Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 11:07

Il y a près de 3 ans, le 6 avril 2018, la population était conviée à une réunion publique dans la salle socioculturelle du Foyer. Animée par la gendarmerie nationale et plus particulièrement par le lieutenant de gendarmerie, Stéphane Trentin, commandant la brigade de La Membrolle, cette réunion, initiée par Madame le Maire et son conseil municipal avait rassemblé une trentaine de personnes.

Le but était de faire connaître ce dispositif, totalement gratuit, et indépendant de « voisin vigilant » qui est une opération d’ordre privé et payante.

Saint-Christophe-sur-le-Nais, village  estampillé « Participation citoyenne »

Petit rappel de ce qu’englobe l’appellation « Participation citoyenne »

En avril 2018, le lieutenant Stéphane Trentin la définissait ainsi : « C’est associer les habitants à la protection de leur environnement», puis il poursuivait : « La commune de Saint-Christophe se situe aux portes de la Sarthe et à une sortie d’autoroute. Cette situation géographique induit une population itinérante et de migrants. C’est un bon vecteur pour cibler les atteintes à la population. Le rôle des référents est de fournir des renseignements sur des faits ponctuels. C’est une démarche concertée partenariale à même de renforcer la sécurité. Il ne s’agit nullement de délation. »

À l’issue de cette réunion, plusieurs personnes s’étaient portées volontaires en tant que « référent de la commune » et leur liste confidentielle se trouve en mairie.

Mais, depuis cette réunion, on avait l’impression que l’opération « Participation citoyenne » était tombée dans l’oubli. Or, il n’en était rien et, lundi dernier, les employés communaux, sous la direction d’Emmanuel Couratin, adjoint en charge de la voirie, sous les panneaux d’agglomération situés sur les voies communales, posaient le fameux panneau jaune « Participation citoyenne » !

En entrée d'agglomération au niveau de "La Massicaudière"

En entrée d'agglomération au niveau de "La Massicaudière"

Mais, pourquoi seulement sur les voies communales ? Emmanuel Couratin nous donne la réponse : « Nous avons bien reçu le nombre suffisant de panneaux mais, logiquement nous n’avons pas le droit de les fixer sur le même pieu que le nom du village sur les routes départementales. Je trouve ça aberrant. On ne va quand même pas ajouter un pieu de plus et polluer davantage le paysage et la terre… Alors je suis en pourparlers avec le conseil départemental pour obtenir l’autorisation d’utiliser le même support ! En attendant, ils sont dans leur carton !»

Saint-Christophe rejoint maintenant les nombreuses villes françaises affiliées à cette opération et plus particulièrement les 6 autres villages de la Communauté de Commune Gâtine-Choisilles Pays de Racan, également estampillés « Participation citoyenne », dénomination validée par la signature d’une convention avec la gendarmerie : Épeigné-sur-Dême, Saint-Antoine-du-Rocher, Beaumont-Louestault, Neuillé-Pont-Pierre, Semblançay et Sonzay.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Eponyme 25/02/2021 15:19

On supprimera un peu plus les rares rondes de la gendarmerie.
Comme d'habitude si on arrête quel qu'individu suspect ,on le relâchera aussitôt afin de préserver la paix sociale.....Y-a du boulot, encore faut-il avoir les moyens et la volonté de le faire. Ceci est une autre histoire.

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages