Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2021 7 21 /11 /novembre /2021 17:02

Dans le cadre de sa semaine de manifestations pour fêter ses « 20 ans », l’association christophorienne avait invité Stéphane Gendron,  membre de la Société française d’Onomastique (étude des noms propres) pour parler des lieux-dits de la commune et des communes voisines. Ce sujet, très intéressant, avait attiré une foule nombreuse et, c’est devant une salle comble, que Philippe Larus, le président, présenta le déroulement de la soirée sans oublier les remerciements de rigueur pour les aides apportées pour cet événement. Il rappela les différentes animations organisées tout au long de la semaine et notamment le rallye organisé pour les enfants de l’école. « Grâce au pass sanitaire, on sait que 600 personnes se sont déplacées au cours de la semaine pour venir voir l’exposition. »

Philippe Larus ouvre la manifestation

Philippe Larus ouvre la manifestation

Puis il aborda la manifestation de la soirée : « En 2017, Lionel avait organisé une promenade crépusculaire sur certains lieux-dits de la commune. Cette soirée se composait de deux parties, une randonnée à la découverte de ces endroits et une projection pour les situer sur les cadastres actuel et napoléonien, les comparer et en apprendre l’historique. En 2018, une nouvelle promenade était prévue sur d’autres lieux mais, à cause de la canicule, la promenade s’est résumée à une projection en salle, à l’identique de l’année précédente. Ne pouvant poursuivre ces types de randonnées, il s’est attelé à la tâche et a fait un gros travail en répertoriant tous les lieux-dits de Saint-Christophe avec leur histoire. Ce labeur a débouché sur un fascicule assez important.  Je dois aussi ajouter que Lionel avait depuis déjà quelques temps, proposé de faire venir Stéphane Gendron, spécialiste des lieux-dits, pour traiter de ce sujet. Eh bien voilà, ce soir c’est chose faite. Je laisse à Lionel le plaisir d’offrir au spécialiste, sa publication. »

Lionel Royer remet sa publication à Stéphane Gendron

Lionel Royer remet sa publication à Stéphane Gendron

Il passa ensuite la parole à Stéphane Gendron. « Quel plaisir pour le conférencier de se trouver devant une salle aussi remplie ! Je vous remercie pour votre invitation. Je dois vous dire que l’ONU considère la toponymie comme un patrimoine à part entière ! Ce soir, je vais vous parler des lieux-dits de votre village mais aussi des alentours élargis à une Région en partant des temps éloignés jusqu’à nos jours. Il faut savoir que 95%  sont en place depuis la fin du Moyen Âge. »

Un parterre bien rempli
Un parterre bien rempli

Un parterre bien rempli

Il commença sa présentation par 3 noms de lieux de Saint-Christophe, noms que l’on retrouve dans d’autres régions : Vienne, Gênes (Gesnes, Genne) et Beaujeu.

Le toponyme « Vienne » remonte à l’Antiquité. C’est souvent la partie la plus ancienne de la commune. Il se situe près d’un passage proche d’une rivière. En général, de part sa racine celtique, on peut assurer que l’eau est proche.

Pour le mot Gênes, l’origine est latine et fait état de la présence d’une porte (voire d’un château), d’une digue, d’une vanne sur la rivière, puis d’une pêcherie.  Le terme remonte au Haut Moyen Âge.

Le troisième terme « Beaujeu » est très fréquent dans le centre de la France. C’est une mention médiévale qui désigne une maison (jeu ou joug qui désigne une crête, une hauteur, une montagne) et beau qui désigne un lieu dégagé, une clairière haute. Beaujeu est donc le nom d’une maison située sur la hauteur dans un espace dégagé.

Pour ce qui est du nom du village « Saint-Christophe », il est apparu au XIIe siècle souvent orthographié « Christofle ». Ce saint très populaire était souvent implanté près d’une rivière et d’un gué.

Stéphane Gendron pendant son intervention
Stéphane Gendron pendant son intervention

Stéphane Gendron pendant son intervention

Il aborda ensuite la toponymie en lien avec divers éléments.

L’eau et les lieux humides

Belle Fosse, Pisseoison (petit ruisseau), ancien fief de Neuvy-le-Roi

Le relief (val, tertre, puy, dube, butte)

Vau, vallée : Vaunoble, Vallée des Moujues, Vaudésir, Vallière

Le Tertre, le Point du Jour, Bellevue (lieu d’où l’on a une belle vue)

Le sol (varenne, gravier, bournais, aubuis, marne ou ardillier, argile)

Roche-Racan (nom accolé au nom du seigneur), Roche-Blanche. Roche = maison forte, château.

L’Ardillère, la Hardière, Gâtineau.

De mauvaises terres ont donné : Tout l’y Faut (il faut tout lui donner pour obtenir quelque chose), Moque Barril ( terre inculte pour la vigne), Moque-Souris (moulin qui tourne peu et mal), Aigrefin (mauvais foin).

Les végétaux

La Coudre (coudrier), La Noiraie (noyer), La Fougeraie, La Tremblaie, L’Ormeau

Zones défrichées : Les Essarts, Grand Sart, Le Trochet, Les Exemples (brûlis), Le Breuil (bois)

Les activités humaines (moulin, tannerie, poterie, four, fourneau, charbonnerie, briqueterie, tuilerie, pressoir carrières)

Les Grands Moulins, Le Moulin Basset, Le Moulin Bouleau, La Charbonnerie.

Les constructions (loges, huttes, maison (mé, chaise), chambre, salle, aître (ferme), borde, grange, porteau)

La Métairie, La Borde, La Borde Bouleau, L’Aître aux Godets, La Gagnerie (terre de cultures).

Villebourg : en 1212, Villa Bourelli, en 1285, Ville Borreau. Rien à voir avec un bourg !

Les noms tels que « La Belle Étoile » étaient situés au bord des grands axes (souvent une auberge). Le nom « Passe-Temps » correspondait à une « villa », lieu où l’on est bien.

L’appellation « La Cave Godet » date du XIIe siècle et « L’Aître Godet » du XVe. Ces noms correspondent à une même famille Godet qui a dû accroître son patrimoine.

Et, lorsqu’auprès de « La Belle Étoile » vous trouvez une parcelle nommée « Coupe-Gorge », vous pouvez laisser aller votre imagination !

La religion

La Clarté Dieu (Claritas Dei en 1239) ne laisse aucun doute sur le mot Dieu certains imaginant que c’était un site où l’on soignait une maladie des yeux !

Le nom de Saint-Paterne remonte au XIVe siècle. (Paterne pouvait être remplacé par Père, Pater).

Les noms « Bas Sion » et « Haut Sion » sont à rapprocher du terroir de Syon, la grande montagne de Palestine et dateraient de 1295. Il en existe plusieurs en France. Ce nom « Sion ou Syon » aurait pu être donné en souvenir d’un pèlerinage.

Des noms de lieux-dits créés à partir de noms de personnes.

Ils sont reconnaissables grâce à leur suffixe : ier (ière) ou erie comme La Grandinière, La Cuinière, La P(e)lissonnière (Pierre Pelisson 1403).

La Charbonnerie (Charbonnier), la Boulairie (Boulais ou Boulay), La Paumerie, la Chartrie. Ces appellations dateraient de la fin du Moyen Âge. Le Grand Aubry (Auberie) est un ancien fief datant de 1278.

L’évolution des noms au cours des âges

Entre la langue écrite et la langue parlée, on obtient des choses assez amusantes. En voici quelques exemples :

Le Grand Lay (un chemin) est devenu Le Grand Laid

Le Bout d’Infray s’est transforme en Boudin Frais

Fromenteaux est devenu Les Froids Manteaux

La Reculade a donné L’Herculéenne dans le Berry

Le Menhir des Érables, aux confins du Poitou, s’est transformé en Menhir des Arabes avec toute une légende autour de Charles Martel et des Arabes qui auraient été arrêtés en ce lieu !

Autre légende imaginée avec la Fontaine Pissette, petit ruisseau à faible débit devenue La Fontaine Pie VII. Ce pape aurait, un soir, couché dans le village et, il paraît que le matin, il aurait eu une petite envie qu’il aurait satisfaite en ce lieu. D’où les pouvoirs magiques conférés à cette fontaine !

Fabrice Mauclair, vice-président de l'association en train de discuter avec le conférencier
Fabrice Mauclair, vice-président de l'association en train de discuter avec le conférencier

Fabrice Mauclair, vice-président de l'association en train de discuter avec le conférencier

Il existe ainsi, autour des noms de lieux-dits, beaucoup de choses à découvrir. Certaines sont très instructives ou très amusantes, d’autres laissent perplexes, mais après cette très intéressante prestation de Stéphane Gendron, toutes les personnes présentes ont été unanimes pour ovationner le conférencier pour la qualité et le grand intérêt qu’il a su faire naître pour son travail sur les noms des « lieux-dits » !

Nombreuses furent les personnes à se diriger vers la table où se trouvaient les publications de Stéphane Gendron, notamment son dernier ouvrage sur « Les lieux-dits », afin d’en acquérir un !

Les carnets de chèques étaient de sortie afin d'acquérir le précieux ouvrage
Les carnets de chèques étaient de sortie afin d'acquérir le précieux ouvrage
Les carnets de chèques étaient de sortie afin d'acquérir le précieux ouvrage

Les carnets de chèques étaient de sortie afin d'acquérir le précieux ouvrage

Encore une fois, Histoire et Patrimoine a su gâter son fidèle public en programmant cette conférence dans le cadre des manifestations inscrites dans sa semaine des 20 ans de l’association, semaine qui a déplacé environ 900 visiteurs !

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 10:51

Hier soir, à la mairie de Saint-Christophe, à l’invitation de Madame le Maire, plusieurs représentants des associations communales (Jeunes, APE, Foyer Rural, Pêcheurs, Jardin des sens, École, Histoire et Patrimoine et l’agent en charge du numérique) étaient présents pour participer à la première réunion avec l’association tourangelle « Intention Publique ».

Catherine Lemaire avait rencontré cette association il y a déjà 2 ans et avait été séduite par les activités qu’elle proposait avec pour but de faire participer la population dans son ensemble autour d’ateliers et ce, dans le but de créer du lien social.

Intention Publique était représentée par Xavier Bertola qui a quelques liens avec le village et Mathieu Louis.

C’est une structure collaborative spécialisée dans la réalisation de projets culturels, artistiques et citoyens en espace public.

Elle est l’interface entre les collectivités locales, les artistes, la population et les partenaires susceptibles d’intervenir dans la réussite du projet.

Elle privilégie une approche participative s’appuyant sur les potentialités des territoires sur lesquels elle agit.

En possession des deux premiers livres édités par l’association « Histoire et Patrimoine », Xavier Bertola mentionna d’emblée la richesse historique et patrimoniale de la commune et l’importante source de renseignements figurant dans ces ouvrages et qui pourraient servir de base à différents projets.

 

Les livres d'Histoire et Patrimoine, une source d'informations sur la commune

Les livres d'Histoire et Patrimoine, une source d'informations sur la commune

À partir de là, ils présentèrent différents projets réalisés. La plupart sont basés sur l’art, la culture, le graphisme. Beaucoup ont été réalisés avec les enfants des écoles.

Ils aimeraient impliquer également l’EHPAD dans le projet !

 

Sur la commune, une piste s’est dessinée à partir d’un parcours à travers le village en associant le sous-sol (les cavités), le sol (la végétation) et vers le haut (façades, inscription, toitures…), liens aussi avec la toponymie. L’utilisation des cartes postales anciennes permettrait des comparaisons entre hier et aujourd’hui.

Début janvier, une autre réunion sera organisée et un travail avec l’école pourra rapidement débuter. Des ateliers mixtes (enfants, adultes) pourraient être mis en place vers l’été et une restitution de l’ensemble serait envisageable pour l’automne avec une exposition.

Première animation : une découverte à pied de la commune (peut-être initiée par les enfants) serait à l’ordre du jour.

Le but ce partenariat est d’amener le plus de gens possible à participer et à s’approprier le projet. Les intervenants s’engagent à intervenir régulièrement sur la commune.

Espérons que les Christophoriennes et Christophoriens répondront présents.

 

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 14:29
Saint-Paterne-Racan : Partenariat du CCAS avec le collectif Main dans la Main 37

En Touraine, depuis plusieurs années, le collectif Main dans la Main 37 propose de remplir des boîtes en carton à destination d’un public fragile (sans domicile fixe, ….).

Le principe ? 

Un carton OU PETITE NOUVEAUTE UN SAC À DOS  

[La personnalisation du carton (dessin, coloriage….) est apprécié 😊]

Mettez-y → un truc bon, un truc chaud, un divertissement, un produit cosmétique et un petit mot.

Vous manquez d’idées pour remplir vos cartons/sac à dos ? 

« Truc chaud » → bonnet, une écharpe, gants, chaussettes, gilets... 

« Truc bon » → gâteaux, chocolats, pâtes de fruits….

 « Divertissement » → magazine, livre, mots croisés….

« Produit cosmétique » → dentifrice, baume à lèvres….

Le tout, avec un petit mot pour les fêtes de Noël !

Le petit + : rajouter une friandise pour leur compagnon à quatre pattes

NOUVEAU POINT DE COLLECTE

Le Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Paterne-Racan a souhaité prendre part à cette belle initiative. Aucun point de dépôt n’était proposé au Nord du Territoire.

Mais désormais, et avec l’aimable autorisation de l’association Main dans la Main 37, vous pourrez déposer vos cartons et sacs à dos

ESPACE MULTIMEDIA 

10 rue des Coteaux

37370 Saint-Paterne-Racan

 02 47 29 24 01

 

La collecte aura lieu du 17 Novembre au 17 Décembre 2021

 

À vos cartons/sacs à dos !!


logo-facebook – Poulaillon Traiteur

 Main dans la Main 37

 Commune Saint-Paterne-Racan logo-facebook – Poulaillon Traiteur

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 15:06

Ce dimanche fut marqué à Saint-Paterne-Racan par la première fête du livre à l’initiative de Pierre Orgeur, natif de la commune et écrivain.

Il avait eu l’occasion d’organiser une manifestation identique, à plusieurs reprises à Chanceaux-sur-Choisille. Alors, pourquoi a-t-il eu l’idée de changer de lieu ?

« Saint-Paterne est mon village natal. C’est une commune dynamique où il y a de nombreuses manifestations mais aucune autour du livre. Je trouvais que cela manquait. Aussi, j’ai contacté la mairie et la bibliothèque pour leur exposer mon projet. J’ai été très bien accueilli et ma proposition a été adoptée et des aides tant matérielles que financières m’ont été accordées pour mener à bien l’organisation de cette « Fête du livre ».

À partir de ce moment, je me suis démené et déplacé pour faire connaître cette première manifestation autour du livre sur ce territoire. J’ai contacté une trentaine d’auteurs, de styles variés et s’adressant à des publics de tous âges. Aujourd’hui, ce sont donc 27 auteurs connus qui ont répondu à mon invitation, la plupart étant originaires des environs. »

Pierre Orgeur présente ses propres livres

Pierre Orgeur présente ses propres livres

Dès l’ouverture, à 10 h, des curieux et surtout des passionnés de lecture, circulaient dans la salle Gabriel mise à disposition de l’organisateur par la mairie. Les auteurs se prêtaient gentiment à la rédaction de dédicaces demandées par les acheteurs.

Beaucoup de choix : des styles variés et des ouvrages pour tous les âges !
Beaucoup de choix : des styles variés et des ouvrages pour tous les âges !
Beaucoup de choix : des styles variés et des ouvrages pour tous les âges !

Beaucoup de choix : des styles variés et des ouvrages pour tous les âges !

En fin de matinée, avant le vin d’honneur offert par l’association « livre en fête », Pierre Orgeur demanda à Éric Lapleau, maire de la commune, de dire quelques mots. « Je n’ai pas préparé de discours mais en tant que lecteur moi-même cette manifestation me réjouit. Pour arriver à trouver le temps de lire, c’est le matin à 6 heures que je m’adonne à ce plaisir. Je souhaite à tous ceux qui sont présents de belles et bonnes lectures. »

Puis, Philippe Dorise, adjoint, fit part de sa satisfaction de voir autant de monde se presser autour des tables couvertes de livres.

Pierre Orgeur termina ce court instant consacré aux prises de paroles par ces mots : «Je tiens à remercier la commune, le Conseil Départemental et le Crédit Agricole pour l’aide financière qui nous a été apportée. Cette somme nous a permis d’organiser cette manifestation sans demander de droit d’inscription aux auteurs venus exposer leurs œuvres. Je me permets d’ajouter que je recherche des personnes bénévoles pour étoffer l’association « Livre en Fête ». Actuellement, nous ne sommes que 2 : mon épouse et moi. Heureusement quelques bénévoles nous donnent un coup de main, comme ceux qui sont en train de remplir les verres ! »

De G à D : Éric Lapleau, Philippe Dorise et Pierre Orgeur

De G à D : Éric Lapleau, Philippe Dorise et Pierre Orgeur

Après ces quelques phrases, chacun fut invité à se rapprocher de la table afin de partager le verre de l’amitié. La manifestation se poursuivit dans l’après-midi, jusqu’à 18 h, avec toujours une belle affluence et de nombreux achats pour le plus grand plaisir des exposants et des organisateurs.

L'histoire des compas voisine avec celle de Château-la-Vallière et autres lieux !
L'histoire des compas voisine avec celle de Château-la-Vallière et autres lieux !

L'histoire des compas voisine avec celle de Château-la-Vallière et autres lieux !

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2021 6 13 /11 /novembre /2021 17:03

PUBLIC EN HERBE

Programmation Jeune Public à la Campagne.

L’association Cultur’O pré, en partenariat avec le Conseil Départemental d'Indre et Loire, la Région Centre,

la Communauté de Communes Gâtine Choisilles- Pays de Racan et le théâtre Billenbois notamment

 DIMANCHE 21 NOVEMBRE

Salle Des fêtes-

CHEMILLE SUR DEME (37370) À 17H00

L’association Cultur’O pré et toute l'équipe de « Public en Herbe » serait heureuse de vous recevoir lors de la représentation de:

« Pas si bête »

Cirque en scène

Cirque d’animaux sans animaux

Approchez ! Approchez ! Venez découvrir la grande ménagerie imaginaire ! Un petit cirque d’animaux sans animaux, un monde de curiosité et de magie ! Dans un décor de cirque traditionnel, petits et grands découvriront un bestiaire fabuleux ! Venez voir Le crocodile catcheur, le phoque imitateur, le poussin canon, le gorille ventriloque, l’éléphant démontable ! Sans oublier deux drôles de zèbres qui vous serviront de guide… Mêlant techniques de cirque, musique, manipulation d’objets et comédie, deux artistes nous offrent un regard décalé et singulier sur l’univers des animaux du cirque

Pas si bête

Pas si bête

DIMANCHE 05 DECEMBRE

Salle Des fêtes-

CHARENTILLY (37370) À 17H00

« Zou ! »

Cie Sons de toile

Faites partie d’un orchestre pour 86 orteils, 112 cordes vocales, 2000 doigts

À deux et à mains nues, ces curieux musiciens composent en direct, partout et tout le temps. Ils n’ont pour seul instrument que leur corps et le public, qu’ils réunissent peu à peu en un grand orchestre improvisé pour quelques poignées d’orteils, des dizaines de cordes vocales, une flopée de bouches et quelques paires d’oreilles. Ainsi naît une musique à chaque fois unique, modelée par l’humeur et la rumeur ambiante. Laissez-vous happer par cette expérience forte et fédératrice, un joyeux moment unique à partager !

Zou-cie-sons-de-toile

Zou-cie-sons-de-toile

Spectacles TOUT PUBLIC

Les réservations sont conseillées à

culturopre@gmail.com- 07.66.19.39.24

Le tarif est de 6€ par personne.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2021 6 13 /11 /novembre /2021 13:37

Vendredi soir, une foule nombreuse s’était donné rendez-vous pour assister à l’ouverture des animations proposées par l’association « Histoire et Patrimoine » dans le cadre de ses 20 ans.

Commentaires entre amis sur les photos
Commentaires entre amis sur les photos

Commentaires entre amis sur les photos

En pénétrant à l’intérieur de la salle socioculturelle, Le Foyer, mise gracieusement à disposition par la municipalité, les regards étaient tout de suite attirés par les panneaux qui masquaient les murs de droite et de gauche. Ces panneaux présentaient une centaine de photographies datant des années 1976 à 1997, photos relatant la vie et les événements passés sur le territoire, photos que tous ceux qui avaient vécu ces moments forts pouvaient commenter entre eux en égrenant leurs souvenirs.

Le président, Philippe Larus

Le président, Philippe Larus

Pourquoi une telle exposition ?

Philippe Larus, le président de l’association, invita les personnes présentes à s’installer puis, avant de laisser la parole à Olga Yardin, des archives départementales, il adressa ses remerciements à la Mme le Maire et à Pascal, agent technique, pour son aide dans l’agencement de l’exposition.

Puis, Olga prit le micro et présenta rapidement le pôle images des archives. Il regroupe environ 3 millions d’images sur l’histoire de la Touraine mais aussi de la France. Elle expliqua les différentes façons utilisées pour collecter et rechercher des fonds de photographies.

« Le fonds de Jean-Gérard et Monique Potier est représentatif des années 1970 et, ce studio en milieu rural est un repère pour des générations. Ce fonds, conservé et numérisé avec l’aide de l’association Histoire et Patrimoine sans oublier Jean-Gérard qui a beaucoup travaillé, constitue une base en ligne qui sera prochainement consultable. Cette étape a été réalisée avec des élèves en bac pro section photo, du lycée Victor Laloux. »

Ce fut ensuite Fabrice Mauclair, vice-président de l’association et habitué des archives qui apporta quelques explications supplémentaires.

« Le processus qui a permis d’engager Jean-Gérard et Monique Potier, bien connus de l’association, est la collecte d’un fonds de photos anciennes qu’ils possédaient et que nous avons pu utiliser lors de notre premier livre. Il faut remonter 10 ans en arrière. J’avais compris qu’Olga était la « grande prêtresse » à la section photos. Je lui ai donc parlé de ce fonds et elle m’a dit que les archives étaient intéressées. Il y a eu une rencontre avec les AD qui nous ont présenté la chambre froide où sont entreposées les collectes.

En 2013, les AD ont acquis le fonds Potier et ses 4 600 clichés. En 2018, une convention de partenariat a été signée entre l’association et les archives, une première, et le travail a pu commencer. »

Une salle quasiment comble
Une salle quasiment comble

Une salle quasiment comble

Puis, Jean-Gérard et Monique parlèrent de leur parcours et de leur arrivée à Saint-Paterne-Racan. Un peu fatigués de leur vie parisienne où ils travaillaient tous les deux en tant que photographes, Jean-Gérard décida de venir prospecter en milieu rural pour trouver un endroit où ils pourraient s’installer et exercer à leur compte. C’est ainsi qu’en 1976, ils s’installèrent à Saint-Paterne-Racan. Après plusieurs travaux dans le bâti, le garage est devenu le magasin et l’écurie, le laboratoire, ils étaient fin prêts pour commencer leur travail de photographes en milieu rural en 1977 !

Monique et Jean-gGérard

Monique et Jean-gGérard

Écoutons Monique : « Le démarrage fut lent mais, petit à petit, le trou s’est fait et la clientèle arriva. »

Comment s’organisait votre travail ?

« C’était un travail en commun. Chacun avait sa partie. »

Jean-Gérard explique : « Pour les catalogues, comme la CAMIF par exemple, je partais sur la semaine pour effectuer la commande et Monique restait au studio et faisait tourner la boutique. La CAMIF possédait un studio ultra-moderne avec plusieurs postes de photographes. »

 

Philippe remercia les deux photographes et les archives pour l’aide logistique apportée pour cette exposition. Les deux stagiaires du lycée Victor Laloux, présents dans la salle, ont été félicités pour la réalisation des kakemonos qui introduisent les différentes parties de l’expo.

Tous ces échanges se sont effectués tout en visionnant les photos de l’expo plus celles retenues pour le livre qui paraîtra au mois de mars.

Jean-Gérard, Monique et Antoine

Jean-Gérard, Monique et Antoine

Pour la projection finale, une surprise attendait nos deux photographes. Antoine Moulin, clarinettiste, agrémenta ce final par quelques morceaux très agréables qui furent très appréciés.

Et, pour clore cette première manifestation des 20 ans de l’association, un verre de l’amitié fut proposé à tous les participants.

Des petits groupes en pleine discussion
Des petits groupes en pleine discussion
Des petits groupes en pleine discussion

Des petits groupes en pleine discussion

Cette exposition débouchera sur la sortie d’un livre. La souscription a été lancée au cours de cette manifestation.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 09:25
Un diaporama animé fera revivre les activités de l'association
Un diaporama animé fera revivre les activités de l'association

Un diaporama animé fera revivre les activités de l'association

Histoire et Patrimoine : 20 ans d'animations

Pour clôturer la semaine organisée pour marquer ses 20 ans, l'association Histoire et Patrimoine présente au Foyer de Saint-Christophe-sur-le-Nais, le samedi 20 novembre, à 15h, une Rétrospective thématique des actions menées depuis 2001.

25 conférences, 19 randonnées découvertes, 16 promenades crépusculaires, 17 expositions, 27 publications sous forme de livres et de plaquettes... Préparée par Lionel et Monique Royer, avec le concours de membres de l'association, une évocation complète sera présentée au travers de diaporamas, lectures et saynètes.

 

Spectacle tout public. Entrée gratuite dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

 

Renseignements au 02 47 29 33 18

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2021 3 10 /11 /novembre /2021 11:12
Saint-Paterne-Racan : Les Joyeux de l'Escotais retrouvent les planches

Pandémie oblige, pour la troupe Saint-Paternoise « Les Joyeux de l’Escotais », l’année 2020 fut une année blanche. Aussi, dès qu’ils ont su qu’une bouffée d’air frais soufflait de nouveau sur toutes les scènes du pays, une certaine frénésie s’empara d’eux et la recherche de pièces de théâtre pour présenter leur spectacle de fin d’année fut aussitôt lancée.

Malgré l’interruption forcée de 2020, tous les acteurs bénévoles étaient prêts à repartir pour cette nouvelle édition. Et, il faut savoir que la troupe s’est même enrichi de nouveaux jeunes acteurs.

En restant dans le style qui a fait (et qui fait toujours) la renommée de cette troupe d’amateurs, le « comité de lecture » s’est orienté vers 3 pièces, chacune adaptée aux tranches d’âges des acteurs et à leurs centres d’intérêt : enfants, adolescents et adultes.

Et, comme lors de l’édition 2019, un groupe de 3 jeunes adultes, Mati, Margot et Juliette, en totale autonomie, préparent une petite pièce dont elles vous réservent la primeur.

Mais, pour cette édition 2021, plusieurs petites surprises vous attendent lors de chaque représentation.

Octobre 1961 : Est-ce que cette date vous dit quelque chose ? Fidèles spectateurs de la dynamique troupe « Les Joyeux de l’Escotais », cette date est celle de la création de l’association qui fête donc cette année ses 60 ans d’existence sans interruption (excepté 2020).

Pour cette nouvelle saison, 28 acteurs ont commencé leurs répétitions depuis le début septembre. Cendrine, la présidente, constate que « Cette année, ça semble un peu plus difficile pour mémoriser les textes ! Mais, tout se passe dans la bonne humeur. De toute façon, je leur fais confiance, nous serons prêts pour notre première représentation ! »

Quel programme est donc prévu pour cette reprise ?

En ouverture, 7 jeunes acteurs présenteront « La malédiction d’Halloween » de Patrick Mermaz. Pour les guider et assurer la mise en scène, Françoise, Virginie, Brigitte et Annette se sont attelées à la tâche.

Aperçu de la pièce : Pour avoir dérangé un sorcier pendant la nuit d’Halloween, trois enfants sont transformés en monstres et condamnés à rester enfermés dans un vieux manoir abandonné. S’ils veulent être libérés de cette malédiction, ils devront se faire remplacer par trois autres enfants, un soir d’Halloween.

Ce sera ensuite aux 4 adolescents qui interprèteront « Leçon de surf » d’Anne-Sophie Nédélec, de monter sur la scène. Nicolas et Cendrine ont assuré la mise en scène.

Aperçu de la pièce : Mike, prof de surf, a des méthodes d’enseignement très particulières… Mais, que dire de la motivation de ses trois élèves… !

De g à d : 1er rang : Nicolas, Jacky et Jean-Paul ; 2e rang : Brigitte, Florence, Virginie, Annette, Marion, Élisabeth, Cendrine (présidente)

De g à d : 1er rang : Nicolas, Jacky et Jean-Paul ; 2e rang : Brigitte, Florence, Virginie, Annette, Marion, Élisabeth, Cendrine (présidente)

Avant l’entracte, les trois jeunes adultes prendront possession de la scène et, pour terminer cette soirée qui s’annonce sous le signe de la gaîté et de la bonne humeur, les sept adultes occuperont la scène pour interpréter « Un passé pas si simple » pièce en 4 actes de Jean-Claude Martineau avec une mise en scène assurée par Brigitte, Élisabeth, Didier et Michel

Aperçu de la pièce : Philippe, écrivain quinquagénaire, en pleine crise d’existentialiste, vient de se séparer de son épouse. Si la séparation s’est faite en douceur, il erre cependant comme une âme en peine dans sa propre maison. Avait-il bien épousé la femme de sa vie ? N’a-t-il pas raté le coche avec les autres femmes connues auparavant ? Son fils, Laurent, voyant l’état de décrépitude dans lequel son père est en train de sombrer, décide de provoquer un électrochoc…

Une soirée basée sur la bonne humeur où les rires seront de mise pour faire oublier, le temps de quelques heures, cette pandémie qui n’en finit pas !

Pratique

Dates des séances :

Les samedis 4 et 11 décembre à 20 h 30

Les dimanches 5 et 12 décembre à 14 h 30

Le samedi 15 janvier à 20 h 30 : soirée caritative au profit de l’association « Magie à l’hôpital ».

Entrée : 8 €

Toutes les séances auront lieu à la salle Jacques Gabriel.

Le pass sanitaire est obligatoire.

Prévoir un masque.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 09:10
Le conférencier, Stéphane Gendron

Le conférencier, Stéphane Gendron

Conférence "Promenades toponymiques à Saint-Christophe-sur-le-Nais et communes voisines"

Dans le cadre des animations organisées pour marquer ses 20 ans, l'association Histoire et Patrimoine organise le Vendredi 19 novembre au Foyer de Saint-Christophe-sur-le-Nais, à 20h30, une conférence présentée par l'historien Stéphane Gendron.

Si de nombreux noms de lieux de la région de Saint-Christophe-sur-le-Nais sont évocateurs, d'autres continuent d'intriguer. Que signifient en effet des noms tels que La BâteVaudésirTout-l'y-FautLa Croix-PapillonHuppe-Loup, etc. A quelle époque sont-ils apparus et dans quel contexte ? Comment le chercheur procède-t-il pour les étudier, pour tenter de mieux les comprendre ? Stéphane Gendron, toponymiste, propose de montrer tout l'intérêt de l'étude des noms de lieux pour la connaissance d'une commune, d'une région (villages, hameaux, écarts, lieux-dits, rues, etc.).

Entrée gratuite dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

Renseignements au 02 47 29 33 18

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2021 1 08 /11 /novembre /2021 18:03
Jour de marché

Jour de marché

Saint-Paterne-Racan

Le marché du jeudi matin se tiendra le 11 NOVEMBRE, comme chaque jeudi.

Place de la République – 08h30-13h

Contact → Mairie 02 47 29 30 87

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages