Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2019 5 30 /08 /août /2019 10:16

Naviguant entre tradition et modernité, le trio féminin Esprits Barock, Camille Deruelle (orgue), Audrey Bentley (soprano), Helena Menachemoff (mezzo),  propose un Stabat Mater revisité et moderne parfois étonnant. Au-delà de la religiosité et de la tristesse qui se dégagent de l'œuvre, en sortant de son écoute, on se sent apaisé.

Le Trio Esprits Barock introduit son Stabat Mater au travers d'œuvres inoubliables de Mozart, Haydn, Vivaldi mélangeant des solos aux accents romantiques avec des duos plus droits, plus baroques.

Ces trois musiciennes sont d'accord sur un point essentiel : ne pas rester dans l'imitation des versions précédentes. Camille Deruelle a choisi de réorchestrer, pour lui donner de nouvelles couleurs, le Stabat. Héléna Menachemoff et Audrey Bentley veulent, quant à elles, mettre en avant les accents romantiques de cette œuvre baroque.

De plus, une œuvre sera attribuée au caractère particulier de l'orgue de Saint-Paterne-Racan afin de mettre en valeur ses couleurs et ses possibilités.

 

Concert le  8 septembre à 17 h à l'église de Saint-Paterne

Partager cet article
Repost0
23 août 2019 5 23 /08 /août /2019 16:08

Suite à la réunion des associations du 14 juin dernier qui avait réuni une douzaine d’associations du territoire, Emmanuelle Hocdé, adjointe en charge des associations et de la communication, avait envoyé aux diverses associations présentes et à celles qui, excusées, pouvaient éventuellement être intéressées par une présence lors de la 3ème édition du forum des associations, le compte-rendu de la réunion.

Lors de notre rencontre, à un mois de la manifestation, Emmanuelle était plutôt satisfaite des réponses supplémentaires qu’elle avait reçues. En effet, 23 associations  avaient annoncé leur participation à ce forum dont 5 qui n’avaient jamais participé : le club de pétanque de Saint-Paterne, le club de foot AS Pays de Racan, le tennis de table, le Réseau Emploi Solidarité, Les Jeunes Agriculteurs. Comme pour la seconde édition, plusieurs animations sont prévues au cours de l’après-midi : démonstration de manœuvres avec les JSP du Racan qui sont toujours à la recherche de nouveaux membres, des balades à poney, du tir à l’arc, de l’initiation au tennis de table, au basket, à la pétanque, aux diverses activités de l’Expression corporelle… et peut-être d’autres encore.

Cette année, un goûter et une buvette seront bien organisés. Pour cela, deux associations s’associent : L’APE et Épisode, l’épicerie solidaire. Les sommes ramassées seront partagées entre elles et serviront, au niveau de l’APE, à aider au financement d’activités pédagogiques au niveau de l’école et, pour Épisode, à aider les familles en difficulté financière à mener à bien leurs projets.

Emmanuelle Hocdé présente l'affiche annonçant la 3ème édition du forum

Emmanuelle Hocdé présente l'affiche annonçant la 3ème édition du forum

Soucieuse de la réussite de cette manifestation, Emmanuelle a réfléchi au visuel de l’affiche qui doit annoncer le forum. Elle a comparé l’affiche de la 1ère édition et celle de l’an dernier et a conclu, très justement que le visuel de 2017 était beaucoup plus parlant. En effet, un simple regard suffit pour repérer l’essentiel : le lieu, le thème, la date. C’est donc ce 1er visuel qui a été retenu et qui servira désormais à annoncer ce forum annuel.

Les associations participantes se mobilisent en aidant à la diffusion des affiches car, comme le pensait déjà Ésope : « C'est en s'alliant et en associant nos forces que l'on peut réussir.»

Souhaitons donc une belle réussite à cette 3ème édition.

Partager cet article
Repost0
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 14:14

Pour finir l' été dans la sérénité l' Association des Amis de l' Orgue de Saint-Paterne-Racan vous propose le Stabat Mater de Pergolèse en concert par l' ensemble Esprits Barock.

    Ces trois jeunes femmes Audrey Bentley (soprano), Camille Deruelle (orgue) et Helena Menachemoff (mezzo) vous présenteront le monde mouvant, insaisissable et contrasté de la musique baroque, défini par Racine comme " cette obscure clarté qui tombe des étoiles"

    Des œuvres de Vivaldi, Mozart, Haydn et Bach viendrons compléter le programme pour faire ressortir toutes les couleurs de  l' Orgue.

    

                Rendez vous le dimanche 8 septembre à 17 h à l' église de Saint-Paterne-Racan

Partager cet article
Repost0
18 août 2019 7 18 /08 /août /2019 10:19

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 08:26

Hier, le boulanger, aidé de quelques acolytes, préparait le four pour y cuire du pain lors de la fête du lendemain. Eh bien, le voici au travail !

Les boules de pain cuites au feu de bois eurent beaucoup de succès
Les boules de pain cuites au feu de bois eurent beaucoup de succès
Les boules de pain cuites au feu de bois eurent beaucoup de succès
Les boules de pain cuites au feu de bois eurent beaucoup de succès

Les boules de pain cuites au feu de bois eurent beaucoup de succès

Pour animer le village des vieux métiers, les organisateurs avaient convié une quarantaine d'artisans ou /et d'artistes, fiers de faire revivre les gestes d'antan ou de montrer leur savoir-faire.

En voici quelques-uns.

Autour du textile : du cardage au tissage

Ces personnes, faisant partie d'une association, ont appris les gestes permettant de faire revivre tous ces vieux "outils"
Ces personnes, faisant partie d'une association, ont appris les gestes permettant de faire revivre tous ces vieux "outils"
Ces personnes, faisant partie d'une association, ont appris les gestes permettant de faire revivre tous ces vieux "outils"
Ces personnes, faisant partie d'une association, ont appris les gestes permettant de faire revivre tous ces vieux "outils"
Ces personnes, faisant partie d'une association, ont appris les gestes permettant de faire revivre tous ces vieux "outils"

Ces personnes, faisant partie d'une association, ont appris les gestes permettant de faire revivre tous ces vieux "outils"

Les tourneurs sur bois.

L'un d'eux était en train de "créer" un dé à coudre qu'une dame lui avait commandé pour augmenter sa collection !

Les tourneurs sur bois au travail
Les tourneurs sur bois au travail

Les tourneurs sur bois au travail

Un rémouleur attendait qu'on lui apporte des couteaux, ciseaux ou autres objets coupant à affûter.

Le rémouleur en attente d'objets à aiguiser

Le rémouleur en attente d'objets à aiguiser

Et, pour animer cette fête villageoise, des chants de marins étaient au programme de même que des danses bretonnes. Les danseurs, petits et grands arboraient de splendides costumes.

 

Les danseurs du Cercle Riécois
Les danseurs du Cercle Riécois

Les danseurs du Cercle Riécois

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2019 1 01 /07 /juillet /2019 08:16

Le dernier week-end de juin est devenu maintenant un incontournable du territoire de Gâtine-Racan avec  le désormais immanquable Festival des Kampagn’Arts. Toute la semaine précédent l’événement, les petites mains s’activèrent sur le site de l’Image à Saint-Paterne-Racan, lieu où se déroule la manifestation, pour que tout soit prêt pour l’ouverture du festival.

La forte chaleur qui régnait depuis le début de la semaine n’avait pas ralenti les 290 bénévoles qui œuvraient de bon cœur et qui, pour éviter tout risque lié à la chaleur avaient installé un système de rafraîchissement ingénieux et original très apprécié par tous : un tuyau percé placé en hauteur sur une largeur de quelques mètres et qui diffusait des jets d’eau sous lesquels les festivaliers venaient se rafraîchir. De l’eau était aussi à disposition pour s’abreuver abondamment. Avec les ombrages naturels du terrain et la proximité de la rivière, les conditions étaient idéales pour profiter pleinement du festival.

Les festivaliers de tous âges se côtoient dans une bonne ambiance
Les festivaliers de tous âges se côtoient dans une bonne ambiance
Les festivaliers de tous âges se côtoient dans une bonne ambiance
Les festivaliers de tous âges se côtoient dans une bonne ambiance
Les festivaliers de tous âges se côtoient dans une bonne ambiance

Les festivaliers de tous âges se côtoient dans une bonne ambiance

D’ailleurs, les festivaliers habitués du site ou non, ont fait confiance aux organisateurs et sur le week-end, ils ont été 7 200 à venir profiter des nombreux concerts dans un endroit très sympathique.

Avec l’habitude et l’aide des bénévoles qui gravitent autour de l’association Bouge ton Bled, organisatrice du festival avec Ludovic Gaignard, animateur du multimédia, tout est fait pour que la sécurité soit respectée. Il faut mentionner aussi le travail réalisé pour que ce festival, labellisé en 2017 en tant qu’événement « Eco-responsable », puisse également accueillir les personnes handicapées.

Les festivaliers se massent près de la scène pour suivre les musiciens
Les festivaliers se massent près de la scène pour suivre les musiciens
Les festivaliers se massent près de la scène pour suivre les musiciens
Les festivaliers se massent près de la scène pour suivre les musiciens

Les festivaliers se massent près de la scène pour suivre les musiciens

Ce qui est frappant quand on se promène sur le terrain parmi les festivaliers c’est de voir la mixité intergénérationnelle. Des très jeunes enfants équipés de casque pour protéger leurs oreilles aux personnes  beaucoup plus âgées qui se côtoient dans une ambiance bon enfant, c’est aussi cela, le festival des Kampagn’Arts !

Les festivaliers rassemblés au pied de la scène
Les festivaliers rassemblés au pied de la scène
Les festivaliers rassemblés au pied de la scène
Les festivaliers rassemblés au pied de la scène
Les festivaliers rassemblés au pied de la scène
Les festivaliers rassemblés au pied de la scène

Les festivaliers rassemblés au pied de la scène

Un grand bravo à tous ceux qui travaillent pour faire perdurer ce festival qui, comme l’ont souhaité depuis sa première édition les organisateurs et les bénévoles permet « d’amener la culture et aussi la ville à la campagne !»  Alors, continuez à leur faire confiance et rendez-vous l’an prochain pour la 14e édition !

Les organisateurs et quelques bénévoles remerciant les festivaliers de leur présence

Les organisateurs et quelques bénévoles remerciant les festivaliers de leur présence

Partager cet article
Repost0
30 juin 2019 7 30 /06 /juin /2019 18:03

Depuis que la forêt de Bercé est classée « Forêt d’exception », des visites de ce lieu que chacun croyait bien connaître, permettent aux plus curieux d’en apprendre un peu plus sur son histoire et les secrets qui y sont cachés.

Après la visite que nous y avons faite, lors de la dernière manifestation organisée par l’ONF, Lionel a émis cette idée : « Pourquoi n’irions-nous pas avec le CA faire une sortie en forêt pour y découvrir toutes les beautés et tous les mystères inconnus du grand public ? » L’idée a séduit tous les membres et la date du 29 juin, lendemain de la promenade crépusculaire, retenue.

Samedi matin, le départ était fixé à 9 h sur la place Jehan d’Alluye pour organiser le covoiturage. Ce fut, tout d’abord, vers Pruillé-l’Éguillé, commune sarthoise en bordure de la forêt, que les Christophoriens se rendirent pour visiter l’église Saint Christophe, église ancienne qui renferme des représentations du saint, représentations qui intéressent « Histoire et Patrimoine » qui les recense à travers le monde, au gré des voyages de chacun de ses membres.

Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé

Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé

Puis, direction la forêt avec un premier arrêt au rond du chêne Désiré. Profitant de la table située à l’intérieur de la cabane, Lionel déplia sa carte IGN et montra aux participants tout d’abord la forme de croissant qu’occupe la forêt et l’emplacement des différents sites qui seront visités au cours de la journée.

Présentation de la forêt par Lionel

Présentation de la forêt par Lionel

Une fois, cette présentation générale terminée, en route pour le chêne Sermaize. Nous garons les voitures à l’entrée d’un chemin forestier et allons à pied admirer ce chêne haut de 34 m et d’une circonférence de 308 cm à 1,30m du sol ce qui permet de dire qu’il a environ plus ou moins 300 ans.

Mesure de la circonférence à 1,30 m du sol et tête levée pour voir la cime du chêne Sermaize
Mesure de la circonférence à 1,30 m du sol et tête levée pour voir la cime du chêne Sermaize

Mesure de la circonférence à 1,30 m du sol et tête levée pour voir la cime du chêne Sermaize

Puis, un peu plus loin, nous prenons un chemin sur notre gauche et marchons un peu pour atteindre un ancien camp gaulois puis romain, le camp des Sarmates entouré de fossés et de talus qui forment un grand rectangle de 120 m de long.

Le camp des Sarmates entouré par un fossé et un talus
Le camp des Sarmates entouré par un fossé et un talus
Le camp des Sarmates entouré par un fossé et un talus

Le camp des Sarmates entouré par un fossé et un talus

Retour à la voiture et direction de « La Gaie Mariée », endroit où, autrefois, lors d’un mariage, la jeune épouse devait sauter par-dessus le ruisseau avec l’aide du seigneur habitant le château proche. C’est aussi dans ce secteur qu’il y avait des carrières de pierres qui permettaient d’entretenir les routes et chemins forestiers.

Les pierres extraites des carrières étaient entreposées sur des gares à pierres en bordure de route

Les pierres extraites des carrières étaient entreposées sur des gares à pierres en bordure de route

Nous regagnons la route départementale pour rejoindre « La croix Marconnay » où nous attendent Philippe et Fabrice, respectivement président et vice-président de l’association, pour la poursuite de la visite.

C’est un nouveau chêne remarquable, le chêne Lorne, 44 m de haut et 330 cm de circonférence qui est répertorié sur ce site. Puis, en explorant les alentours, ce sont des ferriers qui attirèrent l’attention des visiteurs. Autrefois, du minerai de fer était extrait dans plusieurs endroits de la forêt. Quelques noms toponymiques rappellent cette exploitation : Les Forges, La Ferrière… De grandes cavités, plus ou moins larges et profondes, marquent les lieux d’extraction et, tout autour, sur les parties surélevées, il reste de nombreux résidus de ces minerais. Et, des mares naturelles ou artificielles, présentent également dans le secteur,  servaient au refroidissement du métal.

Les ferriers et une mare près du chêne Lorne
Les ferriers et une mare près du chêne Lorne
Les ferriers et une mare près du chêne Lorne
Les ferriers et une mare près du chêne Lorne

Les ferriers et une mare près du chêne Lorne

 

Le chêne Lorne au début du printemps

Midi approchant, nous nous dirigeons vers la « Fontaine de la Coudre » pour pique-niquer et, nous avons la chance de ne pas avoir été devancés par d’autres pique-niqueurs en recherche de fraîcheur !

Une belle installation pour pique-niquer au-dessus de la fontaine de la Coudre
Une belle installation pour pique-niquer au-dessus de la fontaine de la Coudre

Une belle installation pour pique-niquer au-dessus de la fontaine de la Coudre

Après cette pause revigorante, petite balade à pied, pour explorer ce site très bouleversé par les nombreuses traces laissées par l’exploitation du minerai de fer. Il reste de véritables puits de mines assez étroits et profonds. En redescendant, nous avons marqué un arrêt à côté du chêne Émery, 47 m de haut et 335 cm de circonférence.

La souche du chêne Boppe

La souche du chêne Boppe

Un puits protégé par un grillage par mesure de sécurité pour les promeneurs.
Un puits protégé par un grillage par mesure de sécurité pour les promeneurs.

Un puits protégé par un grillage par mesure de sécurité pour les promeneurs.

La journée se poursuit avec une halte à « L’Hermitière », un endroit bien frais, peuplé de beaux chênes et où coule un petit ruisseau né des sources de ce lieu-dit, avant de finir par « La futaie des Clos » qui date de 1 647, site protégé, où les chênes ne seront pas coupés et mourront de leur belle mort. C’est sur ce site que se trouvait le premier chêne Boppe, foudroyé puis abattu en 1 934 et dont la souche est toujours présente et protégée par un toit. On y trouve son successeur, le chêne Boppe 2 et une grande quantité d’autres chênes remarquables. Un sentier bien délimité permet d’admirer cette végétation extraordinaire tout en profitant de sièges ingénieux, tout en bois naturellement !

Les sources de l'Hermitière
Les sources de l'Hermitière

Les sources de l'Hermitière

La futaie des Clos et ses beaux chênes
La futaie des Clos et ses beaux chênes

La futaie des Clos et ses beaux chênes

Une journée bien agréable dans un lieu magnifique où nous n’avons pas souffert de la très forte chaleur mais avons appris à mieux connaître cet environnement surprenant tout près de Saint-Christophe !

Les participants à la sortie en train de discuter devant le panneau du chêne Lorne

Les participants à la sortie en train de discuter devant le panneau du chêne Lorne

Partager cet article
Repost0
29 juin 2019 6 29 /06 /juin /2019 05:20
Le président, Philippe Larus

Le président, Philippe Larus

Suite à la canicule qui s’est installée sur le pays, par mesure de précaution, la première partie de cette soirée, celle concernant la petite promenade de 4,5 km prévue pour aller in situ voir une partie des lieux-dits situés au nord de la commune de Saint-Christophe avait donc été annulée, ce qu’a expliqué Philippe Larus, le président d’ « Histoire et Patrimoine ». Il a tenu à remercier la municipalité pour le prêt de la salle et du matériel de projection et a excusé Mme le Maire, prise par d’autres obligations.

Lionel Royer présentant les lieux-dits à l'aide d'un diaporama

Lionel Royer présentant les lieux-dits à l'aide d'un diaporama

C’est donc à 20 h 30, dans la salle socioculturelle « Le Foyer », que les organisateurs avaient donné rendez-vous aux personnes intéressées par l’histoire des lieux-dits répertoriés pour cette seconde découverte sur ce thème.

Lionel Royer avait donc préparé tout un historique sur 26 lieux-dits en comparant la carte de Cassini, le carré Busserole et le cadastre actuel pour montrer les évolutions de ces différents sites. L’utilisation des divers recensements du XIXe et du XXe siècle jusqu’en 1936 a permis de suivre l’occupation des lieux et de constater  la longévité de l’occupation par certaines familles.

Beaucoup de ces lieux-dits étaient des fiefs appartenant à de grandes familles ou rattachés à des domaines seigneuriaux ou ecclésiastiques. Une bonne partie, l’Antinière, la Grandinière,la Goupillère, … ont appartenu à la famille Labbé, ancêtre de Daphné du Maurier.

Parmi ces nombreux sites présentés, certains ont quasiment disparu car il ne reste plus de construction dessus et de nouveaux ont fait leur apparition comme La Lizardière ou Le Point du Jour qui n’apparaissent que sur le cadastre actuel.

Des Forêts, il ne reste que la fuie et quelques ruines qui se trouvent envahies par la végétation. Mais, saviez-vous qu’une partie des pierres de cet ancien fief ont servi à la construction du château de la Motte Thibergeau à Flée (72) ?

Un public peu nombreux mais intéressé

Un public peu nombreux mais intéressé

Cet intéressant exposé a séduit le public malheureusement peu nombreux et plusieurs personnes sont intervenues pour apporter quelques renseignements sur des lieux-dits les touchant de près. Donc, malgré le bouleversement de cette soirée et la concurrence du festival des Kampagn’Arts et du match de foot, la soirée s’est déroulée dans une ambiance très cordiale qui s’est achevée par le verre de l’amitié.

Le moment convivial pour finir la soirée
Le moment convivial pour finir la soirée

Le moment convivial pour finir la soirée

Partager cet article
Repost0
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 10:38

Le 28 et 29 juin prochain, Saint-Paterne-Racan se fera le reflet de notre société :
la curiosité, la rencontre, la fête, l’art, le partage, la culture, l’environnement.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 08:51
Les participants lors des échanges sur l'organisation et la participation au forum

Les participants lors des échanges sur l'organisation et la participation au forum

Vendredi soir, dans la salle de réunion de la mairie, une dizaine d’associations du territoire de Racan avait répondu à l’invitation lancée par Emmanuelle Hocdé, adjointe en charge du milieu associatif, en vue de la préparation du forum des associations dont la date est fixée au 7 septembre.

Madame le Maire, présente à la réunion, souhaita la bienvenue aux différentes personnes présentes et laissa son adjointe mener la réunion.

Emmanuelle Hocdé fit un rapide rappel du déroulement des deux précédents forums en ces termes : « La première année fut plutôt hésitante ce qui a amené à des modifications dans l’organisation de la seconde édition. Le déroulement sur l’après-midi avec des animations proposées par les associations avait un côté sympathique. De plus, cela laisse la possibilité aux personnes de se déplacer sur le territoire vers les différents forums. D’ailleurs, plusieurs associations ont vu leur nombre d’adhérents augmenter suite à ce forum. J’envisage donc de renouveler l’organisation dans l’esprit de celui de l’an dernier. »

Après ces quelques mots, Madame le Maire demanda à chaque participant de présenter son association. Étaient représentées : Les Danseux du Nais, Le Cercle des Amis, l’association du Foyer rural, l’APE, Histoire et Patrimoine, de Saint-Christophe-sur-le-Nais, Épisode, l’UCTSPC (section marche et section cyclo) de Saint-Paterne-Racan, Les Ateliers créatifs, le club de foot  AS Pays de Racan, de Neuvy-le-Roi. 

Quelques associations étaient excusées mais avaient laissé entendre qu’elles participeraient à ce forum ce qui permet d’envisager la présence de 16 à 20 associations pour ce 3ème forum.

Pour les animations extérieures, des barnums seront installés, la commune en ayant acquis quelques-uns.

Les associations du territoire qui ne se sont pas manifestées mais qui souhaiteraient y participer, peuvent contacter rapidement Emmanuelle Hocdé : communication.stchristophe@gmail.com.

Ce troisième forum aura donc lieu le samedi 7 septembre, de 14 h à 17 h, à l’espace Beau-Soulage.

Les mêmes tournés vers l'objectif de l'appareil photo mais aussi de la réussite du forum

Les mêmes tournés vers l'objectif de l'appareil photo mais aussi de la réussite du forum

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages