Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 10:05

Pour cette deuxième édition 2017, c’est Villebourg qui accueillit de nombreux visiteurs. Il faut dire que le programme concocté par Maxime Guinard, chargé de la communication et du tourisme à la CCGCPR, était très alléchant.

Tout d’abord, une découverte du village et de ses alentours avec une petite randonnée de 6,5 km qui a fait passer les marcheurs dans « une petite ruelle que je ne connaissais même pas » aux dires d’un randonneur, et parmi les champs où les tournesols arboraient fièrement leurs belles têtes jaunes et ceux où la moisson venait de s’achever.

Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.
Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.

Les randonneurs se regroupent avant de se mettre en route.

Quelques arrêts bien calculés permirent aux marcheurs de s’abreuver et d’écouter quelques explications données par les gens du cru. Cette randonnée préparée par Philippe Petithomme, de l’UCTSPC, était de l’avis unanime des 52 participants « vraiment très agréable avec de belles vues tout au long du parcours ».

Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.
Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.

Quelques arrêts ponctuent le trajet pour se désaltérer.

Le parcours de la randonnée
Le parcours de la randonnée

Le parcours de la randonnée

Vers 19 h, pour le pique-nique, de nombreuses personnes se joignirent aux 85 qui avaient réservé un panier repas fourni, pour la modique somme de 7 €, par le bar-restaurant d’Épeigné-sur-Dême, « La bonne franquette ». Parmi les nombreux pique-niqueurs, on notait la présence des maires de Villebourg, Laurent Gauvrit, d’Épeigné-sur-Dême, Patrice Terpreau, et du village voisin de Bueil-en-Touraine, Rémi Tondereau.

Le comité des fêtes de Villebourg tenait la buvette et proposait aux consommateurs des boissons fraîches, toujours bienvenues en période estivale.

Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.
Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.

Adeptes du pique-nique avec ou sans confort, ils étaient nombreux à profiter de la soirée.

Une belle équipe de l'UCTSPC.
Une belle équipe de l'UCTSPC.

Une belle équipe de l'UCTSPC.

Et, pour terminer la soirée, à partir de 21 h 30, dans un théâtre de verdure installé pour la circonstance, le théâtre de l’Ante, joua devant 150 personnes, la pièce préparée dans le cadre d’un missionnement du Conseil Départemental pour sa tournée estivale 2017 : Fracasse, d’après l’œuvre de Théophile Gautier avec une adaptation de Gilbert Gilet.

La pièce faisait partager au public la vie d’une troupe de comédiens, autour de laquelle tournaient quelques nobles et spadassins. À cette époque, les comédiens – surtout les comédiennes ! – étaient très courus par une noblesse qui cherchait avant tout à améliorer l’ordinaire conjugal.

Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !
Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !

Un très nombreux public pour assister à la représentation de Fracasse !

Grâce à des décors judicieusement pensés et préparés, le public passera des scènes de vie de la troupe des comédiens ambulants par un froid glacial, à une scène de théâtre, l’intérieur d’une chambre, une scène de rue avec des combats d’épée, ainsi qu’à une carriole bringuebalante sur des chemins peu sûrs.

Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.
Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.

Quelques scènes de la vie des comédiens ambulants.

Ces comédiens, qui venaient de perdre l’un des leurs, Matamore, firent connaissance lors d’un arrêt, du baron de Sigognac, jeune noble gascon désargenté, qui acceptera de partager sa misère avec eux et se proposera pour remplacer Matamore. Il jouera le rôle du capitaine Fracasse. Rapidement, Isabelle, la jeune ingénue, s’éprendra du baron et son amour sera partagé.

Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.
Sigognac remplacera Matamore.

Sigognac remplacera Matamore.

Mais, un autre noble, le duc de Vallombreuse, habitué à ce qu’aucune femme ne lui résiste, tentera de faire assassiner Sigognac et fera enlever Isabelle. Cela vaut quelques belles scènes entre bretteurs.

Et, grâce au coup de théâtre final, tout s’arrangera ! Le père de Vallombreuse retrouve en Isabelle, la fille qu’il avait eue avec une comédienne, Cornélia. Il la dote d’un titre de noblesse et de quelques terres et donne un avis favorable à son mariage avec Sigognac. Le duc de Vallombreuse, passé du rôle d’amoureux éconduit à celui de frère, approuve aussi cette alliance et « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes » !

Cette pièce rondement menée par des acteurs heureux de se produire ainsi, sans fioritures, devant toute sorte de public et en tous lieux, fut très chaleureusement applaudie malgré, comme le souligna l’un des acteurs : « La fraîcheur due à la proximité de la rivière. »

Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.
Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.

Arlequin vient mettre un peu de piment lors des représentations de la troupe à Paris.

Le théâtre de l’Ante doit encore se produire dans de nombreux villages et villes du département jusqu’au 19 août. Le calendrier des représentations est visible sur le site : www.theatredelante.fr

 La troisième et dernière journée découverte aura lieu à Saint-Aubin-le-Dépeint, le dimanche 6 août, à partir de 17 h avec randonnée, pique-nique ( à réserver), et nuit des étoiles, animée par l’association Terre du ciel.

Contact : 02 47 24 84 24 ou 07 84 42 03 63 ou mguinard.ccracan@orange.fr

 

Repost 0
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 09:29

Décidément, à Bueil-en-Touraine, il se passe toujours quelque chose pour mettre ce magnifique village sur le devant de la scène. Après une opération Cœur de village qui a valorisé le centre du bourg autour de l’imposante collégiale, la rénovation de la « Maison du Charron » à l’entrée du bourg, l’association « Autour de la collégiale » très soutenue par les élus de la commune, a souhaité cette année amener un petit changement dans ses animations estivales.

La Maison du Charron

Lors du conseil d’administration du mois de mai, il a été évoqué l’idée de voir avec la commune de Pussigny, dans le sud du département, s’il serait possible d’emprunter quelques-uns de leurs « Grands Formats » pour les afficher sur quelques murs et égayer ainsi les rues du village. Un contact fut donc établi avec le village de Pussigny qui a mentionné posséder «une centaine de Grands Formats en réserve ». Christian Bourdin, l’artiste peintre de l’association « Autour de la Collégiale », organisateur et responsable des salons estivaux, fut donc chargé du choix des 10 œuvres appelées à être exposées sur certains murs ou façades, grâce au catalogue fourni.

Les œuvres visibles dans le bourg sont signées de plusieurs artistes spécialisés dans ce type de peinture. On trouve plusieurs fois Patrice Baffou, mais également les signatures de Mary Layne, Sarra Majal, LLoma, Alain Péan, Jean-Michel Roger et Mathieu Avolio.

Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats
Un aperçu de quelques Grands Formats

Un aperçu de quelques Grands Formats

Toutes ces œuvres, conservées par Pussigny, sont le résultat de concours organisés lors des « Pussifolies », festival durant lequel 30 artistes réalisent sous les yeux du public, en une journée, 30 œuvres géantes de 4m x 2m dans les rues du village.

Une bonne initiative à mettre au compte de l’association « Autour de la Collégiale » et de la Municipalité, car, même si, comme le dit Didier Descloux, président de l’association : « Ce n’était pas inscrit dans notre budget prévisionnel mais, je pense que l’association peut supporter cet imprévu d’un montant de 200 €. » Son avis a été validé par l’ensemble des membres du CA.

Prochaines manifestations de l’association :

Semaine du Patrimoine :

Du 9 au 7 septembre : salon de peinture, dessin et sculpture, dans la collégiale, de 15 h à 18 h, en semaine, de 10 h à 19 h, le week-end. (gratuit) Vernissage le 10 septembre, à 11 h 30.

Samedi 9 septembre, 20 h 30, Chansons françaises : hommage aux grands auteurs !

Samedi 16 septembre, 20 h 30, concert de chants polyphoniques corses

Dimanche 17 septembre, de 10 h à 18 h, Marché de l’Art, dans le bourg

Vendredi 20 octobre, 20 h 30, Caves du Gué Luneau, soirée contes au coin du feu avec Fabienne Avisseau qui contera « Marie Gaillard ».

Durant l’été, la collégiale est ouverte et des visites guidées sont proposées par les membres de l’association.

Renseignements et réservations : 02 47 24 49 60 ou 06 73 07 99 98 ou bueil.collegiale@laposte.net

Repost 0
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 08:25

Du 1er juillet au 5 août

 La bibliothèque sera ouverte

 Mardi de 16h30 à 18h30

 Jeudi de 15h30 à 18h30

 Samedi de 10h00 à 12h30 

Du 6 août au 26 août

La bibliothèque sera ouverte

 Samedi de 10h00 à 12h30

 sauf le samedi 12 août (fermée)

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale informations livres
commenter cet article
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 12:51

Cette année, comme toutes les années impaires depuis 2002, c’est à Saint-Paterne-Racan que les populations des 2 villages de Saint-Paterne et Saint-Christophe se sont retrouvées pour fêter ensemble la commémoration de la Prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, symbole de la fin de la monarchie absolue, de la société d'ordres et des privilèges et celle de la Fête de la Fédération qui eut lieu en 1790, soit un an après la prise de la Bastille. La fête nationale a été promulguée par la loi du 6 juillet 1880.

Vers 21 h 30, Le défilé s’est mis en place, des élus de Saint-Paterne distribuant des lampions colorés aux enfants fiers de montrer le leur.

Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale

En tête du cortège, Jean-Pierre Poupée, maire la commune organisatrice, était accompagnée de Catherine Lemaire, maire de Saint-Christophe. Jean-Michel Malherbe, président du comité des fêtes, allait et venait pour être sûr que tout se passait bien. Il tint à remercier Emmanuel Tondereau, artisan de la commune, qui a installé bénévolement les différents branchements.

Les festivités pour la fête nationale

Pour cette soirée, plusieurs animations étaient au programme.

Les jeunes sapeurs pompiers de Racan

Ce sont eux qui ont ouvert les festivités par plusieurs exercices et notamment les soins de premiers secours à apporter aux blessés ainsi que le maniement du tuyau depuis le camion.

Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale

L’association d’expression corporelle

Les filles de l’association locale épaulées en cette période estivale par des membres de l’association de La Chartre-sur-le-Loir, auxquelles elles rendront la pareille à Ruillé-sur-Loir, ont présenté de très nombreuses danses sur le terrain de basket avant le départ du défilé puis, lors des nombreuses pauses qui ont émaillé la retraite aux flambeaux.

Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale

Les Danseux du Nais

Revêtus de leurs costumes et poussant leur landau fétiche où une petite fille avait pris place, ils ont esquissé quelques pas de leurs célèbres danses folkloriques.

Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale

Les musiciens de l’EMEDC

Bien installés avec pupitres et partitions sur une grande remorque tirée par le 4X4 de Thierry Hervet-Garcia, conseiller municipal de Saint-Christophe, ils ont rythmé le défilé au son de quelques morceaux de leur répertoire.

Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale

Plus la soirée avançait, et plus la foule devenait dense et, lorsque le défilé se retrouva au point de départ après avoir parcouru plusieurs rues du village, une importante foule s’est retrouvée sur le terrain de sports pour assister au feu d’artifice, spectacle pyrotechnique de grande qualité offert désormais aux habitants des deux communes. Lors du bouquet final, on pouvait entendre : « C’est magnifique ! Le final était sublime ! » et autres exclamations élogieuses.

Pour restaurer et abreuver les nombreux visiteurs, le comité des fêtes tenait une buvette où frites, crêpes et boissons fraîches attendaient les chalands.

Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale
Les festivités pour la fête nationale

Le feu d’artifice terminé, l’orchestre Fath.fr invita les danseurs à entrer sur la piste pour quelques heures de danses variées jusqu’au petit matin.

Ce feu d’artifice intercommunal revient à environ 6000 €. Le coût est réparti entre les deux communes au prorata du nombre d’habitants. La commune organisatrice se charge de trouver et de rétribuer l’orchestre qui doit animer le bal gratuit qui est proposé en fin de soirée.

Les festivités pour la fête nationale
Repost 0
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 09:08

Mardi soir se tenait à Villebourg, la réunion concernant le lancement de l’enquête publique sur les rivières Le Long et la Dême. Alex Tarbouriech, technicien chargé des rivières à la CCGCPR, menait cette rencontre en présence d’Eric Lapleau, vice-président en charge du développement durable et des rivières dans cette même communauté de communes et de Jean-Jacques Leclerc, commissaire-enquêteur, responsable de cette enquête publique qui aura lieu du 17 juillet au 16 août prochain. Ce fut l’occasion de présenter le programme d’aménagement de ces 2 cours d’eau. La CCGCPR assurera la maîtrise d’ouvrages. Toutes les communes traversées par l’une de ces deux rivières et dont les noms figurent sur l’affiche annonçant l’enquête publique, affiches placées en grand nombre à proximité des cours d’eau,  sont concernées par les travaux d’aménagement, ce qui représente 123 km à gérer. Alex, le technicien, aborda différents points : la qualité des 2 rivières avec la loi pour garantir leur bon état (article L-214-17 qui classe le Long et la Dême en liste 2), l’obligation de rendre transparents tous les ouvrages, le rétablissement de la continuité écologique, l’incidence des travaux sur la qualité de l’eau, la biodiversité… Il souligna l’importance de la concertation : « Nous informons le riverain pour son accord et les aménagements sont décidés avec le propriétaire. La rivière de l’Escotais récemment aménagée est un site vitrine qui fonctionne bien. » Quelques participants prirent alors la parole. Leurs questions étaient essentiellement axées sur la qualité de l’eau et les dernières analyses faites, sur la réapparition des poissons-chats et des perches, la suppression des vannes du lavoir de Villebourg. En réponse à ces interrogations, Alex Tarbouriech signala : « Je suis le référent pour la DDT et notamment la police de l’eau. J’aurais aimé faire cette info devant plus de monde mais, c’est au moment des travaux, que les propriétaires vont s’inquiéter. Je suis l’interface entre les riverains et les lois pour apporter des solutions techniques. » Jean-Jacques Leclerc, le commissaire-enquêteur, sera présent lors de ses permanences pour répondre à toute demande dans les délais de l’enquête : « On peut tout dire, je ne juge pas, j’analyse ce qui est dit en concertation et je donne mon avis ».

De gauche à droite : Éric Lapleau, Alex Tarbouriech et Jean-Jacques Leclerc

De gauche à droite : Éric Lapleau, Alex Tarbouriech et Jean-Jacques Leclerc

Coût des travaux :

Le coût représente 824 820 euros avec subventions de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne : près de 440 000 euros,

de la Région : 120 000 euros,

du département : 80 000 euros

 et de la fédération de pêche : 16 000 euros, le reste est pris en charge par la CCGCPR ou les riverains selon les cas.

Renseignements utiles :

Permanences du commissaire-enquêteur : lundi 17/07 à la mairie de Neuvy-Le-Roi de 10 h à 12 h et de 14 h à 15 h, le samedi 29/07 à la mairie de Marçon de 9 h à 12 h et le jour de clôture le 16/08 à la mairie de Neuvy-Le-Roi de 11 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Un registre d’observations se trouvera dans chaque mairie concernée par cette enquête publique (voir en début d’article) sauf la commune de  Beaumont-sur-Dême. Contact commissaire-enquêteur au 06-63-36-27-43 ou « jj.leclerc@laposte.net »

Contact du technicien en charge des rivières à la CCGCPR (Communauté de Communes Gâtine et Choisille-Pays de Racan) : Alex Tarbouriech au 02-47-24-84-24 ou «  alex.tarbouriech.ccr@orange.fr »

Dossiers d’enquête publique consultables dans les mairies des communes concernées du 17/07 au 16/08

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale environnement
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 14:40

Après le succès incontestable des 3 journées découvertes de l’été 2016, Maxime Guinard, chargé de mission « Tourisme et communication » à la communauté de Communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, et avec l’aval des élus de cette CCGC-PR, de renouveler ces manifestations.

Pour cette première édition 2017, c’est à Chemillé-sur-Dême que Maxime, aidée de Daphné, la nouvelle recrue au point info tourisme de Neuvy-le-Roi situé à la chapelle Saint André, avait convié les habitants du territoire et d’ailleurs à se retrouver pour profiter des trois animations au programme : une randonnée, un pique-nique et un spectacle.

À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême
À la découverte de Chemillé-sur-Dême

À la découverte de Chemillé-sur-Dême

La randonnée pédestre

Un parcours de près de 8 km autour de Chemillé, préparé par l’association de l’Union cyclotouriste de Saint-Paterne – Saint-Christophe, et mené par Philippe Petithomme accompagné de Noël Saussereau, natif de Chemillé, a permis à la trentaine de marcheurs présente malgré la chaleur, de parcourir la campagne chemilloise où les moissons battaient leur plein. Philippe Petithomme confiait : « Quand je prépare une marche, j’essaie toujours d’avoir une personne du village ce qui apporte toujours un plus à la randonnée. »

Après deux heures de marche assez tranquille, tout le monde s’est retrouvé à l’espace de Vienne où le pique-nique était prévu.

Buvette et paniers-repas
Buvette et paniers-repas

Buvette et paniers-repas

Le pique-nique

Une petite différence avec l’année dernière concernant les paniers repas : une participation de 7 € était demandée aux différentes personnes ayant choisi de manger sur place alors qu’en 2016, c’était gratuit d’où certains abus constatés. Les 50 paniers repas de la soirée étaient fournis par le restaurant d’Épeigné-sur-Dême, « La bonne franquette », le but étant de faire travailler au maximum les gens du territoire. Aussi, dans cette optique, c’est l’association locale du comité des fêtes, qui assurait la buvette sur le terrain.

Le repas achevé, le nombre de personnes augmentait sensiblement sur le terrain pour assister au spectacle offert par la communauté de communes.

Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses
Le groupe des chanteuses

Le groupe des chanteuses

Le spectacle « Poudre », un spectacle où tout va bien

C’est en plein air, avec une scène sans limites, que les 3 acteurs, Pauline Blais, la Marquise, Pascal Laurent et William Petipas, les valets, et les 3 chanteuses d’Yprésis, ont captivé la centaine de spectateurs et déclenché de nombreux éclats de rires.

Les spectateurs sont accueillis en grande pompe ; musique, huissiers à la porte qui énumèrent les titres de chacun : vicomte, duchesse ou roturier et voici les spectateurs chez la Marquise.

Cette dernière attend Madame de la Bataille, invitée pour boire un breuvage très nouveau, un chocolat. Mais Madame de la bataille n’arrive pas. Il va donc falloir s’occuper : récitation des règles de savoir-vivre, commentaires cyniques sur ses valets par la marquise, empêtrée dans sa robe à paniers et affublée d’un chignon d’une hauteur démesurée et garnie d’une composition florale assez surprenante, jeux de devinettes et coups d’œil fréquents vers la fenêtre pour guetter l’arrivée de l’invitée qui n’arrive toujours pas.

Les différentes scènes étaient coupées d’intermèdes musicaux ou chantés par le groupe Yprésis qui marquait ainsi l’évolution de la vie en cette période prérévolutionnaire.

La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets
La Marquise et ses valets

La Marquise et ses valets

Les valets servent et desservent le chocolat, observent leur maîtresse et parlent à demi-mots. Ils s’étonnent ou se rassurent sur leur condition révélant presque malgré eux les vérités de leur époque. C’est la Révolution qui arrive. Et, vers la fin, la panique n’est due qu’à une souris chatouillant les jambes de la Marquise, sa résonnance est celle de l’exil, de la fuite, le refus de voir son monde changer.

Cette pièce, écrite et mise en scène par Hélène Godet, est son œuvre de fin de formation. Elle avait connu les chanteuses au lycée et elle les a décidées à se regrouper pour venir s’intégrer à sa pièce. Pour la mise en scène et les costumes, elle était aidée par Amély Colas. « Pour préparer la comédienne, les chanteuses et les comédiens, 4 heures sont nécessaires » confiait l’un des acteurs. Vu la complexité des chignons, c’est facile à comprendre !

La Marquise en position délicate !

Les acteurs reconnaissaient « prendre beaucoup de plaisir » à jouer cette comédie burlesque mais où le message politique transparait aisément. Une belle soirée offerte aux spectateurs par la CCGCPR à l’initiative de Maxime Guinard à qui revient le choix du spectacle.

 

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Un beau spectacle avec de grands acteurs

Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 20:16

Après avoir débarrassé et nettoyé le local situé à l’entrée de l’aire de loisirs de Saint-Christophe-sur-le-Nais, une équipe de jeunes encadrée par Emmanuelle Hocdé, adjointe, et Thierry Hervet-Garcia, conseiller municipal, a entrepris de repeindre ce local pour pouvoir se l’approprier. Ils se sont attelés à la tâche samedi dernier et ont ainsi rajeuni une bonne partie de l’extérieur du bâtiment.

Avec une autre séance de peinture, on peut penser que l’ensemble du local retrouvera une blancheur qui permettra de recevoir un graff réalisé avec l’aide d’un professionnel comme cela avait été annoncé au démarrage du projet.

Félicitations aux jeunes qui s’investissent ainsi en espérant que tous sauront désormais respecter ce lieu.

Un aperçu des jeunes et du travail réalisé
Un aperçu des jeunes et du travail réalisé
Un aperçu des jeunes et du travail réalisé

Un aperçu des jeunes et du travail réalisé

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale environnement
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 21:14

Mercredi, en fin d’après-midi, après des températures caniculaires, un incendie s’est déclaré dans le garage de Monsieur Éric Baratte, dont fort heureusement les voitures étaient stationnées sur le parking. Philippe Alain, le garagiste installé tout près, est venu avec des extincteurs pour tenter de l’aider à maîtriser le sinistre mais très rapidement le feu a gagné l’étage et ils n’ont rien pu faire sinon alerter les pompiers. Le capitaine Gadois, chef de corps, précise en montrant la feuille d’enregistrement avoir reçu l’appel à 18 h 36. Aussitôt les sapeurs-pompiers de Saint-Paterne-Racan, Neuillé-Pont-Pierre, Sonzay, Château-la-Vallière et la brigade du nord de l’agglo se sont rendus sur les lieux.  Le capitaine Gadois signale : « Vous pouvez voir sur le site 3 engins incendie, une grande échelle de 30 m ou EPSAD (échelle pivotante semi automatique) et une ambulance qui a transporté un blessé léger vers l’hôpital de Château-du-Loir. Nous sommes 25 pompiers pour lutter contre cet incendie. Le feu est parti du garage et a gagné par les charpentes les deux habitations voisines. La jeune fille qui habite la maison mitoyenne au garage ne pourra pas rentrer chez elle ce soir. »

L'incendie est maîtrisé
L'incendie est maîtrisé
L'incendie est maîtrisé

L'incendie est maîtrisé

En plus des pompiers, les brigades de gendarmerie de Neuillé-Pont-Pierre et de La Membrolle ainsi qu’EDF étaient également sur les lieux ainsi que les agents communaux.

Une partie des soldats du feu

Une partie des soldats du feu

Une fois le sinistre circonscrit, les pompiers décidèrent de faire tomber le pignon du garage très fragilisé par l’incendie. Après de gros efforts du haut de leur nacelle, ils ont réussi à le faire basculer. Il était 21 h.

« Nous restons encore deux heures sur les lieux pour être sûrs qu’il n’y a aucun risque de voir les flammes repartir. »

La jeune fille pourrait être relogée demain dans un T3 libre sur la commune a fait savoir Madame le Maire. Pour des raisons de sécurité, le quartier a été fermé à la circulation.

Avec beaucoup d'efforts, le pignon a enfin cédé
Avec beaucoup d'efforts, le pignon a enfin cédé
Avec beaucoup d'efforts, le pignon a enfin cédé
Avec beaucoup d'efforts, le pignon a enfin cédé
Avec beaucoup d'efforts, le pignon a enfin cédé
Avec beaucoup d'efforts, le pignon a enfin cédé

Avec beaucoup d'efforts, le pignon a enfin cédé

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale évènement
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 13:17
Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants
Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants
Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants
Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants

Jeux d'adresse, de rapidité, d'équilbre pour ces jeunes enfants

Depuis quelques années, il est de tradition que les enfants des classes maternelles du Pays de Racan se retrouvent à Saint-Paterne-Racan, sur l’aire de l’Image pour de sympathiques rencontres sportives. Une des écoles, Villebourg, n’a pu répondre présente cette année, car Christophe, l’enseignant de cette école maternelle, n’a pas pu disposer du car de ramassage du RPI. Ce sont donc 135 enfants venant des écoles publiques de Neuvy-le-Roi, Saint-Paterne-Racan et Saint-Christophe-sur-le-Nais, de la toute petite section de maternelle à quelques CP pour Saint-Christophe qui ont participé aux 9 ateliers préparés par les enseignantes.

Répartis dans des équipes de 7 ou 8, sous la surveillance et avec l’aide des ATSEM et de quelques parents accompagnateurs, les enfants ont pu mettre en pratique de nombreux acquis de leur année scolaire tels que : l’adresse, la motricité, l’agilité, la rapidité, l’attention, tout un travail à travers le corps qui a représenté un long apprentissage en classe. En fin d’année, ces jeunes enfants montrent qu’ils ont appris à écouter des consignes, à les respecter et à les appliquer.

« Une telle rencontre », comme le souligne Sylvie Thémines, directrice de l’école maternelle de Saint-Paterne-Racan, « permet à nos élèves inscrits dans de petites structures de se rendre compte qu’il existe d’autres enfants comme eux dans d’autres écoles.  Ces rencontres entre les différents enfants se font dans un bon esprit même si, bien sûr, ils sont contents quand ils gagnent. »

Chaque équipe portait un nom qui rappelait un travail réalisé en classe. Pour Saint-Paterne, les abeilles n’hésitaient pas à remuer fortement leurs ailes en secouant le parachute face aux écureuils ou aux noisettes de Neuvy-le-Roi. Ceux de Saint-Christophe poursuivaient leur travail sur le Moyen Âge avec les chevaliers et les domestiques.

Bien occupés, les enfants arrivèrent vite à la fin de la matinée pour pouvoir enfin s’installer pour le moment tant attendu, le pique-nique.

Après un temps de jeux libres, ils furent tous regroupés pour recevoir les médailles qui immortalisent leur participation à cette rencontre sportive. Sylvie Thémines précise : « Chaque classe a fabriqué des médailles et à la fin de la rencontre, il y a un échange entre les écoles et les classes, et chaque enfant repart avec une médaille fabriquée par l’un des participants. »

Fiers de leur réussite, tous ces sportifs en herbe regagnèrent leur école avec de beaux souvenirs avant les grandes vacances.

Ateliers auxquels ont participé les enfants :

Le parachute, un relais parcours, un relais raquette équilibre, la chaîne des pompiers, le ballon chronomètre, le relais trottinettes, les balles brûlantes, le lancer cerceaux et les échasses.

Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs
Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs

Le parachute et de nombreux relais étaient proposés aux jeunes sportifs

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale vie scolaire sport
commenter cet article
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 13:47

La Communauté de Communes de Gâtine et Choisilles – Pays de Racan va entreprendre la réalisation de travaux pluriannuels de restauration et d’entretien des cours d’eau des bassins versant du Long et de la Dême. Ce programme de travaux, d’une durée de cinq ans, est issu de l’étude préalable réalisée en 2013 par le cabinet Hydro Concept  et remis à jour par le technicien de rivières en 2015. Le plus souvent,  ces travaux sont situés sur des terrains appartenant à des propriétaires privés et peuvent faire l’objet de subventions publiques. De ce fait ces travaux nécessitent une déclaration d’Intérêt général (DIG) et une autorisation au titre de la loi sur l’eau. Tous les riverains des rivières sont automatiquement inscrits dans la DIG. Cette inscription permettra en cas de travaux de bénéficier d’une aide publique. Ce dossier d’un intérêt général est donc soumis à la consultation des citoyens.  Que vous soyez riverain ou non, vous êtes également concerné. La qualité de l’eau relève de l’intérêt général.

Alex Tarbouriech, technicien pour les rivières, tient à rassurer les riverains : « Avant de commencer des travaux, je rencontrerai les riverains concernés. Il y aura toujours une concertation et rien ne sera fait sans leur accord. Dans la mesure du possible, toutes les demandes seront prises en compte. Les travaux qui ont été réalisés sur l’Escotais pourront servir de vitrine pour expliquer le bien-fondé de ces aménagements. L’enjeu majeur est d’arriver à une bonne oxygénation des cours d’eau de manière à ce qu’il puisse y avoir une auto épuration. Vous savez, auprès du pont situé à côté de la boulangerie de Saint-Paterne, on a aperçu une frayère à truites. Il y a longtemps que ce n’était pas arrivé !»

Contrairement à l’Escotais, le Long et la Dême sont en bon état et les travaux vont permettre d’en parfaire et faciliter l’entretien.

Effectivement du  17 juillet au 16 août le dossier sera consultable dans les mairies concernées par le projet (2 en Sarthe et 9 en Indre-et-Loire) et pour être le plus transparent possible une réunion publique aura lieu le 11 juillet 2017 de 18h à 20h,  à Villebourg (37). C’est notamment pour informer les gens de cette réunion  publique, que la COM COM souhaite une parution d’un article, et également rappeler que maintenir une bonne qualité de nos cours d’eau est essentielle. La réunion est bien sûr ouverte à tout le monde et tous ceux qui se sentent concernés par la qualité des eaux de nos rivières peuvent consulter le dossier dans les mairies de : Beaumont-Louestault, Bueil-en-Touraine, Chemillé-sur-Dême, Épeigné-sur-Dême, La Ferrière, Les Hermites, Marray, Neuvy-le-Roi (siège de l’enquête) et Villebourg pour le 37, Dissay-sous-Courcillon et Marçon pour le 72.

Vos observations pourront être adressées par courrier au commissaire-enquêteur, M. Jean-Jacques LECLERC, dans les mairies précitées.

 

Permanences du commissaire-enquêteur :

en mairie de Neuvy-le-Roi

Lundi 17 juillet de 10 h à 12 h et de 14 h à 15 h et le mercredi 16 août de 11 h à 12 h et de 14 h à 16 h

En mairie de Marçon

Samedi 29 juillet de 9 h à 12 h.

Pout tout renseignement :

Alex Tarbouriech, alextarbouriech.ccr@orange.fr

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages