Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 13:21

Nous avons déjà eu l’occasion de présenter les actions menées par les familles qui s’étaient lancé dans le Défi Énergie positive. Dimanche 21 mai, avait lieu l'évènement de clôture de ce défi au Clos Lucé à Amboise. De nombreuses équipes de la Région Centre-Val de Loire avaient fait le déplacement pour découvrir les résultats du podium régional et national. Quatre familles de l'équipe A LED ! étaient présentes au Clos Lucé pour prendre connaissance de ces résultats.
Sur l'édition 2016-2017, au niveau national, 617 équipes étaient engagées dans le défi. Au niveau de la Région Centre-Val de Loire, cela représentait : 58 équipes soit 350 familles !
À la fin du défi énergie, l'équipe A LED ! du territoire de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles - Pays de Racan se classait à la 2ème place régionale pour la catégorie "électricité" avec 31% d'économies réalisées. Elle a même reçu une mention spéciale puisqu'elle est l'équipe qui a réalisé le plus d'économies de Kwh en Région Centre-Val de Loire ! Au niveau national, elle se situait à la 22ème place !
En ce qui concerne la catégorie "eau", l'équipe A LED ! remporta la 3ème place régionale avec 24% d'économies réalisées.
En Indre-et-Loire, le défi était animé par l'Agence Locale de l'Energie 37 et l'association Couleurs Sauvages. Dans l'équipe A LED ! 11 familles étaient engagées dont 8 familles du territoire de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles-Pays de Racan, la Vice Présidente au Tourisme et Commerce, le Vice Président à l'Agenda 21 et l'Agent Agenda 21 et développement durable.

Un grand bravo à toutes ces personnes qui ont accepté de jouer le jeu et de prouver qu’il est possible de réaliser des économies d’énergie assez conséquentes quand on se plie à certaines règles et que ces règles deviennent des habitudes.

 

Les concurrents au Clos Lucé pour les résultats du Défi Énergie positive

Les concurrents au Clos Lucé pour les résultats du Défi Énergie positive

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 10:27

 

Chaque année, en partenariat avec la Commission des Avocats de Mineurs du Barreau de TOURS, la Maison de Droits de l'Enfant de Touraine organise des reconstitutions d'audiences d'un Tribunal Pour Enfant afin de sensibiliser les élèves et les équipes enseignantes des collèges, lycées MFR..., à la justice des mineurs.

Une audience aura lieu vendredi 2 juin 2017 à 9h, à la salle Armand Moisant en présence des élèves de 4ème du Collège Racan de Neuvy-le-Roi. Places disponibles, se renseigner au 02.47.24.89.95.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 09:09

Tarifs inchangés.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 16:04

Malaury est parti pour le grand voyage mais les GRBueil ont décidé de continuer à randonner pour lui aux côtés de ses parents, de ses sœurs, de sa famille pour témoigner leur solidarité et nourrir une très longue amitié.

Tous ses amis, toutes les personnes qui se sentent concernés par la maladie qui souhaitent contribuer à leur façon à soutenir la recherche médicale sont invités à venir marcher vendredi 2 juin pour une balade en soirée sur les terres du Pays de Racan.

 

Ce sera au tour de Saint Aubin le Dépeint d’accueillir ce rendez-vous annuel à la découverte des sentiers du nord tourangeau sur deux parcours au choix de 5 ou 11 kilomètres.

Comme à l’habitude, un dîner tiré du sac sera partagé sous les lumières de la salle des fêtes après l’apéritif offert par l’association.

 

Participation : 3 €

Contact : grbueil@laposte.net

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans solidarité vie associative
commenter cet article
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 13:27
Désherbage et peinture au programme
Désherbage et peinture au programme

Désherbage et peinture au programme

Samedi dernier, une grande animation régnait dans le bourg de Bueil-en-Touraine De nombreuses personnes avaient répondu à l’invitation de la municipalité et étaient prêtes à s’investir dans cette seconde journée citoyenne. Il y avait là des jeunes et des moins jeunes, des habitués et des nouveaux, mais tous animés par le même désir : contribuer à l’embellissement de leur village en participant activement aux chantiers organisés pour cette journée. On pouvait nettoyer le lavoir et ses abords, désherber les parterres, peindre l’intérieur de la loge dans la salle Piégu, faire du ménage dans la collégiale, y entretenir les boiseries et le sol et même chose au niveau de l’école. C’est d’ailleurs sous le préau de l’école que tous ces bénévoles se sont retrouvé pour partager ensemble un déjeuner offert par la municipalité pour les remercier de leur courage et de l’intérêt dont ils font preuve pour leur village. À l’occasion de cette journée, les enseignants et les parents d’élèves avaient proposé une rénovation de la salle créative des enfants. Eh bien, résultat escompté à la fin de la journée : tri dans le local de stockage, pose de lambris, peinture…un aspect totalement renouvelé à la clôture de l’atelier ! L’APE était bien présente pour donner un coup de main. Cette association qui veille au bien-être des enfants, organise tout au long de l’année des animations dans le but de récolter des fonds pour aider au financement des sorties scolaires et des projets des enseignants. Sur le RPI Bueil-Villebourg, les enfants trouvent un cadre bienveillant où ils peuvent s’épanouir dans un respect de tolérance, de liberté mais aussi d’ordre et de travail. Un papa occupé à poser du lambris ne put s’empêcher de souligner : « Vivre dans nos villages, c’est aussi adhérer à une volonté pérenne de bien-vivre ensemble avec des services de qualité comme l’AMAP au fil du Long, l’épicerie avec produits locaux, un cadre bucolique avec l’éco-quartier, un souci de faire connaître et préserver le patrimoine au travers d’activités culturelles ». Cette nouvelle journée citoyenne fut riche en échanges. Ce fut aussi l’occasion de fédérer les compétences des habitants qui, à la fin de la journée pouvaient, à juste titre, se montrer fiers de leur engagement dans ce geste citoyen pour préserver leur qualité de vie, leur école et le dynamisme des associations. Un bel exemple à suivre !

Moment de remise en forme avant de continuer les chantiers en cours

Moment de remise en forme avant de continuer les chantiers en cours

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans citoyenneté
commenter cet article
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 15:49

Tout a commencé samedi en fin de matinée devant de nombreux élus, la population, les maîtres d’œuvre, les entrepreneurs et les artisans, avec plusieurs inaugurations au programme même si, comme le dit Éloi Canon, maire de la commune : « Chemillé n’a pas l’habitude d’inaugurer aussi, pour remercier les artisans locaux pour leur travail, on s’est dit, au sein du conseil municipal, pourquoi ne ferions-nous pas une inauguration ? Et c’est la raison pour laquelle vous êtes ici aujourd’hui ! »

Éloi Canon proposa à tout le monde de le suivre dans une visite guidée des réalisations communales. Tout d’abord, le cœur de village, qui redonne un bel aspect au centre du bourg, avec ses pavés en calcaire et le béton désactivé qui tranchent avec le noir de l’enrobé, la végétation en pied de mur et des trottoirs rendus accessibles aux handicapés, une place de l’église redessinée avec un revêtement en sable extrait de carrières près de Blois, et une plantation de nouveaux tilleuls, variété cordata rancho, qui ont la particularité d’être plus petits (10 m de haut maxi), de ne pas avoir besoin d’être taillés et d’avoir un système racinaire adapté.

Explications données par le maire sur les travaux
Explications données par le maire sur les travaux

Explications données par le maire sur les travaux

Au niveau de la rue Bournigault, le maire fit remarquer le nouvel enrobé et il expliqua : « Le revêtement de cette rue devait faire partie de la seconde tranche de travaux mais, nous avons trouvé judicieux de le réaliser en même temps, malgré le coût de 15 000 €, car cette petite rue est bien fleurie et cela fait une continuité avec la place. » En passant devant Le Camilius, le maire souligna : « Notre but, c’était de mettre en avant notre commerce local en le rendant accessible à tous. »

Le nouvel aspect du coeur de village
Le nouvel aspect du coeur de village
Le nouvel aspect du coeur de village

Le nouvel aspect du coeur de village

Un peu plus loin, devant la façade principale de l’église, on pouvait remarquer plusieurs rangées de pavés. Éloi Canon expliqua : « Ces pavés représentent le seuil qui marque l’entrée dans le bourg historique de Chemillé. »

L'entrée du bourg historique

L'entrée du bourg historique

Un peu plus loin, à l’angle de la RD 72 et de la RD 29, une vieille grange, en ruines il y a peu de temps, est en train d’être rénovée. « L’idée est de rendre le village attractif, agréable à vivre. Cette grange pourra servir d’abri pour les touristes, de halte pour les randonneurs des boucles à vélo ou les randonnées équestres. Le mobilier va bientôt arriver» confia le maire lors du coupage du ruban en présence de Brigitte Dupuis, conseillère départementale et des maires présents. Beaucoup de végétaux seront plantés dans le petit square attenant pour, au final, réduire l’entretien.

Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange

Rénovation de la grange

Ensuite, tout le monde se retrouva derrière la mairie pour la dernière inauguration, la nouvelle salle des associations située dans l’ancienne salle de musique. Tous les travaux ont été réalisés par des artisans locaux que le maire remercia vivement. Cette salle pourra accueillir jusqu’à 60 personnes.

Inauguration de la salle des associations
Inauguration de la salle des associations
Inauguration de la salle des associations

Inauguration de la salle des associations

Vint alors le moment des discours, Éloi Canon étant le premier à intervenir : « Pour revenir sur l’aménagement de la place de l’église et des entrées de bourg, je vous rappelle que ces travaux répondent à un des projets de notre mandat qui consistait à embellir et à sécuriser le bourg. Pour ce qui est de la salle des associations, nous souhaitions refaire ce bâtiment qui ne servait plus et qui finalisait ainsi notre programme d’isolation des bâtiments communaux. Parlons aussi de la grange qui était en très mauvais état et qui, avec son appentis, gênait la circulation. La partie principale a été conservée et nous avons assuré nous-mêmes la main d’œuvre. Nous avons pris des entreprises locales pour la maçonnerie et la charpente puis pour l’électricité. Les enduits seront faits l’an prochain car il faut attendre le séchage du bois de chêne. Nous l’appelons }La grange Hector~ du nom de l’architecte des ABF avec lequel nous avons noué de bonnes relations. Après un entretien avec lui, nous avons pu utiliser un enrobé normal et non grenaillé comme il le préconise habituellement à proximité de sites classés. Et, pour finir, parlons de cette salle des associations. Nous avons souhaité avoir une salle plus petite que la salle des fêtes pour différentes réunions notamment celles des anciens. Pour la rénovation de cette salle, nous avons été accompagnés par Solhia (PACT 37), l’ADAC, le Pays Loire Nature et agence locale d’énergie. L’isolation a été réalisée avec des matériaux bio-sourcés : liège pour le sol et laine de bois pour les murs. Toutes les menuiseries sont en bois. Tous ces travaux avaient le même but : améliorer l’attractivité de Chemillé pour que l’on puisse bien vivre au Pays de Racan. Nous avons ce qu’il faut pour bien accueillir les nouveaux habitants au point de vue école, bibliothèque, station d’épuration. Nous avons de jeunes agriculteurs, des artisans qui viennent de réinvestir récemment, tout ce qui fait un village dynamique sur le plan économique. Mais, il reste un gros point noir, le manque de réseaux téléphoniques et numériques qui nous pénalise. C’est devenu une priorité pour le conseil municipal. Nous avons répondu à un appel à projet qui a été retenu avec l’agence nationale. L’opérateur retenu est Bouygues. D’ici la fin de l’année, nous devrions avoir une antenne sur la commune. Les autres opérateurs arriveront aussi. Nous sommes à mi-mandat, les gros projets sont terminés mais il reste toujours du travail à faire notamment avec les autres communes pour mettre réellement en commun des moyens. »

Il passa ensuite le micro à Brigitte Dupuis : « Le conseil départemental soutient les investissements des communes et des communautés de communes. 4 millions par an seront réservés pour les communes de moins de 2000 habitants et 7 millions pour les communautés de communes. Le conseil départemental tient à accompagner les communes rurales. Sur le fonds départemental, en 2017, 300 000 € seront distribués aux petites associations et en 2018, 100 000 €. »

Patrick Cintrat, conseiller régional, dit « sa joie de voir cette belle réalisation Il faut le faire savoir d’où la nécessité des inaugurations. Le village et sont centre sont accueillants. Je salue le travail réalisé sur Chemillé-sur-Dême. »

Les discours avant le vin d'honneur
Les discours avant le vin d'honneur

Les discours avant le vin d'honneur

Le maire invita alors l’assistance à partager le verre de l’amitié et à participer aux diverses manifestations prévues tout au long du week-end.

Dans l’après-midi, malgré une météo capricieuse, certains n’hésitèrent pas à se lancer dans la randonnée cyclotouriste. Les moins sportifs purent assister à du théâtre proposé par « Chemillé en scène » et la plupart se retrouvèrent en soirée pour un repas en commun.

Le lendemain, les gens n’avaient que l’embarras du choix pour se distraire : randonnées pédestres, fête foraine, jeux de paille, marché gourmand et artisanal, exposition de vieux tracteurs, projection de vidéo d’antan, sans oublier buvette et restauration. Une belle vitrine de ce que peuvent réaliser les associations réunies. Le but fixé par Éloi Canon « avoir un village dynamique, attractif, où il fait bon vivre » semblait bien atteint en ce week-end plutôt chargé.

Quelques chiffres :

Aménagement du centre bourg : Maître d’œuvre Feuille à feuille, architectes-paysagistes et Cahier de route BET VRI ; réseaux et chaussée : Colas. Montant du coût : 300 000 € HT. Subvention : 35% soit environ 110 000 € (région : 33 000 €, député : 7 000 €, département : 69 733 €)

Entrées de bourg, TERCA : trottoirs, ralentisseurs, radars pédagogiques. Montant : 40 000 €. Subventions : 3 000 € dans le cadre des amendes de police

Fleurissement et plantations, Girault : 16 000 €

Salle des associations : coût 100 000 €. Subventions : DETR : 30 000 € ; Département : 7 000 € ; Région : 23 000 € ; CCPR : 10 000 €.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale animation
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 13:03

10 élus présents, 4 absents ayant donné un pouvoir

 

Les comptes-rendus des 31 mars et 28 avril ont été adoptés.

Personnel

L’agent technique, Sébastien Poussin ayant demandé une mise à disposition d’un an, Catherine Lemaire propose au conseil de créer un emploi en CUI-CAE pour une durée d’un an. Adopté

Cimetière

Prise d’un arrêté pour que la société Elabor puisse effectuer les relevages des tombes durant l’été après la réalisation de l’ossuaire.

Voirie

Les travaux commenceront fin juin et se poursuivront en juillet.

Foyer Rural

Catherine Lemaire fait part au conseil d’une lettre de M. François Bonneau, président du Conseil Régional, reçue récemment et qui annonce une aide du conseil régional au niveau de l’isolation du bâtiment.

Aménagement de la mairie

Attribution d’une subvention du Conseil Départemental d’un montant de 14 115 € concernant les travaux sur l’accessibilité.

Les élus consultent le flyer sur l'événement "Autour du jardin"
Les élus consultent le flyer sur l'événement "Autour du jardin"
Les élus consultent le flyer sur l'événement "Autour du jardin"

Les élus consultent le flyer sur l'événement "Autour du jardin"

Intercommunalité

Catherine Lemaire fait part aux élus de l’événement qui se déroulera sur la commune, à l’EHPAD La Croix Papillon, le 3 juin prochain, « Autour du jardin ». Cet événement est organisé par la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles - Pays de Racan.

Syndicat de gendarmerie

Lecture d’une lettre de Patrick Cintrat qui mentionne l’opposition des élus de Neuvy-le-Roi au rattachement de la gendarmerie de Neuvy-le-Roi à celle de Neuillé-Pont-Pierre.

Après discussion, les élus de Saint-Christophe se prononcent majoritairement (1 abstention : Catherine Lemaire, 1 pour : Jean-Jacques Meunier) :

  • contre la fusion des 2 gendarmeries

  • Contre l’extension de la gendarmerie de Neuillé-Pont-Pierre

Affaires scolaires

Accords pour les demandes de dérogations de Saint-Paterne vers Saint- Christophe et de Saint-Christophe vers Saint-Paterne.

Projet numérique

Un accord a été reçu pour l’achat de 10 ordinateurs portables (ou tablettes) avec une aide de 4 000 € de l’état soit 50% du montant de l’achat avec une enveloppe supplémentaire de 500 €.

Associations

La demande de l’association GSPC Basket pour l’utilisation des toilettes lors de la brocante du 2 juillet est acceptée.

Emmanuelle Hocdé précise qu’un forum des associations aura lieu le samedi 2 septembre et qu’elle organisera une réunion des associations le lundi 29 mai, à 19 h.

Emmanuel Couratin donne un résumé de la réunion qui s’est tenue à la CCGCPR. Pour l’utilisation du matériel, rien ne change. Les associations continueront à se tourner vers les anciennes entités (CCPR ou CCGC).

Luc Portenseigne présente le futur site internet de la commune

Luc Portenseigne présente le futur site internet de la commune

Affaires diverses

Les PACS sont désormais transférés du tribunal d’Instance aux mairies.

Lecture d’une lettre de M. Vignolles qui signale les dégradations provoquées par les oiseaux au niveau de l’église.

Luc Portenseigne présente le nouveau site internet de la commune qui devrait être mis en place en remplacement du site actuel d’ici la fin du mois de juin.

Emmanuelle Hocdé précise que les 3 représentantes de la commune à la commission développement durable de la CCGCPR se sont réparties dans les différents groupes de cette commission.

André Lascaud signale que les travaux sur le campanile vont bientôt commencer.

Petit début de débat sur l’organisation de la semaine scolaire (4 jours ou 4 jours ½) suite au programme du nouveau président de la République, Emmanuel Macron.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 08:15
Une grande quantité de jeux était proposée

Une grande quantité de jeux était proposée

Une nouvelle fois, les jeunes des GRBueil ont concocté une journée dédiée au jeu : le jeu sous toutes ses formes et pour tous les âges du plus sportif au plus calme, du plus tacticien au plus observateur, qu’ils soient de société ou vidéo, qu’ils se jouent à deux ou à plusieurs, il y en avait pour tous les goûts.

Ce que l’on pouvait remarquer en entrant dans la salle Piégu, c’est l’alignée impressionnante de jeux mis à la disposition des visiteurs. « Certains appartiennent à l’association des GRBueil, mais il y en a qui ont été amenés par des organisateurs. » On pouvait reconnaître des jeux très classiques comme le Mille Bornes, Jenga et même un jeu de tarot et beaucoup de jeux plus actuels qui passionnaient les joueurs.

Avec Imagine, il fallait faire travailler son imagination, avec Black Story c’était la perspicacité pour se transporter au Moyen Âge et résoudre de sombres énigmes,…

De nombreuses animations étaient prévues en extérieur mais la météo capricieuse a plutôt favorisé les jeux d’intérieur, les joueurs étant répartis dans les deux salles.

Et, pour la première fois, deux écrans permettaient de tester quelques jeux vidéos.

L’équipe des GRBueil a montré une fois de plus son dynamisme. Bonne ambiance et gaîté étaient au programme de quoi laisser un bon souvenir de cette journée aux participants. La prochaine manifestation de l'association aura lieu le vendredi 2 juin, ce sera la randonnée Malaury qui se passera cette année à Saint-Aubin-le-Dépeint.

Quelques joueurs passionnés
Quelques joueurs passionnés
Quelques joueurs passionnés
Quelques joueurs passionnés

Quelques joueurs passionnés

Repost 0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 21:12

Samedi matin, les enseignantes de l’école maternelle étaient présentes dans leur classe pour leur manifestation annuelle : Exp’Osons.

Que se cache-t-il derrière ce terme ? Eh bien tout simplement faire découvrir aux parents d’élèves, aux grands-parents, aux amis et aux futurs parents d’élèves tout ce que l’on réalise en maternelle avec les enfants. Cette année, Sylvie Thémines, directrice de l’école en charge des tout-petits, petits et une partie des moyens, et Annette Tharaud Fontenay, maîtresse des moyens et des grands, avaient choisi de faire travailler les enfants autour des 5 sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. La découverte de ces 5 sens s’est faite avec beaucoup d’expériences vécues, de recherches dans des livres, de travaux pratiques…

Faisons un petit tour dans les différentes classes.

Dans la classe de Sylvie
Dans la classe de Sylvie
Dans la classe de Sylvie

Dans la classe de Sylvie

Sylvie a beaucoup travaillé sur le toucher. De grandes fresques réalisées par les enfants avec différents matériaux permettent en passant les doigts dessus de déterminer si c’est doux ou rugueux, si c’est mou ou dur, par exemple. Des créations en argile ont amené les enfants à bien maîtriser la matière avec leurs doigts. Côté goût, de nombreux exercices sur les différences salé-sucré ont été menées. Cela a abouti à des ateliers cuisine.

Dans la classe d’Annette, tout le travail sur les 5 sens, les a conduits à des réalisations artistiques avec des glaçons : peintures et sculptures.

Avec des glaçons
Avec des glaçons

Avec des glaçons

Mais aussi, et c’est un gros projet, la réalisation d’un petit film d’animation intitulé Papi salé et Mamie sucrée.

Comme dit Annette, « ce qui a été le déclencheur, c’est la rencontre que nous avons faite, au château d’Hodebert, avec des acteurs qui étaient en train de tourner un film. Cela a donné aux enfants l’idée de faire aussi un film. Nous avons transformé la classe vacante en studio d’enregistrement et, en nous inspirant d’un conte grec que nous avions étudié, l’histoire a été inventée et les enfants ont créé les personnages, les maisons,… le tout avec beaucoup d’humour.»

Dans le studio d'enregistrement
Dans le studio d'enregistrement

Dans le studio d'enregistrement

Tous les dessins sont terminés et l’animation est achevée. Il manque encore la bande-son qu’ils sont en train de travailler avec une stagiaire en musique du CFMI.

Il faut que tout soit bouclé avant le 8 juin car Annette et sa classe se sont inscrits au festival « Courts d’école » qui aura lieu ce jour-là au cinéma Studios de Tours.

Les personnages du film
Les personnages du film

Les personnages du film

Pour marquer la fin de ce thème sur les 5 sens, les enseignantes ont emmené leurs élèves à Terra Botanica, où ils ont pu mettre en pratique ce qu’ils avaient appris en participant à des ateliers.

Et, Sylvie confia : « Nous venons de faire des plantations d’herbes aromatiques pour faire travailler l’odorat ! »

Tout près de l’école, la garderie périscolaire était également ouverte et montrait aux parents et futurs parents les travaux réalisés par les enfants de la maternelle lors des TAP.

La garderie expose les travaux des TAP

La garderie expose les travaux des TAP

Et, présente dans la cour de l’école, l’APE soutenait l’action des enseignantes et proposait boissons et gâteaux aux visiteurs et souhaitait pouvoir prendre contact avec les futurs parents d’élèves pour se faire connaître et expliquer son rôle au niveau des écoles.

L'APE soutient les projets des enseignantes

L'APE soutient les projets des enseignantes

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 16:52

Après avoir fait découvrir le Pays de Racan aux amateurs de randonnées enrichissantes sur le plan tant historique que patrimonial, les membres du CA de l’association christophorienne « Histoire et Patrimoine » ont décidé d’élargir un peu le territoire à découvrir et, comme l’a dit le président, Philippe Larus, à la quarantaine de randonneurs présents : « Nous étendons depuis quelques années notre champ d’action. Nous étions l’an dernier à Château-la-Vallière avec Fabrice, l’année précédente à Château-du-Loir avec Lionel. Nous quittons cette année les milieux semi-urbains pour renouer avec la vraie randonnée de campagne. » Puis suivirent les remerciements d’usage aux diverses personnes ayant contribué à l’organisation de cette randonnée.

Il faut dire que la visite de Sonzay présentait pour les adhérents d’Histoire et Patrimoine et les amis d’Autour de la collégiale de Bueil présents ce jour, un certain intérêt. Écoutons Philippe Larus : « Nous sommes très heureux, nous qui nous intéressons de longue date à la famille de Bueil et au poète Racan, de découvrir avec vous tout à l’heure les extérieurs du château de La Motte. Racan est venu ici, chez sa cousine, Anne de Bueil qui fut sa bonne fée, sa protectrice. Elle le recueille tout enfant à la mort de ses parents et le conduit à Paris car elle est mariée à Roger de Saint Lary, duc de Bellegarde, un grand du royaume, intime du roi Henri IV. Et c’est là que Racan, adolescent, rencontrera le poète Malherbe qui va en quelques années l’initier à son art… »

Prêts pour le départ
Prêts pour le départ

Prêts pour le départ

Cette entrée en matière faite, les marcheurs se sont mis en route parmi les vergers et ont pu découvrir assez rapidement une belle petite loge de vigne bien entretenue. Cette première halte fut l’occasion de relater brièvement l’histoire de Sonzay : « Le nom de Sonzay est connu dès le IXe siècle. L’occupation précoce du territoire est attestée par la découverte d’outils du Néolithique, ici même, aux étangs de La Motte-Sonzay. Au Xe siècle, Hugues d’Alluye, seigneur de Saint-Christophe et de La Motte-Sonzay, offre une partie des domaines du territoire de Sonzay aux moines défricheurs de Marmoutier. Ces derniers fondent le prieuré à l’origine du bourg. »

Première halte : la loge de vigne
Première halte : la loge de vigne
Première halte : la loge de vigne

Première halte : la loge de vigne

Après cette courte pause, tout le monde se remit en marche vers une surprise annoncée par le président. Et quelle surprise ! La belle loge de bruyère de Cheray, découverte lors du repérage de la marche par quelques organisateurs. « Cette loge, » selon le propriétaire, « aurait entre 100 et 150 ans. Elle est constituée de perches d’acacias et de châtaigniers. Elle mesure 13 mètres de long pour 6 de haut. » Il l’a restaurée il y a peu de temps.

Seconde halte : la loge de bruyère
Seconde halte : la loge de bruyère
Seconde halte : la loge de bruyère

Seconde halte : la loge de bruyère

Et, pour les membres d’Histoire et Patrimoine, une autre surprise était au rendez-vous : des silex branchus tels que le docteur Guignard décrivait dans un bulletin de la Société archéologique de Touraine en 1880 : « Une bien curieuse découverte : des os fossiles ayant dû appartenir à de grands mammifères antédiluviens trouvés sur la commune de Saint-Christophe… »

Thierry montre le "silex branchu"

Thierry montre le "silex branchu"

Après que chacun ait pu apprécier ces découvertes, les marcheurs reprirent leur route jusqu’à un carrefour indiquant la direction « Le Gast ». Ce lieu-dit abrite une ancienne commanderie de templiers, devenue la propriété de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem, avant d’être rattachée à la commanderie de Ballan. Les bâtiments ont été transformés en exploitation agricole depuis plusieurs siècles. Le seul vestige de l’ancienne commanderie est une chapelle gothique, datant du XIIIe, dont la façade est percée d’une porte en arc brisé.

Troisième halte au carrefour du Gast

Troisième halte au carrefour du Gast

À l’arrivée dans le bourg, c’est devant le kiosque à musique daté de 1882, qu’eut lieu un nouvel arrêt. C’est Fabrice Mauclair qui prit la parole pour parler de ce bâtiment et de la société de musique de Sonzay : « Ce kiosque octogonal, une des curiosités de Sonzay, est construit sur une base de laitiers provenant de l’exploitation de minerai de fer de Château-la-Vallière. Ce pavillon a toujours servi de local pour la fanfare. L’harmonie Sainte-Cécile de Sonzay a été fondée en 1868 par Valentin Fouquet. Depuis sa fondation, peu de chefs se sont succédé à sa tête. De père en fils pendant plus d’un siècle, ils sont au nombre de cinq seulement avec, entre autres, un artiste de haute qualité, poète et musicien : Félix Gajard qui marqua la société de sa forte empreinte pendant quarante ans. »

Halte devant le kiosque à musique
Halte devant le kiosque à musique

Halte devant le kiosque à musique

Ce Félix Gajard a eu un fils qui a donné son nom à une rue du village « la rue Dom Gajard ». Ce religieux a sa photo dans l’église Saint Genest du XIIe siècle, édifice que les marcheurs ont pu visiter et y admirer un vitrail du XVIe et de belles statues.

Philippe montre l'évolution de l'église
Philippe montre l'évolution de l'église
Philippe montre l'évolution de l'église
Philippe montre l'évolution de l'église

Philippe montre l'évolution de l'église

Ensuite, petite halte devant deux beaux piliers d’entrée à la Jabinière. Les jabinières étaient au XVe et XVIe siècles des fossés ou douves de 3 mètres de profondeur, qui entouraient le bourg.

L'entrée de La Jabinière

L'entrée de La Jabinière

Un petit arrêt devant l’un des lavoirs communaux dont la particularité provient du fait qu’il est alimenté par la source de Saint Genest, ainsi appelée car, selon la légende, elle permettrait grâce au saint, de redonner la vue aux aveugles.

Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !
Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !
Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !
Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !

Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !

L’heure avançant, il fallut accélérer un peu le pas mais cela n’empêcha pas de remarquer une maison bien fleurie et possédant un linteau original présentant Bacchus.

Honneur à Bacchus !
Honneur à Bacchus !

Honneur à Bacchus !

À partir de là, deux kilomètres de marche sans arrêt jusqu’au moulin de Varennes où un poème de Félix Gajard fut lu par Monique Royer ....

Lecture du poème de Félix Gajard
Lecture du poème de Félix Gajard

Lecture du poème de Félix Gajard

...avant d’atteindre le château de La Motte pour y découvrir les extérieurs et d’en avoir un petit historique : « Ancienne châtellenie qui relevait des châteaux de Tours et La Vallière. Il a appartenu à la puissante famille de Bueil. Pierre de Bueil entreprend la construction d'un chastel en 1380. Construit à l'emplacement d'un édifice féodal des XIIe et XVIe siècles, par Antoine de Loubes, panetier du roi, le château s'élevait primitivement sur un plan quadrangulaire. Quatre tours renforçaient les angles et l'accès se faisait par une poterne avec pont-levis. Au XIXe siècle, les deux ailes joignant la tour de la chapelle furent abattues et la cour devint une terrasse. Sur cette terrasse se développent deux façades du XVIe siècle, séparées par une tour polygonale renfermant l'escalier, dont la construction paraît remonter au XIXe siècle et qui a conservé une porte gothique avec fleuron et pinacles. »

Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.
Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.
Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.
Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.

Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.

Et, pour terminer cette matinée bien remplie à la découverte de Sonzay, chacun fut invité à partager le verre de l’amitié offert par l’association « Histoire et Patrimoine ».

Prochaine manifestation :

Promenade crépusculaire : samedi 1er juillet, à 18 h. Découverte des lieux-dits de Saint-Christophe.

 

 

Le verre de l'amitié termine cette matinée
Le verre de l'amitié termine cette matinée
Le verre de l'amitié termine cette matinée

Le verre de l'amitié termine cette matinée

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans histoire patrimoine
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages