Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 14:29
Saint-Paterne-Racan : Partenariat du CCAS avec le collectif Main dans la Main 37

En Touraine, depuis plusieurs années, le collectif Main dans la Main 37 propose de remplir des boîtes en carton à destination d’un public fragile (sans domicile fixe, ….).

Le principe ? 

Un carton OU PETITE NOUVEAUTE UN SAC À DOS  

[La personnalisation du carton (dessin, coloriage….) est apprécié ðŸ˜Š]

Mettez-y → un truc bon, un truc chaud, un divertissement, un produit cosmétique et un petit mot.

Vous manquez d’idées pour remplir vos cartons/sac à dos ? 

« Truc chaud » → bonnet, une écharpe, gants, chaussettes, gilets... 

« Truc bon » → gâteaux, chocolats, pâtes de fruits….

 « Divertissement » → magazine, livre, mots croisés….

« Produit cosmétique » → dentifrice, baume à lèvres….

Le tout, avec un petit mot pour les fêtes de Noël !

Le petit + : rajouter une friandise pour leur compagnon à quatre pattes

NOUVEAU POINT DE COLLECTE

Le Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Paterne-Racan a souhaité prendre part à cette belle initiative. Aucun point de dépôt n’était proposé au Nord du Territoire.

Mais désormais, et avec l’aimable autorisation de l’association Main dans la Main 37, vous pourrez déposer vos cartons et sacs à dos

ESPACE MULTIMEDIA 

10 rue des Coteaux

37370 Saint-Paterne-Racan

 02 47 29 24 01

 

La collecte aura lieu du 17 Novembre au 17 Décembre 2021

 

À vos cartons/sacs à dos !!


logo-facebook – Poulaillon Traiteur

 Main dans la Main 37

 Commune Saint-Paterne-Racan logo-facebook – Poulaillon Traiteur

 

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2021 2 20 /07 /juillet /2021 18:52
Saint-Paterne-Racan :Normes sanitaires à la piscine

Pour faire suite aux annonces gouvernementales, la Piscine Communautaire Gâtine-Racan doit mettre en place le PASS SANITAIRE dès Mercredi 21 Juillet 2021. Le PASS SANITAIRE (papier ou numérique) sera OBLIGATOIREMENT accompagné de la présentation d’une PIÈCE D'IDENTITÉ. Les enfants âgés de 12 à 17 ans  ne sont pas concernés par cette mesure. Toutefois, une pièce d’identité pourra vous être demandé afin de justifier de votre âge.

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2021 3 07 /07 /juillet /2021 10:05

Contactée par Tatiana, une maman de 5 enfants résidant sur la commune de Saint-Christophe, j’ai trouvé ses propos intéressants et j’ai tenu à la rencontrer. L’histoire de cette famille est assez exceptionnelle pour être présentée. 

Tatiana, âgée de 44 ans, a mis sa vie professionnelle entre parenthèse : elle est en congé de présence parentale. Olivier, le papa, est professeur.

Écoutons Tatiana parler de ses enfants : «Je suis la maman de 5 enfants extraordinaires, tous neuro-atypiques. Thaïs et Adam, ont 18 ans. Ils sont autistes Asperger tous les deux et ont de nombreux troubles DYS ( troubles cognitifs spécifiques ). Ils sont cependant en Terminale et ont passé leur baccalauréat en juin. Noâm, 15 ans, HPI (Haut Potenciel Intellectuel) multidoué, en Terminale lui aussi. Nate, 10 ans, autiste, HPI et avec un TDAH (Trouble du Déficit Attentionnel avec Hyperactivité). Et Swann, 6 ans, dans le spectre autistique elle aussi avec une suspicion de TDA et de Haut Potentiel. » 

Il est vrai qu’en entendant cette énumération, la curiosité a primé et j’ai voulu en savoir plus. Nous avons décidé de nous rencontrer en présence de tous les enfants et du papa. La rencontre a eu lieu mardi soir, jour de résultats du baccalauréat, épreuve que les 3 aînés, Thaïs, Adam et Noâm, ont passé brillamment avec mention pour deux d’entre eux.

Swann, fatiguée, n'a pas voulu se faire photographier

Swann, fatiguée, n'a pas voulu se faire photographier

Laissons Tatiana poursuivre : « Trois enfants de la même famille qui passent le baccalauréat la même année, c’est rare ! Et arriver jusque-là n’a pas été simple… Entre le harcèlement scolaire, les profs pas toujours très bienveillants, la solitude, le manque d’amis, les fêtes d’anniversaire où ils n’étaient jamais invités (et ça n’a pas changé…). Ils ont fait l’école à la maison pendant deux ans avant de retourner au lycée. Le confinement de 2020 n’a pas arrangé les choses : l’enfermement, l’arrêt des soins, le bac français pour les trois grands…
Ils ont eu la chance de passer trois ans au lycée Racan à Château du Loir où l’équipe éducative est juste extraordinaire ! Le proviseur, M. Beaudet, a été à l’écoute de leurs besoins spécifiques, présent à toutes les réunions de coordination (ce qui est assez rare pour être souligné !)»

Vous dites avoir fait l’école à la maison pour les aînés. Pouvez-vous préciser à quelle période de leur scolarité ?

Pour les jumeaux, c’était en 4e et 3eet pour Noâm en 5e et en principe 4e. Mais comme il était toujours attiré par ce que faisaient ses aînés, il enregistrait tout. Si bien qu’il a passé son Brevet des collèges en même temps que son frère et sa sœur et ils sont donc entrés en seconde tous les 3 en même temps. »

Revenons un peu à leur scolarité. Une fois leur handicap reconnu, ont-ils obtenu des aides spécifiques comme des AVS par exemple ?

Adam et Thaïs étaient accompagnés par des AVS (auxiliaire de vie scolaire). Adam en a eu une, très compétente, toujours la même qui s’est vraiment attachée à lui. Thaïs, diagnostiquée plus tardivement,  a aussi été accompagnée mais elle en a eu plusieurs et pas toujours très consciencieuses. Par exemple, son AVS a juste oublié de l’accompagner pour le grand oral du bac !

À quel moment le diagnostic sur le handicap de vos enfants a-t-il été établi ?

C’est très variable. Je constatais des disfonctionnements mais les médecins ne sont pas suffisamment formés pour poser un tel diagnostic. Quand enfin on a eu confirmation du handicap, nous sommes venus nous installer en Touraine car à Tours se trouve le Centre Régional de l’Autisme qui possède un personnel bien formé surtout pour les garçons. Pour Nate, diagnostiqué il y a un an, on est passé par des spécialistes en libéral. Le coût est plus élevé mais tout est beaucoup plus rapide. On perd beaucoup de temps avec l’administration. Pour ce qui est de Swann, elle aussi se trouve dans le spectre autistique avec une suspicion de TDA et de Haut Potentiel.

Les diagnostics ayant été finalisés relativement tard, comment par vous-mêmes avez-vous remédié aux disfonctionnements de vos enfants ?

Très vite, on a compris que pour qu’ils aient confiance en eux, il fallait leur tracer un chemin où le moindre petit détail avait son importance. Par la répétition de nombreux petits gestes du quotidien on a réussi à leur créer un cadre de vie et de sociabilité dans lesquels ils peuvent se sentir à l’aise. Mais, nous devons rester vigilants. Je me suis formée à la méthode Montessori et cela m’a aidée auprès de mes enfants pour leur développement.

Les 3 bacheliers : Thaïs, Noâm et Adam

Les 3 bacheliers : Thaïs, Noâm et Adam

Maintenant, écoutons les enfants. C’est Nate qui parle le premier. Il est scolarisé sur le RPI Bueil-Villebourg. « Je ne retournerai pas à Bueil à la rentrée parce que je rentre en 6e au collège de Neuvy-le-Roi. » 

C’est au tour de Noâm de s’exprimer. « J’ai beaucoup d’activités qui me plaisent : la break dance hip hop, la musique, le chant, le sport. Je voulais faire une seconde au lycée Turgot à Paris mais je n’avais pas été retenu. J’ai fait un petit break  et suis revenu au lycée en 1ère pour le côté socialisation. J’aimerais être ébéniste en art et passer mon brevet de métier d’art. Le chant aussi m’intéresse. Si je ne peux pas cette année, je peux éventuellement faire un service civique. Je vais voir. »

Thaïs prend ensuite  la parole : « Moi, je veux être bijoutière en hommage à mes grands-parents. Pour la rentrée prochaine, je suis inscrite au lycée de Saint-Amand-Montrond pour préparer un CAP de sertissage. Ensuite, je préparerai un CAP de lapidaire. Moi aussi j’aime beaucoup le sport, la danse, la musique, le dessin. J’ai ma première partie de BAFA et j’aimerai bien pouvoir valider mon BAFA ce qui n’a pas été possible l’an dernier à cause du Covid. »

Adam poursuit pour finir : « Moi, je voudrais faire une formation d’auxiliaire de bibliothèque. Depuis toujours, j’aime les livres. La lecture, c’est ma passion. J’ai passé un entretien et une épreuve écrite à Nantes. Si je ne suis pas pris, je veux bien m’occuper de la bibliothèque de Bueil et faire un service civiquel à l’école. On a vu aussi à l’ATRE à Château-du-Loir pour que je m’occupe de leur secteur livres.»

Swann, scolarisée à Villebourg, retrouvera Christophe, son instituteur, pour son entrée au cours préparatoire.

Comme on peut le constater, nos trois bacheliers ont déjà pas mal de projets.

Laissons Tatiana conclure cet entretien : « J’ai mis ma vie entre parenthèses pour me consacrer totalement à eux, à leurs études, à leurs soins, à leurs activités sportives et artistiques. Je suis une de ces mamans qui se promène toujours avec des classeurs de papiers médicaux, qui gère tout et tout le monde, qui se couche toujours tard et se lève tôt. Qui fait entre 500 et 900 km par semaine d’allers et retours pour tout le monde. Je fais de mon mieux pour les épanouir, leur donner confiance en eux, et surtout, les aider à réaliser leurs rêves. Vous savez, l’ergothérapeute est à Paris, l’orthophoniste à Angers. Il faut tout gérer pour chaque enfant mais, ce soir je peux vous assurer que je suis soulagée et fière de voir la réussite de tous ces efforts. Je vous ai parlé de ma formation à la méthode Montessori. Nous avons un projet d’ouverture d’école au Mans avec une classe Montessori pour des enfants atteints de troubles neuroleptiques, autistes Asperger, hyper actifs (mais pas trop). Pour ces enfants, un centre de soins sera sur place ce qui évitera tous les déplacements que j’ai connus et que nous avons encore.  Le quotidien avec eux est compliqué, demande des sacrifices, de l’argent, beaucoup de temps et d’abnégation. Mais on y arrive ! Notre histoire pourrait être un témoignage positif en cette période troublée. J’aimerais que mon récit permette de changer le regard des gens qui ne connaissent pas les Troubles Neuro Développementaux (TND) et de mettre en lumière le travail des parents d’enfants extraordinaires.»

Pour marquer la fin de la scolarité secondaire de leurs 3 aînés, les parents avaient organisé une grande manifestation : un bal de promo, en grande tenue où copains, soignants, famille,….se sont retrouvés pour marquer de manière festive cette entrée dans la vie d’adultes de leurs 3 bacheliers.

Merci à Tatiana, à Olivier et à  leurs enfants pour ce témoignage en toute simplicité sur leur vécu.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2021 5 02 /07 /juillet /2021 12:59

Depuis son ouverture en juillet 2020, la toute jeune épicerie coopérative, La Chariotte,  de Bueil en Touraine n’avait pas pu ouvrir son service de bar à cause des confinements successifs. La licence IV pourtant obtenue en mars 2021 a hélas dû être rangée dans les tiroirs dès le premier confinement, empêchant ainsi l’épicerie coopérative de profiter du dynamisme et de l’ambiance d’un service au bar. Mais les choses ont maintenant changé car c’est chose faite, le bar de cette épicerie a désormais pu ouvrir pour la première fois ses portes depuis  début juin.

En cohérence avec la charte éthique de l’épicerie, le bar propose des boissons produites très localement et le plus souvent issues de l’agriculture biologique. Bien que ce nouveau commerce dispose d’un salarié à temps plein, ce sont bien les coopérateurs de La Chariotte qui tiennent le bar, sur des horaires distincts de l’épicerie. La terrasse extérieure du petit village de Bueil en Touraine accueille ses clients dans le cadre agréable qu’offre sa collégiale, le tout entouré de peintures grand format exposées sur les murs du bourg tout l’été à l’occasion de « nom de l’évènement de l’expo ».

Les coopérateurs satisfaits de cette nouvelle étape
Les coopérateurs satisfaits de cette nouvelle étape

Les coopérateurs satisfaits de cette nouvelle étape

 Bientôt, espèrent les coopérateurs, il sera possible de vivre des évènements plus festifs au bar, avec des soirées thématiques ou culturelles. C’est aussi là le projet de cette SCIC (Société Coopérative à Intérêt Collectif) qui regroupe des bénévoles actifs du secteur et convaincus que le monde rural mérite d’être dynamisé  comme le montre leur tissu associatif (AMAP, association éducative de La Butte, association de la collégiale…).

Une terrasse accueillante
Une terrasse accueillante
Une terrasse accueillante

Une terrasse accueillante

Partager cet article
Repost0
16 avril 2021 5 16 /04 /avril /2021 15:52

L’épicerie coopérative de Bueil en Touraine a ouvert ses portes entre deux confinements.

Voici maintenant neuf mois que les gens du village et d’autres venus des communes voisines s’y croisent régulièrement.

L’un des objectifs majeurs de redonner un peu de vie dans un bourg de 300 âmes est atteint.

Chaque jour, plusieurs dizaines d’usagers poussent la porte de la Chariotte tantôt pour y prendre son pain tantôt pour renouveler ses produits de première nécessité.

Les clients y découvrent des produits de saison, des produits valorisant les producteurs locaux (pain, volaille, viande ovine ou bovine, fruits et légumes) dans des conditionnements originaux où le vrac tient bonne place.

Certains avouent volontiers avoir totalement modifié leurs habitudes de consommation en n’achetant plus qu’à cette épicerie.

Habitués et volontaires aiment se retrouver dans ce local sympathique

Habitués et volontaires aiment se retrouver dans ce local sympathique

Des artistes et créateurs locaux y ont également présenté leurs œuvres pour les fêtes de fin d’année.

Le service « bar » a été malheureusement éphémère et n’a pu soutenir la trésorerie espérée mais les chiffres de ces premiers mois laissent entrevoir des signes encourageants pour l’avenir.

La vingtaine de bénévoles ne ménage pas ses efforts pour venir en appui au poste de salarié.

La vie de la Chariotte se veut être l’affaire de tous et chacun y sera toujours le bienvenu qu’il soit simple usager ou nouveau bénévole.

Partager cet article
Repost0
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 18:58

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2020 4 30 /07 /juillet /2020 12:54

 

Le dispositif MOBILITÉ SOLIDAIRE, vous connaissez ?

 


Ce dispositif met en relation les habitants qui ont des besoins de transports ponctuels et un réseau de bénévoles en mesure de les aider.

 

Il peut s’agir d’un déplacement pour une course, la visite d’une personne, un rendez-vous médical ou professionnel….

 

En guise de compensation, la personne bénéficiaire indemnise le conducteur bénévole pour chaque trajet effectué. L’indemnité est de 0.35€ par kilomètre parcouru.

 

La Fédération Familles Rurales 37 qui développe ce service de transport solidaire à l’échelle départementale a élargi la mise en œuvre de ce dispositif à d’autres publics rencontrant des difficultés : demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap…

 

L’association est à la recherche de nouveaux conducteurs afin de renforcer le réseau de bénévoles et de répondre à un maximum de demandes !

 


Pour proposer vos services ou pour bénéficier de ce dispositif, n’hésitez pas à contacter :

 

Familles Rurales d’Indre-et-Loire au 07 66 52 68 91 ou 02 47 39 37 51

 

ou mobilite-solidaire.fd37@famillesrurales.org

 

ou sur le site internet de la Fédération : www.famillesrurales37.org

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 17:18
Saint-Paterne-Racan : Interview de Maryse BLANCHARD, Présidente du GSPC Basket

Depuis combien d’années êtes-vous Présidente du GSPC Basket ?
Plus de 10 ans !!
Quel est l'âge de votre plus jeune adhérent ? Du plus âgé ?
Le plus jeune adhérent est âgé de 4 ans et demi et la plus âgée, c’est moi, j'ai 65 ans !
Comment ont réagi vos adhérents lors de l’annonce du confinement ?
Tout le monde était désolé aussi bien les adultes joueurs, que les parents de nos jeunes sportifs qui ont les baskets qui les démangent…mais tous se sont pliés aux décisions. Certains souhaiteraient reprendre dehors avec des petits groupes, sans contact entre eux, chacun son ballon, mais je n’ai pas donné mon accord ne souhaitant pas être celle par qui le covid revient…
Avez-vous pu garder un contact avec eux ? Si oui, par quels moyens ?
Les informations ont été mises sur notre page FACEBOOK. Ensuite nous n’avons eu que des contacts téléphoniques individuels de certains adhérents.
Quel sera votre premier réflexe lorsque vous pourrez retrouver le chemin du Gymnase ?
Bonne question mais à laquelle je ne peux pas répondre. Tout dépendra de la situation sanitaire…La fédération elle-même n’est pas sûre de proposer à nouveau des compétitions en septembre…


Merci Maryse 
Découvrez la page FACEBOOK du GSPC Basket : Saint-Paterne Basket Club - GSPC

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 17:06

Malgré l'état d'urgence sanitaire et le principe général d'interdiction des marchés de plein air, la Préfecture d'Indre-et-Loire vient d'autoriser à 26 communes du département la tenue à titre dérogatoire de leurs marchés alimentaires de plein air. Pour un total de 33 marchés.

Celui de Saint-Paterne-Racan fait partie de cette liste. Aussi, ce jeudi matin, équipée de mon attestation sur l'honneur, je n'ai pas hésité à m'y rendre. Les commerçants habituels étaient bien là et les clients aussi.

Tout le monde était bien discipliné. Les distances réglementaires étaient respectées et devant certains camions, des files d'attente s'organisaient dans une excellente ambiance.

 

Le camion du boucher et celui du volailler
Le camion du boucher et celui du volailler

Le camion du boucher et celui du volailler

En attendant leur tour, les chalands discutaient bien évidemment du principal sujet du moment. Il y avait les "pour la tenue du marché malgré le coronavirus en prenant toutes les précautions", les plus nombreux, et quelques timides se demandant "est-ce bien raisonnable ?"

Et puis chacun expliquait comment se passait son confinement à la maison : "J'écoute la radio." "Je mets de la musique et je danse toute seule." "Je regarde des films l'après-midi." "J'en profite pour jardiner tant qu'il fait beau."

Celui du fromager et du poissonnier
Celui du fromager et du poissonnier
Celui du fromager et du poissonnier

Celui du fromager et du poissonnier

Un petit moment de convivialité durant lequel, à distance, les gens ont pu recréer l'espace de quelques minutes un peu de lien social avec un grand respect des règles sanitaires. 

J'ai pu aussi constater la solidarité qui s'est mise en place. Plusieurs personnes faisaient, en même temps, les courses pour des voisins âgés, leur évitant ainsi de prendre des risques.

Petite vue d'ensemble du marché

Petite vue d'ensemble du marché

Partager cet article
Repost0
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 11:29

Philippe Guitton, habitant de Saint-Christophe-sur-le-Nais, actuellement sans possibilité de travailler à cause du coronavirus, propose aux personnes sans moyen de locomotion, de faire leurs courses en même temps que les siennes, au Drive de Leclerc à Château-du-Loir.

Si vous êtes intéressé (e-s-es) vous pouvez le contacter au 06 11 04 34 98.

 

La solidarité continue

Habitante de St Christophe sur le Nais et taxi, je propose mes services à titre gratuit pour le transport de personnes qui n’ont pas de moyens de locomotions, afin de se rendre chez le médecin ou aller à la pharmacie de St Paterne Racan.
Contact
Isabelle LAFON  
(isabelle37.l@gmail.com) tél : 06 62 16 79 85

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages