Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 10:49

La prochaine réunion du conseil Municipal aura lieu le mercredi 25 novembre, à 20 h 30, à la mairie.

                                                            Le lavoir du Gué Couvert, petit patrimoine communal.
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 16:45
On connaît les dix commandements. En voici un nouveau :
Le noyer dangereux tu abattras
Rapidement cela va de soi.
(courrier du mois d'août 2008)

Plus d'un an après il était toujours là
Et attendait d'être mis à bas.
(photo prise le 4 août 2009)

Entre temps il s'est avéré
Que ce n'était pas si pressé
Puisqu'il aura fallu plus d'une année
Pour que son exécution soit programmée.

Il faut dire qu'il y eut erreur
De la part du demandeur.
Le pauvre noyer incriminé
N'était pas sur la bonne propriété !

Quinze mois se sont passés
Et, le 12 novembre de cette année
Le noyer fut abattu
Et donc, du paysage disparut !!!












Les enfants pourront désormais
Dans une aire de jeux saccagée
Jouer en toute sécurité.
Ainsi finit le malheureux noyer.







Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:39

Séance du 30 septembre 2009

______________________

L’an deux mil neuf, le trente septembre à vingt heures trente, le Conseil Municipal légalement convoqué s’est  réuni à la Mairie de St Christophe-sur-le-Nais en séance publique sous la présidence de Monsieur Jean POUSSIN, maire.

 

Étaient présents : MM. POUSSIN J., MANSO P., OGER F., BÉDARD D., HERVET T., RULLON J.-M., MEUNIER J.-J., GUÉRIN T., REFFAY C., LARUS P., TONDEREAU P., RAGUIDEAU D., Mmes LEMAIRE C., ROYER M.

 

Étaient excusés :   M. BROCHERIEUX (pouvoir à M. POUSSIN)

 

Secrétaire de séance : M. MEUNIER Jean-Jacques

 

                                                        ORDRE DU JOUR

 

 

Lecture et approbation du compte-rendu du 17/09/09

 

 

        1.      BOUCHERIE

            Afin de permettre au repreneur de la boucherie qui vient de s’installer de travailler dans des conditions sanitaires satisfaisantes et compte tenu des frais qu’il a engagés pour la remise en état des différents matériels mis à sa disposition et pour la recherche de la panne de fonctionnement de la chambre froide, M. le Maire propose que la commune prenne en charge, à titre exceptionnel, la réparation de la fuite de gaz dans les tuyaux encastrés dans le sol de la cuisine dans la limite du montant du devis qu’il a fait établir par l’entreprise SEMR. La facture sera libellée au nom de la commune qui la règlera. Toute dépense supplémentaire à ce devis ne sera pas prise en charge par la commune

             Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, accepte que la commune prenne en charge, à titre exceptionnel, la réparation de la fuite de gaz dans les tuyaux encastrés dans le sol de la cuisine dans la limite du montant du devis qu’il a fait établir par l’entreprise SEMR c'est-à-dire 987,55 € TTC.

            

         2.      CONSTRUCTION CLASSES ET CANTINE

M. le Maire a rencontré l’architecte conseil du Pays Loire Nature ce jour. La Commune opterait pour la consultation d’architectes plutôt que lancer un appel d’offre. La commune en consulterait 6, la loi imposant d’en consulter au moins 3, pour avoir un panel de compétences plus large et en retiendrait 3 afin qu’ils présentent leur projet. Parmi les 3 projets, un seul sera retenu et son architecte devra réaliser l’avant-projet et le projet définitif  de construction avec l’appui d’un thermicien pour revoir le fonctionnement des chauffages de la mairie, de l’école et du foyer rural.

 

            3.      CHAPELLE ST GILLES

La Commission « Bâtiments-Urbanisme » s’est réunie le 23/09/09 pour étudier les devis de MM. Choisnet et Meunier et a retenu celui de M. Choisnet d’un montant de 9 320,87 € TTC, celui de M. Meunier s’élevant à 10 961,34 € TTC. M. le Maire propose aux membres du Conseil Municipal de suivre la décision prise par la Commission.

 Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, décide de retenir le devis de M. Choisnet d’un montant de 9 320,87 € TTC.

  

          4.      CHEMIN DE « HARDRAIE »

Il a été signalé à M. le Maire qu’il y avait un affaissement du chemin de « Hardraie » au niveau du passage d’une buse. Il s’avère, après vérification sur les lieux, qu’il n’y a pas d’effondrement de la chaussée et qu’une simple couche de gravier plus compacte résoudrait le problème. Ces travaux ont été commandés.

  

          5.      CHÈQUES DOMICILE CESU

Quelques familles (deux connues) ayant leur enfant inscrit à la garderie souhaiteraient pouvoir utiliser leurs chèques Domicile CESU (d’une valeur de 20 €) comme moyen de paiement.

Des renseignements ont été pris et il s’avère que ces chèques peuvent être remboursés aux collectivités s’affiliant au Centre de Remboursement CESU, par l’intermédiaire du Trésor Public mais avec des frais selon la durée du remboursement (7 ou 21 jours) et le montant (tranche de 0,01 € à 1 499,99 € …).

 Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, décide de ne pas s’affilier au Centre de Remboursement CESU et donc de ne pas accepter les chèques Domicile CESU comme moyen de paiement de la garderie périscolaire.

  

           6.      CONVENTION PSYCHOLOGUE SCOLAIRE

Une convention doit être signée entre la Commune de St Christophe/Le Nais et Neuillé-Pont-Pierre concernant la participation financière au fonctionnement du psychologue scolaire soit 78,40 €.

 Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, autorise M. le Maire, représentant la commune, à signer la convention de participation financière au fonctionnement du psychologue scolaire avec la Commune de Neuillé-Pont-Pierre.

 

                7.      ÉTAT DES RESTES À RECOUVRER (huis clos)

La Perceptrice de Neuillé-Pont-Pierre a transmis en Mairie la liste des impayés sur la commune, il s’agit principalement de règlements de cantine scolaire pour un montant de 1 218,74 € et, pour permettre un meilleur recouvrement des produits de la collectivité, elle invite M. le maire à formaliser une autorisation générale et permanente des poursuites. M. le Maire enverra une lettre aux familles concernées afin qu’elles règlent leur dû et proposera d’exclure les enfants de la cantine pour les familles ayant une dette importante qu’elles ne régulariseraient pas suite à l’envoi du courrier. Il signera également l’autorisation de poursuites.

 

             8. LUMINAIRES RUE DE LA CROIX PAPILLON

Les 9 luminaires vétustes ont été remplacés rue de la Croix Papillon et les travaux de construction des trottoirs sont commandés. De plus, M. le Maire informe que la société TPM est venue refaire le trottoir qui s’était soulevé avenue Eugène Hilarion, près de l’abri bus, lors d’importants changements de température.


                        9. QUESTIONS DIVERSES

·        Enfouissement des réseaux

M. le Maire a rencontré des représentants du SIEIL qui vont chiffrer l’enfouissement des réseaux avenue Eugène Hilarion. En fonction du coût, la totalité des travaux sera prévue au budget 2010 ou une partie seulement et l’autre en 2011.

 

·        CCR : Transfert de charges

M. le Maire informe les membres du Conseil Municipal, qu’à St Christophe, une partie de la voirie a été créée pour desservir les exploitations dans le cadre du remembrement de l’A28. L’entretien de cette voirie nouvelle incombe à la commune sans qu’elle ne perçoive de taxe professionnelle, celle-ci étant versée à la Communauté de Communes. M. le Maire propose donc que le Conseil Municipal délibère afin que la Communauté de Communes prenne à sa charge les frais d’entretien de la voirie créée dans le cadre de l’autoroute.

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, autorise M. le Maire à proposer à la Communauté de Communes de prendre à sa charge les frais d’entretien de la voirie créée dans le cadre de l’A28, celle-ci percevant la taxe professionnelle.

 

·        Panneau « Parcours historique »

M. Larus demande à ce que le panneau de départ du parcours historique de la commune soit remis en place comme il l’avait précédemment demandé. M. le Maire répond qu’en l’absence d’agents communaux, cela n’a pu être fait. M. Meunier prendra contact avec M. Larus, qui se propose d’aider à le remettre en place, lorsque les employés seront disponibles.

 

·        Boucles à vélos

M. Oger a assisté à la réunion de la Commission « Boucles à vélos » dont il fait partie au sein de la C.C.R.. Afin de minimiser les coûts d’installation des panneaux de randonnée, chaque commune les posera selon  l’itinéraire défini par la commission de la C.C.R.

  

Séance levée à 21h.

(Mis en ligne après corrections)

                                                                                                      Le caquetoir
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 13:28

La prochaine réunion du Conseil Municipal de Saint-Christophe se tiendra le mercredi 28 octobre, à 20 h 30.

                                          Vue aérienne de Saint-Christophe-sur-le-Nais
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 08:00

Mis en place en 2004, le parcours historique de Saint-Christophe-sur-le-Nais est l'occasion pour des personnes individuelles mais aussi pour des groupes de découvrir l'histoire et le riche patrimoine de la commune.




Planimètre placé au départ du parcours mais disparu depuis la tempête du 10 février 2009.





















       Sa remise en place est toujours attendue !




L'association Histoire et Patrimoine propose des visites guidées du bourg et de l'église.


Dans le cimetière, sur le reste de la motte dominant les ruines du donjon, on a une belle vue sur le village et au-delà, sur quelques belles demeures sises sur St Paterne : le manoir de Saché et le château d'Hodebert.


                                                     Vues vers le centre du village

                                                    Vue vers le faubourg de Vienne
Au lieu de "On a" peut-être aurais-je dû dire "On avait" car la végétation gagnant hélas du terrain, le donjon disparaît à la vue des visiteurs et masque en partie le paysage.
Mais par contre, une vision moins idyllique s'offre sans obstacle aux yeux des promeneurs.
Même dans un cimetière, cela surprend malgré tout !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 08:00

 

                                                                                    épi de faitage rue chaude

Étaient présents
: MM. POUSSIN J., MANSO P., OGER F., BÉDARD D., HERVET T., RULLON J.-M., MEUNIER J.-J., GUÉRIN T., REFFAY C., LARUS P., TONDEREAU P., RAGUIDEAU D., Mmes LEMAIRE C., ROYER M.


Étaient excusés : M. BROCHERIEUX D. (pouvoir à M. POUSSIN J.)

 

Secrétaire de séance : M. RULLON Jean-Michel

 

  ORDRE DU JOUR

  

1.      CARTE DE GARDERIE

            Suite à la délibération du Conseil Municipal du 11 août 2009 modifiant le tarif de la garderie, les cartes de garderie qui étaient utilisées pour l’année scolaire 2008-2009 d’un montant de 46 € avec 46 prestations à 1 € vont être modifiées. En effet, du fait du changement de tarif, qui passe de 1 € à 1,50 €, le coût de ces cartes serait de 69 €, coût estimé élevé pour certaines familles ayant des enfants fréquentant la garderie. De nouvelles cartes vont donc être éditées avec 30 prestations à 1,50 € la prestation pour un montant de 45 € et les anciennes cartes restantes allant du n° 270 à 381 seront détruites.

             Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, décide d’éditer de nouvelles cartes de garderie pour la rentrée scolaire 2009-2010 d’un montant de 45 € pour 30 prestations à 1,50 € la prestation et de détruire les anciennes cartes à 46 € pour 46 prestations à 1 € numérotées 270 à 381.

 

            2.      BOUCHERIE

M. le Maire fait un petit historique depuis l’acquisition de la boucherie-charcuterie par la commune à la location de celle-ci à un nouveau boucher-charcutier-traiteur rappelant que les demandes successives du boucher ont été acceptées par le Conseil Municipal. Il rappelle également que, pour faciliter son installation, le montant du loyer avait été diminué par rapport au montant de celui qui avait été demandé au précédent repreneur et que le prix d’achat de la boucherie, dans l’éventualité de l’achat, avait été fixé en dessous de l’estimation des Domaines et que lorsqu’il a contacté l’assureur des bâtiments communaux pour l’informer de la location, celui-ci a stipulé que le bâtiment de la boucherie-charcuterie n’avait jamais été assuré.

La chambre froide de la boucherie est tombée en panne et le boucher a fait venir son installateur. Il a prévenu M. le Maire qui s’est rendu sur les lieux. Le boucher lui a expliqué qu’après remplissage du circuit de refroidissement en gaz, il s’est avéré que celui-ci s’échappait par une fuite dans les tuyaux qui alimentent la chambre froide, tuyaux qui sont dans une gaine passant dans le sol sous la cuisine. M. le Maire a demandé au boucher qu’il voit avec son installateur la possibilité de faire passer les tuyaux en surface dans la cuisine afin d’éviter de casser le sol et qu’il demande un devis du coût de cette réparation afin qu’il soit étudié au prochain Conseil Municipal lors de la demande d’aide qu’il souhaite présenter. Le boucher ne l’a remis que le soir de la réunion entre les mains de M. le Maire alors qu’il lui avait été demandé de le déposer la veille ou au plus tard le matin du jour de la réunion. De ce fait, M. Poussin n’a pas pu l’étudier et précise qu’il y a un aspect juridique qui rentre en ligne de compte. En effet, dans le bail, il n’est pas prévu que la commune prenne à sa charge les frais de réparation ou de remplacement du matériel prêté par la commune. M. le Maire se renseignera pour savoir si un avenant au bail est nécessaire et si la commune peut aider le boucher et sous quelle forme administrative. Il indiquera lors d’une prochaine réunion ce que la commune peut faire en essayant de donner satisfaction au boucher. M. le Maire procède ensuite à la lecture de la lettre du boucher concernant sa demande d’aide, le devis s’élève à 987,55 € TTC. M. le Maire et les membres du Conseil Municipal seraient prêts à l’aider. M. le Maire proposerait que la commune prenne à sa charge environ 50 % de la dépense sachant que le boucher a déjà pris à sa charge la recherche de la panne de cette chambre froide pour un coût de 830 € et qu’il avait effectué à sa charge la remise en état de fonctionnement de l’ensemble du matériel mis à disposition par la commune. D’autres conseillers demandent de prendre en charge la totalité du devis présenté.

M. Rullon demande si le boucher a demandé des aides pour l’installation de nouvelles entreprises, la commune étant classée en Z.R.R. (Zone de Revitalisation Rurale) mais aucune aide n’a été demandée, le boucher ne sachant pas que cette aide existait. M. le Maire lui conseille de voir avec la Chambre des Métiers.

  

3.      TRAVAUX DE VOIRIE : DEVIS COLAS

Les prix unitaires des terrassements en diorite 0/31,5 enrobé figurant sur le devis de la société Colas ne correspondaient pas aux prix unitaires figurant sur le bordereau du groupement de commande, le devis a été corrigé pour les trottoirs :

- rue des Pommiers :               - terrassement diorite 0/31,5 enrobé : 10 149,50 € HT

                                                           - fourniture et pose de bordure A2 : 400,96 € HT

                                                           - fourniture et pose de bordure T2 : 50,12 € HT

                                                           - construction de dalle béton : 808,29 € HT

                                                           - aplomb des candélabres : 557,10 € HT

            - rue de la Croix Papillon :     - terrassement, diorite 0/31,5 enrobé : 670,25 € HT

                                                           - mise à niveau de bouche à clé : 71,80 € HT

            - rue du Calvaire :                  - terrassement, diorite 0/31,5 enrobé : 3 504,45 € HT

                                                           - construction de caniveau grille : 2 125,00 € HT

                                                           - fourniture et pose de tuyaux PVC/0 200 : 1 069,20 € HT

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, décide de retenir les travaux de voirie 2009 ci-dessus d’un montant 19 406,67 HT  de l’entreprise Colas.

 

M. le Maire explique que l’enrobé utilisé pour l’entretien de la voirie communale étant plus cher que celui utilisé pour la création des trottoirs, le montant du marché d’appel d’offre d’entretien de la voirie communale s’élèvera donc à 38 630,50 € HT au lieu de 35 595,16 € HT. Un avenant d’un montant de 3 035,34 € HT est donc à prendre.

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, autorise M. le Maire à signer l’avenant d’entretien de la voirie communale 2009 avec l’entreprise Colas d’un montant de 3 035,34 € HT.

  

4.      CHAPELLE ST GILLES : DEVIS

Lors de la réunion du 17 juin 2009, le Conseil Municipal a décidé de consulter MM. Choisnet de St Christophe et Meunier de Neuillé-Pont-Pierre. Ces derniers sont allés voir sur place avec M. le Maire les travaux à effectuer car l’entrée de la chapelle se dégrade. Ils ont donc déposé leur devis qui s’élève pour :

-          M. Choisnet à 9 320,87 € TTC,

-          et M. Meunier à 10 961,34 € TTC.

M. le Maire propose aux membres de la Commission « Bâtiments-Urbanisme » de se réunir le 23/09/09 à 20h30 pour étudier ces devis afin que le Conseil Municipal puisse se prononcer lors d’une prochaine réunion.

 

5.      DÉCISION MODIFICATIVE

Afin de régler la facture d’acquisition  de 6 tables, 6 chaises et 6 casiers pour l’école à la Camif d’un montant de 1 105,10 € en dépenses d’investissement, des crédits d’un montant de 317,92 € doivent être prélevés sur le programme 27 (Travaux foyer rural) article 2181 afin d’abonder le programme 20 (Mobilier école) article 2184 de ce même montant.

 Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, vote la décision modificative suivante :

-    2181-27 : - 317,92 €,

-    2184-20 : + 317,92 €.

 

6.      SCOLARISATION ENFANTS : PARTICIPATION FINANCIÈRE

Deux courriers ont été reçus de la Mairie de Neuillé-Pont-Pierre :

- l’un concerne un enfant domicilié sur la commune mais dont les parents ont demandé une continuité de scolarisation à l’école de Neuillé-Pont-Pierre. La commune participerait donc aux frais de scolarité de cet enfant à hauteur de 253,46 €.

- l’autre concerne 2 enfants scolarisés en CLIS à Neuillé-Pont-Pierre. La commune doit participer également aux frais de scolarité de ces enfants à hauteur de 506,92 €.

            Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, accepte de régler les frais de scolarité de ces enfants d’un montant de 760,38 € à la commune de Neuillé-Pont-Pierre.

 

M. le Maire informe qu’il y a eu, lors de la rentrée 2008-2009, des inscriptions d’enfants à l’école de St Christophe sans que les municipalités de domiciliation et d’accueil n’aient donné leur accord. La Sous-préfète a demandé à l’Inspection Académique de rappeler aux enseignants les règles en la matière. De plus, M. le Maire a rencontré l’Inspecteur Départemental de l’Éducation Nationale du secteur et lui a également fait part de ces faits. Deux solutions sont possible, soit c’est la Mairie qui reçoit les demandes d’inscription des enfants ou soit c’est le Directeur d’école sur délégation du Conseil Municipal.

M. le Maire a également fait part à l’Inspecteur des problèmes de chauffage à l’école maternelle et du projet de construction de 2 classes, d’une cantine et d’une garderie.

  

7.      PLANTATION HAIES

Dans sa séance du 17/02/09, les membres du Conseil Municipal prenaient connaissance de la lettre de la Sarl La Plaine des Cœurs demandant l’autorisation de planter une haie en bordure de la VC 300 autour des ses vergers car cela les protège et évite les traitements. M. le Maire a donc demandé, à la D.D.E. dans le cadre de l’A.T.E.S.A.T., la réglementation à appliquer et une réunion a eu lieu le 06/05/09 sur le site en présence du demandeur, M. Gauthier Charlie. L’article 671 du Code Civil donne les règles d’implantation des haies en limite de propriété. Il déclare « Il n’est permis d’avoir des arbres, arbrisseaux et arbustes près de la limite de la propriété voisine qu’à la distance prescrite par les règlements particuliers actuellement existants, ou par des usages constants et reconnus et, à défaut de règlements et usages, qu’à la distance de deux mètres de la ligne séparative des deux héritages pour les plantations dont la hauteur dépasse deux mètres, et à la distance d’un demi-mètre pour les autres plantations ». Aucun règlement particulier n’existant sur la commune, c’est donc le Code Civil qui s’applique. A charge ensuite à M. Gauthier de respecter les distances d’implantation de sa haie par rapport à cet alignement.

            Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, accepte que M. Gauthier plante une haie en bordure de la VC300 en conformité avec la réglementation en vigueur à savoir pour les plantations de plus de 2 mètres à plus de 2 mètres de la ligne séparative et à la distance d’un demi-mètre pour les autres plantations.

  

M. le Maire précise que la D.D.E., dans le cadre de l’A.T.E.S.A.T., rédigera l’arrêté d’alignement afin de définir la limite de propriété entre la VC300 et les propriétés privées et qu’il sera stipulé dans celui-ci qu’il devra respecter la taille de ses arbres en hauteur et en largeur et que la taille et l’entretien sont à sa charge.

  
8. CONSTRUCTION CANTINE ET CLASSES

M. le Maire a contacté le Pays Loire Nature qui met gratuitement à disposition des collectivités un architecte conseil pour définir leurs projets. Ce dernier a préparé un cahier des charges (non finalisé à ce jour) qui détermine les objectifs de la commune pour la réalisation de 2 classes, d’une cantine et d’une garderie :

- unifier les 2 pôles scolaires,

- permettre un fonctionnement adapté aux usages actuels,

- fonctionnalité du bâtiment pour y accueillir la garderie (gestion des flux : entrée et sortie des enfants et des parents, surveillance sécurité, confort acoustique…),

- gérer au mieux la multifonctionnalité des bâtiments : garderie + cantine, analyse des besoins…

- satisfaire à des critères environnementaux dans le choix des matériaux (privilégier le bois et le confort thermique et phonique),

- favoriser des formes architecturales simples au profit de la fonctionnalité de ces outils de travail,

- favoriser des coûts de fonctionnement bas (facture énergétique) pour ces activités (réseaux de chaleur comprenant l’école mais aussi le foyer rural et la mairie ?),

- définir un estimatif du coût du projet,

- analyser les temps de retour sur investissement.

M. Poussin doit rencontrer, à la fin du mois, l’architecte conseil du P.L.N. et lors d’une prochaine réunion, le Conseil Municipal devra choisir entre lancer un appel d’offre en ayant défini un pré-projet ou lancer une consultation pour choisir un architecte et un thermicien (pour repenser en totalité le fonctionnement des chauffages : mairie, école, foyer rural qui datent de plus de 30 ans avec les constructions envisagées).

  
     9. QUESTIONS DIVERSES

·        Recensement de la population

Il va avoir lieu du 21/01 au 20/02/10. M. le Maire doit nommer par arrêté un coordonnateur communal, ainsi que 3 agents recenseurs (500 habitants/agent). Il a demandé à Melle Charbonnier d’être coordonnateur et elle a accepté et doit contacter 3 personnes pour être agent recenseur. Une dotation est versée permettant de couvrir une partie des frais liés au recensement afin d’indemniser les personnes qui ont réalisé ce recensement.

·        Travaux d’aménagement du bourg

Suite aux différents problèmes évoqués lors de la réunion du Conseil Municipal du 11/08/09, M. le Maire a rencontré l’architecte le 7 septembre courant.        

- Le problème des plaques de béton désactivé qui se soulèvent auprès de l’abri-bus va être réglé par l’entreprise ayant réalisé les travaux.

- Suite à la demande de Mme Royer concernant les pavés pour la réalisation des rues Chaude et Val Joyeux, M. le Maire a contacté l’architecte pour faire le point. En ce qui concerne les bordures granit de la rue Chaude, ils auraient été employés pour la Place, et pour les pavés, si stock il y avait, il appartenait à la carrière qui devait livrer la quantité à poser par Colas, le reste aurait été impayé, car en excédent (Technipierres l’a certainement repris).

- Les bordures de granit de la rue Chaude ont été déposées et employées sur la Place. M. le Maire a demandé la pose de bordures ciment afin de pouvoir procéder à la couche de roulement que fera le STA en 2010.

- Les projecteurs devant l’ancien hôtel du Croissant et devant la Mairie seront remplacés par Colas et ETDE.

 ·            Bulletin municipal

Un devis a été demandé à l’Imprimerie Briand pour l’impression de 550 bulletins municipaux (couverture 250 g-couché brillant, intérieur 135g-couché brillant, impression recto/verso-quadri, 20 pages, 2 agrafes centrales, format A4), il s’élève à 3 348,80 € TTC.

      Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, accepte le devis de l’Imprimerie Briand pour l’impression de 550 bulletins municipaux d’un montant de 3 348,80 € TTC.

    ·        Association Malaury

Une invitation a été adressée au Conseil Municipal pour la soirée consacrée à la recherche médicale organisée par l’Association Malaury le 26/09/09. La commune met à disposition gratuitement la salle à l’association.

  ·        Colis des Anciens

Cette année, les factures concernant la confection du colis des Anciens seront réglées sur le budget principal de la commune et non sur le budget de l’Aide Sociale. M. le Maire charge Mme Lemaire de s’en occuper et ce point sera revu lors d’une prochaine réunion du Conseil Municipal.

 ·        Recensement de l’Agriculture

La Préfecture informe que le Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche va réaliser fin 2010-début 2011 un nouveau recensement de l’agriculture. Une commission consultative, chargée de vérifier l’exactitude de la liste des exploitations communales à vérifier, doit être mise en place par l’intermédiaire de la Commune.

  ·        Demandes de logement

Quatre demandes de logement ont été déposées pour un type 3.
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, accepte la demande de logement de M. et Mme HÉRISSON Marcel.

M. Larus et Mme Royer sont contre le fait de refuser des demandes de logement alors qu’il y a des logements libres sur la commune.

 ·              Association « Bouge ton Bled »

M. Larus va assister à l’Assemblée Générale de l’Association le 26 septembre et pense que la question sur le fait que M. le Maire ait refusé le prêt de tables et de bancs pour leur manifestation va lui être posée. M. le Maire répond qu’ils ne sont prêtés à aucune association pour ne pas créer de précédent et qu’il faudrait gérer le prêt pour qu’il n’y ait pas de problème de dégradation du matériel.

  
 Séance levée à 22h20.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 20:30

Lorsque l'on se promène sur l'ancienne voie qui reliait St Christophe à Tours, on ne peut ignorer ce petit édifice datant du XVème siècle : la chapelle Saint Gilles.
Sa fondation remonte au XIIème siècle lorsque la veuve de Geoffroy de Sonzay, Pétronille, donna aux prieurs et religieux de Saint-Christophe tous les biens qu'elle possédait à Châteaux (Château-la-Vallière). La condition exigée toutefois était que les prieurs élèvent un sanctuaire dédié à saint Gilles.
                                                                                      La façade sud
Au Moyen Âge, se tenait  à proximité une très importante foire aux chevaux.

Au XIXème siècle, un pèlerinage avait lieu le 1er septembre, jour de la saint Gilles et réunissait de nombreux fidèles venus des régions voisines. Le cortège se rendait de l'église paroissiale à la chapelle.
Encore très récemment, un office avait lieu début septembre dans la chapelle.
Au fil des ans, le bâtiment s'étant fortement dégradé, la municipalité décida de le restaurer en 1979. Pour cela, une souscription avait été lancée auprès de la population qui y répondit massivement.
La chapelle comprend une nef unique. À l'intérieur, on peut y admirer des statuettes du XIXème en terre cuite.


Vraisemblablement saint Benoît

































     
                                                                         
                                                                                   Saint Christophe







Saint Gilles qui passait pour guérir le cancer


































                                                                        Vierge au lévrier (tuffeau)





Les pierres extérieures se dégradant, une nouvelle restauration va être entreprise.



La porte d'entrée
























                                                                                          Le pignon ouest













Le mur sud
















Le montant des travaux s'élève à 9320,87 € TTC.




Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 10:14

Séance du 11 août 2009

______________________

 

Étaient présents : MM. POUSSIN J., BROCHERIEUX D., MANSO P., OGER F., BÉDARD D., HERVET T., RULLON J.-M., MEUNIER J.-J., GUÉRIN T., REFFAY C., Mmes LEMAIRE C., ROYER M.

 

Étaient excusés : MM. RAGUIDEAU D. (pouvoir à Mme Royer M.), LARUS P., TONDEREAU P.

 

Secrétaire de séance : M. GUÉRIN Thierry

   

ORDRE DU JOUR

  

1.      ENFOUISSEMENT DE RÉSEAUX

Les services du Département, ayant constaté que certaines routes départementales (rue des Potiers, rue Chaude, rue du Val Joyeux et avenue Eugène Hilarion) étaient dégradées, ils ont rencontré M. le Maire afin de faire le point sur les travaux de voirie que la commune souhaite réaliser dans les années à venir sachant que plusieurs programmes départementaux ont été établis sur plusieurs années et que la commune ne pourra réaliser de nouveaux travaux sur ceux déjà effectués pendant une durée de 5 ans.

Concernant l’avenue Eugène Hilarion, ils avaient prévu de réaliser les travaux l’an prochain mais M. le maire leur a demandé de les retarder d’un an car la commune souhaitait enfouir les réseaux en 2010 en partant du bas de l’avenue jusqu’à chez M. Perrotin. Cette demande d’enfouissement de réseaux a été déposée auprès du SIEIL pour une programmation en 2010, le Département a donné son accord.

            Concernant la rue du Val Joyeux et la rue Chaude, les services du Département et M. Carré, Architecte des travaux d’aménagement du bourg, ont revu avec M. le Maire les travaux qui avait été prévus par la Municipalité précédente. En attendant de pouvoir les réaliser financièrement et afin de remettre la chaussée des rues Chaude et du Val Joyeux en état, le Département réaliserait à sa charge la réfection de la chaussée. Le problème des bordures de trottoirs qui ont été enlevées en partie dans cette rue serait résolu par la réalisation d’une bordure de trottoir surbaissée.

 

            Mme Royer demande où sont stockés les pavés qui ont été livrés pour la réalisation des rues Chaude et Val Joyeux. MM. le Maire et Meunier informent que, après les élections, les Conseillers nouvellement élus ont visité les différents locaux communaux et qu’il n’y avait qu’un seul sac (non plein). M. Carré sera contacté à ce sujet pour faire le point. La Commune portera plainte s’il s’avérait qu’il y a eu vol.

             Mme Royer informe que les bordures de trottoirs ont été réemployées. MM. le Maire et Meunier répondent qu’une partie seulement des bordures a été reposée, l’autre partie a également disparu.

  

2.      FOYER RURAL

Les travaux de remise aux normes sont terminés, il manque seulement un brise glace incendie, M. Guérin a contacté M. Delareux à ce sujet. L’APAVE viendra refaire, début septembre, un diagnostic des installations électriques avant que la Commission Départementale de Sécurité ne fasse une visite des lieux.

 

Afin d’éclairer la cour du Foyer, un devis a été demandé à M. Delareux pour l’achat d’un détecteur de présence pour un montant de 318,26 € TTC et afin d’éclairer suffisamment la scène, la pose de 2 projecteurs est nécessaire pour un montant de 165,05 € TTC.

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, décide de retenir le devis de M. Delareux d’un montant de 483,30 € TTC.

  

3.      TRAVAUX DE VOIRIE DU BOURG

Voir le point 1.

  

4.      TROTTOIRS

- Rue des Pommiers :             - terrassement diorite 0/31,5 enrobé : 15 449,50 € HT

                                                           - fourniture et pose de bordure A2 : 400,96 € HT

                                                           - fourniture et pose de bordure T2 : 50,12 € HT

                                                           - construction de dalle béton : 808,29 € HT

                                                           - aplomb des candélabres : 557,10 € HT

            - Rue de la Croix Papillon :      - terrassement, diorite 0/31,5 enrobé : 675,15 € HT

                                                           - mise à niveau de bouche à clé : 71,80 € HT

            - Rue du Calvaire :                   - terrassement, diorite 0/31,5 enrobé : 5 334,45 € HT

                                                            - construction de caniveau grille : 2 125,00 € HT

                                                            - fourniture et pose de tuyaux PVC/0 200 : 1 069,20 € HT

            POCHE D’ARGILE

            - VC 300 :                             - terrassement évacuation déblais, géotextile, diorite 0/31,5 : 4 998,00 € HT

                                                           - fourniture et mise en œuvre d’enrobé épaisseur 5 cm : 8 188,85 € HT

 

Certains prix unitaires figurant sur le devis de la société Colas ne correspondant pas aux prix unitaires figurant sur le bordereau du groupement de commande, ce point sera revu à la prochaine réunion du Conseil Municipal.

  

5.      COÛT D’UN ENFANT SCOLARISÉ

Afin que la Commune puisse faire payer les frais de scolarité des enfants qui viennent de l’extérieur, Madame Lemaire a calculé le coût d’un enfant scolarisé sachant que la totalité des charges (eau, électricité, fuel, locations photocopieurs, psychologue scolaire, livres, fournitures scolaires, entretien et réparation chaudières, assurances, réparations diverses, téléphone, médecine du travail, USEP, ménage, fournitures diverses : draps, produits d’entretien…) pour les 2 écoles s’élève à 41 968 € pour 113 enfants soit 41 968 € : 113 enfant = 371,40 €.

Pour les 73 enfants de l’école primaire, le coût par enfant est donc de 371 €.

Pour les 40 enfants de l’école maternelle, s’ajoutent à cette somme les salaires et les charges sociales des ATSEM soit 17 265 € : 40 soit 431,63 €/enfant, le coût par enfant est donc de 803 € (371 € + 431,63 €).

Avec les remboursement des annuités d’emprunt le coût d’un enfant scolarisé est en :

- maternelle : 803 € (40 enfants scolarisés) + remboursement emprunt (construction école maternelle) de 498,30 € soit 1 301,30 €,

- primaire : 371 € (73 enfants scolarisés) + remboursement emprunt (construction école maternelle) de 498,30 € soit 869,30 €.

 

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, avec 11 voix pour et 2 abstentions (Mme Royer et M. Raguideau) fixe les frais de scolarité d’un enfant en maternelle à 1 301,30 € et d’un enfant en primaire à 869,30 €.

   

6.      SATESE : MODIFICATIONS STATUTAIRES

            Le Conseil Municipal,

            Vu l’article L. 5211-18 du Code Général des Collectivités Territoriales relatif à l’extension de périmètre des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale,

            Vu la délibération du SIAEPA de la Vallée du Changeon, en date du 3 mars 2009, sollicitant son adhésion au SATESE 37 pour la compétence assainissement collectif,

            Vu la délibération du SATESE 37, en date du 15 juin 2009, relative à l’adhésion du SIAEPA de la Vallée du Changeon au SATESE 37 pour la compétence assainissement collectif,

            Considérant la nécessité de se prononcer sur la modification de périmètre avant l’expiration du délai légal,

            Attendu la consultation du SATESE 37, par lettre en date du 25 juin 2009,

            Entendu le rapport de M. POUSSIN Jean, Maire,

 

            Après en avoir délibéré, à l’unanimité des présents :

            -  émet un avis favorable sur les modifications statutaires adoptées par le Comité Syndical du SATESE 37, le 15 juin 2009, comme suit :

            Adhésion du SIAEPA de la Vallée du Changeon au SATSES 37 pour la compétence assainissement collectif,

-          dit qu’un exemplaire de la présente délibération sera adressé à M. le Président du SATESE 37 après contrôle de légalité.

   

7.      DÉLIBÉRATIONS FISCALES

Une circulaire préfectorale présentant les conditions et délais dans lesquels doivent être prises les principales délibérations en matière fiscale en 2009 pour une application généralement en 2010 sur l’impôt sur les spectacles, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères et la taxe professionnelle en zone d’aménagement du territoire a été reçue en Mairie.

 

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, décide de ne pas voter de nouvelles  délibérations en matière fiscale pour 2010.

   

8.      RÈGLEMENT SALLE « BEAU-SOULAGE »

Afin d’éviter certaines fraudes dans les locations de la salle notamment que des habitants de la commune louent pour des personnes extérieures, le règlement doit être modifié comme suit :

-  Article 1 : A ajouter « Ce chèque sera restitué aux conditions de l’article 4 ».

- Article 2 : A ajouter « Les tarifs appliqués seront ceux qui auront été votés par le Conseil Municipal dans l’année d’utilisation de la salle et non dans l’année de réservation de celle-ci ».

- Article 4 : A ajouter « La caution ne sera pas restituée au locataire qui aurait utilisé sa domiciliation sur la commune de St Christophe/Le Nais en vue de faire bénéficier d’un tarif préférentiel toute personne ou association résidant hors commune ».

 

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, accepte les modifications du règlement de la salle « Beau-Soulage » ci-dessus.

 

9. FINANCEMENT DES FRAIS DE FONCTIONNEMENT DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU COLLÈGE RACAN DE NEUVY-LE-ROI

Monsieur le Maire donne lecture de la lettre de Madame ABROSSIMOV, Sous-préfète, réf. P/DCTE/BFL/Contrôles de légalités/DO en date du 11/06/09 concernant la délibération du Conseil Municipal en date du 22/04/09 refusant de financer les frais de fonctionnement du Syndicat du Collège Racan de Neuvy-le-Roi.

 

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, décide, à l’unanimité, de confirmer sa délibération en date du 22/04/09.

 

10. PARTICIPATION FINANCIÈRE POUR LES AMÉNAGEMENTS DES ABORDS DU COLLÈGE RACAN DE NEUVY-LE-ROI POUR LE RAMASSAGE SCOLAIRE

Monsieur le Maire donne lecture de la lettre de Madame ABROSSIMOV, Sous-préfète, réf. P/DCTE/BFL/Contrôles de légalités/DO en date du 03/07/09 concernant la délibération du Conseil Municipal en date du 22/04/09 refusant la participation financière de la commune pour les aménagements des abords du collège Racan de Neuvy-le-Roi pour le ramassage scolaire.

 

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, décide, à l’unanimité, de confirmer sa délibération en date du 22/04/09.

 

11.  QUESTIONS DIVERSES

- Courrier d’un administré

M. le Maire donne lecture de la lettre d’un administré se plaignant des trottoirs à angle vif situés après la Mairie à droite en allant sur St Paterne. M. le Maire en parlera à M. Carré, architecte, afin de remédier à ce problème.

-    Maisons fleuries

Sur les 4 candidats ayant participé au Concours des Maisons Fleuries, la Commission Communale a retenu 2 candidats pour participer au Concours départemental : Mme MAUCLAIR Monique et M. ALLAIRE Maurice. Un prix communal sera décerné à la maison de retraite.

            M. Poussin fait part aux membres du Conseil des remarques formulées par la Société d’Horticulture de Touraine suite à l’inscription de la Commune au Concours des villages fleuris.

            - Bilan sur la qualité des eaux

Une plaquette sur la qualité bactériologique, les teneurs en nitrate et en produits phytosanitaires des eaux d’alimentation en région Centre (dont la commune de St Christophe/Le Nais) a été envoyée par les services de la Préfecture et est consultable en Mairie.

- Courrier d’une association

La journée découverte et bien vivre au Pays de Racan se déroulera le 4 octobre à St Paterne. L’objectif étant de faire découvrir les atouts et particularités du Pays de Racan, le Président demande si la commune souhaite être représentée sous forme d’un petit espace de communication. L’Association « Histoire et Patrimoine » sera présente lors de cette manifestation.

-    Demandes de logement

            Une demande de logement a été déposée pour :

                        - un type 3 
                        - un type 3 ou 4 
        Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, retient la demande de logement de type 3. 

 

Séance levée à 22h.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 14:22

Pour les deux mois d'été
La CCR a eu une excellente idée.
En ce dernier jour, j'en ai profité
Et du canton j'ai fait la tournée.

Horaires parfaitement respectés,
Dans certains villages,
C'est un peu dommage
Les abribus étaient désertés.

Mais malgré tout,
En cet après-midi d'août,
Douze personnes en ont bénéficié
Dont dix pour aller se baigner.

Pour ce qui est de cette expérience
Dans mon for intérieur, je pense,
Qu'une fois le bilan réalisé,
Il faudra la pérenniser.
Et vous,
Qu'en pensez-vous ?
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 09:46

La prochaine réunion du Conseil Municipal aura lieu le mercredi 27 mai, à 20 h 30, à la mairie.

Vue du village, entrée nord.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages