Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 16:58

La salle Gabriel accueillait pour la première fois samedi soir la Compagnie Farenscènes venue présenter « Chat en poche », une pièce de Georges Feydeau, mise en scène par Pascale Sueur. Les trop rares spectateurs ont pu, durant une heure trente, assister à une succession de quiproquos qui provoquèrent souvent des rires dans la salle.

Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau

Resituons un peu l’histoire de cette pièce. Nous nous trouvons en présence de deux familles de bourgeois, les Pacarel qui ont fait fortune dans le sucre, et les Landernau, médecin réputé. Monsieur Pacarel a décidé de monter un opéra composé par sa fille, Julie, une réécriture du « Faust » de Gounod. Pour cela, il a décidé de faire venir à Paris un ténor célèbre de l’opéra de Bordeaux sur conseil de son ami Dufausset.

La pièce débute donc sur cette annonce faite au cours du repas auquel assistent les Landernau. Tiburce, le majordome, prévient ses maîtres de l’arrivée d’un jeune homme de Bordeaux que tout le monde va d’emblée, prendre pour le ténor attendu et qui n’est en fait que le fils de Dufausset venu pour faire ses études de droit à Paris.

Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau

Cette méprise engendre des situations assez ubuesques avec un jeu très enlevé de ces acteurs amateurs qui ont su rendre à merveille le climat enjoué et assez pétillant que l’on trouve dans les répliques de Feydeau.

De chaleureux applaudissements ont bien montré aux comédiens combien leur prestation a été appréciée.

Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau

À l’issue du spectacle, toute la troupe est venue rejoindre les spectateurs pour quelques échanges en direct. C’est ainsi que nous avons pu apprendre que cette association d’une dizaine d’acteurs amateurs a été créée en 2013. La plupart avait déjà joué dans différentes troupes auparavant. Ils recherchent des pièces anciennes, libres de droit, où chacun d’eux pourra avoir un rôle. Chat en poche est leur deuxième pièce. La première fut : « La poudre aux yeux » d’Eugène Labiche. Ils comptent une année pour bien mettre au point la pièce choisie, pièce qu’ils vont présenter au public pendant un an. Au bout de 6 mois de représentations, ils débutent les répétitions de la pièce suivante. Jusque là, ils s’étaient produits seulement sur Tours et ses environs. Cette année, ils ont décidé de se délocaliser un peu et de venir se produire en milieu rural.

Bien qu’amateurs, ils tiennent à produire un spectacle de qualité. La mise en scène est le fait d’une professionnelle, Pascale Sueur, et les costumes sont de véritables costumes de théâtre où le moindre détail a son importance.

Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau
Soirée théâtrale à Saint-Paterne-Racan : Chat en poche de Feydeau

Quand on sait que le but que s’est fixée cette association, loi de 1901, est : «Créer et diffuser des spectacles de théâtre, promouvoir le théâtre pour tous, favoriser la création de projets s'inscrivant dans une démarche artistique et altruiste », on ne peut qu’applaudir une nouvelle fois.

Pour ceux qui n’auraient pas eu connaissance du spectacle donné à Saint-Paterne ou qui n’auraient pu s’y rendre, les acteurs vous signalent qu’ils vont encore se produire jusqu’au 24 juin.

Mais, ils attirent votre attention sur le fait qu’ils vont jouer le dimanche 26 mars, à 20 h 30, à l’espace Ligéria de Montlouis, à 15 h, et que l’intégralité de la recette sera reversée à l’association de lutte contre la mucoviscidose.

Renseignements : Compagnie Farenscènes Théâtre, 0675070875

Vous pouvez aussi les retrouver sur Facebook

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 09:12
Une salle comble pour cette dernière séance

Une salle comble pour cette dernière séance

Pour leur dernière séance de la saison 2016-2017, c’est devant une salle comble que les Joyeux de l’Escotais se sont produits devant les Noviciens, dans la salle Armand Moisant. Comme les années précédentes, cette soirée s’est déroulée au profit du Secours catholique. Le public, très réactif, a félicité les acteurs.

Les jeunes sur scène
Les jeunes sur scène
Les jeunes sur scène
Les jeunes sur scène

Les jeunes sur scène

Les jeunes, très prometteurs, ont parfaitement animé les différents tableaux aussi bien dans la pièce « La fugue » que dans « Love et zizanie ».

Les adlutes dans "Le bal des escargots"
Les adlutes dans "Le bal des escargots"
Les adlutes dans "Le bal des escargots"
Les adlutes dans "Le bal des escargots"
Les adlutes dans "Le bal des escargots"

Les adlutes dans "Le bal des escargots"

Les adultes, toujours très à l’aise sur scène, ont profité de cette dernière séance pour lancer quelques boutades improvisées autour de leur président, Michel Poupée.

Marie-Claude Lubineau à côté de Michel Poupée

Marie-Claude Lubineau à côté de Michel Poupée

Marie-Claude Lubineau a présenté les actions entreprises au sein de l’antenne du secours catholique du secteur. Elle a fait appel aux bonnes volontés pour les jardins partagés qui devront être retournés avant les semis de printemps. Ce fut aussi pour elle l’occasion d’inviter toutes les personnes intéressées à se joindre à leur équipe de bénévoles qui a bien besoin de renfort.

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre solidarité
commenter cet article
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 14:25
Les acteurs au grand complet.

Les acteurs au grand complet.

La troupe des Joyeux de l'Escotais sera de nouveau sur la scène de la salle des fêtes Jacques Gabriel de Saint-Paterne-Racan, pour la soirée solidarité,

le samedi 14 janvier 2017, à 20 h 30,

Cette année, l'intégralité de la recette, sera reversée à une association de lutte contre l'épilepsie infantile.

Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de venir les applaudir, pensez à réserver votre soirée. Non seulement vous participerez à une bonne action mais en plus, vous ferez provision d'une bonne dose de gaieté et d'éclats de rires pour continuer cette année qui ne fait que commencer.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 12:20

Ce premier week-end de décembre voyait la troupe des Joyeux de l’Escotais présenter sa nouvelle saison au public. Ce sont près de 350 spectateurs qui sont venus applaudir la trentaine d’acteurs qui se sont produits à chacune des séances. « Michel, notre président, nous a dit après la soirée de samedi, qu’il y a bien longtemps qu’il y avait eu autant de monde au cours d’une séance » confiait Jean-Paul qui œuvre en coulisse ou parfois se transforme en acteur.

La troupe des Joyeux de l’Escotais est une référence sur le territoire et sa renommée s’étend aux cantons et départements limitrophes et même au-delà.

Cette année, comme à l’accoutumée, les trois pièces au programme permettent à toutes les générations de se produire sur la scène de la salle Gabriel, mise à disposition de la troupe par la municipalité.

Dès que les lumières s’éteignent, Michel Poupée, le président, fait monter sur le devant de la scène la troupe au grand complet pour présenter les acteurs puis, les trois coups du brigadier retentissent et les premiers intervenants, les plus jeunes de la troupe, surgissent devant le rideau pour, de façon très naturelle, se mettre dans la peau de leur personnage en jouant « La fugue » d’Éric Beauvillain, pièce en un acte, écrite pour des enfants. Quel en est le synopsis ? «Chacun a ses problèmes avec ses parents… Et, quand Vickie décide de fuguer, elle va rapidement faire des émules. Ils sont bientôt huit à découvrir les joies de la liberté… et les problèmes… »

De jeunes acteurs très prometteurs
De jeunes acteurs très prometteurs
De jeunes acteurs très prometteurs
De jeunes acteurs très prometteurs

De jeunes acteurs très prometteurs

Petit intermède le temps de changer les décors et place aux ados pour la pièce en un acte « Love et zizanie » du même auteur qui traite du premier amour et de ses conséquences. En quelques mots, dévoilons le sujet : « Au premier regard c’est le coup de foudre pour deux ados….Mais, ce serait plus simple s’il n’y avait pas la  timidité…  Heureusement, les ami(e)s ont des conseils à donner ! Et pour compliquer le tout, il semble qu’il y ait plusieurs personnes à vouloir gagner ce même premier amour ! » Pour connaître le dénouement, une seule solution, assister au spectacle.

Un grand entracte est nécessaire pour que les spectateurs puissent aller se rafraîchir à la buvette pendant que sur scène l’on s’active pour préparer les décors de la dernière pièce qui se joue en 3 actes avec les adultes. Cette année, c’est « Le bal des escargots » de Jean-Claude Martineau, avec pas moins de 11 acteurs, qui est au programme, avec quelques adaptations locales ! Un petit aperçu pour en découvrir le sujet : « Effervescence chez Martine et Paul qui marient leur fille Margot… Mais si Martine et sa mère Hortense, toutes deux hyper actives, courent de pièce en pièce, ce n’est pas le cas de Paul, surnommé l’escargot par son entourage, qui se traîne lamentablement dans la maison, à la recherche de ses vêtements.

La belle famille est déjà arrivée depuis longtemps ; les invités attendent devant la mairie où Jean-Pierre, maire et ami de Paul, fait les cent pas, attendant la mariée qui, ayant brusquement pris conscience que son ami Flavien pouvait ressembler un jour à son escargot de père… ne veut plus convoler en juste noce ! »

Parmi cette troupe d’amateurs, les talents ne sont plus à prouver. Chacun sait entrer dans la peau de son personnage pour le plus grand plaisir du public qui n’hésite pas à laisser échapper quelques éclats de rire lors de situations plutôt cocasses et qui n’est pas avare d’applaudissements.

La soirée se termine comme chaque fois par le tirage des diverses tombolas et la distribution des lots avant que chacun ne regagne son domicile la tête pleine de bons souvenirs et l’esprit parfaitement détendu et libéré de ses soucis passagers.

Vous pourrez encore venir applaudir les Joyeux de l’Escotais :

À Saint-Paterne-Racan, salle Gabriel, 

le samedi 10 décembre, à 20 h 30 et le dimanche 11 décembre, à 14 h 30

Le samedi 14 janvier, à 20 h 30, soirée caritative

À Neuvy-le-Roi, salle Armand Moisant

Le samedi 28 janvier, à 20 h 30

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 18:09
Le théâtre, c'est pour bientôt
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 21:45
Les artistes de 'Prends-en de la graine"

Les artistes de 'Prends-en de la graine"

La salle des fêtes accueillit de nombreux enfants accompagnés de leurs parents pour le spectacle « Prends-en de la graine » de la compagnie des Plumés dans le cadre de  la programmation Public en Herbe portée par le théâtre Billenbois de Neuvy-Le-Roi. Les très nombreux spectateurs de tous âges furent tour à tour, émerveillés, subjugués, enchantés par la qualité de ce qui leur était présenté : d’étonnants numéros de dressage de poules, des acrobaties, des clowneries dans un décor épuré où les acteurs déambulaient en tirant parti de leur matériel de fortune. Ce spectacle, aux situations cocasses, sans parole mais très évocateur, était rehaussé par des moments musicaux interprétés à l’accordéon et sur un pseudo violon ayant pour caisse une longue scie…Les éclats de rire qui emplissaient parfois la salle des fêtes en disaient long sur l’intérêt du public pour le spectacle proposé.  Dans chacun des villages où se produit Public en Herbe, les habitants du village et des environs apprécient  de pouvoir profiter de tels spectacles, gage de qualité, et qui ravissent aussi bien petits que grands.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 16:38
Les adultes en pleine répétition pour la pièce "Le bal des escargots"
Les adultes en pleine répétition pour la pièce "Le bal des escargots"
Les adultes en pleine répétition pour la pièce "Le bal des escargots"
Les adultes en pleine répétition pour la pièce "Le bal des escargots"

Les adultes en pleine répétition pour la pièce "Le bal des escargots"

Comme chaque année, à l’approche du mois de décembre, les répétitions vont bon train pour la troupe des joyeux drilles de Saint-Paterne-Racan. Créée en 1961, elle connaît toujours autant de succès et a pour but de rester fidèle à sa renommée et à ne pas décevoir son public.

Les acteurs de la pièce principale en 3 actes « Le bal des escargots » de Jean-Claude Martineau ont été surpris en pleine répétition. Les textes, donnés aux acteurs avant l’été, commencent à être bien assimilés même si, de temps en temps, un petit coup de pouce est encore nécessaire.

Les répétitions commencent dès la rentrée de septembre. Pour les adultes, elles ont lieu les mardis et vendredis soirs. Quant aux plus jeunes, ils se retrouvent le samedi matin avec Annette et Florence alors que pour les adolescents, elles ont lieu le jeudi soir à 19 h, avec Cendrine et Christophe.

Michel Poupée, président de l’association depuis 32 ans, acteur lui-même à l’occasion, se tient sur le bord de la scène et, livret ouvert, suit les acteurs qui évoluent, prêt à intervenir tant sur le texte que sur leur position ou leur gestuelle. Face à lui, mais à l’autre extrémité, Nathalie joue le même rôle.  Ce sont eux avec deux autres personnes, Babette et André, qui ont les fonctions de metteurs en scène. Le vendredi, Michel et Nathalie sont présents et le mardi, ce sont Babette et André. « Nous fonctionnons en binôme. »

Comment choisissez-vous les pièces ?

« Le choix se fait avec quelques acteurs et les metteurs en scène. Elles sont choisies en fonction du nombre d’acteurs qui auront à intervenir. Dans celle de cette année, ils sont 11 à paraître sur scène. »

Combien d’acteurs compte votre troupe ?

« Ils sont une trentaine. Dans la pièce des adultes, nous avons un nouveau, Nicolas. Pour les plus jeunes, nous avons beaucoup de demandes et nous sommes obligés d’en refuser. »

C’est vrai que vous êtes reconnus comme une bonne troupe et que l’ambiance qui règne au sein de votre association ne fait aucun doute. D’ailleurs, on peut constater que vous avez un public qui vous est plutôt fidèle. Savez-vous d’où viennent toutes ces personnes ?

« Beaucoup sont du territoire mais il y en a qui viennent de la Sarthe, de Tours et même de plus loin. Il y a une dame qui m’a déjà téléphoné pour me demander si le théâtre aurait bien lieu cette année. Pour beaucoup, c’est un divertissement à ne pas manquer. »

Pouvez-vous nous dire ce que vos jeunes acteurs vont présenter lors de l’édition 2016 ?

« Les plus jeunes (8-10 ans à 12-13 ans) vont interpréter « La fugue » d’Éric Beauvillain, et les ados « Love et zizanie » du même auteur. Ce sont des pièces en un acte. Il faut compter environ 3 heures de spectacle. »

Les dates des représentations à Saint-Paterne-Racan sont fixées aux samedi 4 et dimanche 5 décembre et aux samedi 12 et dimanche 13 décembre. Les samedis, le spectacle commence à 20 h 30 et les dimanches, à 14 h 30. La soirée caritative aura lieu le samedi 14 janvier.

Contact : Michel Poupée 02 47 29 32 27

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 17:40

Pour terminer dans la bonne humeur cette 5ème édition du festival «Femmes en campagne», les organisatrices, Alice Charon et Paule Haslé avaient programmé un spectacle de théâtre et d’humour sur l’égalité des sexes intitulé «La part égale» interprété par Chloé Martin.

Beaucoup de monde pour assister au dernier spectacle

Beaucoup de monde pour assister au dernier spectacle

C’est devant une salle quasiment comble que l’actrice, Chloé Martin, seule en scène, au milieu de ses cartons prêts à être embarqués dans le camion de déménagement, appelle désespérément sa chatte, Athéna, pour la remettre dans sa cage de transport. Avant le grand moment, il ne lui reste qu’un carton à fermer.

À partir de ce moment, elle va commencer à enchaîner les jeux de mots et en même temps, déchaîner les rires dans la salle. L’actrice préfère que les mots soient justes, surtout lorsqu’ils ont trait au sexe. Il faut dire qu’elle adore insister sur les clichés pour faire la part des choses. Alors en attendant de retrouver son chat (ou plutôt sa chatte) pour quitter son appartement, elle dresse l’état des lieux dans sa société. C’est l’histoire d’une femme qui déménage dans tous les sens du terme.

L'actrice seule sur scène parmi ses cartons
L'actrice seule sur scène parmi ses cartons
L'actrice seule sur scène parmi ses cartons

L'actrice seule sur scène parmi ses cartons

À l’issue du spectacle, pendant le pot offert par la commune de Neuvy-le-Roi, Chloé Martin est venue se mêler au public qui lui a fait une véritable ovation. En discutant avec elle sur la création de son spectacle, on a pu apprendre que : «C’est moi qui ai choisi la plupart des mots et des enchaînements utilisés dans le spectacle. Pour certains clichés, j’ai été aidée par Fred Abrachkoff et Titus, mes conseillers en écriture. » À la question : « Avez-vous suivi une formation ? », elle répond : « Au lycée, j’avais pris l’option théâtre puis, j’ai suivi des cours au Conservatoire. Le théâtre, c’est ce qui me permet de m’éclater. J’en ai besoin pour me sentir bien ! Après les spectacles, mon plaisir c’est de me trouver au milieu du public pour pouvoir discuter avec lui. On me propose d’intervenir dans les lycées. Avec les jeunes, on peut, en discutant, lever beaucoup de tabous. En général ça se passe très bien.»

Avez-vous une ligne directrice lorsque vous préparez vos pièces ?

« Ma volonté est de proposer un théâtre exigeant et accessible. L’authenticité de mon travail passe par :

- L’importance du texte : justesse de l’écriture et de son contenu, approche concrète et poétique de la matière des mots, du son qui fait sens.

– La vivacité de l’interprétation : puissance de l’incarnation dans la joie du jeu et présence au plateau rythmée de contrastes.

– Le choix du détail : précisions des mouvements, des musiques, des accessoires, des décors faisant référence de manière symbolique au quotidien ou aux gestes ancestraux. Permettre l’identification du spectateur au langage non verbal. Ma nécessité d’artiste est de questionner la société dans nos rapports aux croyances et aux schémas culturels qui nous font nous imposer certains comportements. Comprendre nos attaches, nos tabous, notre histoire pour libérer la parole et œuvrer à l’épanouissement de chacun-e. »

 

Chloé Martin aime les échanges avec le public

Chloé Martin aime les échanges avec le public

Les projets de Chloé Martin sont portés par la "D’Âme de compagnie" qui fut créée en 2011. Le travail artistique se centre sur des créations originales et des mises en scène du répertoire théâtral avec en filigrane l’impact de l’évolution des droits des femmes sur notre société.

« L’aspect engagé de la compagnie n’est pas donneur de leçon : nous posons des constats et des questions. Le théâtre tel que je le conçois est un miroir à penser. » Telle est la conclusion de Chloé Martin.

À savoir, sa pièce ‘La part égale » a obtenu le prix Philippe Avron en 2014 et fut nommé aux Devos de l’humour en 2012.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 14:35

Ce weekend, les Joyeux de l'Escotais se retrouvaient sur les planches pour la seconde fois cette année, pour présenter le résultat du travail qui les a occupés depuis la fin du mois d'août.

Avant de laisser la scène aux jeunes de la troupe pour la première pièce de la soirée, le président, Michel Poupée, souhaita la bienvenue et présenta les 28 acteurs qui allaient intervenir tout au long de la soirée. Puis, place au spectacle.

Les jeunes dans "Zone de turbulence" d'Yves Guéganic
Les jeunes dans "Zone de turbulence" d'Yves Guéganic
Les jeunes dans "Zone de turbulence" d'Yves Guéganic

Les jeunes dans "Zone de turbulence" d'Yves Guéganic

Une fois les trois coups frappés par le brigadier, le rideau s'ouvrit sur "Zone de turbulence" d'Yves Guéganic et les spectateurs furent immédiatement transportés dans un avion en direction de Sydney où les nombreuses péripéties vécues par les passagers et le personnel navigant n'avaient rien de rassurant. 

Les ados dans "Moi c'est toi" de Régis Porte
Les ados dans "Moi c'est toi" de Régis Porte
Les ados dans "Moi c'est toi" de Régis Porte
Les ados dans "Moi c'est toi" de Régis Porte

Les ados dans "Moi c'est toi" de Régis Porte

Puis, la seconde pièce au programme "Moi c'est toi" de Régis Porte interprétée par les ados montra les quiproquos que peuvent provoquer des ordinateurs auxquels on confie de concocter des rencontres matrimoniales par le biais de sites spécialisés.

Le bar de Gégé sert de décor pour "Y a pas de cales en bourg" de Jacky Lesire
Le bar de Gégé sert de décor pour "Y a pas de cales en bourg" de Jacky Lesire
Le bar de Gégé sert de décor pour "Y a pas de cales en bourg" de Jacky Lesire
Le bar de Gégé sert de décor pour "Y a pas de cales en bourg" de Jacky Lesire
Le bar de Gégé sert de décor pour "Y a pas de cales en bourg" de Jacky Lesire
Le bar de Gégé sert de décor pour "Y a pas de cales en bourg" de Jacky Lesire
Le bar de Gégé sert de décor pour "Y a pas de cales en bourg" de Jacky Lesire

Le bar de Gégé sert de décor pour "Y a pas de cales en bourg" de Jacky Lesire

Un entracte permit alors aux spectateurs de se rafraîchir à la buvette et de s'équiper en billets de tombola pendant que les "petites mains" installaient le nouveau décor pour la pièce suivante "Ya des cales en bourg" de Jacky Lesire, pièce en trois actes où les adultes se donnent à fond et entrent chacun dans la peau de leur personnage. Pendant plus d'une heure, ce fut un déchaînement de rires tant par le texte et les quelques improvisations des acteurs que par leurs attitudes et leur présence sur scène.

Une salle noire de monde applaudit tous les acteurs amateurs
Une salle noire de monde applaudit tous les acteurs amateurs
Une salle noire de monde applaudit tous les acteurs amateurs

Une salle noire de monde applaudit tous les acteurs amateurs

Tous ces acteurs reçurent de vibrants applaudissements qui les récompensèrent des heures de répétition passées en amont pour présenter un spectacle de qualité comme chaque année depuis les débuts de la joyeuse troupe qui porte bien son nom.

Comme le weekend précédent, c'est donc devant une salle comble que ces acteurs amateurs ont conquis leur fidèle public mais aussi quelques nouveaux spectateurs ravis à en croire le commentaire d'Éric : "C'est la première fois que je viens. C'est vraiment très bien !"

À l'issue du spectacle les tirages au sort permirent à quelques heureux gagnants de repartir avec des lots de plus ou moins grande importance offerts par des commerçants locaux que Michel Poupée remercia chaleureusement tout comme les nombreux spectateurs venus soutenir la troupe des acteurs amateurs.

 

Une très nombreuse assistance lors de chacune des représentations
Une très nombreuse assistance lors de chacune des représentations

Une très nombreuse assistance lors de chacune des représentations

"On peut compter près de 600 personnes venues assister au théâtre sur les quatre premières séances" indiqua Michel Poupée satisfait de cette participation.

Pour ceux qui n'auraient pas pu venir se divertir avec Les Joyeux de l'Escotais, il reste encore trois possibilités pour profiter de leur spectacle :

Le 16 janvier à 20 h 30, à Saint-Paterne-Racan, soirée caritative où l'intégralité des recettes sera reversée à l'association "Le fil d'Auriane".

Le 29 janvier, à 20 h 30, à Château-la-Vallière.

Le 30 janvier, à 20 h 30, à Neuvy-le-Roi, salle Armand Moisant.

Renseignements : Michel Poupée 02 47 29 32 27

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 15:16

Vendredi soir, profitant d'une des dernières séances avant le jour J, je suis allée surprendre les acteurs en pleine répétition. Ce soir-là, les conditions n'étaient pas optimales car, c'est confinés sur la scène, qu'ils interprétaient leurs personnages. En effet, la salle Gabriel se remplissait petit à petit pour la bourse aux jouets du lendemain.

Les Joyeux de l'Escotais bientôt sur scène

Plantons le décor : nous sommes dans le bar de Gérald, lieu de rendez-vous des habitants du quartier. Chacun y a ses habitudes et les petits potins alimentent les conversations. Gérald, le roi du calembour, favorise la bonne humeur et la joie de vivre autour de lui. Tout va bien jusqu'au jour où le ticket de loto fait en commun a disparu...Des moments burlesques en perspective !

Pour préparer ces soirées théâtrales incontournables sur le territoire, la troupe de la grande pièce a commencé ses répétitions dès la fin du mois d'août, à raison de deux séances par semaine, les mardis et vendredis.

Même si elles se font dans une bonne ambiance, c'est toujours avec beaucoup de sérieux et sous l'œil de Michel Poupée, le président de l'association, que ces séances de travail se déroulent.

Les Joyeux de l'Escotais bientôt sur scène

Comme chaque année, trois pièces seront présentées au public et 29 acteurs interviendront au cours des différentes soirées.

Ce sont les plus jeunes qui débuteront le spectacle avec : "Zone de turbulence" de Yves Guéganic. La mise en scène est assurée par Florence Girbe, Léa Girbe et Annette Tharaud-Fontenay. Cette histoire raconte le déroulement d'un vol pour Sydney avec deux hôtesses qui se tapent dessus, un vieillard aigri, une célèbre chanteuse pour adolescents et son garde du corps, ou encore une mère et sa fille confrontées à ...une terroriste aigrie.

Ensuite, les adolescents interprèteront : "Moi, c'est toi" de Régis Porte avec comme metteurs en scène Sandrine Boigard, Marion Boigard et Christophe Morin. Quand un ordinateur est aux commandes et décide des amours d'une jeune fille et d'un jeune homme qui changent d'identité, les situations cocasses s'enchaînent.

Et, pour terminer la soirée, les adultes proposeront "Y a des cales en bourg" de Jacky Lesire, pièce comique en 3 actes. Ce sont Élisabeth Naverre, André Morin, Nathalie Bardet et Michel Poupée qui en ont assuré la mise en scène.

Les metteurs en scène font tous partie de la troupe des Joyeux de l'Escotais. Quand on demande à Michel Poupée s'il y a des problèmes de recrutement, il répond : "Non, aucun. Chaque année, j'ai de nouvelles demandes de jeunes pour intégrer la troupe. Je suis même obligé d'en refuser. Voyez, l'avenir est encore assuré pour plusieurs années. Dans chaque groupe, chacun travaille avec sérieux. Les plus jeunes répètent le samedi après-midi et les ados, le jeudi soir."

Les acteurs de "Y a des cales en bourg"

Les acteurs de "Y a des cales en bourg"

Pratique : calendrier des représentations à Saint-Paterne-Racan, salle Jacques Gabriel

Samedi 5 décembre à 20 h 30 et dimanche 6 décembre à 14 h 30

Samedi 12 décembre à 20 h 30 et Dimanche 13 décembre à 14 h 30

Séance caritative, samedi 16 janvier, à 20 h 30, au profit de l'association "Le fil d'Auriane".

Renseignements : Michel Poupée : tél. 02.47.29.32.27.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans théâtre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages