Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2023 5 01 /12 /décembre /2023 09:14
Saint-Paterne-Racan : Marché de Noël

Marché de Noël de Saint-Paterne-Racan – organisé par le Comité des Fêtes

DIMANCHE 17 DECEMBRE – 09h-19h

Espace J. GABRIEL

De nombreux commerçants, producteurs et artistes seront présents. Les petits et les grands 😉 pourront compter sur la présence du Père Noël 🎅 et de ses gourmandises. L’ équipe vous accueillera autour d'une tartiflette (sur place ou à emporter), de planchettes apéro festives, de bière de Noël, de gaufres et de crêpes, de vin chaud et de chocolat chaud. Une journée idéale et conviviale 🎄🎅🍫🧇🥞🍺

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2023 4 30 /11 /novembre /2023 14:49
Saint-Paterne-Racan : Marché mensuel
Partager cet article
Repost0
19 novembre 2023 7 19 /11 /novembre /2023 10:20
Rouziers-de-Touraine : Assemblée générale de l’Association Citoyenne Gâtine-Racan

Petit historique

Cette association s’est créée en 2021 au moment où la Communauté de Communes Gâtines-Racan a instauré une TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères) basée sur la valeur du foncier en remplacement de la REOM (redevance pour l’enlèvement des ordures ménagères). L’augmentation très importante qui s’ensuivit créa une forte inquiétude au niveau de la population. Le but fixé par le « Collectif» premier dénominatif  de l’association actuelle, était d’amener les élus à revoir leur position en optant pour une REOMI, redevance incitative basée sur le volume des déchets et non sur la valeur foncière de l’habitat, solution que les élus ne souhaitent pas appliquer ! « Sur ce point, nous nous heurtons à une volonté farouche de nos élus à ne pas entendre notre voix » précise Philippe Gautier, le président de l’association.

Au micro, Gérald Rampant et debout, Philippe Gautier

Au micro, Gérald Rampant et debout, Philippe Gautier

Déroulement de l’AG

Vendredi soir, à Rouziers-de-Touraine, les adhérents de l’Association Citoyenne Gâtine-Racan étaient conviés à participer à l’assemblée générale de l’association devant se dérouler en trois temps : l’ouverture de l’assemblée générale ordinaire à 18 h suivie à 18 h 30 d’une assemblée générale extraordinaire.

Au cours de la première partie, le point a été fait sur les démissionnaires du conseil d’Administration. Trois personnes ont souhaité se retirer du conseil tout en restant adhérentes de l’association : Jean-Marc Chahinian, Jean-Luc Seyvet et Paule Haslé.

Ensuite, ouverture de l’AG extraordinaire avec en premier point, la question qui s’impose sur l’avenir de l’association. L’appel à candidature pour rejoindre le conseil d’administration s’est avéré infructueux. Aussi, vu que les sujets à traiter sont importants, et qu’ils n’avancent pas autant que souhaité, un CA plus étoffé aurait été le bienvenu ! « Sans une participation effective des adhérents sur les sujets que sont la TEOM, l’Eau et sur les autres décisions de la ComCom., parmi lesquelles l’implantation anarchique de sites de production électrique, nous ne suffirons pas à la tâche. Sur la TEOM, sur l’eau, tout reste à faire, et c’est aujourd’hui que nous devons nous faire entendre » précise Gérald Rampant qui, avec Philippe Gautier, apporte quelques éléments complémentaires. « Sur la TEOM nous sommes arrivés après la décision de passage à cette taxe, décision faite sans aucune étude d’impact présentée aux élus. Etude qui a vraisemblablement été faite après coup au vu du mécontentement général. Nous avons fait intervenir la CADA (Commission d'Accès aux Documents Administratifs) afin d’obtenir les documents concernant la société OURRY (Société de ramassage des OM). Nous allons préparer un dossier sur les ordures ménagères comprenant les 2 phases : Collecte et Financement.

Sur l’eau, il nous faut déterminer le mode de gestion, et pour l’instant, c’est la régie qui nous convient le mieux. Nous faire entendre maintenant, c’est s’assurer que nos élus ne nous diront pas : « On ne savait pas ».

Consultation de la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs)

L’ACGR n’ayant pas obtenu les pièces comptables demandées à la Communauté de Communes Gâtines-Racan, l’association s’est donc tournée vers la CADA pour les obtenir. Cette dernière a spécifié que : « Le conseil d’état a précisé qu’au regard des règles de la commande publique, doivent être communicables, sous réserve des secrets protégés par la loi, l’ensemble des pièces d’un marché public et que, dans cette mesure, l’acte d’engagement, le prix global de l’offre et les prestations proposées par l’entreprise attributaire sont communicables. »

Ces quelques préliminaires traités, le président présenta le bilan moral de l’année 2023. L’association compte à  ce jour 251 adhérents, une belle progression depuis sa création. L’augmentation peut se justifier par un important tractage effectué par des membres du conseil d’administration dans la plupart des communes concernées par le passage à la TEOM. Il nous a amené 113 adhérents supplémentaires. Le nombre relativement important d’adhérents permet de donner une bonne vision de notre association, nous commençons à être une entité reconnue et ayant un certain poids.

Les travaux effectués au cours de l’année écoulée

Notre souhait est de pouvoir travailler avec les élus. Aussi, suite à notre demande, nous avons été invités par la Communauté de Communes Gâtine-Racan pour participer à la commission « déchets » à la condition qu’il n’y ait qu’une seule personne dont le nom était précisé sur l’invitation. Dans ces conditions, nous avons refusé d’y participer !

Gérald Rampant et Patrick Plaudin ont fait un gros travail de fond et repéré des incohérences. En voici un  exemple, au niveau de l’augmentation de 7% de la taxe foncière par l’Etat, la Communauté de Communes aurait dû baisser le taux fixé à 14,95% pour ne pas pénaliser un peu plus les habitants. Et bien au lieu de cela, elle a augmenté ses revenus et créé 3 postes d’ambassadeurs de tri ! Était-ce utile ?

En consultant les budgets primitifs et réalisés de 2022, Gérald et Patrick ont noté plusieurs différences notoires entre les 2.

Notre association a pris des contacts avec :

- différents groupes tournés vers l’environnement suite à l’action menée sur l’implantation de panneaux photovoltaïques sur une surface boisée de 40 ha. Le commissaire  enquêteur a émis un  avis défavorable mais, malheureusement on peut passer outre cet avis et faire disparaître cet espace abritant une forêt gérée abritant de beaux arbres.

- plusieurs habitants d’autres communautés de communes pour obtenir certains documents. On a pu constater la disparité entre les taux en fonction des lieux même dans une même communauté de communes !

Après étude des documents récupérés, on a remarqué qu’il manque des informations notamment sur la TAGP (taxe générale sur les activités polluantes). Cette taxe est payée par l’opérateur en charge de la collecte et il la répercute sur la facture finale.

Avant le vote du budget et la fixation des taux, nous avons adressé un courrier aux élus communautaires. Une trentaine de personnes de l'ACGR était présente dans la salle le soir du vote.

Notre association a été contactée par le département et associée au plan local de prévention des déchets ménagers. On a compris qu’on ne nous donne pas un rôle important mais nous servons de « bonne conscience » ! En effet, 2 incinérateurs sont programmés…

Statuts modifiés

Proposition d’enlever : « Gommer toute référence à la Communauté de communes Gâtine-Racan et aux communes pour pouvoir s’ouvrir sur d’autres sites. »

Parole au public : - aller vers l’incitatif (REOMI) ; agrandir notre périmètre permettrait d’augmenter le nombre d’adhérents mais ça va nous obliger à être plus efficaces (doute ?) ; l’ouverture n’est pas obligatoire mais possible.

Vote à main levée : 3 contre, 6 abstentions, 70 pour. Modifications adoptées.

Avant le retour à l’assemblée générale ordinaire, le vice-président propose d’envisager des vice-présidents pour chacune des commissions qui existent et de réfléchir à ce que chacun peut apporter à l’association et au bureau.

Poursuite de l’AG ordinaire

La Communauté de Communes possède 2 moyens pour le paiement de la TEOM ou de la REOM. Pour avancer, c’est à nous de présenter un projet tenant compte du service rendu à l’habitant, de travailler avec des élus contre la taxe. Une idée de Patrick à mettre en place : créer la notion de péréquation pour alléger la taxe ou la redevance pour les personnes fragiles.

Bilan financier

Trésorerie saine. Quitus donné.

Une partie du public

Une partie du public

Actions en cours

Patrick Plaudin a commencé à travailler sur l’eau. C’est un dossier important pour les années à venir. Plusieurs membres de l’association ont déjà fait un gros travail sur le sujet !

Il a envoyé des courriels aux mairies, aux communautés de communes, aux EPCI (Etablissements publics de coopération Intercommunales) et a couvert les 2/3 du territoire pour alerter sur le changement programmé au 1-01-2026 du passage de la compétence de l’eau aux communautés de communes. Avant cette date, il est important de connaître le prix moyen sur le territoire, l’état des réseaux, des stations d’épuration. Actuellement, un élu de la CCGR, le maire de Marray, a été désigné pour ce rôle (difficulté de collecter des documents). Patrick va lui proposer de travailler avec lui.

Il a constaté que le département 37 dans la région Centre Val de Loire est celle qui produit le moins de documents.

La parole aux adhérents

  • Félicitations pour le travail effectué
  • Petite histoire : le périmètre des ordures ménagères peut changer. Autrefois, nous étions associés à Château-la-Vallière avec le SMIOM (Syndicat Mixte Intercommunal des Ordures Ménagères).
  • Pour l’eau, il faut être très vigilants car les prix peuvent être très variables.
  • Sur notre territoire, l’eau est gérée en régie mais aussi par des prestataires. Rester très prudents.
  • Côté poubelles, nouvelle gestion des containers (à suivre) et modification des tournées.
  • Le but de l’élu, c’est de faire rentrer de l’argent pour le dépenser ! (rappel des 3 postes d’ambassadeurs de tri que personne n’a encore vus)
Rouziers-de-Touraine : Assemblée générale de l’Association Citoyenne Gâtine-Racan

Pour terminer, le président remercia M. le Maire de Rouziers-de-Touraine pour le prêt de la salle et convia les participants à partager le verre de l’amitié.

 

Contact :  Philippe Gautier ( mailto:president@collectifgatineracan.org – 06 27 11 38 67)
Adhésion en ligne : https://collectifgatineracan.org/adhesion/
Montant de l’adhésion/cotisation : 5 €/personne

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2023 2 17 /10 /octobre /2023 12:44
Saint-Paterne-Racan : Prochains ateliers au Multimédia
Saint-Paterne-Racan : Prochains ateliers au Multimédia

Café-conseil <Achats en ligne>Mardi 07 novembre 14h-16h

Atelier thématique PHOTOS > Transfert et gestion de photos sur différents supports, classement > Jeudis 9, 16 & 23 Novembre  14h-16h

Soirée-Conseil > Mes premiers pas en Généalogie – en co-animation avec Virginie, passionnée de généalogie > Mardi 28 Novembre 18h-20h

----------------------------

Pour en savoir plus (inscription, tarif…)

02 47 29 22 04 ou animation.multimedia@stpaterneracan.fr

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2023 2 17 /10 /octobre /2023 08:31

Voici le texte d'un message reçu hier en provenance d'une jeune femme du territoire. C'est sans hésiter que j'ai accepté de relayer l'information. Aussi, si vous avez un petit moment de libre demain soir, allez les soutenir.

Chemillé-sur-Dême : La parole à des jeunes du territoire

Je m'installe en tant que maraîchère en 2024, dans une ferme à Chemillé-sur-Dême. Je serai associée avec mon ami Benoit BEAUMIER, et nous rejoignons sur la ferme Damien ENIZAN (mon conjoint), paysan boulanger depuis 2022. La compagne de Benoit, Clémentine CHANTOIN sera pâtissière sur la ferme en 2024 également, elle transformera nos produits (farine de Damien et nos légumes/petits fruits) en pâtisseries. Nous faisons une réunion d'information mercredi soir à Chemillé, je souhaitais savoir s'il vous était possible de relayer l'information Je vous remercie beaucoup par avance,

Bien cordialement, Jessica FENTON

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2023 4 07 /09 /septembre /2023 14:22

Il faut tout d’abord rappeler que le village de Saint-Christophe, qui n’ajoutera la précision « sur-le-Nais » qu’au milieu du XIXe siècle et officiellement en 1937, existe depuis le XIe siècle comme en témoignent les ruines de son donjon féodal et la motte encore présentes au niveau du cimetière.

Les ruines du donjon et une peinture du donjon figurant sur un des murs de l'église
Les ruines du donjon et une peinture du donjon figurant sur un des murs de l'église
Les ruines du donjon et une peinture du donjon figurant sur un des murs de l'église
Les ruines du donjon et une peinture du donjon figurant sur un des murs de l'église
Les ruines du donjon et une peinture du donjon figurant sur un des murs de l'église
Les ruines du donjon et une peinture du donjon figurant sur un des murs de l'église

Les ruines du donjon et une peinture du donjon figurant sur un des murs de l'église

Ce village a connu au long de son histoire un développement lié à son artisanat et ses activités industrielles (poteries, tissage, tanneries, moulins,…) et, cette richesse s’est traduite par la construction de belles demeures en pierres de taille visibles dans le cœur du village, mais aussi en flânant dans ses rues.

Boutonnerie, Tanneries, Moulins, Faïenceries,..., des activités à l'origine de belles demeures
Boutonnerie, Tanneries, Moulins, Faïenceries,..., des activités à l'origine de belles demeures
Boutonnerie, Tanneries, Moulins, Faïenceries,..., des activités à l'origine de belles demeures
Boutonnerie, Tanneries, Moulins, Faïenceries,..., des activités à l'origine de belles demeures
Boutonnerie, Tanneries, Moulins, Faïenceries,..., des activités à l'origine de belles demeures

Boutonnerie, Tanneries, Moulins, Faïenceries,..., des activités à l'origine de belles demeures

C’est donc de la place portant actuellement le nom du seigneur de Saint-Christophe, Jehan d’Alluye, qui s’illustra lors des croisades en ramenant un morceau de la vraie croix, ancêtre de la croix de Lorraine, que je vais vous faire un petit historique.

La croix d'Anjou à l'origine de la Croix de Lorraine

La croix d'Anjou à l'origine de la Croix de Lorraine

Comme le montrent les cartes postales éditées au début du XXe siècle, c’est un bel espace, bien bitumé, bordé de belles et grandes demeures et de plusieurs commerces. Pour les travaux de voirie (trottoirs, goudronnage, éclairage), les élus de l’époque piochaient dans le legs laissé par Eugène Hilarion à sa commune (dixit les comptes-rendus du conseil municipal dans les années 1920 !)

La place autrefois
La place autrefois
La place autrefois
La place autrefois
La place autrefois

La place autrefois

Bien que traversée du nord au sud par la voie reliant Château-du-Loir à Luynes, actuelle RD 6, la circulation n’étant pas trop dense, les habitants pouvaient sans danger papoter et les enfants s’amuser et courir sur ce bel espace !

Pas trop de circulation sur ce vaste espace !
Pas trop de circulation sur ce vaste espace !

Pas trop de circulation sur ce vaste espace !

Mais, les années passant et la circulation automobile s’intensifiant, face à ce grand espace couvert de goudron, il devenait difficile de savoir où, en tant que piétons, on pouvait être en sécurité !

Au début des années 2000, l’équipe municipale (dont je faisais partie) avait basé en partie son programme sur la sécurité des personnes. Elle décida donc d’aménager cette place et, par la même occasion, de mettre en valeur son bâti !

Plan de masse mettant en évidence les différents espaces qui résulteront des travaux

Plan de masse mettant en évidence les différents espaces qui résulteront des travaux

Un peu avant-gardistes, les élus optèrent pour qu’une grande partie de la place délaisse le bitume au profit  d’espaces verts bienvenus avec les canicules qui s’annoncent et de parties plus claires, les pavés qui s’harmonisent avec la pierre de taille, pour les déplacements des piétons !

Quelques photos prises lors des travaux
Quelques photos prises lors des travaux
Quelques photos prises lors des travaux
Quelques photos prises lors des travaux
Quelques photos prises lors des travaux

Quelques photos prises lors des travaux

Pose des pavés
Pose des pavés
Pose des pavés
Pose des pavés

Pose des pavés

Comme dans beaucoup de chantiers, quelques aléas sont venus perturber l'avancement des travaux : évacuation d'eaux usées dans la tranchée où passent les lignes électriques et téléphoniques, petit effondrement au niveau d'une cavité sur la place.

Quelques imprévus qui ont retardé le chantier
Quelques imprévus qui ont retardé le chantier
Quelques imprévus qui ont retardé le chantier

Quelques imprévus qui ont retardé le chantier

La cave a dû être murée en partie
La cave a dû être murée en partie
La cave a dû être murée en partie
La cave a dû être murée en partie
La cave a dû être murée en partie
La cave a dû être murée en partie

La cave a dû être murée en partie

La réfection de cette place centrale a été, il est vrai, assez onéreuse mais une bonne partie de la dépense a été couverte par des subventions ; les « cœurs de village » étaient à la mode et beaucoup ont su en profiter !

La commune ayant vendu rapidement les terrains du nouveau lotissement des Pommiers, elle disposait d'une rentrée d'argent lui permettant de financer ce projet.

Saint-Christophe-sur-le-Nais : Quelques mots sur la place Jehan d’Alluye

Cette place rajeunie, avec son nouveau visage, a suscité beaucoup de commentaires : certains furent et sont toujours conquis, d’autres n’en voyaient pas l’utilité, mais, de là à dire : « C’est bien trop beau pour Saint-Christophe ! », je ne suis pas d’accord !

Une photo quasi identique prise à un siècle d'intervalle
Une photo quasi identique prise à un siècle d'intervalle

Une photo quasi identique prise à un siècle d'intervalle

Son inauguration a eu lieu le 1er juillet 2006 par une belle journée ensoleillée en présence de la musique municipale et des Danseux du Nais !

Moment important...
Moment important...
Moment important...
Moment important...
Moment important...

Moment important...

La place bien arborée 17 ans après les travaux !
La place bien arborée 17 ans après les travaux !
La place bien arborée 17 ans après les travaux !
La place bien arborée 17 ans après les travaux !
La place bien arborée 17 ans après les travaux !

La place bien arborée 17 ans après les travaux !

Cette place refaite est le cœur du village. Il y a encore des commerces autour, bien moins nombreux qu’au début du siècle précédent, mais quel bonheur, le matin de pouvoir aller de l’un à l’autre en quelques pas. C’est toujours l’occasion de discuter un peu, et de se rencontrer !

Les commerces bien groupés autour de la place
Les commerces bien groupés autour de la place
Les commerces bien groupés autour de la place

Les commerces bien groupés autour de la place

Pascaline, notre coiffeuse, une fille de Saint-Christophe, accueille ses clients avec son beau sourire et son savoir-faire dans un salon agréable.

À côté, Sandrine et Arnaud, ont fait de leur épicerie une vraie caverne d’Ali Baba. Quand on pousse la porte, souvent ouverte d’ailleurs, on retrouve l’atmosphère qui règne dans les villages très touristiques où l’on aime flâner et pénétrer dans les boutiques. Ici, c’est le même principe, il y a de tout : alimentation avec produits d’épicerie fine, fruits et légumes, pain, presse locale, cadeaux divers, jeux pour enfant, produits en vrac,  produits d’entretien, et…., la liste serait trop longue pour tout détailler ! Un petit anniversaire pour l’épicerie qui fête ses 5 ans en cette fin de vacances !

Et, en face, Franck et Valentin, nos bouchers, proposent une viande de qualité, de bonnes charcuteries, nous prodiguent de bons conseils et nous reçoivent toujours avec  le sourire et un mot gentil !

Les commerçants de la commune : de g à d Franck et Valentin, les bouchers, Pascaline, la coiffeuse, Sandrine et Arnaud, les épiciers

Les commerçants de la commune : de g à d Franck et Valentin, les bouchers, Pascaline, la coiffeuse, Sandrine et Arnaud, les épiciers

Cet espace se veut le lieu de vie de notre village. Pour y parvenir, c’est à chacun de faire un pas en avant pour que de nouvelles rencontres se créent et que cette place arborée soit un vrai lieu d’échanges !

 

Les cartes postales utilisées dans cet article proviennent de la collection de Lionel Royer.

Partager cet article
Repost0
25 août 2023 5 25 /08 /août /2023 09:11
Saint-Paterne-Racan : Retour des &quot;Éruptions racaniques&quot;
Saint-Paterne-Racan : Retour des &quot;Éruptions racaniques&quot;

Le projet « Cultivons nos Energies Citoyennes » est un projet qui part de rencontres initiées par Le Pays Loire Nature et par le CRIC (Centre Rural d’Initiatives Citoyennes). Aujourd’hui, plusieurs associations du territoire souhaitent poursuivre l’aventure de ce nouveau projet collectif et de proposer un évènement pluriculturel chaque année dans différents endroits du territoire de la communauté de communes de Gâtine Racan. Le collectif est composé de l’Amap de l’Escotais, l’Amap au fil du long, Bric à Notes, Bouge ton bled, la Butte, la Chariotte et le P’tit Bar perdu.

Partager cet article
Repost0
22 août 2023 2 22 /08 /août /2023 10:55
Saint-Paterne-Racan : Formation au miltimedia
Partager cet article
Repost0
3 août 2023 4 03 /08 /août /2023 08:15
Saint-Paterne-Racan : La mairie communique...

Exceptionnellement,

le marché hebdomadaire du

Jeudi 17 août

est annulé.

Partager cet article
Repost0
26 mai 2023 5 26 /05 /mai /2023 07:50
Saint-Paterne-Racan : Marché mensuel
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages