Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2021 4 06 /05 /mai /2021 13:12

En tant qu’élue « maire » de 2001 à 2008, j’ai été confrontée au réel problème que pose la gestion des ordures ménagères.

En mars 2001, sur la commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais, nombre de foyers n’étaient pas encore concernés par le ramassage des ordures ménagères. Dans le bourg, c’était l’entreprise Barbier qui avait été chargée de ce ramassage après l’arrêt des dépôts d’ordures à ciel ouvert. Dans notre projet électoral apparaissait la volonté d’instaurer un ramassage pour tous les foyers de la commune avec, pour les écarts, des sites d’apport volontaire avec des conteneurs.

Au mois d’octobre 2001, un arrêté préfectoral délimite le territoire de la Communauté de Communes Pays de Racan. C’est à cette entité qu’échoît la compétence des ordures ménagères et l’instauration d’un même service pour tous les foyers de ce territoire.

Première discussion entre les élus des dix communes : « Comment uniformiser le système de taxation : taxe ou redevance ? » Certaines communes avaient en effet instauré une TEOM et d’autres une REOM. De la discussion est ressorti le fait que la taxe, basée sur la valeur du foncier bâti, pénalisait beaucoup de personnes, âgées pour la plupart, vivant seules dans de grandes bâtisses. L’accord s’est donc fait sur l’instauration d’une redevance pour l’ensemble du territoire.

Était-ce vraiment plus juste ? Pas forcément et j’avais eu l’occasion d’intervenir à différentes reprises lors des réunions du SIVOM à Couesmes. En effet, la facturation personne seule ou 2 personnes et plus aurait pu être un peu mieux modulée : 2 personnes, en principe, produisent moins de déchets que 4 personnes ou plus dans un foyer. « C’était » m’avait-on répondu « trop compliqué à mettre en place. »

Les années ont passé et les redevances ont été réglées !

Personnellement, j’ai constaté qu’au temps, pas si lointain, de la Communauté de Communes Pays de Racan, entre 2004 et 2016, le montant de mes factures était assez fluctuant allant de 143 € en 2010 jusqu’à 196 € en 2015 et 2016.

Réflexion personnelle à destination de la CCGC-PR  : Les ordures ménagères, un long feuilleton

Avec notre entrée dans la Communauté de Communes Gâtine-Choisilles Pays de Racan, toutes les factures sont supérieures à 200 € et augmentent régulièrement pour atteindre en 2020, la somme de 241,88 €.

Mais, avec l’instauration de la TEOM calculée sur la base de la taxe foncière avec un supplément de 8% pour rétribuer le service des impôts à qui va incomber ce calcul, on a du mal à voir où cela va s’arrêter !

Ayant bien compris que notre planète va mal, nous faisons des efforts pour réduire nos déchets quels qu’ils soient : moins d’emballages avec des achats en vrac, compostage des déchets ménagers et du jardin, … Personnellement, nous ne mettons 2 sacs noirs de 30 l et 1 jaune qu’au maximum 2 fois par mois !

Pour que cette TEOM soit plus juste, instaurez la TEOM incitatrice*.Cela permettrait au moins de récompenser celles et ceux qui s’engagent pour diminuer leurs déchets.

Avec cette TEOM que vous souhaitez mettre en place, avez-vous bien mesuré les énormes augmentations que certains de vos concitoyens vont être obligés de subir ? Et, ce n’est peut-être qu’un début ! Beaucoup d’élus recevant de moins en moins de rentrées financières pour gérer leur commune avec la disparition de la taxe d’habitation sans contrepartie, commencent à compenser ce manque à gagner par une hausse de la taxe foncière.

Quand l’ensemble du foncier bâti englobe anciennes habitation troglodytique et maisonnette inhabitées, pensez-vous que le ou les propriétaires des lieux produisent plus de déchets ? Ce n’est pas toujours la taille de l’habitation qui induit la quantité d’ordures ménagères à collecter.

En conclusion, la seule facturation la plus équitable (tant soit peu que ce soit possible), qu’elle soit taxe ou redevance, c’est celle qui s’applique au plus près de la masse des déchets déposés par les usagers. Toucher au porte-monnaie peut, dans certains cas s’avérer efficace mais, parmi tous ceux que vous allez pénaliser, il n’y a pas que de mauvais citoyens. La pédagogie, ça existe et croyez en mon expérience professionnelle, très souvent ça marche !

Taxe ou redevance incitatrice, c’est possible ! Alors pensez-y !

*Cf : 76592_6848_guide_jurfiscal_amorce-ademe_ok.pdf

 Fiche 13 : La tarification incitative

Le principe de la tarification incitative est le suivant : chaque utilisateur du service d’élimination des déchets doit payer ce service en fonction de la quantité de déchets qu’il produit. Il sera ainsi incité à produire moins de déchets pour réduire le montant de sa facture.

 

Réflexion personnelle à destination de la CCGC-PR  : Les ordures ménagères, un long feuilleton

Pour exemple : avec la tarification actuelle établie pour 2 personnes et plus en porte à porte (nous déposons notre poubelle à 100 m de chez nous, mais le problème n’est pas là), notre dernière facturation pour l’année 2020 s’élevait, comme pour la plupart des foyers, à 241,88 €.

Si mes calculs sont exacts avec la TEOM basée sur la taxe foncière, le montant de notre facture serait de, dans le meilleur des cas : 339,71 € (différence avec 2020 : +97,83 #) et dans le pire : 380,24 € (différence : 138,36 €).

C’est tout simplement ahurissant voire scandaleux !

Étant tous les deux retraités, nous sommes considérés comme des privilégiés dont soi-disant, le pouvoir d’achat a augmenté. C’est vrai, je peux le prouver. Nos traitements mensuels nets ont augmenté pour l’un de 5,48 € et pour l’autre de 6,10 € en fin d’année 2020, de quoi se permettre des folies ! Et, nous ne sommes sûrement pas les plus à plaindre. Pour de nombreux foyers, cette TEOM va friser la catastrophe ! Nos élus en sont-ils conscients ? J’en doute.

Pour info, allez sur le site ci-dessous et vous pourrez faire des simulations pour connaître le montant de votre future facturation pour l'enlèvement des ordures ménagères :

 

https://forum-semblancay2020.fr/taxe-sur-vos-ordures-menageres/

 

Les commentaires sont autorisés.

Réflexion personnelle à destination de la CCGC-PR  : Les ordures ménagères, un long feuilleton
Partager cet article
Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 07:46

Créé le 29 avril 2008, il entame aujourd'hui sa 13ème année. 2 articles ont été mis en ligne ce jour-là !

Depuis sa création, 3563 articles ont été publiés

594 200 personnes l'ont consulté et 1 073 977 pages ont été vues.

À ce jour, il est suivi régulièrement par 72 abonnés.

Un grand merci à vous tous !

Voici le lien pour retrouver le premier article : 

http://saint-christophe-sur-le-nais.com/article-19143384.html

Petit souvenir du contexte entourant sa création !

 

Petit point sur mon blog
Partager cet article
Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 14:56

 La commune de Saint-Paterne-Racan accueille actuellement 3 stagiaires ingénieures de l’école POLYTECH de Tours.

Elle souhaite réaliser, avec l’aide des habitants, un diagnostic ‘en marchant’ sur plusieurs endroits de la commune.

Cette ‘balade’ est ouverte à toutes et tous, habitants de Saint-Paterne-Racan et plus largement du Territoire.

Saint-Paterne-Racan : Communiqué de la mairie

« Nous sommes trois étudiantes ingénieures en génie de l’aménagement et environnement, actuellement en stage à Saint-Paterne-Racan. En tant qu’étudiantes en urbanisme, nous sommes chargées de réaliser un diagnostic pour ensuite proposer des projets à mettre en place.

Afin d’orienter les projets de votre Territoire, nous vous sollicitons !

Rejoignez-nous pour le “diagnostic en marchant”, pour arpenter ensemble la commune par groupes de 5, et échanger sur vos idées et points de vue. 

Le parcours proposé.

Le parcours proposé.

Rendez-vous sur le parking de l’espace multimédia, le mercredi 5 mai de 14h à 16h ou le samedi 8 mai de 10h à 12h.

Merci de nous contacter par mail pour nous prévenir de votre présence.

Contact : stagiairesadac@gmail.com

  • Masque obligatoire –
Saint-Paterne-Racan : Communiqué de la mairie
Partager cet article
Repost0
16 avril 2021 5 16 /04 /avril /2021 15:52

L’épicerie coopérative de Bueil en Touraine a ouvert ses portes entre deux confinements.

Voici maintenant neuf mois que les gens du village et d’autres venus des communes voisines s’y croisent régulièrement.

L’un des objectifs majeurs de redonner un peu de vie dans un bourg de 300 âmes est atteint.

Chaque jour, plusieurs dizaines d’usagers poussent la porte de la Chariotte tantôt pour y prendre son pain tantôt pour renouveler ses produits de première nécessité.

Les clients y découvrent des produits de saison, des produits valorisant les producteurs locaux (pain, volaille, viande ovine ou bovine, fruits et légumes) dans des conditionnements originaux où le vrac tient bonne place.

Certains avouent volontiers avoir totalement modifié leurs habitudes de consommation en n’achetant plus qu’à cette épicerie.

Habitués et volontaires aiment se retrouver dans ce local sympathique

Habitués et volontaires aiment se retrouver dans ce local sympathique

Des artistes et créateurs locaux y ont également présenté leurs œuvres pour les fêtes de fin d’année.

Le service « bar » a été malheureusement éphémère et n’a pu soutenir la trésorerie espérée mais les chiffres de ces premiers mois laissent entrevoir des signes encourageants pour l’avenir.

La vingtaine de bénévoles ne ménage pas ses efforts pour venir en appui au poste de salarié.

La vie de la Chariotte se veut être l’affaire de tous et chacun y sera toujours le bienvenu qu’il soit simple usager ou nouveau bénévole.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2021 5 16 /04 /avril /2021 13:32

 

            Ils ont osé, ils l’ont fait ! Un petit groupe de randonneurs s’est envolé, malgré de nombreux obstacles, vers la destination inédite programmée au printemps 2020 et qui n’avait pu alors aboutir.

            Les trekkeurs sont partis à la découverte de la Gomera, une des sept îles de l’archipel canarien. Ils ont savouré le plaisir de renouer avec la « vie d’avant », siroter un verre en terrasse, dîner au restaurant et se dégourdir les jambes endormies par de longs mois de quasi sédentarité. Les dénivelés ont été à la hauteur des espérances et parfois même au-delà.

            Audrey, leur charmante guide, n’a pu que vanter cette merveilleuse île peu connue du grand public et extraordinairement fleurie à cette période de l’année. La baignade est également venue rafraîchir les marcheurs gâtés par une chaleur estivale.

            Ce trek a été pour chacun une parenthèse enchantée avant la crainte d’un énième confinement pressenti à leur retour et qui s’est confirmé une semaine plus tard.

Les trekkeurs heureux de cette liberté retrouvée !

Les trekkeurs heureux de cette liberté retrouvée !

Contact :

grbueil@laposte.net

02-47-24-49-60

Partager cet article
Repost0
12 avril 2021 1 12 /04 /avril /2021 12:49

L'association des Amis de l'Orgue de Saint-Paterne-Racan comme tant d'autres est obligée d'annuler ses premières manifestations prévues pour ce premier semestre 2021.

Nous espérons maintenir le concert Cor et Orgue du 30 mai et que la situation sanitaire sera meilleure pour e programme "Baroque à deux voix" du 17 octobre.

Nous ne sommes pas restés inactifs pour autant et nous avons réalisé en octobre 2020 un enregistrement de l'orgue de l'église. Cela nous a permis de faire graver un CD d'une durée d’une heure ou alternent pièces d'orgue seul, jouées par Vincent Grappy et pièces d'orgue  (Amandine de Doncker) avec clarinette (Antoine Moulin), alto (Anthony Chéneau) et les voix des sopranos Delphine Doriola et Lorraine Ouvrieu, du baryton Virgile Frannais.

Ce programme a pout but de mettre en valeur les différentes possibilités de l'orgue de Saint-Paterne-Racan.

 

 

La pochette du CD
La pochette du CD

La pochette du CD

Nous vous proposerons ce CD à l'occasion de nos prochains concerts.

Pour ceux qui le veulent dés maintenant vous pouvez le commander par mail  à l'adresse lesamis.desorgues@orange.fr ou par téléphone au  06 20 97 89 51.

Le prix est de 10 euros si vous le récupérez auprès d'un membre des Amis de l'Orgue ou de 12 euros pour un envoi postal. 

Dans le cas d'une livraison par la poste vous pouvez envoyer votre règlement avec la commande à notre adresse

Les Amis de l'Orgue, 30 rue de la Gare 37370 Saint-Paterne-Racan ou faire un virement 

(RIB de l' association ci-dessous) et une commande par mail avec votre adresse exacte.

Voici en pièce jointe un extrait de ce disque                                                             

Partager cet article
Repost0
5 avril 2021 1 05 /04 /avril /2021 13:46

Hier, en début d’après-midi, nous nous étions fixé pour but de randonnée pédestre, d’aller voir en quel état se trouvait la passerelle métallique qui enjambe le Nais depuis la fin du XIXe siècle, au lieu-dit « Le Gué de Cornebœuf ».

La passerelle est encore bien solide ! Nous l'avons testée !
La passerelle est encore bien solide ! Nous l'avons testée !

La passerelle est encore bien solide ! Nous l'avons testée !

 

Nous l’avons trouvée sans trop de difficulté même si pour l’atteindre il n’existe pas de chemin communal ce qui est malgré tout assez bizarre quand on sait qu’elle fut installée en cet endroit par la municipalité de l’époque.

Voici d’ailleurs la délibération municipale en date du 6 février 1898 qui en fait foi : « Le Conseil Municipal considérant que la planche permettant de traverser l'Escotais au Gué de Cornebœuf est très vétuste, donne son accord pour la construction d'une passerelle métallique. Cette construction est confiée à M. Carré, serrurier à St Christophe. (Coût 224 F dont 142 F à la charge de la commune et 82 F recueillis par souscription). »

 

Affluence au "Gué de Cornebœuf ! (carte postale ancienne parfois légendée : un coin où l'on s'amuse")

Affluence au "Gué de Cornebœuf ! (carte postale ancienne parfois légendée : un coin où l'on s'amuse")

Sur cette carte postale ancienne, nous constatons que ce lieu était très fréquenté par les enfants qui, avec de grosses pierres avaient aménagé un barrage leur permettant d’obtenir un petit plan d’eau.

Actuellement, à part les pêcheurs, peu de personnes connaissent ce lieu, qui, avec quelques aménagements pourrait figurer sur un parcours de randonnée.

Différentes prises de vue
Différentes prises de vue
Différentes prises de vue

Différentes prises de vue

En poursuivant notre périple, nous sommes passés à proximité d’un autre lieu à caractère historique, le manoir du Bas-Sion qui vient d’être bien mis en valeur par ses nouveaux propriétaires.

Ensuite, nous avons pris le chemin du retour en changeant de rive. Sur notre après-midi, nous avons parcouru près de 10 km, avec un temps encore un peu estival !

 

Pour plus de détails :

Lien vers le site : Le patrimoine bâti et paysager en danger - saint-christophe-sur-le-naiss jimdo page! (jimdofree.com)

Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 01:00

La commune de Saint-Christophe a vu naître et grandir, à la fin du XIXe siècle, deux garçons qui, instruits au départ dans l'école communale sont devenus deux célèbres médecins, membres de l'académie de médecine.

Ces deux enfants, vous les avez reconnus, je pense, ce sont les docteurs Fulgence Raymond et Raphaël Blanchard, dont les monuments se trouvent devant l'hôtel de ville.

Fulgence Raymond naquit rue du Val Joyeux, le 29 septembre1844 et décéda le 28 septembre1910 au château de la Planche-d'Andillé près de Poitiers. Vétérinaire avant d'être médecin, éminent neurologue, il succéda à Charcot.

Raphaël Blanchard vit le jour le 8 février 1875 rue Chaude et décéda à Paris le 7 février 1919. Médecin et zoologiste, il est l'auteur de nombreux ouvrages.

Un bel hommage aux deux médecins

Un bel hommage aux deux médecins

Partager cet article
Repost0
26 mars 2021 5 26 /03 /mars /2021 22:29

Le 16 octobre 2015, je présentais sur mon blog un nouveau magasin qui venait de s’ouvrir sur la place du village.

http://saint-christophe-sur-le-nais.com/2015/10/une-graine-de-reve-plantee-au-coeur-de-saintchristophe.html.

Cette « Graine de rêve », même si elle a conservé son âme initiale avec les activités photographiques d’Arnaud et la couture et les créations de Sandrine (doudous, jouets, …), a évolué, pris beaucoup d’ampleur pour devenir « Les comptoirs d’Alluye » et offrir aux Christophoriens et aux habitants du territoire, une véritable « caverne d’Ali Baba ».

L’objectif que s’étaient fixés Arnaud et Sandrine, c’était d’ouvrir une épicerie, magasin qui leur semblait indispensable dans une commune pour la vie quotidienne de ses habitants. Dans leur esprit, cette première boutique permettrait d’apporter un plus dans le village en attendant que le projet qu’ils avaient bien mûri puisse se concrétiser et arriver à son terme : leur installation dans l’ancienne épicerie située également sur la place, immeuble leur appartenant, mais qui nécessite de gros travaux de restauration avant de pouvoir l’intégrer. Ce beau projet a été présenté le 6 juin 2017. 

http://saint-christophe-sur-le-nais.com/2017/06/un-nouveau-projet-pour-drine-de-c.et-arnaud.html

Plein d’ardeur et de courage, Arnaud s’est lancé dans les travaux pendant que Sandrine s’attachait à faire vivre son épicerie. Mais, trop souvent, la clientèle se faisait plutôt rare. Pourtant, tous les deux croyaient à leur projet. De nouveaux produits faisaient leur apparition dans la petite boutique avec des critères de choix bien définis : pour les fruits et légumes du bio si possible, sinon, des produits issus de l’agriculture raisonnée et, quand c’est possible, récoltés dans le département. On y trouve de tout mais pas n’importe quoi : que ce soit alimentaire ou non, les critères de qualité s’appliquent. Leur pratique de lutte contre les déchets et leur action pour le recyclage leur ont valu de recevoir à deux reprises le trophée éco-défis.

Mais, tous ces efforts vertueux n’ont pas tous été compris puisque, malgré leur bonne volonté, le nombre de clients restait très aléatoire et, faute de moyens financiers suffisants, Arnaud et Sandrine se voyaient contraints, à très court terme, d’être obligés de « baisser le rideau ».

Le local à restaurer, bien situé sur la place

Le local à restaurer, bien situé sur la place

Heureusement, parfois, un événement inattendu vient vous redonner le sourire. C’est ce qui vient de leur arriver tout récemment. Écoutons Sandrine : «Les services d'hygiène nous ont contrôlés cette semaine et nous sommes fiers de vous dire que notre épicerie est saine et fiable !  Imaginez notre joie à cette annonce !» Et, comme si ce bonheur ne suffisait pas, Arnaud enchaîna : « Nous avions déposé un dossier pour le Fond Renaissance avec l’appui de la Communauté de Communes et la commune de Saint-Christophe. Eh bien, il a été accepté. Grâce à ce prêt octroyé par la Région, nous allons donc pouvoir continuer notre travail sereinement, en espérant que tout aille bien dorénavant afin que le problème ne se repose pas. » Dès l’annonce de l’obtention de ce prêt, une lueur d’espoir leur permit de se projeter de nouveau dans l’avenir. Et, Sandrine poursuivit : « Nous sommes soulagés et très heureux de pouvoir continuer. Il faut savoir que, sans ce prêt, nous aurions été obligés de fermer. Aussi, après des mois de stress et d'angoisses, nous pouvons enfin reprendre confiance dans l'avenir. Arnaud a pu reprendre les travaux de notre futur local. La restauration des caves est presque terminée. Ensuite, ce sera la dalle, les travaux intérieurs et extérieurs de restauration et d'aménagement. »

Arnaud et Sandrine, émus mais rassurés !

Arnaud et Sandrine, émus mais rassurés !

En attendant ce jour tant espéré de pouvoir aménager dans le nouveau local, nos deux commerçants qui innovent sans cesse, en ayant toujours à l’esprit « le petit plus » qui rendra toujours aussi accueillant cet espace aménagé avec goût et pourra satisfaire les clients, sont, avec Franck et Valentin, les bouchers père et fils, et Pascaline, la coiffeuse, en pleine synergie pour maintenir une vie commerçante au cœur du village. Arnaud a créé un site pour présenter le catalogue de tout ce que l’on peut trouver dans le magasin et, comme le précise Sandrine : « Il y a une rubrique Nouveautés. J’essaie, deux fois par mois, de trouver du nouveau à proposer, comme par exemple, le savon de Marseille de Marius Fabre. »

Qui, ici, imaginerait que Saint-Christophe est connu dans un petit endroit du Japon ? Dans la « caverne d’Ali Baba » christophorienne, on trouve des Warhammer et tout ce qui va avec (figurines, peintures, catalogue, livres). Pendant le confinement, Arnaud avait instauré un peu de vente par Internet et il a donc un client, installé au Japon, qui commande des Warhammer !

C’est donc avec une belle lueur d’espoir dans le regard et une grande émotion que Sandrine et Arnaud concluent cet entretien : « Le déménagement, la terrasse, la vie sur la place. On en rêve. On sait que beaucoup d'entre vous aussi. Certains d’entre vous ont déjà des projets pour nous aider à faire revivre le village. Et là, je crois qu'on peut enfin dire qu'on va y arriver. Je suis super émue. Faut dire que ça fait un bail qu'on le porte ce projet ! J'aimerais vous dire : l'été prochain? Celui d'après? Une date? Un jour à la fois. Aujourd'hui est un joli jour, plein d'espoirs. Alors je vais rester sur aujourd'hui !»

Nous suivrons avec plaisir l’avancement des travaux. Pour que ce beau projet aboutisse, amis Christophoriens, n’hésitez pas à entrer dans la petite épicerie qui saura vous enchanter en attendant le nouveau local.

Site : https://www.lca37.fr/

Facebook : Graine de Rêve / Les Comptoirs d'Alluye

Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 22:06

Profitant d’une belle matinée printanière, les membres de la commission « Parcours patrimonial » de l’association « Histoire et Patrimoine » se sont déplacés sur les lieux pour faire un point de l’état général du parcours existant et relever les quelques modifications qui pourraient être apportées au parcours initial.

Ce dernier, créé en 2004, par Anne Riou, chargée de mission au Pays Loire Nature, avait été bien subventionné et avait servi de déclencheur pour la création de parcours identiques dans de nombreuses communes de l’ex canton de Neuvy-le-Roi, sous l’égide de Catherine Côme, alors présidente de la Communauté de Communes. Une charte graphique avait défini les caractères communs à tous les dépliants édités à l’époque.

Cette reconnaissance du parcours historique s’inscrit dans les grands projets de l’association dans le cadre des festivités prévues pour ses 20 ans, au mois de novembre prochain, en lien avec la municipalité qui a inscrit ce projet dans ses réalisations à venir.

Le dépliant permettant de suivre le parcours, dans la collection "Patrimoine et Paysages du Pays Loire Nature

Le dépliant permettant de suivre le parcours, dans la collection "Patrimoine et Paysages du Pays Loire Nature

La question que se sont posés les membres de l’association est : « Doit-on reprendre le parcours à l’identique en remplaçant les plaques devenues illisibles, modifier en partie le texte de certaines, modifier le parcours ou en créer un nouveau ? » Quelle que soit la décision retenue, une modification s’impose : l‘emplacement du panneau de départ du parcours. Quelques idées, en lien avec les nouveaux supports touristiques, ont été émises comme, par exemple ajouter un QR code qui, comme pour le panneau commémoratif de la Grande Guerre, renverrait vers des explications plus complètes sur le site de l’association.

Le plan tel qu'il apparaît également sur le panneau de départ avec le point P devant le Foyer.

Le plan tel qu'il apparaît également sur le panneau de départ avec le point P devant le Foyer.

Lors de l’arrêt à « La porte percée » le regard s’est porté sur « l’impasse des douves » qui empruntait autrefois la sympathique et originale voie qui avait été creusée dans la falaise d’où le patronyme du site.

Les membres de la commission devant la maison à "La Porte percée"

Les membres de la commission devant la maison à "La Porte percée"

Les 4 membres de la commission en charge de ce projet au sein de l’association ont fait le point sur toute la documentation en leur possession quant à la création du parcours initial en 2004 : textes, photos, plans, ce qui, si besoin, permettrait lors d’échanges avec les élus en charge de ce dossier, de finaliser le projet et, éventuellement, au concepteur retenu par la municipalité, de pouvoir lancer sa réalisation rapidement.

« Histoire et Patrimoine » très sensible au fait que les élus aient aussi à cœur de réhabiliter ce parcours permettant de mieux connaître notre village, est prête à travailler de concert avec la commission concernée.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages