Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2022 5 24 /06 /juin /2022 11:55

Après deux années marquées par la pandémie liée à la Covid 19, en cette année 2022, l’association « Histoire et Patrimoine » a repris l’ensemble de ses manifestations. Après son assemblée générale fin janvier, la sortie de son troisième livre en mars, la découverte de Coëmont en mai, l’association vous invite à sa 17ème randonnée crépusculaire.

Ce sera l’occasion de déambuler dans les rues du village afin de découvrir une partie du patrimoine discret, qu’il soit privé ou communal.

Curiosités, jardins ouverts, belles demeures sont au programme. Sur chaque site, l’association vous proposera courte lecture ou saynète interprétée par les membres de l’association.

Si les conditions sanitaires le permettent, possibilité de dîner ensemble, au foyer ou en extérieur (repas tiré du sac), après le verre de l’amitié qui vous sera offert.

Rendez-vous devant l’espace socioculturel Le Foyer, le vendredi 8 juillet, à 18 h.

Contact : mail : hp.scsln@gmail.com ou tél : 02 47 29 33 18

Saint-Christophe-sur-le-Nais : "Histoire et Patrimoine" vous convie à une promenade crépusculaire dans le village
Partager cet article
Repost0
24 juin 2022 5 24 /06 /juin /2022 10:38

L’association castélorienne de randonnée pédestre, Pédibus, avait convié ses adhérents à une randonnée en dehors des chemins habituels pour marquer la clôture de cette saison redevenue enfin normale après les deux années de pandémie.

C’est donc à Couture-sur-Loir, aujourd’hui Vallée de Ronsard, devant le manoir de la Possonnière, qu’une quinzaine de marcheurs s’est retrouvée pour une randonnée de 7,500 km, sans difficulté particulière, choisie par la présidente, Michelle Cerneau, pour que tous puissent y participer.

Prêts pour le départ !

Prêts pour le départ !

Après une montée pour atteindre le haut du coteau, de belles vues s’offrirent aux regards : le château de La Flotte, un paysage verdoyant, des vergers aux arbres fruitiers déjà chargés de fruits magnifiques (pêches, pommes, noix), mais aussi au feuillage curieux. Renseignement pris auprès du propriétaire des lieux, c’étaient des plaqueminiers, arbres à kakis, peu courants dans nos régions !

Lors de la randonnée
Lors de la randonnée
Lors de la randonnée
Lors de la randonnée
Lors de la randonnée
Lors de la randonnée

Lors de la randonnée

Sur le chemin du retour, devant une propriété assez importante, La Denisière, un panonceau attira l’attention des marcheurs, toujours prêts à s’instruire, même en randonnée. Ce manoir datant de la fin du Moyen Âge fut lié à la famille de Ronsard. Et, au XVème siècle, un assassinat y fut perpétré !

Le manoir de  La Denisière

Le manoir de La Denisière

La matinée s’achevant, les participants reprirent leurs véhicules en direction de l’Île verte, sise au bord du Loir, pour un très sympathique pique-nique dans un magnifique cadre de verdure. L’apéritif, un petit vin local, fut offert par l’association, avant que chacun ne sorte ses victuailles pour se sustenter. Puis, une ronde des desserts succéda aux préparations culinaires, et chacun put apprécier les talents de certains marcheurs : tarte aux abricots, meringues, cake tout chocolat, cannelés, …

Sur l'Île verte
Sur l'Île verte
Sur l'Île verte
Sur l'Île verte

Sur l'Île verte

Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...

Début des agapes : l'apéro...

Le pique-nique...
Le pique-nique...
Le pique-nique...
Le pique-nique...
Le pique-nique...
Le pique-nique...

Le pique-nique...

... et, la tarte de Georges !
... et, la tarte de Georges !
... et, la tarte de Georges !

... et, la tarte de Georges !

 Heureusement, il n’y avait pas de marche au programme de l’après-midi mais une visite guidée du manoir de la Possonnière, demeure du poète Pierre de Ronsard, où il naquit en 1524, propriété de la communauté d’agglomération du Vendômois.

Le manoir de La Possonnière
Le manoir de La Possonnière
Le manoir de La Possonnière

Le manoir de La Possonnière

C’est une charmante demeure du XVe siècle construite en pierre de tuffeau typique de la région du val de Loire. Les marcheurs, sous la conduite d’une guide remarquable, furent séduits par l’élégance de l’architecture et le calme des jardins. Quelques frais ombrages et les parties troglodyiques permirent de mieux supporter la chaleur de nouveau présente en ce début d’après-midi. Restauré et remanié au XIXe siècle, le manoir de la Possonnière a tout de même conservé tout le charme de la Renaissance.

Visite guidée
Visite guidée
Visite guidée
Visite guidée

Visite guidée

En 2020, les jardins furent réaménagés. Ils sont librement inspirés du style et du vocabulaire de la Renaissance. On y retrouve une roseraie, un labyrinthe, un bosco, une chambre de verdure, une pergola, un potager…

Les jardins...
Les jardins...
Les jardins...
Les jardins...
Les jardins...

Les jardins...

Et, bien évidemment, sur l’un des murs, un rosier « Ronsard » étalait ses tiges et ses roses y mettaient quelques touches discrètes de couleur !

Le rosier "Ronsard"

Le rosier "Ronsard"

Après cette journée à la fois "sportive" et culturelle, dans la tradition des activités de Pédibus, chacun des participants reprit le chemin du retour en se donnant rendez-vous pour le dernier jeudi du mois qui clôturera réellement la saison 2021-2022 !

Partager cet article
Repost0
13 juin 2022 1 13 /06 /juin /2022 15:50
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Prochaines Animations le 18 juin (rappel)
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Prochaines Animations le 18 juin (rappel)
Partager cet article
Repost0
8 juin 2022 3 08 /06 /juin /2022 16:57

Ensemble Amarante 

Duo de violes de gambe 

Françoise Enock et Nina Rouyer 

 

Françoise Enock et Nina Rouyer se rencontrent lors d’un concert à Paris, en 2016. Puis un  projet autour de la musique anglaise de la fin de la période élisabéthaine pour consort  rassemble les deux gambistes et leur permet de partager leur passion pour la musique du  début du 17ème siècle. 

À la suite de cette rencontre musicale, elles décident de travailler ensemble et de monter un  premier programme de musique anglaise pour 2 basses de violes autour de compositeurs tels  que Tobias Hume, de John Dowland. Riches de cette collaboration elles se lancent alors  dans le répertoire anglais, anonyme publié et manuscrit inédit, ainsi que dans l’exploration  du répertoire à deux basses de violes de l’Europe du 17eme siècle. 


«  Captain Hume »

Cette fois-ci accompagnée de leur complice, le comédien Éric Malgouyres, nos  deux amies présentent « Captain Hume ». Un spectacle truculent, drôle,  pittoresque, et touchant autour du personnage de Tobias Hume : Mercenaire – gambiste – compositeur écossais ayant vécu sous le règne d’Elizabeth 1er d’Angleterre. Ce personnage haut en couleur vit de son épée, traverse les mers  pour aller guerroyer aux quatre coins de l’Europe la viole sur les genoux, les  vertus du tabac en bouche, et toujours prêt à louer son épée contre quelques  pièces d’or. 

 

Ce spectacle aura lieu le 18 juin, à 18 h 30, au Manoir du Bas-Sion.

Gratuit


 

Pour en savoir plus, ouvrir le fichier ci-dessous

Pour en savoir plus, ouvrir le fichier ci-dessous

Concert de slam

18 juin 2022 à 16 h 30

Manoir de Vaudésir

Gratuit

POEZYK Re-naissance fait se rencontrer la poésie vivante contemporaine Spoken word - Slam et la musique baroque, ancienne et traditionnelle.

Des poèmes axés sur la condition humaine, la langue des oiseaux, l’alchimie et la philosophie de Sophia Perennis dans un conte mystique, un objet singulier hors du temps, universel et humaniste.

Voyage d’images, de sons et de sensations, concept sonore unique qui traverse les sentiments comme les époques, qui questionne sur ce qu’est notre langue poétique aujourd’hui tout en s’inspirant de 500 ans de renaissance pour faire briller à nouveau les lumières dans la nuit, comme des espoirs qui ne s’éteignent pas, comme la couleur des étoiles. PoéZYk Re-naissance, clair-obscur littéraire et musical où chaque art est mis en valeur par l’autre.

 

Pour en savoir plus sur ce groupe, ouvrir le fichier joint

Pour en savoir plus sur ce groupe, ouvrir le fichier joint

Partager cet article
Repost0
29 mai 2022 7 29 /05 /mai /2022 10:14

Le Clos Saint Gilles ouvre ses portes au public du 3 au 12 juin 2022, pour des visites gratuites du jardin chaque après-midi. de 14 à 19 h, en compagnie de Jean et Thierry.

Rosiers, lavandes, arbustes fleuris, douves ornées de plantes aquatiques, agrémenteront votre parcours parmi les arbres.

Exposition du sculpteur Aimeric Vallée, plantes méditéranéennes présentées à la vente par PALMIFLORA, lecture avec accompagnement musical, conférence et concert (tombola avec 2 places à gagner) animeront toute cette semaine de célébrations dans ce jardin en Touraine.

Un salon de thé éphémère sera à votre disposition pour une pause gourmande sur ces 10 jours d'ouverture.

Programme détaillé et renseignements :

www.gatine-racan.fr

https://blog.unjardinaupaysderacan.com/

Tél 06 31 98 59 99

 

Jean, un des propriétaires jardiniers, devant un rosier Ghislaine de Féligonde.

Jean, un des propriétaires jardiniers, devant un rosier Ghislaine de Féligonde.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2022 3 25 /05 /mai /2022 11:51

Le Tertre des Belles Filles permet de regagner la rue nationale avec un arrêt juste avant pour observer un mur très haut au fond de la cour d’une maison et en appareillage assez ancien. Cette observation a été le point de départ pour une autre richesse patrimoniale de ce hameau.

Voici le mur qui a intrigué nos historiens locaux

Voici le mur qui a intrigué nos historiens locaux

Le prieuré de la Madeleine

Les visiteurs empruntent alors la rue de la Madeleine et marquent un temps d’arrêt devant une belle maison assez récente portant une plaque « La Madeleine ». Notre guide nous fait remarquer qu’en regardant dans la cour de cette maison, on peut remarquer qu’elle a été construite sur une ancienne habitation troglodytique jouxtant une grange également construite dans la roche. « C’était, d’après les plans que nous avons retrouvés, la maison dite du jardinier, ou régisseur, du prieuré de la Madeleine. Cette partie se trouvait juste à l’entrée du prieuré dont il reste, à l’entrée du domaine, un pilier et un gond. La grande maison carrée sur la droite était à l’origine le pigeonnier du prieuré. Tous les boulins sont conservés derrière la maçonnerie. »

Explications devant la maison "La Madeleine"
Explications devant la maison "La Madeleine"
Explications devant la maison "La Madeleine"

Explications devant la maison "La Madeleine"

Un autre pigeonnier, plus modeste mais très ancien est visible sur le mur d’une maison. Notre guide nous signale que nous nous trouvons maintenant sur la terrasse située au-dessus du grand mur que nous avions remarqué en bas. De nombreuses cavités sont visibles dans la falaise. D’après le plan du prieuré, nous pouvons identifier la boulangerie, les écuries et la chapelle.

 

« L’histoire de ce prieuré remonte à l’an 1040. Il faisait partie de l’abbaye du Ronceray à Angers où, en 1028, Foulques Nerra fit partie des donateurs qui faisaient des offrandes pour le salut de leur âme ! À cette époque, un prieuré avait à la fois, une vocation religieuse et économique. Longtemps, l’implantation du prieuré a posé problème. Pour certains, c’était face au château, pour d’autres, au niveau de la rue de la Madeleine. Grâce à la ténacité dans les recherches, on est maintenant sûr de l’emplacement. Le choix du nom "la Madeleine" pour la rue avait bien un lien avec le prieuré.

Nos différentes recherches nous ont appris que Gervais de Château du Loir, fils et héritier d’Hamon, 1er seigneur de Château-du-Loir, naquit sur un coteau en 1007, au-dessus du Loir, à la Cour d’Hamon. C’est ce seigneur qui a fait construire le 1er château du Loir, un manoir au départ qui devint par la suite un prieuré. Gervais fut élu évêque du Mans en 1035 puis devint archevêque quelques années plus tard. »

Michel montre le plan du prieuré et l'emplacement de la boulangerie, des écuries et de la chapelle
Michel montre le plan du prieuré et l'emplacement de la boulangerie, des écuries et de la chapelle
Michel montre le plan du prieuré et l'emplacement de la boulangerie, des écuries et de la chapelle
Michel montre le plan du prieuré et l'emplacement de la boulangerie, des écuries et de la chapelle

Michel montre le plan du prieuré et l'emplacement de la boulangerie, des écuries et de la chapelle

Après cette intéressante découverte, direction le château. Il faut traverser la route nationale construite seulement en 1760 pour emprunter la rue basse, ancienne rue principale du hameau, bordée de maisons et de commerces autrefois. Une très ancienne construction avec « pignon sur rue » attire le regard. Face à elle, se trouve une autre construction un peu plus récente qui se trouve être la base du château actuel.

Rue basse devant l'ancienne maison face au château
Rue basse devant l'ancienne maison face au château

Rue basse devant l'ancienne maison face au château

Nous pénétrons dans le parc et pouvons observer la façade sous la conduite de Dany Benoît.

Cette façade montre deux étapes distinctes de construction. L’ancienne demeure donnant sur la rue fut surmontée d’un étage de style néo-renaissance coiffé d’un toit à la Mansard.

La façade néo Renaissance construite sur l'ancienne maison et agrandie par la suite par les propriétaires Rousseau et Valleau dont les initiales sont visibles.
La façade néo Renaissance construite sur l'ancienne maison et agrandie par la suite par les propriétaires Rousseau et Valleau dont les initiales sont visibles.

La façade néo Renaissance construite sur l'ancienne maison et agrandie par la suite par les propriétaires Rousseau et Valleau dont les initiales sont visibles.

Plus tard, l’un des héritiers, Athanase Rendu, fils de Louise Valleau, fit ajouter un perron, créa un parc, une allée de platanes pour regagner la rue nationale.

Le perron de style second empire ajouté en 1870.

Le perron de style second empire ajouté en 1870.

Une promenade dans le parc nous a permis de découvrir de beaux paysages vers Dissay et Saint-Aubin avant d’arriver au pied du coteau où des cavités abritent des maisons troglodytiques. D'après le dernier acquéreur, Pierre Duchesne, dans cet abri vécurent des templiers. Des peintures et des graffitis sont visibles sur les murs. Ce lieu servait encore il y a peu de temps pour faire de bons repas entre amis.

Paysages vers Dissay-sous-Courcillon et Saint-Aubin-le-Dépeint
Paysages vers Dissay-sous-Courcillon et Saint-Aubin-le-Dépeint

Paysages vers Dissay-sous-Courcillon et Saint-Aubin-le-Dépeint

La maison troglodytique
La maison troglodytique
La maison troglodytique
La maison troglodytique
La maison troglodytique

La maison troglodytique

Et, pour terminer cette belle matinée, chacun put partager le verre de l’amitié sous les ombrages des magnifiques tilleuls.

Bel endroit pour le verre de l'amitié
Bel endroit pour le verre de l'amitié

Bel endroit pour le verre de l'amitié

J'ai été fascinée par la majesté et le décor naturel de ce tilleul ! À vous d'apprécier ou pas !
J'ai été fascinée par la majesté et le décor naturel de ce tilleul ! À vous d'apprécier ou pas !
J'ai été fascinée par la majesté et le décor naturel de ce tilleul ! À vous d'apprécier ou pas !
J'ai été fascinée par la majesté et le décor naturel de ce tilleul ! À vous d'apprécier ou pas !

J'ai été fascinée par la majesté et le décor naturel de ce tilleul ! À vous d'apprécier ou pas !

Un grand merci à nos guides de « Notre Patrimoine et Vous » pour nous avoir fait découvrir les trésors insoupçonnés de ce hameau et à Marie qui nous a ouvert les portes du château de Coëmont.

De G à D : Marie, Dany, Michel, Nicole, Gérard

De G à D : Marie, Dany, Michel, Nicole, Gérard

Fin de cette belle découverte

Partager cet article
Repost0
24 mai 2022 2 24 /05 /mai /2022 08:19
Le pont actuel avec une baignade de chaque côté

Le pont actuel avec une baignade de chaque côté

Le pont neuf, les baignades et le moulin Martinet

Après avoir traversé le Loir sur le pont actuel, c’est dans un terrain au bord de la rivière que les explications se poursuivirent. « Le moulin Martinet ou à foulon (XVIe siècle) est construit sur la « ville de Bonlieu », commune de Dissay-sous-Courcillon. Il possédait des arbres à came avec d’énormes maillets qui battaient les tissus pour les assouplir et les feutrer. En 1820, le propriétaire est ruiné, le moulin est racheté et devient une filature de coton. En 1830, il est agrandi, s’étend sur 3 étages et fait travailler 40 ouvriers. En 1847, un incendie se déclare et le moulin devient une scierie puis une usine électrique et, au début du XXe siècle, il produit de la glace puis, vers 1960, il devient une usine de galvano plastique. Aujourd’hui, c’est un gîte de pêche et son barrage produit de l’électricité.

Ce fut l’occasion de montrer les anciennes chaussées des moulins et les portes marinières dont il reste quelques traces dans des prés. La navigation est encore possible jusqu’à la Flèche. En 1492, 16 milliers d’ardoises destinées à la rénovation du château du Loir arrivèrent au port de Coëmont. Un lieu-dit, dénommé « port ardoise » fait état d’une ancienne chaussée.

Les randonneurs face au moulin Martinet et plan des chaussées et portes marinières
Les randonneurs face au moulin Martinet et plan des chaussées et portes marinières
Les randonneurs face au moulin Martinet et plan des chaussées et portes marinières

Les randonneurs face au moulin Martinet et plan des chaussées et portes marinières

Ce site abritait autrefois deux lieux  de baignade, un à gauche du pont et l’autre à droite, gérés par deux associations différentes. Plusieurs parmi les personnes présentes avaient fréquenté l’un de ces lieux et appris à nager dans le Loir.

Triste baignade : De retour d’une équipée à cheval, Geoffroy Plantagenet décida de se baigner dans la rivière et il mourut. Est-ce suite à une pleurésie ou à une hydrocution ? On ne sait pas. Son corps fut transporté au Mans et il fut enterré dans la cathédrale.

La rue des contestations

La rue des contestations

Les randonneurs abandonnèrent alors les bords du Loir pour prendre la direction du coteau par la mal nommée « rue du Cul Goron » dont le mot de 3 lettres est régulièrement effacé par ses habitants. Une petite explication au passage par nos historiens locaux : « Sur l’ancien cadastre, le nom de la parcelle était "Clos Goron" ce qui s’explique par le fait que les vignes recouvraient le coteau autrefois. Une même déformation se retrouve dans le nom de la rue au-dessus « tertre des Belles Filles » qui remplace celui plus ancien de "Belles Feuilles"!

Une petite halte a permis de voir l’avancement des travaux de la future voie verte qui empruntera l’ancienne ligne ferroviaire du Paris-Bordeaux !

Petit arrêt avant la montée du "Tertre des belles filles ".

Petit arrêt avant la montée du "Tertre des belles filles ".

à suivre.....

Partager cet article
Repost0
23 mai 2022 1 23 /05 /mai /2022 19:25

Coëmont, hameau de Vouvray-sur-Loir, se situe dans le département voisin de la Sarthe, et fait partie de la nouvelle commune dite Montval-sur-Loir. Ce hameau, très ancien, situé sur un axe de passage, possède un riche passé historique. C’est pour cette raison que l’association christophorienne « Histoire et Patrimoine » s’est rapprochée de « Notre Patrimoine et Vous », association vouvraysienne pour découvrir les trésors cachés de ce hameau que l’on traverse en ignorant tout des trésors qu’il recèle.

En attendant le départ de la randonnée
En attendant le départ de la randonnée
En attendant le départ de la randonnée

En attendant le départ de la randonnée

À 9 h 30, la cinquantaine de participants à cette randonnée culturelle était réunie devant le local des Restos du Cœur pour écouter tout d’abord les quelques mots de Philippe Larus, président d’H&P : « C’est avec un grand plaisir que nous voyons revenir cette manifestation de plein air, dans ce lieu, et ce à l’initiative de Lionel et Monique Royer qui nous ont permis de rencontrer Michel et Dany Benoît de NPV et de pouvoir ainsi découvrir un riche patrimoine méconnu, à proximité. »

 

Michel et Dany Benoît prirent ensuite la parole pour présenter leur association et le programme de la matinée.

« Notre Patrimoine et vous est une petite association qui compte 8 membres actifs à ce jour. Coëmont est situé à 2 km de Vouvray et compte autant d’habitants que le bourg principal. »

Dany Benoît présenta alors un plan que Michel commenta pour que chacun ait une idée du parcours découverte à suivre lors de la matinée.

Michel et Dany présentent le plan du parcours aux randonneurs
Michel et Dany présentent le plan du parcours aux randonneurs

Michel et Dany présentent le plan du parcours aux randonneurs

Le lavoir, le vieux pont et les moulins

La première halte a lieu quelques dizaines de mètres plus loin, au bord de la rivière. Michel et Dany, gravures à l’appui, content l’histoire liée à ce site : « Coëmont était autrefois un passage stratégique grâce à un pont en bois et pierre, dont il ne reste qu’une petite partie encore visible. Il était régulièrement emporté par les crues si bien que la décision de construire un nouveau pont, en pierre, fut prise en 1825. Pour pallier au coût très important, un péage exorbitant fut mis en place pour pouvoir l’emprunter et ce jusqu’en 1837 date à laquelle son montant diminua.

Un pont, au Moyen Âge, était synonyme de moulin.

Deux anciens moulins à blé, datant du XIIe siècle,  sont visibles : le moulin Pousset fonctionna jusqu’en 1975. Il est maintenant connu comme « moulin à images » grâce au musée qu’il abrite. Le moulin Saint-Jacques produisit de la farine jusqu’en 1868 date à laquelle il fut transformé en carderie et ouaterie (coton hydrophile). Il est actuellement en mauvais état.

Lavoir, moulin Pousset et vieux pont
Lavoir, moulin Pousset et vieux pont
Lavoir, moulin Pousset et vieux pont
Lavoir, moulin Pousset et vieux pont
Lavoir, moulin Pousset et vieux pont

Lavoir, moulin Pousset et vieux pont

Remarquez le lavoir. Son accès est interdit. Un projet de rénovation est en cours en lien avec l’ancien camping. Il existait un lavoir dans le bourg de Vouvray mais, vue la distance, il était nécessaire d’en implanter un ici. Un terrain fut acheté par la commune, un dossier monté et déposé à la préfecture. Après étude, il fut déclaré par les services préfectoraux que le terrain était sur du remblai donc sur la rivière et ne pouvait pas être acheté ! Finalement, une servitude fut accordée à la commune de façon provisoire.

C'est sur ce site, où vous pouvez remarquer qu’il est aménagé pour mettre des embarcations à l’eau, que furent testés les bateaux de sauvetage du paquebot France, avec comme « naufragés », des Castéloriens. Plusieurs bateaux de grands navigateurs furent construits à Château-du-Loir !

Petit déplacement des visiteurs pour découvrir, toujours dans le même secteur, d’autres curiosités.

 

à suivre....

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 10:07

Dans le projet des élus en charge de l’embellissement de la commune, plusieurs actions ont été menées depuis le début du mandat :

-l’aménagement du square dit « Xavier » avec un petit clin d’œil à la culture de la vigne qui autrefois recouvrait les coteaux et qui avait valu à la commune une appellation « AOC Coteaux du Loir ».

-le fleurissement de la place centrale « Jehan d’Alluye » et des entrées de bourg.

-le rajeunissement de la grille en haut de la rue du Val Joyeux avec un bon nettoyage et deux couches de peinture par les agents techniques sur conseils des élus en charge de ce dossier.

Mais, beaucoup restait et reste encore à faire. C’est pour cette raison, que ce matin, les élus (maire, adjoints et délégués aidés par quelques conseillers) avaient décidé de mettre la main dans le pot de peinture.

Ils s’étaient donné rendez-vous devant le square Hilarion, situé à proximité de l’église, avec pour but de repeindre la grille qui l’entoure.

En voyant Madame le Maire au travail, j’ai demandé : « Qui a eu cette idée géniale de faire participer les élus à cette tâche ? » et sans hésiter, elle a répondu : «  L’idée vient des adjoints et des délégués ! »

Pourquoi le choix de la couleur grise alors que la grille était blanche ? Thierry, l’un des délégués en charge de l’embellissement, a répondu : « Le gris met mieux en valeur la couleur des fleurs. » et Madame le Maire a ajouté : « Ce gris est vraiment très beau ! »

Le but de la matinée était de passer 2 couches sur la grille bordant la route et une première couche sur la partie arrière côté square.

Tous travaillaient dans la bonne humeur, apparemment contents de cette action commune dans la valorisation du patrimoine communal.

Saint-Christophe-sur-le-Nais : Nos élus au travail
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Nos élus au travail
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Nos élus au travail
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Nos élus au travail

Les peintres à l’ouvrage :

Catherine Lemaire, maire ; André Lascaux, 1er adjoint ; Anna Courtois, 2ème adjoint ; Emmanuel Couratin, 3ème adjoint ; Emmanuelle Hocdé, 4ème adjoint ; Barbara Oziniak, déléguée ; Thierry Albert-De Rycke, délégué ; Marcelline Gabard et Pascal Zardet, conseillers municipaux.

Un grand bravo à eux !

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 09:45
Photos prises lors du repérage
Photos prises lors du repérage
Photos prises lors du repérage

Photos prises lors du repérage

Renouant avec ses activités, l'association christophorienne "Histoire et Patrimoine" vous propose de découvrir la richesse patrimoniale du hameau de Coëmont, faisant partie de Vouvray-sur-Loir dans la Sarthe.

Ce hameau, très ancien, a un riche passé. Pour le découvrir, nous serons accompagnés par deux historiens locaux, Michel et Dany Benoît, membres actifs de l'association vouvraysienne "Notre patrimoine et vous".

Le parcours nous mènera du bord du Loir avec ses moulins, son vieux pont et son lavoir jusqu'au château et les hauteurs pour dominer le paysage et découvrir quelques restes de l'ancien prieuré.

À l'issue de cette découverte matinale, un verre de l'amitié clôturera cette promenade historique.

 

Important :

Randonnée le dimanche 22 mai.

Départ pour ceux qui le souhaitent à 9 h 15, place Jehan d'Alluye, à Saint-Christophe

Rendez-vous à Coëmont à 9 h 30 sur le parking, 1ère route à gauche après le pont pour ceux qui y iront directement (en venant de l'Indre-et-Loire)

La manifestation est gratuite.

 

Comment se rendre au parking.

Comment se rendre au parking.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages