Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 14:26

 

 

 

Dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, la Communauté de Communes de Gâtine et Choisilles – Pays de Racan organise un village des répar’ acteurs.

Les habitants du territoire sont invités à apporter un ou plusieurs objets à réparer auprès des Répar’Acteurs (artisans de la réparation) qui seront présents sur le marché de Saint-Antoine-du-Rocher, place de la Chapelle, le dimanche 19 novembre de 9h à 13h. Il est possible de faire réparer des ordinateurs, des appareils électriques, de l’électroménager, des smartphones, des vélos, des vêtements ou encore d’affuter des couteaux et tous les outils tranchants et coupants.

Avec des gestes simples, les objets retrouvent une seconde vie à coût réduit.

Plus d’informations au 02 47 29 81 06

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 18:28

Samedi, en fin d’après-midi, en limite de Dissay-sous-Courcillon et de Saint-Christophe-sur-le-Nais, jeunes et moins jeunes se sont retrouvés dans les caves aménagées de Charles et Rita Nobilleau, pour assister à l’assemblée générale de l’association Bouge ton bled.

Parmi le public présent, on notait la présence de Brigitte Dupuis représentant le Conseil Départemental et la Communauté de communes Gâtine-Choisilles – Pays de Racan, et Jean-Pierre Poupée, maire de Saint-Paterne-Racan, siège de l’association.

Baptiste Poupée, président de l’association, invita les nombreuses personnes à prendre place en leur souhaitant la bienvenue et laissa la parole à Brigitte Dupuis qui s’exprima brièvement : « Je félicite l’association pour tout ce qu’elle fait et notamment pour le festival des Kampagn’arts qui a atteint une belle notoriété sur l’ensemble de la région. Je vous félicite aussi pour votre sérieux et vous assure du soutien du Conseil départemental et de la CCGCPR pour vos manifestations. »

Puis, avec le support d’un diaporama, Baptiste présenta tout d’abord l’association et ses partenaires tant privés que publics et associatifs indispensables à la réalisation de leurs projets.

Le premier bilan fut celui du neuvième Tremplin qui a vu la consécration de Mystery Chord, le 8 avril à Neuvy-le-Roi, et qui s’est avéré positif côté finances.

Vint ensuite le bilan de la participation à la foire du 1er mai de  Saint-Paterne où, depuis plusieurs années, l’association tient une buvette avec boissons fraîches et chaudes.

La grosse manifestation de l’année reste le festival dont c’était la 11ème édition. Ce festival a réuni 5 500 personnes sur une journée et représente un budget très important à gérer. Pour aider à la préparation les jours précédents le festival et pour que tout fonctionne le jour-même, 200 bénévoles ont été à pied d’œuvre. Une carte montrant la géolocalisation des participants faisait ressortir une grosse majorité de personnes venues d’Indre-et-Loire mais également de la Sarthe et du Loir-et-Cher mais, chose assez curieuse, en plus de ces 3 départements, des billets ont été vendus dans 48 autres départements répartis un peu partout dans l’hexagone !

Les participants à l'assemblée générale
Les participants à l'assemblée générale

Les participants à l'assemblée générale

Baptiste rappela que l’année 2017 a été l’année de l’innovation avec une mise en place d’accès pour les personnes à mobilité réduite. Il souhaite que cet aspect soit bien mis en avant pour que ces personnes sachent que l’accès au festival leur est facilité. Il précise qu’ils vont travailler à l’accès à d’autres handicaps. Du fait de l’attribution du Label Eco-Responsable qui leur a été attribué, une brigade verte chargée de la collecte et du compostage des déchets verts a vu le jour, les aliments étaient servis sur des assiettes en dur et non des assiettes jetables, et les aliments provenaient tous de producteurs locaux. « 90% de l’argent dépensé sur le site est donc allé à des entreprises et producteurs locaux »  précisa Baptiste.

Le coin enfant prend de l’importance. Ils sont encadrés sur le site et peuvent réaliser des graffs qui sont ensuite donnés dans l’école de Saint-Paterne et décorent les murs des préaux. Si d’autres écoles sont intéressées, elles peuvent se faire connaître.

Clément Poupée, le trésorier, présenta le bilan financier. Pour l’organisation du festival de grosses sommes sont brassées mais, bien que jeunes, les membres de l’association font preuve de beaucoup de sérieux et la gestion de leur budget est irréprochable. Clément fit remarquer le budget important mis sur la sécurité et se félicita du fait que « l’ambiance au festival est très conviviale. Cette année, tout s’est bien passé, il n’y a pas eu d’excès et nous n’avons pas eu à faire intervenir les pompiers. »

Puis, en affichant les « camemberts » pour faire apparaître les répartitions du budget, il fit constater que le ¼ des dépenses est financé par les partenaires qu’il remercia une nouvelle fois. Il précisa que chaque année, l’association investit une somme de 2 000 à 2 500 € en achat de matériel qui peut ensuite être prêté à d’autres associations.

Ces bilans approuvés, ce furent ensuite les projets 2018 qui furent évoqués.

Le Tremplin des Kampagn’arts le 14 avril à Neuvy-le-Roi

Participation à la foire du 1er mai

Festival des Kampagn’arts les 29 et 30 juin

Et participation à des événements partenaires : Festival Bric à Notes le samedi 17 Juin au château de Cangé à Saint Avertin, Fête de la Musique de Marray le vendredi 22 juin 2018, Festival Les Troll’s en Folie le samedi 04 août 2018 et Festival Bercé Trop Près du Mur.

L’association a mis en place des commissions qui pourront travailler tout au long de l’année en collaboration avec le CA ou les bénévoles. Les personnes qui sont intéressées peuvent prendre contact avec l’association. Les thèmes proposés sont nombreux.

Renouvellement du CA : Yvan Lopion souhaite sortir, il est remplacé par Guillaume Orgeur.

La soirée se poursuivit par le verre de l’amitié et, pour remercier tous les actifs, une énorme paëlla attendait les participants de ce qui devenait « La soirée des bénévoles ».

Contact : assobougetonbled@gmail.com.

Adhésion à l’association : 5 €

Pour revivre le festival 2017

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 14:04

Suite à une longue prospection sur le territoire de la Gâtine tourangelle, une projection de films d’amateurs, en noir et blanc et en couleurs, tournés en 9 mm ou en 8 et super 8, ont permis à la centaine de spectateurs répartis sur deux séances, de revoir avec bonheur des scènes du passé.

Présentation de Ciclic

Ciclic est  un établissement public français de coopération culturelle (EPCC) créé à l'initiative de la Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec l'Etat.

Ciclic s’organise autour de 6 pôles d’activités. Celui qui a été présenté lors de cette animation, est le Pôle Patrimoine qui assure la conservation et la valorisation du patrimoine cinématographique et audiovisuel régional. Depuis sa création en 2006, entre 16 et 17 000 films de  cinéastes amateurs ont été collectés dans la collection Région Centre Val de Loire. Pour toute collecte, un travail d’indexation dans une base de données est réalisé. Les films sont catalogués en fonction des thèmes traités.

Le centre régional se trouve à Issoudun mais il y a plusieurs antennes. L’une d’elles se situe à Château-Renault dans l’Indre-et-Loire.

Une soixantaine de spectacteurs enthousiastes à la séance de 20 h 30

Une soixantaine de spectacteurs enthousiastes à la séance de 20 h 30

C’est Paule Haslé, adjointe en charge de la culture sur la commune de Neuvy-le-Roi, qui ouvrit la séance par ces quelques mots : « Merci à vous tous d’accompagner cette séance proposée par Ciclic qui vient vous offrir la Mémoire du secteur de Gâtine-Choisilles et du Pays de Racan. Je vous souhaite à tous une excellente séance dans le passé de notre territoire. »

Puis, Jean-Benoît Pechberty, le responsable de la collecte des films pour Ciclic, commença par remercier le Conseil Départemental pour la subvention qui est versée afin de pouvoir présenter et collecter des films et poursuivit : « Je remercie aussi Paule Haslé, Élise Gilbert et Marcel Gadin, de Neuvy-le-Roi, qui me permettent d’être ici, dans cette belle salle pour que vous puissiez assister à cette projection d’une heure environ relatant des événements qui se sont passés dans la Gâtine tourangelle entre 1941 et 1990. Les films que vous allez voir sont des films muets, certains en noir et blanc, d’autres en couleur. Je les commenterai au cours de leur projection. Vous avez le droit d’intervenir, d’apporter des suppléments  d’informations. Vous allez voir le résultat du travail de numérisation et d’assemblage qui a été réalisé avec quelques-uns des films de votre territoire. Allez, maintenant on éteint les lumières et place au cinéma ! »

Les nombreux courts métrages s’enchaînèrent avec des sujets très divers :

- une kermesse pour des prisonniers de guerre et le retour des prisonniers aux Hermites

- des scènes de vie familiale

- un pèlerinage à Saint-Christophe

- une course de vélos et une course d’ânes à Neuillé-Pont-Pierre

- la foire de l’Encloître à Rouziers-de-Touraine

- communions et fête Dieu à Cérelles

- des scènes de battage et de moisson

- cascades de voitures à Neuvy-le-Roi

- la fête de la Jeunesse à Monnaie en 1 972, organisée par l’USEP

- une fromagerie à Charentilly…

Pendant la projection, les spectateurs commentaient les tenues vestimentaires, se remémoraient les noms des véhicules. De temps en temps, c’est le nom d’un personnage qui fusait dans l’assistance.

À l’issue de la projection, chacun reconnut qu’il avait pris du plaisir à visionner ces images du temps passé.

Jean-Benoît Pechberty rappela que c’est lui qui est responsable des collectes de films. Il fait appel aux personnes qui auraient chez elles des films d’amateurs (ou de pros) en 9mm, 9,5 mm, 8 ou super 8 pour qu’elles lui confient leurs films qui seront sauvegardés et numérisés. Des copies numérisées leur sont alors remises.

Pour visionner quelques films, allez sur le site Mémoire : mémoire.ciclic.fr

"Mémoire, les images d’archives en région Centre" offre un accès en ligne libre et gratuit à plusieurs milliers de films amateurs, tournés principalement à travers les six départements de la région Centre-Val de Loire. Ce projet a pour ambition de participer à constituer et faire vivre une mémoire collective autour de l’histoire de la région et de ses habitants, à travers un travail d’animation éditoriale sur ce fonds exceptionnel et en favorisant la participation active des internautes abonnés.

Mémoire est le premier site de Ciclic.fr, portail de la culture numérique en région Centre-Val de Loire créé et édité par Ciclic.

 

Contact :

Jean-Benoît PECHBERTY

Chargé de collecte et de valorisation Patrimoine

jean-benoit.pechberty@ciclic.fr

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 08:21

Stéphanie Barioz retrace un panorama de l'histoire du village sur près de cinq siècles, par le biais de l'architecture, maisons de maître, moulins, fermes, caves à vin troglodytiques, dans le cadre du week-end sur l'inventaire du Patrimoine des 7 et 8 octobre, par le Pays d'art et d'histoire.

Samedi 7 octobre, 18h30, salle des fresques, entrée entre la mairie et la Chahaignote, Chahaignes.

Gratuit. Contact : 06 83 04 73 58, 02 43 38 16 74, stephanie.barioz@pays-valleeduloir.fr, www.pays-valleeduloir.fr

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 08:10

Ce sont deux frères, Sébastien et Julien Poussin, originaires de Villebourg , âgés respectivement de 32 et 35 ans, qui ont, malgré des parcours différents, décidé de s’associer pour créer leur propre entreprise.

Sébastien est titulaire d’un bac pro horticole et d’un autre en tant qu’aménageur paysager. Il a également fait des études d’agronomie environnementale. Pendant 7 ans, il a travaillé à l’entretien des espaces verts sur la commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Julien a été mécanicien dans un magasin de motos, pendant 10 ans conducteur d’engins et dernièrement, chef d’équipe ferroviaire.

Qu’est-ce qui les a donc amenés à se reconvertir ?

Leur complémentarité sans aucun doute pour mener à bien les deux volets principaux de la SARL Poussin Terre et Vert.

À Julien, la partie terrassement qui consiste aux aménagements extérieurs, créations de cours et d’allées, creusement de tranchées pour fondation, curage…

Pour Sébastien, tout ce qui touche aux espaces verts : l’entretien et l’aménagement de parcs et jardins, la tonte, le débroussaillage, la taille de haies, d’arbustes, d’arbres fruitiers, l’engazonnement, les plantations et la maçonnerie paysagère.

 Possédant déjà la plupart du matériel pour les espaces verts, ils ont seulement eu à compléter ce qui leur a permis de limiter les frais. Pour ce qui est des gros travaux de la partie terrassement, Julien précise : « Nous louons ce matériel en fonction des besoins. »

Qu’est-ce qui les a poussés à s’associer et à créer leur propre entreprise ?

Sébastien, tout jeune papa, avoue : « J’y pensais déjà depuis quelques temps. Je souhaitais devenir autonome, travailler pour moi. En fait, je voulais avoir une meilleure vie, être plus au contact des gens. Quand j’en ai parlé à Julien, après un court moment de réflexion, il a adhéré au projet. »

« C’est vrai » dit Julien, «ces dix dernières années, j’étais très souvent en déplacement. J’avais envie de me poser et d’être plus présent à la maison, avoir une meilleure vie familiale, voir grandir mes enfants. Cette idée de Sébastien a germé en juin 2016 et, à la fin de l’année dernière, nous nous sommes lancés dans notre projet. »

Ce secteur d’activités attire beaucoup de monde, vous n’êtes pas les seuls sur le territoire. Cela ne vous a pas fait reculer ?

« Non, nous avions prospecté avant auprès de nos connaissances. Comme nous sommes du secteur, nous sommes bien connus et les gens nous ont fait confiance. Nous avions déjà des promesses de contrats d’entretien à l’année avant que notre entreprise ne soit lancée. Elle a vu le jour le 19 juin 2016. »

 

Julien et Sébastien devant leur camion

 

Et alors, maintenant que votre entreprise est créée, êtes-vous satisfaits ?

«  Oui, nous avons du travail sur un rayon de 30 à 40 km autour de Villebourg. Nous essayons de privilégier la proximité, »  précise Julien et, Sébastien ajoute : « Pour l’instant, nous commençons à avoir plusieurs clients mais, nous avons encore la possibilité d’en prendre de nouveaux. Ce qu’il faut que vous sachiez, c’est que nous venons d’adhérer à la Coopérative de l’Artisanat à domicile. Ainsi, pour nos clients, toutes les prestations d’entretien d’espaces verts donnent droit à un crédit d’impôts de 50% sur le montant de la facture. Cela signifie qu’ils paient effectivement 30 € l’heure mais qu’en réalité, elle ne leur coûte que 15 €. »

Souhaitons à la SARL Poussin Terre et Vert, une longue vie. Sébastien et Julien sont volontaires, pleins d’ardeur et comptent sur le bouche à oreilles pour étendre leur clientèle car, comme ils le disent tous les deux avec beaucoup de détermination : « Nous essayons de faire un travail de qualité pour satisfaire nos clients… C’est notre meilleur argument de propagande ! »

 

Si vous souhaitez prendre contact avec eux :

Tél : 06 62 54 45 25 pour le terrassement

 06 76 60 62 88 pour les espaces verts ou  sarlpoussin@gmail.com

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 14:02

Pays Vallée du Loir annonce

 

Comment réaliser des peintures à base de chaux pour entretenir une maison ? L’atelier est encadré le matin par un artisan spécialisé dans la restauration du patrimoine. Prévoir une tenue de travail ainsi qu’un pique-nique. Théorie le matin et mise en pratique l’après-midi. Samedi 16 septembre, 9h à 17h, Église Saint-Pierre, Flée. Gratuit. Contact et réservation : 02 43 38 16 62, 06 79 40 90 05, pays.art.histoire@pays-valleeduloir.fr, www.pays-valleeduloir.fr

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 08:58
Exemple d'assiette gourmande

Exemple d'assiette gourmande

Comment manger autrement : de saison, bio, local, en circuits courts, équilibré, en produisant moins de déchets et en se faisant plaisir à prix constant ?

Tout simplement en participant au Défi Familles à Alimentation Positive !

Contexte du défi

Parce que nos choix alimentaires jouent un rôle essentiel dans notre santé et dans la protection de l’environnement, un nouveau défi gratuit est organisé en région Centre-Val de Loire de septembre 2017 à juin 2018. Il s’adresse à tous : seul, en colocation ou en couple, avec ou sans enfant.

Comment participer ?

Les foyers souhaitant y participer bénéficieront d’un accompagnement visant à introduire plus de produits bio et locaux dans leurs assiettes, tout en maîtrisant leurs budgets. Par équipes de 10 foyers, les familles se réuniront tout au long du défi dans la convivialité, pour partager plusieurs temps forts : événement de lancement (en septembre/octobre), visites de fermes bio, soirées jeux, atelier sur le gaspillage alimentaire, sur la diététique ou le jardinage écologique, et un événement de clôture avec une remise de prix aux familles participantes.

Qui porte le défi ?

Ce défi est porté par le Graine Centre-Val de Loire et 7 structures porteuses se répartissent les 6 départements. En Indre-et-Loire, 6 équipes (environ 60 familles) se constituent à Chambray-les-Tours, Chinon, Souvigné, Saint-Paterne-Racan et Chédigny. Elles seront suivies localement par 3 associations : la SEPANT (Société d'étude, de protection et d'aménagement de la nature en Touraine), la fédération Familles rurales et Couleurs sauvages.

Et, au final ?

Un suivi avec une analyse des achats alimentaires sera réalisé à l’aide des tickets de courses des participants, pendant 3 périodes de 2 semaines. Ce défi se base sur le progrès global des équipes, peu importe d’où on part, le principal étant de progresser ensemble !

À la clé, une alimentation plus saine et équilibrée, respectueuse de l’environnement, mais aussi des lots à gagner !

Ce défi a déjà été organisé dans différentes régions de France et a toujours connu un vif succès.

Contacts :

Familles rurales 37 : Laëtitia Danger : 02 47 39 37 51 ou laetitia.danger@famillesrurales37.org

SEPANT : 09 77 38 61 75 ou audrey.hennebert@sepant.fr

 

 

Remise des récompenses pour la métropole de Lyon (photos prises sur le Net)
Remise des récompenses pour la métropole de Lyon (photos prises sur le Net)

Remise des récompenses pour la métropole de Lyon (photos prises sur le Net)

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 09:08

Mardi soir se tenait à Villebourg, la réunion concernant le lancement de l’enquête publique sur les rivières Le Long et la Dême. Alex Tarbouriech, technicien chargé des rivières à la CCGCPR, menait cette rencontre en présence d’Eric Lapleau, vice-président en charge du développement durable et des rivières dans cette même communauté de communes et de Jean-Jacques Leclerc, commissaire-enquêteur, responsable de cette enquête publique qui aura lieu du 17 juillet au 16 août prochain. Ce fut l’occasion de présenter le programme d’aménagement de ces 2 cours d’eau. La CCGCPR assurera la maîtrise d’ouvrages. Toutes les communes traversées par l’une de ces deux rivières et dont les noms figurent sur l’affiche annonçant l’enquête publique, affiches placées en grand nombre à proximité des cours d’eau,  sont concernées par les travaux d’aménagement, ce qui représente 123 km à gérer. Alex, le technicien, aborda différents points : la qualité des 2 rivières avec la loi pour garantir leur bon état (article L-214-17 qui classe le Long et la Dême en liste 2), l’obligation de rendre transparents tous les ouvrages, le rétablissement de la continuité écologique, l’incidence des travaux sur la qualité de l’eau, la biodiversité… Il souligna l’importance de la concertation : « Nous informons le riverain pour son accord et les aménagements sont décidés avec le propriétaire. La rivière de l’Escotais récemment aménagée est un site vitrine qui fonctionne bien. » Quelques participants prirent alors la parole. Leurs questions étaient essentiellement axées sur la qualité de l’eau et les dernières analyses faites, sur la réapparition des poissons-chats et des perches, la suppression des vannes du lavoir de Villebourg. En réponse à ces interrogations, Alex Tarbouriech signala : « Je suis le référent pour la DDT et notamment la police de l’eau. J’aurais aimé faire cette info devant plus de monde mais, c’est au moment des travaux, que les propriétaires vont s’inquiéter. Je suis l’interface entre les riverains et les lois pour apporter des solutions techniques. » Jean-Jacques Leclerc, le commissaire-enquêteur, sera présent lors de ses permanences pour répondre à toute demande dans les délais de l’enquête : « On peut tout dire, je ne juge pas, j’analyse ce qui est dit en concertation et je donne mon avis ».

De gauche à droite : Éric Lapleau, Alex Tarbouriech et Jean-Jacques Leclerc

De gauche à droite : Éric Lapleau, Alex Tarbouriech et Jean-Jacques Leclerc

Coût des travaux :

Le coût représente 824 820 euros avec subventions de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne : près de 440 000 euros,

de la Région : 120 000 euros,

du département : 80 000 euros

 et de la fédération de pêche : 16 000 euros, le reste est pris en charge par la CCGCPR ou les riverains selon les cas.

Renseignements utiles :

Permanences du commissaire-enquêteur : lundi 17/07 à la mairie de Neuvy-Le-Roi de 10 h à 12 h et de 14 h à 15 h, le samedi 29/07 à la mairie de Marçon de 9 h à 12 h et le jour de clôture le 16/08 à la mairie de Neuvy-Le-Roi de 11 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Un registre d’observations se trouvera dans chaque mairie concernée par cette enquête publique (voir en début d’article) sauf la commune de  Beaumont-sur-Dême. Contact commissaire-enquêteur au 06-63-36-27-43 ou « jj.leclerc@laposte.net »

Contact du technicien en charge des rivières à la CCGCPR (Communauté de Communes Gâtine et Choisille-Pays de Racan) : Alex Tarbouriech au 02-47-24-84-24 ou «  alex.tarbouriech.ccr@orange.fr »

Dossiers d’enquête publique consultables dans les mairies des communes concernées du 17/07 au 16/08

 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 20:16

Après avoir débarrassé et nettoyé le local situé à l’entrée de l’aire de loisirs de Saint-Christophe-sur-le-Nais, une équipe de jeunes encadrée par Emmanuelle Hocdé, adjointe, et Thierry Hervet-Garcia, conseiller municipal, a entrepris de repeindre ce local pour pouvoir se l’approprier. Ils se sont attelés à la tâche samedi dernier et ont ainsi rajeuni une bonne partie de l’extérieur du bâtiment.

Avec une autre séance de peinture, on peut penser que l’ensemble du local retrouvera une blancheur qui permettra de recevoir un graff réalisé avec l’aide d’un professionnel comme cela avait été annoncé au démarrage du projet.

Félicitations aux jeunes qui s’investissent ainsi en espérant que tous sauront désormais respecter ce lieu.

Un aperçu des jeunes et du travail réalisé
Un aperçu des jeunes et du travail réalisé
Un aperçu des jeunes et du travail réalisé

Un aperçu des jeunes et du travail réalisé

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 14:09

Mardi 4 juillet était organisé au siège de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre et Loire (CMA37), un point presse pour la présentation de l’opération des « Eco défis des commerçants et artisans » sur le territoire.

La Communauté de Communes a souhaité s’inscrire dans cette opération en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre et Loire (CMA37) afin de construire un lien privilégié avec les entreprises du territoire et mettre en avant les commerçants et artisans engagés dans le développement durable sur son territoire.

L’opération a été initiée par le service « Agenda 21 et développement durable ». La mise en œuvre de l’opération est assurée en collaboration entre les services « Agenda 21 et développement durable »,  « Commerce » et « Développement économique ».

Pour entrer dans l’opération, les entreprises doivent relever au moins trois défis (dont un « super-défi », défi plus difficile à mettre en œuvre). Une vingtaine de défis au total sont classés en 6 thématiques :

Prévention des déchets

Gestion des déchets

Maîtriser ses rejets

Maîtriser les Energies

Eco-produits

Transports.

Les défis restent abordables pour les entreprises : mise en place d’un tri sélectif, installation d’ampoules LED, limitation de la consommation en eau, utilisation de produits locaux… Des actions qui sont, la plupart du temps, mise en œuvre naturellement et quotidiennement par les artisans et commerçants.

L'opération des Eco-Défis a été proposée aux entreprises inscrites au répertoire des Métiers de la CMA37 et installées sur le territoire de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles - Pays de Racan qui représente 19 communes. Une attention particulière a été apportée aux métiers qui accueillent de la clientèle (79 entreprises). 32 entreprises au total ont décidé de se lancer dans l’opération afin d’être labellisées. L’opération « les Eco défis des commerçants et artisans » est organisée sur le territoire de Gâtine et Choisilles – Pays de Racan sur une période d’environ 8 mois, d’avril à novembre 2017. La labellisation des entreprises participantes aura lieu le mardi 7 novembre 2017 à 20 h au siège de la Communauté de Communes.

 

Les éco défis en chiffres :

12 communes sur 19 ont au moins une entreprise participante.

Le nombre moyen de défis mis en œuvre par les entreprises est 7.

Le plus de défis relevés par une seule entreprise : 13.

Les défis les plus choisis par les entreprises : tri sélectif, éclairage, consommation d’eau.

 

M. DOISEAU (2ème Vice-Président à la CMA37), Anne-Laure LE ROUX (Conseillère d’entreprises en environnement à la CMA37), Ophélie FALAIZE (Stagiaire à la CMA37), Eric LAPLEAU (Vice-Président à l’agenda 21), Baptiste MENNESSON (Chargé de mission Agenda 21), Stéphanie BELLANGER (Chargée de mission Développement économique) et Aurélie RICHARD (chargée Communication) ont participé à ce point presse. Sandrine DEBARRE et Arnaud DEROUBAIX, Responsables de l’entreprise « Graine de rêve » à St Christophe sur le Nais, une des 32 entreprises participantes, ont présenté leur motivation pour participer à ce dispositif. Mme DEBARRE a expliqué que l’opération est « gratuite et que cela ne prend pas de temps à mettre en œuvre. Il est facile de rentrer dans les éco défis. » L’entreprise qui mettait déjà en œuvre des actions éco responsables dans sa boutique précise que « cela ne coûte rien d’en faire un ou deux de plus ! ». L’entreprise souhaite relever quatre défis (réutiliser les chutes de tissus, utiliser un programmateur pour l’éclairage d’appoint de la vitrine, installer un mousseur sur le robinet des sanitaires, créer un point de collecte de déchets pour le grand public dans la boutique (piles, ampoules, cartouches d’encre…).

La CMA37 va prochainement mettre en ligne une carte google pour localiser les 32 entreprises participantes du territoire avec la liste des défis relevés. L’opération est financée par une subvention européenne LEADER.

Baptiste Mennesson

Agenda 21 et développement durable 0247298104 - 0647298449

Les participants au point presse

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages