Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 20:51

 

Repost 0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 13:03

Une grande effervescence régnait samedi, vers 11 h, au niveau du Point Info Tourisme, situé à la Roche-Racan.

Jacky Orgeur, président de l’association Les Amis de la Valle de l’Escotais (AVE), toujours aussi dynamique, avait réussi à négocier le départ du rallye d’automne organisé par le FGO (Francis Goureau Organisation), sur la commune de Saint-Paterne-Racan.

Aussi, en cette fin de matinée, on pouvait voir plus de 40 véhicules anciens participant à cette manifestation touristique. Au programme, un peu plus de 180 km parcourus en sillonnant le Pays de Racan et sa richesse tant paysagère que patrimoniale, ainsi que le sud Sarthe tout proche et sa belle vallée du Loir.

À l’issue de cette promenade agrémentée d’une superbe météo, tous les participants étaient satisfaits de cette belle balade sur notre territoire qui mérite le détour.

De beaux véhicules au rendez-vous au Point Info Tourisme de la Roche Racan
De beaux véhicules au rendez-vous au Point Info Tourisme de la Roche Racan

De beaux véhicules au rendez-vous au Point Info Tourisme de la Roche Racan

Repost 0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 10:39

Pensez à retenir votre soirée !

Repost 0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 08:57

Vu le succès rencontré chaque année avec l’atelier photos pour débutants, Maria a donc décidé de proposer de nouveau ce type d’atelier dont le succès ne se dément pas car 10 personnes, le maximum que peut accueillir l’atelier, se sont inscrites pour les quatre séances.

L’intitulé de l’atelier « Tri et classement de photos numériques » va permettre aux stagiaires de récupérer sur un ordinateur toutes leurs photos quel que soit le support : clé, carte mémoire, tablette, Smartphone, appareil photo, autre ordinateur puis ensuite, en les visionnant, de les transférer, de les trier, de créer des fichiers, de pouvoir les envoyer…

Le thème de la première séance consistait à ouvrir depuis l’ordinateur le support photo apporté par les stagiaires en reliant par un câble leurs appareils à l’ordinateur ou en introduisant dans l’espace réservé, le support carte numérique ou clé USB.

Des stagiaires très attentifs aux explications données par Maria.
Des stagiaires très attentifs aux explications données par Maria.
Des stagiaires très attentifs aux explications données par Maria.

Des stagiaires très attentifs aux explications données par Maria.

Cette première manipulation réussie par tous, Maria leur a montré comment retrouver leur support sur l’ordinateur et ensuite, comment l’ouvrir pour visionner toutes leurs photos, en insistant bien sur les différents éléments à cliquer pour arriver à ce résultat.

Maintenant que tous ont bien assimilé ce B.A Ba, ils sont prêts pour passer, dès la semaine prochaine, aux autres étapes du programme pour qu’à la dernière séance, le classement et le tri de leurs photos ne soient plus qu’un jeu d’enfants.

Le mois prochain, un nouvel atelier photo sera organisé par Jean-Gérard Potier sur le logiciel Éditeur d’images Gimp. Cet atelier se déroulera également le jeudi sur 4 matinées et coûtera 6 € par personne. Il est possible de s’y inscrire dès à présent.

Repost 0
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 14:04

Suite à une longue prospection sur le territoire de la Gâtine tourangelle, une projection de films d’amateurs, en noir et blanc et en couleurs, tournés en 9 mm ou en 8 et super 8, ont permis à la centaine de spectateurs répartis sur deux séances, de revoir avec bonheur des scènes du passé.

Présentation de Ciclic

Ciclic est  un établissement public français de coopération culturelle (EPCC) créé à l'initiative de la Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec l'Etat.

Ciclic s’organise autour de 6 pôles d’activités. Celui qui a été présenté lors de cette animation, est le Pôle Patrimoine qui assure la conservation et la valorisation du patrimoine cinématographique et audiovisuel régional. Depuis sa création en 2006, entre 16 et 17 000 films de  cinéastes amateurs ont été collectés dans la collection Région Centre Val de Loire. Pour toute collecte, un travail d’indexation dans une base de données est réalisé. Les films sont catalogués en fonction des thèmes traités.

Le centre régional se trouve à Issoudun mais il y a plusieurs antennes. L’une d’elles se situe à Château-Renault dans l’Indre-et-Loire.

Une soixantaine de spectacteurs enthousiastes à la séance de 20 h 30

Une soixantaine de spectacteurs enthousiastes à la séance de 20 h 30

C’est Paule Haslé, adjointe en charge de la culture sur la commune de Neuvy-le-Roi, qui ouvrit la séance par ces quelques mots : « Merci à vous tous d’accompagner cette séance proposée par Ciclic qui vient vous offrir la Mémoire du secteur de Gâtine-Choisilles et du Pays de Racan. Je vous souhaite à tous une excellente séance dans le passé de notre territoire. »

Puis, Jean-Benoît Pechberty, le responsable de la collecte des films pour Ciclic, commença par remercier le Conseil Départemental pour la subvention qui est versée afin de pouvoir présenter et collecter des films et poursuivit : « Je remercie aussi Paule Haslé, Élise Gilbert et Marcel Gadin, de Neuvy-le-Roi, qui me permettent d’être ici, dans cette belle salle pour que vous puissiez assister à cette projection d’une heure environ relatant des événements qui se sont passés dans la Gâtine tourangelle entre 1941 et 1990. Les films que vous allez voir sont des films muets, certains en noir et blanc, d’autres en couleur. Je les commenterai au cours de leur projection. Vous avez le droit d’intervenir, d’apporter des suppléments  d’informations. Vous allez voir le résultat du travail de numérisation et d’assemblage qui a été réalisé avec quelques-uns des films de votre territoire. Allez, maintenant on éteint les lumières et place au cinéma ! »

Les nombreux courts métrages s’enchaînèrent avec des sujets très divers :

- une kermesse pour des prisonniers de guerre et le retour des prisonniers aux Hermites

- des scènes de vie familiale

- un pèlerinage à Saint-Christophe

- une course de vélos et une course d’ânes à Neuillé-Pont-Pierre

- la foire de l’Encloître à Rouziers-de-Touraine

- communions et fête Dieu à Cérelles

- des scènes de battage et de moisson

- cascades de voitures à Neuvy-le-Roi

- la fête de la Jeunesse à Monnaie en 1 972, organisée par l’USEP

- une fromagerie à Charentilly…

Pendant la projection, les spectateurs commentaient les tenues vestimentaires, se remémoraient les noms des véhicules. De temps en temps, c’est le nom d’un personnage qui fusait dans l’assistance.

À l’issue de la projection, chacun reconnut qu’il avait pris du plaisir à visionner ces images du temps passé.

Jean-Benoît Pechberty rappela que c’est lui qui est responsable des collectes de films. Il fait appel aux personnes qui auraient chez elles des films d’amateurs (ou de pros) en 9mm, 9,5 mm, 8 ou super 8 pour qu’elles lui confient leurs films qui seront sauvegardés et numérisés. Des copies numérisées leur sont alors remises.

Pour visionner quelques films, allez sur le site Mémoire : mémoire.ciclic.fr

"Mémoire, les images d’archives en région Centre" offre un accès en ligne libre et gratuit à plusieurs milliers de films amateurs, tournés principalement à travers les six départements de la région Centre-Val de Loire. Ce projet a pour ambition de participer à constituer et faire vivre une mémoire collective autour de l’histoire de la région et de ses habitants, à travers un travail d’animation éditoriale sur ce fonds exceptionnel et en favorisant la participation active des internautes abonnés.

Mémoire est le premier site de Ciclic.fr, portail de la culture numérique en région Centre-Val de Loire créé et édité par Ciclic.

 

Contact :

Jean-Benoît PECHBERTY

Chargé de collecte et de valorisation Patrimoine

jean-benoit.pechberty@ciclic.fr

 

Repost 0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 16:29

Le retour de la semaine scolaire à 4 jours a vu la mise en place de nouvelles activités sur la commune. Pour compenser la perte d’heures de travail de certains personnels communaux agissant précédemment sur le Temps d’activités périscolaires (TAP), la municipalité a proposé à madame Alexandra Hugon, qui intervenait en informatique auprès des enfants, d’animer des ateliers informatiques pour enfants et adultes de la commune qui se montreraient intéressés par cette activité.

Alexandra Hugon a travaillé à l’imprimerie Lesage Richardeau de Saint-Paterne-Racan. Après une formation d’infographiste, elle a essayé de créer sa propre entreprise mais la réussite n’étant pas au rendez-vous, elle a dû se reconvertir. Employée par la commune pour tenir l’agence postale communale, petit à petit, ses heures ont augmenté avec la cantine et les TAP. Sa connaissance de l’outil informatique lui avait donc permis d’initier les enfants à l’informatique sur le temps des TAP. C’est donc grâce à cette connaissance que, depuis le début septembre, les mercredis après-midis et les vendredis soirs, elle reçoit enfants et adultes dans la salle informatique de l’école. Très à l’écoute des enfants, elle les guide dans leur apprentissage.

La participation est gratuite mais chaque participant doit être inscrit.

Le travail se fait avec des logiciels libres. Les enfants étaient en train de créer une carte postale avec comme démarche :

-          Choisir une photo sur Internet, l’enregistrer et savoir la récupérer pour la mettre sur le document qui servira de carte.

-          Écrire une légende sur la carte.

-          Décorer le tour de la carte.

-          Enregistrer le résultat sur l’ordinateur mais aussi sur une clé qui sera amenée à la maison pour montrer le résultat aux parents.

Alexandra, debout derrière les enfants, est très attentive à leurs demandes.

Alexandra, debout derrière les enfants, est très attentive à leurs demandes.

Les 5 enfants présents, une fille et 4 garçons, âgés de 5 à 11 ans, en étaient à leur quatrième séance pour les plus assidus. La séance se déroulait dans le calme. Les enfants ont tous affirmé : « On aime bien venir là. Ça nous plaît bien ! »

Les ateliers fonctionnent les mercredis de 14 h à 16 h pour les enfants et de 16 h 30 à 18 h 30 pour les adultes et les vendredis de 18 h 30 à 20 h pour les adultes. Vu le peu de fréquentation le vendredi, un autre soir pourrait être proposé à l’avenir.

Repost 0
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 15:09

Cette nouvelle saison qui s’ouvre pour la troupe locale saint-paternoise est marquée, si l’on peut dire, par l’arrivée d’un tout jeune nouveau président, Alexis Petithomme.

Michel Poupée, quatrième président en titre des Joyeux de l’Escotais, association créée en 1961, souhaitait depuis 2 ans pouvoir laisser sa place mais, comme souvent, il n’y avait pas beaucoup de volontaires pour s’investir dans le poste de Président.

« J’ai assuré la présidence pendant plus de 30 ans, 32 ans exactement. J’avais signalé aux différents membres que cela commençait à faire beaucoup et que je souhaitais passer la main et donc trouver un remplaçant. Je sentais venir un peu de lassitude dans certaines des tâches qui m’incombaient comme par exemple, l’ouverture et la fermeture de la salle ! Et puis, pour que l’association puisse continuer, il faut savoir se renouveler » confia Michel avant de laisser la parole à Alexis.

« C’est vrai que depuis 2 ans, Michel nous disait souvent qu’il souhaitait arrêter sa fonction de président. Cela me tentait mais je n’osais pas trop m’avancer car ce rôle me faisait un peu peur. Ces 2 années de transition ont aussi été des années préparatoires à la passation de pouvoir si l’on peut dire. Vu le peu de volontaires au poste de président, je me suis donc décidé en sachant que je pouvais compter sur Michel toujours prêt à m’épauler en cas de besoin. »

Alexis, vous paraissez effectivement bien jeune et vous devenez donc le 5ème président de la troupe des Joyeux de l’Escotais. Pouvez-vous nous dire depuis quand vous faites partie de la troupe ?

« Si mes souvenirs sont exacts, j’ai commencé en 2004, j’avais 13 ans. Depuis, à part pendant 2 ou 3 ans, où j’étais pris par mes études, j’ai toujours participé aux spectacles et depuis 2015, je suis de nouveau bien  présent. »

Avez-vous une vision différente de celle de Michel Poupée ou continuerez-vous dans le même esprit ?

« La troupe est bien rodée. Je veillerai à ce que le lien puissant qui unit tous les membres de la troupe perdure : le plaisir de se retrouver n’est pas un vain mot. Nous nous connaissons tous très bien, une bonne ambiance existe, la convivialité régit toutes nos rencontres. Donc, vous pensez bien que c’est dans cet esprit que je souhaite maintenir notre association. Quoi leur apporter de nouveau ? Peut-être un peu de fraîcheur même si je ne sais pas encore trop sous quelle forme. Je travaille beaucoup en ligne. J’ai créé un site et une page Facebook pour relier les différents événements du territoire.»

En tant que président, avez-vous participé au choix des pièces qui seront proposées ?

« Oui, bien sûr. J’ai participé au comité de lecture. En choisissant une pièce, nous devons bien faire attention au nombre d’acteurs nécessaires. Pour les enfants, c’est le plus difficile car ils sont très nombreux à être demandeurs et des pièces où l’on peut en mettre plusieurs ne sont pas toujours faciles à trouver. »

Votre programme est donc arrêté ?

« Heureusement ! Comme les années précédentes, les plus jeunes présenteront des saynètes, les ados interpréteront une pièce et les adultes clôtureront le spectacle avec une pièce en 3 actes. Actuellement, nous sommes déjà bien impliqués dans notre prochaine saison théâtrale. Pour tous, les répétitions ont débuté au début septembre à raison d’une par semaine pour les jeunes et de deux pour les adultes. Vous voyez, ils s’installent pour répéter. »

La troupe des adultes. Devant, à gauche Michel Poupée et à droite, Alexis Petithomme

La troupe des adultes. Devant, à gauche Michel Poupée et à droite, Alexis Petithomme

Pour ne pas gêner la répétition, nous finissons notre entretien côté coulisse avec Michel Poupée. Michel, allez-vous reprendre une place d’acteur ?

« Non, mais je reste metteur en scène et vice-président. Pour le moment, j’aide Alexis au niveau des différentes démarches à faire. Vous savez, pour que notre troupe des Joyeux de l’Escotais continue encore longtemps, il faut miser sur la convivialité. C’est le maître mot de notre réussite et de notre longévité et je suis persuadé qu’avec Alexis cette magnifique entente pourra continuer. »

Cette troupe « Les Joyeux de l’Escotais » bénéficie d’une renommée qui n’est plus à faire. Ses 5 représentations sur Saint-Paterne, puis celles à l’extérieur, connaissent toujours beaucoup de succès. Ses acteurs, tous amateurs confirmés, dotés d’une belle présence sur scène, permettent aux spectateurs qui leur font confiance depuis des années de venir se divertir à moindre coût. Le prix des entrées reste très raisonnable pour un spectacle qui dure 3 heures. Nous présenterons plus en détail le contenu de la saison théâtrale 2017 dans un prochain article. Le président, Alexis, nous permet de dévoiler le titre des pièces :

Pour les plus jeunes, 3 saynètes de Thierry François : Ça sent le roussi ! La jupe à Jules et Gare aux valises.

Pour les ados, une pièce de Pierre Sauvil : Le boa aux fraises.

Pour les adultes, une pièce en 3 actes d’Yvon Taburet : Vous êtes ici chez vous.

 

Composition du bureau de l’association

Président : Alexis Petithomme ; Vice-président : Michel Poupée

Secrétaire : Jean-Baptiste Couté ; secrétaire adjoint : Nicolas Beaugé

Trésorière : Élisabeth Naverre ; trésorière adjointe : Nathalie Devallée

Le bureau est entouré d’une quarantaine de membres actifs.

Pour suivre Les Joyeux de l’Escotais :

https://www.facebook.com/joyeuxescotais/

Voici le lien vers le site internet : http://joyeuxescotais.fr/

 

Repost 0
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 07:39

 

Repost 0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 08:53

En février dernier, J'avais rencontré Antoine Moulin, clarinettiste, qui, avec l’ensemble PTYX, s’était lancé dans la réalisation d’un disque dédié à la clarinette.

Cette aventure, commencée en 2012, s’achève enfin en septembre 2017.

Aujourd’hui, c’est dans sa salle de musique, que nous nous rencontrons, un exemplaire du disque mis en évidence près du piano.

Avec le lancement d’une souscription sur Ulule, au mois de mars, la somme nécessaire pour la réalisation du disque ayant été récoltée, il ne leur restait plus qu’à concrétiser le projet. Mais, comme le raconte Antoine, cela a demandé encore un peu de temps et d’énergie : « Pour commencer, les dates qui nous ont été données ont été reportées plusieurs fois d’où un retard de 3 mois. La réalisation de notre pochette et de la maquette du livret nous ont donné beaucoup de travail. Il faut savoir aussi  que pour obtenir le droit de mettre les textes, les traductions, les biographies sur le livret, les autorisations se sont fait attendre. Notre livret compte 32 pages ! Enfin, les musiques prêtes, les enregistrements réalisés, il nous manquait l’entreprise qui pourrait réaliser notre pochette et notre livret. Car, dès le départ, nous voulions que notre CD soit présenté dans une belle pochette et qu’il soit accompagné d’un livret présentant les œuvres des compositeurs. En fait, nous étions très exigeants quant à la qualité de notre produit. Un jour, en discutant avec Philippe Larus, le président de l’association locale Histoire et Patrimoine,  qui était en train de préparer son nouveau livre et vantait la maison d’édition qu’il avait trouvée, Présence graphique, cela nous a donné l’idée de les contacter. Nous leur avons présenté notre travail et ils ont aimé ce que nous avions fait. Et voilà comment nous avons pu finaliser notre disque et, grâce à eux, avec la boîte de distribution, l’Autre distribution, sise à Montlouis, notre disque pourra être distribué sur la France entière, dans les centres culturels, chez les disquaires, sur des plates-formes numériques…»

Avant la sortie du disque, 90 préventes avaient été enregistrées ; 1 400 exemplaires ont été réalisés, plusieurs morceaux sont signés de Thierry Machuel, le compositeur tourangeau de l’ensemble PTYX. Une première sortie, non officielle, a eu lieu à Amboise, lors des journées du Patrimoine, dans la chapelle Saint Jean, à l’occasion « d’Impromptus » donnés par le groupe. Cela a été l’occasion pour les auditeurs de s’exprimer quant à la musique proposée et les musiciens ont pu constater que « les gens aiment l’apport de musiques nouvelles».

Antoine présente le CD consacré à la clarinette réalisé par l'ensemble PTYX.

Antoine présente le CD consacré à la clarinette réalisé par l'ensemble PTYX.

Cette première expérience étant achevée, avez-vous de nouveaux projets, soit avec le groupe, soit à titre personnel ?

« Tout d’abord, à titre personnel, il faut que je vous fasse une confidence. Je viens d’acquérir une nouvelle clarinette Full Boehm, en si bémol. C’est une clarinette peu utilisée, assez rare ici. Elle est surtout utilisée en Italie. Elle est plus grande et dispose d’un mi bémol grave. Elle permet de jouer des pièces de répertoires injouables avec les clarinettes ordinaires, notamment dans le répertoire italien de Scelie, de Berio, de Bucchi, ce qui est peu courant en France. Je ne peux pas la montrer, elle est en Belgique en ce moment.

Prochainement, je vais participer à une ballade avec des moments musicaux à Langeais. C’est une chasse aux sons réalisée par des enfants pour construire une carte postale musicale de leur village. J’ai aussi, à titre personnel, des projets à plus long terme. »

D’accord, mais avec l’ensemble PTYX ?

« Ce n’est pas impossible que nous tentions de renouveler l’expérience d’autant plus que maintenant, nous avons un bon outil de communication. Notre objectif de faire connaître les solistes de base a été atteint et nous pouvons nous appuyer sur un distributeur génial. Nous vous tiendrons au courant de notre futur projet. »

Entre les cours de clarinette qu’il assure et les concerts qu’il organise ou auxquels il participe, Antoine consacre beaucoup de temps à la musique sans délaisser sa vie familiale. Pour conclure cette rencontre dont le but était de s’intéresser à la sortie du disque, laissons la parole à notre clarinettiste : « Pour nous, musiciens de l’ensemble PTYX, la sortie de notre premier CD, est une grande satisfaction. Nous espérons que chaque auditeur y trouvera quelque chose qui lui plaira et aimera ce que nous lui proposons de découvrir côté musique et côté compositeurs. »

Une belle page musicale se tourne, la prochaine s’écrira bientôt pour le plus grand plaisir de tous ceux qui, dès le départ, ont su faire confiance à l’ensemble PTYX !

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale musique évènement
commenter cet article
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 08:21

Stéphanie Barioz retrace un panorama de l'histoire du village sur près de cinq siècles, par le biais de l'architecture, maisons de maître, moulins, fermes, caves à vin troglodytiques, dans le cadre du week-end sur l'inventaire du Patrimoine des 7 et 8 octobre, par le Pays d'art et d'histoire.

Samedi 7 octobre, 18h30, salle des fresques, entrée entre la mairie et la Chahaignote, Chahaignes.

Gratuit. Contact : 06 83 04 73 58, 02 43 38 16 74, stephanie.barioz@pays-valleeduloir.fr, www.pays-valleeduloir.fr

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages