Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 08:32

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le

 

vendredi 28 octobre à 19 h 30

 

à la mairie.

 

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 15:06
Le directeur dans la salle à manger discutant avec les résidents
Le directeur dans la salle à manger discutant avec les résidents
Le directeur dans la salle à manger discutant avec les résidents

Le directeur dans la salle à manger discutant avec les résidents

Depuis le 3 août dernier, Abdelkabire Essalhi a été nommé directeur intérimaire de l’EHPAD de Saint-Christophe-sur-le-Nais par l’Agence régionale de santé du Centre. Il est là pour « assurer la continuité du service public » deux jours par semaine. Ce directeur connaît bien la gériatrie qu'il enseigne à Rennes. Il est également directeur de la maison de retraite Debrou à Joué-les-Tours, établissement qui accueille 240 résidents.

L’EHPAD La Croix Papillon de Saint-Christophe a été édifié en 1989 et comprend 89 places dont 63 lits de personnes âgées, 20 lits de personnes handicapées vieillissantes et 6 places d’accueil de jour. Ce dernier service a été installé en 2012 ; il est destiné aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées qui viennent en journée ou en demi-journée dans le service pour retrouver des repères de vie, de 1 à 5 jours par semaine. C’est un établissement public autonome représenté par son conseil d'administration composé de représentants de l'ARS, du département, du Coderpa, des usagers et de leurs familles, de la municipalité dont le maire qui en est le président et du médecin coordinateur, le docteur Lascaud de Saint-Christophe.

L’objectif que s’est fixé M. Essalhi c’est de continuer à porter les valeurs de bientraitance, d’écoute et de citoyenneté à l’intérieur de la structure qui lui est confiée.

Qu’est-ce que la bientraitance ?

C’est le service dû à nos aînés à travers des projets de vie et de soins individualisés. C’est aussi s’assurer du bien-être du personnel avec le budget alloué à l’établissement.

Comment définissez-vous les valeurs d’écoute ?

Être à l’écoute, c’est faire en sorte que l’on puisse être disponible pour les soins individuels du résident, l’aider dans son autonomie physique, psychique et sociale. C’est aussi savoir respecter la spiritualité de chacun.

Et, côté citoyenneté, comment s’y prendre ?

En s’assurant que les droits des résidents soient respectés. Ils doivent rester des citoyens à part entière en respect avec l’adage « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Comment voyez-vous votre travail ici en tant qu’intérimaire ?

Comme dans n’importe quel EHPAD, réussir au mieux la mission de service public que l’on m’a confiée. C’est une grande fierté pour l’ensemble des acteurs que d’être dans cette mission de service public. Nous rencontrons de plus en plus de personnes confrontées à des problèmes physiques et psychiques. Nous nous devons de les aider. Toutes les pathologies qui touchent nos résidents touchent aussi leurs familles et notre devoir est de les accompagner. Une de mes priorités est l’accompagnement et la formation du personnel notamment sur la maladie d’Alzheimer, les troubles du comportement et les soins palliatifs au sein de l’établissement.

Il a déjà quelques réalisations à son actif : la mise en place d'un digicode, une unité protégée au rez-de-chaussée avec sécurisation des issues de secours et une clôture autour du jardin afin que les résidents puissent sortir sans danger.

Il est à souhaiter que M. Essalhi puisse mener à bien les objectifs qu’il s’est fixés. Ce que l’on peut constater c’est que les résidents l’apprécient énormément. Il n’hésite pas à aller vers eux avec toujours un petit mot aimable et personnel à leur encontre.

Sa conclusion : « À travers la continuité, les décisions doivent être prises en temps et en heure ! C’est ainsi que je conçois ma mission. »

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 10:02
Les travaux du foyer, c'est parti !
Les travaux du foyer, c'est parti !
Les travaux du foyer, c'est parti !
Les travaux du foyer, c'est parti !

Les travaux du foyer, c'est parti !

Le foyer rural

Les travaux concernant le foyer rural, bâtiment inauguré le 10 octobre 1954, ont débuté. Quelques modifications avaient eu lieu lors du mandat précédent (parquet changé et installation de sanitaires dignes de ce nom), mais il restait beaucoup à faire : aucune isolation, une toiture qui laissait par endroit passer la pluie, des revêtements muraux qui ne tenaient plus et des éclairages très insuffisants.

Le conseil municipal présidé par Catherine Lemaire a donc pris la décision de moderniser ce bâtiment et d’engager les travaux. Thierry Guérin avait en charge ce dossier avant le renouvellement du conseil en juin dernier et c’est lui qui en assume toujours le suivi.

Suite aux appels d’offre, voici la liste des entreprises retenues pour intervenir sur le foyer rural :

Bâti Racan pour la maçonnerie

Euro Peinture pour l’isolation extérieure

Flabeau pour la charpente-couverture

Sartor pour les menuiseries bois

RV aménagement pour la plâtrerie et l’isolation intérieure

Charron pour la peinture

Delville pour la plomberie

A.E.S pour l’éclairage et l’électricité.

Maître d’œuvre : SOLIHA

À ce jour, en comptant les premiers avenants, le montant des travaux s’élève à 265 000 € HT.

Les subventions obtenues devraient couvrir plus de 50% du coût.

Département : 60 000 €

DETR (bonification pour utilisation d’éco-matériaux) : 40 000 €

CCPR : 20 000 €

Région Centre Val de Loire : 60% du montant des travaux d’isolation extérieure et des menuiseries.

Sur l’extérieur, on peut remarquer la disparition de la casquette au-dessus et autour de la porte d’entrée. Ceci s’explique par le fait que le bâtiment sera isolé par l’extérieur. De même, certains pourront d’étonner de voir disparaître l’entourage de la scène. Les travaux qui vont être entrepris pour l’aménagement intérieur justifient cette disparition. L’accès au balcon sera condamné pour raison de sécurité.

L’achèvement des travaux est prévu pour le printemps 2017.

Catherine Lemaire à droite avec les deux ouvriers de l'entreprise Flabeau

Catherine Lemaire à droite avec les deux ouvriers de l'entreprise Flabeau

Le campanile sur la mairie

Installé en 1903 suite à un don d’Eugène Hilarion, ce campanile donne fière allure à l’hôtel de ville. Mais, courant octobre 2015, suite à de fortes pluies, il a fallu se rendre à l’évidence : le campanile était fragilisé et l’eau s’infiltrait et ruisselait dans le grenier. Un couvreur constata les dégâts et recouvrit le campanile malade d’une bâche verte pour le protéger des intempéries en attendant une intervention pour le remettre en état.

Le conseil municipal n’ayant pas à l’époque inscrit ces travaux au budget, ne put les effectuer dans la foulée mais des dossiers de demande de subventions furent déposés auprès du département et de la DETR (dotation d’équipement pour les territoires ruraux).

Le département accorda une subvention de 14 000 € à consommer avant le 15 novembre 2016. Lors du dernier conseil municipal, Madame le Maire expliqua qu’elle n’avait aucun retour de l’état et commençait à s’en inquiéter malgré plusieurs relances. À ce jour, tout va mieux. Madame Maryse Chicoisne, de la préfecture a appelé en mairie pour signaler qu’une subvention était accordée et que la somme serait débloquée courant octobre.

Ainsi, la subvention départementale ne sera pas perdue et les travaux pourront commencer avant l’hiver !

Le campanile protégé depuis un an.

Le campanile protégé depuis un an.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 19:07
Catherine Lemaire montre les lieux concernés par l'épandage de l'élevage de Villebourg.

Catherine Lemaire montre les lieux concernés par l'épandage de l'élevage de Villebourg.

13 membres du conseil étaient présents vendredi soir dans la salle de l’hôtel de ville. Les deux absents avaient donné un pouvoir. Emmanuel Couratin a assuré le secrétariat.

Adoption du précédent compte-rendu par 7 voix et 6 abstentions (des absents du 5 août).

Points à l’ordre du jour :

Bâtiments

Foyer rural présenté par Thierry Guérin

3 avenants ont été présentés :

- Aménagement du plan de la charpente métallique pour le plafond (passage de l’électricité pour les luminaires et la VMC

- Variante pour la pose de leds de couleurs changeantes au lieu de leds blanches

- Éclairage du haut avec pose de prises de courants, interrupteurs et luminaires. Nouveau devis pour la pose de toile neuve et les peintures des murs et du plafond.

Pour obtenir des subventions de la Région, les artisans doivent employer des matériaux certifiés éco-matériaux. Catherine Lemaire fait part de la possibilité d’obtenir un bonus de 10% sur 60 000 € si la commune choisit des bois locaux certifiés FSC. Accord du conseil municipal.

Voirie par Jean-Jacques Meunier

Il commence par indiquer que l’entreprise qui fait les travaux n’a traité que la moitié de la surface à faire. Des réclamations seront engagées.

Les travaux sont achevés aux Rondeaux, à Hardraie, à saint Gilles

- Groupement de commandes

Ce groupement signé avec la CCPR l’est pour 3 ans.

- Sécurisation Installation de plateaux ralentisseurs, travaux à la Chevalerie, certains trottoirs pour 9053,50 €

Reprise de la délibération précédente suite à une erreur de l’entreprise sur le marché et avenant nécessaire à signer pour rajouter des zébras et des panneaux pour un montant de 1275 € (total 10 328,50 €)

- Rue des Pêcheurs :

renforcement et enfouissement des lignes Le conseil refuse l’enfouissement des lignes téléphoniques dont seulement 10% sont pris en charge sur un montant de 7 120 € HT. Il est d’accord pour l’enfouissement du réseau de l’éclairage public Prise en charge du SIEIL : 3 179,61 €, reste à la charge de la commune : 2 653,08 €

- Dossier Ajacques :

problème de raccordement de sa maison au réseau d’assainissement Quand il a acheté on lui a dit que le raccordement était fait ce qui n’est pas le cas. La commune et le Sivom vont se charger de remédier au problème.

- Dossier De Rycke : busage devant son entrée

L’alignement sur la RD devrait se faire à 4,50 m du bord de la chaussée (demande du CD). Une permission de voirie doit être demandée à titre personnel au CD ainsi qu’une autorisation pour exécuter les travaux. P. Guitton fait remarquer que la demande avait été faite pour des raisons de sécurité. Catherine Lemaire suggère de refaire une demande en insistant sur le danger que représente ce passage et que le CD fournisse les buses.

Enquête publique élevage avicole à Villebourg

Un élevage comportant 40 000 places doit voir le jour à la Gagnerie à Villebourg. 5 communes avoisinantes devraient être impactées par l’épandage. Pour Saint-Christophe, ce sont 17 ha au-dessus de la Souricière. Seuls 3 élus sont favorables au projet, la majorité se prononce donc contre.

Fourrière animale

Il y a toujours des chiens et des chats errants sur la commune. Fourrière 37 de Rivarennes propose aux communes une convention pour récupérer ces animaux (53 € la capture, 11 € la pension journalière). Les frais seraient à la charge des propriétaires (s’ils récupèrent leur animal) ou incomberaient aux communes les appelant. Les animaux devront être pucés et vaccinés avant remise à la SPA.

Après discussion, deux solutions sont retenues :

-demander des devis pour l’installation d’un chenil sur la commune

-signer la convention par pure précaution mais ne pas forcément appeler Fourrière 37 (proposition de P. Guitton)

Décisions financières

- Acquisition de terrain

Val Touraine Habitat propose un terrain de 1250 m² situé au-dessus du lotissement du four à chaux pour 28000 €. Refus de la commune

VTH met en vente le local commercial (ancienne boulangerie), le logement T4 et le bâtiment annexe situés place Jehan d’Alluye pour la somme de 85 000 €. La municipalité trouve le montant trop élevé et demande à VTH de baisser à 50 000 € et que l’acheteur conserve le local commercial.

- Suppression CCAS

Le CCAS n’aura plus de budget propre. Il sera inclus dans le budget communal. (loi du 7/08/2015) - Dégrèvement jeunes agriculteurs

Le dégrèvement s’applique sur la TFNB. 50% par l’état les 5 premières années de l’installation. La CCPR a pris une délibération dans ce sens pour 5%. La commune doit prendre une délibération en appliquant le même montant avant le 30/09/2016. Accord du CM

- Délibération à prendre

Le CM doit délibérer pour autoriser le maire à demander des subventions et ce jusqu’à un montant de 150 000 €

- Indemnité au percepteur

Accord du CM pour une indemnité de 482, 17 €.

Affaires scolaires

Un enfant de Saint-Christophe est scolarisé en CLISS à St Cyr pour un montant de 531 € à la charge de la commune. Accord du CM.

Intercommunalité

- CCPR- Agenda 21

Rappel de quelques décisions prises par le comité de pilotage des élus.

- CCPR- Transfert de la compétence voirie L’aménagement et l’entretien des voiries entrent dans la compétence de la CCPR. La dotation sera fonction du kilométrage de la voirie communale. Saint-Christophe possède 10,350 km de voies goudronnées. La modification des statuts de la CCPR est adoptée.

- CCPR- Modification de la composition de quelques commissions

P. Guitton demande de ne pas être membre de la commission culture car il y a des risques de conflit d’intérêt avec son travail à la salle des Quatre Vents. Il sera remplacé par M. Pirondeau qui laisse sa place à A. Lascaud pour la commission associations-sports.

Commission d’appel d’offres

Sont élus membres titulaires : MM, Meunier, Guérin, Lascaud

Sont élus membres suppléants : Mmes Courtois, Hocdé, M. Guitton

Communication

Mme Emmanuelle Hocdé a été chargée de se renseigner sur des panneaux d’information numériques. Elle a présenté plusieurs possibilités aux membres du conseil. Une commission se réunira à ses côtés pour bien étudier ce dossier qui sera revu ultérieurement. Taille retenue pour le panneau 1048x1120.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 15:22
Les séances sont publiques, vous pouvez donc y assister mais sans pendre la parole.

Les séances sont publiques, vous pouvez donc y assister mais sans pendre la parole.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 18:42
Inauguration à l'église de Saint-Paterne-Racan
Inauguration à l'église de Saint-Paterne-Racan
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 17:35
Catherine Lemaire et deux de ses adjoints

Catherine Lemaire et deux de ses adjoints

Pourrait-on faire un point sur les travaux réalisés dernièrement par la commune ?

« Oui, bien sûr », répondit Catherine Lemaire, «mais tout d’abord, je tiens à vous signaler que le chantier du foyer rural devrait bientôt commencer. Il a été entièrement déménagé. Le Cercle des Amis y tient sa dernière séance cet après-midi. Pour ce qui est de la mairie, comme cela a été dit au dernier conseil municipal, les travaux sont repoussés à 2017 car l’enveloppe des subventions est vide.»

Nous parlerons de ces travaux prochainement.

 

Des ralentisseurs à certaines entrées du bourg
Des ralentisseurs à certaines entrées du bourg

Des ralentisseurs à certaines entrées du bourg

Commençons par un point sur la voirie.

Les travaux de sécurisation du bourg prévus en 2015 sont achevés. Il y a eu beaucoup de retards dus au département. « Comme cela a été demandé pour la rue des Rabines, nous étudions un moyen de sécuriser cette rue et surtout les abords de l’école. Une première réunion de concertation avec les riverains est prévue cet après-midi et il y en aura une autre en septembre. »

Le renforcement des lignes électriques et leur enfouissement rue des Pêcheurs sont envisagés.

« Nous n’avons pas encore mis en place les commissions mais chaque élu est chargé de travailler sur des points précis en adéquation avec ses compétences propres. Nous envisageons de travailler en commissions mais aussi avec des comités de pilotage qui permettent d’associer des personnes extérieures aux élus.»

Réciprocateur et désherbeur thermique Ripagreen viendront à bout des mauvaises herbes
Réciprocateur et désherbeur thermique Ripagreen viendront à bout des mauvaises herbes
Réciprocateur et désherbeur thermique Ripagreen viendront à bout des mauvaises herbes

Réciprocateur et désherbeur thermique Ripagreen viendront à bout des mauvaises herbes

Puisque l’on parle de la voirie, comment comptez-vous entretenir les trottoirs et autres lieux envahis par des mauvaises herbes maintenant que les pesticides sont appelés à disparaître ?

La réduction des pesticides se fait avec un accompagnement de la CCPR qui a engagé des cabinets d’études pour résoudre ce problème. Le désherbage des trottoirs se fait manuellement avec un réciprocateur, sorte de débroussailleuse équipée de deux disques crantés disposés l’un au dessus de l’autre qui tournent en sens inverse. Ils agissent un peu comme des ciseaux. Nous avons aussi un désherbeur thermique Ripagreen. Tout ce matériel a été fourni à chaque commune par la CCPR qui en a fait l’acquisition.

 

Toute l'entrée de l'aire de loisirs sera bitumée

Toute l'entrée de l'aire de loisirs sera bitumée

À l’aire de loisirs, nous allons bitumer toute l’entrée qui est actuellement recouverte de cailloux de façon à la rendre plus accessible à tous. Nous nous interrogeons sur un local ouvert qui remplacerait le local existant. Il en est de même pour le lavoir qui est souvent saccagé.

Côté voirie, nous avons un gros entretien de curage de fossés et d’entretien de trottoirs. Ce poste représente une grosse charge pour la commune.

M. Meunier, adjoint en charge de la voirie ajoute : « La zone bleue que nous avons installée est très appréciée des commerçants car les clients peuvent se garer facilement maintenant. Le petit marché semble bien fonctionner. »

Une réflexion va se mettre en place pour sécuriser la rue des Mirligrolles.

Des travaux de nettoyage autour de la rivière sont à l’étude avec Alex Tabouriech, chargé de mission à la CCPR.

Stores neufs à la maternelle et barrières devant les écoles
Stores neufs à la maternelle et barrières devant les écoles

Stores neufs à la maternelle et barrières devant les écoles

Vous avez engagé quelques travaux au niveau de l’école pendant l’été, pouvez-vous nous en parler ?

Lors d’un exercice de PPMS (plan particulier de mise en sécurité), Mme Maéva Piermée, directrice de l’école s’est aperçue que son bureau ne possédait qu’une seule porte donnant sur l’extérieur et n’avait donc aucune communication interne avec les classes. Le but d’un PPMS est de pouvoir rester confiné à l’intérieur pendant toute la durée de l’événement déclencheur. Pour y remédier, les artisans locaux (MM. Bouchet, Bouvet, Boigard, Choisnet et Tondereau) ont donc ouvert une porte à l’arrière en créant un passage permettant un accès intérieur.

De nouveaux stores ont été posés à l’école maternelle.

Des barrières ont été fixées sur le parking pour sécuriser les déplacements piétons.

L’évacuation des toilettes dans la cour de l’école a été modifiée.

« Une réunion de préparation avec les enseignantes et les animateurs des TAP se tiendra avant la rentrée. Les animateurs travaillent en accord avec les enseignantes. Nous réunirons un comité de pilotage comprenant des parents, des élus et des animateurs pour faire le bilan de l’année scolaire 2015-2016. Pour animer les TAP nous avons 6 animateurs permanents plus des bénévoles extérieurs (sport, pêche, théâtre, calligraphie, contes et musique.) De janvier à avril, le groupe « Les feux du Brésil » interviendra et proposera des ateliers de percussion, création du bonhomme carnaval, de masques, d’instruments de récupération, et déambulation avec un final carnavalesque. Avec les travaux au foyer rural, nous allons avoir un problème de salles. C’est Madame Laëtitia Rousseau qui coordonne toutes ces activités. Sur la commune, nous avons une forte participation aux TAP. »

Abordons maintenant les « services ».

En 2015-2016, les salles ont été mises plusieurs fois à la disposition des associations. Ce que souhaite la municipalité c’est qu’elles soient remises en parfait état de propreté, que les utilisateurs aient un comportement citoyen lors de leur occupation. Cela faciliterait le travail de la responsable de l’entretien des bâtiments.

Les entretiens des espaces verts et de la voirie sont confiés à trois agents techniques :

Sébastien Poussin pour les espaces verts et le fleurissement, Joël Sionneau muni de tous les CACES pour l’entretien de la voirie et Pascal Ribouilleault, ancien couvreur, comme agent polyvalent.

La communication et les associations

C’est Madame Emmanuelle Hocdé qui est en charge de ce dossier : établir des liens avec les associations en proposant une réunion où seraient conviées toutes les associations et la population pour se présenter et faire connaître leur spécificité. C’est elle aussi, avec M. Luc Portenseigne, qui doit refondre le site de la mairie.

« La culture est dans le domaine de compétence de la CCPR », précise Catherine Lemaire, « mais je tiens à en parler quand même. Je pense qu’il serait souhaitable que les programmations des communes le soient en fonction de ce qui se fait au niveau de la CCPR. C’est pour cette raison que j’ai souhaité qu’il y ait un représentant de Saint-Christophe à la première réunion du festival de femmes en campagne. »

Beaucoup des livres déposés ne présentent pas un grand intérêt pour les lecteurs

Beaucoup des livres déposés ne présentent pas un grand intérêt pour les lecteurs

André Lascaud intervint sur les problèmes de la boîte à livres : « Il y a quelques jours, j’y ai mis un peu d’ordre. Maintenant, les gens y mettent n’importe quoi. Ce n’est pas une poubelle où l’on dépose tout ce dont on veut se débarrasser ! »

En parlant de poubelle, cela fit dire à Catherine Lemaire : « Nous avions pris une délibération par rapport aux poubelles. La majorité des habitants a bien compris qu’elles peuvent être sorties la veille au soir et rentrées dans la journée après le passage de la benne. Mais pour certaines personnes, il n’y a rien à faire. Un arrêté du maire porte désormais le montant de l’amende à 150 € pour non respect de la règlementation. »

Notre entretien s’est terminé sur cette mise en garde. Alors, contrevenants, méfiez-vous !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 09:42

Après adoption du compte-rendu de la séance précédente, les différents points à l’ordre du jour furent abordés :

Bâtiments

Foyer rural : Pour les travaux, grâce aux matériaux bio-sourcés utilisés pour l’isolation et les menuiseries, le soutien de la Région augmente de 10 points (éligibilité au 1-07-2016).

C’est M. Thierry Guérin qui continuera à suivre le chantier. Catherine Lemaire propose au conseil de voter une indemnité égale à 4% de l’indice 1015 soit un montant de 152,04 €. Pour financer cette somme, l’indemnité du maire sera baissée de 2 points (41% au lieu de 43% de l’indice 1015).

Mairie : Les travaux prévus (92 000 €) sont reportés car la subvention de l’état n’est pas accordée par manque de crédits. Le dossier de DETR sera représenté en 2017 pour mettre en conformité l’accessibilité du bâtiment.

Voirie :

Groupement de commandes : M. Meunier explique que 3 entreprises ont répondu pour les fossés et 3 également pour les autres travaux. L’entreprise Bardet est retenue pour les fossés pour un montant de 1065 € et l’entreprise TP Vernat pour le reste pour un montant total : 13 692,84 € HT : espace piétons devant l’aire de loisirs, VC12, le chemin de Hardraie, la rue St Gilles et la fourniture de goudron. La TVA sur l’entretien sera récupérée dans l’année.

Avenant TP Pigeon : marché passé en 2015 pour un montant de 20 990,40 €. Des travaux supplémentaires ont été effectués :

- Renforcement de voirie rue des Tanneurs, à la Chevallerie

- Achat de panneaux de surélévation de voirie C27 sur les RD 72 et 6

- Remplacement des coussins berlinois devant la maison de retraite suite à leur non acceptation par le département par des ralentisseurs Une délibération est prise pour acter et financer l’augmentation du coût des travaux (9053,50 €).

Réalisation d’écluses à l’entrée du bourg

Proposition d’enfouissement des lignes d’éclairage public par le SIEIL rue des Pêcheurs avec prise en charge totale mais aucune aide pour l’enfouissement du téléphone. Changement de l’éclairage public aidé à 40% (2653 €). Pas de prise de décision dans l’immédiat.

Lecture de plusieurs courriers émanant d’habitants de la commune relatifs à la voirie :

- M. Moulin pour un mur qui s’écroule dans les Ruettes. Sa lettre est envoyée à l’assurance.

- MM. De Rycke et Albert qui souhaitent buser de part et d’autre de leur entrée pour améliorer le parking en intervenant sur une de leur parcelle. Lettre transmise au département car la route de St Gilles est devenue départementale depuis le 1er janvier 2008 (RD 438).

- Les riverains de la rue des Rabines se plaignent du passage de poids lourds à trop grande vitesse et craignent pour la sécurité. Ils seront conviés à une réunion le mercredi 10 août à la mairie. Les conseillers municipaux sont invités à y assister.

Délibération modificative de crédits et admission en non valeurs

Travaux école : Suite à un exercice de PPMS, il est apparu que le bureau de la directrice n’est pas relié aux classes par l’intérieur. Pour pallier ce problème, des travaux ont été réalisés : ouverture d’une porte, cloison, carrelage, plomberie, électricité. Un dépassement de 165,64 € sur le devis initial est à financer.

Travaux de voirie sur 2015 et 2016 : 15 000 € en investissement.

Ces sommes seront prises sur le programme aménagement mairie.

Mettre en non valeurs la somme de 3964,79 € montant des loyers. Le percepteur demande une autorisation de poursuite pour cette personne.

Acquisition de matériels

Tondeuse autoportée : 3 devis sont proposés. Le conseil retient la tondeuse John Deere, payable sur 4 ans sans frais avec la 1ère mensualité au bout de 6 mois. Coût : 18 337,44 €

Friteuse : Vu le coût à l’achat et à l’entretien, l’idée d’achat est abandonné. Les associations utilisatrices loueront le matériel. Catherine Lemaire propose d’attribuer une subvention de 200 € à l’APE de Saint-Christophe. À eux de voir s’ils en achètent une ou s’ils la louent suivant leurs besoins.

Restauration scolaire

Le choix se porte sur Restoria qui utilise beaucoup de produits locaux, frais, bios et français. Prix du repas 3,04 € soit 0,46 € de plus que le prestataire précédent. Le conseil municipal décide de ne pas augmenter le prix du repas pour les familles. Il reste donc à 3,90 €.

Affaires scolaires – TAP

Le nombre d’enfants inscrits à l’école est en augmentation. 106 élèves pour la rentrée de septembre d’où une augmentation pour la fréquentation des TAP.

Création de 2 postes à 4/35e pour recruter des animateurs qui interviendront 2 h les mardis et vendredis.

Neuf animateurs interviennent sur des périodes de 7 semaines : certains sont fournis par la CCPR (dispositif jeunesse, FRMJC, école de musique) Coût des TAP : 16 920 €

Intercommunalité : Élections des délégués aux commissions de la CCPR

Enfance-jeunesse : Mme Courtois et Obligis

Accompagnement au vieillissement : Mme Lemaire et Barbé-Vacchiano

Économie : Mme Lemaire et M. Couratin

Voirie : MM. Meunier et Lascaud

Culture : M. Guitton et Mme Hocdé

Tourisme : M. Portenseigne et Mme Hocdé

Sport et vie associative : M. Couratin et Mme Pirondeau

Communication : M. Portenseigne et Mme Hocdé

Habitat et Patrimoine : M. Lascaud et Mme Barbé-Vacchiano

Aménagement de l’espace : MM. Meunier et Lascaud

Environnement – Rivières : M. Hervet-Garcia et Mme Renaud

Agenda 21 : Mme Renaud

Affaires diverses

La commune tiendra-t-elle un stand lors de la 9e journée découverte au Pays de Racan ?

L’éclairage rue des Rabines s’éteint totalement à 23 h

Vente de 2 logements de Val Touraine Habitat rue de la Croix Papillon

Festival de Femmes en Campagne : Mme Hocdé représentera la commune lors de la réunion du 10 septembre à Neuvy-le-Roi.

Rapport d’activités de la Région Centre consultable en mairie

Demande d’utilisation de la salle Beau Soulage de septembre à fin janvier par l’association Expression corporelle.

Chien errant : Une convention sera prochainement signée sachant que la capture d’un chien est facturée 150 euros

Manque de visibilité à la sortie de certaines routes à cause des hautes herbes sur les bermes.

Déchets verts : le brûlage est interdit par arrêté préfectoral toute l’année dans tout le département sous peine de forte amende

Rappel de la 9ème journée du Pays de Racan les 24 et 25 septembre

Luc Portenseigne informe qu’avec Emmanuelle Hocdé, ils travaillent sur le site communal qu’ils vont complètement remanier. Catherine Lemaire précise que Mme Hocdé est chargée d’entretenir le site sur la communication.

Les élus au cours de la séance
Les élus au cours de la séance

Les élus au cours de la séance

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 15:57
Info : Fermeture du multimédia à Saint-Paterne-Racan

L'espace multimédia sera fermé du samedi 13 août au mardi 30 août inclus.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 16:56

Le conseil communautaire du Pays de Racan, réuni le 21 juillet, outre la fusion avec la communauté de communes de Gâtine-et-Choisilles, a examiné les dossiers suivants :

Vice-président et représentations au Pays Loire Nature. Suite aux élections municipales qui ont eu lieu à Saint-Christophe-sur-le-Nais, il a fallu pourvoir de nouveau le poste de vice-président de la communauté de communes du Pays de Racan (CCPR) et désigner un délégué pour représenter le territoire auprès de Pays Loire Nature. Pour la vice-présidence, deux personnes se proposent : Catherine Lemaire, candidate à sa propre succession, et Laurent Gauvrit. Catherine Lemaire est élue avec 14 voix contre 10 à Laurent Gauvrit. Pour représenter la CCPR à Pays Loire Nature, Catherine Lemaire, seule candidate, est élue avec 15 voix.

Rivières. Deux demandes de subventions sont faites pour la tranche 3 du contrat territorial pour la restauration de l'Escotais et de ses affluents : l'une auprès de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et l'autre auprès de la région Centre-Val de Loire.

Agenda 21. Chaque commune devra désigner un élu pour participer au comité de pilotage pour le 20 août.

Seniors. Anne Seimard, d'Agevie, présente un diagnostic qui permet de repérer les ressources et les manques du territoire pour permettre aux personnes vieillissantes d'y rester. Suite à cette intervention, deux objectifs sont fixés par le conseil communautaire : l'un sur la création d'habitats adaptés et l'autre sur la mise en place d'un dispositif de transports.

Pacte culturel. Le conseil est d'accord pour accepter la convention. Paule Haslé fait part de son inquiétude par rapport au manque de lisibilité et de transparence dans les choix qui sont faits lors des attributions des subventions. Les élus de la CCPR ne siègent pas lors des commissions qui les fixent. Elle demande à être associée à la réflexion des élus de Gâtine-et-Choisilles.

Jean-Pierre Poupée et Patrick Cintrat présentent le nouveau logo de la ZAC du Vigneau

Jean-Pierre Poupée et Patrick Cintrat présentent le nouveau logo de la ZAC du Vigneau

Commission économie. Les conseillers communautaires ont finalisé le choix d'un logo pour représenter la zone artisanale du Vigneau. Celui-ci a été créé sur commande par l'entreprise Capdecom. Le conseil communautaire décide également de reprendre à sa charge le site www.vivreencampagne.fr qui n'est plus géré actuellement par l'association qui l'avait créé.

Piscine. Le plan d'organisation de surveillance et de secours est approuvé.

Voirie. L'entreprise Vernet TP est retenue pour les travaux de renforcement des voiries pour 138 741,27 € et, Bardet TP pour ceux de curage et débernage pour 12 705 euros.

Billenbois. Le conseil communautaire fait l'acquisition de six spectacles pour 4.600 euros. Ils auront lieu respectivement à Villebourg, Épeigné-sur-Dême, Saint-Aubin-le-Dépeint, Bueil-en-Touraine et deux à Neuvy-le-Roi.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages