Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 14:19

Cette demi-journée consacrée aux multiples approches du numérique pour la clôture de DUNAR a rencontré un franc succès aux dires des organisateurs : Matthieu Le Dû, Ludovic Gaignard et Maria Pilon.

Dès 15 h, les nombreux ateliers mis à disposition reçurent leurs premiers visiteurs qui tournèrent pour tester tout le matériel et les différents logiciels libres utilisés dans le cadre de cette animation. Ainsi, tout au long de l’après-midi, les visiteurs s’approprièrent l’espace et, comme le faisait remarquer Ludovic : « Pour certains ça a été une vraie découverte de voir la salle informatique et d’apprendre qu’il existe régulièrement des ateliers permettant de se familiariser avec les différents outils numériques."

Pour épauler les organisateurs, plusieurs membres d’associations ayant bénéficié de DUNAR étaient présents. En conclusion, il faut savoir que le but d’une telle journée est de faire se rencontrer des gens et qu’ils puissent échanger leurs compétences entre eux.

Jeux vidéos et imprimante 3 D ont fait le bonheur des visiteurs
Jeux vidéos et imprimante 3 D ont fait le bonheur des visiteurs

Jeux vidéos et imprimante 3 D ont fait le bonheur des visiteurs

Partager cet article
Repost0
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 13:06

C’est dans un foyer rural entièrement rénové que l'association Histoire et Patrimoine a le plaisir de vous convier à sa conférence de printemps. Fermé pendant plus d’une année pour travaux, le foyer a retrouvé un air de jouvence et un aspect plus actuel. Presque tout a été refait : l'isolation par l'extérieur, la charpente renforcée, la couverture, la pose d’un plafond noir (ce qui, nous dit Catherine Lemaire, « est exceptionnel dans la région »), l’électricité, les menuiseries, le chauffage avec une pompe à chaleur, une cuisine aménagée au gaz avec un local pour héberger la réserve de gaz, les plâtreries et peintures et le fond de scène. À noter aussi, l’installation d’une sonorisation et d’un vidéo-projecteur fixes.

Le nouvel aspect de la salle du foyer rural

Le nouvel aspect de la salle du foyer rural

C’est donc dans ce cadre très accueillant que Fabrice Mauclair, vice-président de l’association, qui n’est pas seulement géographe et historien mais aussi cycliste… et un brin fantaisiste viendra parler de son périple à vélo. Il y a quelques années, il s’est donné pour objectif de consacrer une partie de ses vacances d’été à un projet un peu particulier : faire à vélo, par tronçons successifs, le tour des villages de France qui portent le nom de Saint-Christophe. Débuté au départ de Saint-Christophe-sur-le-Nais, son village natal, le 16 juillet 2008, il est parvenu en 2017 au terme de cet incroyable périple : 40 étapes, 40 villages Saint-Christophe, 4 000 kilomètres à bicyclette sur les routes de France…

16 juillet 2008, prêts pour le premier périple au départ de Saint-Christophe-sur-le-Nais

16 juillet 2008, prêts pour le premier périple au départ de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Renseignements :

Vendredi 23 mars 2018, 20h30, au Foyer Rural de Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Soirée ouverte à tous, entrée gratuite, verre de l'amitié après la conférence.

Renseignements complémentaires au 02 47 29 33 18.

https://histoire-patrimoine.jimdo.com/

Partager cet article
Repost0
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 13:56
Une vue d'ensemble des convives
Une vue d'ensemble des convives
Une vue d'ensemble des convives
Une vue d'ensemble des convives

Une vue d'ensemble des convives

Cela fait maintenant 20 ans qu’a été instaurée cette tradition : organiser le repas des Grands-mères au début du mois de mars. Cette année, c’est le club de l’Amitié de Saint-Paterne-Racan qui avait la charge d’organiser la manifestation à laquelle 75 convives avaient répondu présents. Parmi eux, on notait la présence de Jean-Pierre Poupée, maire de la commune et de son épouse, Jocelyne. Sur le territoire, six clubs se partagent cette responsabilité ce qui fait que l’organisation leur revient tous les 6 ans : les clubs de Bueil-Villebourg, Chemillé-sur-Dême, Neuvy-le-Roi, Saint-Aubin-le-Dépeint, Saint-Christophe-sur-le-Nais et Saint-Paterne-Racan.

Rolande Girault, présidente du club de l’Amitié, signale : «En prenant la présidence du club, je l’ai organisé pour la première fois en 2000. C’est donc pour moi, la quatrième fois. Comme notre traiteur a pris sa retraite au mois de décembre, il a fallu trouver un nouveau traiteur. Nous avons retenu celui de La Porrerie, sur Villiers-au-Bouin. Ce qui est bien, c’est qu’il fournit tout : nappage, vaisselle, couverts, verres et nous n’avons rien à nettoyer.»

Il faut reconnaître en voyant le menu que le repas semble plutôt alléchant et que les convives repartiront rassasiés et satisfaits du choix et des quelques heures partagées ensemble autour d’un sympathique repas.

Monique Mauclair, présidente du Cercle des Amis de Saint-Christophe-sur-le-Nais, précisa : « Le premier repas avait été organisé par M. Colinet président du Cercle des Amis, en 1998. C’était un pot-au-feu réalisé par les membres du club. »

Après ce temps de convivialité partagé, chacun se donna rendez-vous pour le prochain repas de grands-mères qui sera organisé par le club de Neuvy-le-Roi le 2 mars 2019.

 

En tête de table, Rolande Girault, et face à elle, Jean-Pierre Poupée, maire de la commune.

En tête de table, Rolande Girault, et face à elle, Jean-Pierre Poupée, maire de la commune.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 17:59

C’est dans le cadre du festival de Femmes en Campagne que David Bradesi a décidé d’ouvrir son atelier à Rouziers-de-Touraine où il est installé depuis 8 ans. Il a commencé à exercer son métier en 1998. Quand on lui demande : « Comment vous est venue l’idée de participer à ce festival ? », il répond très simplement : « C’est tout à fait par hasard. Mon fils fréquente l’école de musique de Neuillé-Pont-Pierre et c’est la directrice qui m’a demandé si j’accepterais d’y participer et j’ai répondu favorablement. »

David Bradesi devant l'orgue en réparation

Dans l’atelier, nous remarquons le long d’un mur un orgue en réparation. « Cet orgue vient d’Allemagne. Pour les restaurer quand je ne peux pas le faire sur place, je les démonte entièrement pour pouvoir les transporter. Cet orgue-là ne retournera pas en Allemagne car la ville d’où il vient en a acheté un autre. Une fois restauré, il partira dans le Bordelais. Il y a déjà un peu plus d’un an que j’y travaille.»

Est-ce que vous restaurez également le buffet ?

Oui, bien sûr. Je restaure l’orgue entièrement. Autrefois, le facteur d’orgue s’occupait de la partie produisant les sons et un menuisier travaillait le buffet.

Quelle formation avez-vous ?

J’ai suivi une formation d’ébéniste pendant 4 ans avec obtention d’un bac pro, puis une formation de facteur d’orgue de 3 ans et pour finir une formation de 2 ans pour les tuyaux. Je peux vous dire aussi que je jouais de l’orgue au conservatoire de Tours.

Quels métaux utilisez-vous pour les tuyaux ?

Du plomb et de l’étain. Pour ceux qui sont visibles en façade, on met un peu plus d’étain pour qu’ils soient plus clairs. Pour obtenir les bonnes sonorités il faut être à la fois très bon en mathématique car il y a énormément de calculs à faire, connaître la musique et avoir aussi une bonne oreille. Vous savez, seul le facteur d’orgue peut définir le rendu sonore.

À l'aide d'un compas de proportion, David Bradesi explique comment il calcule l'ouverture de la bouche sur le tuyau

À l'aide d'un compas de proportion, David Bradesi explique comment il calcule l'ouverture de la bouche sur le tuyau

Êtes-vous nombreux sur le territoire français ?

Une cinquantaine. Je suis souvent en déplacement parfois même à l’étranger (Allemagne, Belgique). Prochainement, je dois aller en Bretagne.

Y a-t-il beaucoup d’orgues en Touraine ?

Avant la Révolution, notre département était relativement riche. On trouvait des orgues dans de nombreux édifices. Beaucoup ont malheureusement été détruits pour récupérer le plomb. De nos jours, il en reste très peu et les associations ou les collectivités qui les ont en charge n’ont pas les moyens de les faire restaurer. Je vais vous raconter une petite anecdote. Quand j’étais jeune, je jouais de l’orgue électronique dans l’église de mon village, à Vernou  tout en regardant l’orgue de l’église qui malheureusement ne servait plus. J’ai demandé l’autorisation d’aller le regarder de près, autorisation qui m’a été accordée mais avec quelques réticences. J’ai bien étudié l’instrument, repéré les différentes pièces défectueuses et petit à petit, le gamin que j’étais a réussi à rendre possible l’utilisation de l’orgue. J’étais très fier. À cette époque, j’avais déjà dans l’idée le métier que je voulais faire.

Une rencontre très intéressante avec un artisan passionné par son métier que le Festival de Femmes en Campagne permet de mettre à l’honneur.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 18:00

Mardi 8 mars, l’équipe « A LED ! » a organisé une réunion « Tu perds watts » dans les locaux de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles-Pays de Racan. Ce temps d’échange intervient dans le cadre du défi Familles à énergie positive qui est organisé au niveau national du 1er décembre 2017 au 30 avril 2018. Cinq familles du territoire sont engagées dans la démarche. L’équipe « A LED ! » est composée d’Agents de la Communauté de Communes et des propriétaires de chambres d’hôtes sur le territoire.

Cette réunion avait  pour but de conseiller sur les éco gestes à mettre en œuvre dans son habitation pour réaliser des économies d’énergies. Émilie Trégouet de l’ALEC37 (Agence Locale de l’Énergie et du Climat d’Indre-et-Loire) a co-animé cette réunion. Chaque participant a apporté sa liste de questions : comment bien régler son chauffage électrique ? Comment savoir si une bûche de bois est bien sèche ? Quelles sont les aides disponibles pour la rénovation ? Comment inciter les touristes à réaliser des économies d’énergies et d’eau durant leur séjour dans les chambres d’hôtes ?

Le défi prendra fin avec l’événement régional de clôture qui aura lieu le dimanche 17 juin dans un lieu de patrimoine de la Région

Les participants à ce nouveau défi

Les participants à ce nouveau défi

Partager cet article
Repost0
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 19:57

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2018 3 07 /03 /mars /2018 12:52

Un second café conseil sur le même thème est également proposé le lendemain, mercredi 28 mars, de 10 h à 12 h

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 10:02

Saint-Christophe-sur-le-Nais peut s’enorgueillir de posséder une magnifique église datant des XIIe au XIXe siècles. Un extérieur présentant quelques curiosités et un intérieur très riche en statues, peintures murales et vitraux venant des ateliers Lobin ont décidé les membres du bureau d’Histoire et Patrimoine de se lancer dans la réalisation d’un dépliant pour aider les visiteurs dans leur découverte de ce patrimoine religieux.

Après plusieurs moutures, le secrétaire de l’association, Michel Mirault, proposa un dépliant sur un A4 recto verso. Afin de vérifier l’exactitude des données et la facilité de lecture, lundi matin, quatre membres du bureau s’étaient donné rendez-vous à l’église pour tester le document.

Claudie, Philippe et Michel dans la rue des Pèlerins
Claudie, Philippe et Michel dans la rue des Pèlerins
Claudie, Philippe et Michel dans la rue des Pèlerins

Claudie, Philippe et Michel dans la rue des Pèlerins

Dépliant en main, ils effectuèrent tout d’abord le tour extérieur en partant de l’ancienne porte d’entrée murée et en s’avançant dans la rue des Pèlerins pour découvrir l’abside romane et son chevet orné d’écailles de poisson.

Dépliant en main à l'intérieur de l'église
Dépliant en main à l'intérieur de l'église

Dépliant en main à l'intérieur de l'église

Puis, tous pénétrèrent à l’intérieur pour recenser tout ce qui présente un intérêt pour les visiteurs et vérifier que rien n’a été oublié sur le document. Suite à cette visite, quelques remarques ont été formulées et amèneront quelques modifications sur la maquette actuelle. Encore quelques heures de travail pour Michel !

Les membres du bureau espèrent que le dépliant pourra être terminé pour le 22 juin prochain, date retenue pour leur promenade crépusculaire consacrée au patrimoine religieux de la commune.

Partager cet article
Repost0
5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 16:23

Dimanche matin, l’association « Les Joyeux de l’Escotais » avait convié ses adhérents à l’espace multimédia de Saint-Paterne-Racan pour son assemblée générale.

Bien discipliné, dès son arrivée, chaque membre se dirigeait vers Élisabeth Naverre, la trésorière, pour acquitter sa cotisation, avant de prendre place dans la salle. Une fois tous les chèques établis, et les membres du bureau en place, Alexis Petithomme, le président, adressa ses remerciements à tous les membres présents et passa la parole à Jean-Baptiste Couté, le secrétaire, qui lut le compte-rendu bien détaillé de l’assemblée générale précédente, compte-rendu qui fut approuvé à l’unanimité.

Le bilan financier 2017 fut présenté par Élisabeth Naverre. Il laisse apparaître un déficit explicable par le fait que certaines dépenses relevaient de l’exercice précédent.

Alexis Petithomme fit le point sur les activités de 2017. Il ressort que pour la fête de la pêche, l’association manque de bénévoles ce qui entraîne des difficultés pour assurer tous les postes. M. Lapeyre, propriétaire des prés où se déroule la fête, a adressé ses remerciements à l’association pour le chèque qui lui a été remis au profit de son association sur la maladie de Charcot.

Le théâtre : 700 spectateurs ont assisté aux séances de décembre et un chèque de 2 200 € a été remis à l’association Prader-Willi France pour la recherche médicale sur ce syndrome.

de g. à d. Jean-Baptiste couté, Alexis Petithomme, Élisabeth Naverre et Michel Poupée

de g. à d. Jean-Baptiste couté, Alexis Petithomme, Élisabeth Naverre et Michel Poupée

Projets pour 2018

Théâtre : poursuite des pièces pour les jeunes, les ados et les adultes.

Certaines personnes qui participent à l’encadrement des plus jeunes (répétitions des textes, mises en scène) souhaitent passer la main car une présence tous les samedis matins dès le début septembre est assez contraignante. Il faudrait établir un planning et compter sur au moins quatre adultes. Au niveau des jeunes, des remarques avaient été formulées car leur niveau sonore est trop faible. Les membres du CA s’étaient renseignés sur des micros-cravates mais c’est trop onéreux. Bruno Dupont, adjoint à Saint-Paterne, informe les membres de l’association des améliorations qui ont été apportées à la sonorisation dans la salle : « Nous avons installé une table de mixage plus performante et les micros ont été disposés différemment. De plus, je peux vous annoncer que vous disposerez d’un local spécifique pour votre association en septembre.»

Annette suggère que quelques séances de travail sur la voix pour les plus jeunes pourraient améliorer leur volume sonore.

Les jeunes préfèrent ne jouer qu’une seule pièce et être tous ensemble.

Le problème du droit de diffusion des images pour les plus jeunes acteurs a été soulevé. Il est indispensable que les 2 parents donnent leur autorisation pour les photos sinon les enfants ne pourront pas être acceptés dans la troupe.

Choix des pièces pour les adultes

Il faut impérativement que les pièces retenues soient soumises au CA avant le 1er mai. Pour que tout le comité de lecture puisse avoir lu toutes les pièces susceptibles d’être jouées et avoir fait son choix, il faudrait organiser un circuit. Là aussi, il est impératif que le choix de la pièce soit arrêté avant le 1er juillet pour que tous les acteurs aient le texte à cette date-là. Pour tous, les répétitions commenceront début septembre.

Certains acteurs font savoir qu’ils ne joueront pas cette année. Côté adultes 4 hommes et 6 ou 7 femmes sont partants.

À propos de la séance caritative annuelle, Alexis mentionna que Rose avait proposé au CA de verser une partie des recettes d’une séance au Téléthon et soumit cette suggestion à l’assemblée. Plusieurs personnes précisèrent qu’elles préfèrent continuer à soutenir spécifiquement une association proche de Saint-Paterne, association qui lutte pour aider une famille connue qui se bat pour que l’un des siens puisse bénéficier concrètement de l’avancement de la recherche médicale.

Les dates retenues pour les représentations : 1er et 2 décembre, 8 et 9 décembre 2018 avec la répétition générale le 24 novembre. Séance caritative le 12 janvier 2019 et à Neuvy-le-Roi le 26 janvier.

Le prix d’entrée en 2018 sera de 8 € et le programme sera fourni.

Invitation de la Fédération nationale des compagnies de théâtre amateur à participer au festival à Notre-Dame-d’Oé. Les Joyeux de l’Escotais ont décliné l’invitation mais pourront assister aux prestations d’autres troupes.

Festival des Kampagn’Arts

Les organisateurs ont demandé si les ados seraient volontaires pour rejouer leur pièce sur scène l’après-midi pendant le marché gourmand en attendant l’ouverture du festival. Apparemment il n’y aurait pas vraiment d’objection.

Fête de la Pêche

L’association y participera le 3 juin. Mais le problème du manque de bénévoles est toujours d’actualité. Une réflexion est en cours pour l’organisation de cette manifestation et pour les années futures.

Un public attentif et participatif
Un public attentif et participatif

Un public attentif et participatif

Élections des membres du CA

Le tiers sortant du CA était composé de Michel Poupée, Florence Girbe, Jean-Baptiste Couté et Alexis Petithomme.

Alexis précisa : « J'ai décidé de ne pas me représenter au CA et donc de fait à la présidence car je considère que le fonctionnement de l'association ne correspond plus à mes valeurs. La meilleure des récompenses est le spectacle que nous présentons à la fin de l'année. En gros, ce n'est pas ma vision du bénévolat dans le milieu associatif.»

Cinq candidats se sont présentés : Michel Poupée, Jean-Baptiste Couté, Florence Girbe, Mati Girbe et Cendrine Boigard.

Avant le vote, Jean-Baptiste a souligné qu'il ne souhaitait réintégrer le CA que si les membres de l'association souhaitaient prendre part au changement, qu'il défendrait ses valeurs, et que, si au contraire, ils ne souhaitaient pas voir de changements, il ne fallait pas voter pour lui car il ne serait "qu'un caillou dans leur chaussure".

Résultat du vote : Les élus sont Michel Poupée, Cendrine Boigard, Florence Girbe et Mati Girbe.

Membres du CA : Michel Poupée, Cendrine Boigard, Florence Girbe, Mati Girbe, Jacky Orgeur (de la Pichardière), Jacky Orgeur (du Ripré), Nicolas Beaugé, Nathalie Devallée, Élisabeth Naverre, Marion Boigard, Séverine Hernot, Béatrice Téclu.

Le bureau sera élu dans le courant de la semaine.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 17:12
Une salle comble pour l'ouverture du festival
Une salle comble pour l'ouverture du festival
Une salle comble pour l'ouverture du festival

Une salle comble pour l'ouverture du festival

Samedi soir, devant une salle comble, Paule Haslé, adjointe en charge de la culture à Neuvy-le-Roi, mais également à l’initiative de ce festival, prit la parole et expliqua pour quelle raison chaque personne s’est vu remettre un petit ruban blanc à l’entrée. « Ne croyez pas que c’est pour imiter la cérémonie des Césars ! Son histoire nous vient du Canada où, suite à la tuerie de l'école Polytechnique de 1989, à Toronto, des hommes fondèrent, à l’automne 1991, The White Ribbon Campaign, la « Campagne du Ruban Blanc». Institué en 1991 par le Parlement du Canada, en mémoire des 14 jeunes filles assassinées ce jour-là, le 6 décembre devint la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Le Ruban Blanc que vous portez tous ce soir est devenu un symbole international, porté par les hommes et les femmes qui désirent signifier leur désapprobation de la violence à l’égard des femmes. » Cette précision apportée, Paule continua : « Je tiens à remercier tous les agents et techniciens qui aident à la réussite de ce festival ainsi que le graphiste qui réalise chaque année le beau dessin qui orne la dépliant. Je tiens à remercier aussi les collectivités qui nous soutiennent, la municipalité de Neuvy-le-Roi, la Région Centre Val de Loire, la CCGC-PR, et toutes les communes qui mettent les salles à notre disposition gratuitement.» Elle passa ensuite la parole à différents intervenants qui présentèrent les spectacles et animations à découvrir durant les 15 jours du festival.

 Brigitte Dupuis, conseillère départementale se dit « Heureuse de participer à ce festival de Femmes » et elle ajouta : « Il faut signaler que deux hommes y participent ! C’est fabuleux de les rencontrer. Merci à Paule pour la création de ce festival.»

Organisatrices, intervenantes, toutes ces femmes participent au festival

Organisatrices, intervenantes, toutes ces femmes participent au festival

Tous ces préliminaires achevés, il était temps d’ouvrir enfin ce festival. Paule demanda à Antoine Trystram, président de la CCGC-PR de venir à ses côtés et ensemble, ils prononcèrent la formule magique : « Nous déclarons ouvert le 7ème Festival de Femmes en Campagne ! » et les festivités purent alors commencer.

C’est un duo de chanteuses, « Les Deux Moiselles de B. », qui, avec leur spectacle Cabarette, durant une bonne heure, divertit le nombreux public en interprétant à leur manière des chansons françaises du siècle dernier. Leur répertoire, très varié, fait ressortir différentes facettes de ces deux chanteuses, Amandine de Doncker et Juliette Rillard, qui savent être émouvantes, drôles, caustiques, parfois surannées tout en restant des femmes modernes, plutôt effrontées et au franc-parler. Elles ont su plaire à leur public qui en redemanda.

Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne
Neuvy-le-Roi : Ouverture du 7ème Festival Femmes en Campagne

À la fin de leur spectacle, un tonnerre d’applaudissement retentit et chacun fut invité à se diriger vers le buffet qui clôtura, dans une grande convivialité, cette séance d’ouverture du festival.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages