Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 08:09

Envie de prendre l'air, de se dégourdir les jambes, cette information est pour vous !

Saint-Christophe- Saint-Paterne : Randonnée pédestre

Partager cet article
Repost0
7 août 2021 6 07 /08 /août /2021 12:38

Pour cette dernière journée en Mayenne, nous avons trois Saint-Christophe au programme. Nous prenons la direction de Mayenne et de son imposant château qui domine la Mayenne. Pas de Saint-Christophe mais un magnifique musée, ouvert en 2008, centré sur les découvertes réalisées au cours des fouilles archéologiques du site, très intéressant.

Ce château est une ancienne résidence carolingienne du Xe siècle, bâtie sous Charles le Simple et remaniée à plusieurs reprises. Palais carolingien à l'origine, il est réaménagé plusieurs fois au cours du Moyen Âge, avant de devenir une prison au XVIIIe siècle. Le château sera finalement acheté par la ville de Mayenne en 1936. Lors d'importants travaux d'aménagements réalisés en 1993, des vestiges carolingiens ont été mis à jour. Cette découverte de bâtiments civils ou militaires carolingiens conservés est très rare.

Le château et sa crypte
Le château et sa crypte

Le château et sa crypte

Notre prochaine halte est pour le village de Champéon où, dans un écrit de Christian Davy, chercheur au Service régional du patrimoine des Pays de la Loire, est mentionné la présence d'un Saint-Christophe dans le Manoir de Vaux. Arrivés dans le village, nous nous adressons à la mairie pour savoir où se situe ce manoir. La secrétaire nous annonce que les propriétaires sont absents  en ce moment.

Nous ne perdons pas espoir de voir un jour cette représentation car, une fois rentrés chez nous, j'ai adressé un courrier aux propriétaires du Manoir leur demandant s'il serait possible d'en obtenir une photo ! J'attends leur réponse !

 

Le Manoir de Vaux (photo Internet)

Le Manoir de Vaux (photo Internet)

Après une pause déjeuner, nous poursuivons notre quête et prenons la direction de Saint-Christophe-du-Luat et son église romane dédiée au saint. Cette commune fait désormais partie de la commune nouvelle d'Évron et, à la mairie, il n'y a plus les clés des bâtiments communaux ! Comme l'église était fermée et la mairie dépourvue des clés de l'édifice et que, en plus, la seule personne en possession des dites clés était partie en vacances, nous n'avons pas pu pénétrer dans l'église !

Nous avons laissé nos coordonnées à la secrétaire de mairie et, quelques jours plus tard, elle nous a envoyé des photos du Saint-Christophe qui se trouve dans une chapelle de l'église. un grand merci à elle !

L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe
L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe
L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe

L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe

Et, pour achever la journée et notre quête de Saint-Christophe, c'est vers Parné-sur-Roc que nous nous sommes dirigés.

Le village de Parné-sur-Roc est classé "Petite cité de caractère". L'église Saint-Pierre, reconstruite au XIe siècle (nef actuelle), possède le seul clocher roman (XIIe siècle) de la Mayenne. À l'intéreur, on peut admirer une peinture médiévale du XIIe siècle et des peintures murales du XVIe et début XVIIe siècles. Sur le mur du porche, se trouve un Saint-Christophe du XIIIe siècle dont le bâton est surmonté d'un coq. Malheureusement, un plafond masque un peu la partie supérieure de la peinture.

Nous avons suivi le parcours découverte du bourg et pu admirer de jolies demeures, les anciens fours à chaux, le vieux pont qui enjambe l'Ouette à l'endroit où se trouait autrefois le gué.

En comparant Parné-sur-Roc et notre village de Saint-Christophe-sur-le-Nais, nous avons constaté que nous possédions autant de richesses patrimoniales et artisanales et que, peut-être, notre village pourrait aussi s'enorgueillir du titre de "Petite cité de caractère" ! À méditer...

L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe
L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe
L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe

L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe

À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
Partager cet article
Repost0
6 août 2021 5 06 /08 /août /2021 08:41

Quittons la ville pour la campagne et ses villages accueillants.

Commençons par Bouchamps-les-Craon où, normalement nous devons trouver une statue de Saint-Christophe. Nous nous garons près de l'église et pouvons pénétrer dans l'édifice ouvert au public chaque jour sur une plage horaire définie.

À droite de l'entrée, nous remarquons un reste de peinture murale et pensons qu'il s'agit du saint que nous cherchons. Mais, en le regardant bien, nous nous disons que ce n'est pas lui car il manque beaucoup trop des détails qui authentifient notre Saint-Christophe. Nous faisons le tour de l'église dont les murs sont ornés de peintures du XIXe siècle, réalisées par René Jouhan, et de fresques datées du Moyen Âge. Nous trouvons un dépliant explicatif rédigé par une association locale s'intéressant au patrimoine. Pas de trace d'un Saint-Christophe dans le dépliant ! Comme on nous avait dit qu'il y en avait un nous poursuivons notre recherche. Et, derrière une cloison servant un peu de "débarras", miracle ou non !, que voyons-nous, une statue de Saint-Christophe qui aurait besoin de restauration.  Nous n'allions pas repartir bredouilles ! 

Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon
Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon
Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon

Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon

Nous poursuivons notre balade en direction d'une chapelle Saint-Christophe mentionnée sur la carte Michelin. Nous passons un hameau, le Bois Blin et arrivons effectivement à une petite chapelle Saint-Christophe, à l’entrée d’une ferme. Elle était bien sûr fermée et nous n’avons trouvé personne dans les parages. La porte d’entrée présentait dans sa partie haute un quadrillage en bois  qui laissait entrevoir ce qu’il y avait à l’intérieur. Sur l’autel, un petit Saint-Christophe que j’ai réussi tant bien que mal à photographier, et un grand Saint-Christophe peint sur la voûte du chœur avec une sorte de fresque et au-dessous, en grand, on pouvait lire « Saint-Christophe, protège-nous ». Perdue dans la campagne, cette petite chapelle, datée du XIe siècle, est encore utilisée chaque année pour un pèlerinage automobile. Cette année, il a eu lieu le dimanche 1er août. Située sur la commune de La Boissière, elle faisait partie du château. Elle fut restaurée en 1918.

La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.

La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.

Partager cet article
Repost0
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 17:26

Partis 3 jours en Mayenne, lors de nos excursions, nous avons eu la chance de découvrir quelques Saint-Christophe encore inconnus pour compléter notre carte du monde.

Le premier jour, c'est lors de notre visite dans le vieux Laval que nous avons eu la chance, en levant la tête devant une belle maison à pans de bois pour admirer ses piliers sculptés de rencontrer notre premier Saint-Christophe mayennais ne figurant sur aucun descriptif. Cette maison se trouve rue de la Trinité, à proximité de la cathédrale. Ce quartier compte de nombreuses maisons des XVe et XVIe siècles.

Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents
Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents
Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents

Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents

Poursuivant notre visite de la ville, nous nous rendons à la basilique Notre-Dame D'Avesnières. L'église existe au moins depuis le XIe siècle, mais elle a obtenu son aspect actuel au XIIe siècle, lorsque des Bénédictines y ont installé un prieuré. En 1898, elle fut élevée au rang de basilique par le pape Léon XIII. 

Elle possède une statuaire remarquable dont un Saint-Christophe monumental de 3,50 m de haut exécuté en 1583 en vertu d'une délibération des habitants d'Avesnières.

 

La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée

La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée

Il nous restait un site à aller voir pour photographier des représentations de notre saint fétiche, la chapelle Notre-Dame-de-Pritz, située près de la rivière Mayenne. Arrivés sur les lieux, impossible de se garer. Un panneau indiquant la présence de cette chapelle classée était bien visible mais, aucun accès pour l'atteindre.

De retour au camping, je pianote sur Internet pour chercher des renseignements sur cette chapelle et notamment les jours et heures de visite. Étant sur le site de l'Office de Tourisme, un chat s'ouvre avec une des personnes de l'OT. Voici les renseignements que j'ai pu obtenir : "La chapelle est privée. Elle n'est ouverte que pour les Journées du Patrimoine. En dehors, on peut prendre un guide et il nous en coûte....100 €. À ma demande de savoir s'il et possible d'obtenir les photos des représentations de Saint-Christophe, il m'a été répondu que personne n'avait le temps !

Suite à ces réponses encourageantes, je suis retournées sur Internet et j'ai trouvé des photos prises par M. Bruno Dumaine et qui sont  libres de droit. Vous allez donc pouvoir en profiter.

À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne

Chapelle privée principalement romane dont la construction s'étend du VIIIe au XIIe siècles. La proximité d'un gué sur la Mayenne a fait bénéficier la nef de deux peintures superposées de Saint-Christophe des XVe et XVIe siècles ainsi qu'une grande statue du même saint.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 14:42

Pour terminer notre séjour, notre dernier après-midi fut consacré à un safari en 4X4 à travers les paysages camarguais, à la rencontre des taureaux et des chevaux.

 

Carnet de voyage : La côte languedocienne, la Camargue gardoise

Terre de marais et de roseaux, la Camargue offre une grande diversité de paysages et une faune aviaire riche. Elle constitue une zone de transit pour de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs.

Un aperçu du paysage camarguais
Un aperçu du paysage camarguais
Un aperçu du paysage camarguais
Un aperçu du paysage camarguais

Un aperçu du paysage camarguais

Les flamands roses occupent les espaces humides et, pour la plupart, il n’y a plus de migration. Ils se sont sédentarisés.

 

Les flamands roses
Les flamands roses
Les flamands roses

Les flamands roses

Les hérons blancs (grandes aigrettes) et gris ainsi que les cygnes sont très présents dans le paysage.

Cygne et héron posant pour la photo !
Cygne et héron posant pour la photo !

Cygne et héron posant pour la photo !

Les taureaux et les chevaux sont bien visibles dans le paysage camarguais souvent accompagnés par des hérons blancs et des cygnes.

Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés

Les taureaux et leurs compères ailés

Et les chevaux camarguais
Et les chevaux camarguais
Et les chevaux camarguais

Et les chevaux camarguais

Dans la campagne, nous avons remarqué des « cabanes » qui étaient les demeures des Camarguais de condition modeste forcés, dans un pays sans pierre, d’utiliser les matériaux essentiellement trouvés sur place. Aujourd'hui, bien restaurées, ces "cabanes " abritent des gens moins modestes qu'autrefois.

Des " cabanes" bien restaurées
Des " cabanes" bien restaurées
Des " cabanes" bien restaurées
Des " cabanes" bien restaurées

Des " cabanes" bien restaurées

Autre curiosité rencontrée lors de nos promenades, la croix camarguaise. C'est un symbole de cette région créé en 1926 par le peintre Hermann-Paul, à la demande du marquis Folco de Baroncelli pour représenter la « nation camarguaise » de gardians et de pêcheurs.

Voici une croix camarguaise

Voici une croix camarguaise

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 15:41

Je rouvre mon carnet de voyages pour effacer un peu la grisaille ambiante. Je vous emmène aux Saintes-Maries de la Mer.

Le village des Saintes-Maries de la Mer, terre d’accueil, de tradition et de pèlerinage, est construit entre ciel et mer, là où le Rhône embrasse la Méditerranée. Site de légende, son rivage accueillit, à l’aube de la chrétienté, Marie Jacobé, Marie Salomé et leur servante Sara, chrétiennes persécutées fuyant la Palestine sur une barque sans gouvernail.

Marie Salomé et Marie Jacobé visibles dans l'église

Marie Salomé et Marie Jacobé visibles dans l'église

L’église domine le village et est visible à 10 km à l’intérieur des terres. Il s’agit d’une véritable forteresse, formée d’une nef unique et droite, sans ornement et haute de 15 mètres. Le toit est entouré d’un chemin de ronde avec créneaux et mâchicoulis et servit de tour de guet. L’église fortifiée, telle qu’elle se dresse aujourd’hui, date des XIe et XIIe siècles, les deux dernières travées ayant toutefois été refaites en partie au milieu du XVIIIe siècle. Le clocher a subi de son côté de nombreuses réfections, l’état actuel datant de 1901.

L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer

L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer

Le port de plaisance des Saintes-Maries-de-la-Mer - Port-Gardian dispose d'une capacité d'accueil de 373 bateaux sur pontons. Il propose aussi un espace visiteurs pour des escales avec 40 places disponibles. Le port est réservé aux bateaux de moins de 17 m. Le tirant d'eau maximum est de 3 m.

Le port des Saintes-Maries de la Mer
Le port des Saintes-Maries de la Mer
Le port des Saintes-Maries de la Mer

Le port des Saintes-Maries de la Mer

En Camargue, Crin Blanc est le chef d’un troupeau de chevaux camarguais en liberté. Un jour, il se fait capturer par les hommes. Mais, il réussit à s’échapper. De caractère intrinsèquement sauvage, il ne peut être apprivoisé que par Folco, un petit garçon partageant ce même trait de caractère. Une profonde amitié va alors naître entre les deux protagonistes.

Crin Blanc occupe une place privilégiée sur un rond-point à l'intérieur de la ville.

Crin Blanc occupe une place privilégiée sur un rond-point à l'intérieur de la ville.

Prochaine étape, la découverte de la Camargue gardoise.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 14:11

Lors  de notre balade sur les remparts, nous avons pu découvrir une partie des réserves de sel de la compagnie des « Salins du Midi » qui commercialisent le sel « La Baleine ».

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Les salines d’Aigues-Mortes ont été exploitées dès l’Antiquité et attirèrent pêcheurs et sauniers dans ce lieu insalubre. Au VIIIe siècle, des moines bénédictins y établirent une abbaye et s’y installèrent pour exploiter cette denrée précieuse, le sel. Les salines restèrent longtemps une des principales richesses de la ville.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Récolté mécaniquement de nos jours, le sel est amoncelé en de scintillantes « camelles » avant d’être conditionné. Récolté à Aigues-Mortes par les Salins du Midi, ce sel est exclusivement réservé à l’usage alimentaire.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Les salines attirent de très nombreux oiseaux.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 15:00

« Vaisseau de haut bord » (dixit Châteaubriand), "échoué entre étangs, salines, marais et canaux, Aigues-Mortes apparaît comme un mirage dressant ses longues murailles."

C’est en petit train que nous avons pris notre premier contact avec la ville. Nous avons longé les remparts par l’extérieur avant de pénétrer à l’intérieur de la ville.

Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)

Les fortifications furent édifiées à partir de 1270, en pierre de Beaucaire, et sont un bel exemple de l’architecture médiévale du XIIIe siècle. Elles dessinent un grand quadrilatère dont les murs, surmontés d’un chemin de ronde, sont flanqués de tours. Les plus fortes, placées aux angles et aux portes principales, sont couvertes de terrasses comprenant deux salles voûtées.

Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)

La porte de la Reine, appelée ainsi depuis l’entrée d’Anne d’Autriche accompagnant Louis XIII en 1622, se trouve sur le front Est des remparts.

Porte de la Reine

Porte de la Reine

La tour de Constance fut érigée en 1242 par Saint Louis pour abriter la garnison du Roi. Son diamètre est de 22 m, sa hauteur au sommet de la lanterne 33 m et l’épaisseur des murs à la base 6 m.

Au rez-de-chaussée, on trouve la salle des gardes. Au 1er étage, on accède à la sale des chevaliers dans laquelle, au XVIIIe siècle, on emprisonna les protestantes. Puis, au-dessus, se trouve la terrasse qui offre une belle vue sur les alentours et permettait donc de repérer les éventuels assaillants

La tour de Constance
La tour de Constance
La tour de Constance
La tour de Constance

La tour de Constance

C’est à pied que nous avons fait le tour des remparts, sur le chemin de ronde (1,600 km). À intervalles réguliers, des latrines étaient à la disposition des soldats. De là-haut, de belles vues s’offraient à nous sur les environs mais aussi sur l’homogénéité des toits de la ville. Nous avons pu pénétrer dans des  tours où quelques animations étaient proposées aux visiteurs.

Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde

Le tour des remparts sur le chemin de ronde

Les rues de la ville close sont bordées de boutiques de souvenirs. La chapelle des Pénitents Gris est  l’une des plus anciennes chapelles de Camargue et du département du Gard (XIVe siècle). Elle fut reconstruite après les guerres de religion, sur le même emplacement que le premier édifice, et elle fut consacrée le 6 mars 1611.

La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.
La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.
La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.

La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 10:43

Restons sur la commune du Grau-du-Roi et allons faire un tour à Port-Camargue. Ce port, aménagé depuis les années 1960, est aujourd’hui le premier port de plaisance d’Europe et le deuxième du monde. Il peut accueillir 5 000 bateaux et, depuis 2015, l’ensemble de Port-Camargue est labellisé « Patrimoine du XXe siècle. »

 

Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue

C'est Jean Balladur, le même architecte que pour La Grande-Motte, qui est à l'origine de cette superbe réalisation.

Sa construction débute en 1969 avec la création des bassins, quais et jetées. Puis les premières marinas sont construites. En 1974, la capitainerie apparaît. En 1980, la deuxième tranche de travaux concernant les marinas est lancée et en 1985 se termine le plan de construction initial de la CCI. Depuis, sous la pression du marché, l'urbanisme n'a cessé d'évoluer avec la construction de nombreuses marinas supplémentaires, d'appartements et de villas. (sourde wikipédia)

Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue

De plus en plus de résidents permanents y habitent et l'activité commerciale s'y intensifie, avec plus d'une centaine de commerces. Le tourisme allié à la plaisance et aux activités nautiques constitue l'essenciel de l'activité de Port-Camargue.

Ce qui est un peu dommage, c'est que nous l'avons découvert par temps gris et très humide !

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2020 3 25 /11 /novembre /2020 14:17

Poursuivons notre découverte par la visite du Grau-du-Roi.

Construite de part et d’autre d’une brèche dans le cordon littoral, un grau, entre l’embouchure de la Virdoule et du Rhône, cette ville est un quadrillage de rues bordées de maisons basses. Le centre névralgique reste le canal avec son pont tournant, ses pontons et le vieux phare coiffé de son campanile.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi

Des bateaux de pêche sont amarrés le long des quais bordés de restaurants où fruits de mer et poissons figurent au menu.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi

Installé devant son bateau, un pêcheur découpe un thon, produit de sa pêche du jour et sa femme en assure la vente. Nous leur en avons bien sûr acheté une belle darne ! D'autres refont le plein du bateau avant d'aller s'amarrer.

Retour de pêche
Retour de pêche
Retour de pêche

Retour de pêche

Un peu plus loin, se trouve un petit port de plaisance avec seulement quelques bateaux.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages