Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 10:35

Quelques marchés

 

Les marchés sont toujours des sites appréciés des touristes : les couleurs, les senteurs, l’animation qui y règne font de ces endroits des lieux magiques. Durant notre voyage, nous en avons parcouru plusieurs. En voici deux : le marché de Nyaung U à Bagan, et celui extérieur de Kalaw.

 

Le marché couvert de Nyaung U

 

On y trouve tout ce dont a besoin la ménagère birmane. On remarque quelques mouches sur le poisson, mais la vendeuse a le torchon leste. On y trouve en quantité des poissons séchés, de la poudre de crevettes, des piments rouges plutôt costauds et des mini-gousses d'ail.  Fruits et légumes de saison dont des haricots verts extra longs ainsi que des fleurs sont bien sûr présents de même que les poulets vendus entiers ou en morceaux et des œufs. Outre la partie alimentaire, on a pu y acheter des timbres-poste et des objets artisanaux (sets de table en bambou) qui côtoyaient des petits bijoux de pacotille et des tenues locales comportant le longyi et pour les femmes, le corsage assorti, de quoi renouveler sa garde-robe. Et, pour les petites retouches, pas de problème, quelques couturières sont installées sur place.

Le marché de Nyaung U près de Bagan
Le marché de Nyaung U près de Bagan
Le marché de Nyaung U près de Bagan
Le marché de Nyaung U près de Bagan
Le marché de Nyaung U près de Bagan
Le marché de Nyaung U près de Bagan

Le marché de Nyaung U près de Bagan

Le grand marché extérieur de Kalaw

 

À Kalaw, on trouve deux marchés : un petit marché couvert qui est ouvert en permanence et un marché extérieur, beaucoup plus important que l’on appelle aussi marché des 5 jours, les marchés fonctionnant sur un cycle de 5 jours et non 7 comme en France. On y rencontre les différentes ethnies de l’état Shan qui s’y côtoient. Outre les fruits et les légumes, on peut y trouver en quantité des poissons pêchés dans le lac Inlé, des volailles pas très grasses, des fleurs et, toujours, des petits restaurants très prisés par la population locale. Comme nous sommes un peu en altitude, les gens sont beaucoup plus habillés ! Sur le marché, on trouve des bonnets à vendre dans le marché couvert !

Le marché extérieur de Kalaw
Le marché extérieur de Kalaw
Le marché extérieur de Kalaw
Le marché extérieur de Kalaw
Le marché extérieur de Kalaw
Le marché extérieur de Kalaw

Le marché extérieur de Kalaw

Partager cet article
Repost0
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 17:40

 

HAMBURGER MAISON

Samedi 6 avril

à venir chercher entre

18h et 19h30

commande avant

le jeudi 4 avril

Prix 5,50€

Tel : 07.78.88.65.66

Partager cet article
Repost0
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 17:29

L’association Cultur’O pré, en partenariat avec le Conseil Départemental d'Indre et Loire, la Région Centre, la communauté de Communes Gâtine Choisilles Pays de Racan et le théâtre Billenbois notamment proposent :

 

« Les madeleines de poulpe »

Compagnie Kadaresky

CIRQUE, ACROBATIES ET SKI

 

Forte de leur immense succès et de leurs tournées internationales, la compagnie circassienne des Kadavresky revient pour notre plus grand honneur !

photo crédit : A. Veldman

photo crédit : A. Veldman

Les Madeleine de Poulpe, projet "Oniricotechnicoacoustique" (Onirique, Technique et Acoustique) met en scène 5 artistes : 4 circassiens aux disciplines variées et un comédien musicien. Fidèle à la "KADA touch", le spectacle est un mélange d'absurde poétique, de burlesque, de surréalisme, et un parti pris de croisement des disciplines : Acrobaties, acrobaties à ski, mat chinois, sangles aériennes, équilibres... Le tout sur une musique jouée en live !

 

DIMANCHE 07 AVRIL 2019

Salle la Runcia- BEAUMONT LA RONCE (37360)

À 17H00

Spectacle TOUT PUBLIC, suivi d’un goûter !

 

Réservations conseillées à culturopre@gmail.com  ou 07.66.19.39.24

 

Le tarif est de 6€ par personne.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 15:44

Les feuilles d’or

 Depuis des siècles, c’est à Mandalay que les feuilles d’or sont fabriquées traditionnellement. Pour obtenir des feuilles d’or très fines, le processus de fabrication est extrêmement long et fatiguant. Découpés et enveloppés un à un et chacun dans des feuilles de bambou puis regroupés en un petit paquet, les petits bouts de rubans du précieux métal s’aplatissent au fur et à mesure que la masse de l’ouvrier tombe lourdement sur le petit paquet. Les hommes doivent frapper ce petit paquet d’or pendant plus de 6 heures. Une fois les feuilles d’or aplaties, il faut les retirer de leurs cocons de bambou. Délicatement, les femmes récupèrent les feuilles et minutieusement, elles les découpent une à une en petits carrés aux dimensions standard. Elles seront vendues conditionnées en paquet de 10.

Du lingot à la feuille d'or
Du lingot à la feuille d'or

Du lingot à la feuille d'or

La pierre de Jade

 

Dans l’immense Marché de jade de Mandalay, les pierres de jade s’exposent, se vendent et s’achètent et surtout se travaillent sur place avec les courtiers, les tailleurs et les polisseurs. Ainsi, dans les petites allées du Marché de jade, tout se négocie et les acheteurs, pour la plupart chinois, jettent leur dévolu aussi bien sur des pierres brutes, des blocs de jadéite sur lesquelles ils ont repéré de belles nuances vert-émeraude que sur des pierres finement taillées qui finiront plus tard en colliers, boucles d’oreilles ou en bagues.

 

Au marché de jade de Mandalay
Au marché de jade de Mandalay
Au marché de jade de Mandalay

Au marché de jade de Mandalay

Le tissage de la soie et du coton

 

Il existe encore à Amarapura, petite ville située à côté de Mandalay, des ateliers où les artisans travaillent sur des anciens métiers à tisser et où tout se fait à la main. Les bobines de fils de soie et de coton se croisent et vont et viennent sur le métier à tisser et parce que le plus souvent les motifs sont réalisés à l’envers, il faut utiliser un miroir pour pouvoir suivre l’avancement du tissage.
Ici tout est fait à la main, et les artisans utilisent encore les rouets qui servent à filer le coton ou la soie autour d’une bobine. Ils teignent également les fils dans des bains de teintures.

 

Atelier de tissage de Mandalay
Atelier de tissage de Mandalay
Atelier de tissage de Mandalay

Atelier de tissage de Mandalay

La laque

 

Art birman majeur et spécialité de Bagan, la fabrication des laques est un processus long qui requiert l’application de plusieurs couches de sève sur des vases, des bols ou des boîtes. Celle-ci vire au noir lorsqu’elle sèche. Les objets sont ensuite polis, vernis et décorés de motifs variés, parfois à la feuille d’or.

 

Atelier de laque à Bagan
Atelier de laque à Bagan
Atelier de laque à Bagan
Atelier de laque à Bagan
Atelier de laque à Bagan
Atelier de laque à Bagan
Atelier de laque à Bagan
Atelier de laque à Bagan

Atelier de laque à Bagan

Les ombrelles

 

Nous avons visité un atelier de fabrication des ombrelles. Tout commence par la simplicité de la fabrication du papier dans lequel sont incorporés des pétales de fleurs et des feuilles. Au même endroit, on a pu assister à la fabrication d’ombrelles avec des outils très rudimentaires. La réalisation

de l'armature nécessite une sacrée dextérité et sûrement beaucoup d'entraînement!

 

Fabrication d'une ombrelle
Fabrication d'une ombrelle
Fabrication d'une ombrelle

Fabrication d'une ombrelle

Les meubles en bambou

 

Comme on l’a vu pour l’habitat traditionnel, le bambou est très utilisé en Birmanie. Nous avons pu assister au travail d’artisans en train de fabriquer des sièges et des lits en bambou. Ceux qui les ont testés reconnaissent qu’ils sont assez confortables ! Et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils sont assez résistants.

Les sièges en bambou
Les sièges en bambou
Les sièges en bambou
Les sièges en bambou

Les sièges en bambou

Le caoutchouc

 

Nous nous arrêtons dans une plantation d’hévéas où vit une famille. Un exploitant prend le temps de tout nous expliquer. Ici la plupart des exploitations sont de petites exploitations qui font vivre une famille, ou un village.

L’arbre est saigné pour produire le latex qui est récolté chaque jour. Une saignée sera exploitée pendant 3 ou 4 jours au plus, puis l’arbre sera laissé au repos quelque temps.

Le latex est récolté dans des petits pots de terre cuite vernissée qui sont accrochés à chaque arbre sous la saignée.

Pour transformer le latex en plaque de caoutchouc, 5 étapes différentes seront nécessaires.

Un arbre produit à partir de 7 ou 8 ans, et il produira pendant 10 à 15 ans maximum.

Il faut la récolte d’un jour sur 350 arbres pour produire 2 plaques de 2 livres chacune.

 

Du latex à la feuille de caoutchouc
Du latex à la feuille de caoutchouc
Du latex à la feuille de caoutchouc

Du latex à la feuille de caoutchouc

Partager cet article
Repost0
24 mars 2019 7 24 /03 /mars /2019 17:23

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 13:53

La maison traditionnelle en Birmanie est faite en grande partie de bambou. Des morceaux aplatis de bambou fabriqués en grandes sections tressées sont utilisés pour faire les murs. Les planchers sont faits de lattes de bambou ou de bois. La charpente de la maison est faite de bois et du bois dur et durable est utilisé pour les poteaux de la maison. Les revêtements de toit sont constitués d’une variété de matériaux, y compris du chaume fait de larges feuilles d’herbes ou de feuilles de palmier. Les toits peuvent être couverts de tuiles, de bardeaux de bois ou de zinc, voire de tôles. La façade de la maison a généralement une véranda qui est élevée un peu du sol. Ceci est l’espace public où les hôtes et visiteurs sont divertis. Le centre de la maison est le salon pour la famille. Derrière ce salon, il y a une zone de cuisson couverte où le riz est stocké. Selon les régions, les maisons de Birmanie sont aussi parfois sur pilotis pour se protéger des inondations.

Villages de pêcheurs
Villages de pêcheurs
Villages de pêcheurs

Villages de pêcheurs

Maison d'habitation qui abrite toute une famille dans une plantation d'hévéas

Maison d'habitation qui abrite toute une famille dans une plantation d'hévéas

Au village de Ma U Ale, deux belles maisons et une plus classique
Au village de Ma U Ale, deux belles maisons et une plus classique
Au village de Ma U Ale, deux belles maisons et une plus classique

Au village de Ma U Ale, deux belles maisons et une plus classique

Au village de Min Han Thu, extérieur et intérieur d'habitation
Au village de Min Han Thu, extérieur et intérieur d'habitation
Au village de Min Han Thu, extérieur et intérieur d'habitation

Au village de Min Han Thu, extérieur et intérieur d'habitation

Partager cet article
Repost0
22 mars 2019 5 22 /03 /mars /2019 15:42

Les GRB ont le regard tourné vers l'été avec de nouveaux projets.

Si vous êtes intéressés, n'attendez pas pour vous inscrire rapidement. Les réservations se font dans la limite des places disponibles !!!

Saveurs d'embruns bretons à la pointe Finistère

Saveurs d'embruns bretons à la pointe Finistère

Partager cet article
Repost0
21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 12:36

Lors de notre voyage, nous avons eu à plusieurs reprises l’occasion de côtoyer la population dans les villes mais aussi dans les villages. Malgré une grande pauvreté constatée pour la plupart des Birmans, ils ne nous ont pas donné l’impression d’être malheureux. Ils semblent se contenter du peu qu’ils ont, même si, au niveau de la jeunesse, on s’aperçoit qu’un changement est en train de s’opérer dans leur mode de vie. Internet leur crée des besoins différents, dans leur mode vestimentaire,  leur apparence physique.

Dans l’ensemble, nous avons toujours été bien accueillis, reçus avec le sourire et une grande gentillesse. Notre guide nous a dit : « Ici, il n’y a pas de classe moyenne. Il y a les riches (voire très riches) et les pauvres. »

En 2019,  le salaire moyen en Birmanie est de 208,84 €, malgré une hausse de 30% en 2018. Cette donnée est issue de la moyenne des salaires moyens renseignés par les internautes habitant dans le pays.

 

 

Scènes de rue à Rangon
Scènes de rue à Rangon
Scènes de rue à Rangon
Scènes de rue à Rangon

Scènes de rue à Rangon

Un jour de pèlerinage au Rocher d'or
Un jour de pèlerinage au Rocher d'or
Un jour de pèlerinage au Rocher d'or

Un jour de pèlerinage au Rocher d'or

Petite croisière sur l'Irrawaddy, le plus long fleuve du pays et observation de la vie au bord du fleuve
Petite croisière sur l'Irrawaddy, le plus long fleuve du pays et observation de la vie au bord du fleuve
Petite croisière sur l'Irrawaddy, le plus long fleuve du pays et observation de la vie au bord du fleuve

Petite croisière sur l'Irrawaddy, le plus long fleuve du pays et observation de la vie au bord du fleuve

Les petits boulots !
Les petits boulots !

Les petits boulots !

Partager cet article
Repost0
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 17:31

Samedi, à l’occasion de la Journée Internationale des forêts (JIF), de nombreuses animations étaient proposées dans la forêt de Bercé, forêt dite d’exception depuis l’année 2017. Après le succès rencontré l’an passé lors de JIF, les organisateurs ont décidé de reconduire des manifestations sur le site de la forêt.

Nous avions décidé de participer à l’une de ces animations le samedi après-midi au départ du rond de la croix Marconnay. C’est Yves Gouchet, ancien forestier ONF, écrivain et passionné d’archéologie et de forêts, qui animait l’atelier que, comme une vingtaine de personnes, nous avions choisi, « À la recherche d’indices archéologiques ».

Après avoir commenté les panneaux installés à cet endroit il présenta des cartes de la forêt pour expliquer un peu son histoire.

Ainsi, une carte de 1706 nous apprend que la forêt n’était alors pas percée, ce qui signifie qu’il n’y avait pas de routes à l’intérieur. Sur la carte Cassini, c’était sensiblement pareil, mais la route St Vincent-du-Lorouer – Château-du-Loir et la route de Lavernat apparaissent. En 1780, on voit apparaître de nouveaux chemins…

Au néolithique, on constate un très fort boisement mais, avec l’augmentation de la population, les plateaux vont être de plus en plus défrichés. Recouverts de limon, ils offrent de bonnes terres pour les cultures, les pâturages. La présence de nombreuses mares est aussi un atout. D’après Yves Gouchet, on en dénombre 365 dans la forêt.

Sur un ferrier, à la recherche du mâchefer
Sur un ferrier, à la recherche du mâchefer

Sur un ferrier, à la recherche du mâchefer

Entre 400 av JC et 50 ap JC, le fer fut exploité dans la forêt de Bercé. Sur de nombreux sites, on retrouve des ferriers, endroits où restent de nombreux déchets de mâchefer datant de cette époque ainsi que des trous d’eau. Pourquoi du fer en forêt de Bercé ? Sur les plateaux, un grès ferrugineux s’est formé dans le limon au niveau de l’argile ce qui a créé une couche très dure, la tourte, infranchissable pour les racines des arbres.

L'ancien emplacement de la Croix Marconnay que l'on délimite mieux avec la photo prise par Yves Gouchet
L'ancien emplacement de la Croix Marconnay que l'on délimite mieux avec la photo prise par Yves Gouchet

L'ancien emplacement de la Croix Marconnay que l'on délimite mieux avec la photo prise par Yves Gouchet

Toutes ces informations données, nous allons « lire » le paysage de la forêt en commençant par l’emplacement antérieur du rond de la croix Marconnay, un peu plus à l’intérieur de la forêt. L’endroit est bien délimité par des fossés. Il fut déplacé à son emplacement actuel en 1843, pour faciliter les déplacements lors des chasses à courre.

À l’époque où de nombreuses fermes étaient présentes dans la forêt, le fermier devait entretenir le fossé qui bordait son terrain. Il récupérait la terre et pouvait garder le bois des arbres abattus situés à une « sabotée » du fossé.

Grâce à de nombreuses prises de vues faites grâce au LIDAR, sorte de scanner aérien, on peut retrouver les traces des fossés, des chemins, des anciens camps, de toute l’archéologie ancienne de la forêt. C’est assez spectaculaire !

On aperçoit les traces de fossés
On aperçoit les traces de fossés

On aperçoit les traces de fossés

Lors de notre balade autour du point de départ, nous avons pu mieux comprendre les différents marquages sur les arbres. Ainsi, un triangle jaune orangé nous indique que tel ou tel arbre est à conserver pour la biodiversité car il sert de refuge à certains animaux.

Exemples d'arbres à conserver pour la biodiversité
Exemples d'arbres à conserver pour la biodiversité

Exemples d'arbres à conserver pour la biodiversité

Yves Gouchet nous a conduits vers une mare, bien ronde, qui aurait été formée dans la nuit du 13 au 14 avril 1943, lorsque 2 Lancaster auraient lâché 2 bombes sur Bercé.

Mare formée suite au bombardement de 1943

Mare formée suite au bombardement de 1943

Nous avons vu d’autres mares de grande taille qui étaient pour l’une un trou d’exploitation et pour l’autre, une mare artificielle ayant servi au départ pour l’extraction du minerai de fer et qui a été agrandie par les chasseurs.

Des mares creusées par l'homme
Des mares creusées par l'homme

Des mares creusées par l'homme

Dans ce secteur, se trouve le remplaçant du chêne Boppe, le chêne Lorne, chêne d’avenir, âgé de 220 ans. 

Le chêne Lorne

En retournant vers le rond de la croix Marconnay, Yves Gouchet nous a fait remarquer une sorte de fossé un peu large qui était autrefois un chemin emprunté par les charrettes chargées. Il y avait deux passages en parallèle, un pour la descente des charrettes et l’autre pour la montée.

Un ancien chemin utilisé par les charrettes, l'autre se devine au-dessus

Un ancien chemin utilisé par les charrettes, l'autre se devine au-dessus

C’est grâce à toutes ces précisions et observations sur le terrain que nous pourrons désormais mieux comprendre cette belle forêt de Bercé !

On s'exerce à trouver l'âge approximatif de la parcelle par la mesure de la circonférence d'un arbre à 1,30 m du sol
On s'exerce à trouver l'âge approximatif de la parcelle par la mesure de la circonférence d'un arbre à 1,30 m du sol

On s'exerce à trouver l'âge approximatif de la parcelle par la mesure de la circonférence d'un arbre à 1,30 m du sol

Partager cet article
Repost0
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 12:55

Très nombreux en Birmanie, ils hébergent plusieurs centaines de milliers de moines et nonnes. Nous avons eu l’occasion d’en visiter deux, un monastère théologique, le séminaire bouddhiste de Thamanay à Bago, où vivent 150 moines et le monastère Mohagandayon de Mandalay, le plus important du pays qui accueille 1200 jeunes. Les enfants peuvent entrer au monastère dès l’âge de 5 ans. Les jeunes moines sont là pour étudier. Nous avons pu assister au défilé des moines et novices de retour de leur quête dans le village.

Au monastère Thamanay de Bago activités des jeunes moines : toilette, lessive, vaisselle... en dehors des heures d'apprentissages scolaires
Au monastère Thamanay de Bago activités des jeunes moines : toilette, lessive, vaisselle... en dehors des heures d'apprentissages scolaires
Au monastère Thamanay de Bago activités des jeunes moines : toilette, lessive, vaisselle... en dehors des heures d'apprentissages scolaires
Au monastère Thamanay de Bago activités des jeunes moines : toilette, lessive, vaisselle... en dehors des heures d'apprentissages scolaires

Au monastère Thamanay de Bago activités des jeunes moines : toilette, lessive, vaisselle... en dehors des heures d'apprentissages scolaires

Amarapura, le monastère Mohagandayon : retour des moines avec les différentes oboles reçues lors de la quête du matin dans le village
Amarapura, le monastère Mohagandayon : retour des moines avec les différentes oboles reçues lors de la quête du matin dans le village
Amarapura, le monastère Mohagandayon : retour des moines avec les différentes oboles reçues lors de la quête du matin dans le village
Amarapura, le monastère Mohagandayon : retour des moines avec les différentes oboles reçues lors de la quête du matin dans le village

Amarapura, le monastère Mohagandayon : retour des moines avec les différentes oboles reçues lors de la quête du matin dans le village

Ces deux visites nous ont permis de voir d’un peu plus près la vie des moines. Ces personnages sont  très respectés et vénérés  et tiennent une place importante dans la politique du pays. Un certain nombre de sièges leur sont réservés au parlement birman tout comme pour les militaires.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages