Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 07:30

Après l’immense succès rencontré l’an dernier pour fêter ses 10 ans, l’association Bouge ton bled, initiatrice de ce festival, avait misé sur sa notoriété certaine pour offrir une affiche alléchante à ses fidèles festivaliers.

Tout a commencé dans l’après-midi avec différentes animations en direction des enfants : sculptures sur ballons, maquillages, jeux divers, le tout sur le thème choisi cette année : la mer. Le bleu était donc la couleur dominante sur le terrain avec de multiples décors rappelant le farniente sur la plage, les bateaux, le sable et même quelques palmiers. On pouvait croiser des pirates heureusement assez pacifiques.

Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !
Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !

Couleur dominante, le bleu...et animations pour tous les âges !

Pour l’occasion, le vieux bus qui abrite la banque, recouvert d’une peinture bleue, était transformé en sous-marin et les « banquiers » distribuaient la monnaie locale, « les paterns » contre des euros, à travers les hublots. Et, pour être reconnus, tous les bénévoles avaient revêtu un tee-shirt bleu.

Une banque originale pour s'équiper en monnaie locale "les paterns"

Une banque originale pour s'équiper en monnaie locale "les paterns"

À partir de 19 heures, le groupe, les Sunvizors, entra sur la scène côté piscine pour un premier concert empruntant à la soul et au trip hop. Ce reggae était porté par une chanteuse dotée d’une authentique personnalité, à la voix à la fois rocailleuse et douce.

Sunvizors a ouvert la soirée avec le premier concert sur la scène côté piscine.

Sunvizors a ouvert la soirée avec le premier concert sur la scène côté piscine.

Puis, La Yegros, prit possession de la scène côté rivière et les festivaliers se déplacèrent pour écouter cette « Reine de la Nu Cumbia », à la musique fougueuse et éclectique.

La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière
La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière

La Yegros a ramené le public devant la scène côté rivière

Pendant que les premiers concerts débutaient, la file d’attente à l’extérieur du site s’allongeait. Vers 20 h 30, elle atteignait la caserne des pompiers. La plupart des festivaliers étaient déjà munis de leurs billets d’entrée mais il était encore possible de s’en procurer à l’entrée.

Pour éviter tout incident, l’entrée sur le site avait été fortement sécurisée. Après accord de la préfecture, tous les accès routiers étaient bouclés à proximité et des déviations avaient été mises en place. Un contrôle des sacs était effectué par des agents de sécurité. En pénétrant sur le site, c’est l’ambiance festive et bon enfant qui pouvait frapper le public. Comme les années passées, même si les festivaliers les plus nombreux sont plutôt jeunes, toutes les tranches d’âge étaient présentes sur le terrain. La météo très clémente permettait de s’asseoir sur l’herbe pour discuter tout en écoutant la musique, se désaltérant avec les produits de la buvette ou se restaurant avec les différentes préparations effectuées par les bénévoles.

La météo clémente permettait de profiter au maximum de la soirée entre amis.

La météo clémente permettait de profiter au maximum de la soirée entre amis.

Au fur et à mesure que la nuit avançait, le public devenait de plus en plus nombreux, les meilleurs groupes se produisant en fin de soirée. Les groupes se succédèrent ainsi jusque vers 2 h du matin avec Deluxe, Puppetmastaz, Scratchophone orchestra, Tambour Battant et Mystery Chord.

Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.
Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.

Un aperçu des différents groupes ayant participé au festival.

Un jeune couple, avec deux enfants en bas âge, confiait : « Comme nous sommes nouveaux sur le secteur, c’est la première fois que nous assistons à ce festival. Nous sommes arrivés dans l’après-midi avec nos deux enfants. Ils ont été très heureux. Quant à nous, nous sommes vraiment surpris de l’ampleur et de la qualité de cette manifestation. Nous avons été impressionnés par la quantité de personnes présentes quand nous sommes partis vers 22 h 30. Un grand bravo aux organisateurs. Tout était parfait ! »

Ce jugement suffit pour résumer cette 11ème édition. Une nouvelle fois, le pari d’amener la culture à la campagne a été atteint. Rendez-vous en juin 2018 pour la 12ème édition.

5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.
5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.
5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.

5700 festivaliers étaient là pour applaudir les groupes musicaux.

Le festival en chiffres :

De 20 à 30 bénévoles chaque jour pour préparer le site et créer les décors durant la semaine précédant le festival.

Le jour du festival : 180 bénévoles revêtus de leur tee-shirt bleu et 5700 festivaliers sur la soirée !

Repost 0
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 14:59

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le vendredi 30 juin, à 16 h 45, à la mairie.

 

ORDRE DU JOUR

 

1- Désignation des délégués et suppléants pour établissement du tableau des électeurs sénatoriaux

2- Affaires diverses

La rue du Val Joyeux

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale informations
commenter cet article
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 14:50

Une journée festive en Gâtine et Pays de Racan est prévue le samedi 8 juillet sur Semblançay, à l’espace naturel sensible des Rouchoux et à Chemillé-sur-Dême, avec une randonnée, un pique-nique et une soirée blanche.

 

À Semblançay, de 14 h à 18 h, vous pourrez participer à la fête de l’environnement en observant la faune et la flore présentes sur cet espace, grâce aux allées et parcours pédagogiques installés sur le site. Vous y trouverez des stands et ateliers pour découvrir la biodiversité. Il vous sera possible de vous initier à la marche nordique. Après ces différentes activités, vous pourrez assister à une présentation de l’écologie du site et à deux animations familiales.

 

À Chemillé-sur-Dême, à partir de 17 h, lancement de la Journée découverte en Pays de Racan 1 avec au programme : une randonnée autour de Chemillé avec l’association de randonneurs UCTSPC entre 17 et 19 h. Ensuite aura lieu un pique-nique champêtre (uniquement sur réservation et avec une petite participation financière) qui sera suivi d’une « soirée blanche » à 20 h.

 

Au cours de cette soirée blanche, un spectacle vous sera offert par la Compagnie La Flambée : Poudre. De beaux costumes entraînent le public au 18e siècle où, en buvant un chocolat, les comtes, duchesses, marquises et autres nobles et valets attendent Madame de la Bataille qui n’arrive pas…et ce qui arrive, c’est la Révolution ! Le spectacle est un montage de textes et d’écriture de plateau d’après Jean-Luc Lagarve, Victor Hugo, Marivaux et Jean Genet.

Un spectacle basé sur la bonne humeur pour une soirée détente au pays de Racan.

Pratique

Pour la fête de l’environnement contacter : Jonathan Tessier (CCGCPR) environnement au 02 47 29 81 06

Pour la journée découverte en Pays de Racan contacter : Maxime Guinard au 02 47 24 84 24 ou 07 84 42 03 63 (CCGCPR) tourisme.

Repost 0
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 09:09
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations environnement
commenter cet article
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 20:12

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 17:07

Le Festival des Kampagn’Arts fêtera sa onzième édition le 24 juin 2017, à Saint Paterne Racan (37). Pour cette occasion, l’association Bouge ton bled, organisatrice de l’événement, a invité la ville à la campagne. Concerts de musiques actuelles, initiation et démonstration de graff, arts de rue, univers atypique et thématique, le festival Kampagn’Arts mélange les genres, associe les arts, fédère les cultures.

Ce festival familial destiné à promouvoir la culture, a été créé dans le but d’amener la ville à la campagne et de faire découvrir notre territoire, le Pays de Racan, à un public de tous horizons. La programmation a été élaborée dans le but de rassembler un public intergénérationnel et de tous genres. Que vous ayez 7 ou 77 ans, venez passer une soirée festive, joviale, étonnante, bon enfant et surtout éclectique à moindre frais.

Notre prix de vente reflète notre volonté de rassembler. La gratuité pour les moins de 12 ans et l’entrée à 10 euros pour les adultes nous permet d’avancer que le prix n’est pas un facteur limitant pour venir au Kampagn’arts. Nous souhaitons pouvoir rassembler une population au plus large et pour se faire, l’aspect financier ne doit pas être discriminant. 10 euros pour 7 concerts de qualité et 9 heures de spectacle, c’est assez rare en Festival de nos jours !

Deux nouveautés présentes cette année

Soucieux de l’environnement, les organisateurs du festival des Kampagn’Arts ont décidé de mener une démarche éco-responsable. Pour concrétiser les actions menées depuis plusieurs années, les organisateurs ont souhaité soumettre leur événement au label éco-responsable de la région Centre Val de Loire, label qu’ils sont fiers d’avoir validé cette année. C’est ainsi que plusieurs actions sont menées telles que :

La gestion des déchets : mise en place de gobelets consignés, recyclage du carton, papier, plastique et verre,

La préservation des ressources : mise en place de toilettes sèches, utilisation de lumières à LED,

Le développement de transports en communs : partenariat avec le réseau Fil Vert et propositions de navettes gratuites, présence de la ligne TER Le Mans Tours desservant le festival, renvoi vers les sites de covoiturage

La prévention des risques : prévention à l’alcool et aux drogues avec le PIJ, la sécurité routière et le planning familial,

Favoriser le développement d’une économie locale : choix de nos prestataires en favorisant au maximum les entreprises locales, la restauration locale : choix d’une alimentation de qualité et locale, élaboration de la restauration par nos soins,

L’amélioration de l’accessibilité au festival : Les Kampagn’arts étant soucieux d’offrir le meilleur accueil à tout le monde, les organisateurs ont souhaité mettre l’accent cette année et pour les années à venir sur l’accueil de personnes atteintes de handicap. Pour ce faire, ils ont demandé l’aide de l’association Quest’Handi, basée à Laval, afin de se faire épauler et de mettre en place un dispositif de qualité, pour que chacun puisse profiter au maximum du festival.

Le 24 juin prochain, Saint-Paterne-Racan se fera le reflet de notre société : la curiosité, la rencontre, la fête, l’art, le partage, la culture, l’environnement.

9 000 festivaliers en 2016 !

9 000 festivaliers en 2016 !

Vous souhaitez devenir bénévole au festival des Kampagn’Arts ?

Depuis la création du festival, les bénévoles des Kampagn’Arts mettent tout leur cœur dans cette aventure. Sans eux le festival ne pourrait pas exister…Être bénévole aux Kampagn’Arts, c’est rejoindre une équipe de 300 personnes pour participer à l’organisation du festival et vivre une expérience unique, remplie de souvenirs… Fiche à remplir sur le site www.kampagnarts.fr

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Festival musique chansons
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 08:20
Deux des acteurs durant leur prestation

Deux des acteurs durant leur prestation

Samedi dernier, les 11 acteurs de l’atelier théâtre de la Compagnie Oculus se sont produits sur la scène de la salle Moisant dans le cadre de leur représentation de fin d’année. Au programme, une dizaine de saynètes en rapport avec la télé, le vécu du quotidien ont été appréciées par les spectateurs venus encourager ces amateurs de 11 à 7o ans et plus, venus de Neuvy-le-Roi et des communes voisines. Julien Pillot, comédien à la compagnie Oculus, est fier de la prestation de ses élèves : « C’est la 1ère année que je mène cet atelier. Le choix des scènes s’est fait avec les acteurs ». À l’issue du spectacle, les commentaires sur la prestation des acteurs étaient unanimes : « C’était très bien, les acteurs vivaient leur rôle, c’est un bon début ». Pendant l’été, l’atelier théâtre de Neuvy-le-Roi va s’arrêter mais le comédien, Julien Pillot, va continuer d’encadrer la troupe de Chemillé-sur-Dême qui est prête à accueillir les jeunes amateurs qui ont fait leurs preuves au cours de cette soirée !

L'ensemble de la troupe pour le salut final

L'ensemble de la troupe pour le salut final

Repost 0
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 20:32

Suite à deux drames qui l’ont frappé à quelques années d’intervalles, la perte de son épouse suivie de celle de son fils René, Eugène Hilarion, ancien enfant indigent de Saint-Christophe, ayant fait fortune à Paris, se retrouvant seul à l’âge de 61 ans, va se tourner vers son village natal et le faire bénéficier de sa fortune.

« En 1902, il offre un vitrail à l’église en souvenir de sa famille. L’année suivante, le 15 juin 1903, le Conseil Municipal de Saint-Christophe adresse un témoignage de reconnaissance et de profonde gratitude à Eugène Hilarion, qui a doté l’hôtel de ville d’une horloge monumentale perfectionnée, d’un gracieux campanile, d’un élégant escalier, d’une peinture dont il est l’auteur, ainsi que diverses améliorations et embellissements qui en font un monument remarquable pour un petit pays, excitant l’admiration de tous les visiteurs » extrait d’une plaquette d’Histoire et Patrimoine parue en 2001.

Ce beau campanile qui se dressait orgueilleusement au-dessus de l’hôtel de ville a, malheureusement, subi les outrages du temps. L’étanchéité avait disparu et d’importantes fuites d’eau étaient apparues ces dernières années, faute d’un entretien régulier.

 

Aussi, en 2016, la municipalité fut obligée de prendre la décision de redonner son étanchéité au campanile. Des dossiers ont été montés, des artisans consultés. En attendant que les travaux puissent débuter, le campanile avait été recouvert par une bâche verte clouée sur le zinc lui enlevant ainsi toute possibilité de réemploi. L’entreprise Martineau de Saint-Paterne-Racan qui, à l’issue des consultations, remporta le marché, avait laissé entendre qu’elle ne pourrait pas entreprendre les travaux avant le printemps car le travail du zinc nécessite une certaine température minimale.

Enfin, depuis le début de la semaine, les échafaudages ont été mis en place et les travaux ont commencé. D’ici quelques jours, le campanile de Saint-Christophe, aura retrouvé toute sa beauté pour de nombreuses années.

Grâce à Eugène Hilarion, la commune possède un beau patrimoine qu’il faut savoir préserver et entretenir.

À Saint-Christophe, le campanile retrouve une seconde jeunesse
À Saint-Christophe, le campanile retrouve une seconde jeunesse
À Saint-Christophe, le campanile retrouve une seconde jeunesse

Quelques chiffres :

Restauration du campanile avec réfection partielle de la charpente et de la toiture : 45 000 €

Subventions du FDSR et de la DETR : 50% du montant de la rénovation du campanile.

La municipalité est en pourparlers avec son assureur pour la partie toiture.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale histoire patrimoine
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 08:17
Démonstration d'un geste de secourisme

Démonstration d'un geste de secourisme

Samedi matin, la salle d’accueil accueillait une réunion d’information sur les sapeurs pompiers organisée à l’initiative du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) en collaboration avec les élus locaux. Cette réunion fait partie d’un plan d’action actuellement mis en place sur Neuvy-Le-Roi et 4 autres centres du département. L’animateur, le capitaine Fadi Chami, chef du service développement du volontariat, expliqua l’organisation des secours, l’importance du volontariat et les menaces qui pèsent dessus. Il présenta aussi les avantages d’être sapeur-pompier, les actions menées pour le recrutement… Le centre de secours de Neuvy-Le-Roi qui couvre aussi les communes de Louestault et Bueil-en-Touraine compte 13 sapeurs-pompiers avec 4 véhicules et 162 interventions en 2016, ce qui n’est, aux dires de l’intervenant, pas suffisant : « Il faudrait au moins 10 pompiers de plus. Les sapeurs-pompiers volontaires ont besoin de vous et vous avez besoin d’eux. Si on ne recrute pas, cela aura un impact sur les habitants de ce secteur, les départs de secours seront laborieux, éloignés, retardés et la caserne risque de fermer ». On dénombrait environ 20 personnes présentes dont le maire, Patrick Cintrat, la conseillère départementale Brigitte Dupuis, le chef de centre de Neuvy, le lieutenant Eric Briault accompagné de sapeurs-pompiers. Le capitaine Chami précisa que les formations des sapeurs-pompiers sont indemnisées, que ce volontariat est ouvert à tous y compris aux femmes de 11 à 60 ans. Ceux qui s’engagent ressentent un sentiment d’utilité. Il ne faut pas oublier que ces sauveteurs en puissance peuvent sauver des vies dans leur travail comme dans le privé. Pensez aussi au côté convivial de cette vie associative. Un petit débat fit suite à cette présentation où il fut mentionné de revoir la dénomination du centre de secours de Neuvy qui ne concerne pas que cette commune. Des actions de communication vont être mises en place : affiche qui circulera dans le village, sacs à pain à la boulangerie, interventions dans les écoles…

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale actualités
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 17:45

 

Connaissez-vous les lieux-dits de Saint-Christophe ? Beaujeu, La Beauce, La Massicaudière… et tant d’autres ! L’association Histoire et Patrimoine se propose de vous les faire découvrir à l’occasion de la prochaine édition de sa promenade crépusculaire, le samedi 1er juillet.

Le rendez-vous est donné au parking du Foyer rural à 18 heures. Une petite randonnée d’environ 4 km conduira tout d’abord les marcheurs vers une douzaine de lieux-dits de l’ouest de la commune. À chaque arrêt, Lionel Royer, ancien président de l’association, présentera l’histoire de ce lieu-dit et quelques anecdotes s’y rapportant. Le guide-conférencier indiquera également l’emplacement d’une douzaine de lieux-dits plus lointains qui seront étudiés plus profondément lors de la deuxième partie. Celle-ci se déroulera dans la salle de l'ancienne cantine, attenante au foyer rural, à partir de 20h30. Des projections de reproductions de l’ancien cadastre de 1834 et du cadastre actuel permettront de comparer le bâti aux deux époques et de visualiser les emplacements des lieux-dits ayant disparu.

Les personnes intéressées par le sujet, mais ne souhaitant pas participer à la marche, se présenteront au Foyer à 20h30. La soirée se poursuivra autour d’un verre de l’amitié et d’un pique-nique tiré du sac. Animation gratuite et tout public. Renseignements au 02 47 29 33 18.

Lionel Royer prépare la future promenade crépusculaire

Lionel Royer prépare la future promenade crépusculaire

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages