Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2018 6 29 /12 /décembre /2018 12:02

Le retour des« samedis de l’infos », ou l’info au plus près du lieu de vie des jeunes ! Ce temps sera consacré à l’information BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur). Pour vous transmettre une information fiable et actualisée, le Point Information Jeunesse Gâtine-Racan vient à votre rencontre le temps d’un après-midi.

Le samedi  19 janvier2019, à la salle associative de Chemillé-sur-Dême, de 14h30 à 16h30, venez découvrir et échanger sur la formation BAFA.Cette dernière est accessible dès l’âge de 17 ans et permet ensuite de travailler dans le secteur de l’animation !
Pour ceux qui n’auraient pas pu y assister, d’autres« samedis de l’infos » auront lieu le samedi 26 janvier à Semblançay et le samedi 2 février à Cerelles.
Jennifer MENZAGHI, animatrice de l’information jeunesse, vous propose un espace d’échanges afin d’obtenir des réponses sur la formation BAFA. Nous aborderons ensemble les étapes de formation, les organismes, le coût, les structures accueillantes, les aides financières …
Boissons et petits gâteaux ponctueront ces échanges en toute convivialité.
Renseignements et contact : Jennifer MENZAGHI, responsable du PIJ Gâtine-Racan
Tél : 06 95 69 22 71 ou par mail : pij@gâtine-racan.fr

L'espace du PIJ au sein du multimédia de Saint-Paterne-Racan

L'espace du PIJ au sein du multimédia de Saint-Paterne-Racan

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2018 4 27 /12 /décembre /2018 17:06

Franck, notre boucher, vous informe :

La boucherie sera fermée du lundi 7 janvier 2019 au mercredi 16 janvier inclus.

Réouverture le jeudi 17 janvier à l'heure habituelle.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 18:00

Je vous souhaite de passer un bon Noël entouré(e- es) de ceux qui vous sont chers !

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 09:40

C’est entre 1880 et 1882 que fut érigé le superbe bâtiment qui abrite encore la mairie et qui était flanqué des classes et à l’étage, des logements des instituteurs. Depuis que les instituteurs sont devenus professeurs des écoles, ils ne sont plus logés par les communes et, la création d’un nouveau groupe scolaire de 4 classes, a donc libéré les locaux jouxtant la mairie.

Le bâtiment actuel, comprenant au rez-de-chaussée le secrétariat et le bureau du maire et à l’étage, la salle du conseil qui sert également de salle des mariages, n’étant plus aux normes d’accessibilité, les élus décidèrent donc d’engager des travaux afin de rendre l’accès possible aux personnes à mobilité réduite.

Un aperçu de la future salle du conseil- salle des mariages

Un aperçu de la future salle du conseil- salle des mariages

Quels travaux sont donc entrepris ?

Le souhait des élus était donc de pouvoir installer la salle du conseil – salle des mariages au niveau du secrétariat de la mairie. Pour cela, le mur mitoyen avec l’un des anciens logements a été percé et permettra ainsi une communication entre le secrétariat et la nouvelle salle du conseil. L’espace créé dans l’ancien vestibule sera désormais l’entrée du public et la salle d’attente, ce qui permettra une meilleure confidentialité pour les usagers. Les portes qui permettaient autrefois aux enseignants de passer de leur logement dans leur classe ont été élargies pour être aux normes actuelles. La cloison qui séparait les deux classes a été abattue et un bel espace de 80 m² abritera prochainement les réunions du conseil municipal.

Les plafonds ont été surbaissés et des éclairages led installés ce qui donne une belle clarté dans la salle. Toute l’électricité est remise à neuf.

Pratiquement toutes les menuiseries ont été changées. Pour le chauffage, les radiateurs seront réutilisés et M. Boigard revérifiera  le circuit.

Catherine Lemaire dans l'encadrement de la porte de la nouvelle salle du conseil avec en arrière plan, le hall d'accueil pour le public

Catherine Lemaire dans l'encadrement de la porte de la nouvelle salle du conseil avec en arrière plan, le hall d'accueil pour le public

La majorité des entreprises qui interviennent sur le chantier sont des entreprises locales. Comme le précise Catherine Lemaire : « Vu le montant des travaux, 88 000 €HT, les entreprises locales ont pu postuler et il faut reconnaître qu’elles étaient, pour ce chantier, à la fois les moins disantes et les mieux disantes. Le maître d’œuvre qui nous accompagne suit très bien les travaux. Il est présent tous les mercredis matins. Vous savez, nous avons calculé les prix au plus juste pour répondre aux normes sans engager des sommes trop importantes. Nous profitons aussi de ces travaux pour installer des toilettes accessibles aux PMR. À ce propos, la rampe d’accès est déjà réalisée côté cour de l’école. »

La durée des travaux

Ils ont débuté vers la mi-octobre et, si tout se passe bien, ils devraient être terminés au plus tard fin mars.

 

L'électricien au nouveau du nouveau tableau électrique

Petite interrogation à Madame le Maire

Qu’allez-vous faire du grand tableau peint par Eugène Hilarion qu’il y avait sur le mur où a été percée la porte du hall d’accès ?

« Rassurez-vous, pour l’instant nous l’avons monté à l’étage mais lorsque les travaux seront terminés il retrouvera une place dans la mairie. De même, le tableau et la plaque à la mémoire d’Élisabeth Le Port, seront remis à leur place dans ce qui sera désormais la salle du conseil. »

Ce qu’il faut retenir pour les usagers de la mairie, c’est que l’entrée du public ne se fera plus par la porte actuelle donnant directement sur le secrétariat mais sur celle située à gauche qui donnera dans le hall d’accueil.

L'ancienne cuisine du logement abritera les toilettes pour les PMR

L'ancienne cuisine du logement abritera les toilettes pour les PMR

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2018 2 18 /12 /décembre /2018 08:36

L’association christophorienne avait convié ses adhérents samedi, en fin d’après-midi, à participer à son annuelle assemblée générale. Malgré une météo défavorable, ils étaient une quarantaine à avoir bravé les risques de glissades pour être présents à cette sympathique réunion annuelle. On pouvait noter la présence de quelques élus, dont la première magistrate de la commune, Catherine Lemaire, et son premier adjoint, André Lascaud, élus qui prirent la parole en faisant ressortir le rôle important joué par les associations, dont notamment « Histoire et Patrimoine » dans la commune. Après quelques mots de bienvenue et quelques remerciements notamment à la municipalité pour la mise à disposition de salles lors des activités de l’association, le président, Philippe Larus, passa la parole aux secrétaires Michel et Claudie Mirault pour le bilan des activités de l’année 2018.

Les adhérents suivent attentivement les différents bilans présentés avec le support d'un diaporama
Les adhérents suivent attentivement les différents bilans présentés avec le support d'un diaporama

Les adhérents suivent attentivement les différents bilans présentés avec le support d'un diaporama

Bilan des activités

Le 23 février, en remerciement pour le prix obtenu aux trophées initiatives locales du Crédit Agricole, l’association a assuré une petite animation à Bueil-en-Touraine lors de l’assemblée générale de cet organisme.

Le 23 mars, en guise d'inauguration de l'ancien foyer rénové, Fabrice, notre vice-président historien accompagné de deux de ses collègues, nous a relaté son périple consistant à rallier les 40 Saint-Christophe de France métropolitaine à vélo.

Le 27 mai, dans le cadre de nos randonnées de printemps, nous avons découvert le village de Rouziers-de-Touraine par les visites du château de Fontaine, de l'église et du musée local.

Le 22 juin, « de chapelle en église », thème de notre traditionnelle promenade crépusculaire, nous a menés d'abord à la chapelle Saint-Gilles puis à l'église où nos randonneurs d'un soir ont pu apprécier les peintures murales grâce à une mise en lumière exceptionnelle. Une surprise attendait les visiteurs : la découverte du presbytère commentée par les propriétaires.

Les 15 et 16 septembre, à l'occasion des « Journées du patrimoine », la chapelle Saint Gilles abritait une exposition d'enluminures réalisées par une adhérente de l'association. Les jardins du Clos attenants étaient en visite libre.

Le 19 octobre, enfin, une seconde conférence donnée à Saint-Paterne, a permis de faire connaissance avec deux « Grands voyageurs du Pays de Racan » : Félix Desmousseaux de Givré, élevé par son oncle à la Perrine et René le More né au château de la Fougeraie. Le premier est parti en direction de l'Asie et le second a traversé le Sahara.

Comme l'an passé, l’association a tenu un stand au « Forum des associations » (8 septembre), et à la « Foire d'Automne » (4 novembre).

Jean-Gérard Potier explique le travail réalisé avec quelques membres d'Histoire et Patrimoine aux archives départementales

Jean-Gérard Potier explique le travail réalisé avec quelques membres d'Histoire et Patrimoine aux archives départementales

Bilan moral

Encore une belle année pour l’association qui assure désormais deux conférences par an et qui déplace dans l’ensemble, outre ses adhérents, de nombreux sympathisants. Le dépliant réalisé pour la visite de l’église a été bien accueilli et les marque-pages reproduisant des enluminures ont beaucoup de succès.

Le président et l’ensemble du Conseil d’administration se montrent plutôt satisfaits de la bonne implantation de l’association sur le territoire, association bien reconnue sur le plan culturel.

Un diaporama sert de support à la présentation des différents thèmes abordés par les membres du bureau

Un diaporama sert de support à la présentation des différents thèmes abordés par les membres du bureau

Bilan financier

Ces bilans approuvés, le trésorier, David Bonnaud-Doyen présenta le bilan financier.

À ce jour, l’association comptait près d’une centaine d’adhérents.

La trésorerie est saine et permettra pour l’année 2 019 de poursuivre les animations prévues sans problème et, comme toujours, sans demander de participation financière aux personnes qui y assistent. Toutes les manifestations organisées par Histoire & Patrimoine sont gratuites. Quitus fut donné au trésorier pour sa bonne gestion.

Projets pour 2019

Vendredi 15 mars, à 20 h 30 Conférence : Un voyage en Cornouailles à la rencontre de Daphné du Maurier

Mercredi 8 mai, Pose d’une plaque commémorative pour la Grande Guerre

Dimanche 26 mai, Randonnée et découverte de Marçon

Vendredi 28 juin, 18 h, randonnée de 4 km, à la découverte de quelques lieux-dits de Saint-Christophe, suivie d’une projection

Samedi 14 et Dimanche 15 septembre, participation aux journées du patrimoine sur le thème : « L’art de la reliure ».

Vendredi 18 octobre, 20 h 30, Conférence sur Gilles Douté, Christophorien, premier vétérinaire de Touraine

Le nouveau visage d'une partie du conseil d'administration (4 membres étaient excusés pour raisons diverses)

Le nouveau visage d'une partie du conseil d'administration (4 membres étaient excusés pour raisons diverses)

Conseil d’administration

Deux nouveaux membres, Jean De Rycke et Marie-Christine Brunard-Chavagnat, ont rejoint le CA  qui comprend désormais 14 membres. À noter l’absence de 4 d’entre eux : Monique et Lionel Royer, Guy Bodeven et Monique Mauclair, excusés.

C’est par le verre de l’amitié que se termina, comme à l’accoutumée, cette assemblée générale.

Le traditionnel pot convivial pour clore la manifestation
Le traditionnel pot convivial pour clore la manifestation

Le traditionnel pot convivial pour clore la manifestation

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2018 4 13 /12 /décembre /2018 12:02

Depuis septembre 2018, Madame Lemaire vice-présidente en charge de la Petite Enfance, Enfance, Jeunesse et accompagnement au vieillissement a souhaité que le Point Information Jeunesse Gâtine-Racan accroisse son identité au sein de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan. 
C’est dans cet objectif que des référents dit « PIJ » ont été désignés dans les 19 communes. Ces derniers, se sont réunis le mercredi 21 novembre à Neuillé-Pont-Pierre en présence de la DDCS et d’agents de la CCGC-PR, service animation. Lors de ce temps d’échanges, une présentation succincte du PIJ a été déclinée par Jennifer MENZAGHI, animatrice responsable du PIJ.
La volonté première d’un PIJ est de permettre aux jeunes de 14 à 30 ans d’avoir du soutien et de l’accompagnement notamment dans leurs recherches de formation, travail, d’information sur la vie quotidienne…   C’est dans ce sens que les propositions d’actions à venir telles que l’info BAFA, la journée job dating, les visites d’entreprises dans le cadre de la découverte de métiers ont fait l’objet d’avis favorable de la part du public présent. Ce moment s’est conclu sur une note conviviale.
Un prochain temps de réunion aura lieu en mai prochain afin d’aborder les actions pour le second semestre de l’année.
Venez nous rejoindre sur la page facebook, le site internet www.gatine-racan.fr : rubrique vivre au quotidien/Jeunesse/Point Information Jeunesse

 

Les référents PIJ en réunion avec des élus du territoire

Les référents PIJ en réunion avec des élus du territoire

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 16:45

Il y a bien longtemps que l’aménagement de la place de la République a été évoqué au niveau de la municipalité de Saint-Paterne-Racan. En effet, si l’on consulte les différentes délibérations municipales, on constate que l’enfouissement des réseaux EDF et France Télécom remontent à 2006 et l’enfouissement de l’éclairage public fut concrétisé en 2010.

Depuis cette date, l’idée de repenser complètement la place fit petit à petit son chemin et, après une consultation le 16 décembre 2015 avec les commerçants, en 2016, une première réunion eut lieu avec l’ADAC 37 (agence départementale d’aide aux collectivités locales) pour travailler sur un projet.

Monsieur le Maire relate les difficultés rencontrées avant de pouvoir concrétiser le projet. « Nous avons pu signer avec le bureau d’études DCI, le 2 juillet 2016. Suite à cela, nous avons organisé plusieurs réunions publiques pour présenter les différentes esquisses soumises par la maîtrise d’œuvre. Pour finaliser notre choix, nous avons dû parlementer avec l’architecte des bâtiments de France qui nous a fait modifier certains aménagements. Par exemple, il ne fallait plus de parking devant l’église. Nous avons quand même réussi à obtenir l’autorisation de placer quelques places « arrêt minutes » pour que les habitants puissent faire leurs courses. De plus, il exigeait que tous les parkings soient situés au sud de la place. Il a fallu aussi discuter avec le département car deux routes départementales passent sur cette place. Fort heureusement, les différents problèmes ont pu être réglés et le projet définitif retenu. »

La CCGC-PR ayant la compétence voirie, le dossier lui a été transféré le 14 février 2018, et l’entreprise Colas fut retenue pour ces travaux.  Avant le début des travaux, des réunions ont été organisées avec les commerçants du marché hebdomadaire du jeudi, marché transféré actuellement sur le parking de la salle des fêtes (le 17 novembre 2017), avec les habitants pour la présentation des esquisses (septembre 2016).

Travaux de réfection du réseau d'eau potable
Travaux de réfection du réseau d'eau potable
Travaux de réfection du réseau d'eau potable
Travaux de réfection du réseau d'eau potable
Travaux de réfection du réseau d'eau potable
Travaux de réfection du réseau d'eau potable

Travaux de réfection du réseau d'eau potable

Jean-Pierre Poupée poursuit : « Nous avons reçu le permis d’aménager le 30 mars 2018 et, nous avons pu débuter les travaux en septembre dernier avec la remise à neuf des canalisations d’eau potable avec le Sivom. Tous les branchements des particuliers seront désormais accessibles à l’extérieur des propriétés. C’est ce que les entreprises du secteur accréditées par le Sivom sont en train de réaliser. Profitant des tranchées, nous avons posé la question par rapport à l’arrivée de la fibre. Il semble que l’enfouissement soit suffisant. Dès que ces travaux seront achevés, l’aménagement proprement dit de la place pourra débuter. Et, à moins de période hivernale gênant les travaux, la place devrait être achevée en mai ou juin 2019.»

Au niveau éclairage public, les lampadaires ne seront pas changés car ils l’ont été il y a peu, mais de nouvelles lampes les équiperont. Il y aura aussi des éclairages au sol à proximité des espaces verts. Cette partie de l’aménagement est en dehors du marché. Et, pour terminer, Monsieur le Maire, pensant à ses administrés, ajouta : « L’ensemble des élus est bien conscient de la gêne occasionnée pendant ces travaux tant pour les commerçants que pour les riverains qui se trouvent privés de parking. Mais, c’est le prix à payer si l’on veut que notre centre bourg ait un aspect plus accueillant ! Il y a longtemps qu’on en parlait, nous avions dit que nous le ferions pendant notre mandat. Ce n’est pas facile, il a fallu du temps et de l’énergie pour mener à bien le projet. Personnellement, j’espère que tous les usagers y trouveront des satisfactions lorsque tout sera fini.»

Jean-Pierre Poupée présente le plan d'aménagement de la place.

Jean-Pierre Poupée présente le plan d'aménagement de la place.

L’aménagement en chiffres HT

Réfection des canalisations : 200 000 €

Aménagement de la place : 600 000 €

Éclairage public : 40 000 €

Les subventions espérées sur l’aménagement de la place

Elles devraient se situer autour de 40% du montant des travaux et venir de la Région, du Département, de la DETR (dotation équipement des territoires ruraux).

Pour l’éclairage public, une subvention du SIEIL (syndicat intercommunal d’électrification d’Indre-et-Loire) de 30%  est attendue.

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 12:50

Le spectacle offert cette année :

L'école des agents secrets - Mission Noël

par La Compagnie Tournebidule.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2018 3 05 /12 /décembre /2018 10:56
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Bientôt l'AG d'Histoire & Patrimoine

Pour revivre pleinement l'année écoulée, H&P vous invite à son assemblée générale.

Outre les activités passées, vous pourrez découvrir les projets pour 2019 et renouveler votre adhésion pour ceux qui sont déjà adhérents ou franchir le pas pour ceux qui hésitent encore. L'adhésion donne droit chaque année à une plaquette gratuite.

 Les tarifs sont inchangés depuis la création de l'association en 2001.

8 € pour une personne seule et 12 € pour un couple

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 16:05

En 2008, grâce à Internet, deux collectionneurs de compas, collection peu courante, René Verstraete, un Angevin, et Lionel Royer, Tourangeau de Saint-Christophe-sur-le-Nais, se sont contactés et, des liens d’amitiés se sont noués. L’idée de réaliser un livre sur les compas a fait son chemin et, à la fin de 2009, un magnifique livre de 400 pages voyait le jour. Épuisé à ce jour, on ne le trouve plus sur le marché, mais des demandes émanent encore de diverses personnes intéressées par cet ouvrage unique. L’éditeur ayant fait faillite, les auteurs ne pouvaient donc s’adresser à lui pour une réédition.

Le premier ouvrage traitant des compas, épuisé aujourd'hui.

Le cheminement mené par René Verstraete

René, en possession de la maquette du premier ouvrage, était persuadé qu’il devait y avoir un éditeur qui serait intéressé par la réédition de cet ouvrage. Après de multiples contacts, sa ténacité fut enfin récompensée et l’éditeur trouvé.

Les éditions Douin, spécialisées dans  "la réédition d’ouvrages anciens, curieux et rares”, ont accepté de lancer une souscription présentant l’ouvrage tel qu’il était à l’origine enrichi toutefois d’une centaine de compas supplémentaires (soit plus de 1000 au total).

Quel travail fut demandé aux deux auteurs par l’éditeur, Frédéric Douin ? 

Chacun, de son côté, a répertorié les achats et trouvailles intéressants effectués depuis la sortie du premier livre. Lionel Royer, pour sa part, en a retenu une cinquantaine et une dizaine de boîtes. Pour chaque pièce, quelques lignes de descriptif et une photo avec les dimensions de l’objet ainsi que son utilisation ont été fournies à l’éditeur. De son côté, René Verstraete a utilisé la même démarche. Pour finaliser ce travail, rendez-vous fut pris avec l’éditeur, et, le 16 novembre dernier, les deux collectionneurs et l’éditeur se sont retrouvés à Angers. Frédéric Douin, équipé d’une chambre noire portative, a réalisé les clichés des compas et boîtes retenus pour illustrer les 36 pages complémentaires du livre.

Lionel et René avec le photographe
Lionel et René avec le photographe
Lionel et René avec le photographe
Lionel et René avec le photographe
Lionel et René avec le photographe
Lionel et René avec le photographe

Lionel et René avec le photographe

Quelles sont concrètement, les différences entre l’ouvrage initial et celui-ci, à part le nombre de pages ?

Lionel Royer nous précise : « Cet ouvrage de 436 pages, au format 210 x 224 mm, sera imprimé sur du papier couché mat 115 g, aura une reliure composée de cahiers cousus, de couvertures rigides et d’un dos carré.  Le tirage initial a été fixé à 100 exemplaires numérotés et signés par les auteurs. Mais, vu le succès rencontré dès le lancement de la souscription, le nombre de 150 voire plus a été évoqué lors de notre rencontre récente avec l’éditeur. Le précédent avait une couverture souple et un dos collé. De plus, ce nouveau livre ne sera en vente à l’issue de la souscription, que sur Internet. »

Le flyer présentant la seconde édition du livre
Le flyer présentant la seconde édition du livre

Le flyer présentant la seconde édition du livre

Vous dites que cette réédition était demandée. Pouvez-vous préciser quelles catégories de personnes ou de professionnels peuvent être intéressées par un tel ouvrage ?

Tout d’abord, il faut savoir que toute une symbolique tourne autour du compas et ce, depuis des siècles. Pour nous occidentaux, le compas représente l'emblème des sciences exactes mais aussi de la rigueur mathématique.

Dans l’ésotérisme et dans la Chine antique, le compas, la plupart du temps associé à l'équerre, est un important symbole cosmologique servant à tracer le cercle tandis que l'équerre sert à tracer le carré. Chez nous, comme en Chine, le compas et l'équerre évoquent respectivement le Ciel et la Terre.

Sachant cela, on va trouver des personnes intéressées chez les compagnons, dans la Franc-maçonnerie, et dans de nombreux groupes humains tels que La Libre Pensée. Pour exemple, je peux vous citer la société de Libre Pensée du Mans qui, au début du XXe siècle, utilisait le compas, symbole de l’esprit créateur d’une nouvelle société, associé au pic, outil de démolition, symbolisant l’idée de mettre à bas la société obscurantiste et cléricale de l’époque.

On retrouve aussi le compas sur la médaille décernée aux Meilleurs Ouvriers de France.

Voyez comme le nombre de personnes liées à ce symbole est vaste. Cela donne donc un potentiel important de lecteurs dont la curiosité, encore aujourd’hui, peut les inciter à découvrir ce livre. Avec ce second ouvrage traitant des compas, nous restons les seuls auteurs à avoir travaillé sur cette thématique.

Les deux comparses préparent leurs compas
Les deux comparses préparent leurs compas
Les deux comparses préparent leurs compas
Les deux comparses préparent leurs compas
Les deux comparses préparent leurs compas

Les deux comparses préparent leurs compas

Connaissez-vous d’autres collectionneurs ?

Lors de la sortie de notre premier livre, j’ai créé un site « Compas passion ». Suite à cette création, j’ai été contacté par plusieurs personnes qui ont des collections plus ou moins riches tant en France qu’à l’étranger. Avec mon ami René, nous avons eu l’occasion de rencontrer un Belge, Patrick, et un Hollandais, John. Nous sommes toujours en relation avec eux. Sur notre territoire, nous avons pu recenser une vingtaine de collectionneurs qui viennent vers nous pour des renseignements ou nous montrer ce qu’ils ont en leur possession. Pour ce genre d’échanges, il faut reconnaître qu’Internet est un outil formidable.

Par curiosité, votre collection compte combien de pièces ?

En comptant également les compas contenus dans les boîtes, je vous répondrais 1500 !

Si vous le permettez, à mon tour de vous poser une question. Savez-vous comment s’appelle un collectionneur de compas ? Un circinusophile (de circinus : compas en latin et phile : du grec qui est amateur de).

Lionel Royer est un vrai passionné. Sur ses compas, il est intarissable. Les nombreuses anecdotes liées à quelques-uns de ses objets sont toujours intéressantes et les innombrables connaissances qu’il a acquises sur ces outils symboles en font un érudit en la matière. On peut être assuré, avec cette nouvelle édition de leur livre, de posséder un ouvrage très complet et très documenté sur ces outils beaucoup plus variés que le simple profane ne l’imagine.

Un tout petit aperçu de la multitude de variétés de compas

Un tout petit aperçu de la multitude de variétés de compas

Pratique

Pour se procurer ce nouveau livre : allez sur le site :

https://fdouin-editions.com/acatalog/Souscription-lesprit-du-compas-Outil-et-symbole-editions-douin.html#SID=54

Fin de la souscription : 31 décembre 2018

 Site : https://compas-passion.jimdo.com/

Contact : lionel.royer@wanadoo.fr

 

Les mystères de la chambre noire....
Les mystères de la chambre noire....
Les mystères de la chambre noire....

Les mystères de la chambre noire....

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages