Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2021 5 17 /09 /septembre /2021 16:48

Après une année d’interruption à cause de la crise sanitaire, ce jeudi, les adhérents de l’association étaient invités à se retrouver sur le site de Malidor, au Lude pour allier rando et culture en cette semaine consacrée au patrimoine.

Retrouvailles autour d'un apéro
Retrouvailles autour d'un apéro
Retrouvailles autour d'un apéro

Retrouvailles autour d'un apéro

Les retrouvailles commencèrent à 12 h 30 par un petit apéro offert par l’association avant d’ouvrir les paniers dans lesquels chacun avait prévu de quoi se sustenter autour des tables de pique-nique.

Comme chaque fois, le repas se termina par la ronde des desserts où tartes diverses, cannelés et autres douceurs circulèrent parmi les convives.

Pique-nique dans un très beau site
Pique-nique dans un très beau site
Pique-nique dans un très beau site

Pique-nique dans un très beau site

Michèle Cerneau, la présidente, profita de ce moment de regroupement pour rappeler les quelques consignes spécifiques à Pédibus, distribuer les papiers pour les inscriptions et rappeler qu’un certificat médical doit être fourni avec l’inscription (durée de la validité du certificat 3 ans).

Michèle rappelle les consignes

Michèle rappelle les consignes

Puis, une fois tout remisé dans les coffres des voitures, ce fut le rassemblement pour débuter cette première randonnée de la saison 2021-2022, concoctée par Michel et Dany Benoît.

Ils expliquèrent la raison du choix du lieu : « Nous avons eu l’occasion de voir ce site durant l’été avec les sorties organisées par le « Pays d’Art et d’Histoire » et nous avons pensé que cela pourrait être intéressant de se retrouver ici pour recommencer nos randos juste avant les Journées du Patrimoine. Nous allons voir la jumenterie qui a bénéficié du loto du Patrimoine et qui est actuellement en pleine restauration. Ce bâtiment ainsi que l’espace où nous avons pique-niqué appartiennent au château du Lude. »

Quelques consignes avant de partir
Quelques consignes avant de partir

Quelques consignes avant de partir

Avant de partir sur le chemin de randonnée, nous avons pu apercevoir un manoir de style renaissance qui sert actuellement d’hébergement aux restaurateurs de la jumenterie.

Manoir de style renaissance admiré par les randonneurs
Manoir de style renaissance admiré par les randonneurs

Manoir de style renaissance admiré par les randonneurs

Puis, nous nous sommes rendus à la jumenterie qui servait de maternité pour les juments du château. Des travaux ont déjà été engagés, elle a été débarrassée des broussailles qui l’envahissaient et donne un bel aperçu de ce qu’était ce bâtiment à l’origine.

Les randonneurs découvrent la jumenterie
Les randonneurs découvrent la jumenterie
Les randonneurs découvrent la jumenterie

Les randonneurs découvrent la jumenterie

Le groupe pose devant la jumenterie

Le groupe pose devant la jumenterie

Après ce moment consacré au patrimoine, les marcheurs sont partis sur les chemins sous la conduite de Michel, pour une randonnée de 6,200 km accessible à tous.

Michel conduit le groupe et donne des explications
Michel conduit le groupe et donne des explications
Michel conduit le groupe et donne des explications

Michel conduit le groupe et donne des explications

Le château du Lude apparut dans une trouée

Le château du Lude apparut dans une trouée

Sur la fin du parcours, nous avons effectué une halte au niveau de la ferme du château malheureusement en très mauvais état.

Un détail d'architecture bien conservé

Un détail d'architecture bien conservé

Cette randonnée s’est achevée au bord du Loir où l’on a pu découvrir une ancienne roue qui servait à l’irrigation sur le principe d’une noria.

L'ancienne noria
L'ancienne noria
L'ancienne noria

L'ancienne noria

À proximité se tenait l’ancienne baignade du Lude, interdite aujourd’hui, et un beau barrage sur la rivière.

Le Loir et un barrage
Le Loir et un barrage

Le Loir et un barrage

Et, c’est en longeant le Loir sur quelques mètres que nous avons bouclé cette première randonnée marquant la reprise de Pédibus.

La semaine prochaine, le rendez-vous est fixé à 14 h à Cherré.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 16:23
Saint-Paterne-Racan : Journées du Patrimoine

Présentation des travaux de restauration du retable de l’Église de Saint-Paterne-Racan

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, Aline BERELOWITSCH et Elisabeth WOLKOWSKI, Restauratrices d’Art, donneront une conférence afin d’expliquer leur travail.

Ce travail, qui a duré plusieurs mois, a permis de restaurer le retable principal de l’Eglise Saint-Paterne. Un travail de fourmi qui allie respect de l’œuvre, recherches historiques et travaux manuels.

Vous pourrez échanger avec les deux restauratrices à l’issue de la conférence.

Un moment convivial pour découvrir le patrimoine et appréhender le travail nécessaire pour le conserver.

 

Le retable restauré

Le retable restauré

Entrée libre – Pass SANITAIRE OBLIGATOIRE

Inauguration des TRAVAUX

Samedi 18 Septembre à 15h00 – Eglise Saint-Paterne

Saint-Paterne-Racan : Journées du Patrimoine
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2021 6 11 /09 /septembre /2021 17:17

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 16:48
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Journées du Patrimoine

Programme de Journées du Patrimoine sur la Communauté de Communes Gâtines-Racan

Ouvrir le document ci-dessous pour avoir le programme

Ouvrir le document ci-dessous pour avoir le programme

Partager cet article
Repost0
14 août 2021 6 14 /08 /août /2021 15:07

Désireux d'emmener nos petits-enfants au parc zoologique de Pescheray, au Breil-sur-Merize (72), nous en avons profité pour pousser jusqu'à Lavaré.

Ce village sarthois peut s'enorgueillir d'une belle église romane, l'église Saint-Pierre, datant du XIe siècle, comme en témoigne son portail en plein cintre sur la façade ouest. Elle est classée monument historique.

Au XVIe siècle, lors d'une première restauration, le clocher primitif qui se trouvait au sommet du pignon de la façade ouest fut remplacé par le clocher actuel qui vient d'être rénové et qui a belle allure avec sa couverture en bardeaux.

 

À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe
À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe
À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe
À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe

Nous pénétrons dans l'église par la petite porte située sur la façade sud et, face à cette entrée, un immense Saint-Christophe accompagné des trois châteaux de la légende apparaît sur le mur, juste à côté de la chaire.

D'autres traces de fresques datées du XVe siècle sont encore visibles sur les murs de la nef. Ces fresques ont été badigeonnées de chaux en 1728. 

L'adjoint qui nous a reçus et permis de pénétrer dans l'église nous a dit : " Pendant le mandat précédent, nous avons restauré l'extérieur car nous avions beaucoup de problèmes à cause de l'humidité. Ce mandat sera celui de la rénovation intérieure car nous tenons à préserver nos fresques et à les mettre en valeur."

À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe
D'autres restes de fresques
D'autres restes de fresques

D'autres restes de fresques

À l'extrémité du mur, à l'est, jouxtant l'église, se trouve l'ancien prieuré datant du XVIe siècle. Il servait de logement aux moines de l'abbaye de La Couture au Mans, puis au fermier de l'abbaye qui gérait les biens de cette dernière sur Lavaré.

Aujourd'hui, il accueille des artistes et leur matériel.

La façade du prieuré

La façade du prieuré

Partager cet article
Repost0
7 août 2021 6 07 /08 /août /2021 12:38

Pour cette dernière journée en Mayenne, nous avons trois Saint-Christophe au programme. Nous prenons la direction de Mayenne et de son imposant château qui domine la Mayenne. Pas de Saint-Christophe mais un magnifique musée, ouvert en 2008, centré sur les découvertes réalisées au cours des fouilles archéologiques du site, très intéressant.

Ce château est une ancienne résidence carolingienne du Xe siècle, bâtie sous Charles le Simple et remaniée à plusieurs reprises. Palais carolingien à l'origine, il est réaménagé plusieurs fois au cours du Moyen Âge, avant de devenir une prison au XVIIIe siècle. Le château sera finalement acheté par la ville de Mayenne en 1936. Lors d'importants travaux d'aménagements réalisés en 1993, des vestiges carolingiens ont été mis à jour. Cette découverte de bâtiments civils ou militaires carolingiens conservés est très rare.

Le château et sa crypte
Le château et sa crypte

Le château et sa crypte

Notre prochaine halte est pour le village de Champéon où, dans un écrit de Christian Davy, chercheur au Service régional du patrimoine des Pays de la Loire, est mentionné la présence d'un Saint-Christophe dans le Manoir de Vaux. Arrivés dans le village, nous nous adressons à la mairie pour savoir où se situe ce manoir. La secrétaire nous annonce que les propriétaires sont absents  en ce moment.

Nous ne perdons pas espoir de voir un jour cette représentation car, une fois rentrés chez nous, j'ai adressé un courrier aux propriétaires du Manoir leur demandant s'il serait possible d'en obtenir une photo ! J'attends leur réponse !

 

Le Manoir de Vaux (photo Internet)

Le Manoir de Vaux (photo Internet)

Après une pause déjeuner, nous poursuivons notre quête et prenons la direction de Saint-Christophe-du-Luat et son église romane dédiée au saint. Cette commune fait désormais partie de la commune nouvelle d'Évron et, à la mairie, il n'y a plus les clés des bâtiments communaux ! Comme l'église était fermée et la mairie dépourvue des clés de l'édifice et que, en plus, la seule personne en possession des dites clés était partie en vacances, nous n'avons pas pu pénétrer dans l'église !

Nous avons laissé nos coordonnées à la secrétaire de mairie et, quelques jours plus tard, elle nous a envoyé des photos du Saint-Christophe qui se trouve dans une chapelle de l'église. un grand merci à elle !

L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe
L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe
L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe

L'église de Saint-Christophe-du-Luat et son Saint-Christophe

Et, pour achever la journée et notre quête de Saint-Christophe, c'est vers Parné-sur-Roc que nous nous sommes dirigés.

Le village de Parné-sur-Roc est classé "Petite cité de caractère". L'église Saint-Pierre, reconstruite au XIe siècle (nef actuelle), possède le seul clocher roman (XIIe siècle) de la Mayenne. À l'intéreur, on peut admirer une peinture médiévale du XIIe siècle et des peintures murales du XVIe et début XVIIe siècles. Sur le mur du porche, se trouve un Saint-Christophe du XIIIe siècle dont le bâton est surmonté d'un coq. Malheureusement, un plafond masque un peu la partie supérieure de la peinture.

Nous avons suivi le parcours découverte du bourg et pu admirer de jolies demeures, les anciens fours à chaux, le vieux pont qui enjambe l'Ouette à l'endroit où se trouait autrefois le gué.

En comparant Parné-sur-Roc et notre village de Saint-Christophe-sur-le-Nais, nous avons constaté que nous possédions autant de richesses patrimoniales et artisanales et que, peut-être, notre village pourrait aussi s'enorgueillir du titre de "Petite cité de caractère" ! À méditer...

L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe
L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe
L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe

L'église de Parné-sur-Roc et son Saint-Christophe

À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne (3)
Partager cet article
Repost0
6 août 2021 5 06 /08 /août /2021 08:41

Quittons la ville pour la campagne et ses villages accueillants.

Commençons par Bouchamps-les-Craon où, normalement nous devons trouver une statue de Saint-Christophe. Nous nous garons près de l'église et pouvons pénétrer dans l'édifice ouvert au public chaque jour sur une plage horaire définie.

À droite de l'entrée, nous remarquons un reste de peinture murale et pensons qu'il s'agit du saint que nous cherchons. Mais, en le regardant bien, nous nous disons que ce n'est pas lui car il manque beaucoup trop des détails qui authentifient notre Saint-Christophe. Nous faisons le tour de l'église dont les murs sont ornés de peintures du XIXe siècle, réalisées par René Jouhan, et de fresques datées du Moyen Âge. Nous trouvons un dépliant explicatif rédigé par une association locale s'intéressant au patrimoine. Pas de trace d'un Saint-Christophe dans le dépliant ! Comme on nous avait dit qu'il y en avait un nous poursuivons notre recherche. Et, derrière une cloison servant un peu de "débarras", miracle ou non !, que voyons-nous, une statue de Saint-Christophe qui aurait besoin de restauration.  Nous n'allions pas repartir bredouilles ! 

Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon
Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon
Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon

Fresque murale (Saint Georges) et Saint-Christophe de l'église de Bouchamps-les-Craon

Nous poursuivons notre balade en direction d'une chapelle Saint-Christophe mentionnée sur la carte Michelin. Nous passons un hameau, le Bois Blin et arrivons effectivement à une petite chapelle Saint-Christophe, à l’entrée d’une ferme. Elle était bien sûr fermée et nous n’avons trouvé personne dans les parages. La porte d’entrée présentait dans sa partie haute un quadrillage en bois  qui laissait entrevoir ce qu’il y avait à l’intérieur. Sur l’autel, un petit Saint-Christophe que j’ai réussi tant bien que mal à photographier, et un grand Saint-Christophe peint sur la voûte du chœur avec une sorte de fresque et au-dessous, en grand, on pouvait lire « Saint-Christophe, protège-nous ». Perdue dans la campagne, cette petite chapelle, datée du XIe siècle, est encore utilisée chaque année pour un pèlerinage automobile. Cette année, il a eu lieu le dimanche 1er août. Située sur la commune de La Boissière, elle faisait partie du château. Elle fut restaurée en 1918.

La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.
La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.

La fresque de la voûte du Chœur a été réalisée en 1938 par Xavier Langlais.

Partager cet article
Repost0
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 17:26

Partis 3 jours en Mayenne, lors de nos excursions, nous avons eu la chance de découvrir quelques Saint-Christophe encore inconnus pour compléter notre carte du monde.

Le premier jour, c'est lors de notre visite dans le vieux Laval que nous avons eu la chance, en levant la tête devant une belle maison à pans de bois pour admirer ses piliers sculptés de rencontrer notre premier Saint-Christophe mayennais ne figurant sur aucun descriptif. Cette maison se trouve rue de la Trinité, à proximité de la cathédrale. Ce quartier compte de nombreuses maisons des XVe et XVIe siècles.

Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents
Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents
Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents

Le Saint-Christophe de la rue de la Trinité pris sous 2 angles différents

Poursuivant notre visite de la ville, nous nous rendons à la basilique Notre-Dame D'Avesnières. L'église existe au moins depuis le XIe siècle, mais elle a obtenu son aspect actuel au XIIe siècle, lorsque des Bénédictines y ont installé un prieuré. En 1898, elle fut élevée au rang de basilique par le pape Léon XIII. 

Elle possède une statuaire remarquable dont un Saint-Christophe monumental de 3,50 m de haut exécuté en 1583 en vertu d'une délibération des habitants d'Avesnières.

 

La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée
La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée

La basilique et son Saint-Christophe monumental situé à gauche de l'entrée

Il nous restait un site à aller voir pour photographier des représentations de notre saint fétiche, la chapelle Notre-Dame-de-Pritz, située près de la rivière Mayenne. Arrivés sur les lieux, impossible de se garer. Un panneau indiquant la présence de cette chapelle classée était bien visible mais, aucun accès pour l'atteindre.

De retour au camping, je pianote sur Internet pour chercher des renseignements sur cette chapelle et notamment les jours et heures de visite. Étant sur le site de l'Office de Tourisme, un chat s'ouvre avec une des personnes de l'OT. Voici les renseignements que j'ai pu obtenir : "La chapelle est privée. Elle n'est ouverte que pour les Journées du Patrimoine. En dehors, on peut prendre un guide et il nous en coûte....100 €. À ma demande de savoir s'il et possible d'obtenir les photos des représentations de Saint-Christophe, il m'a été répondu que personne n'avait le temps !

Suite à ces réponses encourageantes, je suis retournées sur Internet et j'ai trouvé des photos prises par M. Bruno Dumaine et qui sont  libres de droit. Vous allez donc pouvoir en profiter.

À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne
À la recherche des Saint-Christophe en Mayenne

Chapelle privée principalement romane dont la construction s'étend du VIIIe au XIIe siècles. La proximité d'un gué sur la Mayenne a fait bénéficier la nef de deux peintures superposées de Saint-Christophe des XVe et XVIe siècles ainsi qu'une grande statue du même saint.

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 16:33

Nous étions quatre membres d’Histoire et Patrimoine partis excursionner sur la journée entre Loir-et-Cher et Indre-et-Loire, avec un but bien précis, goûter un breuvage divin qui sera servi lors du repas clôturant la semaine des 20 ans de l’association en novembre prochain.

Sur notre route, après renseignements pris en amont, deux représentations de Saint Christophe nous attendaient l’une dans l’église de Lancôme, petit village de 125 habitants, et l’autre, dans celle de Françay, bourg un peu plus gros, avec ses 297 habitants. Pour chacun des villages, des contacts avaient été pris pour que les églises soient ouvertes lors de notre passage.

Ces deux églises, bien différentes par leur taille, contenaient l’une et l’autre de superbes peintures murales parmi lesquelles un gigantesque Saint-Christophe près de l’entrée de l’édifice.

Intéressons-nous un peu à ces édifices religieux, tous les 2 classés monuments historiques.

L'église Saint-Pierre de Lancôme

L'église Saint-Pierre de Lancôme

L’église Saint-Pierre de Lancôme classée depuis le 25-10-1991

C’est l’ancienne maire de la commune qui nous a ouvert l’église et qui nous a servi de guide à l’intérieur de ce petit bijou qui date du XIIe siècle et qui fut remanié au XVe. Elle est composée d’une nef simple et d’un chœur à chevet plat.

Son intérêt réside dans la richesse de ses peintures murales datant du XVe siècle et de son mobilier rustique, notamment, la chaire à prêcher et le banc d’œuvre du XVIIIe siècle, ou encore le maître-autel, le tabernacle et son gradin en bois sculpté et doré.

À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe

Parmi les peintures, le grand Saint-Christophe, avec une tête assez curieuse de cynocéphale, est visible à gauche de l’entrée.

À la recherche des Saint-Christophe

La représentation du "Dit des trois morts et des trois vifs" est ici parfaitement conservée : la croix de cimetière au centre sépare les trois cavaliers à droite et les trois morts armés à gauche.

À la recherche des Saint-Christophe

Une belle représentation de la Cène figure parmi les très nombreuses peintures.

D'autres peintures sont également visibles., en voici certaines.

À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe

L’église Notre-Dame de Françay classée depuis le 21-12-2007

Datée du XIIe siècle, elle se compose d'une nef allongée et étroite et elle se termine par une abside semi circulaire couverte d'un cul de four, les deux chapelles latérales étant plus tardives (XVIe siècle). Abrité par un caquetoire du XVIe siècle, un beau portail roman donne accès à l’abside.

Le portail roman et quelques détails
Le portail roman et quelques détails
Le portail roman et quelques détails

Le portail roman et quelques détails

Les murs intérieurs laissent apparaître des restes de peintures murales découvertes lors de la restauration de l’église dont un Saint-Christophe de la fin du XVe siècle. 

À la recherche des Saint-Christophe

Par endroit, on remarque les restes d’une litre funéraire du XVIe siècle, où un blason est représenté.

À la recherche des Saint-Christophe

On remarque aussi des chevaux ailés semblant se disputer avec les blasons et un cordon où pend une médaille ! Lutte entre deux seigneurs des lieux ? Mystère !

À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe

Des pierres tombales sont visibles près des entrées dans chaque église : celle de Lancôme est ornée de motifs représentant des outils et, sur celle de Françay, on peut lire l’épitaphe de Bernhar Ligeyr, décédé le 26 janvier 1594.

À la recherche des Saint-Christophe
À la recherche des Saint-Christophe

Pour la visite de l’église de Françay, nous n’avions pas de guide pour nous expliquer les différentes peintures visibles sur les parois de l’église.

La pluie nous a empêchés de faire le tour extérieur de l’édifice afin d’admirer ses modillons.

Malgré cette météo qui n’avait rien d’estival, nous avons passé une excellente journée et avons validé le breuvage en question, but de cette sortie ! Un grand merci aux personnes qui, en nous ouvrant leur église, ont facilité notre quête de Saint-Christophe.

Dans l'église de Lancôme, avec pour guide, l'ancienne maire du village.

Dans l'église de Lancôme, avec pour guide, l'ancienne maire du village.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2021 5 09 /07 /juillet /2021 08:33

Lors du dernier conseil municipal, le point « Parcours du Patrimoine – Espace santé - Animation culturelle » avait retenu mon attention et j’avais dit à Catherine Lemaire que je reviendrai vers elle pour développer ce projet.

En 2019, elle avait rencontré l’association « Projet intention publique » et une délibération avait été prise à l’unanimité pour développer sur la commune le concept créé et porté par cette association. Le Covid ayant perturbé la réalisation de ce projet, il est de nouveau à l’ordre du jour.

« Quand l’association Histoire et Patrimoine m’a contacté pour la réfection du Parcours historique qu’elle avait mis en place en 2004, j’ai vu l’opportunité d’intégrer ce projet avec celui d’Intention Publique » précise Catherine Lemaire.

En quoi consiste le « Projet intention publique » ?

C’est un projet de pratique d’éducation artistique et culturelle sur Saint-Christophe. L'objectif est de créer des actions en lien avec les habitants par :

  • Une participation avec les enfants de l’école
  • La création d’inscriptions artistiques pour singulariser la commune en s’inspirant de son histoire et de sa toponymie (ses lieux-dits).
  • Une réflexion sur « Comment accueillir au mieux les nouveaux habitants afin de leur donner l’envie de s’intégrer et de s’impliquer rapidement dans la vie du village ?».

cette démarche s’inscrivant dans une participation de tous les acteurs locaux : la population, les associations, l’école, l’EHPAD…

« La spécificité du parcours historique peut s’avérer complémentaire par rapport aux deux autres : le parcours artistique et le déplacement doux. »

En quoi consiste le « parcours artistique » ?

Des ateliers seront organisés pour les enfants et porteront sur des thématiques propres à la commune comme indiqué précédemment. Ces réalisations pourront être exposées dans les rues du village, décorer un vieux mur,…et, éventuellement, servir de base à un spectacle de rue !

Le cheminement envisagé est de pouvoir toucher toutes les tranches d’âges de la population. « Nous espérons que tous les Christophoriens s’approprieront ce projet et s’y impliqueront afin de créer une dynamique autour d’Histoire et Patrimoine, des animations culturelles et de l’espace « jardin de soins » sur lequel l’école pourra s’appuyer pour certaines de ses activités. »

Parlons du « jardin de soins ».

Cet espace sera aménagé en prolongement du Pôle Santé et donc à proximité de l’EHPAD et du futur lotissement, et accessible à pied. Un cheminement doux formant une boucle permettra de s’y déplacer et, le long du parcours, plusieurs petits carrés formés de caissons à hauteur d’un adulte y seront installés. Les enfants ne seront pas oubliés. Chaque thématique ayant son espace propre et en lien avec la mémoire des 5 sens (vue, toucher, goût, odorat, ouïe):

  • L’espace potager
  • L’espace panoramique
  • L’espace social avec pergola, sièges pour se reposer et discuter
  • L’espace sensoriel où, par exemple, les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer pourraient par les odeurs connues raviver leur mémoire
  • L’espace fruitier où les goûts peuvent aussi avoir un effet bénéfique sur certains
  • Le carré des plantes aromatiques pour stimuler l'odorat.

Cet espace, créé en suivant les conseils de M. Mégret qui préconise le choix d’espèces rustiques et anciennes dans ce jardin, aura vocation à être un espace ressource, lien de la sociabilité intergénérationnelle.

Ce projet de parcours partagés à Saint-Christophe, qu’il soit patrimonial, artistique ou botanique, ne pourra vivre que par la participation active de la population et le respect de chacun pour ce qui est conçu et mis en place.

Les élus, Catherine Lemaire et André Lascaud à côté du planimètre qui sera déplacé, en compagnie de Michel et Claudie Mirault, membres d'Histoire et Patrimoine

Les élus, Catherine Lemaire et André Lascaud à côté du planimètre qui sera déplacé, en compagnie de Michel et Claudie Mirault, membres d'Histoire et Patrimoine

Avancement de la rénovation du parcours patrimonial dans le bourg et de son allongement hors agglomération

Tous les écrits pour les plaques sont prêts. Les 6 nouvelles plaques concernant des sites hors agglomération (Vaudésir, Bas Sion, le Pigeonnier, le moulin Basset, la Chartrie et le Clos Saint Gilles) seront identiques aux plaques existantes. L'association "rayonnement de Vaudésir" a été associée au projet.

Plusieurs devis ont été fournis en mairie. L’entreprise choisie aura tous les éléments en main avant sa fermeture estivale pour pouvoir, dès sa reprise, se mettre au travail. Un site, au-dessus des Justices, a été retenu pour y installer la table d'orientation et un coin pique-nique. Le planimètre, quant à lui, sera déplacé et nettoyé pour être plus visible.

Mme le Maire souhaite faire créer un fléchage spécifique à la commune de Saint-Christophe. Les élus en charge du dossier sont très impliqués et tout sera mis en œuvre pour que le parcours historique soit inauguré pour les Journées du Patrimoine.

Coût global du projet

Plan de financement global : 37 664 € HT

Demande de subventionnement de 80% par Leader + pour le côté innovant du projet.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages