Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 10:15
Manifestation précédente chez Gonzague de Saint-Bris

Manifestation précédente chez Gonzague de Saint-Bris

L’association LE LIVRE EN FETE, présidée par Pierre ORGEUR, auteur romancier Tourangeau, organise dans son village natal, Saint Paterne Racan, une fête du livre le DIMANCHE 14 novembre de 10h à 18h, dans la salle des fêtes Jacques Gabriel, avec le soutien du Conseil Départemental, de la Mairie et de la Bibliothèque municipale. 28 auteures et auteurs seront présents.

L’invité d’honneur est Jean-Eric ZABRODSKY, ancien responsable du service des sports à la NR. Il est le co-auteur avec B. HENRY et A BURBAUD, de deux ouvrages remarquables : « Une histoire du football et du cyclisme en Touraine ».

Parmi les auteurs présents, une majorité réside en Touraine et le choix a été fait de présenter une panoplie littéraire aussi éclectique que possible. Pour exemple, Sylvie POULIQUEN sera là avec ses ouvrages intitulés « Dames de Touraine ». Fabrice MAUCLAIR, professeur d’histoire et Jean Michel SIEKLUCKI, ancien avocat, dédicaceront leurs livres communs, « Crimes en Touraine" et "La peine de mort ».

Citons encore Philippe LARBIER, célèbre auteur de BD « les petits Mythos », Elisabeth FORGO, une ancienne Claudette, avec « Vérités méconnues », Léandre POURCELOT, ancien Professeur de médecine qui s’est lancé dans la poésie avec « Comment vous dire… », Richard PETISIGNE, conteur pour enfants, bien connu, avec « La cité des squelettes », Dominique PANVERT, avec ses mémoires de guerre de jeunes de la région « Allons enfants », Stéphane GENDRON, très connu pour ses ouvrages sur la toponymie, proposera « L’empreinte du nom ». Pierre ORGEUR aura le plaisir de présenter son 6ème roman « Inavouable ».

Lionel ROYER sera présent avec un ouvrage technique sur les compas dont il est collectionneur.

L’entrée sera libre et gratuite et le pass-sanitaire sera exigé à l’entrée, ainsi que le respect des règles sanitaires en vigueur.

Pour connaître le programme, ouvrir le fichier ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 11:24

Après les annulations successives des animations proposées par l’association Histoire et Patrimoine, vendredi soir, l’association avait enfin pu présentée la conférence de Thierry Albert-de Rycke, programmée initialement pour le 26 mars. Ce sont donc 60 personnes munies de leur passe sanitaire qui se sont retrouvées dans la salle socioculturelle, le Foyer, pour assister à cette très intéressante et instructive conférence sur « Les faïences de Saint-Christophe et de Tours ».

Un bel auditoire
Un bel auditoire
Un bel auditoire

Un bel auditoire

Philippe Larus, président de l’association, ouvrit la séance devant un public masqué, normes sanitaires respectées ! Il remercia toutes les personnes qui s’étaient déplacées et la municipalité pour la mise à disposition de la salle. Il souhaita la bienvenue à tous ceux qui découvraient cette belle salle.

Ce fut pour lui l’occasion de parler de la semaine des 20 ans de l’association et du riche programme prévu pour cette semaine.

« Mais, ce soir, vous êtes ici pour mieux connaître le passé artisanal de notre commune. L’association, au travers des recherches de Lionel, Fabrice et Guy, avait déjà travaillé sur ce sujet. Thierry, ce soir, a axé sa présentation sur les faïences de Saint-Christophe et de Tours qui sont, comme vous le verrez, indissociables ! »  Après ces paroles, il laissa la place au conférencier.

Philippe, le président, et Jean

Philippe, le président, et Jean

Thierry, au pupitre, secondé par Jean pour le déroulement du diaporama, précisa que sa « causerie » se composait de 3 parties : l’historique et la fabrication des faïences, les faïences de Saint-Christophe et Tours, les faïences de Nevers.

L’historique et la fabrication des faïences

Les premières faïences apparurent en Irak au 9ème siècle puis en Égypte, en Italie,…. C’est la vile italienne de Faenza qui donna le nom de faïence pour les objets en céramique que l’on appelait aussi majolique. La France adopta le mot « faïence » pour la céramique. Les premières faïenceries de France apparurent à Nevers à la fin du XVIe  siècle car la terre présentait des similitudes avec celle d’Italie.

Puis, à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, les plus grosses faïenceries se développèrent.

La terre utilisée pour les faïences est l’argile qui peut être de différentes couleurs. Ceux qui travaillaient la terre pouvaient être appelés de façon imagée, des « patouilleaux » ce qui laisse deviner le travail exécuté avec les pieds. Au début, il n’existait que 5 couleurs obtenues avec le cobalt (bleu), manganèse (jaune), cuivre (vert), antimoine (noir) et le fer (rouge) mais cette couleur n’était pas vraiment fiable ! À noter, le bleu de Saint-Christophe était plus foncé que celui de Rouen.

Jean et Thierry
Jean et Thierry

Jean et Thierry

Les faïences de Saint-Christophe et Tours

Les premières faïenceries s’installèrent à Saint-Christophe à la fin du XVIIe siècle. Il y avait alors 3 potiers, le plus important étant Pierre Épron. Avec ses frères, il créa une association : Faïencerie de la Chartrie. En 1738, ils signèrent un bail pour la ferme de Saint-Gilles. L’année suivante, Pierre Épron acheta la maison du Dauphin.

Avec Guerche, en 1740, pour lutter contre la concurrence, il demande la régularisation de sa faïencerie afin de créer la faïencerie de Saint-Christophe. Refus. En 1742, nouvelle demande pour simple autorisation. Réponse favorable pour des faïences communes (cul noir) et faïences fines (qui ne vont pas au feu). Ces faïences sont de meilleure qualité que celles de Nevers !

Le 20-06-1745, coup d’accélérateur de la faïencerie. Mathurin Épron cède une partie de ses terres de la Chartrie et va s’installer à Tours avec un atelier à Saint-Pierre-des-Corps.

À cette époque, un jeune faïencier, Jean Loiseau, souhaite s’installer à Saint-Christophe mais personne ne veut de concurrent. Il part s’installer à Malicorne dans la Sarthe (le Maine d’alors) où la faïencerie tourne encore !

À Tours, Mathurin Épron est nommé « officier de bourgeoisie » Avec Cerf, l’entente fut de courte durée.

Il tenta de fabriquer des faïences fines à Tours et à Saint-Christophe mais, leur faïencerie fine gêne le développement des faïences fines d’Angleterre.

Après la signature du traité de Libre-échange avec l’Angleterre, en 1786, le déclin des Faïenceries de Saint-Christophe et de Tours s’amorça. Malgré la concurrence des faïences fines anglaises un certain niveau d’activités se poursuivit sous Napoléon avant de s’éteindre définitivement.

Saint-Christophe-sur-le-Nais : Beau succès pour la conférence sur les faïences de Saint-Christophe
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Beau succès pour la conférence sur les faïences de Saint-Christophe
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Beau succès pour la conférence sur les faïences de Saint-Christophe
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Beau succès pour la conférence sur les faïences de Saint-Christophe

Les faïences de Nevers

Il existe beaucoup de similitudes entre les faïences de Saint-Christophe et celles de Nevers. Les faïenciers avaient fait leur apprentissage à Nevers. Le sable utilisé dans la préparation de la terre vient de Nevers car, c’était le meilleur ! Notre conférencier a quelques doutes sur quelques faïences exposées au musée de Nevers sur la provenance de quelques-unes. Alors, Nevers ou Saint-Christophe ? Saurez-vous faire la différence ?

 

Saint-Christophe ou Nevers ?

Saint-Christophe ou Nevers ?

Après cette brillante et intéressante prestation, Thierry, beaucoup plus détendu, s’est prêté au jeu des questions-réponses. Le public, conquis par le conférencier, lui adressèrent plusieurs questions mais, certains n’hésitèrent pas à lui faire part de quelques connaissances ou anecdotes liées aux faïences de Saint-Christophe. Ce beau sujet, présenté sous un angle totalement nouveau, a conquis le public qui le remercia par une véritable ovation.

Une partie du public en train d'admirer les faïences exposées par le collectionneur

Une partie du public en train d'admirer les faïences exposées par le collectionneur

Cette présentation fut dédiée par le conférencier, à Guy Bodeven, membre du CA de l’association qui l’avait initié et lui avait donné l’envie d’en savoir plus sur cet artisanat disparu. !

Peut-être que, dans quelques temps, les différents travaux réalisés sur ce thème seront regroupés dans une nouvelle publication de l’association ! À voir…

La semaine des 20 ans d'Histoire et Patrimoine

Si vous êtes intéressé(s) par le repas de clôture, inscrivez-vous avant le 8 novembre à :

davidbd@orange.fr ou hp.scsln@gmail.com ou au 02 47 29 37 31

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 09:03
Les membres du CA comptent sur votre présence pour cette semaine de festivités

Les membres du CA comptent sur votre présence pour cette semaine de festivités

Une semaine d'animations proposée par Histoire et Patrimoine

A l'occasion de ses 20 ans, l'association Histoire et Patrimoine organise avec le concours de la municipalité une semaine d'animations du 12 au 20 novembre. Soirée-rencontre, conférence, rétrospective des actions menées depuis 2001 se succéderont à la salle socio-culturelle du Foyer. Dans cette même salle, tout au long de la semaine, en partenariat avec les Archives départementales d'Indre-et-Loire, présentation d'une exposition photographique : 100 clichés réalisés par le Studio de l'Escotais (Monique et Jean-Gérard Potier) entre 1976 et 1997 montrant la vie à Saint-Christophe et à Saint-Paterne. Programme complet sur la page d'accueil du site de l'association :

https://histoire-patrimoine.jimdofree.com/


 

Entrée gratuite dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

Renseignements au 02 47 29 33 18

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2021 2 26 /10 /octobre /2021 11:52
Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie

Calendrier des manifestations à venir

 

Vendredi 05 Novembre : Permanence Pôle Emploi (sur rendez-vous) // ESPACE MULTIMEDIA

Dimanche 07 Novembre : Concert Voix et Orgue – Amis de l’Orgue // EGLISE

Dimanche 14 Novembre : Fête du Livre // SALLE DES FETES J. GABRIEL

Lundi 22 Novembre : Réunion d’information (ouverte à tous) organisée par l’association Familles Rurales pour son Dispositif Mobilité Solidaire // ESPACE MULTIMEDIA

 

Et nouveauté, CHAQUE PREMIER DIMANCHE DU MOIS, UN MARCHE DE PRODUCTEURS AURA LIEU PLACE DE LA REPUBLIQUE

Le premier se déroulera le Dimanche 07 NOVEMBRE de 09h00 à 12h30.

Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie
Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie
Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie
Saint-Paterne-Racan : Informations de la mairie
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2021 2 26 /10 /octobre /2021 07:47
Le conférencier présentera les plus belles pièces de sa collection

Le conférencier présentera les plus belles pièces de sa collection

L'association Histoire et Patrimoine organise une conférence intitulée « Les faïences de Saint-Christophe ». Thierry Albert-De Rycke, membre du Conseil d'Administration, collectionne de longue date les faïences christophoriennes dont il est devenu un spécialiste. Il s'attachera au cours de sa communication à expliquer comment le village de Saint-Christophe, fut dans le premier quart du XVIIIe siècle un foyer important de développement de la faïence de Touraine. Les premières fabriques installées à Saint-Christophe connurent des extensions à Saint-Pierre-des-Corps avant de rayonner sur l'ouest de la France tout en entretenant des relations étroites avec Nevers. La faïence de Tours étant indissociable de celle de Saint-Christophe, une partie de la conférence lui sera consacrée.

 

Sur le plan pratique :

Conférence présentée le vendredi 29 octobre à 20h30 au Foyer, salle socio-culturelle de Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Entrée libre et gratuite dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

Renseignements au 02 47 29 33 18.

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2021 5 22 /10 /octobre /2021 09:46
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Réunion du Conseil municipal

Ce soir, à 19 h, salle du Conseil municipal, à la mairie, réunion du conseil municipal.

 

ORDRE DU JOUR

 

    1.  Approbation de Compte-Rendu

2. Crise Sanitaire

3. Elus – Personnel – Institution

Contrat CDD

Augmentation du temps de Travail

Temps de travail : loi du 6 août 2019 de transformation publique

Conseiller Numérique :

Congrès des Maires

4. Finances

Reversement FPIC :

Reversement FDPTADE

DGF 2022

FDSR programme cimetière

Délibération Indemnités Kilométriques

Budget Pôle santé

       5. Bâtiments

Beausoulage 

Pôle Santé

Microcoupures

6. Voirie

      CR 20 – Grisardière

     Bâche rue des Rabines

     Convention d’occupation de voirie

     Convention d’occupation de voirie Parking Beausoulage

     Largeur des chemins

7. PLU

8. Parc éolien Dissay-sous-Courcillon

9. Intercommunalité

    SCOT

    Syndicats de gendarmerie – fusion – modification du périmètre

   SHOT ( syndicat d’Horticulture de Touraine ) 

   Gip recia 

   Communauté de Communes – CRTE

   TEOM

10. Affaires scolaires

11. Agenda

12. Lettre trimestrielle – Bulletin Municipal

13. Affaires diverses

 

Les réunions du conseil municipal sont en général publiques, sauf cas exceptionnels précisés d'avance.

En cette période de crise sanitaire, les consignes sont bien sûr à respecter !

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2021 4 21 /10 /octobre /2021 12:06

Après deux présentations de ce projet d’implantation d’ombrières sur le parking de Beau-Soulage, lors de séances du conseil municipal, Madame le Maire avait convié les habitants de la commune à une réunion publique, mercredi soir, dans le but de leur faire connaître ce projet et de recueillir l’avis de ses concitoyens.

Il faut reconnaître, une fois de plus, que les Christophoriennes et Christophoriens, avaient certainement oublié la date car, sur la vingtaine de personnes présentes, seulement 11 n’étaient pas des élus.

Une partie du public
Une partie du public

Une partie du public

Cette présentation était proposée par la société ENER Centre Val de Loire, structure privée mais avec un important partenariat public dont le SIEIL (Syndicat intercommunal d’électrification d’Indre-et-Loire).

Catherine Lemaire, maire de la commune, précisa que : « La loi de transition énergétique, datant de 2015, oblige les collectivités à prévoir, sur leur territoire, l’implantation d’énergies renouvelables, d’où le choix de la commune des panneaux photovoltaïques préférables » selon elle avant consultation des habitants « aux éoliennes ! »

Mme le Maire et deux élus

Mme le Maire et deux élus

Dès le début de la présentation concernant l’implantation d’ombrières sur le parking de la salle des fêtes, plusieurs personnes firent la remarque suivante : « Pourquoi, au lieu de couvrir une partie du parking, ne pas couvrir la toiture de Beau-Soulage, puisque des travaux de rénovation de cette salle sont prévus ?  - Une étude pour savoir quels bâtiments pourraient être recouverts de panneaux photovoltaïques a débouché sur le fait que leur construction est beaucoup trop ancienne pour supporter une telle charge. » Réaction dans l’assemblée : « Il y a, juste à côté, le Pôle santé, et l’EHPAD ! – Le Pôle santé construit avec des matériaux bio sourcés et chauffé par géothermie n’était  pas concerné et, l’EHPAD (pourtant juste en face) est trop loin ! »

La réponse apportée n’a pas vraiment convaincu le public !

Les deux présentateurs, à tour de rôle, à l’aide d’un diaporama, expliquèrent en quoi consistait le projet. Leur structure, appuyée par les collectivités territoriales, a pour but de développer et d’investir dans des projets d’énergie renouvelable. Pour cela, ils offrent leur appui aux syndicats d’énergie afin qu’ils conseillent et assistent les collectivités désireuses d’investir sur leur patrimoine. Ils sont un véritable outil à l’échelle de la région.

Les deux présentateurs

Les deux présentateurs

Voici les sites concernés par l’implantation de panneaux photovoltaïques : les toitures supérieures à 200 m², des ombrières d’au moins 12 places, des centrales au sol supérieures à 3,5 ha.

« Le projet d’ombrières est facile à réaliser mais l’économie d’échelle est difficile à maîtriser. À l’objectif 2030, plusieurs sources d’énergie sont à l’étude. Une baisse du nucléaire semble peu envisageable bien que le recyclage des déchets pose problème. Quant à l’hydrogène, il va falloir attendre encore ! »

Ces différents sujets alimentèrent le débat.

Voici une vue du projet sur le parking de Beau-Soulage
Voici une vue du projet sur le parking de Beau-Soulage

Voici une vue du projet sur le parking de Beau-Soulage

Venons-en à l’étude des ombrières sur le parking de Beau-Soulage.

Deux ombrières seraient implantées sur le parking. La surface couverte serait de 880 m². Elles produiraient 185 KWC soit 192,8 MWh. Les panneaux sont garantis 25 ans mais leur durée de vie est beaucoup plus longue. Le recyclage est payé dès l’achat et ne coûtera rien à la commune car la société reste propriétaire des panneaux. Le planning montre une réalisation  entre 9 et 12 mois. La distribution d’énergie se ferait en local car les ombrières seraient raccordées sur le transformateur situé devant la salle des fêtes.

L’ensemble du projet, fourni clé en main par la société, a un coût estimé par l’entreprise de 250 000 € entièrement à sa charge. Pour l’occupation du sol, elle versera un loyer de 100 € par an à la commune (ou un loyer global de 1700 € en une fois).

Réaction de plusieurs personnes devant le montant dérisoire du loyer !

Au bout de 30 ans, l’engagement de la société s’arrête car elle est rentrée dans ses fonds et la commune, si elle le souhaite devient propriétaire de l’installation.

Une demande devra être formulée auprès des ABF pour savoir si ce projet peut être compatible avec la présence de l’église classée sur la commune.

Bien que le public soit clairsemé, les échanges ont été nombreux et même si, pour certains le fait d’implanter des ombrières montre la bonne volonté de la collectivité dans son engagement vers les énergies renouvelables et la préserve d’autres contraintes, ce ne fut pas le cas de tous. Plusieurs personnes n’ont pas vu l’intérêt d’un parking couvert près de la salle des fêtes !

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 17:40

Le Markethon, qu’est-ce que c’est ?

Sandie Gaudin, Conseillère en Insertion Professionnelle de R.E.S, a organisé le Markethon National ce jeudi 7 octobre: journée solidaire de recherches d’emplois. Sylvain Massicarde de l’AFPP (association de formation technique et professionnelle) était également présent pour apporter son aide au bon déroulement de l’action.

Sandie explique : « En amont de cette journée, il y a eu tout un travail de préparation. Tout d’abord un mailing avec Pôle Emploi, puis des contacts auprès des personnes que nous accompagnons au niveau de R.E.S. et de l’AFPP ainsi que des curieux. Les personnes qui ont répondu, ont participé à de petits ateliers de préparation. Le nombre devait être limité à 10 mais nous avons accepté les 11 candidats. Ils étaient donc conviés ce matin pour participer au Markethon.»

Déroulement de la journée

Éric Lapleau, maire de la commune, s’étant excusé,  M. Alain Anceau, Vice-Président du Conseil Départemental d’Indre-et-Loire, était présent : « Pôle emploi est une porte d’entrée vers l’emploi mais ce n’est pas suffisant. N’hésitez pas à aller voir dans les entreprises, vers les collectivités locales. Laissez toujours votre CV, une lettre de motivation. Faites du porte à porte, posez des questions pour demander les besoins de l’entreprise. Souvent, la curiosité et une forte envie de travailler, ça paie ! Quand vous êtes pris, le temps de formation que l’on vous consacre est important. Ne l’oubliez jamais ! Ce n’est pas quand on est jeune actuellement que l’on doit penser à un plan de carrière, il y a trop d’aléas. »

Tous accueillis de manière conviviale par R.E.S, chacun a pu profiter d’une boisson chaude et de petits fours avant de partir à la rencontre des entreprises du secteur.

Les participants au Markethon avant leur départ vers les entreprises et les organisateurs

Les participants au Markethon avant leur départ vers les entreprises et les organisateurs

Les participants ont signé leur fiche d’engagement puis ont récupéré leur dossier contenant les fiches préparées pour leur parcours de la matinée à la rencontre des entreprises du territoire et réparties entre eux.

Chaque entreprise visitée devait apposer son tampon sur une fiche. Les besoins en main d’œuvre sont notés sur une autre fiche en précisant les postes à pourvoir. Ce procédé était pour chaque entreprise.

Retour à 12 h 30 à R.E.S avec un plateau repas.

Sur 91 entreprises visitées, 84 offres d’emploi ont été recensées dont 17 offres de stage.

Toutes ces offres collectées seront transmises au P.I.S.E (Point Information Service Emploi) sis à Montbazon, qui, après étude, les diffusera parmi toutes les autres offres d’emploi du département.

Journée gratifiante au sein de R.E.S.

Bravo à Sandie et à l’équipe : Sylvie, Christine, Violaine et David et à Sylvain Massicarde de l’AFPP.

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2021 3 06 /10 /octobre /2021 10:13

Mardi soir, l’ancienne mairie de Saint-Paterne accueillait une quinzaine de personnes venues se renseigner sur la création d’une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) sur le territoire.

Cette réunion a été initiée par Benjamin Petithomme, président de l’AMAP de l’Escotais, pour que les producteurs qui intègrent cette association puissent se faire connaître, présenter leur parcours et leurs productions. Et, c’est Loïc Macé, membre du CA, qui mena la réunion.

Pourquoi cette AMAP en voie de création a-t-elle déjà un conseil d’administration ?

C’est Maud Pichol, la trésorière, qui répond : « Le rôle de l’AMAP c’est d’aider au maximum le producteur qui souhaite s’installer et la rejoindre. Celui-ci saura combien nous avons d’adhérents et pourra ainsi caler sa production pour éviter de la perte. »

Gwenaëlle Pambouc, membre du CA ajouta : « Le producteur qui nous rejoint, comme notre maraîcher, Benjamin Pousin, a besoin d’au moins 2 mois pour commencer à produire. Nous nous occupons de toute la partie externe à la production. Pendant cette période préliminaire, il n’a à s’occuper que de son jardin, travailler la terre, semer et récolter. »

Loïc, qui avait fait partie de l’AMAP « Au fil du Long », a su faire une présentation très complète du rôle que peut jouer une AMAP pour permettre aux « agriculteurs-paysans » de vivre correctement de leur travail.

Petit historique sur l’histoire des AMAP

Les premières AMAP se sont créées au Japon où des mères de famille se sont aperçues qu’elles donnaient de la nourriture polluée à leurs enfants. Ce fut la découverte de l’agriculture « bio ». Ce concept fit des émules au Canada, aux USA et une réflexion commença à voir le jour en Europe. Cette évolution répondait à un besoin de manger sain et bon. C’est en 2000 que s’est créée en France la première AMAP. Cela a entraîné la mise en place d’une charte et d’un engagement entre les producteurs et les Amapiens.

Ramenons ces généralités au cas concret de Benjamin, notre maraîcher. Benjamin va s’installer. Grâce à l’AMAP, sa production va être fonction du nombre de personnes inscrites. Ces personnes, grâce à la charte et au partenariat entre consommateurs et producteurs, vont payer les légumes au prix réel de la production. Le paiement se faisant en amont est un soutien efficace pour le producteur et une certitude pour le consommateur d’avoir, tout au long de l’année, son panier de légumes bios et de saison sans intermédiaire. Ce système permet au producteur de vivre de son travail.

L’AMAP est un acte militant, un soutien aux petits paysans sur le local. Dans la problématique de reprises de terres, l’AMAP aide à la reprise de petites structures. Son souhait serait de voir s’installer un maraîcher par commune qui pourrait nourrir le village !

Notre but, c’est de changer la donne en créant du lien avec les paysans loin de la grande surface !

Les membres du CA : de droite à gauche : Benjamin Petithomme, Anaël Fey, Loïc Macé, Maud Pichol et Gwenaëlle Pambouc

Les membres du CA : de droite à gauche : Benjamin Petithomme, Anaël Fey, Loïc Macé, Maud Pichol et Gwenaëlle Pambouc

Ces généralités achevées, chaque producteur comptant faire partie de l’AMAP de l’Escotais se présenta.

Benjamin Pousin, maraîcher « Les jardins de la Fontaine ».

Je suis arrivé à Saint-Paterne il y a un an. Je me demandais « Comment aller sur des circuits courts sans intermédiaire ? » l’AMAP m’a apporté la solution.  Je suis en conversion bio et je propose 3 tailles de panier avec une livraison chaque semaine. Le contrat engage le consommateur sur environ 45 semaines par an. Suivant les saisons, plus de 45 variétés de légumes sont cultivées. Je travaille mon sol manuellement, pas de tracteur. Les adhérents peuvent venir voir le jardin sans problème.

Damien Enizan, paysan-boulanger, Chemillé-sur-Dême

J’étais chef de chantier et je construisais des routes et des ponts en Afrique et ailleurs, loin de mes valeurs. Ma mère, agricultrice arrivant à la retraite, je décide de tout plaquer et de m’installer sur une partie de ses terres.

Je contacte un boulanger et j’entame ma reconversion professionnelle avec des stages au Pays Basque. Le métier m’a tout de suite plu. J’ai passé mes diplômes avec succès et j’obtiens le sésame pour m’installer « paysan-boulanger ».

Actuellement, je suis en conversion bio pour encore deux ans (2023). Je me suis donc lancé dans la culture de céréales anciennes avec un intérêt particulier pour les blés : blés, petit épeautre, sarrasin, seigle, tournesol pour les graines. J’ai quelques transformations à apporter à la ferme où je vais installer un moulin et un four (il va arriver fin février). Je souhaitais acquérir une autonomie complète du grain au pain !

Je m’engage à faire une tournée de pain une fois par semaine pour l’AMAP. J’envisage de proposer 5 types de pains.

Mon projet a été soutenu par l’AMAP.

Audrey Boudrot, paysanne-meunière

J’ai rejoint mon conjoint sur la ferme. Comme Damien, je me suis lancée dans la culture des céréales pour faire différentes farines qui sont vendues en sacs de 1, 2, 5 kg. Une partie de ces farines sert à la préparation de pâtes sèches ou fraîches. Avec Damien, nous avons convenu que, s’il lui arrivait de manquer de farines, je pourrais le dépanner mais, moi, il n’est pas question que je fasse du pain.

Pour moi, les ventes se feraient chaque trimestre pour la farine. Pour les produits phares comme les pâtes fraîches, ce serait toutes les semaines. Et, pour les autres produits, les laps de temps seraient différents.

Christophe Garenne, herboriste à Bueil-en-Touraine

Je suis installé à Bueil depuis 3 mois. Je me suis lancé dans la culture de plantes aromatiques et médicinales et aussi de celles que l’on nomme « les simples », le tout en culture « bio ».

J’ai un terrain de 4 000 m² travaillé à la main mais que dans un proche avenir je compte travailler par traction animale.

Mon but, c’est de proposer en 2022, des tisanes classiques mais aussi avec des mélanges élaborés. 80% des plantes que je cultive sont pérennes et les 20% restants sont annuelles. En 2023, je pense pouvoir proposer des élixirs et autres « remèdes naturels » pour soulager les petits maux du quotidien.

Ces quatre producteurs sont d’ores et déjà prêts à intégrer l’AMAP de l’Escotais. Les responsables sont en contact avec d’autres producteurs locaux pour apporter une plus grande diversité dans les produits (fruits, fromages, savons, …).

Les personnes intéressées peuvent prendre contact avec le président, Benjamin Petithomme, qui les mettra en relation avec les producteurs.

Mail : petinobi@gmail.com

Les producteurs :de droite à gauche : Damien Enizan, Audrey Boudrot, Benjamin Pousin et Christophe Garenne

Les producteurs :de droite à gauche : Damien Enizan, Audrey Boudrot, Benjamin Pousin et Christophe Garenne

Conseil d’administration de l’AMAP de l’Escotais :

Président : Benjamin Petithomme

Trésorière : Maud Pichol

Secrétaire : Anaël Fey

Membres : Gwenaëlle Pambouc, Loïc Macé

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2021 5 01 /10 /octobre /2021 13:15

PUBLIC EN HERBE

Programmation Jeune Public à la Campagne.

L’association Cultur’O pré,

en partenariat avec le Conseil Départemental d'Indre et Loire, la Région Centre, la communauté de Commune Gâtine Choisilles Pays de Racan et la commune de Neuvy le Roi notamment L’association Cultur’O pré et toute l'équipe de « Public en Herbe » serait heureuse de vous recevoir lors des représentations :

Neuvy-le-Roi : Communiqué de Culture'O pré : Public en Herbe octobre

DIMANCHE 10 OCTOBRE 2021

Salle Armand Moisant- NEUVY LE ROI

À 17H00 « Les contes illustrés du lama caca d’oie » Cie Troll Théâtre, vidéo et dessins en direct

Un nouveau programme de contes avec des animaux comme personnages principaux. Chaque histoire aborde avec humour des petites réflexions et des sujets de discussions avec les enfants. Un « ciné théâtre » décapant, drôle et interactif qui ravira tout le monde : petits et grands, geeks, intellos, littéraires, sportifs, amateurs d’humour, etc !

Ce spectacle accompagne une série d’albums jeunesse. Séance de dédicace des ouvrages à la fin du spectacle.

Conteur : Richard PETITSIGNE - illustrateur Olivier SUPIOT

Spectacles TOUT PUBLIC Merci de bien préciser que les réservations sont conseillées à culturopre@gmail.com ou au 07.66.19.39.24

Le tarif est de 6 euros par personne.

Neuvy-le-Roi : Communiqué de Culture'O pré : Public en Herbe octobre

DIMANCHE 24 OCTOBRE 2021

Salle des fêtes- ST PATERNE RACAN À 17H00

« On marche sur la tête ! » Xavier Stubbe

Concert humoristique à butiner en famille

Dans « On marche sur la tête », Xavier Stubbe se pose des questions et invite son jeune public à s’interroger et réfléchir sur tout ce qui concerne son quotidien, sans jamais se départir de l’humour qui le caractérise. Une mise en scène poétique et drôle, un univers festif où les peaux des percussions côtoient les drum-machines, les cordes des guitares se frottent aux samples programmés, et les lames du vibraphone, aux effets des pédales-board ! Alors tu sais ? Tu ne sais pas ? Tu viens ? Tu ne viens pas ? Mais si tu es curieux et que tu aimes les surprises… ce spectacle est fait pour toi !

Spectacles TOUT PUBLIC

Réservations conseillées à culturopre@gmail.com ou au 07.66.19.39.24

Le tarif est de 6 euros par personne.

Facebook : public en herbe / Instagram @culturopre

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages