Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 11:09

La date de leur première représentation approchant, il était temps d’aller voir où en étaient les répétitions des Joyeux de l’Escotais afin de savoir si tout serait prêt pour le grand jour.

La présidente, Cendrine Boigard semblait assez confiante et précisa : « Là, on en est aux dernières répétitions et mises au point car la générale c’est samedi prochain. Côté décors, on est bon ! »

Ce soir-là, sur scène, les acteurs de la pièce adulte « Amour, pirouette et cacahuètes » répétaient leurs rôles dans une ambiance assez détendue mais toutefois avec sérieux. Le but, depuis toujours, est de donner du plaisir aux fidèles spectateurs et de ne pas les décevoir.

La famille de Georgio
La famille de Georgio
La famille de Georgio
La famille de Georgio
La famille de Georgio

La famille de Georgio

Qu’y a-t-il au programme de cette saison 2018-2019 ?

C’est Cendrine qui nous détaille le programme.

« Cette année, la pièce interprétée par les plus jeunes en ouverture de rideau est intitulée «À fond la ferme ! » de Matthieu Berthelémé. Elle fut écrite pour primaires et collégiens et jouée une trentaine de fois en festivals, en écoles, en stages. Ici, ils seront 9 à jouer les Baby five, un groupe de pop composé d’adorables cruches qui ne savent ni chanter ni danser... À la campagne, quelques cousines s'occupent de la ferme familiale : elles sont courageuses et malignes mais l'argent manque. Et si la ferme se transformait en Thalasso top tendance pour renflouer les caisses ? Attention, Les Baby five seront au rendez-vous à Saint-Paterne »

Après un court entracte pour changer le décor, ce sont 6 jeunes adultes qui prendront le relais avec « La clé est sous le pot de fleurs »  de Yvon Taburet. Brièvement, en voici le sujet : "La clé est sous le pot de fleurs" avait dit Jean-Pierre à son ami Stéphane. Tout heureux de profiter d'un week-end à la campagne, ce dernier débarque avec Mathilde, son épouse mais à peine ont-ils poussé la porte que les surprises commencent.  Les quiproquos et les rebondissements s’enchaînant, cette pièce drôle et dynamique devrait satisfaire notre public qui vient pour se divertir.

Puis, pour terminer la soirée, après un entracte un peu plus long durant lequel la buvette fonctionnera et où des jeunes acteurs proposeront crêpes et billets de tombola, 8 adultes se retrouveront sur scène pour « Amour, pirouettes et cacahuètes » de Jean-Claude Martineau, une comédie en 4 actes qui emmènera le public loin de Saint-Paterne, au soleil de Sicile, au cœur de la Mafia. Je vous en donne un petit aperçu : « Georgio Garousi est un minable mafioso sicilien qui s'imagine être à  la tête d'un empire alors qu'il ne vit que de piètres expédients. Très amoureux de sa femme Amandina qui le domine, il a toutes les peines du monde à  s'imposer dans sa propre famille et ne peut compter sur son fils Luigi, crétin notoire, pour assurer sa succession et faire prospérer la mafia familiale. Quant à  Fiorella, sa fille adorée qu'il croyait jalousement garder près de lui, elle s'est entichée d'un homme de la ville et doit le présenter à  ses parents.
Mais pour entrer dans la famille Garousi, il ne suffit pas d'avoir fait des études supérieures, encore faut-il savoir voler et extorquer tout ce qui peut l’être ! Mais, ce gars de la ville en est-il capable ? Et si oui, pourquoi ne pas envisager une association qui rendrait Georgio Garousi, le plus heureux des hommes…
 »

Avec un tel programme, le but recherché par cette troupe locale devrait être atteint sans problème. Au vu des contenus et connaissant les acteurs, on peut, sans se tromper, rassurer les spectateurs qui se presseront lors des différentes séances proposées par ces joyeux drilles.

Et le naïf prétendant
Et le naïf prétendant

Et le naïf prétendant

Pratique

Entrée : 8 € programme compris

Calendrier des séances à Saint-Paterne : les samedis 1 et 8 décembre à 20 h 30, les dimanches 2 et 9 décembre à 14 h 30.

La séance caritative au profit de l’association « Trisomie 21 Sarthe » du théâtre La Bertoche au Mans aura lieu le samedi 12 janvier, à 20 h 30.

Toutes ces représentations auront lieu dans la salle des fêtes, espace Gabriel.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 14:00

Envahi par l’envie de faire voyager nos mots, nos voix et mieux a l’échelle internationale, « Kènèba » : le grand théâtre est un détour sur notre environnement, nos quotidiens, de nos inspirations.  Les idées des textes qui pour la plupart sont recueillis dans des kiosques à café, des grains de thé d’où se racontent des faits de sociétés.

 

Le groupe Afrikanda

Rencontrer un autre public, une autre culture et partager des moments de réflexions, d’applaudissement, de sourires et d’émotions, reste notre motivation pour cette aventure hors du continent africain que nous maîtrisons. Un monde différent de celui que nous avons l’habitude de côtoyer fera l’objet d’un grand spectacle donc forcement sur un grand théâtre.

Kènèba (le grand théâtre) sera l’occasion pour le public français de découvrir un pan de l’art oratoire africain en particulier Burkinabé.

 

Pratique

Samedi 24 novembre, 20 h 30, Salle Armand Moisant

 

Tarif : 12 €/6 €

Renseignements et réservation ; 06 78 30 59 81

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2018 6 03 /11 /novembre /2018 18:30

Les deux comédiens ne sont pas des stars, l’auteur n’est pas célèbre, et ils ont l’ambition d’associer le rire et l’intelligence. C’est dire qu’ils ont toutes les raisons de passer inaperçus ! Pourtant il reste une solution pour conquérir les foules : choisir un sujet bien racoleur...

La fesse est incontestablement le plus efficace !

Et le défi est lancé : rester fin, drôle, étonnant, caustique, sur un thème au fort risque de dérapage

Samedi 17 novembre, 20h30, Salle A. Moisant

Réservations : spectacle-neuvy@orange.fr. 06.30.42.72.07. Tarif normal : 12€/ Tarif réduit : 6€

Vous pouvez aussi nous suivre sur ...


Commune de Neuvy-le-roi : www.neuvyleroi.fr 

Bibliothèque municipale :  http://bmaneuvy.wordpress.com/ 

Salle de spectacles Armand Moisant : http://spectacleneuvy.wordpress.com/

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2018 5 26 /10 /octobre /2018 14:52

Suite à l’assemblée générale du printemps dernier et à la démission de son président, Alexis Petithomme, un nouveau bureau a été formé et Cendrine Boigard a été élue présidente. Elle avait postulé pour être membre du bureau mais pas pour obtenir la présidence de l’association « Les Joyeux de l’Escotais », présidence que personne ne convoitait en particulier. Mais, comme elle le dit : « Tous les regards étaient tournés vers moi, alors je me suis décidée à accepter le poste. » Voici le contenu du mail qu’elle adressa aux adhérents de l’association le lendemain du vote : « C’est avec plaisir que je prends la présidence de l’association, même si ce n’était pas dans mes objectifs. J’espère être à la hauteur de ces nouvelles fonctions. Depuis 2009, je fais partie de la troupe. J’ai été accueillie à bras ouverts et j’ai apprécié tous les moments partagés. La convivialité, l’entraide, le respect,… sont des valeurs qui définissent l’association et je tiens particulièrement à les conserver. »

Voyons un peu le parcours théâtral de Cendrine.

Qu’est-ce qui vous a amenée au théâtre ?

Très jeune, j’ai été attirée par le théâtre. Dès que je savais qu’il y avait du théâtre dans les environs, je voulais y aller. Ça me plaisait beaucoup. Il faut savoir qu’on en faisait à l’école. Chaque année, les CM2 jouaient une pièce pour la fête de fin d’année. Comme il y avait une troupe à Saint-Christophe, j’en ai fait partie dès 1997. Ensuite, à partir de 2009, je suis allée jouer à Saint-Paterne dans la troupe des Joyeux de l’Escotais où j’ai été très vite intégrée.

Dans votre famille, le théâtre est une institution ? Vos deux filles font aussi partie de la troupe n’est-ce pas ?

Oui, l’aînée, Marion, a commencé aussi à Saint-Christophe mais dès 2008, elle est venue jouer à Saint-Paterne. Quant à Margot, elle a débuté au sein des Joyeux de l’Escotais en 2010. Elle est vraiment très à l’aise sur scène.

Comment voyez-vous votre rôle de présidente ?

Nous avons une association qui tourne bien. Même si au départ cela m’a fait un peu peur car je suis très prise par mon travail en tant qu’infirmière libérale, très vite je me suis rendu compte que j’allais être très bien épaulée par Michel Poupée, qui fut longtemps président, et qui est maintenant vice-président, et par tous les autres membres du bureau.

Un aperçu des acteurs de la pièce des adultes : 1er rang de d à g : Élisabeth (trésorière), Cendrine (présidente), Nicolas (secrétaire), Marion (secrétaire adjointe), 2e rang : Didier, Jacky, Annette et Virginie

Un aperçu des acteurs de la pièce des adultes : 1er rang de d à g : Élisabeth (trésorière), Cendrine (présidente), Nicolas (secrétaire), Marion (secrétaire adjointe), 2e rang : Didier, Jacky, Annette et Virginie

Comment s’est déroulé le choix des pièces que vous allez présenter au public cette année ?

Rien n’a changé. Il y a un comité de lecture de 6 personnes désigné lors d’une réunion de bureau. Ces personnes sont chargées de lire différentes pièces pendant l’été pour que dès le début septembre, chaque acteur puisse avoir les textes retenus et que les répétitions commencent. Sauf que, comptant avoir 4 hommes, nos lectures et notre choix s’étaient portés sur des pièces mettant 4 hommes en scène et, au dernier moment, un homme nous a fait défaut. Il a donc fallu dans l’urgence trouver une nouvelle pièce qui ait l’agrément de tous et qui ne comporte que 3 acteurs masculins. Mais, malgré un peu de retard, les répétitions vont bon train.

Comptez-vous apporter un peu de changement dans le fonctionnement de l’association ?

Oui, si l’on peut dire. Le voyage de l’an dernier avait soulevé quelques remarques. Aussi, tenant compte des remarques formulées lors de l’assemblée générale de se baser sur le culturel, cette année nous organiserons une sortie au Vinci en février pour aller voir une pièce de théâtre : Tant qu’il y a de l’amour avec Patrick Chesnais.

Pour ce qui est de nos représentations, il y aura toujours une pièce pour les jeunes, une pour les ados et la dernière pour les adultes.

À quelles dates se dérouleront vos représentations ?

Les deux premiers weekends de décembre : les samedis 1 et 8 et les dimanches 2 et 9 à Saint-Paterne-Racan.

Le 12 janvier, comme chaque année, pour aider à la recherche médicale, nous jouerons au profit de l’association « Trisomie 21 Sarthe », qui fait jouer ensemble des personnes handicapées et des personnes valides au théâtre La Bertoche au Mans.

Nous nous reverrons pour parler plus en détail des pièces qui seront présentées au public avant les premières représentations.

Composition du bureau

Présidente : Cendrine Boigard

Vice-Président : Michel Poupée

Trésorière : Élisabeth Naverre

Trésorière adjointe : Nathalie Devallée

Secrétaire : Nicolas Beaugé

Secrétaire adjointe : Marion Boigard

Membres : Jacky Orgeur (Ripré) ; Jacky Orgeur (Pichardière) ; Béatrice Teclu ; Florence Girbe ; Séverine Hernot ; Mati Girbe.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2018 3 17 /10 /octobre /2018 16:40

« L’effet salaire » Prométhéâtre

  

Les deux comédiens ne sont pas des stars, l’auteur n’est pas célèbre, et ils ont l’ambition d’associer le rire et l’intelligence. C’est dire qu’ils ont toutes les raisons de passer inaperçus ! Pourtant il reste une solution pour conquérir les foules : choisir un sujet bien racoleur...

La fesse est incontestablement le plus efficace !

 

Et le défi est lancé : rester fin, drôle, étonnant, caustique, sur un thème au fort risque de dérapage.

Tarif : 12€/6€. Renseignements et réservation : 06 30 42 72 07.

Spectacle-neuvy@wanadoo.fr

SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018, 20H30

Salle Armand Moisant, rue des prés- Neuvy le Roi

 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 08:34
Moi, chevalier de la quête du Râle

Moi, chevalier de la quête du Râle

Vincent Pensuet nous emmène dans un pur déluge verbal, le jeu des mots est jubilatoire, un délire de mots de poète qui nous fait souvent penser à Raymond Devos. Il jongle avec son mètre et conjugue le verbe « se petit-mot-de-conteuriser », s'habille de mots pour paraître plus beau, qu'il aille « au marché de courges à Bourges, au marché de moules à Moulins, ou au marché de fleurs à Honfleur ». Il a « le mot au bout du doigt ». Il n'a pas peur des mots qui poussent, même des mots de travers. Il jongle avec eux et jouit de leurs caresses, jusqu'à « l’orgasme onomatopien». Il bricole et détourne les objets aussi. Il joue du concertina aussi poétiquement que de son violon fait de son mètre pliant, tout est une question de mesure, de maîtrise et de métrique, c'est le « mètre-mot ». Il sautille et danse, il piaffe et galope en « Chevalier de la quête du Râle », interpelle « le temps qui fait le beau », joue au « ça et à la souris », chante « promenons-nous dans l'émoi » et se fait sourcier devant le silence des mots.

 

Tarif : 12€/ 6€. Renseignements et réservation : 06.30.42.72.07

SAMEDI 20 OCTOBRE 2018, 20H30

Salle Armand Moisant, rue des prés- Neuvy le Roi

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 11:56

Jeudi 20 septembre, 19h, Salle Armand Moisant

Sortie de résidence Compagnie Un Jour Aux Rives "LABOmnémo [le temps que ça nous revienne]"

 

Trois amis se retrouvent confrontés à leur mémoire et leur oubli. Leurs trajectoires s'entrecroisent, s'empêchent, se heurtent et s'accompagnent. Leur identité va alors s'en trouver questionnée et leurs liens d'amitié ébranlés.

Une question va alors se poser : une personne qui oublie tout son passé, est-elle encore elle-même ?

À travers l'histoire de ces trois personnages, LABOMnémo nous fait découvrir les fonctionnements de notre mémoire en nous faisant naviguer avec finesse entre la fiction et les neurosciences.

Sortie de résidence à Neuvy-le-Roi

Distribution : 

Mise en scène : Annika Weber
Avec : Julien Crépin, Jean-Christophe Frèche et Émilie Paillard
Auteure associée : Jennifer Lauro Mariani
Lumière & scénographie : Marinette Buchy
Durée : 1h30

 

Production réalisée grâce au soutien de la Région Centre-Val de Loire

Ville de Tours (37), La Tannerie (Château-Renault, 37), Le Vaisseau – fabrique artistique au Centre de Réadaptation / Cie
Vertical Détour (Coubert, 77), La Grange Vaugarni (Pont-de-Ruan, 37), La Touline (Azay-sur-Cher, 37), Salle Thélème / Service
culturel Université de Tours (37), Le Plessis Théâtre Gabriel Monnet (La Riche, 37), Centre culturel Saint-Pierre-des-Corps
(37), Ville de Neuvy-le-Roi (37).

Partager cet article
Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 18:35

 

 Un spectacle à double-lecture pour adultes et enfants !

Une metteur en scène : Aude Lejeune du Collectif Citron et 4 comédiens : j

Jacques-Olivier Budin, Fabrice Morisset, Laurent Placet, Virginie Rocheteau vous proposent « Pinocchio » de Joël Pommerat.

Plongez avec nous dans un monde pas si merveilleux et pas si lointain du nôtre…

On y croise un enfant sorti d’un bout de bois ; une fée aux conseils décoiffants de vérité ; un maître d’école dépassé ; des traders glaçants de cruauté ; un juge désabusé : des ânes pas si bêtes que ça ; un monstre marin

Alors, vous êtes sur la piste… Vous êtes tentés !

Réservations : jobudin@hotmail.com ou 06 88 30 03 88

Tarif normal : 9 €/8 tarif réduit : 7 €

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 10:28

Pour la troisième année consécutive, Maxime Guinard, chargé de mission à la CCGC-PR, a concocté pour les habitants du territoire, de belles animations. Chaque journée découverte propose une randonnée dans le village choisi, un pique-nique préparé par un prestataire du territoire et dont environ un tiers du coût est pris en charge par la CCGC-PR et pour terminer la soirée, un spectacle gratuit, spectacle en général de grande qualité.

Après Pernay et Marray, c’était donc sur Saint-Christophe-sur-le-Nais, que se déroulait, samedi après-midi, cette journée découverte.

35 randonneurs prêts à découvrir les environs de la commune

35 randonneurs prêts à découvrir les environs de la commune

La randonnée

À 17 h, 35 marcheurs étaient arrivés à Beau-Soulage pour participer à une « randonnée promenade » comme l’a mentionné Philippe Petithomme, de l’UCTSPC, organisateur du parcours. « C’est plus une promenade de 7 km qu’une randonnée que nous allons faire tranquillement. Il faudra bien respecter les consignes de sécurité. Nous serons de retour à 19 h pour le pique-nique. Tout le monde est bien chaussé, on peut y aller. »

Le but de cette promenade est de faire découvrir des chemins, sites, personnages faisant partie du patrimoine de la commune. Le chemin et la maison des Marmoux furent l’occasion de parler d’Eugène Hilarion, le bienfaiteur de la commune. La descente par les Ruettes vers l’hôtel de ville a permis d’apprécier ce passage peu commun et d’admirer le campanile récemment restauré qui coiffe le toit de la mairie. De là, le guide a conduit les marcheurs vers la rivière Escotais et qui a, ici, la particularité de s’appeler le Nais : nouvelle occasion de faire un peu d’histoire avec Lionel Royer : « Il existait à saint-Christophe une poste dès le milieu du XIXe siècle et le nom de Saint-Christophe-sur-le-Nais était déjà utilisé. C’est d’ailleurs grâce à cette antériorité que, lorsqu’il a fallu trouver un complément au nom de Saint-Christophe pour différencier les différents villages portant ce nom que Saint-Christophe-sur-le-Nais a été retenu. » Une personne alors interrogea : « Mais alors pourquoi la rivière s’appelle-t-elle l’Escotais à Saint-Paterne ? »- «  La réponse est très simple. Lorsque le château de La Roche Racan, où vécut le poète Racan fut vendu, les nouveaux propriétaires s’appelaient les seigneurs des Escotais. Aussi, lorsque les gens du pays parlaient de la rivière qui passe au pied du château, ils disaient c’est la rivière des Escotais. Et, petit à petit, c’est devenu tout simplement l’Escotais. »

Les randonneurs vont traverser la rivière
Les randonneurs vont traverser la rivière
Les randonneurs vont traverser la rivière
Les randonneurs vont traverser la rivière
Les randonneurs vont traverser la rivière

Les randonneurs vont traverser la rivière

Une fois la passerelle sur le Nais-Escotais franchie, c’est par les prés de la commune que les randonneurs regagnèrent le quartier de Vienne et se dirigèrent vers la chapelle saint Gilles, joli petit édifice datant du XIe siècle mais reconstruit au XVe- XVIe siècles. Ce fut l’occasion de parler du culte de Saint-Gilles, des pèlerinages qui avaient lieu début septembre et qui, de l’église à la chapelle, rassemblait un millier de pèlerins et ce, jusque vers la fin du siècle dernier mais aussi de rappeler qu’au Moyen Âge, de très importantes foires internationales se tenaient sur ce site.

Arrêt à la chapelle Saint Gilles
Arrêt à la chapelle Saint Gilles

Arrêt à la chapelle Saint Gilles

De là, retour vers le bourg avec une belle descente et passage devant le moulin Basset avant de rejoindre une voie bien pentue qui monte le long du cimetière et, c’est par des chemins toujours bien pentus que les marcheurs, à 19 h très précises, atteignirent le terminus de la randonnée, le parking de Beau-Soulage, quitté 2 h auparavant. Mais là, une déconvenue les attendait….Les pique-niques n’étaient pas là !

Le pique-nique

Entre temps, quelques personnes, inscrites pour les repas, étaient arrivées dont Catherine Lemaire, premier magistrat de la commune et les acteurs, Jacqueline et Marcel.

Maxime, interrogé, répond : « C’est « La mijot de Sonzay » qui doit apporter les paniers repas. Je lui ai commandé quelques repas supplémentaires mais elle ne devrait pas tarder à arriver… » Les minutes passent…19 h 30, toujours rien….20 h…20 h 15. Enfin, la restauratrice arrive, s’excuse pour son retard. Le spectacle devait démarrer à 20 h 30. Des spectateurs arrivaient et le repas commençait tout juste !

Pendant que les convives dégustaient avec plaisir les différents aliments fournis, les acteurs passaient parmi eux et plaisantaient ce qui laissait déjà présager de l’ambiance qui allait suivre. Heureusement, un pique-nique, c’est vite mangé. Une demi-heure après l’arrivée des repas, tout le monde était installé pour assister au spectacle.

Tout le monde est installé pour le spectacle
Tout le monde est installé pour le spectacle

Tout le monde est installé pour le spectacle

Le spectacle : Le Médecin volant de Molière par Jacqueline et Marcel

De leur vrai nom, Christelle Lefèvre et Pierre-Jean Ferrain, ils sont les créateurs de la compagnie « L’Art osé » en 2005. Ils ont à leur actif 10 spectacles en 10 ans. Le Médecin volant date de 2013. Leur compagnie a choisi la rue pour s’exprimer, pour vivre l’instant présent aux côtés des gens, s’adresser à eux directement et sans artifices, pousser toujours plus loin les codes du théâtre et de l’improvisation. Ils reconnaissent eux-mêmes : « L’adresse directe au public et la bonne humeur sont les moteurs qui portent toutes nos créations. »

Pour la pièce choisie, l’acte I  du Médecin volant de Molière, Jacqueline, avant le début du spectacle, met en garde : « Y a-t-il parmi vous des puristes de Molière ? Des professeurs de français ?...Car je vous préviens, puristes de Molière, s’abstenir. Le Médecin volant est le prétexte que nous avons trouvé pour venir devant vous. Nous jouerons la pièce jusqu’au bout. Mais, nous profiterons de chaque instant pour divaguer au gré de nos envies. Nous ne savons pas ce qui va se passer. Cela appartient à l’imprévu et à notre état de forme. »

Pour commencer, Marcel désigne une personne dans le public pour frapper les 3 coups. Malheureusement, il sera obligé de le faire lui-même. Jacqueline désigne une jeune fille qui, avec son portable, servira de chronomètre. La pièce doit durer 45 minutes. La « cloche » ainsi désignée sera consultée régulièrement.

Le décor est prêt sur la pelouse : une valise rouge.

Les acteurs au cours de la soirée
Les acteurs au cours de la soirée
Les acteurs au cours de la soirée
Les acteurs au cours de la soirée
Les acteurs au cours de la soirée

Les acteurs au cours de la soirée

Tout au long du spectacle, les deux acteurs interpréteront les différents personnages de la pièce de Molière, restitueront les textes à vive allure et surtout, joueront avec le public. Tout est prétexte à faire diversion, à improviser. Ainsi, le téléphone portable d’une spectatrice sonne. Jacqueline se précipite vers elle, lui dit de répondre et ensuite lui prend le téléphone et continue la discussion avec l’interlocuteur et lui propose de la rejoindre à l’hôtel. Le téléphone passe ensuite dans les mains de Marcel qui demande à parler à l’épouse et lui fait également des propositions. Au bout de près de 5 mn, le téléphone est rendu à sa propriétaire et tout le monde replonge dans le Médecin volant. Toute interruption de la pièce suscite l’amusement. Tous les deux ont l’art de l’à-propos, du gag inattendu. Au cours de la soirée, Jacqueline, bien gainée, n’a pas hésité à montrer sa culotte à plusieurs reprises, à passer dans le public s’asseoir sur les genoux de quelqu’un, l’embrasser.

Gag avec le portable d'une spectatrice
Gag avec le portable d'une spectatrice

Gag avec le portable d'une spectatrice

Pendant les gags de Jacqueline, Marcel vide petit à petit la bouteille de champagne, offre sa coupe à la spectatrice qui n’avait pas frappé les 3 coups. Dans la bouteille, il en restera à peine assez pour que, Jacqueline en tant que médecin, ne réclame un verre de l’urine de Lucile pour déterminer, au goût, la maladie dont elle souffre.

Marcel tend sa coupe à une spectatrice
Marcel tend sa coupe à une spectatrice

Marcel tend sa coupe à une spectatrice

Quand, la représentation s’achève, au terme de la scène 16 et de toutes les digressions des acteurs, le chronomètre indique précisément 45 mn. Peut-être qu’un petit quart d’heure fut réservé à Molière, mais les 30 minutes  supplémentaires furent meublées grâce à l’immense talent des deux acteurs. Les spectateurs ont vécu un intense moment de drôlerie intelligente, de communication avec les acteurs qui ont su, tout au long de la soirée, partager avec eux leur sensibilité, leur générosité, leur humanité et prouver combien ils savent rester maîtres de leurs improvisations.

Une très belle soirée, un très bon choix, on ne peut que féliciter Maxime Guinard pour le travail effectué, et remercier Catherine Lemaire, pour avoir permis que cette troisième journée se déroule sur sa commune.

Mais, une fois de plus, on ne peut que constater que, sur les 80 spectateurs présents, peu de Christophoriens avaient profité de la chance qu’on leur offrait. C’est bien dommage !

 

La soirée se termine dans une joyeuse ambiance
La soirée se termine dans une joyeuse ambiance

La soirée se termine dans une joyeuse ambiance

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2018 7 22 /07 /juillet /2018 08:05

Rendez-vous à Beau-Soulage, le samedi 28 juillet.

Les festivités débuteront par une randonnée nature autour de la commune, à 17 h.

Ensuite, repas champêtre payant sur réservation au 07 84 62 03 64 ou 02 47 29 83 87

Et, pour terminer la soirée, à 20 h 30, place au théâtre avec "Le médecin volant" de Molière, revisité par Jacqueline et Marcel. Animation gratuite.

Pour en savoir plus, ouvrez le dossier de presse ci-dessous

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages