Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 08:42
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques

Saint-Paterne aux couleurs celtiques

Une belle météo pour cette 29ème édition de la foire de Saint-Paterne-Racan a incité les visiteurs à venir nombreux arpenter les différents espaces dédiés à cette manifestation placée cette année sous le signe de la culture celtique.

L’organisation de la journée est placée sous la responsabilité du syndicat d’élevage pour l’exposition d’animaux de la ferme et de l’association « Les Bénévoles » pour la foire proprement dite, la décoration du gymnase et la restauration. Tout au long de la journée, des musiques celtes retentirent dans l’espace de la fête.

Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil

Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil

Le côté foire

Depuis plus d’une semaine les organisateurs s’affairaient dans le village pour délimiter les emplacements de chaque exposant. Cette année, dans une partie de la rue Léo-Lagrange et tout au long de la rue de la gare, ce sont près de cent marchands qui proposaient des vêtements, des CD, des plantes et plants, des légumes dont des asperges, des melons, des fraises et bien sûr, pour rester en adéquation avec le thème de l’année, des artichauts bretons. Quelques étals étaient consacrés à de la restauration rapide.

Des artisans locaux, profitant de l’affluence de populations locales mais aussi des environs, présentaient leur savoir-faire. Sur l’aire du stade, place aux engins agricoles rivalisant de puissance et de taille qui côtoyaient tracteurs énormes et tondeuses de toutes sortes.

 

Bouge ton bled et les GRBueil font la promotion de leurs futures manifestations
Bouge ton bled et les GRBueil font la promotion de leurs futures manifestations

Bouge ton bled et les GRBueil font la promotion de leurs futures manifestations

Des associations

C’est ce site qu’avaient choisi Bouge ton bled pour tenir sa buvette et faire de la publicité pour leur prochain festival des 24 et 25 juin prochains. Tout près, un autre stand associatif était tenu par des jeunes colons des GRBueil qui vendaient des gâteaux pour aider au financement de leur prochain séjour en Corse à la découverte du GR20.

Après une longue attente, on peut enfin s'asseoir et apprécier la nourriture
Après une longue attente, on peut enfin s'asseoir et apprécier la nourriture
Après une longue attente, on peut enfin s'asseoir et apprécier la nourriture

Après une longue attente, on peut enfin s'asseoir et apprécier la nourriture

La restauration avec « Les Bénévoles »

Les Bénévoles ont à cœur de proposer une nourriture de qualité aux visiteurs qui font le choix de manger un vrai repas sur place. Pour cela, chacun met la main à la pâte et aide à la préparation des repas. Le nouveau président des Bénévoles, Benjamin Lamandé confiait : « Nous avons préparé 650 entrées. C’est le nombre de repas que nous pourrons servir aujourd’hui. »

Les gens ne s’y trompent pas et, dès midi, une file de plusieurs affamés s’est formée auprès du barnum. Au fur et à mesure que l’heure s’avançait, la file s’allongeait et, vers 14 h, certains étaient encore entrain d’attendre leur tour pour venir déguster les menus du jour alors que les plus chanceux quittaient la table pour retourner profiter de la foire, retrouver des connaissances et discuter de choses et d’autres parmi lesquelles les prochaines élections de Saint-Christophe qui alimentaient quelques conversations.

Quelques remarques entendues dans les files d’attente : « On ne comprend pas ce qui se passe, ça n’avance pas…Il doit y avoir un problème d’organisation….Comment se fait-il que la file ne bouge pas…En guise de déjeuner, on va nous servir le goûter… »

Il est vrai que l’on a pu remarquer quelques nouvelles têtes parmi Les Bénévoles. Laissons-leur de temps de prendre leurs marques et tout s’arrangera !

La fête foraine, plaisir des petits et des grands
La fête foraine, plaisir des petits et des grands

La fête foraine, plaisir des petits et des grands

La fête foraine

Depuis le milieu de la semaine dernière, les forains ont commencé à occuper la place de la République. Comme chaque année, le premier à s’installer est l’important manège des autos-tamponneuses. D’ailleurs, dès vendredi soir, il accueillait ses premiers amateurs en leur offrant le premier tour gratuit. Puis, les baraques de jeux divers : adresse, loterie, se mirent en place ainsi que le grand stand de confiserie et le manège pour les plus jeunes.

Car, pour les enfants du secteur, la foire de Saint-Paterne est synonyme de quelques tours de manège et, en début d’après-midi, il fallait s’armer d’un peu de patience pour trouver une place libre. Une foule nombreuse avait envahi la place pour profiter de ces rares distractions et du soleil radieux qui réchauffait tout le monde.

Les chevaux et leurs récompenses
Les chevaux et leurs récompenses

Les chevaux et leurs récompenses

Les chevaux de trait de Jean-François Lafon

Fidèle de la foire de Saint-Paterne-Racan, Jean-François Lafon expose ses magnifiques chevaux de trait. Sur la porte intérieure de son camion, nombreux sont les trophées remportés par ses animaux. Ses chevaux sont dressés pour le travail dans les vignes et pour le débardage. Mais leur activité ne s’arrête pas là. Ils sont demandés pour des mariages mais aussi, depuis quelques temps, pour des enterrements, Jean-François ayant fait l’acquisition récemment d’un corbillard hippomobile.

Les ateliers ont connu le succès
Les ateliers ont connu le succès
Les ateliers ont connu le succès

Les ateliers ont connu le succès

Le salon rurali-tech : les ateliers d’impression 3D

Dans la grande salle de l’espace multimédia, de nombreux curieux étaient très intéressés par cette nouvelle technologie : l’impression en 3 D. Pour présenter ce nouvel outil, l'association Wheeldo et IdeOkub de la Flèche étaient présents pour faire découvrir à tous, le monde de la 3D. Les animateurs de l’association Wleeldo avaient prévu plusieurs supports pour les enfants qui, stylo spécial 3 D en main, pouvaient réaliser différents objets : monture de lunettes, animaux, etc.. Mais, ce qui était le plus passionnant, tant pour les enfants que pour leurs parents, c’était la réalisation d’une figurine représentant la tête de leur enfant en 3 dimensions.

Tout d’abord, l’animateur scannait avec un scanner spécial la tête de l’enfant. Le scan s’affichait sur l’écran de l’ordinateur puis, grâce au logiciel, quelques temps après, la réalisation de la petite sculpture pouvait être lancée par l’enfant qui, à l’aide de la souris, n’avait qu’à appuyer sur le triangle dans la barre d’outils.

Pouvoir repartir avec une sculpture à son effigie, quel bonheur ! Seul bémol, la réalisation n’est quand même pas instantanée mais tous ceux qui étaient sur liste d’attente n’auraient laissé leur place pour rien au monde.

Le Zorro de la ruralité récompensé
Le Zorro de la ruralité récompensé

Le Zorro de la ruralité récompensé

Remise de médaille à Henri Zamarlik

Chaque année, la foire de Saint-Paterne est aussi le lieu où de nombreux élus du territoire et du département viennent prendre des nouvelles du monde rural. Après avoir fait un tour de la manifestation sous la conduite de Jean-Pierre Poupée, maire de la commune, tout le monde se retrouva à la salle des fêtes pour les incontournables discours dont la teneur portait sur : « l’aide à apporter au développement des activités sur ce secteur, l’importance du rôle joué par le Pays au niveau des particuliers, des entreprises et de la Région, la nécessité de favoriser les circuits courts et de privilégier les produits locaux notamment dans les cantines du territoire…. »

Jean-Gérard Paumier, président du Conseil Départemental tint à honorer Henri Zamarlik pour le travail qu’il a accompli lors de ses 23 années passées en temps que conseiller général sans jamais faillir à la défense du monde rural. En lui remettant la médaille du département et un beau et volumineux livre rouge datant de 1888 intitulé : Dictionnaire de la Vie pratique, À la ville et à la Campagne et sous –titré « Les notions d’une utilité générale et d’une application journalière… », le président Paumier précisa : « Vous resterez pour nous le symbole de la ruralité qui se bat et qui y croit. » Celui que tout le monde appelait « le Zorro de la ruralité » m’a dit avec humour en présentant ce dictionnaire : « Jean Germain m’avait promis de m’amener un des pavés utilisés pour la réfection de la rue Nationale à Tours. Il n’en a pas eu l’occasion mais, je considère qu’avec ce gros volume, le pavé est désormais entre mes mains. »

Toutes les allocutions achevées, chacun put partager le verre de l’amitié.

De quoi se documenter durant de longues soirées

De quoi se documenter durant de longues soirées

Published by ROYER Monique - dans foire
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 13:07
Les banderolles couvrent la clôture de l'école

Les banderolles couvrent la clôture de l'école

Samedi matin, malgré une météo déplorable, ils étaient nombreux devant l’école du village pour manifester contre la décision de l’Inspection Académique de fermer une classe à la rentrée scolaire prochaine.

Sous les parapluies, qui parfois résistaient mal aux coups de vent, les parents accompagnés pour la plupart par leurs enfants, les grands-parents, les enseignants soutenus par M. Jean-Pierre Verneau, maire de la commune, se sont regroupés devant le portail, équipés de panonceaux dénonçant la décision administrative.

La mobilisation commence dès le plus jeune âge !

La mobilisation commence dès le plus jeune âge !

L’école compte actuellement 7 classes regroupant tous les niveaux de la petite section au CM2. La majorité des classes fonctionne en cours doubles. À la rentrée 2015, l’effectif était de 171 élèves. Lors des prévisions fournies pour la rentrée 2016, la directrice annonçait un effectif de 160 enfants soit une baisse sensible mais cette prévision n’est plus d’actualité car, depuis, de nouveaux élèves ont été inscrits à l’école.

Si l’on en croit ce que dit M. le Maire, le lotissement qui a eu du mal à démarrer est maintenant bien parti. Il soutient à fond son école et confie : « Je me battrai jusqu’au bout ! Des actions pourront être engagées. »

Cette fermeture de classe entraînerait des conditions de travail assez désastreuses pour les enseignants et leurs élèves. De nombreux cas d’enfants en difficulté sont déjà signalés et, à part pour un enfant sur les 30 ayant besoin d’une aide spécifique, il n’y a pas de prise en charge. Seule une psychologue intervient sur l’école, pas de maître E ni de maître G. Comment s’occuper de ces enfants dans des classes doubles avec des effectifs avoisinant les 30 élèves ?

Les manifestants avec au premier rang à gauche, M. Verneau.

Les manifestants avec au premier rang à gauche, M. Verneau.

C’est pour cette raison que les parents sont mobilisés depuis l’annonce de la fermeture probable d’une classe alors que «cette décision va à l’encontre de ce que le gouvernement avait annoncé sur les mesures à mettre en place pour permettre une meilleure réussite des enfants à l’école » souligne une maman. Tout comme M. Verneau, ils sont déterminés à aller jusqu’au bout pour sauver leur classe.

Affaire à suivre !

Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 12:04
Un aperçu du marché de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Un aperçu du marché de Saint-Christophe-sur-le-Nais

L’histoire pourrait commencer ainsi ! Au début, en octobre, Nadia Couratin, la p’tite épicière installait son camion épicerie sur la place de Saint-Christophe-sur-le-Nais, les vendredis matin et soir. Elle était alors seule le soir sur la belle place du village mais, très vite, Jean-Baptiste Couté cultivant des légumes bio dans la commune voisine est venu installer son stand à côté. Franck Villey, le boucher-charcutier, décida alors d’ouvrir son magasin le vendredi soir et peu de temps après, c’est Fred, le pizzaïolo, qui est venu compléter ce trio avec toutes sortes de pizzas. La place s’animait de plus en plus ces soirs de marché. Les chalands se pressaient devant les stands. Des conversations s’engageaient, la convivialité s’installait. Un jour, Franck, le boucher, me dit : « Ce serait bien qu’il y ait un marchand de fromages. Je connais un producteur, je vais lui en parler. »

Les acheteurs sont de plus en plus nombreux

Les acheteurs sont de plus en plus nombreux

Eh bien, il a dû être suffisamment persuasif puisque depuis trois semaines, Bruno Levillain, éleveur de chèvres à Flée, vient proposer ses fromages frais, demi-secs, secs, nature ou aromatisés aux Christophoriens. « Ce sont des fromages de ma production. J’ai un troupeau de 40 chèvres. Le samedi, je suis sur le marché de Château-du-Loir comme Franck. »

Son camion, situé devant l’ancienne épicerie, apporte un complément à ce marché qui, petit à petit prend de l’envergure.

Bruno Levillain, le nouveau commerçant

Bruno Levillain, le nouveau commerçant

En discutant avec ces commerçants, nous décelons quelques besoins d’améliorations quant à l’annonce sur place de la tenue de ce marché. « Il n’y a pas assez de publicité faite pour le marché. Il faudrait qu’il y ait un ou deux panneaux sur la place pour signaler qu’il y a un marché le vendredi soir. Nous en avons parlé avec madame le Maire. Nous espérons qu’elle en tiendra compte. »

C’est vrai que ce petit marché, qui ne demande qu’à s’agrandir, avec par exemple la venue d’un poissonnier, fait revivre le cœur du village et recrée de la communication entre les personnes de tous âges.

Les cinq commerçants : de gauche à droite Jean-Baptiste, Nadia, Franck, Bruno et Fred

Les cinq commerçants : de gauche à droite Jean-Baptiste, Nadia, Franck, Bruno et Fred

Pratique :

Marché place Jehan d’Alluye, tous les vendredis de 17 h à 19 h pour l’épicière et le fromager et de 18 h à 20 h pour le maraîcher et le pizzaïolo.

La boucherie est ouverte de 17 h à 19 h 30. Quant au kiosque à pain, il fonctionne sans interruption.

Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 10:46
Vide-grenier de l'APE de Saint-Christophe
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 09:24
Un anniversaire

Mon blog a 8 ans aujourd'hui.

Depuis sa création, ce sont 329 838 personnes qui sont venues le visiter et 695 048 pages qui ont été consultées !

Hier, il a reçu la visite de 262 personnes et le 11 avril, vous avez été 326.

Fidèles lecteurs, lecteurs occasionnels, je vous remercie !

 

Published by ROYER Monique - dans commémoration
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 08:53
L'arrêté préfectoral est affiché dans son intégralité à l'extérieur de la mairie

L'arrêté préfectoral est affiché dans son intégralité à l'extérieur de la mairie

Un arrêté préfectoral arrivé en mairie lundi 25 avril dans l’après-midi met fin à l’incertitude qui régnait dans la commune de Saint-Christophe depuis la démission de 8 conseillers municipaux le 21 avril 2015 et le revirement de 2 d’entre eux quelques jours plus tard, un revirement reconnu illégal par le jugement du 22 mars 2016.

Extrait de l’arrêté préfectoral :

« Vu le code électoral et notamment les articles L. 247, L273-5, R26, R117-4 et R127-1 à R.128 -3….

Vu les démissions intervenues depuis le renouvellement complet du conseil municipal à l’occasion des dernières élections municipales ;

Considérant que le conseil municipal a perdu au moins un tiers de ses membres, que la liste « Ensemble pour Saint-Christophe» a été épuisée et ne permet pas le remplacement des postes de conseillers municipaux devenus vacants ;

Considérant qu’il y a lieu d’organiser des élections municipales en vue de l’élection des conseillers municipaux de Saint-Christophe-sur-le-Nais et des conseillers communautaires appelés à représenter la commune au sein du conseil communautaire de la communauté de communes de Racan ;

Sur proposition du secrétaire général de la préfecture ;

Arrête :

Les électeurs et électrices de la commune de Saint-Christophe sont convoqués le dimanche 5 juin 2016, pour procéder à l’élection de 15 conseillers municipaux et de cinq conseillers communautaires (4 titulaires et 1 suppléant).

La campagne sera ouverte le lundi 23 mai 2016 et prendra fin le samedi 4 juin à minuit pour le 1er tour de scrutin… »

Si la liste arrivée en tête n’obtient pas la majorité absolue des suffrages exprimés, un second tour aurait lieu le dimanche 12 juin.

Pour le premier tour, le dépôt des listes est fixé du lundi 9 mai au jeudi 19 mai 2016.

Le mode de scrutin sera identique à celui des élections de mars 2014.

Saint-Christophe-sur-le-Nais : Des élections auront bien lieu !
Published by ROYER Monique - dans élections
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 08:40
Le groupe scolaire Yvan Pommaux

Le groupe scolaire Yvan Pommaux

Les parents d’élèves de l’école publique de Sonzay ont décidé de se mobiliser contre la fermeture de classe prévue pour la rentrée prochaine car il manquerait 4 élèves pour le maintien des 7 classes de l’école. Ils ont tout d’abord lancé une pétition dont voici le contenu :

 " PETITION CONTRE LA FERMETURE D'UNE CLASSE A L'ECOLE Yvan POMMAUX - SONZAY

Nous, parents d'élèves de l'école Yvan Pommaux à Sonzay, nous vous proposons la signature d'une pétition contre la fermeture annoncée d'une classe sur les 7 actuelles à la rentrée 2016. Malgré le nombre grandissant d'élèves en difficultés bénéficiant d'un PPRE (Projet personnalisé de réussite éducative) et la quasi absence du réseau d'aides spécialisées (RASED), l'inspection académique fait valoir pour justifier ce choix le fait qu'il manquerait 4 élèves pour maintenir la classe. Sonzay est une commune éloignée de tout, certes non classée en ZRR (zone rurale à revitaliser), qui bénéficie d'une municipalité qui œuvre à la dynamisation de son village et à la réfection de l'école et de ses bâtiments, mais qui, faute d'un soutien de l'inspection, ne pourra continuer à œuvrer pour le bien être de nos élèves. Notons qu'une telle décision aurait pour conséquences directes : - Classes surchargées et systématiquement à double niveaux dans des locaux inadaptés à de tels effectifs (27/28 élèves par classe sur 2 niveaux) -Dégradation des conditions d'apprentissage à l'heure où le ministère exige de ses enseignants de tenir compte des spécificités de chaque élève pour permettre la réussite de tous - Perte d'un poste d'enseignant Les Sonzéens disposent de peu de temps encore pour faire entendre leur mécontentement et lutter efficacement pour le maintien de notre classe. D'autres actions sont à envisager tous ensemble afin de faire reculer l'inspection académique (blocage de l'école, affiches, médias...) "

"Nous avons rassemblé les pétitions pour les envoyer à l'inspection d'Académie en LR AR avec la lettre d'Yvan Pommaux et celle de Monsieur le Maire. Par ailleurs, la nouvelle république, France bleu et M. Moquette de FO ont été contactés pour notre manifestation du 30 avril à 11h. 

Lorsque nous avions appris la nouvelle il ne manquait que 4 élèves, aujourd'hui il ne nous en manque plus qu'un" ont fait savoir les parents d’élèves.

Sonzéens, défenseurs de l’école et soucieux de la réussite scolaire des enfants, les parents vous attendent nombreux pour soutenir leur action, le samedi 30 avril, à 11 h, devant l’école.

Published by ROYER Monique - dans mobilisation
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 12:03

Dimanche après-midi, à l’initiative du président de Racan Chante, Pierre Sevin, et du chef de chœur, Marie-Jo Thibault, trois chorales se sont retrouvées à Saint-Christophe, pour deux heures de pur bonheur.

Racan chante, la chorale du territoire de Racan, se présenta la première et fit une entrée sous les applaudissements d’un public qui avait envahi la belle église de Saint-Christophe pour ce concert exceptionnel.

Le public est venu nombreux pour ce beau concert

Le public est venu nombreux pour ce beau concert

Son président prononça quelques mots de remerciements pour l’accueil réservé lors des différentes rencontres et expliqua : «Racan chante se produit depuis 15 ans déjà et a, à son actif, plus de 100 concerts. Cette année nous avons décidé d’engager un travail sur les traditions des provinces françaises et nous avons donc décidé d’apprendre des chants traditionnels. Au fur et à mesure de leur apprentissage, nous incluons les nouveaux chants dans nos concerts. Ce sera le cas aujourd’hui.»

Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault
Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault
Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault
Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault

Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault

Puis, Marie-Jo Thibault annonça le premier chant au programme, un gospel, en hommage à la Liberté « Everybody sing freedom » avant d’enchaîner sur un petit tour de France en chansons. Le voyage commença par le Pays basque avec une complainte interprétée en basque et suivie par un poème écrit sous le joug franquiste et mis en musique avec un arrangement de Jo Maris. Puis, les choristes nous emmenèrent dans une région où la vigne est à l’honneur avec un chant du XVIe siècle « Margot, labourez les vignes » qui rappelle « En passant par la Lorraine ». De l’est à l’ouest, il n’y a qu’un pas à franchir et c’est la Bretagne qui fut à l’honneur avec une berceuse « Fais dodo lon la ». Un petit tour au sud et c’est la Provence et le Béarn qui se mêlèrent avec deux chants « Magali » et « Se canto » avant de livrer un hymne à la Touraine « Mon Val de Loire ».

Avant son interprétation, Marie-Jo Thibault précisa : «Ce chant fut appris pour un déplacement en Normandie et nous l’avons repris lors de notre voyage dans le Val d’Oise. Nous nous devions d’avoir une chanson présentant notre région.»

Après cet hommage à la Touraine, le tour de France s’acheva dans le Nord avec une magnifique interprétation de la chanson de Pierre Bachelet, « Les Corons ».

Les applaudissements particulièrement nourris ne laissèrent aucun doute sur l’intention des auditeurs à réentendre ce superbe chant à la gloire des mineurs.

Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux
Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux
Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux
Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux

Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux

Puis, Racan chante laissa la place à Gentiana de Tours, chorale dirigée Béatrice Heurtaux. Après un Hymne à la nuit de Rameau, leur répertoire prolongea un peu le tour de France commencé précédemment avec un tango corse qui se définit comme étant «une sieste organisée». Plusieurs chants étaient extraits d’œuvres classiques de Haendel, Mozart, Rameau mais aussi de musiques contemporaines comme « La chanson de Lara » de Michel Jarre. Gentiana proposa une magnifique interprétation d’Exodus d’Ernest Gold, un gospel sur la tolérance et le respect de l’homme avec «L’homme blanc dans l’église noire» de Gérard Bernard sur la vie à Harlem et, après l’Amérique, un petit chant africain «Siyahamba» marqua la fin du voyage et de la prestation de Gentiana qui laissa la place au «Petit chœur d’hommes» toujours sous la direction de Béatrice Heurtaux.

Choeur d'hommes dirigé par Béatrice Heurtaux
Choeur d'hommes dirigé par Béatrice Heurtaux
Choeur d'hommes dirigé par Béatrice Heurtaux

Choeur d'hommes dirigé par Béatrice Heurtaux

Les voix de ces dix choristes sublimèrent les quatre chants de leur répertoire dont l’Hymne corse « Diovi savi regina » et le chant basque « Boga boga ».

Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies

Les trois chorales réunies

Puis vint le moment où les trois chorales se regroupèrent dans le chœur de l’église pour interpréter deux chants : «Tiébé poièm » de Dmitri Bortniansky sous la direction de Béatrice Heurtaux et «La ballade nord-irlandaise» adaptée par Renaud Séchan sous la direction de Marie-jo Thibault.

Celle-ci précisa qu’un des couplets de cette ballade a été réécrit pour mettre en avant un thème présent tout au long de la soirée avec les différents interprètes, la demande de tolérance, de paix et de liberté. En voici quelques extraits : «Jetez vos armes à tout jamais, Laissons pousser les orangers, J’ai planté un oranger et il a donné, Les fruits sucrés de la Liberté », ces fruits sucrés qui, espérons-le remplaceront désormais «les grenades dégoupillées».

Un magnifique concert et une belle leçon d’humanité. Bravo à tous !

Les chefs de choeur avec à gauche Béatrice Heurtaux et à droite Marie-Jo Thibault

Les chefs de choeur avec à gauche Béatrice Heurtaux et à droite Marie-Jo Thibault

Published by ROYER Monique - dans chorales
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 09:23

De part et d’autre du Loir, deux rivières, Le Long sur les terres de Racan et l’Ire vers Château-du-Loir ont une destinée commune, se rejoindre dans le Loir. L’instituteur du RPI Bueil-en-Touraine- Villebourg, François Chalard, a eu l’idée de créer une chorale éphémère qui réunirait les élèves de Bueil et les choristes de Chante l’Ire, chorale dont il est membre.

Il proposa ce projet à ses partenaires qui furent aussitôt emballés par l’idée. Avec les enfants et leurs parents, un contrat fut établi et sur les 34 élèves de l’école, 28 enfants du CP au CM2 signèrent sans hésiter. Le contrat fut parfaitement respecté et dimanche après-midi, dans le cadre superbe de la collégiale de Bueil, les voix des enfants se mêlèrent à celles des adultes pour offrir un chœur merveilleux avec deux chants : Le cacaoyer de Pierre Lozère et Où vont les ballons de Michel Legrand.

L’heure du concert ayant sonné, les choristes adultes firent leur entrée accompagnés chacun par un ou deux enfants, sous les applaudissements des 150 personnes ayant pris place dans la collégiale.

Le public était nombreux pour écouter cette belle chorale
Le public était nombreux pour écouter cette belle chorale

Le public était nombreux pour écouter cette belle chorale

Mais, avant d’avoir le plaisir d’écouter ces voix sublimées par une acoustique exceptionnelle, laissons la parole à François Chalard, maître d’œuvre de cette manifestation. « Deux rivières se sont réunies un jour pour créer cette chorale. Ce concert est né de l’énergie et du soutien de beaucoup de personnes. Je tiens à remercier les choristes de Chante l’Ire qui ont accepté de chanter pour l’école et avec les enfants, sans contrepartie financière ce qui les a obligés à apprendre deux nouvelles chansons. Je remercie aussi notre chef, Renzo Mayda, pour son engagement, l’école de musique pour l’agréable visite que nous avons effectuée lundi soir avant de répéter avec les choristes. En fait, je remercie tous ceux qui nous ont soutenus. Cette manifestation n’a aucun but lucratif. Le seul but recherché est le plaisir de chanter mais malgré tout, je dois avouer que si le son du piano que nous avons loué est très beau, la note qui l’accompagne est un peu salée !

François Chalard lors de son discours

François Chalard lors de son discours

Je vous invite à aller discuter avec M. Dupont qui tient un stand à l’entrée de l’église Saint Pierre et présente des instruments de musique. »

Le stand de M. Dupont

Le stand de M. Dupont

Ce discours achevé, François Chalard présenta un à un tous les choristes en commençant par les enfants. Puis, les voix s’élevèrent pour le plus grand plaisir de tous.

Le plaisir du chant choral était palpable lors de la prestation des enfants aux côtés des adultes
Le plaisir du chant choral était palpable lors de la prestation des enfants aux côtés des adultes
Le plaisir du chant choral était palpable lors de la prestation des enfants aux côtés des adultes
Le plaisir du chant choral était palpable lors de la prestation des enfants aux côtés des adultes
Le plaisir du chant choral était palpable lors de la prestation des enfants aux côtés des adultes

Le plaisir du chant choral était palpable lors de la prestation des enfants aux côtés des adultes

 Les chants communs terminés, les enfants purent s’asseoir dans le chœur de l’église pendant que les adultes proposèrent les chants de leur répertoire.

À l’entracte, l’APE « Le Long des écoles » proposait boissons et gâteaux pour aider au financement de la location du piano.

Les enfants laissent la place à Chante l'Ire
Les enfants laissent la place à Chante l'Ire

Les enfants laissent la place à Chante l'Ire

En allant à la rencontre des acteurs, on a pu entendre, côté parents : « Cette initiative était vraiment très intéressante. C’était une excellente idée. Cette expérience a prolongé le voyage scolaire que mon fils avait fait en maternelle avec Sandrine, son institutrice. C’était un séjour de 3 jours sur le thème de la musique. » Côté enfants : « Ça nous a bien plu ! On a beaucoup aimé chanter avec des vrais chanteurs. La visite de l’école de musique, c’était super ! »

Ainsi se termine l’histoire de la chorale éphémère « Le Long de l’Ire ». Renaîtra-t-elle l’an prochain ? Ça, c’est une autre histoire à écrire.

Published by ROYER Monique - dans chorale
commenter cet article
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 16:04
Il y avait de l'animation devant l'EHPAD aujourd'hui.
Il y avait de l'animation devant l'EHPAD aujourd'hui.
Il y avait de l'animation devant l'EHPAD aujourd'hui.

Il y avait de l'animation devant l'EHPAD aujourd'hui.

L’EHPAD « La Croix Papillon » de Saint-Christophe, a été édifié en 1989. Il est situé à proximité du cœur du village, dans un espace verdoyant, sur la hauteur d’où les résidents peuvent avoir une belle vue sur les paysages environnants. Le personnel, très à l’écoute des personnes hébergées sur ce site, n’hésite pas à s’investir pour les faire bénéficier d’activités variées.

Dans ce but, une association a été créée, il y a quelques années et depuis 5 ans, une brocante est organisée devant l’établissement, dans le but de faire vivre cette association présidée par Christelle Brocherieux.

Au fil des années, on voit le nombre d’étals augmenter et cette année, on pouvait dénombrer une bonne vingtaine d’exposants. Pendant que les badauds et les chineurs cherchaient la pièce qui pouvait trouver place dans leur collection ou l’objet qui pourrait être utile aux enfants, sous le barnum, les cuisiniers s’affairaient pour que la paëlla soit prête pour les amateurs qui la consommeront sur place ou chez eux accompagnée de gâteaux réalisés sur place.

Cette animation est importante pour les résidents qui, ce jour-là, se mêlent aux personnes extérieures et tout comme elles, en profitent pour effectuer seuls quelques petits achats. Malheureusement, encore une fois, la météo s’est amusée à jouer les trouble-fêtes.

Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes.La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de coeur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages