Patrimoine avait convié ses adhérents mais aussi toutes les personnes qui s’intéressent à l’histoire locale à une soirée dédiée au patrimoine bâti mais aussi à quelques personnages liés à ce patrimoine et ayant joué un rôle important dans la vie de la commune.

C’est donc sous la forme d’une déambulation que s’est déroulée cette soirée.

Pour ce faire, cinq membres du Conseil d’Administration de l’association,  sont intervenus chacun sur un site différent pour présenter à chaque arrêt, un lieu et le personnage qui lui est attaché.

Vers 18 h, le président Philippe Larus souhaita la bienvenue aux 70 personnes présentes et la promenade put commencer.

Arrivée des participants
Arrivée des participants
Arrivée des participants

Arrivée des participants

Les Rabines et Jules Gendron

La première halte se situait à proximité du point de départ et, il ne fallut que quelques minutes pour atteindre la cour des Rabines, première intervention de la soirée, proposée par Monique.

L’histoire de ce fief s’échelonne du 14e au 18siècle. Son descriptif figure dans la base Mérimée. À l’intérieur de la maison, une peinture murale datant du 15e siècle, est encore visible.

À cette demeure, le personnage qui a retenu notre attention, est Jules Gendron, qui naquit dans ce lieu où résidaient ses parents le 25 février 1813. Il y habitera jusqu’en 1840. Il se maria à Bléré en 1845 et, avec son épouse, ils s’installèrent place du marché, la place Jehan d’Alluye actuelle, à Saint-Christophe, village où naquirent la plupart de ses enfants. Il exerçait la profession de notaire.

Le 26 juillet 1850, il fut élu maire de la commune et le resta jusqu’en mai 1857. À la fin de son mandat d’élu, ils habitèrent à Tours puis à Bléré où il exerça sa profession de notaire. Il y mourut à 82 ans, le 5 février 1895. 

Nous quittons les Rabines pour l’Auberdière toute proche.

Dans la cour des Rabines
Dans la cour des Rabines
Dans la cour des Rabines

Dans la cour des Rabines

La peinture murale
La peinture murale
La peinture murale
La peinture murale

La peinture murale

L’Auberdière et Victor Gruel

C’est la propriétaire des lieux, Claudie, qui a accueilli la petite troupe pour parler de Victor Gruel. 

C’est dans le recensement de 1946 qu’il apparaît à L’Auberdière, maison habitée également par le couple Balzac. Ce personnage avait déjà une vie bien remplie lors de son arrivée à Saint-Christophe. Il est né le 30 avril 1886 à Gentilly dans le Val de Marne. D’après quelques bulletins de notes retrouvés, il était plutôt bon élève, dans le nord. Il fut appelé sous les drapeaux le 9 octobre 1907 et gravit rapidement les échelons : caporal, sergent, sous-lieutenant de réserve en 1909. Renvoyé en disponibilité, il reprend sa profession d’agent de change. Le 9 mars 1907, il se marie pour la première fois. Victor eut une carrière militaire assez dense et termina avec le grade de commandant. Il fut décoré de la Croix de Guerre, nommé Officier puis Chevalier de la Légion d’honneur après la Première Guerre Mondiale, il fut fait prisonnier durant la seconde et envoyé à Buchenwald. Installé à Saint-Christophe depuis 1936, nommé juge de paix suppléant en 1937, il se présenta en 1938 aux élections du Conseil Général à Neuvy-le-Roi, mais il ne fut pas élu ! On le trouvera élu à Saint-Christophe en 1945.

Au cours de sa vie assez mouvementée,  il aura suite à des divorces ou des décès, 5 femmes officielles et une fiancée qui lui donna un fils, Maurice, né en 1920. Il devint ceinture noire de judo, 9e dan et entraîneur de l’équipe de France. Victor ne s’occupa guère de lui !

C’est dans le Var, à Carnoules, que notre personnage s’est éteint le 22 août 1963.

Sur le site de l'Auberdière
Sur le site de l'Auberdière
Sur le site de l'Auberdière
Sur le site de l'Auberdière
Sur le site de l'Auberdière

Sur le site de l'Auberdière

Pour rallier la halte suivante, c’est par le chemin du jeu de boules et la rue des Quinze pas, deux passages typiques de la commune, que les auditeurs regagnèrent le troisième site pour écouter Fabrice parler de Bourg Labbé et de deux personnages de la famille Labbé : le docteur Edmond-Louis Labbé et l’écrivaine Daphné-du-Maurier.

Cette maison ancienne a abrité de nombreuses générations de Labbé ayant exercé des professions dévolues habituellement à une classe de la société plutôt aisée. Même si Fabrice, l’orateur, est parti de Jacques Labbé, vivant à la fin du 16e siècle, pour arriver aux 2 Labbé qui nous intéressaient pour cette soirée, je vais donc vous présenter le docteur puis l’écrivaine. Même si Saint-Christophe s’enorgueillit de ses deux célèbres médecins mis à l’honneur devant l’hôtel de ville, Fulgence Raymond et Raphaël Blanchard, il ne faut pas oublier Edmond-Louis Labbé né le 25 août 1825 dans la commune et qui fut médecin chirurgien à Paris où il décéda en 1894.

Il fut interne en médecine à l'hospice général de Tours où il fut honoré d'une médaille d'or pendant l'épidémie de choléra de 1849. Il fut ensuite interne des hôpitaux de Paris de 1855 à 1857 et soutint une thèse, "de l'érysipèle", à la faculté de médecine de Paris en 1858. En 1867, après concours, il fut nommé médecin du bureau central des hôpitaux de Paris. De 1869 à 1871, il exerça à l'hôpital de la Charité, soigna varioleux et blessés pendant le siège de Paris. Chargé d'une ambulance de la ville de Paris (1er arr.) et honoré d'une médaille d'argent, il devint médecin du service des incurables à l'hôpital Laennec de 1872 à 1874, puis médecin de la Maison municipale de santé de 1874 à 1889, et enfin médecin à  l'Hôtel-Dieu de 1889 à 1892.

L’autre personne liée à la famille Labbé, est la romancière Daphné du Maurier, née en Angleterre de Gerald-Hubert-Edward Busson du Maurier, acteur, auteur, metteur en scène, ayant pour ancêtres Madeleine Labbé et Mathurin Busson, maître verrier. Lorsque la Révolution éclate, leur fils Mathurin-Robert, né à Chenu, à la ferme du Maurier, émigre en Angleterre et, pour fréquenter la noblesse française ajoute le nom du Maurier à Busson. Depuis, tous ses descendants nés en Angleterre portèrent ce nom : Busson du Maurier. C’est ainsi que Daphnée ayant appris l’histoire de sa famille est venue à plusieurs reprises en France, à Saint-Christophe. Plusieurs de ses œuvres ont été adaptées au cinéma. L’histoire de ses ancêtres français est relatée dans « Les souffleurs de verre ».

À proximité de Bourg-Labbé
À proximité de Bourg-Labbé

À proximité de Bourg-Labbé

Daphné du Maurier et le docteur Edmond-Louis Labbé
Daphné du Maurier et le docteur Edmond-Louis Labbé

Daphné du Maurier et le docteur Edmond-Louis Labbé

Pour passer au sujet suivant, le groupe a emprunté le chemin des Marmoux qui a permis d’arriver au Te Deum, lieu où s’est passé un fait divers à l’école des sœurs à la fin du 19e siècle ainsi que certains faits pas très catholiques ! C’est Lionel qui s’est chargé de dévoiler ces deux affaires.

Pour la première, il s’agit d’un accident : une fillette est tombée dans le puits en allant chercher de l’eau et est décédée. La seconde, montre l’agissement du curé du moment vis-à-vis d’une veuve possédant une petite fortune qu’il a dilapidée en achetant à son nom, mais avec l’argent de la veuve, des propriétés. L’affaire a été révélée lorsque le fils voulut, à la mort de sa mère, récupérer son héritage.

Au Te Deum face  au lieu où se déroulèrent les 2 affaires.
Au Te Deum face  au lieu où se déroulèrent les 2 affaires.
Au Te Deum face  au lieu où se déroulèrent les 2 affaires.

Au Te Deum face au lieu où se déroulèrent les 2 affaires.

Après ces révélations, direction le dernier site. Pour l’atteindre, une petite marche d’environ 2 km a été nécessaire. Première petite halte pour écouter Jean faire un petit historique sur la chapelle Saint-Gilles  qui faisait autrefois partie du Clos du même nom. Puis à sa suite, c’est à l’intérieur du domaine puis devant la maison que l’histoire du site fut contée et que l’on découvrit quelques personnages marquants dont Charles Bongendre qui fut maire du village du 20 février 1858 à juillet 1868. C’est lui qui a succédé au premier maire mentionné, Jules Gendron. Et, il n’a pas réussi à faire établir la station voulue par son prédécesseur en Vienne ! Mais comment est-il arrivé au Clos Saint-Gilles ? Le 1er mai 1847, Charles Bongendre avait épousé Clotilde Bodin à Orléans. Nous retrouvons le couple habitant rue Saint-Gilles dans le recensement de 1851. En 1856, Aimé Bodin, veuf, père de Clotilde, habite rue Saint-Gilles avec ses enfants et petits-enfants. Charles Bongendre décéda le 23 mai 1869 et Clotilde, sa veuve continua à vivre au Clos Saint-Gilles avec ses enfants.

Jean présente l'historique de la chapelle
Jean présente l'historique de la chapelle

Jean présente l'historique de la chapelle

Poursuite de la présentation du lieu dans le jardin puis devant la maison
Poursuite de la présentation du lieu dans le jardin puis devant la maison
Poursuite de la présentation du lieu dans le jardin puis devant la maison

Poursuite de la présentation du lieu dans le jardin puis devant la maison

Pour achever cette soirée, c’est au niveau du nouveau théâtre de verdure créé par Jean et Thierry que tous les participants se sont retrouvés pour assister à une petite saynète relatant une cavalcade de 1893. Des femmes préparent les costumes qui habilleront les personnes qui défileront lors de la cavalcade. Le maire du village, M. Rocheron, trouve que ça ne va pas assez vite !

La saynète finale
La saynète finale
La saynète finale
La saynète finale
La saynète finale

La saynète finale

C’est sur cette note de gaieté que s’achève la promenade, chacun étant invité avant de repartir à partager le verre de l’amitié.

Pour ceux qui le souhaitaient, un pique-nique sorti du panier avait été prévu et, c’est à l’abri, dans la grange qu’il s’est déroulé dans une ambiance très chaleureuse.

Une bonne partie des intervenants de la soirée !

Une bonne partie des intervenants de la soirée !

Rendez-vous à l’année prochaine pour la 20ème édition ! 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2024 5 28 /06 /juin /2024 13:08
L'UCTSPC communique : Sur les pas de Ronsard pour le 500ème anniversaire de sa naissance

Voici le flyer concernant l'événement Ronsard 2024 porté par la Communauté de Communes afin de célébrer le 500ème anniversaire du poète.  

Il s'agit d'une grande randonnée pédestre organisée par l'association de randonnée "Les Pas Rouzierois", qui reprend le texte "Le Voyage de Tours". La randonnée se divise en deux jours (07 et 08 septembre prochain) et en plusieurs portions si les randonneurs ne souhaitent pas faire la randonnée dans sa totalité.

Des animations culturelles gratuites seront également de la partie le samedi. Tout le monde est convié à participer aux lectorales, aux ateliers de calligraphie ou encore au concert. 

L'ensemble du programme

L'ensemble du programme

Partager cet article
Repost0
17 mai 2024 5 17 /05 /mai /2024 14:57
Saint-Paterne-Racan : L'UCTSPC communique : "Suite du calendrier des marches"
Partager cet article
Repost0
3 mai 2024 5 03 /05 /mai /2024 12:45
Saint-Paterne-Racan : calendrier des marches avec l'UCTSPC
Partager cet article
Repost0
16 avril 2024 2 16 /04 /avril /2024 08:02
Bueil-en-Touraine : Randonnée pédestre
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2024 7 28 /01 /janvier /2024 17:12

Un changement d’année civile implique souvent la tenue d’une assemblée générale pour chaque association déclarée. Pédibus s’est bien conformé à cette préconisation et avait convié ses adhérents à y participer. Profitant d’un beau soleil, le groupe a volontiers accepté de poser à l’extérieur pour une photo avant de s’installer à l’intérieur de la salle Foubert, mise gracieusement à disposition par la mairie de Montval-sur-Loir.

Chacun ayant regagné sa place, l’assemblée générale put alors commencer.

Les adhérents présents à l'AG

Les adhérents présents à l'AG

La présidente, Michelle Cerneau, ouvrit la séance en remerciant la municipalité pour le prêt de cette salle puis elle poursuivit ses remerciements en direction du Conseil Départemental pour sa subvention de 170 €. Puis, ses remerciements allèrent aux adhérents qui avaient organisé et mené des randonnées au cours de l’année : Michel et Dany Benoit, François Paré, Lionel et Monique Royer, Nicole Cordier Auger ainsi que Jacques Hérissé qui a mené une randonnée pendant les vacances de la Toussaint.

Les 5 nouveaux adhérents reçurent des souhaits de bienvenue et le décès d’une adhérente au cours de l’année passée fut rappelé.

Les membres du bureau : de g. à d : Michelle Cerneau, François Paré, Michel Benoit

Les membres du bureau : de g. à d : Michelle Cerneau, François Paré, Michel Benoit

Toutes ces petites annonces formulées, elle précisa ensuite que l’après-midi se déroulerait en 5 parties :

  • Le bilan moral présenté par la présidente

Pour la saison 2023-2024, le club compte actuellement 39 inscrits (28 femmes et 11 hommes)

La saison précédente 2022-2023 nous avions 46 inscrits (34 femmes et 12 hommes)

Une baisse sensible des adhésions semble se dessiner…

Un point sur l’âge des adhérents : 6 octogénaires, 12 adhérents ont entre 75 et 79 ans, 9 adhérents entre 70 et 74 ans, 7 adhérents entre 65 et 69 ans, 4 adhérents entre 60 et 64 ans, 1 adhérente a moins de 60 ans.

Pour la saison 2023-2024 l'âge moyen est de 73 ans et 1 mois.

De quelles localités viennent nos adhérents : 24 de Montval-sur-Loir, 1 du Gué de Mézières, 1 d’Aubigné-Racan et 1 de Neuillé-Pont-Pierre, 4 de Dissay-sous-Courcillon, 6 de Luceau et 2 de Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Les randonnées de 2023 : 35 randos effectuées. 4 ont été annulées à cause du mauvais temps.

La moyenne du nombre de participants par rando est de 17 personnes. Pour les petits parcours, la moyenne des participants est de 10 personnes et pour les grands parcours, 9 personnes.

Des adhérents attentifs pendant la présentation des bilans
Des adhérents attentifs pendant la présentation des bilans
Des adhérents attentifs pendant la présentation des bilans

Des adhérents attentifs pendant la présentation des bilans

Les randos où nous étions les plus nombreux sont celles du 30 novembre 2023, à Vaas où nous étions 31 ;  celle du 16 mars 2023 à St Germain d'Arcé où nous étions 30. Il y avait un très beau soleil ce jour là.

Les randos où les adhérents étaient les moins nombreux : c'est celle du 9 novembre. Nous étions 6 à parcourir les chemins de Montabon. Il faut signaler qu'à 13 h 30 il y a eu une très grosse averse. Mais à partir de 14 h nous avons randonné sans pluie.  Il y aussi celle du 26 octobre où vous étiez 7. (C'étaient les vacances de la Toussaint). Elle était menée par notre ancien président Jacques Hérissé. Et également celle du 16 novembre à Saint-Paterne-Racan avec 6 filles accompagnées de leur guide Lionel Royer qui ont affronté le vent et un peu de pluie.

En 2023, nous avons sillonné les chemins et petites routes d’environ 21 communes

Ceux qui ont effectué toutes les grandes randos, ont parcouru environ 300 km en 2023 (année précédente 340 km) et 200 km environ pour ceux qui ont fait les petits parcours. (année précédente 210 km).

La sortie à Bessé-sur-Braye le 15 juin fut évoquée. 13 personnes ont effectué une randonnée de 7,6 km dans les bois proches du Château de Courtanvaux. Le midi 17 personnes ont pique-niqué à l'ombre dans les bois près du Château. Pédibus a offert l'apéritif.

L'après-midi, visite guidée du Château de Courtanvaux avec une guide très intéressante et agréable.

Château de Courtanvaux
Château de Courtanvaux
Château de Courtanvaux
Château de Courtanvaux

Château de Courtanvaux

Pour conclure ce bilan moral, la présidente précisa : «Nous continuons toujours à organiser deux randos : une petite boucle imbriquée dans la grande boucle. Il est important de se retrouver ensemble sur les premiers kilomètres. Nous vous proposons toujours le covoiturage avec un rendez-vous sur le parking de la salle Orion. Mais nous constatons que beaucoup d'entre vous, vont directement au lieu de rendez-vous.»

Nos actions en 2023

Pédibus a été sollicité pour participer à Mars Bleu, une campagne dédiée au dépistage du cancer collorectal. Nous avons accepté, il s'agissait d'encadrer une marche qui a eu lieu un samedi matin, le 18 mars. Nous avons aussi participé à la marche d'Octobre Rose (campagne dédiée au dépistage du cancer du sein) le15 octobre 2023

Bilan financier présenté par François Paré, trésorier

Les finances sont saines ce qui permet de ne pas augmenter la part revenant au club lors de l’adhésion en début de saison. Elle reste fixée à 6 €. C’est la somme qui est également demandée aux adhérenyts inscrits dans d’autres clubs de randonnée.

Les 2 bilans ont été adoptés à l’unanimité.

Renouvellement partiel du CA

2 personnes ont quitté le conseil d’administration. Une était renouvelable : Dany Benoit qui a été réélue et une nouvelle intègre le CA : Corinne Guillois.

Une belle documentation pour organiser des randonnées est en possession du club. Les futurs organisateurs pourront en bénéficier ainsi que de conseils et aides apportés par les habitués.

Michel Benoit , en arrière plan, rappelle les mesures de sécurité.

Michel Benoit , en arrière plan, rappelle les mesures de sécurité.

En mai ou juin, une sortie sur la journée avec randonnée, pique-nique et visite sera reconduite. La date et le lieu ne sont pas encore fixés.

Conseils de sécurité

Michel Benoit, vice-président, rappelle les règles à suivre lors des randonnées : marcher en file indienne à gauche le long d’une route ou, selon les lieux, à droite sans dépasser le milieu de la route. Un grand groupe doit être scindé en 2 avec un espace entre chaque groupe. Quand on doit traverser, il faut le faire ensemble en râteau (tous ensemble). Avoir toujours sur soi un gilet jaune pour les passages sur les routes !

Il nous informe que sur Château-du-Loir, 4 circuits ont été remis en état. Cela a pris 2 ans ½ !

Sur le site de Montval-sur-Loir, on peut télécharger des circuits. De beaux panneaux ont été installés avec les différents circuits.

Toutes ces informations délivrées, arrive l’avant-dernier point à l’ordre du jour : la projection de photos prises lors des randonnées de l’année. Moment où chaque adhérent essaie de se rappeler du lieu et des anecdotes qui y sont liées. Ces quelques minutes sont toujours très appréciées et donnent l’occasion de retour en arrière qui déclenchent souvent des moments de bonne humeur, voire de rires pour plusieurs marcheurs !

Un panneau nouvellement installé

Un panneau nouvellement installé

Après ce moment de détente, avant le retour au domicile, c’est le moment du partage de la galette offerte par Pédibus à ses adhérents et le rendez-vous est pris pour la prochaine sortie qui aura jeudi après-midi à Dissay-sous-Courcillon.

Contact

Michelle Cerneau : 02 43 44 39 69

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2023 5 13 /10 /octobre /2023 16:40
Aidons la recherche !

Aidons la recherche !

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2023 4 28 /09 /septembre /2023 14:15

Après des boucles à vélo couvrant l’ensemble du territoire de la Communauté de Communes Gâtine-Racan réalisées il y a quelques années, ce sont maintenant des circuits de randonnées pédestres qui fleurissent dans la majorité des communes du territoire.

Sur Saint-Christophe-sur-le-Nais, ce sont deux parcours proposés par la municipalité, qui ont été retenus par la Communauté de Communes.

Extrait de délibérations :

25-01-2022 Chemins de randonnées

Délibération n°16: Communauté de Communes Gâtine-Racan – chemins de randonnées – accord circuit Saint Paterne Racan

Le Conseil Municipal, à l’unanimité, donne son accord pour l’inscription d’un chemin de Saint-Paterne- Racan pour une boucle comprenant la rue de la Chapelle et la rue Saint Gilles.

Délibération n°17: Communauté de Communes Gâtine-Racan – chemins de randonnées – inscription des circuits de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Le Conseil Municipal, à l’unanimité, demande l’inscription des itinéraires de Saint-Christophe-sur-le-Nais au Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnées et au Plan des Espaces Sites et Itinéraires.

25-02-2022 Chemins de randonnées

Madame Lemaire, Maire, donne la parole à Monsieur Couratin, Maire-Adjoint : 2 circuits de randonnées seront transmis pour expertise et validation.

Délibérations du 14 avril 2023

Délibérations du 14 avril 2023

Le premier circuit est désormais balisé et praticable. Seul bémol, le support papier n’est pas encore disponible, alors que nombre de communes peuvent le proposer aux marcheurs.

Malgré ce petit contretemps, Lionel Royer, membre de l’association de randonnée pédestre castélorienne "Pédibus" avait convié les adhérents de l’association à une découverte de ce premier circuit. Ils étaient donc une quinzaine, équipés ou non de bâtons de marche, à partir de Beausoulage sur les traces du meneur pour parcourir 8,500 km (le parcours complet  mesurant 11,500 km) pour la seconde randonnée de cette nouvelle saison. Pour les "petits marcheurs", une boucle d’environ 5 km, imbriquée dans la précédente, leur a permis de randonner de concert avec l’autre groupe jusqu’au niveau de Beaujeu et de profiter d’un superbe après-midi d’automne.

Les marcheurs prêts pour la seconde randonnée de la saison 2023-2024

Les marcheurs prêts pour la seconde randonnée de la saison 2023-2024

C’est cette particularité de 2 boucles imbriquées l’une dans l’autre qui est appréciée des randonneurs de Pédibus où, en plus de pouvoir faire de la marche à son rythme, chacun apprécie la convivialité et le côté culturel de l’association. Face à certains bâtiments ou sites, des arrêts explicatifs permettent de mieux connaître l’histoire des lieux rencontrés.

Les randonnées ont lieu tous les jeudis après-midis excepté au moment des fêtes de fin d’année, des jours fériés et des congés d’été. Il y a une possibilité de covoiturer à partir d’Orion à Montval-sur-Loir ou de se rendre directement au départ de la randonnée. Ce sont des membres de l’association qui proposent et mènent les marches. Ils sont de moins en moins nombreux aussi, une relève serait la bienvenue !

En rouge, la portion de randonnée empruntée par Pédibus

En rouge, la portion de randonnée empruntée par Pédibus

L’association « Pédibus » est affiliée à la FFRP (Fédération Française de Randonnée Pédestre). Elle comptait la saison dernière, une cinquantaine de membres.

Si vous êtes intéressé(e) contact : Michelle Cerneau, présidente : tél : 02 43 44 39 69

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2023 2 05 /09 /septembre /2023 16:23

Marche UCTSPC

La section marche de l'Union Cyclotouriste Saint Paterne Saint Christophe a repris ses activités. Cette année une nouveauté sera au programme avec une marche "bien être" de trois à quatre kilomètres à vitesse réduite. Cette randonnée est prévue tous les lundis départ à 14h30. La première aura lieu le lundi 11 septembre à Saint Paterne-Racan avec un départ de la salle Gabriel. Cette marche est encadrée par des personnes formées pour ce genre d'activité.

Pour plus de renseignements, s'adresser au 06 37 42 99 82

 

 

 

Saint-Paterne-Racan : Communication de l'UCTSPC
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2023 6 08 /07 /juillet /2023 17:22

Traditionnellement, le vendredi qui marque la fin de l’année scolaire est retenu par « Histoire et Patrimoine » pour une de ses animations, la randonnée crépusculaire. Au fil des ans, elle s’est déclinée de différentes façons mais, avec toujours comme objectif, faire découvrir l’histoire de Saint-Christophe par des anecdotes, des lieux privilégiés et secrets, des faits divers liés de près ou de loin au passé très riche de cette commune.

Cette année, au programme de cette soirée, le patrimoine souterrain était à l’honneur avec la cave demeurante de M. Meunier et l’important cavier de M. Perrotin avec, entre ces deux sites, la fraîcheur verdoyante et apaisante du jardin du presbytère où une surprise attendait les visiteurs d’un soir.

Les visiteurs sont venus en nombre
Les visiteurs sont venus en nombre
Les visiteurs sont venus en nombre

Les visiteurs sont venus en nombre

C’est donc à 18 h, que plus de 100 personnes se sont retrouvées au niveau de l’espace culturel, le Foyer, pour partir à la découverte de ces sites exceptionnels. Philippe Larus, président de l’association, souhaita la bienvenue aux visiteurs et leur présenta le déroulement de la soirée. Deux groupes furent organisés de manière à réduire le nombre des participants sur les deux premiers sites et chacun put se mettre en route pour regagner soit la cave demeurante soit le jardin du presbytère.

Les "gilets jaunes " qui vont encadrer les déplacements

Les "gilets jaunes " qui vont encadrer les déplacements

Sur le premier site, Monsieur Meunier attendait les curieux. Fabrice Mauclair, vice-président de l’association, fit un petit historique de cette cave qui fut utilisée au Moyen Âge. Bien équipée pour y vivre avec ses fours à pain et pâtisserie, son puits et ses nombreuses « pièces », elle pouvait accueillir plusieurs personnes. Récemment rénovée, elle vient d’être classée aux Monuments Historiques.

Arrivée à la cave et intérieur de cette cavité
Arrivée à la cave et intérieur de cette cavité
Arrivée à la cave et intérieur de cette cavité
Arrivée à la cave et intérieur de cette cavité
Arrivée à la cave et intérieur de cette cavité

Arrivée à la cave et intérieur de cette cavité

Une fois cette visite terminée, le groupe 2 se dirigea vers la cave et laissa la place au presbytère où les maîtres des lieux, Patrick et Karen Vignolles, accueillirent le groupe 1. Patrick fit un petit historique du bâtiment qui date des XVe au XVIIe siècles. Puis, pour profiter de cette oasis de fraîcheur, la pelouse servit de siège pour plusieurs personnes prêtes à suivre la saynète préparée et jouée par quelques membres du Conseil d’Administration faisant référence à des personnes ayant réellement existé fin XIXe et début XXe siècles.

Dans le jardin du presbytère et cadran solaire
Dans le jardin du presbytère et cadran solaire
Dans le jardin du presbytère et cadran solaire

Dans le jardin du presbytère et cadran solaire

Les acteurs de l'association
Les acteurs de l'association
Les acteurs de l'association
Les acteurs de l'association

Les acteurs de l'association

Les deux groupes se sont alors rassemblés pour aller sur le dernier site prévu en empruntant un chemin plus bucolique que la route. De ce dernier site, une vue magnifique sur la vallée de l’Escotais (ou du Nais) s’offrit au regard des randonneurs. Après un descriptif du paysage, c’est vers les multiples cavités du lieu visibles sur deux niveaux,  que les visiteurs du soir purent découvrir ce dernier site sous la conduite du propriétaire, Monsieur Perrotin.

Les visiteurs à la Billetière
Les visiteurs à la Billetière
Les visiteurs à la Billetière

Les visiteurs à la Billetière

Lors du nettoyage des caves, M. Perrotin a eu la surprise de découvrir un ancien pressoir
Lors du nettoyage des caves, M. Perrotin a eu la surprise de découvrir un ancien pressoir
Lors du nettoyage des caves, M. Perrotin a eu la surprise de découvrir un ancien pressoir
Lors du nettoyage des caves, M. Perrotin a eu la surprise de découvrir un ancien pressoir

Lors du nettoyage des caves, M. Perrotin a eu la surprise de découvrir un ancien pressoir

Le ciel se noircissant, il était temps de prendre le chemin du retour pour partager le verre de l’amitié offert par l’association.

Et, pour terminer la soirée, une trentaine de personnes s’installa autour des tables pour partager un dernier moment convivial avec un pique-nique tiré du sac.

Prochaine manifestation de l’association :

Journées du Patrimoine, le 16 septembre, à partir de 14 h, en association avec la commune, exposition sur le bâti lié aux activités le long de la rivière.

Contact : hpscsln@gmail.com ou 02 47 29 33 18

https://histoire-patrimoine.jimdofree.cm

Adhésion donnant droit à une publication : personne seule 8 €, couple : 12 €

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages