Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2023 4 18 /05 /mai /2023 08:36

Histoire et Patrimoine vous propose une découverte de Neuillé-Pont-Pierre.

Saint-Christophe-sur-le-Nais : 3ème animation de l'année pour Histoire et Patrimoine
Partager cet article
Repost0
5 mai 2023 5 05 /05 /mai /2023 17:27

Ce club, créé en 1973 par Jean Benoit, propose à ses adhérents, entre octobre et avril, 5 réunions  traitant  de sujets à caractère historique ayant un lien avec le territoire. Depuis octobre 2022, c’est Michel Benoit, fils du créateur du club, passionné d’histoire tout comme son épouse, Dany, toujours prête pour fouiller dans les archives, qui a pris la présidence du club en remplacement de Daniel Cholière qui souhaitait passer la main.

À ce jour, le club compte une centaine d’adhérents , tous assidus et passionnés par les exposés préparés par des membres heureux de pouvoir faire découvrir aux autres le fruit de leurs recherches.

Pour marquer la fin de la saison, la coutume veut qu’une journée festive et culturelle soit organisée. Cette année, vue la conjoncture économique, il a été decidé de profiter d’un site historique proche, rarement ouvert au public, le château de la Marcellière, dont la propriétaire, Madame Bergougnan qui a gentiment répondu par l’affirmative à la demande formulée par le club, n’a pas hésité à ouvrir les portes pour les 34 curieux  qui avaient  manifesté leur intérêt pour ce patrimoine proche.

Avant de nous faire pénétrer à l’intérieur du château, la propriétaire nous en relata l’historique.  Elle précisa tout d’abord : “Cette maison n’est pas très connue. C’était la maison de campagne de la mère de mon époux.”

Un aperçu de l'extérieur du château
Un aperçu de l'extérieur du château
Un aperçu de l'extérieur du château

Un aperçu de l'extérieur du château

Le château de la Marcellière classé aux Monuments Historiques depuis le 19 décembre 1985

La première mention du site de la Marcellière apparaît au XIe siècle mais on ignore s’il y avait une construction et le lieu où elle aurait pu se trouver. Aux XIV e et XVe siècles , il est prouvé qu’il y avait une habitation sur le site, mais où ? pas de réponse !

Au XIVe siècle, le site devient la propriété de la famille de Berziau, famille huguenote qui possédait également le château de Courtanvaux. Henri eut le privilège de prendre le bois dont il avait besoin dans la forêt de Bercé pour construire le château de la Marcellière. D’après une étude dendrochronologique, le bois utilisé pour la 1ère partie de ce château remonte à 1482. La deuxième  partie fut construite en 1586 par de Berziau, écuyer, chevalier, chancelier de la reine de Navarre, sieur de la Marsillère, ami intime de Sully ministre du roi Henri IV. Élevé dans une enceinte fermée de murs, le château comprend deux bâtiments construits à angles droits sur une cour intérieure. Une porte voûtée permettant l'accès aux terrasses inférieures ferme cette cour. La façade construite en tuffeau et éclairée par de hautes fenêtres à croisillons remonte au XVIe siècle. On remarque aussi des fenêtres cintrées, plus étroites, datées du XVIIe siècle. Une galerie à colonnes carrées, ouvertes sur la cour intérieure, fait face à l'entrée. Dans l'angle, on remarque une tour carrée. Des fenêtres à meneaux, de grandes cheminées à l'intérieur rappellent la Renaissance.

Petits groupes de visiteurs écoutant la propriétaire devant le mur extérieur de la cour fermée.
Petits groupes de visiteurs écoutant la propriétaire devant le mur extérieur de la cour fermée.
Petits groupes de visiteurs écoutant la propriétaire devant le mur extérieur de la cour fermée.

Petits groupes de visiteurs écoutant la propriétaire devant le mur extérieur de la cour fermée.

Un couloir, à ciel ouvert, sépare le château de la falaise et, en sortant, nous découvrons une imposante cuisine creusée dans la roche. Il n'y a pas encore longtemps, c'était la seule cuisine du château !

Le couloir séparant le château de la falaise et l'intérieur de la cuisine.
Le couloir séparant le château de la falaise et l'intérieur de la cuisine.
Le couloir séparant le château de la falaise et l'intérieur de la cuisine.

Le couloir séparant le château de la falaise et l'intérieur de la cuisine.

De nombreuses cavités sont creusées dans la falaise qui jouxte le château et, dans l'une d'elles, les traces laissées sur les parois prouvent qu'elle a servi de carrière de pierre utilisée pour la construction.

LDe nombreuses cavités sont visibles dans la falaise.
LDe nombreuses cavités sont visibles dans la falaise.
LDe nombreuses cavités sont visibles dans la falaise.

LDe nombreuses cavités sont visibles dans la falaise.

Une heure de visite commentée de façon très agréable par la propriétaire des lieux avec toujours une petite anecdote et un peu d'humour qui prouvaient son attachement à cette vieille demeure.

 

Madame Bergougnan lors de ses explications dans le château

Madame Bergougnan lors de ses explications dans le château

Et, pour prolonger cette sortie culturelle et historique, un petit moment festif et convivial était également inscrit au programme. Mais, auparavant; Michel et Dany firent un petit historique sure cette belle vallée de la Dème qui, très tôt, attira des seigneurs qui y bâtirent des châteaux !

Explications, photos à l'appui, sur la vallée de la Dème
Explications, photos à l'appui, sur la vallée de la Dème
Explications, photos à l'appui, sur la vallée de la Dème
Explications, photos à l'appui, sur la vallée de la Dème

Explications, photos à l'appui, sur la vallée de la Dème

Ensuite, Xavier Gérard et son drôle d'instrument, une nyckelharpa qu'il avait présentée lors d'une séance du club en 2021, et son ami, Joël, qui avait amenée sa vielle à roue, firent profiter les visiteurs d'une musique qui les transporta, pour un instant, à l'époque des festivités données sur ce site du Mouen Âge à la Renaissance !

Joël, à gauche, et Xavier, à droite, installés sous la galerie à colonnes carrées, ont ramené les visiteurs quelques siècles en arrière.
Joël, à gauche, et Xavier, à droite, installés sous la galerie à colonnes carrées, ont ramené les visiteurs quelques siècles en arrière.

Joël, à gauche, et Xavier, à droite, installés sous la galerie à colonnes carrées, ont ramené les visiteurs quelques siècles en arrière.

Un auditoire très intéressé.
Un auditoire très intéressé.
Un auditoire très intéressé.
Un auditoire très intéressé.

Un auditoire très intéressé.

Ce joyeux moment fut suivi d'un petit goûter pour lequel pâtissiers et pâtissières amateurs avaient fait de leur mieux pour satisfaire les palais exigeants de tous ces férus d'histoire locale.

C'est donc sur ce moment très convivial que les adeptes du passé se sont quittés en se souhaitant de bonnes vacances mais aussi, en se donnant rendez-vous en octobre prochain pour redémarrer une nouvelle saison au cours de laquelle de nouvelles pépites seront présentées aux adhérents.

Les visiteurs devant la façade du château

Les visiteurs devant la façade du château

Les personnes intéressées par le Club d'Histoire locale Jean Benoit mais pas encore adhérentes seront les bienvenues.

Contact : Michel ou Dany Benoit : 06 84 12 00 84

Adhésion simple : 15 €, pour un couple : 25 €

Au moment de l'adhésion, une brochure contenant tous les exposés de la saison passée est remise aux adhérents.

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2023 1 01 /05 /mai /2023 15:23

En ce premier jour du mois de mai, nombreux sont les habitants des communes de Saint-Paterne et des environs plus ou moins proches, à venir faire un petit tour pour revivre ces grands moments festifs et de rencontres qui font le succès de cette manifestation dont le Syndicat d'élevage qui a fêté ses 100 ans l'an dernier est à l'origine.

Comme chaque année, les animaux installés sur l'emplacement devant l'ancienne gare, bovins, chevaux et volatiles, sont soumis à l'appréciation d'un jury, mais sont aussi un attrait pour les visiteurs.

Quelques-uns des animaux exposés
Quelques-uns des animaux exposés
Quelques-uns des animaux exposés
Quelques-uns des animaux exposés
Quelques-uns des animaux exposés

Quelques-uns des animaux exposés

Le secteur de la place de la République accueille les maraîchers qui proposent de nombreux plants. Pour beaucoup, c'est à la foire de Saint-Paterne que l'on achète les plants de tomates !

La Banda des étudiants en médecine de Tours y met de l'ambiance dès l'ouverture des festivités.

Saint-Paterne-Racan : La foire du 1er mai attire toujours la foule
Saint-Paterne-Racan : La foire du 1er mai attire toujours la foule
Saint-Paterne-Racan : La foire du 1er mai attire toujours la foule
Saint-Paterne-Racan : La foire du 1er mai attire toujours la foule

Puis, en suivant la rue de la gare, bordée de camelots proposant vêtements, bijoux, sacs en liège,  bouquets de muguet, et bien d'autres choses, sans oublier quelques étals où des spécialités régionales d'ici ou d'ailleurs sont en train de mijoter, nous arrivons au niveau du passage à niveau. Si on le franchit, on se dirige vers l'exposition de gros matériel agricole et de la fête foraine sinon, c'est vers le parking de la salle des fêtes que l'on arrive. C'est ce que j'ai fait...

En suivant la rue de la Gare...
En suivant la rue de la Gare...
En suivant la rue de la Gare...

En suivant la rue de la Gare...

Une exposition de voitures anciennes, bien entretenues et alignées sur le parking, rappelle à la plupart des visiteurs leurs premières voitures et éveil!e un peu de nostalgie.

Quelques belles voitures

Quelques belles voitures

La prestation des jeunes musiciens se poursuit sur ce nouveau site et leur dynamisme se transmet sur le public qui n'hésite pas à se déhancher un peu au son de la musique.

Saint-Paterne-Racan : La foire du 1er mai attire toujours la foule
Saint-Paterne-Racan : La foire du 1er mai attire toujours la foule

Quelques vieux matériels, encore en état de marche, attirent les curieux et, midi approchant, une file d'attente commence à se former pour, comme chaque année, prolonger ce moment de convivialité en dégustant le sympathique repas préparé par les Bénévoles, association qui organise cette importante manifestation.

Fabriquer une corde ou découper une poutre avec du matériel d'une autre époque est toujours une curiosité
Fabriquer une corde ou découper une poutre avec du matériel d'une autre époque est toujours une curiosité

Fabriquer une corde ou découper une poutre avec du matériel d'une autre époque est toujours une curiosité

La file d'attente montre que le repas connaît toujours autant de succès !
La file d'attente montre que le repas connaît toujours autant de succès !
La file d'attente montre que le repas connaît toujours autant de succès !
La file d'attente montre que le repas connaît toujours autant de succès !
La file d'attente montre que le repas connaît toujours autant de succès !

La file d'attente montre que le repas connaît toujours autant de succès !

Partager cet article
Repost0
1 mai 2023 1 01 /05 /mai /2023 08:39
Saint-Paterne-Racan : Le GSPC Basket communique

En pleine préparation de la saison prochaine, même si celle-ci n’ est pas tout à fait terminée, nous vous proposons de venir nous rejoindre aux entrainements GRATUITEMENT et ceci jusqu’en juin

Venez tester l’activité, partager notre Amour du Sport et découvrir des valeurs d’Entraide, de Solidarité , de Camaraderie et de Fair-play.

 

 

Saint-Paterne-Racan : Le GSPC Basket communique

Si nos effectifs jeunes, de 4 ans à 16 ans, ont explosé cette saison pour notre plus grande satisfaction, le point noir de notre club reste le manque d’encadrants : entraineurs, dirigeants et pratiquants seniors.

Saint-Paterne-Racan : Le GSPC Basket communique

Si vous avez aimé, pratiqué le sport et que vous souhaitez vous replonger dans cette ambiance, n’hésitez pas à nous rejoindre !!! Mais si vous n’avez aucune expérience du bénévolat, peu de culture associative, nous vous accueillerons aussi de bon cœur…! Pour encadrer ou pour participer aux entrainements Loisirs !!!

Toutes les bonnes volontés sont bienvenues

Merci d’avance de votre engagement

Maryse BLANCHARD 0669027373

Partager cet article
Repost0
30 avril 2023 7 30 /04 /avril /2023 08:04
Saint-Paterne-Racan : Les Amis de l'orgue vous informent.

Amis de l’Orgue de Saint-Paterne-Racan Bonjour,

 Nous poursuivons la programmation de notre saison 2023 par un concert cordes et orgue donné par

      L’Ensemble Cellimaine, composé de douze violoncellistes régionaux, professionnels et amateurs, issus du Maine, du Calvados et de l’Île et Vilaine, dans une formation ici à huit instruments.

 Philippe Bataille titulaire de l'orgue de la basilique Saint Martin de Tours,  accompagnera les violoncellistes

 Un programme très éclectique proposé par ces artistes dans un répertoire d’œuvres classiques, Haëndel, Bach, Mozart, Pergolése, Sweelinck, Buxtehude et contemporaines, Tchaïkovsky, Fauré, Grieg et De Swert.

Nous espérons vous retrouver nombreux le dimanche 14 mai à 17 heures en l’église de Saint-Paterne-Racan.

Les Amis de l’Orgue.

 

L'ensemble Cellimaine et Philppe Bataille
L'ensemble Cellimaine et Philppe Bataille

L'ensemble Cellimaine et Philppe Bataille

Partager cet article
Repost0
28 avril 2023 5 28 /04 /avril /2023 15:08
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Thé dansant

Partager cet article
Repost0
20 avril 2023 4 20 /04 /avril /2023 09:08
Saint-Paterne-Racan : Manifestations du 1er mai
Partager cet article
Repost0
15 avril 2023 6 15 /04 /avril /2023 16:34

L’association christophorienne « Histoire et Patrimoine » présentait vendredi soir sa seconde animation de l’année. Le challenge de cette soirée était de résoudre plusieurs énigmes se rapportant à un tableau, situé dans l’église communale, au niveau du maître autel.

L'église paroissiale
L'église paroissiale

L'église paroissiale

Tout d’abord, quelques mots sur cette église classée datant du XIIe au XIXe siècle et abritant de nombreuses fresques ou peintures murales datées du XIIIe au XVIe siècle, des statues et des tableaux. C’est donc à l’un de ces tableaux « La Résurrection du Christ » que notre Sherlock Holmes local, en l’occurrence Karen Vignoles, historienne de l’Art,  s’est intéressée.

Voyons donc le cheminement de notre détective pour apporter tous les éclaircissements qui permettront désormais de mieux appréhender cette œuvre mal connue. Ses outils : Internet, sa formation d’historienne de l’Art, ses bouquins et sa perspicacité !

Karen, détective d'un soir

Karen, détective d'un soir

Beaucoup d’interrogations sans réponses jusqu’à cette soirée pour cette peinture bien mal située de nos jours car, bien qu’en bonne place au centre du maître autel, elle est en partie masquée par un palmier doré qui s’élève devant elle au centre de l’autel !

Le tableau masqué avant et après restauration
Le tableau masqué avant et après restauration

Le tableau masqué avant et après restauration

Karen a tout d’abord été surprise par les dimensions de ce tableau presque carré (H : 2 m, l : 1,90 m). En l’observant, il semblerait qu’un morceau de toile ait été enlevée dans la partie haute lors de la restauration.

Une première mention de cette œuvre apparaît en 1860, suite à une visite diocésaine par l’archevêque de Tours. Le 3 mars 1906, après la loi sur la séparation de l’église et de l’état, toutes les œuvres religieuses présentes dans les églises sont recensées. Pour Saint-Christophe, il est question d’un tableau intitulé « Ascension du Christ ». Karen fait remarquer qu’il y a souvent eu une confusion entre « Ascension «  et « Résurrection ».

Pour ses recherches, elle a mené son « enquête » sur le terrain de l’Histoire et non de l’histoire de l’Art.

La particularité de ce tableau c’est que, lors de sa restauration en 1996-1997, au-dessous d’un repeint, quatre personnages situés en bas sont apparus… Très rapidement, il s’est avéré qu’il s’agissait de membres de la famille de Bueil-Sancerre.

Le tableau après restauration avec les 4 personnages ©photo archives départementales

Le tableau après restauration avec les 4 personnages ©photo archives départementales

Première question : Qu’est-ce qui a permis cette identification ?

Les armoiries présentes aux côtés des hommes montrent qu’il s’agit de Jean VII de Bueil à droite (DC en 1638) et son père Louis IV (DC en 1563), à gauche. Derrière Louis, sa veuve, Jacqueline, toute vêtue de noir et derrière Jean VII, son fils René (DC en 1640). En observant les personnages, on constate que les personnes situées à l’arrière sont coupées ce qui permet de penser qu’à l’origine, les dimensions du tableau étaient plus importantes.

L’identification des Bueil donne une idée de la période de réalisation du tableau et du nom du commanditaire, vraisemblablement Jean VII.

Mais, nouvelle interrogation : « Pourquoi se trouvent-ils sur un tableau sis dans cette église ? »

On peut penser que l’œuvre avait été commanditée pour la collégiale de Bueil-en-Touraine. Mais après le recensement et la restitution des toiles au début du XXe siècle, il est probable que le tableau ait été récupéré par la paroisse de Saint-Christophe. Il est bien visible sur une carte postale de 1930.

Mais, d’autres questions méritaient aussi que quelqu’un s’intéresse de plus près à cette œuvre dont on avait juste une idée de la date de sa réalisation, le début du XVIIe siècle.

La collégiale de Bueil-en-Touraine

La collégiale de Bueil-en-Touraine

Car, malgré bien des recherches, à aucun endroit de la toile n’apparaît le nom du peintre. Qui a donc réalisé cette œuvre ?

Pour trouver la réponse à cette question, c’est l’historienne de l’Art qui a pris le relais. Quelques données sont maintenant connues : l’époque et le lieu géographique. La technique utilisée pour cette œuvre est proche du Maniérisme qui est en vogue en Italie et qui arrive en France : couleurs, représentation des personnages,… Karen lance donc ses recherches vers des peintres Maniéristes pour comparer les œuvres. Au fil des avancées de ses trouvailles, elle oriente ses recherches vers la Bretagne et tombe sur un peintre méconnu de nos jours et en même temps, sur une personne assez fanatique de ce peintre, le prêtre Roger Blot, chargé du patrimoine religieux du diocèse de Rennes, qui a fait tout un travail sur cet artiste peintre. Contact est pris et Roger Blot quitte sa Bretagne pour venir à Saint-Christophe voir le tableau. Pour lui, pas de doute. Il est convaincu que ce tableau est bien l’œuvre de Mathurin Bonnecamp (1590-1627).

Karen  et Roger Blot

Karen et Roger Blot

Un tableau de Mathurin Bonnecamp montrant une similitude avec le Christ peint sur le tableau de l'église de Saint-Christophe

Un tableau de Mathurin Bonnecamp montrant une similitude avec le Christ peint sur le tableau de l'église de Saint-Christophe

Présent lors de la conférence, il a mentionné que de très nombreux tableaux de ce peintre ornent les murs des églises de Bretagne mais également de nombreux édifices religieux de la Sarthe. Un  tableau de grand format est présent dans la cathédrale de Nantes. Il semblerait qu’actuellement on redécouvre ce peintre et que ces toiles voient leur cote monter !

Roger Blot s'adressant à l'auditoire

Roger Blot s'adressant à l'auditoire

Karen a bien rempli son contrat et, son enquête qui a tenu en haleine la bonne cinquantaine de personnes présentes dans l’église, a bien été résolue ! Elle a promis de réaliser une plaquette reprenant sa brillante intervention.

Quelques échanges avec le public ont prolongé un peu la conférence et montré l’intérêt pris par l’auditoire durant l’intervention de l’oratrice.

Un aperçu de l'auditoire
Un aperçu de l'auditoire
Un aperçu de l'auditoire

Un aperçu de l'auditoire

Le pot de l’amitié qui a clôturé cette soirée originale a été l’occasion de nombreux échanges entre les participants pas tellement pressés de quitter les lieux. Encore une belle soirée à l’initiative d’Histoire et Patrimoine !

 

Moment convivial après l'intervention de Karen
Moment convivial après l'intervention de Karen

Moment convivial après l'intervention de Karen

Contacts : Histoire et Patrimoine 02 47 29 33 18 - hp.scsln@gmail.com

Site : https://histoire-patrimoine.jimdofree.com

Partager cet article
Repost0
5 avril 2023 3 05 /04 /avril /2023 11:49
ADT Touraine vous informe
Le gouvernement vient de nous annoncer un grand plan d'investissement pour la modernisation du ferroviaire, et les forces politiques du département se mobilisent pour déployer un RER tourangeau. La gare de Saint-Paterne devrait d'ailleurs avoir un avant-goût de ce projet grâce à des arrêts supplémentaires l'an prochain à titre expérimental.

Nous vous proposons le regard extérieur d'un citoyen Suisse sur le réseau ferré français.
Ensuite, regardant vers l'avenir, nous échangerons sur les demandes des usagers, les besoins de modernisation, les échéances.
 
Espérant vous y rencontrer
 
--
 

Projection - débat

sur les transports ferroviaires français
 

VOYAGE A BESSEGES

documentaire de Manuel Lobmeier (CH)

 

Jeudi AVRIL 2023 - 19h

Centre de Vie du Sanitas, place Neuve - Tours
(
arrêt tram : Palais des Sports)


Le film : Un Suisse refait le voyage en train de son enfance, de son canton jusqu’en Ardèche. Si le réseau de son pays est idéal, les chemins de fer français ne sont plus comme il les a connu. De déconvenues en rencontres, il va comprendre comment le réseau français en est arrivé à la situation d’aujourd’hui. (Tripodes Production)
 

Entrée : prix libre

 
pour voir la bande-annonce du documentaire, c'est ici : Le voyage
Partager cet article
Repost0
3 avril 2023 1 03 /04 /avril /2023 15:15
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Conférence sur le tableau du maître-autel de l’église

Pour sa deuxième animation de l'année, l'association Histoire et Patrimoine organise une conférence intitulée : Enquête sur une « Résurrection du Christ ». Karen Vignoles, historienne de l'art, présentera ce tableau encore bien mal connu qui représente d’une part une scène religieuse, (la Résurrection du Christ), d’autre part, quatre personnages en prière qui ne sont réapparus qu’en 1996, lors d’une restauration commandée par la municipalité. Le tableau est estimé datant de la fin du XVIe ou du début du XVIIe siècle. La conférencière s'attachera à présenter le sens de chacun des registres avant de mener une réflexion sur la logique de l’ensemble. Cette enquête devrait apporter des réponses en attente depuis longtemps : la date de réalisation du tableau, l'identité des quatre donateurs et, enfin, le nom du peintre, demeuré inconnu à ce jour.

 

Quelques membres de l'association dont la conférencière

Quelques membres de l'association dont la conférencière

Sur le plan pratique :

Conférence présentée le vendredi 14 avril à 18h30, à l'église de Saint-Christophe-sur-le-Nais. Entrée libre et gratuite. Renseignements au 02 47 29 33 18. L’exposé ne devrait pas dépasser une heure. 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages