Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 08:58
Exemple d'assiette gourmande

Exemple d'assiette gourmande

Comment manger autrement : de saison, bio, local, en circuits courts, équilibré, en produisant moins de déchets et en se faisant plaisir à prix constant ?

Tout simplement en participant au Défi Familles à Alimentation Positive !

Contexte du défi

Parce que nos choix alimentaires jouent un rôle essentiel dans notre santé et dans la protection de l’environnement, un nouveau défi gratuit est organisé en région Centre-Val de Loire de septembre 2017 à juin 2018. Il s’adresse à tous : seul, en colocation ou en couple, avec ou sans enfant.

Comment participer ?

Les foyers souhaitant y participer bénéficieront d’un accompagnement visant à introduire plus de produits bio et locaux dans leurs assiettes, tout en maîtrisant leurs budgets. Par équipes de 10 foyers, les familles se réuniront tout au long du défi dans la convivialité, pour partager plusieurs temps forts : événement de lancement (en septembre/octobre), visites de fermes bio, soirées jeux, atelier sur le gaspillage alimentaire, sur la diététique ou le jardinage écologique, et un événement de clôture avec une remise de prix aux familles participantes.

Qui porte le défi ?

Ce défi est porté par le Graine Centre-Val de Loire et 7 structures porteuses se répartissent les 6 départements. En Indre-et-Loire, 6 équipes (environ 60 familles) se constituent à Chambray-les-Tours, Chinon, Souvigné, Saint-Paterne-Racan et Chédigny. Elles seront suivies localement par 3 associations : la SEPANT (Société d'étude, de protection et d'aménagement de la nature en Touraine), la fédération Familles rurales et Couleurs sauvages.

Et, au final ?

Un suivi avec une analyse des achats alimentaires sera réalisé à l’aide des tickets de courses des participants, pendant 3 périodes de 2 semaines. Ce défi se base sur le progrès global des équipes, peu importe d’où on part, le principal étant de progresser ensemble !

À la clé, une alimentation plus saine et équilibrée, respectueuse de l’environnement, mais aussi des lots à gagner !

Ce défi a déjà été organisé dans différentes régions de France et a toujours connu un vif succès.

Contacts :

Familles rurales 37 : Laëtitia Danger : 02 47 39 37 51 ou laetitia.danger@famillesrurales37.org

SEPANT : 09 77 38 61 75 ou audrey.hennebert@sepant.fr

 

 

Remise des récompenses pour la métropole de Lyon (photos prises sur le Net)
Remise des récompenses pour la métropole de Lyon (photos prises sur le Net)

Remise des récompenses pour la métropole de Lyon (photos prises sur le Net)

Repost 0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 14:40

Après le succès incontestable des 3 journées découvertes de l’été 2016, Maxime Guinard, chargé de mission « Tourisme et communication » à la communauté de Communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, et avec l’aval des élus de cette CCGC-PR, de renouveler ces manifestations.

Pour cette première édition 2017, c’est à Chemillé-sur-Dême que Maxime, aidée de Daphné, la nouvelle recrue au point info tourisme de Neuvy-le-Roi situé à la chapelle Saint André, avait convié les habitants du territoire et d’ailleurs à se retrouver pour profiter des trois animations au programme : une randonnée, un pique-nique et un spectacle.

À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême

À la découverte de Chemillé-sur-Dême

La randonnée pédestre

Un parcours de près de 8 km autour de Chemillé, préparé par l’association de l’Union cyclotouriste de Saint-Paterne – Saint-Christophe, et mené par Philippe Petithomme accompagné de Noël Saussereau, natif de Chemillé, a permis à la trentaine de marcheurs présente malgré la chaleur, de parcourir la campagne chemilloise où les moissons battaient leur plein. Philippe Petithomme confiait : « Quand je prépare une marche, j’essaie toujours d’avoir une personne du village ce qui apporte toujours un plus à la randonnée. »

Après deux heures de marche assez tranquille, tout le monde s’est retrouvé à l’espace de Vienne où le pique-nique était prévu.

Buvette et paniers-repas
Buvette et paniers-repas

Buvette et paniers-repas

Le pique-nique

Une petite différence avec l’année dernière concernant les paniers repas : une participation de 7 € était demandée aux différentes personnes ayant choisi de manger sur place alors qu’en 2016, c’était gratuit d’où certains abus constatés. Les 50 paniers repas de la soirée étaient fournis par le restaurant d’Épeigné-sur-Dême, « La bonne franquette », le but étant de faire travailler au maximum les gens du territoire. Aussi, dans cette optique, c’est l’association locale du comité des fêtes, qui assurait la buvette sur le terrain.

Le repas achevé, le nombre de personnes augmentait sensiblement sur le terrain pour assister au spectacle offert par la communauté de communes.

Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses

Le groupe des chanteuses

Le spectacle « Poudre », un spectacle où tout va bien

C’est en plein air, avec une scène sans limites, que les 3 acteurs, Pauline Blais, la Marquise, Pascal Laurent et William Petipas, les valets, et les 3 chanteuses d’Yprésis, ont captivé la centaine de spectateurs et déclenché de nombreux éclats de rires.

Les spectateurs sont accueillis en grande pompe ; musique, huissiers à la porte qui énumèrent les titres de chacun : vicomte, duchesse ou roturier et voici les spectateurs chez la Marquise.

Cette dernière attend Madame de la Bataille, invitée pour boire un breuvage très nouveau, un chocolat. Mais Madame de la bataille n’arrive pas. Il va donc falloir s’occuper : récitation des règles de savoir-vivre, commentaires cyniques sur ses valets par la marquise, empêtrée dans sa robe à paniers et affublée d’un chignon d’une hauteur démesurée et garnie d’une composition florale assez surprenante, jeux de devinettes et coups d’œil fréquents vers la fenêtre pour guetter l’arrivée de l’invitée qui n’arrive toujours pas.

Les différentes scènes étaient coupées d’intermèdes musicaux ou chantés par le groupe Yprésis qui marquait ainsi l’évolution de la vie en cette période prérévolutionnaire.

La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets

La Marquise et ses valets

Les valets servent et desservent le chocolat, observent leur maîtresse et parlent à demi-mots. Ils s’étonnent ou se rassurent sur leur condition révélant presque malgré eux les vérités de leur époque. C’est la Révolution qui arrive. Et, vers la fin, la panique n’est due qu’à une souris chatouillant les jambes de la Marquise, sa résonnance est celle de l’exil, de la fuite, le refus de voir son monde changer.

Cette pièce, écrite et mise en scène par Hélène Godet, est son œuvre de fin de formation. Elle avait connu les chanteuses au lycée et elle les a décidées à se regrouper pour venir s’intégrer à sa pièce. Pour la mise en scène et les costumes, elle était aidée par Amély Colas. « Pour préparer la comédienne, les chanteuses et les comédiens, 4 heures sont nécessaires » confiait l’un des acteurs. Vu la complexité des chignons, c’est facile à comprendre !

La Marquise en position délicate !

Les acteurs reconnaissaient « prendre beaucoup de plaisir » à jouer cette comédie burlesque mais où le message politique transparait aisément. Une belle soirée offerte aux spectateurs par la CCGCPR à l’initiative de Maxime Guinard à qui revient le choix du spectacle.

 

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Repost 0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 08:51

 

Cette fête sur le thème des vélos anciens est organisée par l'UCTSPC  (Union Cyclo Touriste  Saint Paterne- Saint Christophe), affiliée à la FFCT. Ce rassemblement de vélos anciens, loisirs, course ou corporatif s’adresse à tous les amoureux et nostalgiques de la petite reine. Il aura lieu espace Jacques Gabriel à St Paterne Racan le dimanche 20 août.

Il comprend plusieurs volets :

- la randonnée qui comprend 3 parcours allant de 25 37 et 65 Km

Le tracé permettra aux randonneurs d’apprécier la richesse de notre patrimoine ainsi que celui des autres communes traversées. Les plus courageux auront même la  possibilité de rouler sur La lune ,(lieu dit de St Paterne Racan), ce qui n’est pas banal.

Cette randonnée s’adresse aux propriétaires de vélos datant d’avant 1987, autrement dit dépourvus de vitesses indexées et de pédales automatiques, qu’ils soient de loisir, course ou corporatifs.

Sont également admis les tricycles, tandems, triporteurs et remorques. Pour le folklore, il est important que les cyclistes arborent une tenue en adéquation avec leur monture.

- l’exposition

L’exposition regroupera  de nombreux cycles et tricycles parmi lesquels des pièces très rares pour ne pas dire d’exception.

- la bourse d’échange

La bourse d’échange s’adresse à tous et pour tous types de vélos, anciens, contemporains, VTT et tout ce qui touche le vélo. Le prix est d’un euro le mètre linéaire et il  est préférable de s’inscrire à l’avance.

- le défilé Sainpatophe

Le défilé, encadré par des voitures anciennes, conduira la joyeuse troupe vers Saint Christophe et retour à Saint Paterne au terme d’un périple  de 5 Km.

Départ 15 h, inscription sur place 3€, gratuit pour les moins de 12 ans et pour les personnes inscrites aux randonnées du matin.

- l’élection des plus beaux représentants

Ceux qui souhaitent participer au concours d’élégance devront s’inscrire dès le matin.

Renseignements utiles pour le déroulement de la journée

Le départ des randonnées est fixé à 9 h. Prix des inscriptions 12€. Les inscriptions se font en ligne via le site UCTSPC.fr, rubrique Sainpatophe,  de préférence avant le 21 juillet.

Chaque participant recevra une besace souvenir ainsi qu’un gobelet et une plaque de cadre. Quelques inscriptions seront possibles sur place, mais sans garantie de pouvoir offrir les cadeaux souvenir.

Buvette, restauration, frites, tombola, sur place.

Contacts : 02 47 29 29 00, 06 80 05 39 19, UCTSPC.fr

                                               mail : uctspc@wanadoo,fr

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 09:21
Le cuisinier Patrick entouré de Corinne et d'Anthony de l'association Les Amis de Bueil

Le cuisinier Patrick entouré de Corinne et d'Anthony de l'association Les Amis de Bueil

 Samedi soir, l’association des Amis de Bueil avait convié les Bueillois sur le terrain de la salle Piégu pour le traditionnel repas. Plus de 110 convives avaient répondu présents pour partager cette soirée conviviale animée par un DJ. Ainsi, les danseurs purent évoluer sur le parquet aménagé pour l’occasion avant de participer au splendide feu d’artifice offert par la municipalité. Anthony Leclerc, le président des Amis de Bueil, expliqua : «  C’est la 1ère fois que l’on fait tout le repas. Au début, il y a 9 ans, les gens apportaient leur pique-nique et maintenant, presque tous les participants achètent leur dîner ». Les 8 membres de l’association avaient chacun leur poste et distribuaient les différents plats dont le délicieux cochon de lait grillé préparé par leur fidèle ami Patrick qui se fait un plaisir de donner un coup de main pour cette occasion. Le président remercie sincèrement tous les bénévoles qui se sont investis dans la préparation de ce sympathique et succulent dîner.  

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 09:13
Les vendeurs occupent l'espace herbeux avec le déballage des objets à vendre
Les vendeurs occupent l'espace herbeux avec le déballage des objets à vendre
Les vendeurs occupent l'espace herbeux avec le déballage des objets à vendre
Les vendeurs occupent l'espace herbeux avec le déballage des objets à vendre
Les vendeurs occupent l'espace herbeux avec le déballage des objets à vendre

Les vendeurs occupent l'espace herbeux avec le déballage des objets à vendre

Dans le but de financer un échange avec une équipe de La Martinique initié par Julien Plesel, habitant de Saint-Paterne-Racan, mais originaire de la Martinique, les dirigeants, les joueurs et tous ceux qui s’intéressent à la vie du club de basket local, multiplient les manifestations qui peuvent apporter une aide et mettre un peu d’argent dans la caisse du club.

En ce dimanche, c’est un vide-grenier qui était organisé sur l’espace Beau-Soulage de Saint-Christophe-sur-le-Nais. Malgré une météo un peu triste et fraîche le matin, 35 exposants avaient installé leur stand sur la partie herbeuse et les curieux se succédaient sans interruption sur le site. Maryse Blanchard, la présidente, reconnaissait : « Tout le monde a répondu à notre demande et il y a eu une bonne mobilisation pour ce vide-grenier. Nous avons eu beaucoup de bénévoles pour l’installation. À partir de 10 h et demie, il y a eu de nombreux visiteurs.» Et, l’entraîneur des plus jeunes annonça : « Il faut que vous sachiez que nous avons beaucoup d’inscriptions de babies et de mini poussins. C’est encourageant pour le club. »

Pour le midi, un repas était prévu, sur le thème de la Martinique. Pour l’apéritif, Julien avait préparé un ti punch qui, aux dires des consommateurs, était délicieux. Pour l’accompagner, Emmanuel Couratin, cuisinier de métier et parent de joueur, avait confectionné des acras et en plat de consistance, les brochettes au poulet mariné et autres mets, tous aux saveurs et senteurs exotiques, connurent un franc succès. Les organiseurs ont compté une petite centaine de participants.

L’après-midi s’annonçant plus clémente au niveau météo, dès 14 h on a pu remarquer un nombre de chineurs potentiels plus important sur le site.

Au moment de la Toussaint, les joueurs martiniquais viendront au Pays de Racan où ils seront hébergés dans les familles et, en retour, les joueurs U15, séjourneront dans les familles martiniquaises. C’est pour ce déplacement et ce séjour que le club mobilise tous ses partenaires.

Toujours dans le but de récolter des fonds, un grand loto sera organisé par le GSPC Basket à l’automne.

Appel des dirigeants et des entraîneurs

On recherche des garçons de toutes les catégories et plus particulièrement des collégiens.

Dirigeants, entraîneurs, bénévoles, tous unis pour l'aboutissement du projet

Dirigeants, entraîneurs, bénévoles, tous unis pour l'aboutissement du projet

Repost 0
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 15:19

Pendant 30 ans, les chalands fréquentant le marché hebdomadaire de Saint-Paterne-Racan, avaient pris l’habitude, chaque jeudi matin, de trouver toujours au même endroit, le stand de plants de légumes, de fleurs, de plantes en pot, et de graines « Clause » proposées pendant 15 ans par M. Plessis puis, durant encore 15 ans, par Madame Idoux, qui l’avait remplacé, aidé depuis peu par son conjoint collaborateur qui arrive à la retraite.

Depuis toutes ces années, une clientèle fidèle s’arrêtait à leur stand pour faire provision de plants de salades, de choux, de betteraves et autres, toujours assurés de la bonne réussite de ces plants une fois plantés dans leur jardin potager.

Vente des derniers plants de la serre
Vente des derniers plants de la serre

Vente des derniers plants de la serre

Malgré cette fidélité, l’activité était en perte de vitesse et Madame Idoux souhaitait se défaire de son entreprise car elle a eu l’opportunité de trouver un nouvel emploi : travailler dans un magasin de fleurs. Comme le dit son conjoint : « Moi je suis à la retraite. Pour ma femme, travailler seule devenait trop lourd. Elle a eu la chance de trouver un travail qui lui plaît et où on lui a laissé entendre qu’il pouvait y avoir un avenir pour elle. Cette activité d'artisan commerçant  va donc s’arrêter dimanche prochain. Dès lundi, nous rendrons notre carte à la chambre des métiers et de l’artisanat. »

Les Idoux sont bien connus sur de très nombreux marchés de la vallée du Loir. Fidèle aux graines « Clause », M. Idoux est toujours propriétaire de l’ancienne graineterie Clause située sur la place des Halles de Château-du-Loir. Une page se tourne, d’autres activités attendent le nouveau retraité.

Les tournées de l'artisan commerçant vont s'arrêter.
Les tournées de l'artisan commerçant vont s'arrêter.

Les tournées de l'artisan commerçant vont s'arrêter.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale économie locale
commenter cet article
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 14:04

Il y a quelques jours, on pouvait remarquer sur le rideau de fer du bar tabac presse PMU et FDJ « Le Racan » situé rue de la gare à Saint-Paterne-Racan, un écriteau précisant : « Changement de propriétaire ». Eh bien, depuis le vendredi 2 juin, c’est effectif. Sonia Derrouche est devenue propriétaire du fonds de commerce et réalise ainsi un rêve qui l’habitait depuis longtemps.

Ce milieu, bien éloigné de son activité professionnelle antérieure, ne lui est toutefois pas totalement inconnu. Écoutons-la : « J’ai déjà travaillé ici. Pendant mes temps libres, je venais souvent donner un coup de main au moment de chauffe ! Je nourrissais cette ambition depuis longtemps, avoir mon propre bar. Et voilà, l’opportunité s’est présentée, je l’ai saisie. Je suis d’autant plus heureuse que j’ai pu m’installer dans le lieu de mes racines. Je suis originaire du secteur. »

Mais, n’avez-vous pas eu, il y a quelque temps, une activité associative justement sur ce secteur ?

« Oui, je me suis occupée de l’association de gymnastique volontaire de Saint-Christophe-Saint-Paterne.»

Sonia Derrouche est très motivée par sa nouvelle orientation professionnelle. Toutes les activités proposées par son commerce continueront bien sûr. « La présence de la presse et du PMU peuvent avoir une bonne influence sur la fréquentation du bar. Cela amène un public assez varié et permet des échanges d’idées assez intéressants. Comme vous pouvez le voir, je suis dépositaire du Petit Courrier et j’aime bien y trouver les articles du secteur.»

Changement de propriétaire au bar "Le Racan" à Saint-Paterne-Racan

Avez-vous des projets en tête ?

« Dans un premier temps, il n’y aura aucun changement. Il faut que je prenne mes marques car, la plupart du temps, je serai seule pour tenir l’établissement. Pour l’an prochain, par contre, je pense rafraîchir la terrasse qui offre un beau potentiel. J’envisage d’y mettre un plancher et des fleurs pour que le cadre soit accueillant et chaleureux. Par la suite, pourquoi ne pas animer ce lieu de temps en temps avec de l’événementiel ? »

On voit que les idées ne manquent pas. Laissons donc à Sonia le temps nécessaire pour prendre une pleine possession de son commerce, y mettre l’empreinte de sa personnalité. Son accueil agréable, sa connaissance de beaucoup de ses futurs habitués, sont une chance certaine pour la réussite de son entreprise.

Les horaires d'ouverture sont les suivants : lundi, mardi, jeudi, vendredi de 7 h à 19 h 30 ; samedi de 8 h à 19 h 30 ; dimanche et jours fériés de 8 h à 14 h. L'établissement est fermé le mercredi.

Téléphone : 02 36 43 05 96

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale informations
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 09:01

Samedi 03 juin, de 14h à 18h, s’est tenu l’événement « Autour du jardin » à l’EHPAD Croix Papillon à Saint-Christophe-sur-le-Nais. Il était organisé par la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles-Pays de Racan (Services : Agenda 21, RAM et Dispositif jeunesse) en partenariat avec l’EHPAD.

Malgré la météo pluvieuse, 200 visiteurs environ ont participé aux ateliers intergénérationnels : vannerie, fabrication d’hôtel à insectes, jeux géants en bois et jardiner au naturel.…

M. Boigard, vice président à l’environnement au conseil départemental d’Indre-et-Loire, Mme Dupuis, conseillère départementale, Mme Lemaire, vice présidente à l’enfance, jeunesse et personnes âgées de la CC Gâtine et Choisilles-Pays de Racan et maire de la Communes de St Christophe sur le Nais et Mme Hiebel, directrice par intérim de l’EHPAD, sont intervenus avant le goûter terroir offert à tous les participants : desserts concoctés par l'EHPAD et jus de pommes.

Les comédiens posent auprès de quelques personnalités

Les comédiens posent auprès de quelques personnalités

Deux comédiens de la compagnie Pile Poil, déguisés en fraise et en abeille géantes, ont expliqué l’importance et le rôle des abeilles dans la nature.

L’événement, labellisé événement éco responsable par la Région Centre-Val de Loire (niveau 2, niveau le plus élevé et le plus exigeant), figurait dans le programme officiel de la Semaine Européenne du Développement durable, géré par le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer. Seulement deux événements étaient inscrits en Indre-et-Loire pour cette semaine.

Ainsi, de nombreuses actions « développement durable » ont été mises en place pour cet événement :

- une communication (affiche et flyer) en papier 100% recyclé,
- une importante communication dématérialisée pour limiter la production de déchets,
- tri des déchets le plus complet possible sur le site de la manifestation (verre, OM, recyclable, compostable et bouchons au profit de l'association bouchons d'amour),
- incitation à la mobilité douce pour venir à l'événement (à pied, vélo ou co-voiturage...)

- des produits locaux et bios proposés durant l'événement

 

Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 07:48

 

Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 17:44

Il y a déjà deux ans que nous avions présenté Drine de C., la décoratrice et Arnaud, le photographe, dans leur boutique « Graine de rêve » ouverte sur la place Jehan d’Alluye, cœur du village de Saint-Christophe-sur-le-Nais. À chacune de nos rencontres, Drine de C. ne cesse de rappeler : « J’adore cette place avec sa végétation, les contrastes de couleurs. Chaque jour, lorsque j’ouvre mes fenêtres, je remercie de tout mon cœur la municipalité qui est à l’origine de cette transformation. C’est aussi pour cela que le projet que nous portons en ce moment, Arnaud et moi, a émergé. Il faut que je vous le présente ! »

Drine de C. ouvre alors un grand carton à dessins rempli d’esquisses, de photos, de motifs de décoration qui donnent une idée assez concrète de l’esprit dans lequel ils souhaitent mener la restauration de l’immeuble qui leur appartient désormais au 1 rue du Val Joyeux et qui comprend l’ancienne épicerie et le petit local attenant sur la place centrale. Drine de C. montre la planche concernant la façade du commerce : « Ce dessin représente l’aspect futur de notre commerce. Nous voulons recréer une ambiance de commerce ancien tant à l’extérieur avec cette couleur d’un vert assez foncé et à l’intérieur avec des présentoirs et étagères en bois. Comme nous sommes contraints de respecter les normes d’accessibilité, nous allons créer un perron avec d’un côté une rampe d’accès pour handicapés et de l’autre côté des marches, l’ensemble bordé par une grille en fer forgé qui sera réalisée par mon fils tout comme l’enseigne que nous poserons à l’angle de la boutique. Et, comme vous pouvez le constater, pour meubler le grand vide sur la façade, à gauche des ouvertures, nous installerons une belle horloge. Mais, je tiens d’ores et déjà à rassurer les riverains : elle ne sonnera pas ! »

Le projet tel qu'il se présente à l'extérieur : la façade de l'épicerie seule et avec la future "Graine de rêve" à côté
Le projet tel qu'il se présente à l'extérieur : la façade de l'épicerie seule et avec la future "Graine de rêve" à côté

Le projet tel qu'il se présente à l'extérieur : la façade de l'épicerie seule et avec la future "Graine de rêve" à côté

Depuis combien de temps travaillez-vous à ce projet ?

« Il a déjà deux ou trois ans que nous y pensions mais il nous a fallu dix mois pour le mûrir, rechercher de la documentation, choisir ce qui nous semblait le mieux pour l’intégrer dans le cadre de la place. Et puis, nous avions malgré tout quelques contraintes personnelles. Il fallait que ce projet qui nous tenait à cœur, entre dans notre budget. Nous avons tout chiffré au centime près pour que notre rêve devienne réalité. Cela nous demande beaucoup de travail mais au moins, on se fait plaisir !»

Avez-vous fait appel à un architecte ou à un maître d’œuvre ?

« Non, nous avons utilisé nos compétences personnelles qui sont complémentaires tant dans la vie privée que dans la vie professionnelle. Arnaud pour ce qui est des différents travaux et moi, avec ma formation d’architecte d’intérieur et de décoratrice pour les aménagements intérieurs des logements et des boutiques. Nous attendons notre rendez-vous avec l’architecte des bâtiments de France.»

Utiliserez-vous aussi le petit local attenant à l’épicerie ?

« Oui, bien sûr. C’est là que j’installerai ma nouvelle « Graine de rêve ».

Le bâtiment actuel

Le bâtiment actuel

Mais alors, que deviendra ce local que vous occupez actuellement ?

« J’espère pouvoir le louer. Si nous recréons de la vie autour de la place, nous pouvons penser qu’elle deviendra attractive et attirera ainsi de nouvelles personnes prêtes à s’investir.»

En écoutant Drine de C. nous parler de leur projet, on est impressionné par l’enthousiasme qui l’habite et la chaleur de ses propos. Leur but n’est pas de rouvrir une simple épicerie comme tant d’autres, sans personnalité ni chaleur humaine. Elle veut que les personnes qui viendront là s’y sentent bien, y trouvent un cadre apaisant, loin de l’anonymat des grandes surfaces. Les circuits courts seront favorisés car elle souhaite pour les produits frais comme les fruits et les légumes par exemple, faire travailler les producteurs locaux. Aussi, selon les saisons, le choix des produits sera forcément différent ! Les produits reconnus néfastes pour la santé seront bannis de son magasin mais, elle envisage de mettre en place ponctuellement des séances de dégustation pour faire redécouvrir le goût des produits authentiques et la manière de les préparer, gâteaux et pâte à tartiner entre autre. Là-dessus, elle confie : « Plus jeunes, nous avions chacun un rêve : Arnaud souhaitait travailler dans une papeterie et moi, dans une pâtisserie. Aussi, vous pouvez être sûrs que dans notre magasin, nous aurons un rayon papeterie et un rayon gâteaux. Et, comme nous adorons le fromage, à côté de la caisse, nous mettrons un petit rayon de fromages à la coupe. »

Ce beau projet comprend aussi une autre facette : la création d’un espace salon de thé et restauration rapide dans la partie située à gauche de l’entrée. Aux beaux jours, cet espace prendrait une extension sur une terrasse située à l’extérieur devant le bâtiment. « Madame le Maire ne semblait pas défavorable au projet mais nous attendons l’avis du conseil municipal. »

Des idées sympathiques pour faire vivre ce projet foisonnent. Drine de C. et Arnaud y mettent beaucoup de cœur. Ils veulent avant tout créer une dynamique dans le centre du bourg, une dynamique sans excès, juste une joie de vivre dans le village, en recréant du lien entre les habitants et en multipliant les services qu’ils pourront leur rendre.

Si tout suit un cours normal, le projet devrait voir son aboutissement d’ici un an et demi. En attendant, divers services sont déjà en place dans l’actuelle boutique de « Graine de rêves » : récupération des cartouches d’encre, des bouchons de bouteilles plastiques, des ampoules à économie d’énergie, des piles.

D’autres services sont en projet !

Espérons que ce bel enthousiasme rencontrera un avis favorable de tous les Christophoriens et des élus concernés par le développement du tourisme sur ce territoire élargi de Racan à Gâtine-Choisilles. Bon courage à Drine de C. et à Arnaud pour la poursuite de leurs travaux.

Un petit air de village d'artisans d'art dans lesquels on aime flâner
Un petit air de village d'artisans d'art dans lesquels on aime flâner

Un petit air de village d'artisans d'art dans lesquels on aime flâner

Vous pouvez suivre « Graine de rêve » sur son site et sa page Facebook : graine de rêve .net

Ouverture de la boutique : du mardi au vendredi de 14 h à 19 h

Contact : 06 98 18 01 58 ou grainedereve@laposte.net

Avant-après, appréciez la différence !

Avant-après, appréciez la différence !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages