Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 09:45
Photos prises lors du repérage
Photos prises lors du repérage
Photos prises lors du repérage

Photos prises lors du repérage

Renouant avec ses activités, l'association christophorienne "Histoire et Patrimoine" vous propose de découvrir la richesse patrimoniale du hameau de Coëmont, faisant partie de Vouvray-sur-Loir dans la Sarthe.

Ce hameau, très ancien, a un riche passé. Pour le découvrir, nous serons accompagnés par deux historiens locaux, Michel et Dany Benoît, membres actifs de l'association vouvraysienne "Notre patrimoine et vous".

Le parcours nous mènera du bord du Loir avec ses moulins, son vieux pont et son lavoir jusqu'au château et les hauteurs pour dominer le paysage et découvrir quelques restes de l'ancien prieuré.

À l'issue de cette découverte matinale, un verre de l'amitié clôturera cette promenade historique.

 

Important :

Randonnée le dimanche 22 mai.

Départ pour ceux qui le souhaitent à 9 h 15, place Jehan d'Alluye, à Saint-Christophe

Rendez-vous à Coëmont à 9 h 30 sur le parking, 1ère route à gauche après le pont pour ceux qui y iront directement (en venant de l'Indre-et-Loire)

La manifestation est gratuite.

 

Comment se rendre au parking.

Comment se rendre au parking.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2022 2 18 /01 /janvier /2022 17:16

C’est sans nul doute le site le plus grandiose de toute l’Égypte pharaonique. Datant de 4 700 ans, il reste la plus grande structure religieuse jamais bâtie au monde !

Karnak est un gigantesque complexe, dont la majeure partie fut bâtie sous le Nouvel Empire (1580-1160 av  J-C). Ici, c’est la maison terrestre du Dieu Amon. Son seul vrai serviteur est le pharaon. Chaque pharaon a contribué à l’agrandissement et l’embellissement du site afin d’associer son nom à celui du dieu.

L'allée des Sphinx qui relie Karnak à Louxor et le portique d'entrée.
L'allée des Sphinx qui relie Karnak à Louxor et le portique d'entrée.

L'allée des Sphinx qui relie Karnak à Louxor et le portique d'entrée.

Le temple d’Amon

Chaque ensemble est composé d’un temple principal au centre, dédié au dieu, où seuls les grands prêtres sont admis. Autour s’étendent d’autres petits temples, de tailles et de formes diverses comme ceux de Ptah, de Khonsou, d’Osiris et d’Opet. Chaque ensemble possède un lac sacré où se déroulaient les cérémonies. Le temple est entouré d’une enceinte en brique de terre de 8 m d’épaisseur et de 12 m de haut, dont l’ondulation évoquait les vagues de l’Océan primordial qui a précédé l’arrivée de la vie.

Des vestiges au bord d'un lac et sur un socle le scarabée
Des vestiges au bord d'un lac et sur un socle le scarabée
Des vestiges au bord d'un lac et sur un socle le scarabée

Des vestiges au bord d'un lac et sur un socle le scarabée

Le scarabée était un animal sacré doté de nombreux pouvoirs. Les Égyptiens croient toujours en ses pouvoirs et, on les voyait tourner plusieurs fois autour de la statue (au moins 7 fois)  en la touchant pour que leur vœu soit exaucé !

Les sphinx à tête de béliers
Les sphinx à tête de béliers
Les sphinx à tête de béliers

Les sphinx à tête de béliers

L’allée des Sphinx, corps de lion à tête de bélier, animal sacré d’Amon, mène au 1er pylône. C’est le plus grand et le moins vieux des édifices, édifié durant la XXXe dynastie, époque ptolémaïque. Il était à moitié enfoui dans le sable en 1799, à l’arrivée des Français.

La grande cour, bordée de portiques de chaque côté est la plus vaste d’Égypte (100 m sur 82 m). Sur les 10 colonnes de plus de 20 m qui l’ornaient, il n’en reste qu’une dont le chapiteau est en forme de papyrus ouvert.

Contre le mur intérieur droit du 1er pylône, on remarque les restes d’un échafaudage en brique utilisé à l’époque des pharaons pour hisser les blocs de pierre lors de la construction du pylône.

Au pied du mur, restes d'un échafaudage

Au pied du mur, restes d'un échafaudage

La cour d’Aménophis III ne conserve qu’un seul des 4 obélisques qui y trônaient. Il fut un peu endommagé lors d’un tremblement de terre. Il fut dressé par Touthmôsis Ier et culminait à 22 m de haut pour un poids de 140 t.

L'obélisque debout et un obélisque cassé
L'obélisque debout et un obélisque cassé
L'obélisque debout et un obélisque cassé

L'obélisque debout et un obélisque cassé

Les murs et les colonnes sont recouverts de scènes relatant les épisodes de l'histoire de ces dieux : offrandes, processions avec les barques, tortures pour les prisonniers...

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac

Des fouilles sont toujours en cours !

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2022 3 12 /01 /janvier /2022 18:03

Nous voici à Louxor et de là, en gagnant la rive Gauche du Nil grâce à une navette, nous allons découvrir la Vallée des Rois.  Un véhicule nous attend à la descente du bateau. Nous traversons quelques villages et arrivons au niveau du désert où se trouve le célèbre site.

Carnet de voyage : Souvenir d'Égypte (3) La Vallée des Rois
Carnet de voyage : Souvenir d'Égypte (3) La Vallée des Rois
Carnet de voyage : Souvenir d'Égypte (3) La Vallée des Rois

C’est le plus important des sites de la rive gauche. Dispersé au pied d’une montagne rocailleuse suivant les méandres d’une vallée désertique, cet ensemble de plusieurs dizaines de tombes, reliées par un réseau de chemins, ne présente que des orifices béants. Contrairement aux temples, ces tombes devaient être discrètes. Ce site fut choisi car la montagne la plus haute a la forme d’une pyramide. L’entrée des tombes était volontairement camouflée ce qui n’a pas empêché les pillards de se servir. Une seule tombe fut découverte intacte, celle de Toutankhamon en 1922 !

Après l’entrée, un petit train nous emmène sur le site.

 

La Vallée des Rois
La Vallée des Rois
La Vallée des Rois
La Vallée des Rois

La Vallée des Rois

Nous avons pu pénétrer dans 3 tombes : celles de Touthmôsis III, de Ramsès III et de Ramsès IX.

La tombe de Touthmôsis III

Touthmôsis III régna vers 1500 av J-C. Il fut viré du trône par sa belle-mère (et tante) Hatchepsout.

Un escalier mène à la vaste chambre funéraire. Les dessins de cette tombe sont d’une grande originalité. Le trait est noir et rouge sur un fond sable, bien stylisé. Les scènes sont tirées du livre de l’Amdouat.

La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III

La tombe de Touthmôsis III

La tombe de Ramsès III

Il fut le dernier grand roi de la XXe dynastie. Le long couloir d’entrée est encadré par deux petites alcôves décorées de scènes de la vie quotidienne. Le corridor est couvert de textes tirés du Livre des litanies du Soleil. Les autres chambres très colorées sont inspirées du Livre des morts. Le sarcophage de Ramsès III est au Louvre et son couvercle dans un musée de Cambridge.

La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III

La tombe de Ramsès III

La tombe de Ramsès IX

Proche de l’entrée, elle est très visitée et donc assez dégradée. Seule la chambre du sarcophage conserve un aspect correct, mais la momie n’y est plus ! Sur les murs, on trouve des scènes de l’enfer. Au plafond, on remarque des représentations astronomiques orchestrées par Nout, la déesse du Ciel, au milieu des constellations et des barques divines.

La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX

La tombe de Ramsès IX

La prochaine visite sera pour le temple d'Hatchepsout.

Partager cet article
Repost0
7 août 2021 6 07 /08 /août /2021 12:38

Pour cette dernière journée en Mayenne, nous avons trois Saint-Christophe au programme. Nous prenons la direction de Mayenne et de son imposant château qui domine la Mayenne. Pas de Saint-Christophe mais un magnifique musée, ouvert en 2008, centré sur les découvertes réalisées au cours des fouilles archéologiques du site, très intéressant.

Ce château est une ancienne résidence carolingienne du Xe siècle, bâtie sous Charles le Simple et remaniée à plusieurs reprises. Palais carolingien à l'origine, il est réaménagé plusieurs fois au cours du Moyen Âge, avant de devenir une prison au XVIIIe siècle. Le château sera finalement acheté par la ville de Mayenne en 1936. Lors d'importants travaux d'aménagements réalisés en 1993, des vestiges carolingiens ont été mis à jour. Cette découverte de bâtiments civils ou militaires carolingiens conservés est très rare.

Le château et sa crypte
Le château et sa crypte

Le château et sa crypte

Notre prochaine halte est pour le village de Champéon où, dans un écrit de Christian Davy, chercheur au Service régional du patrimoine des Pays de la Loire, est mentionné la présence d'un Saint-Christophe dans le Manoir de Vaux. Arrivés dans le village, nous nous adressons à la mairie pour savoir où se situe ce manoir. La secrétaire nous annonce que les propriétaires sont absents  en ce moment.

Nous ne perdons pas espoir de voir un jour cette représentation car, une fois rentrés chez nous, j'ai adressé un courrier aux propriétaires du Manoir leur demandant s'il serait possible d'en obtenir une photo ! J'attends leur réponse !

 

Le Manoir de Vaux (photo Internet)

Le Manoir de Vaux (photo Internet)

Après une pause déjeuner, nous poursuivons notre quête et prenons la direction de Saint-Christophe-du-Luat et son église romane dédiée au saint. Cette commune fait désormais partie de la commune nouvelle d'Évron et, à la mairie, il n'y a plus les clés des bâtiments communaux ! Comme l'église était fermée et la mairie dépourvue des clés de l'édifice et que, en plus, la seule personne en possession des dites clés était partie en vacances, nous n'avons pas pu pénétrer dans l'église !

Nous avons laissé nos coordonnées à la secrétaire de mairie et, quelques jours plus tard, elle nous a envoyé des photos du Saint-Christophe qui se trouve dans une chapelle de l'église. un grand merci à elle !

L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe
L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe
L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe

L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe

Et, pour achever la journée et notre quête de Saint-Christophe, c'est vers Parné-sur-Roc que nous nous sommes dirigés.

Le village de Parné-sur-Roc est classé "Petite cité de caractère". L'église Saint-Pierre, reconstruite au XIe siècle (nef actuelle), possède le seul clocher roman (XIIe siècle) de la Mayenne. À l'intéreur, on peut admirer une peinture médiévale du XIIe siècle et des peintures murales du XVIe et début XVIIe siècles. Sur le mur du porche, se trouve un Saint-Christophe du XIIIe siècle dont le bâton est surmonté d'un coq. Malheureusement, un plafond masque un peu la partie supérieure de la peinture.

Nous avons suivi le parcours découverte du bourg et pu admirer de jolies demeures, les anciens fours à chaux, le vieux pont qui enjambe l'Ouette à l'endroit où se trouait autrefois le gué.

En comparant Parné-sur-Roc et notre village de Saint-Christophe-sur-le-Nais, nous avons constaté que nous possédions autant de richesses patrimoniales et artisanales et que, peut-être, notre village pourrait aussi s'enorgueillir du titre de "Petite cité de caractère" ! À méditer...

L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe
L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe
L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe

L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe

À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
Partager cet article
Repost0
6 août 2021 5 06 /08 /août /2021 08:41

Quittons la ville pour la campagne et ses villages accueillants.

Commençons par Bouchamps-les-Craon où, normalement nous devons trouver une statue de Saint-Christophe. Nous nous garons près de l'église et pouvons pénétrer dans l'édifice ouvert au public chaque jour sur une plage horaire définie.

À droite de l'entrée, nous remarquons un reste de peinture murale et pensons qu'il s'agit du saint que nous cherchons. Mais, en le regardant bien, nous nous disons que ce n'est pas lui car il manque beaucoup trop des détails qui authentifient notre Saint-Christophe. Nous faisons le tour de l'église dont les murs sont ornés de peintures du XIXe siècle, réalisées par René Jouhan, et de fresques datées du Moyen Âge. Nous trouvons un dépliant explicatif rédigé par une association locale s'intéressant au patrimoine. Pas de trace d'un Saint-Christophe dans le dépliant ! Comme on nous avait dit qu'il y en avait un nous poursuivons notre recherche. Et, derrière une cloison servant un peu de "débarras", miracle ou non !, que voyons-nous, une statue de Saint-Christophe qui aurait besoin de restauration.  Nous n'allions pas repartir bredouilles ! 

Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon
Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon
Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon

Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon

Nous poursuivons notre balade en direction d'une chapelle Saint-Christophe mentionnée sur la carte Michelin. Nous passons un hameau, le Bois Blin et arrivons effectivement à une petite chapelle Saint-Christophe, à l’entrée d’une ferme. Elle était bien sûr fermée et nous n’avons trouvé personne dans les parages. La porte d’entrée présentait dans sa partie haute un quadrillage en bois  qui laissait entrevoir ce qu’il y avait à l’intérieur. Sur l’autel, un petit Saint-Christophe que j’ai réussi tant bien que mal à photographier, et un grand Saint-Christophe peint sur la voûte du chœur avec une sorte de fresque et au-dessous, en grand, on pouvait lire « Saint-Christophe, protège-nous ». Perdue dans la campagne, cette petite chapelle, datée du XIe siècle, est encore utilisée chaque année pour un pèlerinage automobile. Cette année, il a eu lieu le dimanche 1er août. Située sur la commune de La Boissière, elle faisait partie du château. Elle fut restaurée en 1918.

La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.

La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.

Partager cet article
Repost0
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 17:26

Partis 3 jours en Mayenne, lors de nos excursions, nous avons eu la chance de découvrir quelques Saint-Christophe encore inconnus pour compléter notre carte du monde.

Le premier jour, c'est lors de notre visite dans le vieux Laval que nous avons eu la chance, en levant la tête devant une belle maison à pans de bois pour admirer ses piliers sculptés de rencontrer notre premier Saint-Christophe mayennais ne figurant sur aucun descriptif. Cette maison se trouve rue de la Trinité, à proximité de la cathédrale. Ce quartier compte de nombreuses maisons des XVe et XVIe siècles.

Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents
Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents
Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents

Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents

Poursuivant notre visite de la ville, nous nous rendons à la basilique Notre-Dame D'Avesnières. L'église existe au moins depuis le XIe siècle, mais elle a obtenu son aspect actuel au XIIe siècle, lorsque des Bénédictines y ont installé un prieuré. En 1898, elle fut élevée au rang de basilique par le pape Léon XIII. 

Elle possède une statuaire remarquable dont un Saint-Christophe monumental de 3,50 m de haut exécuté en 1583 en vertu d'une délibération des habitants d'Avesnières.

 

La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée

La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée

Il nous restait un site à aller voir pour photographier des représentations de notre saint fétiche, la chapelle Notre-Dame-de-Pritz, située près de la rivière Mayenne. Arrivés sur les lieux, impossible de se garer. Un panneau indiquant la présence de cette chapelle classée était bien visible mais, aucun accès pour l'atteindre.

De retour au camping, je pianote sur Internet pour chercher des renseignements sur cette chapelle et notamment les jours et heures de visite. Étant sur le site de l'Office de Tourisme, un chat s'ouvre avec une des personnes de l'OT. Voici les renseignements que j'ai pu obtenir : "La chapelle est privée. Elle n'est ouverte que pour les Journées du Patrimoine. En dehors, on peut prendre un guide et il nous en coûte....100 €. À ma demande de savoir s'il et possible d'obtenir les photos des représentations de Saint-Christophe, il m'a été répondu que personne n'avait le temps !

Suite à ces réponses encourageantes, je suis retournées sur Internet et j'ai trouvé des photos prises par M. Bruno Dumaine et qui sont  libres de droit. Vous allez donc pouvoir en profiter.

À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne

Chapelle privée principalement romane dont la construction s'étend du VIIIe au XIIe siècles. La proximité d'un gué sur la Mayenne a fait bénéficier la nef de deux peintures superposées de Saint-Christophe des XVe et XVIe siècles ainsi qu'une grande statue du même saint.

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 16:33

Nous étions quatre membres d’Histoire et Patrimoine partis excursionner sur la journée entre Loir-et-Cher et Indre-et-Loire, avec un but bien précis, goûter un breuvage divin qui sera servi lors du repas clôturant la semaine des 20 ans de l’association en novembre prochain.

Sur notre route, après renseignements pris en amont, deux représentations de Saint Christophe nous attendaient l’une dans l’église de Lancôme, petit village de 125 habitants, et l’autre, dans celle de Françay, bourg un peu plus gros, avec ses 297 habitants. Pour chacun des villages, des contacts avaient été pris pour que les églises soient ouvertes lors de notre passage.

Ces deux églises, bien différentes par leur taille, contenaient l’une et l’autre de superbes peintures murales parmi lesquelles un gigantesque Saint-Christophe près de l’entrée de l’édifice.

Intéressons-nous un peu à ces édifices religieux, tous les 2 classés monuments historiques.

L'église Saint-Pierre de Lancôme

L'église Saint-Pierre de Lancôme

L’église Saint-Pierre de Lancôme classée depuis le 25-10-1991

C’est l’ancienne maire de la commune qui nous a ouvert l’église et qui nous a servi de guide à l’intérieur de ce petit bijou qui date du XIIe siècle et qui fut remanié au XVe. Elle est composée d’une nef simple et d’un chœur à chevet plat.

Son intérêt réside dans la richesse de ses peintures murales datant du XVe siècle et de son mobilier rustique, notamment, la chaire à prêcher et le banc d’œuvre du XVIIIe siècle, ou encore le maître-autel, le tabernacle et son gradin en bois sculpté et doré.

À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe

Parmi les peintures, le grand Saint-Christophe, avec une tête assez curieuse de cynocéphale, est visible à gauche de l’entrée.

À la recherche des Saint-Christophe

La représentation du "Dit des trois morts et des trois vifs" est ici parfaitement conservée : la croix de cimetière au centre sépare les trois cavaliers à droite et les trois morts armés à gauche.

À la recherche des Saint-Christophe

Une belle représentation de la Cène figure parmi les très nombreuses peintures.

D'autres peintures sont également visibles., en voici certaines.

À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe

L’église Notre-Dame de Françay classée depuis le 21-12-2007

Datée du XIIe siècle, elle se compose d'une nef allongée et étroite et elle se termine par une abside semi circulaire couverte d'un cul de four, les deux chapelles latérales étant plus tardives (XVIe siècle). Abrité par un caquetoire du XVIe siècle, un beau portail roman donne accès à l’abside.

Le portail roman et quelques détails
Le portail roman et quelques détails
Le portail roman et quelques détails

Le portail roman et quelques détails

Les murs intérieurs laissent apparaître des restes de peintures murales découvertes lors de la restauration de l’église dont un Saint-Christophe de la fin du XVe siècle. 

À la recherche des Saint-Christophe

Par endroit, on remarque les restes d’une litre funéraire du XVIe siècle, où un blason est représenté.

À la recherche des Saint-Christophe

On remarque aussi des chevaux ailés semblant se disputer avec les blasons et un cordon où pend une médaille ! Lutte entre deux seigneurs des lieux ? Mystère !

À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe

Des pierres tombales sont visibles près des entrées dans chaque église : celle de Lancôme est ornée de motifs représentant des outils et, sur celle de Françay, on peut lire l’épitaphe de Bernhar Ligeyr, décédé le 26 janvier 1594.

À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe

Pour la visite de l’église de Françay, nous n’avions pas de guide pour nous expliquer les différentes peintures visibles sur les parois de l’église.

La pluie nous a empêchés de faire le tour extérieur de l’édifice afin d’admirer ses modillons.

Malgré cette météo qui n’avait rien d’estival, nous avons passé une excellente journée et avons validé le breuvage en question, but de cette sortie ! Un grand merci aux personnes qui, en nous ouvrant leur église, ont facilité notre quête de Saint-Christophe.

Dans l'église de Lancôme, avec pour guide, l'ancienne maire du village.

Dans l'église de Lancôme, avec pour guide, l'ancienne maire du village.

Partager cet article
Repost0
14 juin 2021 1 14 /06 /juin /2021 19:06

Cet été, l'association des GRBueil est de retour ! Les bénévoles ont organisé trois séjours exceptionnels au cœur des Alpes Mancelles. Le camping de Saint-Léonard-des-Bois, situé sur les rives de de la Sarthe accueillera le camp fixe des 7-11 ans du 10 au 23 juillet et le camp « découverte » des 6-11ans du 25 juillet au 1er août. Les adolescents âgés de 12 à 16 ans fouleront les sentiers du GR 36 pour le camp itinérant du 10 au 23 juillet également.

Le lancement des inscriptions a été un franc succès et il ne reste, à ce jour, que très peu de places.

Informations et réservation : grbueil@laposte.net ou grbueil.e-monsite.com

Les Alpes Mancelles à découvrir

Les Alpes Mancelles à découvrir

Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 22:06

Profitant d’une belle matinée printanière, les membres de la commission « Parcours patrimonial » de l’association « Histoire et Patrimoine » se sont déplacés sur les lieux pour faire un point de l’état général du parcours existant et relever les quelques modifications qui pourraient être apportées au parcours initial.

Ce dernier, créé en 2004, par Anne Riou, chargée de mission au Pays Loire Nature, avait été bien subventionné et avait servi de déclencheur pour la création de parcours identiques dans de nombreuses communes de l’ex canton de Neuvy-le-Roi, sous l’égide de Catherine Côme, alors présidente de la Communauté de Communes. Une charte graphique avait défini les caractères communs à tous les dépliants édités à l’époque.

Cette reconnaissance du parcours historique s’inscrit dans les grands projets de l’association dans le cadre des festivités prévues pour ses 20 ans, au mois de novembre prochain, en lien avec la municipalité qui a inscrit ce projet dans ses réalisations à venir.

Le dépliant permettant de suivre le parcours, dans la collection "Patrimoine et Paysages du Pays Loire Nature

Le dépliant permettant de suivre le parcours, dans la collection "Patrimoine et Paysages du Pays Loire Nature

La question que se sont posés les membres de l’association est : « Doit-on reprendre le parcours à l’identique en remplaçant les plaques devenues illisibles, modifier en partie le texte de certaines, modifier le parcours ou en créer un nouveau ? » Quelle que soit la décision retenue, une modification s’impose : l‘emplacement du panneau de départ du parcours. Quelques idées, en lien avec les nouveaux supports touristiques, ont été émises comme, par exemple ajouter un QR code qui, comme pour le panneau commémoratif de la Grande Guerre, renverrait vers des explications plus complètes sur le site de l’association.

Le plan tel qu'il apparaît également sur le panneau de départ avec le point P devant le Foyer.

Le plan tel qu'il apparaît également sur le panneau de départ avec le point P devant le Foyer.

Lors de l’arrêt à « La porte percée » le regard s’est porté sur « l’impasse des douves » qui empruntait autrefois la sympathique et originale voie qui avait été creusée dans la falaise d’où le patronyme du site.

Les membres de la commission devant la maison à "La Porte percée"

Les membres de la commission devant la maison à "La Porte percée"

Les 4 membres de la commission en charge de ce projet au sein de l’association ont fait le point sur toute la documentation en leur possession quant à la création du parcours initial en 2004 : textes, photos, plans, ce qui, si besoin, permettrait lors d’échanges avec les élus en charge de ce dossier, de finaliser le projet et, éventuellement, au concepteur retenu par la municipalité, de pouvoir lancer sa réalisation rapidement.

« Histoire et Patrimoine » très sensible au fait que les élus aient aussi à cœur de réhabiliter ce parcours permettant de mieux connaître notre village, est prête à travailler de concert avec la commission concernée.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 10:43

Restons sur la commune du Grau-du-Roi et allons faire un tour à Port-Camargue. Ce port, aménagé depuis les années 1960, est aujourd’hui le premier port de plaisance d’Europe et le deuxième du monde. Il peut accueillir 5 000 bateaux et, depuis 2015, l’ensemble de Port-Camargue est labellisé « Patrimoine du XXe siècle. »

 

Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue

C'est Jean Balladur, le même architecte que pour La Grande-Motte, qui est à l'origine de cette superbe réalisation.

Sa construction débute en 1969 avec la création des bassins, quais et jetées. Puis les premières marinas sont construites. En 1974, la capitainerie apparaît. En 1980, la deuxième tranche de travaux concernant les marinas est lancée et en 1985 se termine le plan de construction initial de la CCI. Depuis, sous la pression du marché, l'urbanisme n'a cessé d'évoluer avec la construction de nombreuses marinas supplémentaires, d'appartements et de villas. (sourde wikipédia)

Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue

De plus en plus de résidents permanents y habitent et l'activité commerciale s'y intensifie, avec plus d'une centaine de commerces. Le tourisme allié à la plaisance et aux activités nautiques constitue l'essenciel de l'activité de Port-Camargue.

Ce qui est un peu dommage, c'est que nous l'avons découvert par temps gris et très humide !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages