Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 14:26

 

 

 

Dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, la Communauté de Communes de Gâtine et Choisilles – Pays de Racan organise un village des répar’ acteurs.

Les habitants du territoire sont invités à apporter un ou plusieurs objets à réparer auprès des Répar’Acteurs (artisans de la réparation) qui seront présents sur le marché de Saint-Antoine-du-Rocher, place de la Chapelle, le dimanche 19 novembre de 9h à 13h. Il est possible de faire réparer des ordinateurs, des appareils électriques, de l’électroménager, des smartphones, des vélos, des vêtements ou encore d’affuter des couteaux et tous les outils tranchants et coupants.

Avec des gestes simples, les objets retrouvent une seconde vie à coût réduit.

Plus d’informations au 02 47 29 81 06

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 09:24
Les stagiaires encadrés par les 3 animateurs mettent en pratique les explications
Les stagiaires encadrés par les 3 animateurs mettent en pratique les explications
Les stagiaires encadrés par les 3 animateurs mettent en pratique les explications

Les stagiaires encadrés par les 3 animateurs mettent en pratique les explications

Jeudi dernier, 9 stagiaires venus pour la plupart du territoire, étaient présents pour la première séance de travail avec le logiciel de retouche de photos libre, Gimp 2.0. Pour les encadrer, Ludovic Gaignard et Maria Pereira, animateurs du multimédia étaient présents et à leurs côtés, on notait la présence de Jean-Gérard Potier, ancien photographe, habitué à ce logiciel et qui, tout au long des 6 séances que compte cet atelier, allait dévoiler aux stagiaires tous les secrets de la retouche d’images.

Pour commencer, Ludovic expliqua : « Ce qu’il faut savoir sur les logiciels libres, c’est qu’ils sont ouverts et laissent ainsi la possibilité aux utilisateurs de les modifier. »

Puis, chacun ayant pris place face à un ordinateur, il poursuivit : « Pendant vos 6 séances, vous fonctionnerez avec le serveur du multimédia. Vous y créerez votre dossier dans le fichier Gimp et vous le retrouverez ainsi chaque semaine. »

Une fois le dossier individuel créé et le logiciel ouvert, les premières approches purent commencer. Fenêtre par fenêtre, Jean-Gérard expliquait et faisait manipuler les stagiaires. Au niveau de sauvegardes des photos, une explication fut nécessaire quant aux différents formats de photos : .xcf pour Gimp, .psd pour Photoshop, .pfi pour Photofiltre,… « L’intérêt de ces formats propres aux logiciels, c’est que l’on peut continuer à travailler sur des calques sans risques pour la photo originale. Un conseil que je vous donne, c’est de ne jamais travailler sur l’original mais toujours sur une photo dupliquée.»

Les deux heures passèrent très vite et, à la fin du cours, ceux qui n’avaient pas encore installé ce logiciel chez eux furent invités à le faire pour mettre en pratique ce qu’ils avaient vu durant la séance.

Cet atelier est programmé du 9 novembre au 14 décembre.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 15:25

Après l’intérim assuré par M. Essali du 3 août 2016 au 2 janvier 2017, c’est Madame Marie-Christine Hiébel, détachée par le  Centre national de gestion des EHPAD et agents hospitaliers (CNG) qui a pris le relais à cette date et ce jusqu’au 1er septembre 2017 où elle est devenue directrice. Durant son intérim, le poste fut déclaré vacant. Comme elle se plaisait dans cet établissement où, pendant ces quelques mois, elle avait commencé à imprimer ses souhaits quant à sa gestion, elle décida de monter un dossier et de postuler auprès du CNG. Son dossier a reçu un avis favorable de l’Agence régionale de santé (ARS) et du maire de Saint-Christophe-sur-le-Nais qui est président de droit de l’EHPAD sur sa commune. C’est ainsi que Mme Hiébel est devenue directrice de l’EHPAD La Croix Papillon.

Marie-Christine Hiébel dans son bureau

 

Mme Hiébel, pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours ?

J’ai suivi une formation à Sciences Po à Paris et j’ai une maîtrise de droit public. En 1 978, j’ai passé le concours de directeur d’hôpital et suite à ça, j’ai exercé les fonctions de directeur adjoint dans la Région Centre à l’hôpital de Fleury-les-Aubrais, de Romorantin, au centre hospitalier d’Orléans La Source en psychiatrie et au CHU de Tours où j’étais responsable des politiques sociales et référente des différents pôles de santé.

Dans mon travail, j’ai toujours attaché beaucoup d’importance à la dimension humaine des lieux dans lesquels j’exerçais tant vis-à-vis des personnels que des patients. J’étais arrivée à un moment où je souhaitais quitter les trop grandes structures et retrouver une proximité de gestion qui donne du sens au travail comme je le trouvais à Romorantin. La dimension de cet EHPAD correspondait à ma recherche. J’y ai trouvé une dimension active dans sa gestion, un contact permanent et une multiplication des tâches qui n’est pas pour me déplaire. Là, je peux mettre mon nez partout.

Avez-vous des projets particuliers pour l’EHPAD ?

Je souhaite dynamiser l’équipe, ce que j’ai déjà un peu fait depuis mon arrivée, gérer sainement les comptes et être en contact avec les résidents. Ce que je veux pour eux, c’est leur donner un cadre d’existence le plus confortable possible au jour le jour.

En ce moment, je travaille à la préparation du contrat pluriannuel (5 ans) avec l’ARS et le conseil départemental. Mon objectif et axe fort de ce contrat, c’est la proposition faite aux autorités d’une formation des professionnels pour développer des soins avec une vraie dimension personnelle adaptée à chaque résident pour tous les actes (toilette, repas,…) et qu’ils acquièrent une complémentarité de compétences autour des résidents. Tout cela, je l’espère, pourrait permettre de réduire les arrêts de travail du personnel. Je viens de créer un 5ème poste d’infirmier pour compenser un long arrêt maladie.

Pour les résidents à temps complet, j’aimerais pouvoir organiser un espace adapté pour accueillir ceux qui ont le plus de difficultés avec la présence d’un ergothérapeute par exemple. J’ai mis en place, pour certains, des ateliers d’art thérapie (mandala, écoute musicale, théâtre). Ils ont lieu en seconde partie d’après-midi dans le but de diminuer les angoisses qui se traduisent par des fugues, des déambulations désordonnées ou de grande tristesse.

Je veillerai toujours à conserver une gestion saine des comptes indispensable à la bonne marche de l’établissement.

Je travaille aussi à un projet de mise en place de télé médecine. Quand je vois que certains résidents sont obligés d’aller en taxi jusqu’à l’hôpital Trousseau pour rencontrer un dermatologue avec toutes les angoisses que cela fait naître chez eux, je suis persuadée que l’on pourrait éviter ces trajets. Je suis en train de voir si, dans un premier temps, il ne serait pas possible de trouver une solution avec la maison de santé de Neuillé-Pont-Pierre.

Je me suis également investie sur le secteur en participant au conseil local de santé du Pays Loire Nature.

Actuellement, est-ce que l’EHPAD a un bon taux de remplissage ?

Les 83 places sont occupées. Nous en avons 63 pour les résidents et 20 réservées à l’association ANAÏS. Nous avons quelques places pour des accueils de jour. Ce que je voudrais, c’est pouvoir mettre en place quelques accueils de nuit pour soulager les aidants. L’établissement a une bonne capacité d’accueil. Ici, on trouve une vie collective réelle.

Il y a bientôt un an que vous êtes ici. Avez-vous déjà constaté des changements ?

Au bout de ces quelques mois, je peux vous dire que les professionnels se sont réapproprié leur métier avec beaucoup de respect pour les résidents. J’ai trouvé des personnes de qualité sur lesquelles je peux m’appuyer pour le développement de mon projet.

Que diriez-vous pour conclure cette rencontre ?

Ce que l’on dit sur les résidents hébergés ici n’est pas faux. La plupart sont en fin de vie. Mais, pour moi, « La fin de vie est un moment de la vie qu’il faut pouvoir vivre pleinement » et c’est pour cette raison, à mon avis, qu’il faut, financièrement, mettre le paquet sur les EHPAD.

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 13:48

Réservez rapidement pour profiter de ces treks 2018    !

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 10:47

Pour la quatrième année consécutive, le comité des fêtes de Saint-Christophe-sur-le-Nais avait organisé en ce week-end une manifestation regroupant 26 exposants, producteurs de produits locaux (pommes, charcuterie, fromages, viande d’autruche, volailles, pommes de terre, safran et farine bio, vins de Loire)

Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux
Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux

Belle vitrine du savoir faire des producteurs et artisans de bouche locaux

mais aussi des objets manufacturés (sacs en cuir, chapeaux, objets de décoration) pouvant donner des idées à l’approche des fêtes de Noël.

Que du fait main pour ces beaux objets !
Que du fait main pour ces beaux objets !
Que du fait main pour ces beaux objets !
Que du fait main pour ces beaux objets !

Que du fait main pour ces beaux objets !

Quelques associations locales présentaient leurs productions : le Cercle des Amis exposait les ouvrages réalisés par les dames, Histoire et Patrimoine étalait toutes ses plaquettes et exposait son nouveau livre « Si Saint-Christophe m’était conté », l’association Malaury proposait champignons et noix et les bénéficiaires des jardins partagés arboraient fièrement les produits de leur récolte.

Les associations locales présentes à cette manifestation
Les associations locales présentes à cette manifestation
Les associations locales présentes à cette manifestation
Les associations locales présentes à cette manifestation

Les associations locales présentes à cette manifestation

L’animation se déroulait sur deux jours et, le samedi après-midi, pour l’inauguration officielle, Laëtitia Renaud, la présidente du Comité des fêtes, et Catherine Lemaire, premier magistrat de la commune, reçurent quelques personnalités parmi lesquelles on a pu voir la députée Sabine Thillaye, la conseillère départementale Brigitte Dupuis et de nombreux élus du territoire.

Tout au long de ces journées, un flot continu de visiteurs parcourut la grande salle Beau-Soulage, admirant et dégustant les produits qui s’offraient au regard.

Une petite dégustation ne se refuse pas !

Une petite dégustation ne se refuse pas !

Dimanche midi, un repas concocté et préparé par Emmanuel Couratin, assisté des membres du comité des fêtes et de quelques bénévoles, fut servi à 346 personnes. De l’avis général, le tout était très bon ! Bravo au cuisinier et à ses petites mains.

En cuisine, on s'active !
En cuisine, on s'active !
En cuisine, on s'active !

En cuisine, on s'active !

346 convives ont apprécié le bon repas
346 convives ont apprécié le bon repas
346 convives ont apprécié le bon repas
346 convives ont apprécié le bon repas

346 convives ont apprécié le bon repas

De 13 h à 15 h, les convives se présentaient en longue file à l’entrée de la cuisine où les petites mains leur donnaient plateau et victuailles.

On attend son tour avec patience !
On attend son tour avec patience !

On attend son tour avec patience !

À côté, la buvette ne désemplissait pas et les serveurs d’un jour s’activaient pour satisfaire tout le monde.

À la buvette aussi, on s'active !

À la buvette aussi, on s'active !

Des billets de tombola et un quizz permirent à deux personnes de remporter un panier gourmand, garni avec des produits offerts par les exposants.

Tout au long de la fête, l’animateur Thomas, présentait les exposants, les animations à venir et tentait avec parfois un peu d’humour, de divertir les personnes présentes dans la salle. La présidente, équipée d’un micro vint à la rencontre de chaque exposant pour qu’il puisse expliquer et vanter la qualité de ses produits ou productions.

Le président d'Histoire et Patrimoine présente son association

Le président d'Histoire et Patrimoine présente son association

La présidente, un peu fatiguée à l’issue des deux journées de fête, conservait malgré tout suffisamment de dynamisme pour veiller jusqu’à la fermeture au bon déroulement de la manifestation. À la question : « Laëtitia, à votre avis, combien avez-vous eu de visiteurs ? », elle répondit : « Je ne sais pas exactement, mais je pense qu’il y a bien eu un millier de personnes sur les deux jours. »

Cette belle manifestation qui a demandé beaucoup de préparation en amont et beaucoup de présence et de vigilance sur le week-end montre le dynamisme de ce comité des fêtes que l’on ne peut qu’encourager à poursuivre son travail d’animation sur la commune.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 15:32

L’espace multimédia de Saint-Paterne-Racan est maintenant bien connu des habitants du territoire. Les nombreux ateliers proposés par Ludovic et Maria connaissent un franc succès. Ils viennent d’ajouter un nouveau service à l’usage des personnes n’ayant pas Internet chez elles, ne possédant pas un matériel informatique complet et/ou ayant tout simplement des difficultés pour effectuer leurs démarches administratives en ligne.

Les deux animateurs vous proposent deux créneaux réservés à ces démarches que ce soit pour les impôts, la CAF, Pôle Emploi,… ou, comme vous avez dû en entendre parler, les guichets de la préfecture étant désormais fermés, pour certains actes. Ludovic et Maria se tiennent à votre disposition lors de ces créneaux pour vous aider à établir les pré-demandes en ligne pour une carte d’identité, ou bien pour tout ce qui touche les véhicules (carte d’immatriculation, permis de conduire), etc...Ils vous apporteront une aide pour l’informatique et vous bénéficierez d’un accès Internet gratuit.

Pour ces utilisations particulières de l’espace multimédia, ils vous donnent rendez-vous les mardis et samedis après-midi de 14 h à 16 h.

Pour tous renseignements, vous pouvez les contacter au 02 47 29 24 01.

Ludovic et Maria sont prêts pour vous apporter leur aide.

Ludovic et Maria sont prêts pour vous apporter leur aide.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 18:28

Samedi, en fin d’après-midi, en limite de Dissay-sous-Courcillon et de Saint-Christophe-sur-le-Nais, jeunes et moins jeunes se sont retrouvés dans les caves aménagées de Charles et Rita Nobilleau, pour assister à l’assemblée générale de l’association Bouge ton bled.

Parmi le public présent, on notait la présence de Brigitte Dupuis représentant le Conseil Départemental et la Communauté de communes Gâtine-Choisilles – Pays de Racan, et Jean-Pierre Poupée, maire de Saint-Paterne-Racan, siège de l’association.

Baptiste Poupée, président de l’association, invita les nombreuses personnes à prendre place en leur souhaitant la bienvenue et laissa la parole à Brigitte Dupuis qui s’exprima brièvement : « Je félicite l’association pour tout ce qu’elle fait et notamment pour le festival des Kampagn’arts qui a atteint une belle notoriété sur l’ensemble de la région. Je vous félicite aussi pour votre sérieux et vous assure du soutien du Conseil départemental et de la CCGCPR pour vos manifestations. »

Puis, avec le support d’un diaporama, Baptiste présenta tout d’abord l’association et ses partenaires tant privés que publics et associatifs indispensables à la réalisation de leurs projets.

Le premier bilan fut celui du neuvième Tremplin qui a vu la consécration de Mystery Chord, le 8 avril à Neuvy-le-Roi, et qui s’est avéré positif côté finances.

Vint ensuite le bilan de la participation à la foire du 1er mai de  Saint-Paterne où, depuis plusieurs années, l’association tient une buvette avec boissons fraîches et chaudes.

La grosse manifestation de l’année reste le festival dont c’était la 11ème édition. Ce festival a réuni 5 500 personnes sur une journée et représente un budget très important à gérer. Pour aider à la préparation les jours précédents le festival et pour que tout fonctionne le jour-même, 200 bénévoles ont été à pied d’œuvre. Une carte montrant la géolocalisation des participants faisait ressortir une grosse majorité de personnes venues d’Indre-et-Loire mais également de la Sarthe et du Loir-et-Cher mais, chose assez curieuse, en plus de ces 3 départements, des billets ont été vendus dans 48 autres départements répartis un peu partout dans l’hexagone !

Les participants à l'assemblée générale
Les participants à l'assemblée générale

Les participants à l'assemblée générale

Baptiste rappela que l’année 2017 a été l’année de l’innovation avec une mise en place d’accès pour les personnes à mobilité réduite. Il souhaite que cet aspect soit bien mis en avant pour que ces personnes sachent que l’accès au festival leur est facilité. Il précise qu’ils vont travailler à l’accès à d’autres handicaps. Du fait de l’attribution du Label Eco-Responsable qui leur a été attribué, une brigade verte chargée de la collecte et du compostage des déchets verts a vu le jour, les aliments étaient servis sur des assiettes en dur et non des assiettes jetables, et les aliments provenaient tous de producteurs locaux. « 90% de l’argent dépensé sur le site est donc allé à des entreprises et producteurs locaux »  précisa Baptiste.

Le coin enfant prend de l’importance. Ils sont encadrés sur le site et peuvent réaliser des graffs qui sont ensuite donnés dans l’école de Saint-Paterne et décorent les murs des préaux. Si d’autres écoles sont intéressées, elles peuvent se faire connaître.

Clément Poupée, le trésorier, présenta le bilan financier. Pour l’organisation du festival de grosses sommes sont brassées mais, bien que jeunes, les membres de l’association font preuve de beaucoup de sérieux et la gestion de leur budget est irréprochable. Clément fit remarquer le budget important mis sur la sécurité et se félicita du fait que « l’ambiance au festival est très conviviale. Cette année, tout s’est bien passé, il n’y a pas eu d’excès et nous n’avons pas eu à faire intervenir les pompiers. »

Puis, en affichant les « camemberts » pour faire apparaître les répartitions du budget, il fit constater que le ¼ des dépenses est financé par les partenaires qu’il remercia une nouvelle fois. Il précisa que chaque année, l’association investit une somme de 2 000 à 2 500 € en achat de matériel qui peut ensuite être prêté à d’autres associations.

Ces bilans approuvés, ce furent ensuite les projets 2018 qui furent évoqués.

Le Tremplin des Kampagn’arts le 14 avril à Neuvy-le-Roi

Participation à la foire du 1er mai

Festival des Kampagn’arts les 29 et 30 juin

Et participation à des événements partenaires : Festival Bric à Notes le samedi 17 Juin au château de Cangé à Saint Avertin, Fête de la Musique de Marray le vendredi 22 juin 2018, Festival Les Troll’s en Folie le samedi 04 août 2018 et Festival Bercé Trop Près du Mur.

L’association a mis en place des commissions qui pourront travailler tout au long de l’année en collaboration avec le CA ou les bénévoles. Les personnes qui sont intéressées peuvent prendre contact avec l’association. Les thèmes proposés sont nombreux.

Renouvellement du CA : Yvan Lopion souhaite sortir, il est remplacé par Guillaume Orgeur.

La soirée se poursuivit par le verre de l’amitié et, pour remercier tous les actifs, une énorme paëlla attendait les participants de ce qui devenait « La soirée des bénévoles ».

Contact : assobougetonbled@gmail.com.

Adhésion à l’association : 5 €

Pour revivre le festival 2017

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 11:12

Samedi après-midi, l’association des GRBueil avait convié ses adhérents à l’assemblée générale dans la salle Piégu. Ils étaient une trentaine face à trois membres du bureau pour écouter les différents bilans à l’ordre du jour. Parmi l’assistance, on notait la présence de Rémi Tondereau, maire de la commune, et de Jean-Pierre Poupée, maire de Saint-Paterne-Racan.

Brigitte Poupée, présidente de l’association, commença par remercier les personnes pour leur présence et mentionna que « de très nombreuses personnes, prises par d’autres activités, se sont excusées de ne pouvoir être parmi nous aujourd’hui. Nous allons sans tarder vous présenter le bilan moral et des activités de l’association pour l’année 2017.»

Elle laissa la parole à Lydie Descloux, secrétaire, qui commença par donner les noms des élus du territoire et des membres du CA qui s’étaient excusés avant de détailler le bilan des activités. Elle débuta par ces mots : « Cette année, on a explosé le nombre de trekkeurs ! »

Lydie et Didier Descloux encadrent la présidente, Brigitte Poupée.

Lydie et Didier Descloux encadrent la présidente, Brigitte Poupée.

Rapport moral – Bilan des activités

Au vu du succès croissant du nombre de demandes de départ en treks, les GRBueil ont, pour la première fois, proposé deux périples sur deux destinations et sur deux périodes très distinctes, pendant et hors vacances scolaires. Initialement prévus pour une douzaine de participants, les deux projets ont rapidement fait le plein en intégrant 6 nouveaux usagers sur les 29 participants de cette neuvième saison.

Le trek au Maroc du 11 au 21 avril a conduit 13 randonneurs à la découverte de l’Anti-Atlas où ils ont affronté des dénivelés entre 1000 et 2000 m sans aucune frayeur.

Le trek dans les Cyclades du 7 au 16 mai, a permis à 16 randonneurs de découvrir les îles de Naxos et Amorgos, de profiter de baignades bienvenues après la marche et, avant de rentrer en France, de visiter Athènes et ses trésors.

Ces deux destinations ont été l’occasion pour les trekkeurs de goûter à la cuisine locale, ce qui, apparemment les a pleinement satisfaits.

« Le travail en direct avec des opérateurs ou prestataires locaux permet de proposer des tarifs attractifs en limitant les intermédiaires et très compétitifs indépendamment de l’originalité des itinéraires proposés» conclut Lydie pour ce point.

La rando Malaury le 2 juin préparée par Isabelle Bouchaud a réuni 90 randonneurs sur les chemins de Saint-Aubin-le-Dépeint et a permis de remettre un chèque de 303 € à l’association Malaury.

Bilans des séjours d’été pour les jeunes

Du fait de l’organisation de 4 séjours cette année au lieu de 5, une baisse sensible des effectifs est à souligner. Malgré cela, le taux de remplissage de 93% est très satisfaisant. La tranche des 12/14 ans connaît des difficultés de remplissage. Est-ce dû à l’offre proposée par le dispositif jeunesse sur la même période ? Le CA va se pencher sérieusement sur cette question.

Le camp fixe à Coltines (15) du 9 au 22 juillet a accueilli 18 jeunes de 8 à 12 ans. Accueil très chaleureux de la municipalité de Coltines, nouvelle destination cette année.

Le camp itinérant au pied des Monts du Cantal du 9 au 22 juillet n’a accueilli que 10 jeunes de 12 à 14 ans d’où l’interrogation des organisateurs.

Le camp itinérant dans les Pyrénées du 17 au 30 juillet a accueilli 18 jeunes de 15 à 17 ans. Encadrées par un guide de montagne pendant 3 jours, les activités via ferrata et escalade ont été très appréciées des jeunes.

Le camp découverte à Coltines du 13 au 30 juillet a accueilli 23 jeunes de 6 à 11 ans et a enchanté les participants.

« En conclusion, la nouvelle destination des bases fixes, le succès du camp découverte et les retours encourageants des familles sont pour nous et pour toutes les équipes la meilleure des récompenses » fit remarquer Lydie qui mentionna ensuite l’animation locale autour du jeu qui, par contre, n’a pas rencontré le succès escompté !

Les remerciements allèrent ensuite aux membres du CA, aux bénévoles qui sont actifs tout au long de l’année, aux chauffeurs qui assurent les transferts vers les aéroports, aux collectivités locales qui apportent une aide financière et logistique précieuse, aux associations amies,…

Vint ensuite le bilan financier présenté par le trésorier, Didier Descloux, qui montre une gestion très saine de l’association avec un budget parfaitement maîtrisé. Didier Descloux indique que le CA a décidé de rembourser le coût du BAFA aux stagiaires, tous anciens colons, qui restent fidèles à l’association.

Les différents bilans furent adoptés à l’unanimité. Les projets pour 2018 furent alors présentés.

Un public très attentif aux différents bilans présentés et admiratif quant à la gestion de l'association.
Un public très attentif aux différents bilans présentés et admiratif quant à la gestion de l'association.

Un public très attentif aux différents bilans présentés et admiratif quant à la gestion de l'association.

Les treks pour adultes sont prêts et les réservations d’ores et déjà possibles. Les adultes auront le choix entre un trek en Italie, aux Cinque Terre du 12 au 19 mai pour une somme maxi de 1 250 € tout compris et, l’autre au Maroc, dans le Djebel Saghro du 29 avril au 9 mai pour une somme maxi de 950 € tout compris. Chaque trek est accompagné par un guide local. Les groupes comprennent 15 personnes au maximum.

Les séjours pour les enfants ne sont pas encore finalisés. Ils seront connus début mars et les inscriptions pourront se faire dès le 15 mars.

La rando Malaury aura lieu le 1er juin 2018 à Marray.

Les activités résumées en quelques chiffres

98 participants (69 jeunes et 29 adultes)

828 journées de vacances jeunesse

316 journées adultes

16 saisonniers : 4 directrices et 12 animateurs

Un autofinancement de 88 %

Renseignements et inscriptions

grbueil@laposte.net ou 02 47 24 49 60

Clôture des inscriptions aux treks le 20 février dans la limite des places disponibles.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 11:37

Lundi soir, la salle de réunion de Beau-Soulage, accueillait l’association intercommunale de Gymnastique volontaire de Saint-Christophe-Saint-Paterne. Une vingtaine d’adhérents était présente ainsi que des représentantes des deux municipalités : Emmanuelle Hocdé pour Saint-Christophe et Paulette Audouin pour Saint-Paterne.

Les membres du bureau se présentèrent puis Dominique Boudon, présidente de l’association depuis 9 ans et adhérente depuis 1979, ouvrit la réunion en ces termes : « Merci à vous toutes d’être venues ce soir. Je tiens à remercier les municipalités des deux communes pour le prêt des salles les lundis et mercredis et les employés communaux qui pensent à mettre le chauffage avant nos séances en hiver. Un grand merci aussi à celles et ceux qui aident au rangement du matériel. Dans mes remerciements, je n’oublie pas Barbara et Demian qui ont assuré les différents cours la saison passée. »

Les membres du bureau

Les membres du bureau

Elle enchaîna ensuite avec la présentation du bilan moral de l’association. N’ayant pas d’achat à faire au cours de l’année, aucune demande de subvention n’a été établie pour la saison 2016-2017. Elle rappela les moments conviviaux passés ensemble : achats de chocolats à Noël, galette des rois en janvier, randonnée suivie d’un pique-nique en juin offert aux licenciés et auquel les conjoints étaient conviés. « Ces petits moments privilégiés permettent de prendre le temps de se parler car, à la fin des cours, chacun a hâte de rentrer à la maison. »

Au mois de mars, la présidente reçut, au nom de l’association, une lettre de félicitations accompagnée de la médaille de bronze, remise par un représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Au cours de la saison passée, l’association comptait 65 licenciés dont une mineure. Sur les quatre cours assurés par semaine, elle a noté une bonne assiduité aux cours. Elle rappela que pour les nouveaux, il est important de bien remplir la fiche de préinscription qui doit être remise avec le certificat médical et le paiement aux premiers cours. Pour les autres, il faut savoir que le certificat médical est valable 3 ans.

Chaque année, pour annoncer la reprise des cours, 500 flyers sont fournis par le CODEP (comité départemental d’éducation physique et de gymnastique volontaire).

Vint ensuite le moment où, ayant appris que Barbara et Demian ne pourraient plus assurer les cours pour 2017-2018, un petit vent de panique envahit le bureau. Heureusement, quelqu’un pensa à Matthias qui avait déjà assuré les cours par le passé. Contacté par la présidente, il répondit favorablement et conseilla de se rapprocher de Julie pour remplacer Barbara, ce qui fut fait avec succès.

Isabelle Mallet, secrétaire-adjointe, présenta le bilan des activités. Elle détailla le contenu des trois réunions de bureau en précisant qu’il avait été décidé lors d’une réunion d’offrir un chèque cadeau aux deux animateurs Barbara et Demian.

Brigitte Poupée, trésorière, dressa le bilan financier qui, bien que présentant un résultat négatif sur la saison, permet d’envisager encore sereinement l’avenir. Elle présenta ensuite le budget prévisionnel basé sur 65 adhérents alors qu’actuellement ils ne sont que 61 répartis ainsi : 40 renouvellements et 21 nouveaux.

Tous les bilans ont été votés à l’unanimité.

Pour la saison 2017-2018, les tracts ont été déposés dès la fin août dans les commerces et les annonces faites dans les journaux pour informer les gens de la reprise des cours. L’association était présente au forum des associations de Saint-Christophe le 2 septembre ce qui a permis une nouvelle inscription. Les cours ont repris le 11 septembre à Saint-Christophe et le 13 à Saint-Paterne.

Une nouvelle personne, Pascale Bénin, s’est proposée pour entrer au bureau.

La soirée se termina en bavardages en dégustant des gâteaux maison arrosés de cidre ou de jus de fruit.

 

Des adhérentes très attentives à l'écoute des différents bilans.
Des adhérentes très attentives à l'écoute des différents bilans.

Des adhérentes très attentives à l'écoute des différents bilans.

Pratique

Les lundis, cours assurés par Julie, à Saint-Christophe :

20 h -21 h : zumba ; 21 h-22h : step

Les mercredis, cours assurés par Matthias, à Saint-Paterne :

18 h- 19 h puis 19 h-20 h : renforcement musculaire

Contact

Dominique Boudon : 0675658095

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 11:04

La musique municipale

 

de Saint-Christophe-sur-le-Nais. le vendredi 10 novembre, à 20h30, à la salle Beau-SoulageL’association Histoire et Patrimoine a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence qui sera donnée Fabrice Mauclair, vice-président de l’association et docteur en histoire moderne présentera un sujet original et attrayant qui lui a demandé 18 mois de préparation.

Jules Égal (1851-1910), ancien instituteur et secrétaire de mairie à Saint-Christophe, est un personnage étonnant. Homme curieux et artiste accompli, le maître d’école s’adonnait notamment à la peinture et à la sculpture. Au cours des années 1900, il s’est également essayé à la photographie. Sous forme de cartes postales, il a ainsi édité près d’une vingtaine de clichés présentant des vues de Saint-Christophe. Mais l’instituteur excellait surtout dans le domaine musical. Chef et professeur de musique, à Château-la-Vallière puis à Saint-Christophe, Jules Égal était un compositeur prolifique. Dans des genres extrêmement variés, l’homme a ainsi produit une bonne centaine d’œuvres musicales. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, les airs qu’il a imaginés ont beaucoup voyagé. En effet, au début du XXe siècle, ses morceaux pour harmonie et fanfare étaient interprétés partout en France, en Suisse et en Belgique. Ses compositions ont même été jouées au Canada !

Entrée gratuite. Texte de la conférence offert aux adhérents à jour de leur cotisation. Renseignements complémentaires au 02 47 29 33 18.

Remarque importante : Cinq morceaux de Jules Égal seront interprétés le lendemain, dans la même salle de Beau-Soulage, le 11 novembre 2017 à 17h30, lors du traditionnel concert annuel donné par l’Ensemble Musical Escotais, Dême, Choisille.

 

Jules Égal

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages