Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 09:34

Dimanche après-midi, Jean et Thierry avaient convié une vingtaine d’amis dans leur demeure pour qu’ils puissent assister à cette manifestation annuelle mise en place par Ciclic et la Région Centre-Val de Loire depuis 2005, « Mille lectures d’hiver » dont c’est cette année la 12ème édition.

« Cet événement permet à des habitants de la région de devenir les artisans de rendez-vous littéraires placés sous le signe de la curiosité et du partage. Chacune de ces rencontres offre l’occasion rare de l’écoute commune d’un même texte par des publics venus de tous les horizons. »

Jean, comment avez-vous eu l’idée d’organiser un tel événement chez vous ?

« J’aime beaucoup le théâtre et j’ai dans l’idée de pouvoir un jour présenter des petites pièces de théâtre, ici, devant un public réduit. J’en ai parlé à Tiphaine Guitton, créatrice de spectacles, et elle m’a suggéré de commencer par l’organisation de lectures avec Ciclic. J’ai pris contact, rempli les formulaires, et notre demande a été retenue. Nous n’avons pas le choix du lecteur ni de l’œuvre. »

La lectrice, Ingrid Tegyey, participe aux « Mille lectures d’hiver » depuis 2 années. Étant d’origine hongroise, elle privilégie de faire connaître au public venu l’écouter, la littérature hongroise. Son choix du jour, « Sombre dimanche » d’Alice Zeniter parle beaucoup de la Hongrie alors que son auteure, bien que tombée amoureuse de ce pays, et contrairement à ce que croyait Ingrid Tegyey, est d’origine algérienne.

Avant que la lecture commence, Jean se plia au protocole comme le demande Ciclic. Il remercia tout d’abord toutes les personnes qui avaient répondu à son invitation et rappela les règles liées à l’événement : « assurer l’organisation, prévoir l’après-lecture en y associant les invités qui doivent apporter grignotages et boissons, de façon à ce que chacun participe à la convivialité de cette rencontre. »

Jean et Ingrid

Jean et Ingrid

Puis, durant une heure, la lectrice emmena son public à la rencontre d’une famille hongroise attachée à sa maison en bois entourée de rails, à travers trois générations et des moments marquants de l’histoire de la Hongrie : la seconde guerre mondiale, le soulèvement de Budapest en 1956 et l’après 1989.

À l’issue de la lecture et après quelques secondes laissées à tous pour s’évader de l’ambiance très forte créée par Ingrid Tegyey, un temps d’échange avec le public a permis à ceux qui le souhaitaient d’extérioriser leur ressenti.

Communion parfaite entre la lectrice et son public

Communion parfaite entre la lectrice et son public

« Merci pour la qualité de la lecture et votre concentration de bout en bout.

– Ce qui est difficile, c’est que la lecture demande à être présente sans cesse. J’ai peur qu’à un moment donné, ça bafouille, que mes feuilles se mélangent. Cet exercice demande une concentration aussi dense que lorsqu’on est sur scène.

– Avez-vous beaucoup répété avant ?

– Pas vraiment. Vendredi, c’était ma première intervention.

– Quel est votre métier ?

–Je suis comédienne, metteur en scène et pédagogue mais depuis 2 ans, j’ai ajouté un autre métier qui me rend parfaitement heureuse : je suis enduiseuse d’intérieur. Ça me permet d’allier deux éléments que j’aime, la culture et la nature. »

Thierry remet le bouquet à Ingrid

Thierry remet le bouquet à Ingrid

Thierry arriva alors avec un superbe bouquet qu’il remit à Ingrid et l’on entendit parmi les auditeurs : « Ces quelques fleurs sont largement méritées ! » et tous applaudirent à la fois la lectrice pour sa prestation et la remise du bouquet.

Puis, chacun se retrouva autour des différents grignotages pour terminer dans la convivialité ce bel après-midi d’un dimanche qui, tout compte fait, ne fut pas si sombre que ça dans l’ambiance chaleureuse du Clos Saint-Gilles.

Après les nourritures intellectuelles, moment de partage des nourritures terrestres
Après les nourritures intellectuelles, moment de partage des nourritures terrestres

Après les nourritures intellectuelles, moment de partage des nourritures terrestres

À savoir

Une autre prestation dans le cadre des « Mille lectures d’hiver » aura lieu le mercredi 21 février, à 10 h 30, à la bibliothèque de Saint-Christophe-sur-le-Nais. Vous pourrez assister à la lecture de « Cox ou la course du temps" de  Christoph Ransmayr lu par Gaëlle Vanoudenhoven. La lecture dure une heure et se terminera par un petit buffet.

Confirmation souhaitée au 06.95.67.09.67 ou bibli-st.christophe@wanadoo.fr ou mairie 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages