Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 10:05

Pour cette deuxième édition 2017, c’est Villebourg qui accueillit de nombreux visiteurs. Il faut dire que le programme concocté par Maxime Guinard, chargé de la communication et du tourisme à la CCGCPR, était très alléchant.

Tout d’abord, une découverte du village et de ses alentours avec une petite randonnée de 6,5 km qui a fait passer les marcheurs dans « une petite ruelle que je ne connaissais même pas » aux dires d’un randonneur, et parmi les champs où les tournesols arboraient fièrement leurs belles têtes jaunes et ceux où la moisson venait de s’achever.

Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.

Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.

Quelques arrêts bien calculés permirent aux marcheurs de s’abreuver et d’écouter quelques explications données par les gens du cru. Cette randonnée préparée par Philippe Petithomme, de l’UCTSPC, était de l’avis unanime des 52 participants « vraiment très agréable avec de belles vues tout au long du parcours ».

Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.

Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.

Le parcours de la randonnée
Le parcours de la randonnée

Le parcours de la randonnée

Vers 19 h, pour le pique-nique, de nombreuses personnes se joignirent aux 85 qui avaient réservé un panier repas fourni, pour la modique somme de 7 €, par le bar-restaurant d’Épeigné-sur-Dême, « La bonne franquette ». Parmi les nombreux pique-niqueurs, on notait la présence des maires de Villebourg, Laurent Gauvrit, d’Épeigné-sur-Dême, Patrice Terpreau, et du village voisin de Bueil-en-Touraine, Rémi Tondereau.

Le comité des fêtes de Villebourg tenait la buvette et proposait aux consommateurs des boissons fraîches, toujours bienvenues en période estivale.

Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.

Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.

Une belle équipe de l'UCTSPC.
Une belle équipe de l'UCTSPC.

Une belle équipe de l'UCTSPC.

Et, pour terminer la soirée, à partir de 21 h 30, dans un théâtre de verdure installé pour la circonstance, le théâtre de l’Ante, joua devant 150 personnes, la pièce préparée dans le cadre d’un missionnement du Conseil Départemental pour sa tournée estivale 2017 : Fracasse, d’après l’œuvre de Théophile Gautier avec une adaptation de Gilbert Gilet.

La pièce faisait partager au public la vie d’une troupe de comédiens, autour de laquelle tournaient quelques nobles et spadassins. À cette époque, les comédiens – surtout les comédiennes ! – étaient très courus par une noblesse qui cherchait avant tout à améliorer l’ordinaire conjugal.

Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !
Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !

Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !

Grâce à des décors judicieusement pensés et préparés, le public passera des scènes de vie de la troupe des comédiens ambulants par un froid glacial, à une scène de théâtre, l’intérieur d’une chambre, une scène de rue avec des combats d’épée, ainsi qu’à une carriole bringuebalante sur des chemins peu sûrs.

Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.

Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.

Ces comédiens, qui venaient de perdre l’un des leurs, Matamore, firent connaissance lors d’un arrêt, du baron de Sigognac, jeune noble gascon désargenté, qui acceptera de partager sa misère avec eux et se proposera pour remplacer Matamore. Il jouera le rôle du capitaine Fracasse. Rapidement, Isabelle, la jeune ingénue, s’éprendra du baron et son amour sera partagé.

Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.

Sigognac remplacera Matamore.

Mais, un autre noble, le duc de Vallombreuse, habitué à ce qu’aucune femme ne lui résiste, tentera de faire assassiner Sigognac et fera enlever Isabelle. Cela vaut quelques belles scènes entre bretteurs.

Et, grâce au coup de théâtre final, tout s’arrangera ! Le père de Vallombreuse retrouve en Isabelle, la fille qu’il avait eue avec une comédienne, Cornélia. Il la dote d’un titre de noblesse et de quelques terres et donne un avis favorable à son mariage avec Sigognac. Le duc de Vallombreuse, passé du rôle d’amoureux éconduit à celui de frère, approuve aussi cette alliance et « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes » !

Cette pièce rondement menée par des acteurs heureux de se produire ainsi, sans fioritures, devant toute sorte de public et en tous lieux, fut très chaleureusement applaudie malgré, comme le souligna l’un des acteurs : « La fraîcheur due à la proximité de la rivière. »

Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.
Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.

Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.

Le théâtre de l’Ante doit encore se produire dans de nombreux villages et villes du département jusqu’au 19 août. Le calendrier des représentations est visible sur le site : www.theatredelante.fr

 La troisième et dernière journée découverte aura lieu à Saint-Aubin-le-Dépeint, le dimanche 6 août, à partir de 17 h avec randonnée, pique-nique ( à réserver), et nuit des étoiles, animée par l’association Terre du ciel.

Contact : 02 47 24 84 24 ou 07 84 42 03 63 ou mguinard.ccracan@orange.fr

 

Repost 0
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 17:11

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans loisirs sport
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 14:40

Après le succès incontestable des 3 journées découvertes de l’été 2016, Maxime Guinard, chargé de mission « Tourisme et communication » à la communauté de Communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, et avec l’aval des élus de cette CCGC-PR, de renouveler ces manifestations.

Pour cette première édition 2017, c’est à Chemillé-sur-Dême que Maxime, aidée de Daphné, la nouvelle recrue au point info tourisme de Neuvy-le-Roi situé à la chapelle Saint André, avait convié les habitants du territoire et d’ailleurs à se retrouver pour profiter des trois animations au programme : une randonnée, un pique-nique et un spectacle.

À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême

À la découverte de Chemillé-sur-Dême

La randonnée pédestre

Un parcours de près de 8 km autour de Chemillé, préparé par l’association de l’Union cyclotouriste de Saint-Paterne – Saint-Christophe, et mené par Philippe Petithomme accompagné de Noël Saussereau, natif de Chemillé, a permis à la trentaine de marcheurs présente malgré la chaleur, de parcourir la campagne chemilloise où les moissons battaient leur plein. Philippe Petithomme confiait : « Quand je prépare une marche, j’essaie toujours d’avoir une personne du village ce qui apporte toujours un plus à la randonnée. »

Après deux heures de marche assez tranquille, tout le monde s’est retrouvé à l’espace de Vienne où le pique-nique était prévu.

Buvette et paniers-repas
Buvette et paniers-repas

Buvette et paniers-repas

Le pique-nique

Une petite différence avec l’année dernière concernant les paniers repas : une participation de 7 € était demandée aux différentes personnes ayant choisi de manger sur place alors qu’en 2016, c’était gratuit d’où certains abus constatés. Les 50 paniers repas de la soirée étaient fournis par le restaurant d’Épeigné-sur-Dême, « La bonne franquette », le but étant de faire travailler au maximum les gens du territoire. Aussi, dans cette optique, c’est l’association locale du comité des fêtes, qui assurait la buvette sur le terrain.

Le repas achevé, le nombre de personnes augmentait sensiblement sur le terrain pour assister au spectacle offert par la communauté de communes.

Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses

Le groupe des chanteuses

Le spectacle « Poudre », un spectacle où tout va bien

C’est en plein air, avec une scène sans limites, que les 3 acteurs, Pauline Blais, la Marquise, Pascal Laurent et William Petipas, les valets, et les 3 chanteuses d’Yprésis, ont captivé la centaine de spectateurs et déclenché de nombreux éclats de rires.

Les spectateurs sont accueillis en grande pompe ; musique, huissiers à la porte qui énumèrent les titres de chacun : vicomte, duchesse ou roturier et voici les spectateurs chez la Marquise.

Cette dernière attend Madame de la Bataille, invitée pour boire un breuvage très nouveau, un chocolat. Mais Madame de la bataille n’arrive pas. Il va donc falloir s’occuper : récitation des règles de savoir-vivre, commentaires cyniques sur ses valets par la marquise, empêtrée dans sa robe à paniers et affublée d’un chignon d’une hauteur démesurée et garnie d’une composition florale assez surprenante, jeux de devinettes et coups d’œil fréquents vers la fenêtre pour guetter l’arrivée de l’invitée qui n’arrive toujours pas.

Les différentes scènes étaient coupées d’intermèdes musicaux ou chantés par le groupe Yprésis qui marquait ainsi l’évolution de la vie en cette période prérévolutionnaire.

La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets

La Marquise et ses valets

Les valets servent et desservent le chocolat, observent leur maîtresse et parlent à demi-mots. Ils s’étonnent ou se rassurent sur leur condition révélant presque malgré eux les vérités de leur époque. C’est la Révolution qui arrive. Et, vers la fin, la panique n’est due qu’à une souris chatouillant les jambes de la Marquise, sa résonnance est celle de l’exil, de la fuite, le refus de voir son monde changer.

Cette pièce, écrite et mise en scène par Hélène Godet, est son œuvre de fin de formation. Elle avait connu les chanteuses au lycée et elle les a décidées à se regrouper pour venir s’intégrer à sa pièce. Pour la mise en scène et les costumes, elle était aidée par Amély Colas. « Pour préparer la comédienne, les chanteuses et les comédiens, 4 heures sont nécessaires » confiait l’un des acteurs. Vu la complexité des chignons, c’est facile à comprendre !

La Marquise en position délicate !

Les acteurs reconnaissaient « prendre beaucoup de plaisir » à jouer cette comédie burlesque mais où le message politique transparait aisément. Une belle soirée offerte aux spectateurs par la CCGCPR à l’initiative de Maxime Guinard à qui revient le choix du spectacle.

 

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Repost 0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 13:17
Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants
Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants
Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants
Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants

Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants

Depuis quelques années, il est de tradition que les enfants des classes maternelles du Pays de Racan se retrouvent à Saint-Paterne-Racan, sur l’aire de l’Image pour de sympathiques rencontres sportives. Une des écoles, Villebourg, n’a pu répondre présente cette année, car Christophe, l’enseignant de cette école maternelle, n’a pas pu disposer du car de ramassage du RPI. Ce sont donc 135 enfants venant des écoles publiques de Neuvy-le-Roi, Saint-Paterne-Racan et Saint-Christophe-sur-le-Nais, de la toute petite section de maternelle à quelques CP pour Saint-Christophe qui ont participé aux 9 ateliers préparés par les enseignantes.

Répartis dans des équipes de 7 ou 8, sous la surveillance et avec l’aide des ATSEM et de quelques parents accompagnateurs, les enfants ont pu mettre en pratique de nombreux acquis de leur année scolaire tels que : l’adresse, la motricité, l’agilité, la rapidité, l’attention, tout un travail à travers le corps qui a représenté un long apprentissage en classe. En fin d’année, ces jeunes enfants montrent qu’ils ont appris à écouter des consignes, à les respecter et à les appliquer.

« Une telle rencontre », comme le souligne Sylvie Thémines, directrice de l’école maternelle de Saint-Paterne-Racan, « permet à nos élèves inscrits dans de petites structures de se rendre compte qu’il existe d’autres enfants comme eux dans d’autres écoles.  Ces rencontres entre les différents enfants se font dans un bon esprit même si, bien sûr, ils sont contents quand ils gagnent. »

Chaque équipe portait un nom qui rappelait un travail réalisé en classe. Pour Saint-Paterne, les abeilles n’hésitaient pas à remuer fortement leurs ailes en secouant le parachute face aux écureuils ou aux noisettes de Neuvy-le-Roi. Ceux de Saint-Christophe poursuivaient leur travail sur le Moyen Âge avec les chevaliers et les domestiques.

Bien occupés, les enfants arrivèrent vite à la fin de la matinée pour pouvoir enfin s’installer pour le moment tant attendu, le pique-nique.

Après un temps de jeux libres, ils furent tous regroupés pour recevoir les médailles qui immortalisent leur participation à cette rencontre sportive. Sylvie Thémines précise : « Chaque classe a fabriqué des médailles et à la fin de la rencontre, il y a un échange entre les écoles et les classes, et chaque enfant repart avec une médaille fabriquée par l’un des participants. »

Fiers de leur réussite, tous ces sportifs en herbe regagnèrent leur école avec de beaux souvenirs avant les grandes vacances.

Ateliers auxquels ont participé les enfants :

Le parachute, un relais parcours, un relais raquette équilibre, la chaîne des pompiers, le ballon chronomètre, le relais trottinettes, les balles brûlantes, le lancer cerceaux et les échasses.

Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs

Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale vie scolaire sport
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 08:51

 

Cette fête sur le thème des vélos anciens est organisée par l'UCTSPC  (Union Cyclo Touriste  Saint Paterne- Saint Christophe), affiliée à la FFCT. Ce rassemblement de vélos anciens, loisirs, course ou corporatif s’adresse à tous les amoureux et nostalgiques de la petite reine. Il aura lieu espace Jacques Gabriel à St Paterne Racan le dimanche 20 août.

Il comprend plusieurs volets :

- la randonnée qui comprend 3 parcours allant de 25 37 et 65 Km

Le tracé permettra aux randonneurs d’apprécier la richesse de notre patrimoine ainsi que celui des autres communes traversées. Les plus courageux auront même la  possibilité de rouler sur La lune ,(lieu dit de St Paterne Racan), ce qui n’est pas banal.

Cette randonnée s’adresse aux propriétaires de vélos datant d’avant 1987, autrement dit dépourvus de vitesses indexées et de pédales automatiques, qu’ils soient de loisir, course ou corporatifs.

Sont également admis les tricycles, tandems, triporteurs et remorques. Pour le folklore, il est important que les cyclistes arborent une tenue en adéquation avec leur monture.

- l’exposition

L’exposition regroupera  de nombreux cycles et tricycles parmi lesquels des pièces très rares pour ne pas dire d’exception.

- la bourse d’échange

La bourse d’échange s’adresse à tous et pour tous types de vélos, anciens, contemporains, VTT et tout ce qui touche le vélo. Le prix est d’un euro le mètre linéaire et il  est préférable de s’inscrire à l’avance.

- le défilé Sainpatophe

Le défilé, encadré par des voitures anciennes, conduira la joyeuse troupe vers Saint Christophe et retour à Saint Paterne au terme d’un périple  de 5 Km.

Départ 15 h, inscription sur place 3€, gratuit pour les moins de 12 ans et pour les personnes inscrites aux randonnées du matin.

- l’élection des plus beaux représentants

Ceux qui souhaitent participer au concours d’élégance devront s’inscrire dès le matin.

Renseignements utiles pour le déroulement de la journée

Le départ des randonnées est fixé à 9 h. Prix des inscriptions 12€. Les inscriptions se font en ligne via le site UCTSPC.fr, rubrique Sainpatophe,  de préférence avant le 21 juillet.

Chaque participant recevra une besace souvenir ainsi qu’un gobelet et une plaque de cadre. Quelques inscriptions seront possibles sur place, mais sans garantie de pouvoir offrir les cadeaux souvenir.

Buvette, restauration, frites, tombola, sur place.

Contacts : 02 47 29 29 00, 06 80 05 39 19, UCTSPC.fr

                                               mail : uctspc@wanadoo,fr

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 20:12

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 16:27
La locomotive La Chéronneet l'autorail de 32 places
La locomotive La Chéronneet l'autorail de 32 places

La locomotive La Chéronneet l'autorail de 32 places

Chaque année, quand arrive le mois de juin, avant de terminer la saison de marches, les membres du CA de Pédibus préparent une journée avec deux randonnées coupées par un pique-nique tiré du sac le midi. Suite à une proposition envoyée par l’association qui gère le chemin de fer touristique de la Sarthe, la transvap, les organisateurs ont décidé d’y répondre favorablement. L’autorail de 32 places a été retenu et c’est donc de la gare de Beillé, où ils se sont rendus en voiture en favorisant le covoiturage qu’une trentaine d’adhérents de Pédibus ont pu pratiquer leur activité physique hebdomadaire tout en vivant un petit retour quelques années en arrière quant au déplacement un peu bringuebalant et sonore dans l’autorail.

Un goûter d'accueil avant de partir
Un goûter d'accueil avant de partir
Un goûter d'accueil avant de partir

Un goûter d'accueil avant de partir

Mais, avant le départ, les marcheurs se sont vu offrir une boisson chaude ou fraîche avec gâteau et chocolat

Visite du musée
Visite du musée
Visite du musée

Visite du musée

et ont pu visiter le petit musée attenant à la gare.

Rando du matin
Rando du matin
Rando du matin
Rando du matin

Rando du matin

La première partie du trajet a conduit les randonneurs de Beillé au lac de Tuffé. De là, sous la conduite de deux bénévoles de la Transvap, ils ont pu randonner dans des chemins creux bien ombragés, admirer la belle petite église bien rénovée de Saint-Denis des Coudrais avant d’arriver à Prévelles après un peu plus de 9 km de marche.

L'église de Saint-Denis-des-Coudrais

L'église de Saint-Denis-des-Coudrais

L’autorail auquel ils avaient confié leur pique-nique était là et c’est sur une aire bien ombragée qu’ils ont pu, après l’apéritif offert par Pédibus, se restaurer et reprendre des forces pour l’après-midi.

Moment de réconfort
Moment de réconfort
Moment de réconfort
Moment de réconfort
Moment de réconfort

Moment de réconfort

À 14 h, le repas achevé, l'autorail a conduit les marcheurs jusqu’à Bonnétable, début de la randonnée de l’après-midi.

Descente de l'autorail pour la rando de l'après-midi.
Descente de l'autorail pour la rando de l'après-midi.
Descente de l'autorail pour la rando de l'après-midi.
Descente de l'autorail pour la rando de l'après-midi.

Descente de l'autorail pour la rando de l'après-midi.

Heureusement, comme le matin, les chemins empruntés étaient bien ombragés car la température avoisinait les 28°.

Rando de l'après-midi
Rando de l'après-midi

Rando de l'après-midi

Les 9 km reliant Bonnétable à Prévelles furent parcourus dans la bonne humeur mais chacun fut bien content de retrouver les sièges antiques de l’autorail pour se reposer durant le chemin du retour vers Beillé.

À l'intérieur de l'autorail
À l'intérieur de l'autorail

À l'intérieur de l'autorail

C’est vraiment très satisfaits de leur journée que les Castéloriens ont pu regagner leur domicile la tête remplie de bons souvenirs.

Les randonnées se terminent fin juin et reprendront début septembre.

Contact : Michelle Cerneau, présidente, 02 43 44 39 69

Le groupe des randonneurs

Le groupe des randonneurs

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport vie associative
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 09:12

Les fonds récoltés lors des animations sont destinés au financement d'un déplacement à la Martinique pour les U 15.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 15:59

Les GRBueil ont poursuivi l’exploration de deux destinations déjà inscrites aux programmes passés mais en proposant quelques variantes.

Après de nombreux treks au Maroc, un premier groupe de randonneurs est parti en avril à la découverte de l’Anti-Atlas au pays des arganiers. Une nouvelle facette de ce magnifique pays a conquis encore une fois les participants qui ont connu un dépaysement inattendu pour ceux qui n’avaient jamais foulé ce sol étranger. Un itinéraire inoubliable dans un décor aussi fleuri que parfumé de thym, de menthe, de lavande sauvage et autres essences odorantes.

Le second groupe s’est envolé le mois suivant pour les Cyclades pour faire suite à la Crète l’année précédente.

Naxos et Amorgos, deux îles particulièrement propices à la randonnée, ont été sillonnées de part et d’autre sur les traces des décors du film « Le Grand Bleu ». Deux îles restées authentiques malgré la renommée des lieux et où l’accueil est particulièrement chaleureux. Gastronomie locale, visites et baignades ont agrémenté ce séjour sportif marqué par un soleil particulièrement généreux.

Le succès croissant de ces périples au-delà des frontières laisse présager de nouvelles pistes pour les saisons à venir.

 

Le groupe trek dans l'Anti Atlas

Le groupe trek dans l'Anti Atlas

Mais avant cela, ce sera au tour des plus jeunes de fouler les sentiers de l’hexagone. L’été s’annonce dense pour les enfants et les adolescents. L’association inaugurera une nouvelle destination pour les bases fixes : la Planèze, plateau d’altitude entre Saint Flour et Murat au pied des monts du Cantal. L’équipe des GRBueil plantera les toiles de tente pour trois semaines à Coltines, ravissant village à 1000m d’altitude.

Les deux séjours itinérants se dérouleront l’un dans le Cantal et le second dans les Pyrénées.

 

Quelques places restent disponibles pour certains séjours.

Pour tout renseignement : grbueil.e-monsite.com ou grbueil@laposte.net

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative sport
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 12:39

La sortie annuelle de l’UCTSPC s’est déroulée à Nedde dans le Limousin au Plateau des Millevaches. Le groupe de trente-et-un randonneurs a parcouru le paysage vallonné et boisé soit à vélo soit à pied ce qui valut de belles prises de vues autour du lac de Vassivière dans la région du Limousin.

Durant le séjour, ils ont pu apprécier l’accueil chaleureux des personnes de cette région sans oublier la dégustation des produits du terroir.

Un après-midi a été consacré à la visite d’une imprimerie au Moulin du Got, de la pâte à papier à la feuille imprimée, et un atelier de porcelaine chez Carpenet à Saint-Léonard-de-Noblat à proximité de Limoges

Puis, tous les randonneurs sont rentrés en Touraine ravis de ce séjour avec pour la plupart, la découverte de cet endroit.

Les randonneurs de l'UCTSPC lors de leur séjour à Nedde

Les randonneurs de l'UCTSPC lors de leur séjour à Nedde

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages