Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 14:49

Le panneau de la commune où aura lieu le rassemblement de 2018

“La saint-Aubinoise, association de Saint-Aubin-sur-Loire (71140), par l’intermédiaire de M. Daniel Pichon, demeurant à Saint-Aubin-sur-Loire (71 140), m’a contactée dans le but de faire connaître aux Saint-Aubinois tourangeaux son projet pour les 12 et 13 mai 2 018. Ces jours-là, à Saint-Aubin-sur-Loire, seront organisées des manifestations et une assemblée générale ouverte à tous les Saint-Aubin d’Europe.

« Il s’agit d’une nouvelle forme de rencontre ouverte à toutes et à tous, élu(e)s ou non que nous essayons de faire connaitre aux communes qui ne participaient pas ou plus depuis plusieurs années comme c’est le cas de Saint-Aubin-le-Dépeint depuis le départ d’Armonie Barguès qui était alors la secrétaire de mairie et également la secrétaire de l’amicale» précisa mon interlocuteur qui m’a dit avoir contacté la mairie pour faire part aux élus de ce projet.

L’association des Saint-Aubin d’Europe

Elle a été fondée en octobre 1990 et le siège se trouve à la mairie de Saint-Aubin-de-Cadelech en Dordogne où a eu lieu au mois d’août de cette même année le premier rassemblement.

On compte en France 64 communes qui portent ce nom, auxquelles s’ajoutent 3 communes associées et 6 communes déléguées (ces 9 dernières étant donc rattachées à une commune centrale) ce qui fait 73 Saint-Aubin. Il faut aussi noter qu’en plus, deux hameaux : Saint-Aubin à Plumelec dans le Morbihan et Saint-Aubin-du-Pavoil à Segré-en-Anjou-Bleu, dans le Maine-et-Loire sont non seulement représentés à nos manifestations mais ont même organisé un rassemblement ou/et une assemblée générale.

Des Saint-Aubin sont également présents à l’étranger : 1 à Jersey (U.K.), 1 en Belgique, 2 en Suisse et 1 sur l’île Maurice. Il faut savoir que deux rassemblements se sont déjà tenus en Belgique et 2 assemblées générales en Suisse à Saint-Aubin-Sauges.

Le logo des Saint-Aubin d'Europe

Le logo des Saint-Aubin d'Europe

Ces rassemblements, vu leur importance, posent-ils des problèmes ?

Laissons M. Daniel Pichon, nous en parler. « En principe il n’y a pas de problème avec les élus pour l’organisation des rassemblements, ceux-ci bénéficient d’une grande popularité à cette occasion car accueillir plus de 1000 personnes pendant 2 jours ne passe pas inaperçu !  De même pour les assemblées générales pour lesquelles 200 à 300 personnes se déplacent et où les maires et conseillers municipaux sont la plupart du temps en soutien de l’association organisatrice, que ce soit par des prêts de matériel, de consommables et fournitures diverses ainsi que par l’attribution de subventions. »

Mais cette manifestation du mois de mai prochain, comment s’organisera-t-elle ?

Au départ, les habitants et les élus des Saint-Aubin d’Europe avaient pris habitude de se rassembler deux week-ends par an. Un rassemblement en été d’abord, avec un millier de personnes, représentant une quarantaine de communes. Une assemblée générale, ensuite, avec trois cents personnes, environ. Chaque commune se relayant pour l’accueil. Après vingt-six éditions et au vu de l’organisation colossale des rassemblements, il a été décidé de fusionner ces deux évènements en un seul grand rendez-vous annuel dont l’assemblée générale (sur 2 jours néanmoins), mais que les organisateurs désirent étoffer, d’abord parce que nombreux sont ceux qui souhaitent revoir des amis qu’ils rencontraient surtout lors des rassemblements, et ensuite parce qu’ils trouvent normal d’informer toutes les communes ne participant pas (ou plus) en essayant de les convaincre de les rejoindre, d’où cet appel à Saint-Aubin-le-Dépeint.

« Ce que nous organiserons les 12 et 13 mai 2018 n’est plus un rassemblement car avec les contraintes de sécurité qui sont dorénavant imposées, plus aucune commune ne veut se lancer dans une telle organisation dont le coût devient exorbitant, car recevoir, héberger, restaurer, divertir plus de 1000 personnes avec des impératifs de plus en plus contraignants n’est pas une mince affaire. »

Il est très important de noter que ces assemblées ne sont pas réservées aux seuls élus mais concernent bien tous les habitants d’une commune. Alors, Saint-Aubinois(es) d’Indre-et-Loire, retenez bien les dates des 12 et 13 mai prochains pour aller faire un petit tour à Saint-Aubin-sur-Loire, petite commune de 310 habitants, en Bourgogne du sud, où vous serez les bienvenus.

Statue de Saint-Aubin sculptée à la tronçonneuse par un artisan lors du rassemblement de Saint-Aubin (Jura) en 1994.

Quel sera votre programme ?

Les organisateurs espèrent avoir le plaisir de vous accueillir, de vous faire déguster de la viande bovine charolaise lors des repas et découvrir ou redécouvrir la belle région charolaise, en particulier, le château de Saint-Aubin, monument historique classé et l’église du XIIe siècle avec ses fresques du XVe siècle.

Vous qui n’avez encore jamais eu l’occasion de participer, ou vous qui ne participiez plus, si vous voulez passer deux journées festives, marquées par la convivialité et l’amitié entre Aubinois, Saint-Aubinois ou Saint-Aubinais, ne manquez pas ce rendez-vous et venez partager l’ambiance chaleureuse qui préside à ces rencontres.

Les coordonnées d’hébergements à proximité et le programme de ces deux journées ainsi que le bulletin d’inscription avec le coût des repas sont d’ores et déjà disponibles dans votre mairie, où vous pourrez vous les procurer. Vous pouvez aussi recevoir tous ces documents ou obtenir des renseignements complémentaires sur simple demande par email à saint-aubin4@orange.fr.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter M. Daniel Pichon au 03 85 85 45 72.

Remise de la clé d’ouverture du rassemblement de 1999 à Saint-Aubin-en-Charollais (71) par Armonie BARGUES, secrétaire de l’amicale, à Daniel PICHON, organisateur de ce rassemblement.

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 13:48

Réservez rapidement pour profiter de ces treks 2018    !

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 13:03

Une grande effervescence régnait samedi, vers 11 h, au niveau du Point Info Tourisme, situé à la Roche-Racan.

Jacky Orgeur, président de l’association Les Amis de la Valle de l’Escotais (AVE), toujours aussi dynamique, avait réussi à négocier le départ du rallye d’automne organisé par le FGO (Francis Goureau Organisation), sur la commune de Saint-Paterne-Racan.

Aussi, en cette fin de matinée, on pouvait voir plus de 40 véhicules anciens participant à cette manifestation touristique. Au programme, un peu plus de 180 km parcourus en sillonnant le Pays de Racan et sa richesse tant paysagère que patrimoniale, ainsi que le sud Sarthe tout proche et sa belle vallée du Loir.

À l’issue de cette promenade agrémentée d’une superbe météo, tous les participants étaient satisfaits de cette belle balade sur notre territoire qui mérite le détour.

De beaux véhicules au rendez-vous au Point Info Tourisme de la Roche Racan
De beaux véhicules au rendez-vous au Point Info Tourisme de la Roche Racan

De beaux véhicules au rendez-vous au Point Info Tourisme de la Roche Racan

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 08:21

Stéphanie Barioz retrace un panorama de l'histoire du village sur près de cinq siècles, par le biais de l'architecture, maisons de maître, moulins, fermes, caves à vin troglodytiques, dans le cadre du week-end sur l'inventaire du Patrimoine des 7 et 8 octobre, par le Pays d'art et d'histoire.

Samedi 7 octobre, 18h30, salle des fresques, entrée entre la mairie et la Chahaignote, Chahaignes.

Gratuit. Contact : 06 83 04 73 58, 02 43 38 16 74, stephanie.barioz@pays-valleeduloir.fr, www.pays-valleeduloir.fr

Partager cet article

Repost0
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 13:55

Ce soir, dernière opportunité de visiter la ville de La Flèche à la lueur des lampions. Rendez-vous devant le camping à 20h45. 3 euros et gratuit pour les moins de 15 ans.

Demain soir vendredi 25 août à 21h30, projection du film « Meurtre dans un jardin anglais » de Peter Greenaway, dans les jardins du château du Lude, dans un cadre enchanteur. En VO sous-titrée. 5 euros projection seule. 10 euros avec la visite du château et des jardins.

Ce week-end, à La Flèche, dernières visites du Théâtre de la Halle-au-Blé à 10 heures et 11 heures. Visites du Moulin de la Bruère, vendredi, samedi et dimanche, à 15 heures, 16 heures et 17 heures.

Partager cet article

Repost0
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 09:15

 

       

Après la découverte printanière des sentiers égéens par les adultes, l’équipe des GRBueil avait programmé quatre séjours d’été pour les enfants et les adolescents.

Tous ces projets ont abouti avec des effectifs stables mais aussi grâce au séjour « découverte » de 8 jours reconduit cette nouvelle saison qui a recueilli un vif succès en dépassant l’effectif escompté.

Ce sont donc près de soixante-dix jeunes de 7 à 17 ans, pour la plupart domiciliés sur le territoire  de Racan mais de plus en plus sur celui de Gâtine-Choisilles qui ont découvert les joies de la randonnée et autres activités de pleine nature tantôt au pied des Monts du Cantal, tantôt au cœur des Pyrénées sur les sentiers du Cirque de Gavarnie. Nul ne doute que le dépaysement était au rendez-vous.

Cette année au programme également char à voile pour les uns et via ferrata pour les autres, de quoi laisser quelques frissons en souvenirs.

La seule ombre au tableau, le retour mouvementé des Pyrénées des adolescents qui ont subi de plein fouet les dysfonctionnements de la SNCF le dernier week-end de juillet. Il aura fallu aux parents attendre un jour supplémentaire pour retrouver leur progéniture hébergée momentanément dans un hôtel parisien, étape insolite pour un camp itinérant mais tous les jeunes en sont rentrés ravis.

Chaque année de nouveaux animateurs, parmi les anciens colons, viennent étoffer les rangs de l’encadrement. C’est dire qu’il n’est pas facile de lâcher les GRB quand on y a goûté.

Une initiation qui s’ouvre donc fréquemment vers les voies de l’animation pour ces jeunes qui veulent, à leur tour, faire découvrir amusements et rigolades des colonies de vacances version toile de tente.

      

 

Char à voile sur l’aérodrome de Saint Flour

Char à voile sur l’aérodrome de Saint Flour

De bons souvenirs pour chacun et des retours encourageants pour tous les bénévoles qui s’activent à longueur d’année pour faire passer des vacances autrement.

 

Renseignements au 02-47-24-49-60

grbueil@laposte.net ou  GR Bueil « La Haie » 37370 Bueil en Touraine

grbueil.e-monsite.com

Partager cet article

Repost0
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 07:36

À la découverte de ce charmant village blotti entre le coteau et la rivière. À travers les rues commerçantes, le guide dévoilera caves à vin, lavoirs, église, maisons de bourg et de villégiature. Avec le Pays d’art et d’histoire. À découvrir à la lueur des lampions.

Mardi 15 août, 20h45, Devant l’office de tourisme, place de la République, La Chartre-sur-le-Loir.

Tarif 3€, autre : gratuit moins de 15 ans.

Contact et réservation : 02 43 38 16 83, 02 43 38 16 60, info@vallee-du-loir.com, www.pays-valleeduloir.fr

 

Visite découverte aux lampions de La Chartre-sur-le-Loir
Visite découverte aux lampions de La Chartre-sur-le-Loir

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 14:40

Après le succès incontestable des 3 journées découvertes de l’été 2016, Maxime Guinard, chargé de mission « Tourisme et communication » à la communauté de Communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, et avec l’aval des élus de cette CCGC-PR, de renouveler ces manifestations.

Pour cette première édition 2017, c’est à Chemillé-sur-Dême que Maxime, aidée de Daphné, la nouvelle recrue au point info tourisme de Neuvy-le-Roi situé à la chapelle Saint André, avait convié les habitants du territoire et d’ailleurs à se retrouver pour profiter des trois animations au programme : une randonnée, un pique-nique et un spectacle.

À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême

À la découverte de Chemillé-sur-Dême

La randonnée pédestre

Un parcours de près de 8 km autour de Chemillé, préparé par l’association de l’Union cyclotouriste de Saint-Paterne – Saint-Christophe, et mené par Philippe Petithomme accompagné de Noël Saussereau, natif de Chemillé, a permis à la trentaine de marcheurs présente malgré la chaleur, de parcourir la campagne chemilloise où les moissons battaient leur plein. Philippe Petithomme confiait : « Quand je prépare une marche, j’essaie toujours d’avoir une personne du village ce qui apporte toujours un plus à la randonnée. »

Après deux heures de marche assez tranquille, tout le monde s’est retrouvé à l’espace de Vienne où le pique-nique était prévu.

Buvette et paniers-repas
Buvette et paniers-repas

Buvette et paniers-repas

Le pique-nique

Une petite différence avec l’année dernière concernant les paniers repas : une participation de 7 € était demandée aux différentes personnes ayant choisi de manger sur place alors qu’en 2016, c’était gratuit d’où certains abus constatés. Les 50 paniers repas de la soirée étaient fournis par le restaurant d’Épeigné-sur-Dême, « La bonne franquette », le but étant de faire travailler au maximum les gens du territoire. Aussi, dans cette optique, c’est l’association locale du comité des fêtes, qui assurait la buvette sur le terrain.

Le repas achevé, le nombre de personnes augmentait sensiblement sur le terrain pour assister au spectacle offert par la communauté de communes.

Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses

Le groupe des chanteuses

Le spectacle « Poudre », un spectacle où tout va bien

C’est en plein air, avec une scène sans limites, que les 3 acteurs, Pauline Blais, la Marquise, Pascal Laurent et William Petipas, les valets, et les 3 chanteuses d’Yprésis, ont captivé la centaine de spectateurs et déclenché de nombreux éclats de rires.

Les spectateurs sont accueillis en grande pompe ; musique, huissiers à la porte qui énumèrent les titres de chacun : vicomte, duchesse ou roturier et voici les spectateurs chez la Marquise.

Cette dernière attend Madame de la Bataille, invitée pour boire un breuvage très nouveau, un chocolat. Mais Madame de la bataille n’arrive pas. Il va donc falloir s’occuper : récitation des règles de savoir-vivre, commentaires cyniques sur ses valets par la marquise, empêtrée dans sa robe à paniers et affublée d’un chignon d’une hauteur démesurée et garnie d’une composition florale assez surprenante, jeux de devinettes et coups d’œil fréquents vers la fenêtre pour guetter l’arrivée de l’invitée qui n’arrive toujours pas.

Les différentes scènes étaient coupées d’intermèdes musicaux ou chantés par le groupe Yprésis qui marquait ainsi l’évolution de la vie en cette période prérévolutionnaire.

La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets

La Marquise et ses valets

Les valets servent et desservent le chocolat, observent leur maîtresse et parlent à demi-mots. Ils s’étonnent ou se rassurent sur leur condition révélant presque malgré eux les vérités de leur époque. C’est la Révolution qui arrive. Et, vers la fin, la panique n’est due qu’à une souris chatouillant les jambes de la Marquise, sa résonnance est celle de l’exil, de la fuite, le refus de voir son monde changer.

Cette pièce, écrite et mise en scène par Hélène Godet, est son œuvre de fin de formation. Elle avait connu les chanteuses au lycée et elle les a décidées à se regrouper pour venir s’intégrer à sa pièce. Pour la mise en scène et les costumes, elle était aidée par Amély Colas. « Pour préparer la comédienne, les chanteuses et les comédiens, 4 heures sont nécessaires » confiait l’un des acteurs. Vu la complexité des chignons, c’est facile à comprendre !

La Marquise en position délicate !

Les acteurs reconnaissaient « prendre beaucoup de plaisir » à jouer cette comédie burlesque mais où le message politique transparait aisément. Une belle soirée offerte aux spectateurs par la CCGCPR à l’initiative de Maxime Guinard à qui revient le choix du spectacle.

 

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Partager cet article

Repost0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 11:39

Maxime Guinard, technicien ayant en charge le tourisme et la communication sur le territoire de la CCGC-PR, ne chôme pas pour que tout soit prêt pour la saison estivale.

Pour les cyclistes et cyclotouristes, le balisage des boucles à vélo sur le territoire de Racan est maintenant terminé. Il faut savoir que certains balisages ont dû être revus. Des liaisons sont finalisées avec les circuits de la Vallée du Loir à vélo. Le pastillage devrait être effectué durant l’été. Pour compléter ces itinéraires, trois boucles de Gâtine-Choisilles, les 52, 53 et 54, viennent se rajouter aux boucles du Pays de Racan.

Sur le territoire de Gâtine-Choisilles, tous les chemins de randonnées pédestres sont en cours de réfection avec la Fédération départementale de randonnée pédestre d’Indre-et-Loire. Les dépliants seront réédités.

Les boucles à vélo sont du ressort des communautés de communes mais pour les sentiers pédestres c’est à l’initiative des communes. La quasi-totalité des communes du territoire de Racan a remis en état les siens ou même créé de nouveaux parcours et réédité des dépliants actualisés. Il ne manque plus que Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Les box tourisme installées à l’initiative de Maxime sur le territoire de Racan font maintenant partie du paysage. Régulièrement approvisionnées, elles permettent aux habitants d’être informés des différentes possibilités qui leur sont offertes pour se distraire, découvrir leur environnement, participer à des animations,…

Leur utilité est si bien reconnue qu’il va y en avoir aussi sur Gâtine-Choisilles prochainement.

 

Maxime est heureux de la finalisation des boucles à vélo et de l'édition du guide de l'été

Maxime est heureux de la finalisation des boucles à vélo et de l'édition du guide de l'été

Toujours prêt à faire la promotion des offres touristiques proposées par notre nord Touraine, Maxime, accompagné de quelques personnes de la nouvelle communauté de communes, était présent le week-end dernier à la fête des jardiniers au château du Lude. Cela leur a permis de distribuer de très nombreux dépliants concernant le territoire de Gâtine-Choisilles Pays de Racan et de mettre en avant les différentes propositions offertes par ce territoire.

L’été approche aussi, il est bon de rappeler que le point info tourisme de Neuvy-le-Roi, à la chapelle Saint-André, rouvrira ses portes dès le 1er juillet. Cette année, une exposition prêtée par le Conseil Départemental, permettra à beaucoup de personnes de découvrir Armand Moisant, ingénieur-constructeur et industriel français. Il s'illustra de 1870 à 1906 dans de grands travaux de constructions métalliques en France. Ce fut un des grands concurrents de Gustave Eiffel.

Les journées découvertes initiées l’an dernier seront reconduites. La première aura lieu à Chemillé-sur-Dême, le 8 juillet, la seconde à Villebourg, le 21 juillet et la dernière, à Saint-Aubin-le-Dépeint, le 6 août. Nous aurons donc l’occasion d’en reparler. Une petite différence par rapport à 2016, les sacs pique-nique seront payants.

Pour conclure notre rencontre, Maxime confia : « Nous avons édité 8000 guides touristiques. Nous les avons tous distribués et partout, nous avons reçu un très bon accueil. Une nouveauté à signaler aussi cette année, toutes nos manifestations figurent dans l’agenda de l’été édité par la Vallée du Loir. »

Renseignements

Point info tourisme ouvert du 1er juillet au 30 août les mercredis et vendredis de 14 h à 18 h, les samedis et dimanches de 10 h à 13 h et de 14 h à 19 h.

Maxime Guinard : 07 84 42 03 64

Partager cet article

Repost0
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 13:09

L'échappée belle en Pays de Racan

Dans le cadre de sa compétence d’animation et de développement touristique, la nouvelle Communauté de Communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan (CCGCPR) se dote en 2017 d’un Guide touristique de territoire.

Véritable « poumon vert » entre la Vallée de la Loire et la Vallée du Loir, le territoire de Gâtine et Pays de Racan souhaite affirmer sa position sur le plan touristique départemental, et se positionner comme une « destination » locale à part entière, un territoire de tourisme vert et familial aux portes de Tours.

Au fil des 28 pages du guide, distribué à 6 000 exemplaires sur la Métropole tourangelle, le Nord Touraine et la Vallée du Loir, découvrez les brocantes, saveurs, senteurs, marchés du terroir, spectacles historiques, fêtes et foires de villages, circuits de randonnée, boucles à vélo, marchés de Noël…et bien d’autres évènements qui constituent la richesse du territoire.

Nous vous souhaitons une bonne lecture, et une belle « échappée touristique » en Gâtine et Pays de Racan !

Communiqué de presse : Guide touristique 2017 de la Communauté de communes Gâtine-Choisilles et Pays de Racan

Plus d’informations :

Maxime GUINARD

Tourisme CCGCPR

07 84 42 03 64 / mguinard.ccracan@orange.fr

Suivez notre actualité touristique :

Tourisme en Gâtine et Pays de Racan@tourismegatineracan

 

Téléchargez le guide touristique :

www.gatine-choisilles.fr/guide-touristique-2017-lechappee-belle-en-gatine-et-pays-de-racan (fichier > 8Mo)

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages