Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2021 1 05 /04 /avril /2021 13:46

Hier, en début d’après-midi, nous nous étions fixé pour but de randonnée pédestre, d’aller voir en quel état se trouvait la passerelle métallique qui enjambe le Nais depuis la fin du XIXe siècle, au lieu-dit « Le Gué de Cornebœuf ».

La passerelle est encore bien solide ! Nous l'avons testée !
La passerelle est encore bien solide ! Nous l'avons testée !

La passerelle est encore bien solide ! Nous l'avons testée !

 

Nous l’avons trouvée sans trop de difficulté même si pour l’atteindre il n’existe pas de chemin communal ce qui est malgré tout assez bizarre quand on sait qu’elle fut installée en cet endroit par la municipalité de l’époque.

Voici d’ailleurs la délibération municipale en date du 6 février 1898 qui en fait foi : « Le Conseil Municipal considérant que la planche permettant de traverser l'Escotais au Gué de Cornebœuf est très vétuste, donne son accord pour la construction d'une passerelle métallique. Cette construction est confiée à M. Carré, serrurier à St Christophe. (Coût 224 F dont 142 F à la charge de la commune et 82 F recueillis par souscription). »

 

Affluence au "Gué de Cornebœuf ! (carte postale ancienne parfois légendée : un coin où l'on s'amuse")

Affluence au "Gué de Cornebœuf ! (carte postale ancienne parfois légendée : un coin où l'on s'amuse")

Sur cette carte postale ancienne, nous constatons que ce lieu était très fréquenté par les enfants qui, avec de grosses pierres avaient aménagé un barrage leur permettant d’obtenir un petit plan d’eau.

Actuellement, à part les pêcheurs, peu de personnes connaissent ce lieu, qui, avec quelques aménagements pourrait figurer sur un parcours de randonnée.

Différentes prises de vue
Différentes prises de vue
Différentes prises de vue

Différentes prises de vue

En poursuivant notre périple, nous sommes passés à proximité d’un autre lieu à caractère historique, le manoir du Bas-Sion qui vient d’être bien mis en valeur par ses nouveaux propriétaires.

Ensuite, nous avons pris le chemin du retour en changeant de rive. Sur notre après-midi, nous avons parcouru près de 10 km, avec un temps encore un peu estival !

 

Pour plus de détails :

Lien vers le site : Le patrimoine bâti et paysager en danger - saint-christophe-sur-le-naiss jimdo page! (jimdofree.com)

Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 22:06

Profitant d’une belle matinée printanière, les membres de la commission « Parcours patrimonial » de l’association « Histoire et Patrimoine » se sont déplacés sur les lieux pour faire un point de l’état général du parcours existant et relever les quelques modifications qui pourraient être apportées au parcours initial.

Ce dernier, créé en 2004, par Anne Riou, chargée de mission au Pays Loire Nature, avait été bien subventionné et avait servi de déclencheur pour la création de parcours identiques dans de nombreuses communes de l’ex canton de Neuvy-le-Roi, sous l’égide de Catherine Côme, alors présidente de la Communauté de Communes. Une charte graphique avait défini les caractères communs à tous les dépliants édités à l’époque.

Cette reconnaissance du parcours historique s’inscrit dans les grands projets de l’association dans le cadre des festivités prévues pour ses 20 ans, au mois de novembre prochain, en lien avec la municipalité qui a inscrit ce projet dans ses réalisations à venir.

Le dépliant permettant de suivre le parcours, dans la collection "Patrimoine et Paysages du Pays Loire Nature

Le dépliant permettant de suivre le parcours, dans la collection "Patrimoine et Paysages du Pays Loire Nature

La question que se sont posés les membres de l’association est : « Doit-on reprendre le parcours à l’identique en remplaçant les plaques devenues illisibles, modifier en partie le texte de certaines, modifier le parcours ou en créer un nouveau ? » Quelle que soit la décision retenue, une modification s’impose : l‘emplacement du panneau de départ du parcours. Quelques idées, en lien avec les nouveaux supports touristiques, ont été émises comme, par exemple ajouter un QR code qui, comme pour le panneau commémoratif de la Grande Guerre, renverrait vers des explications plus complètes sur le site de l’association.

Le plan tel qu'il apparaît également sur le panneau de départ avec le point P devant le Foyer.

Le plan tel qu'il apparaît également sur le panneau de départ avec le point P devant le Foyer.

Lors de l’arrêt à « La porte percée » le regard s’est porté sur « l’impasse des douves » qui empruntait autrefois la sympathique et originale voie qui avait été creusée dans la falaise d’où le patronyme du site.

Les membres de la commission devant la maison à "La Porte percée"

Les membres de la commission devant la maison à "La Porte percée"

Les 4 membres de la commission en charge de ce projet au sein de l’association ont fait le point sur toute la documentation en leur possession quant à la création du parcours initial en 2004 : textes, photos, plans, ce qui, si besoin, permettrait lors d’échanges avec les élus en charge de ce dossier, de finaliser le projet et, éventuellement, au concepteur retenu par la municipalité, de pouvoir lancer sa réalisation rapidement.

« Histoire et Patrimoine » très sensible au fait que les élus aient aussi à cœur de réhabiliter ce parcours permettant de mieux connaître notre village, est prête à travailler de concert avec la commission concernée.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 09:45

Samedi après-midi, l’association Histoire et Patrimoine recevait une partie de ses adhérents pour son assemblée générale, avec autorisation de la préfecture et dans le respect des normes sanitaires. Le nombre de participants étant limité, c’est donc devant un parterre assez réduit que furent déroulés les différents points à l’ordre du jour.

Un auditoire clairsemé
Un auditoire clairsemé

Un auditoire clairsemé

Philippe Larus, président de l’association, remercia tout d’abord la municipalité pour le prêt de la salle et  du matériel audio puis souhaita la bienvenue aux personnes présentes parmi lesquelles se trouvait Emmanuel Couratin, 3ème adjoint, pour représenter la mairie.

Avant de passer au bilan des activités de l’année écoulée, un petit hommage fut adressé à deux membres de l’association disparus en 2020 : Guy Bodeven qui fut longtemps un membre actif du conseil d’administration et Gérard Rondeau, qui apporta souvent son aide lors des manifestations de l’association en mettant à sa disposition de nombreux documents lui appartenant.

Quelques membres du bureau pendant le déroulement de l'AG
Quelques membres du bureau pendant le déroulement de l'AG

Quelques membres du bureau pendant le déroulement de l'AG

Michel Mirault, le secrétaire, présenta ensuite le bilan des activités, en nombre réduit, à cause de la pandémie.

Un support visuel permit de se rappeler les quatre manifestations à l’actif de l’association : le forum et les Journées du Patrimoine en septembre, la conférence sur « La justice en Touraine au XVIIIe siècle » par Fabrice Mauclair, en octobre et la participation au Marché de Noël, initié par la mairie et les commerçants locaux, en décembre.

Ce fut ensuite au trésorier, David Bonnaud-Doyen, de présenter le bilan financier de 2020, qui se termine par  un solde légèrement créditeur.

Les bilans d’activité et financiers furent acceptés à l’unanimité.

Un public attentif
Un public attentif

Un public attentif

Puis, le président reprit le micro pour présenter les projets de l’année en cours, année qui se terminera par une manifestation très importante pour fêter les 20 ans de l’association.

Projets pour 2021

-vendredi 26 mars, 20 h 30 : Conférence par Thierry Albert-de Rycke : La faïence de Saint-Christophe et son essor en Touraine au XVIIIe siècle

-dimanche 9 mai : Randonnée à la découverte de Coëmont avec l’association « Notre patrimoine et vous »

-vendredi 9 juillet à 18 h : promenade crépusculaire, À la découverte de quelques caves, cours et jardins

-samedi 18 et dimanche 19 septembre : Journées du Patrimoine avec peut-être l’inauguration du parcours du Patrimoine restauré. Emmanuel Couratin a fait un point sur le travail déjà entrepris par la municipalité sur ce sujet.

Et, pour terminer l’année de façon festive, pour ses 20 ans (création le 27 janvier 2001), Histoire & Patrimoine proposera une semaine d’animations du 12 au 20 novembre 2021 avec des expositions, des conférences, un rallye, une rétrospective des diverses animations proposées au cours de ces 20 années et un dîner de clôture. Nous aurons l’occasion d’en reparler ultérieurement.

Toutes ces manifestations et les dates et horaires retenus seront bien évidemment tributaires des normes sanitaires en vigueur et pourront donc être modifiés ou annulés.

Chaque responsable présenta en quelques mots la manifestation qu’il ou elle animera au cours de cette année 2021.

Le visuel choisi pour annoncer les manifestations des 20 ans d'H&P

Le visuel choisi pour annoncer les manifestations des 20 ans d'H&P

Conseil d’administration

Jean De Rycke ayant souhaité quitter le CA, Brigitte Weiss, candidate fut élue à l’unanimité.

Composition du CA

 

Président : Philippe Larus

Vice-président : Fabrice Mauclair

Secrétaire : Michel Mirault

Secrétaires adjointes : Claudie Mirault, Monique Royer

Trésorier : David Bonnaud-Doyen

Trésorière adjointe : Françoise Vivien-Doyen

Régisseur : Thierry Albert-De Rycke

Membres

Brigitte Bonnaud-Doyen

Marie-Christine Brunard

Monique Mauclair

Lionel Royer

Brigitte Weiss

Et, avant de lever la séance, Philippe Larus, remercia à nouveau toutes les personnes qui apportent leur soutien à Histoire &Patrimoine et regretta de ne pouvoir (Covid oblige) partager le verre de l’amitié qui clôture habituellement les différentes manifestations de l’association .

 

Les membres du CA (3 absentes)

Les membres du CA (3 absentes)

Pour retrouver Histoire et Patrimoine

Site : http://histoire-patrimoine.jimdofree.com/

Page Facebook : Histoire et Patrimoine Saint-Christophe-sur-le-Nais

Contact : 02 47 29 33 18

Messagerie : histoire.patrimoine37@laposte.net

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 14:42

Pour terminer notre séjour, notre dernier après-midi fut consacré à un safari en 4X4 à travers les paysages camarguais, à la rencontre des taureaux et des chevaux.

 

Carnet de voyage : La côte languedocienne, la Camargue gardoise

Terre de marais et de roseaux, la Camargue offre une grande diversité de paysages et une faune aviaire riche. Elle constitue une zone de transit pour de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs.

Un aperçu du paysage camarguais
Un aperçu du paysage camarguais
Un aperçu du paysage camarguais
Un aperçu du paysage camarguais

Un aperçu du paysage camarguais

Les flamands roses occupent les espaces humides et, pour la plupart, il n’y a plus de migration. Ils se sont sédentarisés.

 

Les flamands roses
Les flamands roses
Les flamands roses

Les flamands roses

Les hérons blancs (grandes aigrettes) et gris ainsi que les cygnes sont très présents dans le paysage.

Cygne et héron posant pour la photo !
Cygne et héron posant pour la photo !

Cygne et héron posant pour la photo !

Les taureaux et les chevaux sont bien visibles dans le paysage camarguais souvent accompagnés par des hérons blancs et des cygnes.

Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés
Les taureaux et leurs compères ailés

Les taureaux et leurs compères ailés

Et les chevaux camarguais
Et les chevaux camarguais
Et les chevaux camarguais

Et les chevaux camarguais

Dans la campagne, nous avons remarqué des « cabanes » qui étaient les demeures des Camarguais de condition modeste forcés, dans un pays sans pierre, d’utiliser les matériaux essentiellement trouvés sur place. Aujourd'hui, bien restaurées, ces "cabanes " abritent des gens moins modestes qu'autrefois.

Des " cabanes" bien restaurées
Des " cabanes" bien restaurées
Des " cabanes" bien restaurées
Des " cabanes" bien restaurées

Des " cabanes" bien restaurées

Autre curiosité rencontrée lors de nos promenades, la croix camarguaise. C'est un symbole de cette région créé en 1926 par le peintre Hermann-Paul, à la demande du marquis Folco de Baroncelli pour représenter la « nation camarguaise » de gardians et de pêcheurs.

Voici une croix camarguaise

Voici une croix camarguaise

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 15:41

Je rouvre mon carnet de voyages pour effacer un peu la grisaille ambiante. Je vous emmène aux Saintes-Maries de la Mer.

Le village des Saintes-Maries de la Mer, terre d’accueil, de tradition et de pèlerinage, est construit entre ciel et mer, là où le Rhône embrasse la Méditerranée. Site de légende, son rivage accueillit, à l’aube de la chrétienté, Marie Jacobé, Marie Salomé et leur servante Sara, chrétiennes persécutées fuyant la Palestine sur une barque sans gouvernail.

Marie Salomé et Marie Jacobé visibles dans l'église

Marie Salomé et Marie Jacobé visibles dans l'église

L’église domine le village et est visible à 10 km à l’intérieur des terres. Il s’agit d’une véritable forteresse, formée d’une nef unique et droite, sans ornement et haute de 15 mètres. Le toit est entouré d’un chemin de ronde avec créneaux et mâchicoulis et servit de tour de guet. L’église fortifiée, telle qu’elle se dresse aujourd’hui, date des XIe et XIIe siècles, les deux dernières travées ayant toutefois été refaites en partie au milieu du XVIIIe siècle. Le clocher a subi de son côté de nombreuses réfections, l’état actuel datant de 1901.

L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer
L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer

L'églisr fortifiée des Saintes-Maries de la Mer

Le port de plaisance des Saintes-Maries-de-la-Mer - Port-Gardian dispose d'une capacité d'accueil de 373 bateaux sur pontons. Il propose aussi un espace visiteurs pour des escales avec 40 places disponibles. Le port est réservé aux bateaux de moins de 17 m. Le tirant d'eau maximum est de 3 m.

Le port des Saintes-Maries de la Mer
Le port des Saintes-Maries de la Mer
Le port des Saintes-Maries de la Mer

Le port des Saintes-Maries de la Mer

En Camargue, Crin Blanc est le chef d’un troupeau de chevaux camarguais en liberté. Un jour, il se fait capturer par les hommes. Mais, il réussit à s’échapper. De caractère intrinsèquement sauvage, il ne peut être apprivoisé que par Folco, un petit garçon partageant ce même trait de caractère. Une profonde amitié va alors naître entre les deux protagonistes.

Crin Blanc occupe une place privilégiée sur un rond-point à l'intérieur de la ville.

Crin Blanc occupe une place privilégiée sur un rond-point à l'intérieur de la ville.

Prochaine étape, la découverte de la Camargue gardoise.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 14:11

Lors  de notre balade sur les remparts, nous avons pu découvrir une partie des réserves de sel de la compagnie des « Salins du Midi » qui commercialisent le sel « La Baleine ».

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Les salines d’Aigues-Mortes ont été exploitées dès l’Antiquité et attirèrent pêcheurs et sauniers dans ce lieu insalubre. Au VIIIe siècle, des moines bénédictins y établirent une abbaye et s’y installèrent pour exploiter cette denrée précieuse, le sel. Les salines restèrent longtemps une des principales richesses de la ville.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Récolté mécaniquement de nos jours, le sel est amoncelé en de scintillantes « camelles » avant d’être conditionné. Récolté à Aigues-Mortes par les Salins du Midi, ce sel est exclusivement réservé à l’usage alimentaire.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Les salines attirent de très nombreux oiseaux.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 15:00

« Vaisseau de haut bord » (dixit Châteaubriand), "échoué entre étangs, salines, marais et canaux, Aigues-Mortes apparaît comme un mirage dressant ses longues murailles."

C’est en petit train que nous avons pris notre premier contact avec la ville. Nous avons longé les remparts par l’extérieur avant de pénétrer à l’intérieur de la ville.

Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)

Les fortifications furent édifiées à partir de 1270, en pierre de Beaucaire, et sont un bel exemple de l’architecture médiévale du XIIIe siècle. Elles dessinent un grand quadrilatère dont les murs, surmontés d’un chemin de ronde, sont flanqués de tours. Les plus fortes, placées aux angles et aux portes principales, sont couvertes de terrasses comprenant deux salles voûtées.

Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)

La porte de la Reine, appelée ainsi depuis l’entrée d’Anne d’Autriche accompagnant Louis XIII en 1622, se trouve sur le front Est des remparts.

Porte de la Reine

Porte de la Reine

La tour de Constance fut érigée en 1242 par Saint Louis pour abriter la garnison du Roi. Son diamètre est de 22 m, sa hauteur au sommet de la lanterne 33 m et l’épaisseur des murs à la base 6 m.

Au rez-de-chaussée, on trouve la salle des gardes. Au 1er étage, on accède à la sale des chevaliers dans laquelle, au XVIIIe siècle, on emprisonna les protestantes. Puis, au-dessus, se trouve la terrasse qui offre une belle vue sur les alentours et permettait donc de repérer les éventuels assaillants

La tour de Constance
La tour de Constance
La tour de Constance
La tour de Constance

La tour de Constance

C’est à pied que nous avons fait le tour des remparts, sur le chemin de ronde (1,600 km). À intervalles réguliers, des latrines étaient à la disposition des soldats. De là-haut, de belles vues s’offraient à nous sur les environs mais aussi sur l’homogénéité des toits de la ville. Nous avons pu pénétrer dans des  tours où quelques animations étaient proposées aux visiteurs.

Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde

Le tour des remparts sur le chemin de ronde

Les rues de la ville close sont bordées de boutiques de souvenirs. La chapelle des Pénitents Gris est  l’une des plus anciennes chapelles de Camargue et du département du Gard (XIVe siècle). Elle fut reconstruite après les guerres de religion, sur le même emplacement que le premier édifice, et elle fut consacrée le 6 mars 1611.

La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.
La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.
La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.

La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2020 3 25 /11 /novembre /2020 14:17

Poursuivons notre découverte par la visite du Grau-du-Roi.

Construite de part et d’autre d’une brèche dans le cordon littoral, un grau, entre l’embouchure de la Virdoule et du Rhône, cette ville est un quadrillage de rues bordées de maisons basses. Le centre névralgique reste le canal avec son pont tournant, ses pontons et le vieux phare coiffé de son campanile.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi

Des bateaux de pêche sont amarrés le long des quais bordés de restaurants où fruits de mer et poissons figurent au menu.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi

Installé devant son bateau, un pêcheur découpe un thon, produit de sa pêche du jour et sa femme en assure la vente. Nous leur en avons bien sûr acheté une belle darne ! D'autres refont le plein du bateau avant d'aller s'amarrer.

Retour de pêche
Retour de pêche
Retour de pêche

Retour de pêche

Un peu plus loin, se trouve un petit port de plaisance avec seulement quelques bateaux.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 10:46

Après une semaine passée dans le Haut Var, nous avons poursuivi notre séjour dans le Sud-Est, au bord de la Grande Bleue. C'est à La Grande-Motte, au camping GCU, que nous nous sommes installés pour cette deuxième semaine. Situé à 10 minutes à pied du centre, la position était idéale pour visiter la ville.

Notre première découverte fut pour le port, encadré par les pyramides, qui peut accueillir 1540 bateaux.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte
Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte
Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte
Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte

De part et d'autre du port, de longues plages de sable s'étirant sur plus de 6 km,  parfaitement équipées, invitent au farniente et à la baignade.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte
Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte

Cette ville, créée entièrement en 1965 par Jean Balladur, le frère d'Édouard, décriée par certains, ne manque pas d'atouts. De très nombreux espaces verts en font une ville jardin. Ses bâtiments à l'architecture innovante se présentent sous forme de pyramides alvéolées exposées au midi. Prévue pour être une cité de villégiature, elle abrite désormais beaucoup de résidents à l'année. Elle est labellisée "Patrimoine du XXe siècle" !

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 13:07

Situé sur un plateau rocheux tombant à pic, Tourrette-sur-Loup est un curieux village fortifié dont les maisons extérieures forment le rempart.

Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup

Ce site possède une richesse architecturale originale articulée autour d'une artère centrale en demi-lune. Village secret, il ne dévoile son mystère qu'une fois franchies les portes situées de chaque côté de la place.

Vieux pont sur le Loup, ancienne porte et passages voûtés, vestiges du passé médiéval du village.

Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup

Les pittoresques ruelles étroites et escarpées abritent de nombreuses échoppes et ateliers où les artisans et artistes proposent aux visiteurs de découvrir des œuvres insolites et uniques.

De charmantes ruelles mais pas faciles d'accès !

Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup

Ce village médiéval mérite le détour !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages