Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 10:51

Hier soir, à la mairie de Saint-Christophe, à l’invitation de Madame le Maire, plusieurs représentants des associations communales (Jeunes, APE, Foyer Rural, Pêcheurs, Jardin des sens, École, Histoire et Patrimoine et l’agent en charge du numérique) étaient présents pour participer à la première réunion avec l’association tourangelle « Intention Publique ».

Catherine Lemaire avait rencontré cette association il y a déjà 2 ans et avait été séduite par les activités qu’elle proposait avec pour but de faire participer la population dans son ensemble autour d’ateliers et ce, dans le but de créer du lien social.

Intention Publique était représentée par Xavier Bertola qui a quelques liens avec le village et Mathieu Louis.

C’est une structure collaborative spécialisée dans la réalisation de projets culturels, artistiques et citoyens en espace public.

Elle est l’interface entre les collectivités locales, les artistes, la population et les partenaires susceptibles d’intervenir dans la réussite du projet.

Elle privilégie une approche participative s’appuyant sur les potentialités des territoires sur lesquels elle agit.

En possession des deux premiers livres édités par l’association « Histoire et Patrimoine », Xavier Bertola mentionna d’emblée la richesse historique et patrimoniale de la commune et l’importante source de renseignements figurant dans ces ouvrages et qui pourraient servir de base à différents projets.

 

Les livres d'Histoire et Patrimoine, une source d'informations sur la commune

Les livres d'Histoire et Patrimoine, une source d'informations sur la commune

À partir de là, ils présentèrent différents projets réalisés. La plupart sont basés sur l’art, la culture, le graphisme. Beaucoup ont été réalisés avec les enfants des écoles.

Ils aimeraient impliquer également l’EHPAD dans le projet !

 

Sur la commune, une piste s’est dessinée à partir d’un parcours à travers le village en associant le sous-sol (les cavités), le sol (la végétation) et vers le haut (façades, inscription, toitures…), liens aussi avec la toponymie. L’utilisation des cartes postales anciennes permettrait des comparaisons entre hier et aujourd’hui.

Début janvier, une autre réunion sera organisée et un travail avec l’école pourra rapidement débuter. Des ateliers mixtes (enfants, adultes) pourraient être mis en place vers l’été et une restitution de l’ensemble serait envisageable pour l’automne avec une exposition.

Première animation : une découverte à pied de la commune (peut-être initiée par les enfants) serait à l’ordre du jour.

Le but ce partenariat est d’amener le plus de gens possible à participer et à s’approprier le projet. Les intervenants s’engagent à intervenir régulièrement sur la commune.

Espérons que les Christophoriennes et Christophoriens répondront présents.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 15:06

Ce dimanche fut marqué à Saint-Paterne-Racan par la première fête du livre à l’initiative de Pierre Orgeur, natif de la commune et écrivain.

Il avait eu l’occasion d’organiser une manifestation identique, à plusieurs reprises à Chanceaux-sur-Choisille. Alors, pourquoi a-t-il eu l’idée de changer de lieu ?

« Saint-Paterne est mon village natal. C’est une commune dynamique où il y a de nombreuses manifestations mais aucune autour du livre. Je trouvais que cela manquait. Aussi, j’ai contacté la mairie et la bibliothèque pour leur exposer mon projet. J’ai été très bien accueilli et ma proposition a été adoptée et des aides tant matérielles que financières m’ont été accordées pour mener à bien l’organisation de cette « Fête du livre ».

À partir de ce moment, je me suis démené et déplacé pour faire connaître cette première manifestation autour du livre sur ce territoire. J’ai contacté une trentaine d’auteurs, de styles variés et s’adressant à des publics de tous âges. Aujourd’hui, ce sont donc 27 auteurs connus qui ont répondu à mon invitation, la plupart étant originaires des environs. »

Pierre Orgeur présente ses propres livres

Pierre Orgeur présente ses propres livres

Dès l’ouverture, à 10 h, des curieux et surtout des passionnés de lecture, circulaient dans la salle Gabriel mise à disposition de l’organisateur par la mairie. Les auteurs se prêtaient gentiment à la rédaction de dédicaces demandées par les acheteurs.

Beaucoup de choix : des styles variés et des ouvrages pour tous les âges !
Beaucoup de choix : des styles variés et des ouvrages pour tous les âges !
Beaucoup de choix : des styles variés et des ouvrages pour tous les âges !

Beaucoup de choix : des styles variés et des ouvrages pour tous les âges !

En fin de matinée, avant le vin d’honneur offert par l’association « livre en fête », Pierre Orgeur demanda à Éric Lapleau, maire de la commune, de dire quelques mots. « Je n’ai pas préparé de discours mais en tant que lecteur moi-même cette manifestation me réjouit. Pour arriver à trouver le temps de lire, c’est le matin à 6 heures que je m’adonne à ce plaisir. Je souhaite à tous ceux qui sont présents de belles et bonnes lectures. »

Puis, Philippe Dorise, adjoint, fit part de sa satisfaction de voir autant de monde se presser autour des tables couvertes de livres.

Pierre Orgeur termina ce court instant consacré aux prises de paroles par ces mots : «Je tiens à remercier la commune, le Conseil Départemental et le Crédit Agricole pour l’aide financière qui nous a été apportée. Cette somme nous a permis d’organiser cette manifestation sans demander de droit d’inscription aux auteurs venus exposer leurs œuvres. Je me permets d’ajouter que je recherche des personnes bénévoles pour étoffer l’association « Livre en Fête ». Actuellement, nous ne sommes que 2 : mon épouse et moi. Heureusement quelques bénévoles nous donnent un coup de main, comme ceux qui sont en train de remplir les verres ! »

De G à D : Éric Lapleau, Philippe Dorise et Pierre Orgeur

De G à D : Éric Lapleau, Philippe Dorise et Pierre Orgeur

Après ces quelques phrases, chacun fut invité à se rapprocher de la table afin de partager le verre de l’amitié. La manifestation se poursuivit dans l’après-midi, jusqu’à 18 h, avec toujours une belle affluence et de nombreux achats pour le plus grand plaisir des exposants et des organisateurs.

L'histoire des compas voisine avec celle de Château-la-Vallière et autres lieux !
L'histoire des compas voisine avec celle de Château-la-Vallière et autres lieux !

L'histoire des compas voisine avec celle de Château-la-Vallière et autres lieux !

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 09:25
Un diaporama animé fera revivre les activités de l'association
Un diaporama animé fera revivre les activités de l'association

Un diaporama animé fera revivre les activités de l'association

Histoire et Patrimoine : 20 ans d'animations

Pour clôturer la semaine organisée pour marquer ses 20 ans, l'association Histoire et Patrimoine présente au Foyer de Saint-Christophe-sur-le-Nais, le samedi 20 novembre, à 15h, une Rétrospective thématique des actions menées depuis 2001.

25 conférences, 19 randonnées découvertes, 16 promenades crépusculaires, 17 expositions, 27 publications sous forme de livres et de plaquettes... Préparée par Lionel et Monique Royer, avec le concours de membres de l'association, une évocation complète sera présentée au travers de diaporamas, lectures et saynètes.

 

Spectacle tout public. Entrée gratuite dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

 

Renseignements au 02 47 29 33 18

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2021 3 10 /11 /novembre /2021 11:12
Saint-Paterne-Racan : Les Joyeux de l'Escotais retrouvent les planches

Pandémie oblige, pour la troupe Saint-Paternoise « Les Joyeux de l’Escotais », l’année 2020 fut une année blanche. Aussi, dès qu’ils ont su qu’une bouffée d’air frais soufflait de nouveau sur toutes les scènes du pays, une certaine frénésie s’empara d’eux et la recherche de pièces de théâtre pour présenter leur spectacle de fin d’année fut aussitôt lancée.

Malgré l’interruption forcée de 2020, tous les acteurs bénévoles étaient prêts à repartir pour cette nouvelle édition. Et, il faut savoir que la troupe s’est même enrichi de nouveaux jeunes acteurs.

En restant dans le style qui a fait (et qui fait toujours) la renommée de cette troupe d’amateurs, le « comité de lecture » s’est orienté vers 3 pièces, chacune adaptée aux tranches d’âges des acteurs et à leurs centres d’intérêt : enfants, adolescents et adultes.

Et, comme lors de l’édition 2019, un groupe de 3 jeunes adultes, Mati, Margot et Juliette, en totale autonomie, préparent une petite pièce dont elles vous réservent la primeur.

Mais, pour cette édition 2021, plusieurs petites surprises vous attendent lors de chaque représentation.

Octobre 1961 : Est-ce que cette date vous dit quelque chose ? Fidèles spectateurs de la dynamique troupe « Les Joyeux de l’Escotais », cette date est celle de la création de l’association qui fête donc cette année ses 60 ans d’existence sans interruption (excepté 2020).

Pour cette nouvelle saison, 28 acteurs ont commencé leurs répétitions depuis le début septembre. Cendrine, la présidente, constate que « Cette année, ça semble un peu plus difficile pour mémoriser les textes ! Mais, tout se passe dans la bonne humeur. De toute façon, je leur fais confiance, nous serons prêts pour notre première représentation ! »

Quel programme est donc prévu pour cette reprise ?

En ouverture, 7 jeunes acteurs présenteront « La malédiction d’Halloween » de Patrick Mermaz. Pour les guider et assurer la mise en scène, Françoise, Virginie, Brigitte et Annette se sont attelées à la tâche.

Aperçu de la pièce : Pour avoir dérangé un sorcier pendant la nuit d’Halloween, trois enfants sont transformés en monstres et condamnés à rester enfermés dans un vieux manoir abandonné. S’ils veulent être libérés de cette malédiction, ils devront se faire remplacer par trois autres enfants, un soir d’Halloween.

Ce sera ensuite aux 4 adolescents qui interprèteront « Leçon de surf » d’Anne-Sophie Nédélec, de monter sur la scène. Nicolas et Cendrine ont assuré la mise en scène.

Aperçu de la pièce : Mike, prof de surf, a des méthodes d’enseignement très particulières… Mais, que dire de la motivation de ses trois élèves… !

De g à d : 1er rang : Nicolas, Jacky et Jean-Paul ; 2e rang : Brigitte, Florence, Virginie, Annette, Marion, Élisabeth, Cendrine (présidente)

De g à d : 1er rang : Nicolas, Jacky et Jean-Paul ; 2e rang : Brigitte, Florence, Virginie, Annette, Marion, Élisabeth, Cendrine (présidente)

Avant l’entracte, les trois jeunes adultes prendront possession de la scène et, pour terminer cette soirée qui s’annonce sous le signe de la gaîté et de la bonne humeur, les sept adultes occuperont la scène pour interpréter « Un passé pas si simple » pièce en 4 actes de Jean-Claude Martineau avec une mise en scène assurée par Brigitte, Élisabeth, Didier et Michel

Aperçu de la pièce : Philippe, écrivain quinquagénaire, en pleine crise d’existentialiste, vient de se séparer de son épouse. Si la séparation s’est faite en douceur, il erre cependant comme une âme en peine dans sa propre maison. Avait-il bien épousé la femme de sa vie ? N’a-t-il pas raté le coche avec les autres femmes connues auparavant ? Son fils, Laurent, voyant l’état de décrépitude dans lequel son père est en train de sombrer, décide de provoquer un électrochoc…

Une soirée basée sur la bonne humeur où les rires seront de mise pour faire oublier, le temps de quelques heures, cette pandémie qui n’en finit pas !

Pratique

Dates des séances :

Les samedis 4 et 11 décembre à 20 h 30

Les dimanches 5 et 12 décembre à 14 h 30

Le samedi 15 janvier à 20 h 30 : soirée caritative au profit de l’association « Magie à l’hôpital ».

Entrée : 8 €

Toutes les séances auront lieu à la salle Jacques Gabriel.

Le pass sanitaire est obligatoire.

Prévoir un masque.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 09:10
Le conférencier, Stéphane Gendron

Le conférencier, Stéphane Gendron

Conférence "Promenades toponymiques à Saint-Christophe-sur-le-Nais et communes voisines"

Dans le cadre des animations organisées pour marquer ses 20 ans, l'association Histoire et Patrimoine organise le Vendredi 19 novembre au Foyer de Saint-Christophe-sur-le-Nais, à 20h30, une conférence présentée par l'historien Stéphane Gendron.

Si de nombreux noms de lieux de la région de Saint-Christophe-sur-le-Nais sont évocateurs, d'autres continuent d'intriguer. Que signifient en effet des noms tels que La BâteVaudésirTout-l'y-FautLa Croix-PapillonHuppe-Loup, etc. A quelle époque sont-ils apparus et dans quel contexte ? Comment le chercheur procède-t-il pour les étudier, pour tenter de mieux les comprendre ? Stéphane Gendron, toponymiste, propose de montrer tout l'intérêt de l'étude des noms de lieux pour la connaissance d'une commune, d'une région (villages, hameaux, écarts, lieux-dits, rues, etc.).

Entrée gratuite dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

Renseignements au 02 47 29 33 18

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 11:24

Après les annulations successives des animations proposées par l’association Histoire et Patrimoine, vendredi soir, l’association avait enfin pu présentée la conférence de Thierry Albert-de Rycke, programmée initialement pour le 26 mars. Ce sont donc 60 personnes munies de leur passe sanitaire qui se sont retrouvées dans la salle socioculturelle, le Foyer, pour assister à cette très intéressante et instructive conférence sur « Les faïences de Saint-Christophe et de Tours ».

Un bel auditoire
Un bel auditoire
Un bel auditoire

Un bel auditoire

Philippe Larus, président de l’association, ouvrit la séance devant un public masqué, normes sanitaires respectées ! Il remercia toutes les personnes qui s’étaient déplacées et la municipalité pour la mise à disposition de la salle. Il souhaita la bienvenue à tous ceux qui découvraient cette belle salle.

Ce fut pour lui l’occasion de parler de la semaine des 20 ans de l’association et du riche programme prévu pour cette semaine.

« Mais, ce soir, vous êtes ici pour mieux connaître le passé artisanal de notre commune. L’association, au travers des recherches de Lionel, Fabrice et Guy, avait déjà travaillé sur ce sujet. Thierry, ce soir, a axé sa présentation sur les faïences de Saint-Christophe et de Tours qui sont, comme vous le verrez, indissociables ! »  Après ces paroles, il laissa la place au conférencier.

Philippe, le président, et Jean

Philippe, le président, et Jean

Thierry, au pupitre, secondé par Jean pour le déroulement du diaporama, précisa que sa « causerie » se composait de 3 parties : l’historique et la fabrication des faïences, les faïences de Saint-Christophe et Tours, les faïences de Nevers.

L’historique et la fabrication des faïences

Les premières faïences apparurent en Irak au 9ème siècle puis en Égypte, en Italie,…. C’est la vile italienne de Faenza qui donna le nom de faïence pour les objets en céramique que l’on appelait aussi majolique. La France adopta le mot « faïence » pour la céramique. Les premières faïenceries de France apparurent à Nevers à la fin du XVIe  siècle car la terre présentait des similitudes avec celle d’Italie.

Puis, à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, les plus grosses faïenceries se développèrent.

La terre utilisée pour les faïences est l’argile qui peut être de différentes couleurs. Ceux qui travaillaient la terre pouvaient être appelés de façon imagée, des « patouilleaux » ce qui laisse deviner le travail exécuté avec les pieds. Au début, il n’existait que 5 couleurs obtenues avec le cobalt (bleu), manganèse (jaune), cuivre (vert), antimoine (noir) et le fer (rouge) mais cette couleur n’était pas vraiment fiable ! À noter, le bleu de Saint-Christophe était plus foncé que celui de Rouen.

Jean et Thierry
Jean et Thierry

Jean et Thierry

Les faïences de Saint-Christophe et Tours

Les premières faïenceries s’installèrent à Saint-Christophe à la fin du XVIIe siècle. Il y avait alors 3 potiers, le plus important étant Pierre Épron. Avec ses frères, il créa une association : Faïencerie de la Chartrie. En 1738, ils signèrent un bail pour la ferme de Saint-Gilles. L’année suivante, Pierre Épron acheta la maison du Dauphin.

Avec Guerche, en 1740, pour lutter contre la concurrence, il demande la régularisation de sa faïencerie afin de créer la faïencerie de Saint-Christophe. Refus. En 1742, nouvelle demande pour simple autorisation. Réponse favorable pour des faïences communes (cul noir) et faïences fines (qui ne vont pas au feu). Ces faïences sont de meilleure qualité que celles de Nevers !

Le 20-06-1745, coup d’accélérateur de la faïencerie. Mathurin Épron cède une partie de ses terres de la Chartrie et va s’installer à Tours avec un atelier à Saint-Pierre-des-Corps.

À cette époque, un jeune faïencier, Jean Loiseau, souhaite s’installer à Saint-Christophe mais personne ne veut de concurrent. Il part s’installer à Malicorne dans la Sarthe (le Maine d’alors) où la faïencerie tourne encore !

À Tours, Mathurin Épron est nommé « officier de bourgeoisie » Avec Cerf, l’entente fut de courte durée.

Il tenta de fabriquer des faïences fines à Tours et à Saint-Christophe mais, leur faïencerie fine gêne le développement des faïences fines d’Angleterre.

Après la signature du traité de Libre-échange avec l’Angleterre, en 1786, le déclin des Faïenceries de Saint-Christophe et de Tours s’amorça. Malgré la concurrence des faïences fines anglaises un certain niveau d’activités se poursuivit sous Napoléon avant de s’éteindre définitivement.

Saint-Christophe-sur-le-Nais : Beau succès pour la conférence sur les faïences de Saint-Christophe
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Beau succès pour la conférence sur les faïences de Saint-Christophe
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Beau succès pour la conférence sur les faïences de Saint-Christophe
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Beau succès pour la conférence sur les faïences de Saint-Christophe

Les faïences de Nevers

Il existe beaucoup de similitudes entre les faïences de Saint-Christophe et celles de Nevers. Les faïenciers avaient fait leur apprentissage à Nevers. Le sable utilisé dans la préparation de la terre vient de Nevers car, c’était le meilleur ! Notre conférencier a quelques doutes sur quelques faïences exposées au musée de Nevers sur la provenance de quelques-unes. Alors, Nevers ou Saint-Christophe ? Saurez-vous faire la différence ?

 

Saint-Christophe ou Nevers ?

Saint-Christophe ou Nevers ?

Après cette brillante et intéressante prestation, Thierry, beaucoup plus détendu, s’est prêté au jeu des questions-réponses. Le public, conquis par le conférencier, lui adressèrent plusieurs questions mais, certains n’hésitèrent pas à lui faire part de quelques connaissances ou anecdotes liées aux faïences de Saint-Christophe. Ce beau sujet, présenté sous un angle totalement nouveau, a conquis le public qui le remercia par une véritable ovation.

Une partie du public en train d'admirer les faïences exposées par le collectionneur

Une partie du public en train d'admirer les faïences exposées par le collectionneur

Cette présentation fut dédiée par le conférencier, à Guy Bodeven, membre du CA de l’association qui l’avait initié et lui avait donné l’envie d’en savoir plus sur cet artisanat disparu. !

Peut-être que, dans quelques temps, les différents travaux réalisés sur ce thème seront regroupés dans une nouvelle publication de l’association ! À voir…

La semaine des 20 ans d'Histoire et Patrimoine

Si vous êtes intéressé(s) par le repas de clôture, inscrivez-vous avant le 8 novembre à :

davidbd@orange.fr ou hp.scsln@gmail.com ou au 02 47 29 37 31

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2021 4 14 /10 /octobre /2021 18:54
L'ensemble Érik Satie

L'ensemble Érik Satie

Dimanche 17 octobre 2021  16h30, Collégiale de Bueil en Touraine
Misatango par l'ensemble Erik Satie 
MISA A BUENOS AIRES dite Misa tango de Martin Palmeri   
Première partie: musique sud-américaine, tangos argentins                                                                                                                          
Deuxième partie: Misatango. Composée en 1996, elle a été créée par l'orchestre symphonique de Cuba; le succès mondial est immédiat.
Cette misatango transcende le répertoire spirituel en le faisant fusionner avec les traditions musicales profanes latino-américaines.
Bandonéon: Jacques Trupin; Mezzo: Marie Perrin; Piano: Béatrice Hindley; Direction: Jean-Marie Pacqueteau
Entrée: 14 €, adhérents: 12 €, tarif réduit: 7 €

Renseignements, réservations: 
06 73 07 99 98 ou 02 47 24 45 38 ou   02 36 43 63 43
ou 
collegialedebueil@laposte.net
Spectacles soutenus par la communauté de communes de Gâtine-Racan et par le Conseil Départemental d'Indre-et-Loire.

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 09:03

Pour la reprise de ses animations culturelles interrompues par la crise sanitaire, l’association « Autour de la Collégiale de Bueil » avait programmé une soirée « Hommage à Georges Brassens » avec sur scène le groupe « Yantrio », groupe qui réinterprète les grands textes de la chanson française. Le trio est composé de Laurent Zeller au violon, d’Alexandre Voisin, à la contrebasse et de Yann Beaujouan, chanteur et guitariste. Le groupe adapte les chansons de variété française, sur du jazz manouche, avec une réelle influence de Django Reinhardt.

 

Bueil-en-Touraine : Yantrio a fait vibrer la salle Piégu
Bueil-en-Touraine : Yantrio a fait vibrer la salle Piégu
Bueil-en-Touraine : Yantrio a fait vibrer la salle Piégu

Pour ce premier concert de reprise, ce sont 101 personnes qui se sont retrouvées dans la salle Piégu, munies de leur pass sanitaire.

Bueil-en-Touraine : Yantrio a fait vibrer la salle Piégu

Didier Descloux, président de l’association, remercia le public d’être venu si nombreux pour soutenir l’association. Il précisa : « Cette idée de concert en hommage à Brassens vient de Bueil. Yantrio est déjà venu en 2018. L’après concert, grand moment de convivialité entre les musiciens et les membres de l’association, est l’occasion de nombreux échanges en toute liberté. Et, ce fut lors de ces échanges que fut évoqué cet hommage à Brassens en 2021 pour le centenaire de sa naissance. Yantrio a accepté ce challenge et s’est mis au travail. Le spectacle auquel vous allez assister ce soir a, du fait de la crise sanitaire, été très peu interprété. » Puis, il rappela que c’est grâce à la Région Centre qui soutient le spectacle vivant qu’il a pu inscrire cette animation dans le PACT. Le département et la Communauté de Communes ont également apporté leur soutien ainsi que des sponsors privés.

Bueil-en-Touraine : Yantrio a fait vibrer la salle Piégu

La programmation culturelle de l’association a été très perturbée et c’est donc le premier spectacle qui a lieu ce soir.

Après ces quelques mots, Didier Descloux laissa la place aux trois musiciens chanteurs qui enchantèrent le public. Le répertoire proposé a fait place à des chansons incontournables du répertoire de Brassens comme : « Les amoureux des bancs publics, Je me suis fait tout petit, La femme d’Hector, La complainte des filles de joie… » et des moins connues dont « Anticlérical ».

Bueil-en-Touraine : Yantrio a fait vibrer la salle Piégu

Pendant environ une heure et demie, le trio captiva le public qui en redemanda et c’est sur « La mauvaise réputation » que s’acheva cette prestation sous un tonnerre d’applaudissements.

Le salut final
Le salut final

Le salut final

Pour achever cette année, deux autres spectacles sont au programme de l’association :

  • Le 15 octobre, à 20 h 30, la soirée « Contes » avec au programme « Nues » de Renée Robitaille, conteuse québécoise (à partir de 13 ans).
  • Le 17 octobre, à 16 h 30, dans la collégiale, « Misatango » de Martin Palmeri par l’ensemble vocal Érik Satie dont ce sera l’avant-dernière prestation.

Renseignements et réservations : 02 47 24 49 60, 02 47 24 45 38, 06 73 07 99 98, 02 36 43 63 43

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 07:43

La collégiale résonnait ce samedi des mélodies chaudes et rythmées  qui ont emmené le public en Italie, Corse, Portugal, Amérique du sud, un superbe cocktail de pièces interprétées par les 4 musiciens de l’Alchimista. Une réussite pour ce concert d’ouverture de la semaine du patrimoine organisée par l’association Autour de la Collégiale. Ce dimanche, c’était le vernissage du 20ème salon de peinture-sculpture avec une nouveauté, une exposition reliure du XVIIème à nos jours. Le président, Didier Descloux remercia les élus présents dont Brigitte Dupuis, conseillère départementale, ainsi que les représentants d’association, les artistes et les bénévoles d’Autour de la Collégiale. Il précisa : « Ces manifestations ne pourraient avoir lieu sans les aides de la région, du département, de la CCGCPR et de la commune de Bueil ». Il donna rendez-vous vendredi prochain pour un concert avec l’ensemble Yan Trio  « Hommage à Brassens » avec Yann Beaujouan à la guitare, Laurent Zeller au violon et Alexandre Voisin à la contrebasse.

De gauche à droite, Pierre Poupinet auteur de l'exposition reliure, Christian Bourdin organisateur du salon de peinture-sculpture, Brigitte Dupuis conseillère départementale et Didier Descloux maire de la commune

De gauche à droite, Pierre Poupinet auteur de l'exposition reliure, Christian Bourdin organisateur du salon de peinture-sculpture, Brigitte Dupuis conseillère départementale et Didier Descloux maire de la commune

Un moment convivial au vernissage

Un moment convivial au vernissage

Ouverture du salon de peinture-sculpture : du lundi 13 au vendredi 17 de 15 h à 18 h. Samedi 18 et dimanche 19 de 10 h à 19 h.

 

Visites commentées de l’exposition reliure samedi 18 à 16 h, dimanche 19 à 10 h 30 et 15 h 30.

Des bénévoles de l'association au bureau accueillent le public des expositions

Des bénévoles de l'association au bureau accueillent le public des expositions

Concert Hommage à Brassens à 20 h 30 à la salle des fêtes vendredi 17 septembre. Entrée : 12 euros, tarif réduit 10 euros, moins de 12 ans gratuit. Renseignements réservations au 02-47-24-49-60 ou 02-47-24-45-38 ou 06-73-07-99-98 ou 02-36-43-63-43 ou bueil.collegiale@laposte.net. Site : https://bueil-en-touraine-collegiale.jimdo.com

Partager cet article
Repost0
14 août 2021 6 14 /08 /août /2021 15:07

Désireux d'emmener nos petits-enfants au parc zoologique de Pescheray, au Breil-sur-Merize (72), nous en avons profité pour pousser jusqu'à Lavaré.

Ce village sarthois peut s'enorgueillir d'une belle église romane, l'église Saint-Pierre, datant du XIe siècle, comme en témoigne son portail en plein cintre sur la façade ouest. Elle est classée monument historique.

Au XVIe siècle, lors d'une première restauration, le clocher primitif qui se trouvait au sommet du pignon de la façade ouest fut remplacé par le clocher actuel qui vient d'être rénové et qui a belle allure avec sa couverture en bardeaux.

 

À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe
À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe
À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe
À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe

Nous pénétrons dans l'église par la petite porte située sur la façade sud et, face à cette entrée, un immense Saint-Christophe accompagné des trois châteaux de la légende apparaît sur le mur, juste à côté de la chaire.

D'autres traces de fresques datées du XVe siècle sont encore visibles sur les murs de la nef. Ces fresques ont été badigeonnées de chaux en 1728. 

L'adjoint qui nous a reçus et permis de pénétrer dans l'église nous a dit : " Pendant le mandat précédent, nous avons restauré l'extérieur car nous avions beaucoup de problèmes à cause de l'humidité. Ce mandat sera celui de la rénovation intérieure car nous tenons à préserver nos fresques et à les mettre en valeur."

À la recherche des Saint-Christophe en Sarthe
D'autres restes de fresques
D'autres restes de fresques

D'autres restes de fresques

À l'extrémité du mur, à l'est, jouxtant l'église, se trouve l'ancien prieuré datant du XVIe siècle. Il servait de logement aux moines de l'abbaye de La Couture au Mans, puis au fermier de l'abbaye qui gérait les biens de cette dernière sur Lavaré.

Aujourd'hui, il accueille des artistes et leur matériel.

La façade du prieuré

La façade du prieuré

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages